Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Pensées confuses concernant le polyamour

Bases
#
Profil

Stitche

le vendredi 16 mars 2018 à 11h50

Bonjour,

C'est la deuxième discussion que j'ouvre aujourd'hui pour essayer d'y voir plus clair et avoir des avis extérieur (la première était "besoin de conseils".
Je re-situe le contexte: Je m'appelle Juliette j'ai 22 ans et je suis en couple depuis bientôt 5 ans avec mon amoureux qui a 26 ans. Nous avons une relation très fusionnel ou nous discutons beaucoup, pas d’engueulades, pas d'ombres au tableau en soit.

Je lui ai parlé assez rapidement de ma bisexualité et de mes envie de voir des filles, avec et sans lui. Il à réfléchi et a fini par accepté me disant qu'il comprenait et que ce n'etait pas quelque chose qu'il pouvait m'apporter.

Ca nous arrive donc de voir des filles ensembles ou séparement (lui moins souvent que moi et c'est pour m'inclure par la suite, il n'a pas de relation seul avec des autres femmes que moi). Nous avions déjà parlé de polygamie (je ne connaissais pas le terme polyamour), nous avons aborder l'idée de vivre un jour peut être a 3 ou plus avec d'autres femmes.
Je pensais que cela m'apportais tout ce que je souhaitais mais il y à quelque jours j'ai été un peu chamboulé par l'idée du polyamour.

C'est en m'inscrivant sur snapchat que j'ai vu, en cherchant à ajouter des amis, un ancien garçon avec qui j'avais déjà eu des relations sexuelles avant ma rencontre avec mon chéri actuel.
Je l'ai ajouter et j'ai commencer à lui parler, amicalement dans un premier temps, pour savoir ce qu'il devenait. Je lui ai tout de suite parler de ma relation de couple (je ne sais pas si c'est pour me sentir moins coupable et que dans le fond j'avais envie de le draguer).
Je lui ai parlé un peu de ma vie, le fait que je voyais des filles en dehors de mon couple et avec mon amoureux.
Il à commencer à me draguer un petit peu, je n'ai pas répondu les premières fois, puis il à continuer et je lui ai expliquer que j'étais amoureuse. Il m'a dit que lui ça ne le gênait pas, qu'il n'était pas jaloux ( pour préciser il parlait seulement de coucher avec moi).

Il m'a proposer de se voir, je lui ai dit que j'en parlerais a mon copain et que je ne le ferais pas sans son accord, il était d'accord et voulais pas provoquer des problèmes dans mon couple.


Le problème et que je n'ai pas réussi à en parler avant que mon copain le découvre; je lui disait que c'étais un ami rien de plus. Je voulais lui en parler mais je ne savait pas comment aborder le sujet.
Nous avons donc parler de ce que je voulais, je lui ai dis que je souhaiterais peut être coucher avec d'autres garçons, en particuliers celui la, il m'a écouter mais m'a dit qu'il ne pourrait pas, je n'ai pas insister. Ce n'a pas été facile, nous avons pleuré tous les deux, il m'a demander si je voulais faire un breake, si je voulais me séparer ou si j'accepterais de vivre avec lui sans voir d'autres hommes.

J'ai commencer à regarder des vidéos sur le polyamour, plusieurs, à lire des articles et je me suis retrouver dans ce que j'entendais. Je me suis d'abord sentit soulager, j'ai partager les vidéos avec mon amoureux pour lui faire comprendre ce que je ressentais, et je lui ai écris une lettre. Il était content de ma démarche.

Nous avons reparlé de ce qu'il avait pensé de ces vidéos, je lui ai expliquer que je pensais que j'aimerais ce genre de relation (n'ayant jamais testé je ne sais pas si c'est juste une envie passagère ou une vision de la vie qui à émergée) et que j'aimerais essayé avec ce garçon. Il m'a demandé si j'avais des sentiment pour lui, je lui ai dit que non. Je pense que c'est le fait d'avoir imaginer que ça pouvait arriver qui m'a attirer et le fait qu'il ai été réceptif à cette proposition (je ne sais pas, il voulait peut être tout simplement seulement coucher avec moi).

Nous avons encore pleurer, il m'a redit qu'il voulais que je soit heureuse et que trois possibilité s'offrait à nous:
- Le fait de m’interdire de voir d'autres hommes et de peut être me rendre triste. - Le fait de me laisser faire mais que lui soit triste. - Le fait de se séparer, et que nous souffrions tous les deux
J'ai essayer de le rassurer sur ses craintes, ses jalousies, mais c'est compliquer et je comprend tout à fait. Mes questions sont plutôt simple:

- Est-ce que ça peut être une envie passagère qui peut passé? - Est ce que ça me travaillera toujours, et dans ces cas la pourrait me rendre malheureuse?

J'ai tellement envie d'être avec lui, mais je me sent égoïste de lui imposer un choix de couple auquel il n’adhère pas.

Je me suis demandé si il fallait pas que je vois un psy pour m'aider à y voir plus clair, en discuter avec quelqu'un qui ne jugera pas et qui ne me connait pas personnellement (je pense avoir trouver ici un peu ce que je recherche).

Je sais que mon copain est très ouvert sur bien des sujets, mais il me dit ne pas réussir à surmonter sa jalousie et ,e pas pouvoir me voir avec un autre homme. Il m'a dit qu'il voulait l'exclusivité en ce qui concerne les hommes.

- Est ce que le fait de ne pas réussir à choisir fais de moi une personne polyamoureuse? (je ne comprend pas car je n'ai pas de sentiments pour l'autre garçon, seulement de l'attirance et que je suis très épanouie dans mon couple).

- Est ce que c'est le fait de ne pas avoir cette liberté qui m'attire? Après tout, je ne sais pas ce que l'autre garçon en question ressent, c'est peut être quelqu'un qui ne me correspond pas du tout?

J'aimerais lui poser ces questions directement, mais je sais que ça fait du mal à mon amoureux, et qu'il n'accepterais pas que je lui reparle.

Je suis encore un peu perdu, j'ai parler de ce forum a mon amoureux, il à dit qu'il accepterait de lire ce que je ressent.

Même si je pense au fond de moi que cette expérience peut encore plus nous rapprocher, je ne sais pas si la tristesse ne prendra pas le dessus.

Je vous remercie de votre lecture!

Juliette

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

Caoline

le vendredi 16 mars 2018 à 12h55

Bonjour Juliette,

Je n'ai qu'une seule suggestion, prenez du temps, parlez en mais pas que de ça tous les jours, de temps en temps. Aucun changement aussi important ne peut se faire en quelques jours sans fracas et dégâts potentiellement irréversibles. Ça peut prendre des mois, de voir si ton envie persiste, que l'idée fasse son chemin dans sa tête...

Bon courage

#
Profil

Stitche

le vendredi 16 mars 2018 à 13h00

Merci Caoline, je prend note du conseil et merci d'avoir pris le temps de me lire.

#
Profil

Caoline

le vendredi 16 mars 2018 à 13h05

Je fais des suggestions, je ne donne pas de conseils car les conseilleurs ne sont pas les payeurs ;-).
Si tu veux lire une transition "en douceur" je vais essayer de compléter mon témoignage donc il va remonter dans les discussions.

#
Profil

Stitche

le vendredi 16 mars 2018 à 13h08

D'accord je regarde les prochaines discussions alors :) merci.

#
Profil

artichaut

le samedi 17 mars 2018 à 01h11

Bienvenue Stitche.

Oui il y a fort à parier que ce ne soit pas une passade, et que tu sois polyamoureuse dans l'âme. Mais l'avenir le dira.

Vous avez la chance, au vu de ce que tu décris, d'être vraiment amoureux, d'avoir de l'empathie l'un.e pour l'autre, d'être capable de discuter facilement des choses, d'avoir déja expérimenté bien plus que ce que la norme vous dicte. Ce sont des atouts magnifiques.

Si ton amoureux accepte que tu vois des filles mais pas des hommes, ce n'est sans doute pas seulement parce qu'une fille peut t'apporter quelque chose que lui non, et un homme le contraire. Mais aussi parce qu'avec un homme il se sent peut-être en concurence, en compétition, en comparaison et plus encore en insécurité.
Les hommes sont élevés avec ce sentiment de compétition, mais ce n'est pas une fatalité.
En vrai avant d'être des hommes et des femmes, on est des êtes singuliers, tous différents, et personne jamais (amis, amoureux… peu importe) ne t'apportera la même chose qu'une autre personne.

Et en premier lieu, s'il se sent en insécurité, tu te dois de le rassurer (oui tu l'aimes pour ce qu'il est, non tu ne va pas le quitter pour cet homme, non cet homme n'est pas mieux que lui, etc), et il se doit de trouver les manière de se rassurer lui-même (oui je suis un être unique, et elle m'aime pour ce que je suis, et non parce que je suis… un homme). T'interdire de voir d'autres hommes est UNE solution (la plus "facile" la plus évidente), mais il y en a peut-être d'autres ?

Stitche
J'aimerais lui poser ces questions directement, mais je sais que ça fait du mal à mon amoureux, et qu'il n'accepterais pas que je lui reparle.

Ça je trouve que c'est un peu trop injonctif. À mon sens ton amoureux n'a pas "le droit" de t'empêcher de lui reparler (ne serait-ce que par égard pour ce garçon qui ne comprendrais pas ton silence). Ou bien c'est qu'il (ton amoureux) n'a pas confiance en toi ?
Si vous êtes d'accord que ce ne serait QUE parler, où est le problème ?
Perso, je n'accepterais pas qui quiconque m'interdise de parler à quelqu'un. Mais bon, je ne suis pas à votre place.

Stitche
trois possibilité s'offrait à nous:
- Le fait de m’interdire de voir d'autres hommes et de peut être me rendre triste. - Le fait de me laisser faire mais que lui soit triste. - Le fait de se séparer, et que nous souffrions tous les deux

Moi j'en vois une 4ème :
- Le fait d'avancer ensemble vers le moins de tristesse possible (et de préférence le plus de joie possible !)
Donc définir ce qui cause le plus de tristesse et l'éliminer (par exemple se séparer), et chercher ensemble et lentement, à imaginer (inventer) comment modifier légérement le reste pour minimiser la tristesse.

Qu'est-ce qui le rendrait triste dans le fait de te laisser faire par exemple ?
Qu'est-ce qui au contraire le rassurerais ?
N'y a t-il pas des modalités qui pourrait rendre la chose envisageable ?
Réfléchissez ensemble. C'est à vous de trouver vos réponses.

#
Profil

Stitche

le samedi 17 mars 2018 à 14h38

Bonjour artichaut,

Merci d'avoir pris le temps de me lire et de me répondre.
Dans le fond j'espère encore que se soit une passade... C'est compliquer, ça fait beaucoup de changement et c'est difficile autant pour moi que pour mon amoureux.

Je me suis permise de lui faire voir ton commentaire, nous n'avons pas eu le temps d'en discuter en profondeur encore. Il m'a simplement dit qu'il ne se sentait pas en concurrence, qu'il savait que je l'aimais. Il m'a également dit que ca lui avait déjà fait peur de me perdre avec les femmes que je vois, mais qu'il m'avait laissé par ce que il savait que ce n'étais pas quelque chose qu'il pouvait m’apporter.

Il ne pense pas avoir été elevé dans un sentiment de compétition pour autant. J'essaie de lui expliquer que c'est pas juste un autre homme que je cherche mais plus une personnalité.
Je pense qu'il voudrait pouvoir me l'apporter aussi, il se dit prêt à changer et à m'apporter tout ce que les autres hommes pourrait m'apporter.

Je le rassure, je lui dit que je l'aime, que je ne veut pas qu'il change de personnalité parce que je l'aime comme il est. Je ne cherche absolument pas à le remplacer, mais je ne suis pas sur qu'il se fasse l'idée dans la tête.

Il ne m'interdit pas de lui reparler, c'est plus moi qui me l'interdit. Je ne veux pas lui faire de mal et le rendre triste. Je voudrais simplement des réponses en fait. Je lui ai proposer d'être à côté de lui, qu'il lise les conversations, mais il m'a dit que ça le "boufferais" alors je n'ai pas insisté.
Je ne sais pas si il n'a pas confiance en moi, c'est aussi peut etre à cause du fait que je lui caché les premiers messages?

Je pense que ce qui me bloque dans tout c'est de le rendre triste, l'annonce que je lui ai fait l'a déjà chamboulé dans la vision qu'il avait de notre couple dans le long terme.
C'est sur que ce qui causerais le plus de tristesse est la séparation, c'est pour ça que je ne veux pas, mais j'ai pas envie d'être égoïste dans mes choix non plus.

Il m'a dit que ce qui le rendrais triste ce serais que j'ai des rapports sexuels avec d'autres garçons. Même si en soit ce n'est pas forcement ce que je cherche, mais je ne peux pas prédire le contraire non plus, tout dépend de l'instant j'imagine.

Je ne sais pas ce qui le rassurais vraiment... Pour l'instant il n'imagine pas la situation, je peux comprendre aussi. C'est beaucoup de changements, il ne comprend pas ce qui se passe dans ma tête. Le problème c'est que je ne peux pas le rassurer sur ça car je ne sais déjà pas trop ce qui se passe dans ma tête moi même.

Oui c'est sur c'est nous qui avons les réponses, mais j'aime avoir des avis extérieurs pour essayer de comprendre ces changements.

#
Profil

Siestacorta

le samedi 17 mars 2018 à 16h22

Stitche

Je pense qu'il voudrait pouvoir me l'apporter aussi, il se dit prêt à changer et à m'apporter tout ce que les autres hommes pourrait m'apporter.

"Je deviendrai ces autres qui te donnent du plaisir, vos jeux seront les nôtres, si tel est ton désir" comme elle chantait la copine à Rheuné.
Ca veut dire quoi, ça, qu'il va mettre une perruque et des fausses lunettes pour t'emmener danser ?
Et puis après, "je serai ton ombre, l'ombre de ta main, l'ombre de ton chien" ? (autre qualité d'écriture, mais même rapport à l'hamouuur).
Je sais pas si c'est exactement ça qu'il ressent, mais il y a souvent un romantisme de l'amour qui se magnifie dans l'adversité à distinguer de la profondeur de la relation. C'est un truc fondateur, dans la littérature amoureuse : dès que Tristan et Yseult n'ont plus de malédiction à affronter, la réalité de leur relation prend le pas.
Je veux dire que ce n'est pas à cette intensité-là que vous pouvez vous fier pour connaître les forces de votre relation. C'est votre intimité et votre compréhension mutuelle qui est décisive.

C'est un deuil compliqué à faire, ça pour les monos : faire la différence entre être l'Unique et être aimé. Et c'est pas forcé qu'il y parvienne, et rien ne dit que ce serait bon pour lui.
A ça, tu ne peux répondre que par ce que tu réponds déjà, et montrer, dans les faits, que lorsque tu fais quelque chose, tu ne changes pas les engagements "pratiques" que tu as déjà pris avec lui. Ex : si vous êtes à un rendez-vous chandelles entre vous, tu prends pas le troisième au tel. Si tel soir c'était prévu de vous voir, t'annules pas parce que le petit nouveau t'envoie des paillettes dans les yeux.
Et si tu continues à offrir à ton partenaire historique ce qui lui plait déjà, que tu lui reviens, obstinément, amoureusement, ben il peut avoir peur, mais tu lui donneras les moyens de constater que le changement n'est pas la destruction, la fuite ni la déchéance.

Il a déjà de la chance que tu prennes les devants, tu fais les choses dans le bon ordre. Tu expliques, tu éclaircis, tu le mets pas devant un fait accompli...

Mais ça demeure un changement important, sur lequel il n'a au fond pas plus de pouvoir que celui que tu acceptes de lui donner. Se rendre compte qu'on ne peut pas décider, qu'il y a quelqu'un d'encore inconnu qui influe, en plus un mec, et on sait ce que ça fait les mecs, moi je sais je... bon c'est pas pareil mais je sais.

Et même si en général, on devrait savoir qu'il n'existe pas de garanties de tranquillité en amour, être contraint de voir qu'en plus, l'autre accueille à bras ouvert tant de changements possibles, c'est éprouvant. Avoir confiance même dans un cadre inconnu, c'est pas gagné ; et parfois, on y arrivera pas... et ce serait la faute à personne.

A toi de te tenir à tes propres besoins, dans votre relation, dans ta vie affective en générale : plus tu seras solide et honnête avec toi-même, plus tu seras capable de lui répondre, ou de prendre des initiatives "fiables", où tu ne te perdras pas dans des "pourquoi ?" qui ne seront pas ceux auxquels tu peux répondre.

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

Stitche

le samedi 17 mars 2018 à 20h09

Merci de ta réponse Siestacortale. Ça me donne à réfléchir.

Je sais que c'est compliqué pour lui, ça remet en cause la vision du couple qu'il avait dans le long terme.

Moi je pense savoir à peu près ou j'en suis, même si ça me perturbe un peu. Je ne peux pas le forcer à vivre une relation qu'il n'accepte pas pour le moment.
Je sais qu'il faut que je le rassure, je le fait déjà, mais j'imagine que la jalousie est un sentiment très fort qu'il peut être difficile de contrôler.

#
Profil

Siestacorta

le samedi 17 mars 2018 à 20h24

Stitche
Merci de ta réponse Siestacortale. Ça me donne à réfléchir.

De rien. J'ai peut être un peu bourriné en exposant certaines de mes opinions sur l'amour romantique, j'espère que ça passe bien.

C'est marrant, la faute que tu fais avec mon pseudo, ça arrive souvent. Tu pourrais me dire si tu sais comment ça t'est venu ?

#
Profil

Stitche

le samedi 17 mars 2018 à 21h08

Ahah merci oui ça a été, j'aime avoir des avis extérieur ça permet de faire évoluer sa pensée.

Du coup ton pseudo, comme je suis avec mon téléphone j'ai voulu faire un copier coller, j'imagine que ça a du prendre le "le" le la date qui suit, rien de bien complexe ^^

#
Profil

Siestacorta

le samedi 17 mars 2018 à 21h34

Stitche

Du coup ton pseudo, comme je suis avec mon téléphone j'ai voulu faire un copier coller, j'imagine que ça a du prendre le "le" le la date qui suit, rien de bien complexe ^^

Merci ! Ca expliquerait bien que d'autres gens aient fait la même. Après, c'est bizarre, j'ai pas vu souvent d'autres de pseudos avoir un "le" bonus...
Bon.
Pas grave, un nouveau mystère de résolu.

#
Profil

artichaut

le dimanche 18 mars 2018 à 01h42

Siestacorta
Se rendre compte qu'on ne peut pas décider, qu'il y a quelqu'un d'encore inconnu qui influe, en plus un mec, et on sait ce que ça fait les mecs, moi je sais je... bon c'est pas pareil mais je sais.

des fois je me demande si je suis bien "normal"

moi si mon amoureuse à une relation avec un mec, plutôt je suis pas très peu jaloux, un mec "je sais ce que c'est", alors je me sens pas en concurence

par contre, si mon amoureuse à une relation avec une nana, ouhlala c'est bien plus compliqué, parce que là je sais que clairement je ne suis pas à la hauteur, que je ne peux pas lutter, et que en cas de compét', j'ai perdu d'avance

(bon tout ça c'est des fantasmes des projections de cis-sexistes que nous sommes, …comme si les choses était aussi simples, basiques et binaires… n'importe quoi vraiment)

#
Profil

artichaut

le dimanche 18 mars 2018 à 01h53

Stitche
Il m'a dit que ce qui le rendrais triste ce serais que j'ai des rapports sexuels avec d'autres garçons.

Oui, c'est fou cette charge affective qu'on peut mettre sur le sexe.
The truc, que si ça t'arrives (que ta copine ai des rapports sexuels avec d'autres garçons) tu dois te sentir diminué, triste etc et c'est toute ta conception du couple ou de l'amour qui est remise en cause.

Alors oui, il peut y avoir des choses à déconstruire pour ne plus ressentir ça. Et en vrai c'est passionnant et on a beaucoup beaucoup à apprendre sur soi-même à interroger cela (après c'est aussi tout un travail sur soi, qu'il faut avoir envie d'entreprendre).
Hypatia from space explique bien les choses.

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 18 mars 2018 à 02h02


(bon tout ça c'est des fantasmes des projections de cis-sexistes que nous sommes, …comme si les choses était aussi simples, basiques et binaires… n'importe quoi vraiment)

Heu, c'était clair dans le discours indirect libre que le "je" était le copain en train de flipper plus à cause d'un autre mec que d'une nana, et pas Siestacorta ?
(et vlà que j'cause à la troisième personne maintenant...)

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

artichaut

le dimanche 18 mars 2018 à 02h25

Siestacorta
Heu, c'était clair dans le discours indirect libre que le "je" était le copain

ah pas tant clair :
le "et on sait ce que ça fait les mecs, moi je sais je... bon c'est pas pareil mais je sais" j'ai cru que c'était Siestacortale !

#
Profil

Stitche

le dimanche 18 mars 2018 à 02h31

Merci artichaut pour ta réponse.

J'ai eu une nouvelle conversation avec mon amoureux. Pour l'instant on tourne un peu en rond, il n'imagine pas ce genre de couple et de relation. Avec des filles oui, mais pas avec d'autres hommes pour les même raisons qu'avant.

Il m'a aussi dit que ça aurait certainement différent si je ne lui avait pas caché les messages. Il a surtout dû mal avec les mensonges. Je m'en veux beaucoup mais je ne savais pas comment lui dire à ce moment là, et de toute façon il est trop tard maintenant.

Je me demande si je devrait pas attendre quelque temps voir si ça peut passé cette attirance. Je me dis que si ça passe pas je lui en reparlerais.

Je me dis aussi que je reparlerais à l'autre garçon plus tard, si l'attirance n'est pas passé, pour avoir mes réponse.

Je trouve ça un peu égoïste que dans le fond j'ai envie de le faire changer d'avis..

#
Profil

artichaut

le dimanche 18 mars 2018 à 02h48

Stitche
Il m'a aussi dit que ça aurait certainement différent si je ne lui avait pas caché les messages.

J'ai pas l'impression que tu lui ai caché grand chose… Tu va pas non plus lui faire lire toute ta boîte mail ! Tu as le droit d'avoir une intimité. (Le couple n'est pas la négation de l'intimité de chacun.e). Au contraire dès qu'une question s'est concrètement posée, tu lui en a parlé. Non ? (ou bien un truc m'a échappé ?)

Stitche
Je me demande si je devrait pas attendre quelque temps

Oui. La lenteur n'a jamais fait de mal. Bien au contraire. Ça permet à tout le monde de prendre du recul, de dédramatiser, de descendre de son petit nuage ou au contraire d'être plus sûre de ce qu'on ressent.

#
Profil

Stitche

le dimanche 18 mars 2018 à 02h59

Le problème est qu on s'est quand même dragué tout les deux, qu'on s'est envoyé des photos. Une tromperie en soit, donc c'est pour ça que je comprend totalement mon amoureux..
Je m'excuserais jamais assez d'ailleurs..

On rajoute à ça le fait qu'il a déjà eu des rapports avec moi dans le passé, c'est compliqué du coup..

Oui je vais prendre le temps. Discuter un peu moins pour lui laisser le temps de réfléchir. Je vais aller un peu chez mes parents, deux semaines, ça va permettre aussi de se poser tous les deux et de réfléchir.
J'ai vu dans certaines discutions des livres qui traitais les sujets du polyamour, je vais lire un peu ça m'aidera à réfléchir également.

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 18 mars 2018 à 12h10

Stitche


Il m'a aussi dit que ça aurait certainement différent si je ne lui avait pas caché les messages. Il a surtout dû mal avec les mensonges. Je m'en veux beaucoup mais je ne savais pas comment lui dire à ce moment là, et de toute façon il est trop tard maintenant.

D'un côté, c'est bien que tu ressentes la culpabilité, non pas d'avoir eu un échange, mais d'avoir fait mal avec un mensonge. La confiance de l'autre peut déjà être attaquée d'elle-même quand on lui parle de notre désir d'ailleurs, mais là c'est un truc sur lequel l'autre peut travailler ; par contre, la part de confiance attaquée par le mensonge, c'est autre chose.

Maintenant, ce sont des messages. Je te dis pas que c'est cool et no problem, je te dis que t'as pas non plus commis un crime.
Ce qui est sûrement stressant pour ton copain, c'est qu'il voit là que tes intentions, tes désirs, sont réels.
Comme tu culpabilises d'avoir dissimulé quelque chose, ce que vous vous dites est très axé là-dessus ; mais ces messages disent surtout "j'ai l'envie d'essayer, et si je l'écoute au point d'agir, c'est peut-être plus qu'une envie".

Que cette déclaration d'intention soit finalement "par le fait", et mélangée à de la dissimulation, ça en fait un signal différent, pour toi comme pour lui.

Mais si vous avez la capacité de dialogue que tu décris, des moments où vous vous parlez bien à cœur ouvert, sans hésiter, alors votre relation a ses chances.

Si tu attends quelques temps, effectivement il s'agit autant d'écouter ton copain que de t'écouter toi : si l'attirance, ou le besoin de continuer à explorer demeure, et qu'il a une importance qui fait que tu as besoin d'être aimé avec ta facette non-exclusive, ce sera important pour voir si vous pouvez garder la relation, la changer ou la terminer plutôt que d'être à deux à ne pas vivre ce qui vous épanouirait (une personne qui par respect se retient de rencontrer alors qu'elle le désire, une personne qui voudrait être avec quelqu'un qui ne vit pas l'exclusivité par défaut).

Message modifié par son auteur il y a un an.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion