Polyamour.info

wolfram

wolfram

boulogne-billancourt (France)

www.trouples.fr

Participation aux discussions

Discussion : Valeurs du polyamour

Profil

wolfram

le lundi 30 juillet 2012 à 00h27

@BobMorloch Merci :) mais après ce texte sur communautarisme et individualisme, j'ai perdu trois followers sur twitter ;)

En fait, les autres points de divergence sont la conséquence en partie de celui dont tu parles.

Dans un esprit de communauté, ce qui est bon pour moi est ce qui est bon pour la communauté avec la notion que la somme des intérêts locaux ne concoure pas à l'intérêt général. Donc, il y a une notion d'engagement qui n'est pas présente dans le texte (un engagement on essaye de s'y tenir, on n'y arrive pas forcément).

L'ouverture à l'idée de voir arriver d'autres aventures ne fait pas partie non plus de notre vision. soit nous sommes en trouples, Soit nous sommes célibataires (avec la liberté inhérente). Par exemple, nous avons eu une aventure l'an dernier mais nous n'étions pas prêt à nous remettre en trouple et puis, deux mois plus tard, nous l'étions à nouveau avec un autre fille. il fallait que chacun soit d'accord, ça ne pouvait pas partir d'un seul ou de deux qui l'aurait imposé au troisième.

Dans notre esprit, il y a la volonté de vie commune pour créer un foyer mais à plusieurs. Aucun ne serait ouvert à ce que les autres aillent voir ailleurs. Notre amie actuelle est une amante, pas une amoureuse ; nous n'avons pas les mêmes exigences avec elle. Elle a plusieurs amoureux dont un "sérieux" et il nous arrive même de passer des soirées ensemble (juste la soirée, pas de cul ;)) mais nous ne sommes pas en trouple avec elle.

Ma liberté c'est de m'engager et de me créer une servitude volontaire au sein de laquelle je m'épanouie ; c'est la réponse à mon instinct de meute. Je me vois comme ces chien qui m'adorent et parfois plus que leur maître parce que dès qu'il me jauge, je réponds par les codes qu'ils comprennent. Ils ont ce sentiment d'être à leur place comme moi aussi.

Voir dans le contexte

Discussion : Perversion narcissique et polyamour

Profil

wolfram

le dimanche 29 juillet 2012 à 23h49

La perversion narcissique n'est pas encore pleinement reconnue semble-t-il. Mais la manipulation mentale qui en serait la conséquence, l'est.

Le polyamour c'est être capable d'aimer plusieurs personnes à la fois. Le pervers narcissique veut être aimé (selon la définition) ; il n'aime pas. Ce n'est donc pas la même chose.

Voir dans le contexte

Discussion : Mariage plural

Profil

wolfram

le lundi 23 juillet 2012 à 23h10

Bonsoir,
Si le mariage plural correspond à ce que je veux bien comprendre, un mariage à plusieurs sans distinction de sexe, tu seras peut-être intéressée par la notion de trouples...

Voir dans le contexte

Discussion : Valeurs du polyamour

Profil

wolfram

le lundi 23 juillet 2012 à 21h12

Bonsoir :)
@BobMorloch,
en fait, la différence est de taille, dans la vision communautaire, la rétention d'information est anti-éthique car elle provoque une asymétrie d'information qui empêche la prise de décision rationnelle.
Ce problème n'existe pas dans la vision individuelle puisque chacun sait ce qu'il souhaite dire et se déclare seul juge de ce que l'autre doit savoir ; c'est sa liberté.

Les différences en vision holiste et individuelle se reflètent dans beaucoup des éléments que tu proposes. beaucoup de polyamoureux se retrouvent dans cet écrit qui reflète parfaitement la vision individuelle mais d'autres, les communautaires, ne s'y retrouvent que très partiellement. D'ailleurs, les communautaires souhaitent, ils en éprouvent le besoin, voir réuni sous un même toit ceux qu'ils aiment.

Ce qui nous caractérise tous, c'est cette capacité à aimer et être aimé de plusieurs personnes. La compersion est aussi une valeur commune à mon sens.

@qcd68, l'amour trouve sa source dans le cortex limbique qui est commun à tous les mammifères. si j'ai démarré mon texte par la citation de Hobbes c'est parce que les hommes ont un modèle de société évolué mais basé sur celui du loup. c'est un biais culturel qui pousse à faire croire qu'on ne peut aimer qu'une personne à la fois.

En gros, les valeurs proposés sont très bien à condition que l'on se ressente dans le modèle individuel :)

Voir dans le contexte

Discussion : Valeurs du polyamour

Profil

wolfram

le dimanche 22 juillet 2012 à 18h12

Message modéré pour la raison suivante : Lien externe auto-promotion.

Voir dans le contexte

Discussion : Valeurs du polyamour

Profil

wolfram

le vendredi 20 juillet 2012 à 19h32

il faut que je retrouve mais je n'ai internet que par téléphone portable en ce moment ;)
au pire je m'y recolle, ça me permettrait de le mettre aussi sur mon blog !

Voir dans le contexte

Discussion : Valeurs du polyamour

Profil

wolfram

le mercredi 18 juillet 2012 à 21h17

dans un vieux message j'avais présenté une alternative pour envisager la société : la vision communautaire et la vision individuelle.
notre (correction, ce n'est pas que la mienne) vision est communautaire et celle de ce texte est individuelle il semble.
notre vision n'est pas meilleur que l'autre mais elle n'est pas prise en compte dedans.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Valeurs du polyamour

Profil

wolfram

le mercredi 18 juillet 2012 à 20h23

C'est, rassemblé ici, ce que beaucoup expriment sur ce site et ailleurs.

Je ne m'y reconnais que partiellement mais cela est dû à la forme de polyamour qui est celle que je vis.
Ma liberté c'est de pouvoir aimer deux femmes en même temps et qu'elles s'aiment et m'aiment aussi.

Nous vivions cela basé sur un couple qui s'est transformé en trouple plusieurs fois sans que cela ne débouche encore sur la relation que nous pourrions faire perdurer (nous fréquentons toujours notre premier amour, qui est plus en accord avec ce texte, depuis 5 ans) mais, quand des gens s'aiment au delà du simple choc hormonal, le souhait est d'enrichir et maintenir cette relation.

Nous mettons notre volonté à la réussite de notre amour ! cela ne signifie pas que nous fassions de l'acharnement thérapeutique (deux ruptures sans que les sentiments soient éteints mais parce que les efforts pour maintenir le bonheur dépassaient le dit bonheur) mais que chaque jour, à trois, nous nous demandons dans notre coin, quelles briques allons nous porter.

notre souhait est de vivre en fusion à trois comme beaucoup de couples à deux. il n'y a pas de jardin secret pour nous et vivre cela, cette transparence, procure un sentiment troublant et addictif. être transparent implique aussi d'exprimer ses états d'âmes et donc, cela relance la communication et l'amour.

De même, ce qui est juste pour nous doit aussi l'être pour ceux qui constituent notre univers. je veux bien tenter de me connaître moi-même mais je n'imagine pas d'ontologie ; c'est par la phénoménologie que nous raisonnons et c'est en étudiant nos rapports aux acteurs de notre univers que nous nous connaissons.

Souvent je lis "comment lui faire comprendre ou accepter" ; cela ne me correspond pas, je considère qu'il y a un biais dès lors que les règles n'ont pas été édictées au départ. Un peu comme dans l'église catholique où deux personnes mariées peuvent rejoindre les ordres si c'est une démarche commune !

Ce texte me parait très bien pour une forme de polyamour mais il heurte la mienne ; certaines règles de bases proposées ici devraient être vues comme des alternatives.

La chose sur laquelle nous nous entendons tous est qu'il est possible d'aimer plusieurs personnes simultanément sans que cela retire à qui que ce soit. Je me reconnais aussi dans les relations à la société.

Comment pourrions-nous, pour le reste, concilier ces visions qui diffèrent ?
Pour ma part, j'aime bien les postulats de Morning Glory Zell dans son article "A bouquet of lovers". l'article ici

Voir dans le contexte

Discussion : Je découvre

Profil

wolfram

le jeudi 12 juillet 2012 à 20h27

c'est délicat parce que plusieurs niveaux sont mobilisés :
l'amour est commun aux mammifères et se situe dans le cortex limbique (il correspond à la partie appartenance et sociabilité de la pyramide de Maslow).
la sécurité et les besoins physiologiques correspondent au reptilien, c'est à dire le cerveau de plus bas niveau qui gère les réflexes.
donc, il y a une prédisposition au polyamour ou non ! mais ensuite, par apprentissage (en faisant vivre des situations) on peut créer de l'isopraxie ; c'est à dire, répéter la même pratique qui serait alors le polyamour.
le risque c'est de faire comme pour les enfants battus qui battent leurs enfants ou les violés qui violent... c'est efficace et on crée des réponses réflexes mais même si pour le polyamour cela n'a pas les conséquences des exemples exagérés donnés, il s'agit bien d'une manipulation. les expériences qui ont amené à cela auront été autant de traumatismes.

Voir dans le contexte

Discussion : Je découvre

Profil

wolfram

le mardi 10 juillet 2012 à 21h15

Message modéré pour la raison suivante : Lien externe auto-promotion.

Voir dans le contexte

Discussion : Je découvre

Profil

wolfram

le lundi 09 juillet 2012 à 23h48

je ne suis pas forcément pour en parler... il ne faut pas non plus sombrer dans la manipulation... si c'est parler pour lui faire ressentir une vérité qu'elle avait en elle, c'est bien. si c'est pour la convaincre alors, c'est manipulatoire.

il faut déjà que tu te poses la question de savoir si tu es polyamoureux ou juste dans l'envie d'expérience... ce n'est pas la même chose !

si tu es polyamoureux et ne peux vivre mono, alors, il faut que tu lui en parles mais pense au droit international ;) une négociation sous ultimatum est interdite !
tu ne peux pas lui dire, c'est ça ou je te quitte...

Voir dans le contexte

Discussion : Je découvre

Profil

wolfram

le lundi 09 juillet 2012 à 19h35

en gros, dans un cas, c'est de l'infidélité et dans l'autre du polyamour.
mais l'infidélité ne signifie pas que tu n'aimes pas ta femme ni que tu sois incapable d'aimer plusieurs personnes en même temps...
bonne lecture :)

Voir dans le contexte

Discussion : Vers un polypacs? Idées, suggestions et éléments positifs issus de divers modèles

Profil

wolfram

le dimanche 08 juillet 2012 à 14h03

attention, la base du mariage, c'est le foyer normalement. il faut un foyer commun quitte à ce que certain n'y soient que rattachés.
pour les indivisions, c'est un peu l'idée de la pension de réversion... qui existe déjà en cas de divorce et de remariage par exemple.

Voir dans le contexte

Discussion : Sur la différence d'âge

Profil

wolfram

le dimanche 08 juillet 2012 à 13h56

ma compagne et moi-même avons 15 ans d'écart. cela fait onze ans que nous nous aimons et cette différence n'a pas changé, comme ce qui nous plaît l'un chez l'autre :D

c'est sans doute le fait de s'être retrouvé sur les bancs de la fac ;)

je suis d'accord avec cette notion de centres d'intérêt !

nous rencontrons des filles qui partagent les nôtres et ce qui a causé les ruptures pour les histoires sérieuses n'a jamais été l'âge !

il y a des vieux de 25 ans et des jeunes de 45... l'important c'est de vieillir ensemble, c'est à dire, que nos centres d'intérêts évoluent ensembles !

Voir dans le contexte

Discussion : Une forme de poly-PACS ? Le projet Prométhée — La famille choisie associative

Profil

wolfram

le mercredi 04 juillet 2012 à 19h32

c'est intéressant effectivement mais le risque est bien que nous soyons pris pour une secte ; surtout dans le cas d'une polygénie qui est facilement assimilée à une pratique dégradante pour la femme (la polyandrie passe mieux).

les enfants présents dans ce type d'association ne resteront pas longtemps... une bonne âme aura tôt fait de signaler la situation aux services sociaux dont la réalité sera manifeste du fait de la présence de statuts (cela alimente le "pour vivre heureux, vivons caché").

Auguste précise bien la chose à plusieurs reprises il me semble.

ce statut nous fait sortir du bois mais à moins d'enclencher les choses à plusieurs en même temps, je ne veux pas être celui qui essuiera les plâtres. même si nous voir enlever nos enfants fera avancer la cause ; je n'ai pas envie de les perdre !!!

Voir dans le contexte

Discussion : Comment organiser la maison?

Profil

wolfram

le mercredi 04 juillet 2012 à 18h58

pour moi, un chambre pour les adultes mais des espaces de solitude pour chacun, à la Marc-Aurèle, il faut, pour moi, une possibilité d'isolement même restreinte... un cagibi c'est parfait :)

Voir dans le contexte

Discussion : La solitude comme postulat ?

Profil

wolfram

le mercredi 04 juillet 2012 à 18h55

@Apsophos

surtout la solitude :D

euh, pas sûr que ce soit une contribution ;)

Voir dans le contexte

Discussion : Relation intime à 3 ...

Profil

wolfram

le vendredi 29 juin 2012 à 23h12

Bonsoir,
Je dirais même que c'est une situation assez classique...
vous avez un point commun c'est de l'aimer... ça crée des liens si vous savez vous accepter l'une l'autre.
il n'y a pas à se prendre la tête, tu fais l'amour avec lui, elle le fait aussi et habituellement, chacune votre tour. c'est l'occasion de le faire ensemble simplement.
en tout cas, ne cherche pas plus loin pour le moment, commence déjà par te demander si tu peux la désirer elle ?
faire l'amour à trois, il n'y a rien de plus beau quand il s'agit d'échange et rien de plus sordide quand l'un des trois ne veut pas y être.

dans ton histoire, on parle bien de cul, pas de sentiment, nous sommes d'accord ?

attention aussi, les sentiments peuvent venir ; dans mon expérience, quand deux s'aiment et ne sont pas exclusifs, ce point commun fait naître des sentiments entre les trois assez vite.

tu peux aller faire un tour sur mon site ; il n'est pas encore très complet mais peut-être trouveras-tu des choses...

Voir dans le contexte

Discussion : Vers un polypacs? Idées, suggestions et éléments positifs issus de divers modèles

Profil

wolfram

le vendredi 29 juin 2012 à 21h02

ah oui alors :)

Voir dans le contexte

Discussion : Vers un polypacs? Idées, suggestions et éléments positifs issus de divers modèles

Profil

wolfram

le vendredi 29 juin 2012 à 20h07

la première chose, un statut social !
cette notion de statut social est le truc qui me parait le plus bloquant chez les filles que nous rencontrons... ma compagne est mère de nos enfants et même si nous ne sommes pas mariés, elle est reconnue ainsi et moi comme père. cela complique les choses pour la troisième qui intègre un couple ayant déjà une histoire et a du mal à créer la sienne. un besoin d'être rassuré et de comprendre que si le temps a renforcé notre union, sa présence n'a pas moins d'importance pour chacun de nous.
ensuite, il y a la crainte d'avoir un enfant et d'être confondue avec une famille polygame à base religieuse ce qui laisserait penser qu'elle vivrait sous domination. il y aurait alors un sentiment d'infériorité qui serait perçu et ne correspondrait pas à ce que nous vivons.
j'ai pu remarquer que le regard des autres a son importance !
la fille qui aime ma compagne depuis des années et nous rejoint régulièrement dès que nous sommes célibataires, n'ose pas s'engager du fait de ce que pensera sa mère et de réflexions empreintes de méconnaissance de copines féministes.
en gros, elle est une amante frustrée de ne pouvoir nous aimer ouvertement parce qu'elle n'assume pas sa position.
un pacs officialise le statut car chacun se retrouve socialement sur un pied d'égalité. je suis fleur bleu et rêve toujours de mariage <3

dans l'idéal, des droits en terme d'héritage avec un statut différenciant pour les enfants biologiques et les enfants assumés (assumés car l'ensemble des adultes assume une rôle d'éducateur et serait comptable de ce que devient l'enfant). la répartition entre adultes serait égale. les enfants assumés doivent aussi recevoir de l'affection de la part de tous les adultes et cela doit être indiqué clairement.
un enfant s'épanoui avec de l'amour et un cadre où il peut exprimer sa liberté. cet amour tous les adultes doivent le dispenser.

je ne dirais pas que les adultes se doivent fidélité mais ils se doivent transparence à mon sens. ils se doivent entraide, y compris pour les enfants assumés.

ce sont justes quelques points en vrac...

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion