Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Une petite clef?

#

Intermittent (invité)

le mardi 13 novembre 2018 à 15h00

Je te comprends tout à fait.

Ça doit être un peu dur à avaler. ...

Tu es la relation primaire avec un enfant au milieu.
Pas de gros soucis pendant 20 ans. Donc ça semble rouler ...

Pour le moment, il est dans la passion d'une relation qui ne partage pas la vue quotidienne.
Même si ce n'est pas le cas de son côté, ce mode de fontionnement est plus proche d'une relation adultère que polyamoureuse.

Je pense que le fait de prendre du recul sur ta relation avec lui, te permettra de l'obliger à faire le point sur le poids que pèse réellement ta relation dans sa vie.

Ne nous leurrons pas, tu as accepté beaucoup de choses, essentiellement à ton détriment psychologique, pour ne pas le perdre.

Rien ne t'oblige à rester dans une relation dont le fonctionnement te fait du mal.
A lui aussi de faire un choix. Et choisir, c'est quelque fois, renoncer ...

Le choix du polyamour ne doit pas se faire au détriment du bonheur de l'un ou de l'autre.
Sinon, c'est de la dépendance affective.

Quelques uns arrivent à s'adapter, d'autres pas.

Le polyamour n'est pas la panacée.

Si c'était le cas, il y aurait beaucoup moins d'adultères et beaucoup plus de polyamoureux ....

#
Profil

Minora

le mardi 13 novembre 2018 à 16h14

bidibidibidi
Donc, si je comprends bien, actuellement, tu ne peux rien faire au risque de rompre un équilibre tellement précaire que l'immobilité est la seule possibilité. Sauf que personne ne souhaite réellement que la situation actuelle perdure, vu qu'elle est douloureuse pour toi, pour ton mari et pour le cocu (du moins, elle va l'être).

Ma réponse va peut-être te paraître violente, mais, pour moi, il y a un moment où il faut savoir trancher le noeud gordien. Les amours impossibles existent, et le cas présent m'a l'air d'en être une belle représentation. A la fin de Roméo et Juliette, ils meurent tous les deux. Il vaut mieux éviter d'aller aussi loin et savoir renoncer à ce qui est beau mais douloureux. L'amour doit nous élever, pas nous détruire.

Sauf que, selon toi, laquelle des deux doit s'arrêter?

#
Profil

bidibidibidi

le mardi 13 novembre 2018 à 16h31

Minora
Sauf que, selon toi, laquelle des deux doit s'arrêter?

On peut pas raisonner comme ça. La situation (globale) doit s'arrêter. Les règles doivent être redéfinies, à 4, pour que tous y trouvent leur compte.
Comme Primevere ne peut rien faire à la place des autres, et s'il n'y a pas consentement pour une redéfinition globale de la situation, alors elle ne pourra cesser que la relation sur laquelle elle a une emprise.

Sinon, dans l'absolu, le noeud du problème, c'est les deux relations du métamour qui sont manifestement incompatibles. Et à partir de ce constat, tout le monde se met à jongler, pour lui permettre de ne pas avoir à gérer son problème en face. Le métamour ment, le cocu ne voit rien, le mari de Primevere jongle, et Primevere se sent en opposition avec cette situation et ferme les yeux pour ne pas le voir.

De mon point de vue (forcément limité), c'est une situation qui va créer plus de mal que de bien, et s'en extraire est la meilleure chose à faire.

#

Primevere (invité)

le mardi 13 novembre 2018 à 16h54

Cher(e) Bisibisibidi,
Je te trouve plutôt radicale.
Même si cela augure des discussions difficiles, j ai envie que les choses fonctionnent au mieux pour tout le monde et que chacun y trouve son compte. Peut-être pas 100% mais disons 80 %.
Comme je l ai dit, ce n est pas le fonctionnement du polyamour qui me pose question, c est de trouver le moyen d accepter une situation après que cette dernière ait été catastrophique.
Trouver un nouvel élan pour le bien de tous.
Je pense que dans un premier temps je vais me concentrer sur mon couple puis viendra le moment où je ferai la démarche d aller vers son amoureuse. Mais je ne le ferai que lorsque j aurai consolidé certaines bases avec mon chéri.

Quand à sa situation à elle, ben moi je n ai pas à dire mon mot. Finalement ça la regarde elle et son mari, même si je n adhère pas du tout. Tout le monde n est pas prêt à entendre la vérité et c est peut être ça aussi que je dois respecter.
Ce n est pas mon/notre fonctionnement mais c est le leur. Pourquoi pas.

#
Profil

LeCielEstBleu

le mardi 13 novembre 2018 à 17h46

Primevère,
J'ai énormément de respect pour la force que tu investis malgré tout dans ton couple. À te lire, moi je crois plutôt que vous avez envie de continuer le chemin...(mais peut-être est-ce parce que, étant dans une constellation similaire, je veux me rassurer?)
Finalement, ton rapport à cette épreuve est sain: tu parles de ton ressenti à ton mari, tu poses tes limites, tu veilles à ton bien-être. Reste le facteur temps: à condition de bien faire attention à tout le reste, je me dis que le temps peut améliorer les choses, apaiser, aider à plus de distance face aux émotions négatives. Je te le souhaite / vous le souhaite.
Encore une remarque sur la notion de choix: je suis avec mon compagnon depuis 18 ans et je l'aime profondément, mais si je devais choisir entre lui et ma relation secondaire, je serais bien embêtée. Parce que le choix ne se situe pas pour moi au niveau d'une quantité d'amour que j'aurais pour l'un ou pour l'autre. C'est le choix d'être ou non la personne que je suis profondément. Donc je ne choisirais personne, je pense que le mieux (le plus honnête plutôt) serait de rompre avec les deux.

#
Profil

alinea7

le mardi 13 novembre 2018 à 21h58

Primevere
Je sais qu'une partie des réponses provient du manque (terrifiant) de confiance en moi mais depuis qu'il a cette relation c'est de pire en pire. Je sais également que cela provient également de l'image que je me faisait de notre relation avant tout cela. Je croyais qu'elle était exceptionnelle, spéciale et rare mais en fait depuis je la trouve moins belle, moins exceptionnelle et finalement assez banale.

Primevere
Non non je n'ai pas d soucis de confiance en moi ;-)

Ah ? J'ai mal compris ? C'est ton mari qui n'a plus confiance en toi ?

Primevere
Par contre j'aimerai bien connaitre tes réponses au sujet de ce qui rend une relation exceptionnelle, spéciale ou rare. Cela me permettrait peut être de changer de point de vue aussi là dessus.
Pour moi, avoir eu une relation presque sans nuages (ou alors des petits cumulus) durant près de 20 ans, libre, respectueuse, ouverte et indépendante était géniale et incroyable. Elle n'était ni monotone, ni pénible et toujours en évolution. Cette rencontre m'a brisé le coeur, littéralement j'ai eu mal au coeur. Cela a chamboulé quelque chose qui fonctionnait très bien, pour tout les deux. Alors oui je me pose la question de ma place dans tout ce déménagement. J'ai l'impression d'être perdu au milieu de mes cartons tandis que lui range tranquillement les siens. Et j'aimerais bien le rejoindre.

OK, je tente l'explication. Mais ça risque d'être tiré par les cheveux parce que j'ai réalisé tout récemment que j'avais le droit d'être banale dans certains domaines et même tous si ça me tente, pas forcément spéciale, et que c'était très bien aussi. Que j'avais le droit de ne pas chercher la perfection tout le temps, dans ce que je fais, dans ce que je suis, dans mes relations. Et en fait j'ai trouvé plutôt chouette de le réaliser.
Mais j'avoue que moi je l'avais aussi, ce rêve, d'avoir une relation spéciale. Pas forcément dans l'absolu, mais pour nous. Seulement, on ne peut pas porter cet idéal tout seul, et on ne peut pas le porter éternellement quand la réalité n'est pas en cohérence avec. Alors maintenant je me retrouve à considérer que notre relation est spéciale avec ce qu'on y a mis dedans, et qu'elle ne sera pas spéciale à tout point de vue. Comme nous, on a chacun nos forces et nos banalités. Notre vécu est unique comme nous ; et on aurait pu avoir un autre parcours avec d'autres points marquants, mais on ne peut faire qu'un parcours.
Avec le polyamour on peut faire plusieurs parcours relationnels en revanche, aucun n'étant plus spécial que l'autre, juste différent.

Je vais y aller dans les clichés, j'espère que ça sera pas trop tiré par les cheveux, mais c'est pour qu'on voie bien l'idée. Récemment j'ai vu un cours en ligne sur la résilience, dont une partie incitait à déterminer nos forces de caractères dominantes parmi une liste évidemment non exhaustive. Mettons que monsieur X aime madame Y pour son intégrité et son ouverture d'esprit qui sont les traits dominants de sa personnalité. Il pourra trouver sa compagnie agréable et stimulante. Mais évidemment, pas aussi apaisante qu'une autre personne Z pourra l'être avec des traits de caractères dominant de gentillesse et d'intelligence sociale. En conjonction avec la première personne la relation pourra prendre une forme qui pousse à la réalisation de soi et à l'épanouissement tandis que l'autre sera plus sécurisante. Et ce n'est pas que Y ne soit pas gentille ou Z pas ouverte d'esprit, mais ce n'est pas ce qui les caractérise le plus.
C'est caricaturé et je ne suggère pas du tout que les traits de caractère dominants que j'ai choisi soient les tiens ni ceux de l'amoureuse de ton mari. Simplement dans ce cas cliché, il me semble qu'on voit bien que ça peut être bienfaisant de ne pas être tout le temps dans une relation, ni dans l'autre ?
En fait ce que je veux dire, c'est que tu es peut-être toujours aussi spéciale aux yeux de ton mari, mais il a peut-être découvert une autre amoureuse qui lui permet de mieux apprécier ce que tu peux lui apporter...et inversement aussi, peut-être.

Je dis peut-être parce que ça peut aussi être tout simplement qu'il est difficile de prendre la décision de laisser tomber 20 ans de construction alignée sur le rêve qu'on nous vend depuis tout petits, avec la responsabilité de tout foutre par terre et la peur de le regretter. Dans le forum il y a tous les cas : le mari qui préfère partir avec la maîtresse, le mari qui reste avec sa femme et quitte sa maîtresse, le mari qui quitte les deux, et celui qui garde les deux aussi. Il n'y a que ton mari qui sait ce qu'il ressent pour chacune de vous, s'il tient à vous garder toutes les deux ou s'il ménage la chèvre et le chou pour sa conscience.

Tu devrais peut-être regarder le cours sur la résilience. ^^ Votre relation était spéciale et elle peut le devenir encore plus. C'est un défi à relever, pour ça il faudrait trouver des avantages à la nouvelle configuration.

Voilà. Bon je sens que je suis pas à mon meilleur de rédaction ce soir, décidément il me faut plus que quelque heures de sommeil par nuit. J'espère qu'il y aura quelques éléments utilisables.

Message modifié par son auteur il y a un an.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion