Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Perversion narcissique et polyamour

Social
#
Profil

afleurdepeau

le dimanche 29 juillet 2012 à 22h32

Bonsoir a tous
je me demandais si certains d entre vous ne se posaient pas la question de se savoir si le polyamour ne pouvait pas permettre de justifier cette perversité (c'est a dire de se permettre tout et n importe quoi, tout ça sous couvert du polyamour)!? Je lance ce fil car je pense avoir été sous l emprise de ce genre de personne ,un pervers narcissique j entend ,prétendant etre polyamoureux mais qui humainement en était bien loin .C est un sujet ,qui je crois n a pas été abordé ici ,enfin je crois ..
merci d avance pour vos réponses.

#

(compte clôturé)

le dimanche 29 juillet 2012 à 23h01

Ben un pervers peut bien faire feu de tout bois, donc pourquoi pas les amours pluriels, oui.
De la même manière qu'il y aurait moyen de faire ainsi avec la monogamie obligatoire.

Signé : Cap'tain Obvious.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

wolfram

le dimanche 29 juillet 2012 à 23h49

La perversion narcissique n'est pas encore pleinement reconnue semble-t-il. Mais la manipulation mentale qui en serait la conséquence, l'est.

Le polyamour c'est être capable d'aimer plusieurs personnes à la fois. Le pervers narcissique veut être aimé (selon la définition) ; il n'aime pas. Ce n'est donc pas la même chose.

#
Profil

Paul-Eaglott

le lundi 30 juillet 2012 à 10h42

Si on se réfère à la définition, et plus encore à la définition anglosaxonne, le polyamour suppose l'honnêteté, le respect et la recherche de consensus avec ses partenaires.
(Et, pour contredire un peu Wolfram, le polyamour n'est pas être capable d'aimer plusieurs personnes à la fois, c'est choisir une façon d'aborder les questions de non-exclusivité, en optant pour le dialogue honnête, respectueux, etc.)

Donc, comme dit BenjaminL, un "pervers narcissique" peut fort bien utiliser le mot polyamour pour justifier ses manipulations (comme il peut utiliser le mot amour, d'ailleurs), mais a priori, le polyamour, avec sa base de respect et de consensus, est une pratique qui exclut toute manipulation.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#

(compte clôturé)

le lundi 30 juillet 2012 à 12h25

Bon, après, de manière beaucoup plus générale, j'en ai un peu marre de la pathologisation des comportements sociaux ou des tournures d'esprit.

Mais bon… ça fait tourner le marché du médicament et les affaires de certains psy.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Amande

le lundi 30 juillet 2012 à 18h47

Pour ma part , j'ai eu à faire à un libertin pervers qui se disait polyamoureux .

#
Profil

afleurdepeau

le lundi 30 juillet 2012 à 19h02

oui peut etre BenjaminL mais quand meme il y a des choses qui ne se font pas .Concernant la jalousie par exempe ;quand il a eu une seconde amoureuse ,tres clairement j en ai éprouvé ,il m a vu aller mal et quand j ai essayé d en parler il m a rétorquer que c'etait un sentiment qu il ne comprenait pas ..il n hesitait a envoyer des textos sous mes yeux ,une fois je me suis mise a pleurer et tout ce qu il a trouvé a me dire "je ne comprend pas ta réaction"mais j aime ta sensibilité..la je crois que c'est vraiment prendre l autre pour un con .Pire j essayais vraiment d en parler ,de trouver un concensus justement mais j avais a faire a un mur ,si j elevais un peu la voix de colére il me répondait "t es pas obligé de crier ",bref ce qui coupait court a toute discussion,je pourrais vous en citer encore ..Ce que je pense c''est qu il avait trouvé quequ un d autre qui l aimait et donc je n avais plus d importance

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

bodhicitta

le lundi 30 juillet 2012 à 19h03

Des manipulateurs il y en a partout se disant exclusifs ou non.
Pour ma part le plus mal honnête c'est le seul à m'avoir demandé fidélité (et ma main en mariage).
Communication franche est indispensable (et quelque soit la relation, au passage) mais dans une relation poly d'avantage encore (c'est les bases, non?)
Donc que ce soit dans n'importe quel milieu il ne tien qu'à nous d'étre vigilants et de fuir les gens faux.
Rien ne nous protège si ce n'est nous méme.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

afleurdepeau

le lundi 30 juillet 2012 à 19h17

Franche certes mais aussi essayer de se mettre a la place de l autre ,comment ne peut on pas comprendre la jalousie meme si on ne la ressent pas ,c'est hallucinant je trouve?il savait que je manquais cruellement de confiance en moi

#
Profil

afleurdepeau

le lundi 30 juillet 2012 à 19h39

je ne sais pas mais dans des relations polyamoureuses ,on se donnent forcement plus de mal que dans celles dites classiques pour se faire comprendre et accepter et par amour ou je me trompe?enfin moi je le vois ainsi

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#

(compte clôturé)

le lundi 30 juillet 2012 à 19h42

afleurdepeau
oui peut etre BenjaminL mais quand meme il y a des choses qui ne se font pas

Dire ceci, c'est déjà placer un jugement par rapport à un acte.
Définir une personne comme étant par nature portée à agir de telle ou telle manière a déjà une autre portée.

D'un côté, on juge un acte ponctuel, et de l'autre on juge une personne, qu'on range dans une case dont on estime en plus au préalable qu'elle aura du mal à en sortir.

C'est fondamentalement différent.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#

(compte clôturé)

le lundi 30 juillet 2012 à 19h46

afleurdepeau
je ne sais pas mais dans des relations polyamoureuses ,on se donnent forcement plus de mal que dans celles dites classiques pour se faire comprendre et accepter ou je me trompe?enfin moi je le vois ainsi

En fait, il ne faut pas oublier de prendre en compte un biais : les «  polyamoureux » étant en minorité, ils se retrouvent souvent, par besoin de se justifier, plus agissant et plus pensant par rapport à ce qui constitue la «  norme ».

Si la majorité de la population était polyamoureuse, les gens minorité monogame se retrouveraient probablement aussi à être plus «  pensants » sur la manière dont ils vivent leur relation.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

afleurdepeau

le lundi 30 juillet 2012 à 19h48

ben ,je ne dis pas le contraire ,on a le droit de se sentir blesser par un acte ,un comportement et encore si c'etait le seul dans son cas ,j aurai pu prendre ça comme de la maladresse

#
Profil

afleurdepeau

le lundi 30 juillet 2012 à 19h55

je suis désolée mais on ne regarde pas qq que l on dit aimer ,sombrer ,pleurer sans réagir et le fait d'etre en minorité n excuse pas la connerie

#
Profil

sdvig

le lundi 30 juillet 2012 à 19h56

c'est amusant, je viens de poster dans la discussion sur la compersion un message dans lequel je m'interroge aussi sur la dimension perverse que peuvent recéler certaines situations. Comme afleurdepeau, je ne remets pas cause ou en doute les valeurs du polyamour, seulement je pense que clairement il y a des situations dans lesquelles ces valeurs peuvent être prônées par des individus pervers, de façon même très subtile.

#
Profil

afleurdepeau

le lundi 30 juillet 2012 à 20h00

merci greg ,c'est exactement ce que je voulais dire en postant

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

PolyEric

le lundi 30 juillet 2012 à 20h48

Je me demande si le fait de classer unilatéralement quelqu'un comme étant pervers (surtout quelqu'un avec lequel on est en relation), sans vrai jugement, n'est pas une perversion bien dissimulée.

En effet, la personne classée "perverse" peut être subtilement amenée à faire ce qu'on lui demande pour ne plus être accusée et tenter de récupérer le respect, toujours en vain.

Je trouve donc risqué de porter un tel jugement. Dans une relation que je trouve perverse, j'essayerais de me dire que ça ne me convient pas de vivre cette relation, autrement dit, je tenterais de ramener le problème sur moi, en me disant, que je ne suis pas fait pour vivre ce genre de relation.

Je pense que la perversion doit être jugée par des personnes indépendantes, n'ayant aucune relation avec l'accusé, et encore, ça ne diminue pas tant que ça les risques, car le risque de se défouler sur quelqu'un de fort que l'on arrive à réduire en moins que rien en l'accusant, et ainsi de prendre sa revanche sur des expériences malheureuses, mal analysées et n'ayant aucun rapport avec la choucroute, est relativement grand !

#
Profil

afleurdepeau

le lundi 30 juillet 2012 à 21h25

peut etre effectivement que je juge durement et pour information je ne suis plus avec cet homme ..ceci dit il y a peu de temps ,il a tenté de reprendre contact avec moi en ami ,pour moi ce n etait pas possible vu que notre relation amoureuse avait cesser peu de temps auparavant et que je souffrais ..il a insisté pour qu on se voit et comme il insistait tellement j ai finit par craquer ..je me suis rendu compte qu en le voyant j arrivai meme plus a le regarder en face ,je n avais plus rien a lui dire surtout qu il m avait reprocher d avoir mis 3 mois avant de le revoir .Il ne s'est jamais excuser de quoique ce soit en faisant comme si de rien ..je lui ai demander si il m aimait toujours au moins un peu et pour seule réponse j ai eu "puisqu je réfléchis ..non et loin des yeux ,loin du coeur..Alors j ai tout stoppé parce que la c'en etait trop,vouloir mon amitié et me sortir des choses pareil !!
Aujourd hui j ai du mal a m en remettre ,et pour te repondre Eric 50 j ai aussi usé de manipulation avec cet homme par esprit de vengeance mais aussi de défense.Et comme je suis une hypersensible avec des problemes narcissiques aussi ,je me suis senti souvent fautive du mal qu on se faisait lui jamais

#
Profil

wolfram

le lundi 30 juillet 2012 à 21h27

Dans les règles du polyamour proposées dans l'article "a bouquet of lovers", l'une d'elle propose qu'une relation polyamoureuse ne puisse être imposée et que chaque participant de la relation doit en connaître les termes dès le départ.

mais, c'est sûr que ça peut être commode de se présenter comme polyamoureux pour avoir quelques aventures sans se retrouver dans la relation standard des comptes à rendre.

#
Profil

PolyEric

le lundi 30 juillet 2012 à 22h18

afleurdepeau
je me suis senti souvent fautive du mal qu on se faisait lui jamais

On dirait que tu considères comme évident que quelqu'un qui n'a pas les qualités que tu espères, est responsable de tes déceptions. En quoi un polyamoureux doit être hypersensible? Si tu veux un homme hypersensible, demande lui s'il est hypersensible, et s'il répond non, ne reste pas avec. S'il répond oui et qu'il ne l'est pas, tu ne mettra pas bien longtemps à t'en apercevoir, et donc ta souffrance sera de très courte durée. Je ne sais pas pourquoi il faut absolument être avec quelqu'un d'hypersensible lorsqu'on l'est, mais c'est toi qui choisit. D'une manière générale, on ne peut pas reprocher à quelqu'un de ne pas être comme on le souhaite, ça ne fait pas de cette personne un pervers. C'est à nous de chercher les personnes avec lesquelles on se sens bien, ou de prendre le temps et l'énergie de faire changer la personne (en général sans succès si ce n'est pas également son intérêt de changer et de toute façon avec beaucoup de galère et de soufrance).

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion