Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Réactions à l'article

Comment ne plus être jaloux

#
Profil

thibsib

le dimanche 31 janvier 2010 à 21h58

Jive
Cela est trés important je suis vraiment trés trés amoureux de cette filles je ne veux pas la perdre a caus ede se sentiment horrible

C'est un lapsus le "s" à filles ?
Une remarque un peu comme Titane, tu dis "mon couple" et pas "notre couple" ... tu vois ce que je veux dire ?

Expérience récente pour ma part. Les réactions après réflexions : 1 je ne suis pas propriétaire des sentiments de l'autre; 2 c'est préférable de ne pas se bloquer, car les frustrations vont s'accumuler de tous les côtés et parler, beaucoup parler; 3 c'est la peur qu'elle ne m'aime plus, pas qu'elle en aime un autre; 4 on peut vraiment, ce que je n'aurais vraiment pas soupçonné avant, éprouver du plaisir pour l'autre en lieu et place de la jalousie car est ce qu'aimer vraiment quelqu'un n'est pas se réjouir de son bonheur où qu'il soit ?

Et ça a l'air de fonctionner (stade expérimental).

Pour le reste, y a de la ressource ici

Bonne chance Jive

#

(compte clôturé)

le lundi 01 février 2010 à 10h38

Jive
je devien trés froids et du coup sa ruine nos soirée....

S'il vous plaits ! donner une téchnique pour canaliser cette mauvaise chose

Une piste, qui m'a bien aidée: lui dire ce qui se passe quand tout-à-coup tu deviens très froid?

Déjà essayé?

#

Jive (invité)

le lundi 01 février 2010 à 10h38

Merci a tous et toutes..

En gros si je comprend c'est de la laisser faire et approuver...bah je vais suivre ces conseil et je verrai bien la suite...Au pire je laisserai partir comme vous dites pour qu'elle puisse être vraiment satisfaite mais bon les sentiments sont omniprésent est ces assez dur de la voir faire se quel fait...je pense qu il fau vivre pour l'autre en premier et soi-même par la suite.....j'essérai et je verrai le resultat positif ou négatif...

#

Jive (invité)

le lundi 01 février 2010 à 10h40

Faire plaisir avant de se faire plaisir...

#

(compte clôturé)

le lundi 01 février 2010 à 10h43

Ah, moi je pense que si tu te consacres à quelqu'un en priorité, tu oublies de t'occuper de ce qui se passe en toi... La seule personne avec laquelle tu vas absolument et sans exception possible passer ta vie, c'est toi-même.

Je ne crois pas qu'on te dise "laisse faire", ni d'approuver, ça c'est sauter à pieds joints par-dessus le problème, et comme on est souvent trop court, on se reçoit sur les fesses, kaïaaa.

L'idée ce serait plutôt d'observer ce que ça te fait, de le lui dire, de voir ce qu'elle te répond, bref, c'est un truc assez efficace et assez simple: PARLER. :-)

#

Jive (invité)

le lundi 01 février 2010 à 10h46

bah le truc,vien de réaliser son reve donc je suis obliger de fermer ma bouche la dessus au détriement de son bonheur je préfére la voir heureuse que déçu de mon comportemant....enfin aprés je me dit que j'abuse beaucoup enfin bref on verra tenter d'aimer se qu'elle fais

#

(compte clôturé)

le lundi 01 février 2010 à 10h50

Mais Jive, dire ce que ça te fait, ce n'est pas lui casser son rêve. A moins que pour toi, ça sous-entende que tu lui demandes d'arrêter?

#

Jive (invité)

le lundi 01 février 2010 à 10h56

bah le truc c'est qu'elle fait des photos...un peu dénudé et donc aprés une chier des mec s'en présse de dire se qu'il pense sans penser qu'elle est en couple....plus je vois sa plus je me dit qu'elle serais plus heureuse sans moi et je me suis tj dit son bonheur avant le mien..

#

(compte clôturé)

le lundi 01 février 2010 à 11h30

J'avais bien compris. C'est avec elle qu'il faut en parler, Jive... Là, je crois que tu es juste en train de remonter à fond le ressort de ta fierté, et tu risques de partir sans explications. Ca se discute pas à deux, ce genre de problèmes?

#
Profil

titane

le lundi 01 février 2010 à 17h06

et le pragmatisme c'est qui qui le juge ?

je suis toujours preneur de pragmatisme... éduquez moi !

#

ede (invité)

le mardi 16 mars 2010 à 00h33

piouffffffffffffffff je viens de me taper les 9 pages du post en une fois
et ben c'est pas de la rigolade les amis.
Je suis tombé dessus apres une recherche d'environ 2 secondes et je suis collé la depuis des heures....
J'ai eu du mal a cerné toutes les ramiffications de la discussion et vous me semblez aussi calés que quand je decouvre un nouveau forum de mecanique .lol
c'est assé innaccessible quand on a pas tout le vocabulaire mais j'ai fait chauffer le dico et me suis régalé.
Bref je tombe ici parce qu'en plein travail sur la jalousie comme vous l'aurez deviné.
Ma femme est partie pendant un an pour une formation ou il y a beaucoup d'homme.
Plus "pragmatique" que moi et surtout meilleur gestionnaire de ses sentiments elle n'est pas jalouse et cela me faisait flipper, j'ai bien compris la "mecanique" et lui est ensuite posé la question.
Purquoi n'est tu pas jalouse?
-parce que j'ai tout mis en place avec moi meme pour t'aporter ce que je peux et que si malheur il doit y avoir ce ne sera pas de ma faute.
Paf , je pensais pas qu'elle en etait la meme apres 5 ans de vie(non commune) ensemble.
Pour vous exprimer un peu ma dificulté, j'ai le sentiment d'avoir encore du mal a gérer me propre personne sur certaines emotions dont la jalousie fait partie, j'ai taper plusieur crise ou je ne me reconnaissait pas et repris inexorablement le travail.
le truc c'est que quand je sent la jalousie arrivée(2 a 3 semaines d'absence) j'ai du mal a mettre les automatisme en place, je parle de ceux dont vous parler et auquel j'ai pu mettre des mots.
1) elle fait ce qu'elle aime
2) je n'est de controle que sur moi....
je crois surtout qu'etre jaloux c'est avoir encore des "demons" qui trainent en soit , des problèmes non resolu...
dans mon cas je dirais un manque de confiance en soit flagrant qui un jour agis sur mon couple (sous forme de jalousie) et un autre jour sur une remise en question de mes collègues , de mes amis.....
ne croyez vous pas que la jalousie peut etre resolu(quand elle est problème bien sur et non sublimée) par un travail plus général..
j'entend par la qu'il me semble que dans tout travail profond sur soit il faut que les bases soient construite?

#

ede (invité)

le mardi 16 mars 2010 à 00h37

je m'excuse mille fois pour la lecture desastreuse de ce post .. vous comprendrez que votre lecture et ma reflexion m'ont anéantie je vai sme coucher lol

#
Profil

ERIC_48

le mardi 16 mars 2010 à 00h46

Ben moi je n'ai pas lu le fil, je suis en pleine forme, et je dirais bien que la jalousie, c'est quand on rêve que l'autre nous trompe pour pouvoir lui reprocher avec violence et en toute légitimité qu'on lui est accroché à cause de ses trop grandes qualités.

#

(compte clôturé)

le mardi 16 mars 2010 à 05h46

ede

ne croyez vous pas que la jalousie peut etre resolu(quand elle est problème bien sur et non sublimée) par un travail plus général..
j'entend par la qu'il me semble que dans tout travail profond sur soit il faut que les bases soient construite ?

Ben... oui... Ou alors mon monde (qui ne va pas trop mal je trouve, et construit avec pas mal de travail profond sur soi comme tu dis), c'est du vent.

Si tu lis l'anglais, il y a un bon article signalé ces derniers jours par un forumeur, je remets le lien ici

www.xeromag.com/fvpolyrefrigerator.html

Ca va dans le même sens, je crois pouvoir le dire. Et c'est un peu l'abîme quand même, parce que sous la jalousie, on trouve autre chose et sous cet autre chose, quelque chose de différent, et ainsi de suite. Et bref, c'est jamais fini, mais ça peut changer profondément des habitudes de communication, au final. Et pas que dans les relations sentimentales.

#
Profil

Drya

le mardi 16 mars 2010 à 14h14

Moi j'ajouterai que la jalousie est un sentiment déclenché par une insécurité qu'on ressent soit 1) quand on pense au danger dont on a peur, soit 2) quand le danger est concret.
Quand le danger n'est pas concret (pas de concurrence parmi les hommes qu'elle rencontre dans son travail par exemple), on ne fais que se représenter l'épée de damoclès, qui est au-dessus de nous de toute façon, mais on oublie de voir ce qui l'empêche de tomber en ce moment: en gros, ce qui fais qu'elle n'a pas envie de te remplacer (parce que c'est visiblement ce que tu crains.
Donc, à mon avis, les meilleures armes pour s'éviter de ressentir la douleur de la jalousie, c'est d'oublier l'épée de damoclès et concentrer ses efforts sur ce qui l'écarte: profiter du bonheur que nous apporte ce couple et l'entretenir, même à distance c'est possible! (testé et approuvé!)

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

titane

le mercredi 17 mars 2010 à 17h11

je crois surtout qu'etre jaloux c'est avoir encore des "demons" qui trainent en soit , des problèmes non resolu.... ça c'est sur... comme toute douleur est le symptôme d'un mal plus profond et parfois si ramifié qu'on ne comprend plus la logique de cause - effet...

ne croyez vous pas que la jalousie peut etre resolu(quand elle est problème bien sur et non sublimée) par un travail plus général.... oh que si !!! et très souvent vers un changement d'angle de vision sur les dondamentaux... un autre regard... et pas qu'au niveau du physique ou du psychologique... et que certains me pardonnent (ou pas je m'en fous), de l'affectif (tes petites histoires envers toi et les autres), du philosophique (ben ouais, là aussi il y a du boulot à faire, du nettoyage à coup d'éthique et d'arrêter de se trouver de belles excuses "morales", parfois) et voir même (chargez vos fusils !) spirituel.... vers une sérénité un peu sur les choses autour de toi... décoller de son nombril... de son enfance gourmande qui a peur de manquer... de son adolescence en quête de reconnaissance... de jeune adulte qui aime qu'on l'aime, car c'est beau l'amour !

et enfin à l'adulte un peu plus autonome qui ne prétend plus être indépendant mais qui trouve ses équilibres dans des interdépendances amoureuses où les autres cessent d'être des objets de désir, mais des sujets désirant... et libres !! scrogneugneux !!

soit 1) quand on pense au danger dont on a peur, soit 2) quand le danger est concret... ouais, mais là on reste dans le symptôme encore une fois... c'st quoi cette "idée" de danger ?... d'où elle vient ?... dun fantasme ?.. et cette "réalité" du danger... en fonction de quoi ? de son nombril ? ben oui l'amour change, diminue, disparait... ça fous les boules, ça fait mal... mais on n'est pas en "danger" pour autant... ni le lien d'ailleurs... le lien est le plus grand dénominateur commun... pas plus... quand on pense que le lien est en danger... ce n'est pas le "lien" mais son propre fantasme sur ce lien ! comme on voudrait qu'il reste ou qu'il soit ! une illusion ! une projection... et jop.. on juge la réalité à partir d'une illusion... c'est quand même formidable ! non ?

Moi je décide que la réalité n'est pas ce qu'elle devrait être, alors DANGER... ouais... et forcément ça fait mal !!... ben ouais...

Ben on va faire des stages de rafistolage symptomatiques pour se requinquier jusqu'à ce que ça recommence !

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Drya

le mercredi 17 mars 2010 à 17h37

AAAH! Titane, te r'voilà! \o/

(pour reprendre la discussion:) quand je parle de danger, c'est ici le danger de souffrir (c'est ce que j'ai cru comprendre dans le post d'ede): soit on essaye de le maîtriser, soit on se concentre sur ce qui fait qu'il ne vient pas, soit les deux, au lieu d'en faire une contrainte pour l'autre qui fait déjà tout ce qu'elle a pu. En gros, d'être constructif autour de ça plutôt que défensif.

#
Profil

titane

le mercredi 17 mars 2010 à 18h37

souffir ne peut être un danger... éviter de souffrir serait d'anesthésier notre peau... et là tu es en danger de mort !!

ce que je veux dire, c'est que la souffrance est utile en tant que telle... non qu'on doit s'y complaire, bien sur que non... on doit rester sensible à la douleur pour trouver la bonne "position"... celle qui fait le moins mal mais tout en restant vigilante... cad capable de souffrance...

Et puis il y a des souffrances inévitables et bonnes à vivre : le deuil... pleine de "deuils"... face à la jalousie il y a plein de "deuils" à vivre comme une libération !

Alleluya !!!

#
Profil

titane

le mercredi 17 mars 2010 à 18h38

tu as raison qu'i faut gérer les risques... éviter, se protéger..; ou foncer quand il le faut... comme au rugby...

#
Profil

ERIC_48

le mercredi 17 mars 2010 à 22h49

Un jaloux ne souffre pas, il jouit
Tant que pas compris ça, jaloux jouit tranquille

Non pas que je veuille l'empêcher de jouir, mais par contre l'obliger à jouir d'autre chose de plus mieux bien meilleur, ça oui.

Répondre

Lire l'article

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion