Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Qu'est ce qu'une relation "sérieuse" ?

#
Profil

bidibidibidi

le vendredi 07 décembre 2018 à 10h50

Nemesyn
- Une relation sérieuse, ce n’est pas pour de la blague, on ne rigole pas. Idée que la spontanéité est remplacée par une sorte de contrat. (et c’est plutôt chiant d’après certain ;) )

Ahah, la manière de le dire me fait penser directement au Petit Prince et aux grandes personnes qui sont toujours sérieuse :P

Mais du coup je vois ce que tu veux dire effectivement, le moment où l’on bascule entre : on voit ce qui se passe au fur à mesure et on fait en sorte que ce soit agréable à : bon maintenant il faudrait quand même déterminer ce qu’il se passe, pourquoi, ce que l’on veut maintenant et du coup on a besoins de ça, ça et ça, ce qu’on est dans le droit d’attendre l’un de l’autre ou pas*.

(*Cette question de ce qu’on est dans le droit d’attendre des personnes c’est quelque chose qui me tracasse pas mal aussi parce que d’un côté : je considère qu’il ne faut mieux rien attendre ne serait-ce que pour se protéger, en plus les personnes ne me doivent rien, je n’ai pas à leur imposer mon bon vouloir, c’est une «  faveur » qu’elles me font en m’apportant quelque chose et pas un devoir qu’elles remplissent (je rends ça un peu extrême là mais bon.. ». En plus moi-même ne suis pas forcement capable d’assurer aux personnes quoique ce soit mise à part «  essayer » alors je ne peux pas leur en demander plus qu’à moi-même. Mais de l’autre : J’aurais envie d’avoir des personnes sur lesquels pouvoir m’appuyer et compter sans avoir l’impression de leur en être redevable, moi-même j’aurais envie que les personnes puisse s’appuyer sur moi et j’essaie de faire les choses en ce sens et je comprends qu’elle puisse avoir certaines attentes envers moi, même si je ne peux rien leur promettre. Je me dis aussi que ce plier plus à un contrat, même si cela a ses côtés négatifs, c’est aussi pour pouvoir se permettre de plus faire confiance et de se sentir plus en sécurité (éternel équilibre à trouver entre liberté/sécurité). Parenthèse refermé)

Du coup sinon je trouve ça plutôt très chouette la spontanéité. Et j’imagine qu’il n’y pas besoin d’établir de contrat pour que les choses se fassent petits à petits. Mais en même temps, de mon côté j’aurais tendance, même en étant dans la spontanéité, à projeter des choses sur les évolutions possibles pour la relation (sans forcément les définir par a+b) et je pense que certaines personnes vont avoir le réflexes dans ce type de relation de ne rien projeter et que ça pourra fermer des portes possibles du coup. (Enfin si elles ne projettent rien c’est peut être tous simplement qu’elles n’ont en pas envie aussi).

J'aimerai te répondre sur plusieurs points. Déjà, mon post était hautement humoristique. J'ai tendance à trouver le terme "sérieux" à l'antipode de ce que je recherche dans une relation. Non qu'on ne peut pas être sérieux des fois avec des partenaires amoureux, mais l'amour, c'est justement un sentiment léger, rien de lourd, de dur comme peut l'être le sérieux.

Ensuite, il y a cette histoire de contrat. Dans une relation, on peut avoir des projets très engageants (achats, enfants, vie commune). Certaines personnes recherchent ça, et brandissent le terme "relation sérieuse" pour évoquer qu'ils veulent faire des projets engageants (les enfants étant, pour moi, le projet le plus engageant et souvent le plus emblématique d'une relation).
Je vais illustrer ce que je pense, ce sera plus clair.
J'ai une copine qui est née d'une mère de 17 ans et d'un père de presque 30. Bien sûr, ce fut un "accident". La relation n'était donc pas "sérieuse" et le projet enfants n'était clairement pas au goût du jour. D'ailleurs, le projet couple non plus, vu qu'ils ne sont pas restés ensemble plus d'un an. Pourtant, elle fut élevée par ses parents, avec sérieux, du mieux qu'ils ont pu, et aujourd'hui, elle m'a l'air plutôt équilibrée et bien élevée.
Inversement, il y a des gens qui ont des enfants dans des structure "sérieuse" (couple, contrats de mariage, etc...) et qui les pourrissent atrocement ou qui vivent dans des climats familiaux absolument horribles.
Ce que je veux illustrer par là, c'est que c'est pas le "sérieux" d'une relation qui fait que les projets seront menés à bien, mais le sérieux des membres de la relation. Donc parler de relation sérieuse est pour moi une erreur. Si tu te mets d'accord avec une personne pour développer un projet commun et engageant, ce qui va permettre la réussite du projet, c'est pas le fait que la relation soit sérieuse, mais le fait que tu le fasses avec quelqu'un de sérieux qui sera, pour toi, un bon partenaire dans le projet. Et puis, bien entendu, que tu sois toi aussi un bon partenaire dans le projet.

D'où le fait que je critique fortement ce terme de relation sérieuse. Pour moi, ça ne représente rien. Ce qui est important, c'est de vraiment se demander si tu veux développer ce projet avec cette personne. Et malheureusement, trop de gens ne se posent pas cette question là. Notamment parce que, dans les relations monogames, on a pas le choix des partenaires, on se retrouve donc à vivre et faire des enfants avec un partenaire qui a l'origine n'était qu'un bon amant. Or, être un bon amant ne fait pas de quelqu'un un bon coloc ou un bon parent.

Pour moi, le polyamour nous permet de nous dégager de cette notion de "relation sérieuse". On a justement la possibilité de ne pas espérer que la relation sauve les projets, on peut se permettre de choisir des partenaires aptes à mener les projets à bien parce que beaucoup plus compatibles avec lesdits projets que dans un couple monogame.

J'ai par exemple une copine qui veut avoir un enfant. Elle a une forte assise financière et familiale, et je pense qu'elle sera une bonne mère. Par contre, il n'est pas question qu'on vive ensemble ou quoi que ce soit de cet ordre là. Donc, sur le papier, je peux mener avec elle un projet enfant, avec pas mal de certitudes quant à la réussite de ce projet, certitudes infiniment supérieures à celles d'une "relation sérieuse" vu que la réussite du projet n'est absolument pas dépendant de la survie de notre relation à tous les deux. Grâce au polyamour, c'est un projet que je peux accepter de mener, alors que ce serait inacceptable dans une relation monogame, dans laquelle j'aurais soit du emménager avec cette copine, soit dû refuser de fait. En polyamour, on peut faire des projets sérieux en dehors de "relations sérieuses".
Bon, je précise que le projet n'est plus au goût du jour, pour ceux qui se demanderaient si j'ai accepté :-)

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

Indi

le jeudi 13 décembre 2018 à 16h17

#

BeautifulLibertySong (invité)

le samedi 15 décembre 2018 à 00h26

Je trouve intéressant l'idée qu'une relation n'est pas sérieuse *en soi* et que le sérieux de la relation n'est que le sérieux des membres.
Le mot "sérieux" est tellement polysémique, c'est difficile de sélectionner un sens et ça dépend fortement de la personne qu'on a en face.
Quelle que soit la relation que j'ai avec une personne, j'ai tendance à entrer sérieusement en relation, à considérer les choses avec gravité parce que je sais que mes actions et mes pensées ont une répercussion sur les personnes que je fréquente. Pour cette raison je parle énormément avec toutes mes relations : amicales, amoureuses, officielles, non officielles*...

*[Et par cette dichotomie officielle/non officielle, j'entends "auprès du grand public". Je suis outée auprès de mes parents et de ma famille, et ils n'y voient pas d'inconvénients (ma famille est tellement chouette). Ils ont connaissance de mes deux relations les plus... Fréquentes ? Durables ? Avec qui les échanges d'idée sont les plus marquants ? Avec qui j'envisagerais le plus de construire un foyer ? En revanche, je ne leur parle pas de mes amis avec qui il m'arrive de faire du sexe et pour qui j'ai des sentiments et qui ont des sentiments pour moi, mais avec qui il n'est pas question de construire d'autres projets que nous-mêmes, ou des projets artistiques ou professionnels. C'est surtout une histoire de regard des autres et de "qui je présente au monde", finalement, cette histoire. Mes relations n'ont pas besoin de label... Je ne présente pas non plus mes amours platoniques comme des amours, mais comme des amis. Je sais ce qu'il en est, ça me suffit, j'ai suffisamment la flemme d'expliquer comme ça.]

#
Profil

calinou696

le dimanche 16 décembre 2018 à 10h08

Pour moi qui suis assez classique, une relation "pas sérieuse" c'est uniquement pour le cul, et on ne se projette pas dans l'avenir.
Et rien n'empeche une relation "pas sérieuse" à devenir finalement "sérieuse", c'est à dire projet de vie ensemble, enfants...

Après ce sont des définitions qui ont evidemment leurs limites, surtout lorsqu'on sort du moule monogame.

#
Profil

Minora

le dimanche 16 décembre 2018 à 12h46

Et ça n'empêche pas une relation "pas serieuse" d'être "importante", même pour un mono...

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion