Polyamour.info

Minora

Minora

(France)

Participation aux discussions

Discussion : Pensées confuses concernant le polyamour

Profil

Minora

le jeudi 22 mars 2018 à 12h44

Pour ce qui te concerne Stitche, en tant que mono hétéro autant, là encore je comprends bien et ton point de vue et ce que les poly du site te dise, autant si je me place du côté de ton amoureux, je crois que je serai beaucoup moins angoissée que mon amoureux ait une relation avec d'autres hommes qu'avec d'autres femmes... même si, une fois encore, intellectuellement je conçois que chacun est unique quelque soit son sexe. N'empêche, je suis plus stressée par une relation avec une autre femme.
Ah oui et puis, juste parce que je lis ça très souvent. Quand in a 2 enfants on n'aime pas l'un plus que l'autre et donc c'est pareil avec des amoureux... ben non, c'est pas pareil. Je suis incapable d'expliquer pourquoi cela dit. Sauf que moi j'ai deux enfants, que j'aime autant à défaut de pare il et si j'en avais eu 3, 4 ou 10 il est probable que ça aurait été encore le cas. Sauf que pour des amoureux pour moi c'est différent. D'autant qu'il y a quand même un aspect pas clair dans le discours polyamoureux.
Si le terme même est remis en cause c'est parce qi'il semble admis que différentes relations ne signifient pas nécessairement des relations amoureuses mais une myriade (t'as vu, je t'ai lu Siesta ;) )de relations d'ordres différents (avec ou sans amour, amitié, sexe...
Et ça, pour moi c'est intellectuellement ET psychologiquement beaucoup plus entendable/vivable que des relatons amoureuses, toutes sur le même plan, avec les mêmes caractéristiques.
Dans ce cadre de relation différentes je me sens moins en danger, parce que dans ce cadre là, j'ai une place claire.

Voir dans le contexte

Discussion : Pensées confuses concernant le polyamour

Profil

Minora

le jeudi 22 mars 2018 à 12h03

Mais je crois qu'on peut tout à fait l'admettre... théoriquement.
Vous savez le polyamour n'est pas une façon de vivre qui s'est imposée à moi parce que je vivais mes amours de cette façon là. Mais parce qu'à un moment j'ai rencontré quelqu'un qui les vivait comme ça. Il était déjà comme ça quand je l'ai rencontré (au moins déclarative ment parce que parfois je doute qu'il le soit réellement... en tout cas il s'imagine l'être et ce, très sincèrement), il me l'à annoncé très vite et que j'ai choisi (et ça c'est important pour moi) de continuer l'aventure avec lui en le sachant.
Je me suis beaucoup renseignee, pour savoir à quoi m'attendre un peu mais aussi par curiosité intellectuelle. Parce que sur le papier c'est convainquant (et même beau).
J'y ai beaucoup réfléchi, ça aura au moins eu ce mérite de me faire m'interroger sur mes valeurs (normées ou pas ), mes modes de fonctionnement (innés ou acquis)...
J'en suis arrivée à la conclusion que je ne fonctionnais pas comme ça mais que je pouvais tenter l'aventre avec quelqu'un qui fonctionne comme ça. Ça m'a permi de faire le point sur ce qui est important pour moi, ce qu fait sens et mes limites absolues. Je peux intellectuellement intégrer qu'il en aime une autre et que comme tout ce que l'on vit, cela agit sur tous les autres aspects de sa vie mais, en effet, je ne supporte pas du tout que ça puisse influer sur ma vie à moi et ma relation avec lui.
J'ai bien conscience que c'est particulièrement ardu pour lui et probablement un peu injuste et égoïste de ma part mais là est la limite au-delà de laquelle je commence à mal le vivre et où ça me rend malheureuse.
Lorsqu'on en a parlé sérieusement pour la toute première fois, il a été honnête sur comment il envisageait sa vie amoureuse mais je l'ai été également en lui expliquant que pour moi il était vital de ne jamais me sentir une parmi d'autres mais au contraire de sentir que j'etais pleinement importante et spéciale (unique ?) Pour lui.
Et c'est parce que je continue de me (re)sentir la seule, que notre histoire se construit depuis plus de 2 ans et demi (ça et aussi parce que nous ne vivons pas ensemble :) )

Voir dans le contexte

Discussion : Pensées confuses concernant le polyamour

Profil

Minora

le mardi 20 mars 2018 à 20h40

Et travailler avec mon amoureux, mono ou poly, non merci! :)

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Pensées confuses concernant le polyamour

Profil

Minora

le mardi 20 mars 2018 à 20h38

Et c'est essentiellement perturbant en fait.

Voir dans le contexte

Discussion : Pensées confuses concernant le polyamour

Profil

Minora

le mardi 20 mars 2018 à 20h36

Je n'ai jamais dit que je ne pouvais pas vivre sans mon amoureux. C'est à ça que je souscris.

alinea7

Et encore une fois je suis peut-être bizarre mais si mon partenaire devient plus affectueux parce qu'il a quelqu'un d'autre, je vais pas me dire qu'il m'aime plus, je vais me dire qu'il est plus heureux. Ce qui est très bien pour lui dans l'absolu, et ce totalement indépendamment de moi ou nous. Mais si c'est lié au fait de me voir moins, et d'avoir une autre amoureuse, je vais avoir du mal à y lire que notre relation se porte bien. Parce que, dit autrement, moins il me voit mieux il se porte, plus il la voit, mieux il se porte aussi. Donc, c'est bien pour lui, de là à me faire s

Je ne vis pas avec mon amoureux et je n'en ai pas du tout envie. Le chacun chez soi nous convient parfaitement et à tous les 2. J'aime avoir ma vie de mon côté, avec mes enfants, avec mes amis, mes moments à moi toute seule aussi. Lui a un très grand besoin de moment pour lui, nous ne nous voyons qu'une soirée/nuit par semaine et le week-end. Nous partons en week-end et en vacances ensemble. Et ça me convient parfaitement.

Mais ce que dit alinea7 c'est autre chose. Et c'est souvent l'argument que je lis ici pour "convaincre" un mono "si une relation supplémentaire rend ton amoureux heureux et que tu en profites quand il est avec toi alors c'est tout bénef pour toi!". Sauf que si mon amoureux devient du jour au lendemain plus guilleret et agréable, certes c'est sympa mais si c'est "juste" parce qu'il tombe amoureux d'une autre et pas parce que il se souvient pourquoi il est tombé amoureux de moi... je ne vais pas bien le vivre.
Mon amoureux cloisonne tellement que je n'ai aucune idée s'il voit d'autres femmes mais tous mes sens sont en éveil dès que je sens une variation de son comportement, je ne peux pas m'empêcher de me demander si c'est lié à la fatigue, la simple bonne humeur, une contrariété professionnelle ou une rencontre avec une autre femme...

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Pensées confuses concernant le polyamour

Profil

Minora

le lundi 19 mars 2018 à 23h30

alinea7

Et encore une fois je suis peut-être bizarre mais si mon partenaire devient plus affectueux parce qu'il a quelqu'un d'autre, je vais pas me dire qu'il m'aime plus, je vais me dire qu'il est plus heureux. Ce qui est très bien pour lui dans l'absolu, et ce totalement indépendamment de moi ou nous. Mais si c'est lié au fait de me voir moins, et d'avoir une autre amoureuse, je vais avoir du mal à y lire que notre relation se porte bien. Parce que, dit autrement, moins il me voit mieux il se porte, plus il la voit, mieux il se porte aussi. Donc, c'est bien pour lui, de là à me faire sauter de joie... encore faudrait il être capable d'y voir quelque chose de positif pour soi aussi, ce qui serait le cas peut-être effectivement si je pouvais voir du positif dans le fait d'être plus indépendant affectivement. Mais moi ce n'est pas ça que je cherche en amour.

En tant que mono je fonctionne et vois exactement les choses comme toi... je ne fais avec le polyamour de mon partenaire que parce que je ne peux pas faire autrement, alors la compersion...

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamour et couple ouvert

Profil

Minora

le mardi 13 mars 2018 à 17h19

C'est tout à fait utilisé en français tripant ;)

Voir dans le contexte

Discussion : Damonoselle en détresse

Profil

Minora

le mardi 20 février 2018 à 18h07

Ah oui, je préfère ! ;-)

Voir dans le contexte

Discussion : Damonoselle en détresse

Profil

Minora

le lundi 19 février 2018 à 18h02

bidibidibidi

Quant à sa différence de libido entre toi et ses autres partenaires, si ça fait deux ans que vous êtes ensemble, il est assez normal qu'il ait plus envie de ses autres partenaires.

Je la trouve assez flippante cette assertion...

Voir dans le contexte

Discussion : La question d'aborder

Profil

Minora

le dimanche 04 février 2018 à 11h39

Je rencontrais en général assez rapidement les hommes avec qui j'échangeais, sinon ça ne sert pas à grand chose. Un site de rencontres sert à rencontrer non?
Après, pour les critères, j'en avais mis assez peu (même si, de fait j'en avais une tripotée à l'esprit, conscients ou non d'ailleurs) et le seul sur lequel je restais bloquée c'était une taille minimum. Et, évidemment, mon amoureux actuel ne correspond à à peu près aucun de ces critères (physiques) que je pouvais avoir, même pas la taille (et en plus il est poly :D )... mais c'est bien pourtant de lui que je suis tombée amoureuse ;)

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : La question d'aborder

Profil

Minora

le samedi 03 février 2018 à 21h40

Je suis née et ai grandi à Paris (enfin, en proche banlieue mais je ne suis pas certaine que ça change quelque chose) et je parle avec tout le monde : à l'arrêt de bus, la boulangerie, au café, dans un ascenseur... mais discuter avec un inconnu n'à rien à voir avec le fait d'aborder/draguer quelqu'un.
Le pb est bien dans la façon de procéder. Ou plutôt non, le pb est dans l'intention en fait.
Contrairement à ce que beaucoup ici semblent croire, les sites de rencontres peuvent être une solution tout à fait viable. Je les ai beaucoup pratiqué, j'y ai rencontré des hommes tout à fait normaux et démarré quelques très belles histoires... dont celle que je vis actuellement (avec un polyamoureux :) )

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : La question d'aborder

Profil

Minora

le samedi 27 janvier 2018 à 22h43

Là, en effet, je suis d'accord avec toi.

Voir dans le contexte

Discussion : La question d'aborder

Profil

Minora

le lundi 22 janvier 2018 à 23h05

Et moi c'est à Marseille que j'ai le plus été emmerdée! Pas à Paris. Accessoirement il est impossible de simplement dire il y a Paris (et ses bobos du XXe) les arabes du 9-3... la banlieue est multiple, comment peut-on faire un tout de Boulogne/Melun ou Saint Denis ? Paris intramuros est loin d'être uniforme également. Mais la mixité n'est as un problème. Je vis dans une commune de proche banlieue où les origines ethniques et sociales se mélangent. Certainement pas sans accroc mais sans gros pb majeur.

Voir dans le contexte

Discussion : La question d'aborder

Profil

Minora

le mardi 16 janvier 2018 à 22h03

calinou696
D'un autre côté, si il y a des gros lourds de rue, c'est bien que quelque part ca doit marcher de temps en temps, sinon ils n'existeraient pas.

Il faudrait donc en vouloir aux nanas qui cèdent, mais bon.

Y a qu'à moi que cette réponse pause problème ?

Quand je fais du sport je fais du sport, pas du tout envie d'être draguée. Le problème de "la rue" ne se limite pas à la rue... mais je reconnais que si on part du principe que la "drague" ou la "séduction" sont partout des occasions de harcèlement, ça complique singulièrement le rapprochement.

On peut très bien avoir des critères extrêmement stricts sur un site de rencontres et pour finir développer une relation amoureuse réelle et merveilleuse avec quelqu'un qui ne correspond pas du tout aux critères de départ et pourtant rencontré sur ce même site de rencontres...

Voir dans le contexte

Discussion : La question d'aborder

Profil

Minora

le mardi 16 janvier 2018 à 22h02

calinou696
D'un autre côté, si il y a des gros lourds de rue, c'est bien que quelque part ca doit marcher de temps en temps, sinon ils n'existeraient pas.

Il faudrait donc en vouloir aux nanas qui cèdent, mais bon.

calinou696
D'un autre côté, si il y a des gros lourds de rue, c'est bien que quelque part ca doit marcher de temps en temps, sinon ils n'existeraient pas.

Il faudrait donc en vouloir aux nanas qui cèdent, mais bon.

Y a qu'à moi que cette réponse pause problème ?

Quand je fais du sport je fais du sport, pas du tout envie d'être draguée. Le problème de "la rue" ne se limite pas à la rue... mais je reconnais que si on part du principe que la "drague" ou la "séduction" sont partout des occasions de harcèlement, ça complique singulièrement le rapprochement.

On peut très bien avoir des critères extrêmement stricts sur un site de rencontres et pour finir développer une relation amoureuse réelle et merveilleuse avec quelqu'un qui ne correspond pas du tout aux critères de départ et pourtant rencontré sur ce même site de rencontres...

Voir dans le contexte

Discussion : Besoin d'y voir clair

Profil

Minora

le mardi 12 septembre 2017 à 11h45

Oui, si j'ai bien compris ta prise de conscience remonte à moins de 10 jours... c'est peu pour inverser une tendance aussi lourde. Je crains qu'il ne te faille être patient et laisser du temps au temps. Courage, les signaux ne sont pas tous négatifs, au contraire.

Voir dans le contexte

Discussion : Toute nouvelle...

Profil

Minora

le vendredi 07 juillet 2017 à 16h33

La compagne de C est au courant de cette proposition qu'il t'a faite? Tu ne le mentionnes pas.

Voir dans le contexte

Discussion : Perdue...

Profil

Minora

le mercredi 05 juillet 2017 à 21h13

Toinou
Au contraire je trouve cette métaphore à coté de l'idée.

Dans notre cas ce serait plutôt l'inverse.

Le poly ce n'est pas seulement aimer plusieurs c'est une idée, une philosophie amoureuse. Sinon quoi, un poly célibataire n'est plus un poly tant qu'il n'a pas 2 partenaires au moins ?

Mais bon let's agree to disagree comme dit mon ami Boris.

Ben en fait ... là je parlais pas des poly, je parlais des mono :D
Si être mono, pour moi et uniquement pour moi, ce n'est pas une idée ni une philosophie mais bel et bien un état de fait, incontestable.

Accepter l'autre pour ses différences, quelles qu'elles soient (idéales, philosophiques, culinaire ou religieuses) c'est avant tout une question de choix type bénefice/risque. Est-ce que je serai plus heureuse avec lui malgré cette particularité (polyamour) ou sans lui. C'est une sorte de pari (mais comme toutes les histoires en fait, quel que soit le mode de relation).

Alors autant j'accepte bien volontier le concept de poly acceptant que j'ai pu lire ici autant non, je persiste et signe, ça ne fait pas de moi une polyamoureuse. Moi si demain il me fait un coming out inversé et me dit que finalement, après réflexion il est mono, je suis ravie (probabilité tellement bizarre que pas une seconde j'y crois et probablement même ça m'inquietera un peu sur sa constance ;) ).

Ce que je veux dire c'est que dans l'idéal j'aimerais autant pas avoir à gérer des relations parallèles de mon amoureux. Et si j'accepte de le faire c'est uniquement parce que ça fait parti de lui, qu'il ne changera pas et que c'est un impondérable que je dois bien prendre en compte.

Voir dans le contexte

Discussion : Perdue...

Profil

Minora

le mercredi 05 juillet 2017 à 21h12

Doublon avec la réponse suivante :)

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Perdue...

Profil

Minora

le mardi 04 juillet 2017 à 19h47

C'était important pour moi de faire cette expérience. Comme ça je ne vis plus le fait qu'il a potentiellement d'autres relations comme un déséquilibre ou une injustice. Je ne suis qu'avec lui parce que c'est le type de relation qui me convient à moi. C'est un choix volontaire et conscient.. je ne subis pas, je ne me sens pas victime.

Certains choix sont difficiles Sob mais il est important de les faire en fonction de soi avant tout. C'est ça qui permet de prendre sa vie en main et d'en devenir pleinement acteur. Que tu choisisses d'accepter, en conscience, une situation où que tu décides au contraire que tu ne souhaites plus la vivre.

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion