Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

La solitude comme postulat ?

#
Profil

lam

le mardi 03 juillet 2012 à 15h53

A toutes les personnes en couple qui pensent que c'est plus facile de vivre le PA en n'étant pas en couple..... j'ai envie de dire: What the F*** !!! :-/

Je suis facilement outrée quand on pense à la place des personnes concernées. Les problématiques sont différentes entre couple et pas couple, mais pas moins complexes dans un des multiples cas de figure.
.
.

Pour avoir vécu du PA en couple puis sans couple, la différence que je trouve notable c'est entre démarrer une relation (de couple ou pas) sur des bases PA, et faire évoluer une relation (de couple ou pas) qui n'a pas de bases PA vers le polyamour.
Il me semble que c'est plus dur dans le deuxième cas, quand on est habitué-e à un mode de fonctionnement et qu'il faut en changer.

#
Profil

Apsophos

le mardi 03 juillet 2012 à 17h28

lam
A toutes les personnes en couple qui pensent que c'est plus facile de vivre le PA en n'étant pas en couple..... j'ai envie de dire : What the F*** !! ! :-/

Je dirais qu'il est plus facile de vivre quoi que ce soit en n'étant pas en couple.

#
Profil

wolfram

le mercredi 04 juillet 2012 à 18h55

@Apsophos

surtout la solitude :D

euh, pas sûr que ce soit une contribution ;)

#
Profil

Reveur

le jeudi 05 juillet 2012 à 01h13

Bon excusez d'avance du ton, je suis un peu sur les nerfs en ce moment...
Je suis étonné de ce qui me semble une sorte de confusion dans cette discussion.
D'accord, un couple c'est en gros deux personnes qui s'aiment et vivent ensemble. (d'ailleurs à ma connaissance en France à notre époque cela devient de plus en plus rare que ce soient deux personnes célibataires qui se marient ensemble sous la pression de la société pour pouvoir se voir "au grand jour", alors je ne vois pas l’intérêt du couplet sur le couple comme réponse à la norme...) Mais c'est quoi un(e) célibataire ? J'en connais des qui ont une relation suivie avec quelqu'un et qui ne sont pas loin de se considérer "ensemble" (ou l'un des deux...). Et peut être que pour ceux là les "problèmes" posés par le PA ressemblent furieusement à ceux des encouplés, non ? Moi il me semble que quelqu'un qui se trouve en relation qu'il ou elle espère stable avec un ou plusieurs ne devrait plus être appelé célibataire. Et là me vient le thème il me semble central et qui me travaille en ce moment de la confiance. Si vous avez confiance dans le fait que votre relation amoureuse soit stable dans le temps, vous vous considérez plus ou moins consciemment ensemble voire en couple, au moins amis. Si non, je doute que le concept de PA soit d'un grand intérêt pratique. Et si vous avez plusieurs amoureux(e)s, qu'ils ou elles le savent, et ont confiance dans le fait que vous leur garderez votre amour, voire votre protection si vous êtes un homme en couple :-) alors vous êtes PA, et sinon vous êtes dans les problèmes....:-) Et il me semble que ta contribution wolfram est tout à fait à propos. C'est plus facile pas en couple si on se considère comme seul, probablement (plus facile j'imagine que l'on veut dire là avec moins de conflits..); mais alors pourquoi se penser PA ? Juste pour mettre au courant les autres et leur éviter de se faire trop de plans ...:-/ Ou alors inventons le terme de PolyAmitié...Ou de Séducteurquisecachepas :-) Il me semble que là où les idées de Françoise Simpère et consorts sont passionnantes c'est dans l'idée de l'intensité des relations suivies et plus ou moins multiples, et de toute cette belle réflexion sur la liberté qu'ont joliment souligné lili et bouquetfleuri. Ce serait interessant que UrbanHymns nous précise qui sont ces nombreux polyamoureux non encouplés qu'il rencontre, voir s'il ne s'agit pas plutôt de personnes se réclamant de cette étiquette par commodité... (c'est leur droit le plus strict d'ailleurs..)
Mais entre la lettre et l'esprit ...

#
Profil

lam

le jeudi 05 juillet 2012 à 12h44

Apsophos
Je dirais qu'il est plus facile de vivre quoi que ce soit en n'étant pas en couple.

Ouais, pour moi aussi, actuellement. Mais je pense pas que ce soit le cas pour tout le monde, ni une vérité générale. Je connais pas mal de gentes, qui ne se sentent pas bien sans la stabilité que le couple leur apporte.

Reveur
Moi il me semble que quelqu'un qui se trouve en relation qu'il ou elle espère stable avec un ou plusieurs ne devrait plus être appelé célibataire. (...)
C'est plus facile pas en couple si on se considère comme seul, probablement (plus facile j'imagine que l'on veut dire là avec moins de conflits..); mais alors pourquoi se penser PA ? Juste pour mettre au courant les autres et leur éviter de se faire trop de plans ...:-/ Ou alors inventons le terme de PolyAmitié...

+1.
heureusement qu'on peut inventer d'autres catégories que "en couple" et "célibataire", dis donc!
Je sais pas trop comment je m'en sortirai sinon. Etre "en relation" avec une ou plusieurs personnes c'est pas être célibataire, c'est clair.
Pour moi relationner en se considérant seul-e c'est tomber dans de la consommation de personnes, et souvent dans des comportements de fuite et d'irresponsabilité affective. Et à mon sens ça ne correspond pas au PA.

#
Profil

LuLutine

le jeudi 05 juillet 2012 à 14h23

Reveur
Moi il me semble que quelqu'un qui se trouve en relation qu'il ou elle espère stable avec un ou plusieurs ne devrait plus être appelé célibataire.

Toutafé. :)

lam
Pour moi relationner en se considérant seul-e c'est tomber dans de la consommation de personnes, et souvent dans des comportements de fuite et d'irresponsabilité affective. Et à mon sens ça ne correspond pas au PA.

Je suis farpaitement d'accord :)
Avoir des relations et dire qu'on est célibataire...pour moi ça revient à nier l'existence de ces relations.
J'avoue que je ne trouve pas ce genre de comportement très cohérent ni très honnête...

#
Profil

Tchu

le jeudi 05 juillet 2012 à 14h36

Ben, être célibataire, c'est quoi alors ?

Sans relation aucune ?
Avec des plans culs ?
Ou juste "non marié" ?

#
Profil

LuLutine

le jeudi 05 juillet 2012 à 14h57

Pour moi un célibataire est quelqu'un qui n'a aucune relation amoureuse stable. Je pense avoir la même définition que Rêveur, en gros.

A partir du moment où j'ai une relation amoureuse suivie avec quelqu'un, et sauf précision contraire explicite, je considère qu'on est ensemble et que par conséquent : je ne suis pas (ou plus) célibataire, et lui/elle non plus !

#
Profil

LittleJohn

le jeudi 05 juillet 2012 à 16h38

Je me dis "célibataire en couple(s)".
- Célibataire parce que vivant seul / non marié / non pacsé (le célibat a une définition officielle / administrative).
- En couple(s) parce que dans une (ou des, éventuellement) relation(s) stable(s).

#
Profil

LuLutine

le jeudi 05 juillet 2012 à 19h10

Moi, quand je remplis des papiers administratifs, évidemment je coche "célibataire"....

Mais quand on me demande si je suis célibataire (par exemple dans une conversation entre amis), je réponds "non"...

#
Profil

Apsophos

le jeudi 05 juillet 2012 à 21h19

Et c'est quoi une relation amoureuse stable ?

#
Profil

bouquetfleuri

le vendredi 06 juillet 2012 à 00h00

Pour moi, une relation amoureuse stable est une relation dont l'avenir ne se dessine pas seulement dans une seule imagination et ne se cherche pas selon une seule interprétation. Une relation stable est pour moi une relation qui se projette elle-même, c'est à dire une relation qui se parle, à égalité, une relation dont les dialogues ne sont pas une économie de l'histoire mais des passerelles diverses, qui mènent à soi, mais aussi à l'autre, en permanence.
Cela n'en fait pas pour autant une relation définitive, simplement elle se construit à deux et tant qu'elle se construit ou se déconstruit, elle est stable.

Quand je rencontre une femme, je dis volontiers que je suis marié, en expliquant par la suite que je vis comme un célibataire et en abordant assez vite le concept du polyamour. Mais c'est beaucoup plus long à faire qu'à écrire, tout simplement parce que les problèmes de statut ne sont vraiment pas une priorité à mes yeux et que le rapport marié, célibataire et polyamoureux ne s'articule pas en lui-même comme une hiérarchie mais plutôt comme une fonction quotidienne aux yeux de l'autre. Il me faut mesurer ce que signifie marié pour elle, et célibataire, et polyamoureux et cela change d'une femme à l'autre et pour moi, d'une année à l'autre...

#
Profil

bodhicitta

le samedi 07 juillet 2012 à 18h10

Pour moi une relation stable, c'est quand chacun sait ou il va (plutôt ou nous en sommes, dans l'instant, le présent) en totale franchise et confiance.
lorsque tout peut être dit le chant de l'amour devient une vraie mélodie, une symphonie :-)

#
Profil

coquelicot

le lundi 09 juillet 2012 à 22h59

La symphonie , la melodie
Je les ai touchées du doigt ,elles etaient la entre mes doigts.
Mais je ne sait pas lire une partition, pas la meme que ceux que j aime!
Resultat des courses ,la fausse note en plein dans la g.....
Retour a la solitude,la vieille ,la bonne.
Sans amoureux ni poly ni mono.
Les vacances du coeur et de l ame.
Les tourments de la remise en question.
J ai joué j ai perdu,tout le monde ne peut pas en dire autant........
Je quitte ce joli navire sans le capitaine il n y a plus d interet a naviguer......
Merci a tous ceux qui m ont aidee moralement..
Bonne route et belle vie a tous.

#
Profil

Plusssdamour

le mardi 10 juillet 2012 à 10h49

bodhicitta8
Pour moi une relation stable, c'est quand chacun sait ou il va (plutôt ou nous en sommes, dans l'instant, le présent) en totale franchise et confiance.

lorsque tout peut être dit le chant de l'amour devient une vraie mélodie, une symphonie :-)

Une ritournelle..., même..., basée sur la confiance,
chacun peut vivre sa relation différemment...
Chacun à droit à ses rêves, à adapter au quotidien, (pas aisé),

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#

coquelicot (invité)

le mardi 10 juillet 2012 à 21h35

oui chacun a droit a ses reves!!
mais le malheur des uns fait le bonheur des autres!!
parfois.......
Mais attention a l effet boomerang.......

#
Profil

bodhicitta

le mardi 10 juillet 2012 à 21h43

Je ne pense pas qu'une même relation puisse être vécue différemment par les 2 partenaires par contre.
Si nous vivons une relation ce n'est pas seul dans son monde, dans ses rêves. Il faut être franc! avec nous même en premier !

#
Profil

Plusssdamour

le mardi 10 juillet 2012 à 22h01

je suis d'accord, mais si nos rêves sont connus de notre partenaire !
Nous ne sommes pas seul dans notre monde, nous le partageons <3

#

coquelicot (invité)

le mardi 10 juillet 2012 à 22h06

Si: une relation peut etre vécue différament par deux personnes
On peut penser etre sur la meme longueur d ondes
on imagine que l autre veut la meme chose que nous
comme si l on marchait sur la meme route
Sans avoir vu la ligne blanche qui nous séparait
Sauf qu' un jour la realité surgit
Tot ou tard.......
La solution: le dialogue post relationnel......et encore
L amour nous met parfois des oeilleres.

#
Profil

bouquetfleuri

le mercredi 11 juillet 2012 à 00h11

C'est tout l'enjeu d'une relation, harmoniser des vécus différents, des sensations forcément différentes, lier deux individus qui sont et resteront, quoi qu'ils fassent deux sujets indépendants.
On peut vivre tout ce que l'on veut ensemble, on ne peut absolument rien ressentir à la place de l'autre, juste le comprendre, l'entendre, et encore...
Le langage permet un peu de pallier cette différence, c'est un bien précieux.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion