Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Insécurité vis à vis du physique

Jalousie
#
Profil

Yoni

le mercredi 22 janvier 2014 à 14h01

Bonjour, je me pose comme ça quelques questions en vrac. Il y a de ça un moment, un collègue (disons même une connaissance) à qui une serveuse avait totalement tapé dans l'oeil me disait hésiter à aller la voir, lui parler. Juste après qu'il n'ait finalement rien fait et que l'on s'en aille, il me sort alors la photo d'une jolie fille sur son téléphone et me dit l'air de se justifier "non et puis bon, tu tromperais ça toi ?"

Outre le "ça" qui je pense en dit long sur tout ce le mec en question peut penser des femmes. Je me suis mis à penser. Est-ce qu'au final on serait (en partie) réduits à toujours chercher des partenaires de beauté maximum ? Je veux dire en fonction de sa propre vision de soi, de sa beauté, donc (attention cliché) de notre capacité à plaire à d'autres gens d'un degré de beauté donné. Je grossis, je vulgarise, mais l'idée est là et je ne ferais pas l'erreur de sous estimer nos instincts primitifs.
On voit bien que les hommes les plus influents, les plus riches, les plus beaux/célèbrent s'entourent généralement de belles filles. Cela semble superficiel au possible, mais justement, il me semble assez possible que l'on enfouisse cet instinct basique de ne juger quelqu'un que sur son physique sous une couche de morale, de raison et l'envie "de valoir mieux que ça".

Bon ça n'est pas vraiment le sujet, peut être que c'est là dans nos têtes, plus ou moins selon les personnes. Plus ou moins assumé. Et c'est sans doute beaucoup moins simple et basique que ça (en tout cas c'est ce qu'on voudra se dire).

Mes propres propos me choquent et je m'en excuse, mais bon la nature humaine n'est pas toute rose après tout ;-)

Ma question derrière ceci est que dans notre société monogame le choix est assez restreint, certains tromperont avec tout ce qui est à leur portée, d'autres changeront de partenaire souvent avec des partenaires à beauté égale ou supérieure. Certains se sont mariés avec une beauté équivalente à la leur et d'autres se résigneront ou bien seront moins basiques que je le prétends et seront juste très bien comme ça.
Et j'imagine que dans le milieu du polyamour il peut créer de nombreuses insécurités. Je me souviens avoir lu dans Opening Up des couples qui se fixaient des règles très strictes sur les autres partenaires : pas plus jeune que moi etc. C'est bien révélateur que des critères physiques (mais au final, pas que bien évidemment) peuvent être source d'insécurité.
Est-ce que la beauté physique de nouveaux partenaires de votre partenaire a déjà été un problème pour vous, là où un partenaire "banal" l'aurait été beaucoup moins ?

#
Profil

Anarchamory

le mercredi 22 janvier 2014 à 14h18

Yoni
Est-ce qu'au final on serait (en partie) réduits à toujours chercher des partenaires de beauté maximum ? Je veux dire en fonction de sa propre vision de soi, de sa beauté, donc (attention cliché) de notre capacité à plaire à d'autres gens d'un degré de beauté donné. Je grossis, je vulgarise, mais l'idée est là et je ne ferais pas l'erreur de sous estimer nos instincts primitifs.

Je me demande s'il n'y a pas une très grosse part de désir mimétique là-dedans : en gros, on désire les femmes qui sont désirées par beaucoup d'hommes. Ce qui veut dire que sortir avec ce genre de femmes revient à une sorte de promotion sociale, de reconnaissance de supériorité sociale : "vous tous, vous la désirez, mais c'est avec moi qu'elle sort, donc moi je suis mieux que vous tous". C'est donc quelque chose de très égocentrique, qui vise à augmenter l'image que l'on a de soi-même, à se plaire à soi-même à travers le regard que l'autre porte sur nous ... et qu'il ne porte sur personne d'autre (d'où, peut-être, aussi, une explication de la monogamie), et à travers la jalousie que l'on suscite chez les hommes "rivaux". C'est un peu comme certaines œuvres d'art à mon avis pas forcément folichonnes, mais qui valent un prix monstrueux, uniquement parce qu'elles sont convoitées par beaucoup de monde, et que l'on n'acquiert que comme signe extérieur de richesse.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Junon

le mercredi 22 janvier 2014 à 15h10

C'est très cliché mais à mes yeux, tous et toutes ceux et celles qui m'attirent sont beaux. Pas toujours "objectivement" si l'on suit les canons du moment (mais j'aurais bien du mal à ma reconnaître dans ceux là, mes goûts me portant nettement vers les corps bien en chair, ambigus, pas vraiment dans la norme...non je ne baudelerise pas ;)) mais toujours séduisants à mes yeux. Qu'ils, qu'elles soient recherché-e-s par les autres m'importent peu. J'ai eu de grandes histoires avec de grand-e-s solitaires mésestimé-e-s

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 22 janvier 2014 à 16h12

Un concept pour comprendre ce mécanisme assez discriminant, c'est la "trophy wife".
Il y a un mécanisme social, mais je crois pas qu'il s'étende à tant de gens et de situations que ça.
Que les mecs y soient plus sensibles, c'est probable, mais ça fait partie des conséquences de la domination masculine...

L'insécurité est ressentie face à n'importe quelle qualité de la personne tierse qu'on peut comparer à soi. La beauté, c'est le capital le plus "injuste", parce qu'on sent qu'on ne pourra jamais changer nos qualités en la matière.
Mais je crois que les autres insécurités, en se comparant à la sensualité de l'autre, à sa richesse, à son charme, à plein de qualités abstraites ou concrètes, ont le même potentiel de violence.

Donc la banalité physique d'un partenaire ne le rend pas moins insécurisant... pour quelqu'un qui peut être insécurisé de toutes façons. Il trouvera toujours des peurs de pas manquer.
La beauté du nouveau partenaire rend plus insécurisant, peut-être, mais sur un très court terme. Je crois pas que quitter quelqu'un avec qui j'ai une relation forte pour quelqu'un qui a surtout une bonne tronche mais par ailleurs pas plus de valeur à mes yeux soit une crainte que je ne puisse dissiper.

C'est vrai que mettre des mots honnêtes sur la question sera un peu plus difficile. "Elle est plus belle que toi, MAIS tu sais blablabla", c'est sûr que l'autre entendra surtout "elle est plus belle" et flippera même en ajoutant "mais tu sais je resterai avec toi même si toutes les déesses de l'Olympe venaient me proposer la botte".
On peut dire quelque chose à ce propos si on arrive à dire que la comparaison n'est pas pertinente. Si l'autre la fait, ça ne veut pas dire que c'est si important pour nous pour autant.
"Oui, elle est canon, oui, ça joue dans mon attirance et mon intérêt, non, ça ne me fait perdre aucun intérêt pour toi, je maintiens que je choisis et désire notre relation plutôt que de me faire un tableau de chasse de Pimp, ce qui m'attire chez toi est toujours aussi présent, et je ne serai pas encore avec toi si l'effet que tu me fais pouvait être affaibli par le physique des autres".

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 22 janvier 2014 à 16h18

Et, évidemment, les "canons" sont trompeurs.
Une partenaire qui serait insécurisée parce que je suis intéressé par une belle fille au sens magazine du terme serait mal avisé si elle même est plus proche de mon type...
Pour dire à quel point son insécurité et la beauté de l'autre ont des rapports extrêmement relatifs.

#
Profil

bouquetfleuri

le mercredi 22 janvier 2014 à 16h26

Il me semble que l'on construit son attraction et donc son jugement de beauté à partir de données canoniques et à partir de la reconnaissance inconsciente des caractères génétiques portés et propulsés par son physique et ses attitudes.
Je dirais comme Junon que je trouve très "belles" toutes les femmes pour lesquelles j'éprouve un désir. Pourtant, elles sont vraiment différentes physiquement. Et quand l'on m'interroge sur mon "type de femme", je sèche, je ne sais pas. J'ai eu longtemps un a priori sur les femmes fortes ou que je trouvais "vieilles". Le temps a détruit une partie de ces a priori, l'expérience a fait le reste.
Mais depuis très longtemps, depuis que je sais que la beauté n'est qu'un jugement de beauté, je ne me pose plus la question de savoir si je voudrais ouvrir une relation avec une "belle" femme, "belle" pour les autres s'entend.

Ton sujet est une vraie belle question qui demande de s'interroger sur le jugement de beauté, avec des traverses vers la réussite sociale ou la sanction économique des parcours, le bling bling etc.

C'est sans doute, comme le souligne en creux MetaZet, l'équilibre entre l'individu social et l'être ou plus exactement entre l'être et le paraître que se trouve une réponse valable pour chacun. Et si la jouissance poly-amoureuse n'efface pas magiquement les failles en chacun de nous, j'ai tendance à penser qu'elle permet d'élaborer des outils pour les franchir. En dehors de toute morale

#
Profil

KittyN

le mercredi 22 janvier 2014 à 16h28

hmmm...je trouve que nous devrions faire une différenciation entre trouver une personne belle et avoir envie de lui faire l'amour. Ce qui donne l'envie aux hommes de coucher est moins la beauté en tant que telle que les désirs provoqués par les apparences sexy de cette personne. Mais voilà, la société de consommation actuelle fait un lien entre la beauté canon et le sexe.

@metazet
en chinois, on dit 趨之若鶩, ce qui veut dire "être recherché comme un aigle de chasse"
donc, ce que tout le monde aime et recherche, dont la beauté intrinsèque.
子曰: 食色人性也
"Confucius a dit: le désir sexuel fait partie de la nature humaine."
tromper fait partie des relations humaines aussi, et bien souvent nul besoin de trouver la beauté céleste pour le faire.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

coquelicot

le mercredi 22 janvier 2014 à 18h29

Si j avais du trembler a chaque fois que mon amoureux sort avec un "petit canon" il y a longtemps que j aurai "jeté l éponge"

Quand ,comme moi , on est a la fois vieille grosse et moche on cumule certes mais il ne faut pas oubiler que chaque personne a quelque chose a apporter aux autres .

Une moche sera toujours belle aux yeux de quelqu un et a contrario une belles sera surement "trop belle " pour un homme !

Avec les differentes copines de mon "amoureux principal" le seul critére c est qu elles m accepte , le reste n est que detail !!!!

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Anarchamory

le mercredi 22 janvier 2014 à 18h31

coquelicot
Quand ,comme moi , on est a la fois vieille grosse et moche

N'importe quoi ! Tsss...

#
Profil

Yoni

le jeudi 23 janvier 2014 à 14h30

Je n'ai pas précisé mais je ne fais pas tellement allusion aux "canons" de beauté vis à vis de la société. Les deux points de vue intéressants je pense sont celui du partenaire séduit par une autre personne, et celui de l'autre partenaire qui se compare à cette personne.
Le premier pourra garder son avis pour soi, même si je pense que ça doit vite se sentir.
Le second pourra s'imaginer moins beau/belle à tort, ce qui ne l'empêchera pas de continuer à le penser (et éventuellement complexer).

Comme le disait Siesta ça reste un critère parmi d'autres, mais je pense que c'est celui pour lequel on peut se sentir le plus en danger parce qu'effectivement on n'y peut rien mais surtout, c'est sans doute celui où il y a le moins de variation dans la façon dont il est jaugé par les autres (avis totalement subjectif).

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 23 janvier 2014 à 15h13

Yoni
c'est sans doute celui où il y a le moins de variation dans la façon dont il est jaugé par les autres (avis totalement subjectif).

Sisi, je crois que ça change selon la confiance en soi de la personne, la beauté du tiers lui fera pas pareil, et aussi selon sa pratique du poly en général, si elle a compris en quoi sa différence avec l'autre n'était pas un danger mais une force.

#
Profil

CharlieBear

le jeudi 23 janvier 2014 à 15h26

Je suis la plus belle du monde, mes partenaires aussi, leurs partenaires aussi. Comme ça pas de jalousie, pas d'envie. Faut savoir se rendre beaux les uns les autres ;)

#
Profil

gaby

le jeudi 23 janvier 2014 à 18h02

bonjour, c'est la première fois que j'interviens sur ce site.
Et l'inverse y avait vous pensé ? Mon mari et moi sommes polyamoureux. Sa dernière chérie est bien plus jeune que moi, mais surtout je trouve qu'elle est "moins bien" que moi, physiquement s'entend. Elle est adorable, gentille mais je la trouve "moche".
Certes la jeunesse a sans doute un attrait particulier mais pour le reste je suis comme qui dirait : "décue".
Est ce que du coup je me sens dévalorisée, c'est possible.
Je temporise en me disant que le physique n'est pas l'important, ce qui est vrai mais bon... ca m'interpelle.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

coquelicot

le jeudi 23 janvier 2014 à 18h18

Oui c est possible !

Mais ce n est pas parce qu elle est moins ci ou moins ca .

Je pense qu a chaque "autre" on a toujours un moyen de se dévaloriser parce que justement elle fait ca ou ca qu on ne fait pas .

Par contre je ne pense pas que les critéres de beauté soient les memes pour tous et heureusement ;

Si tu la regarde mieux tu verra qu elle est pas si "moche " mais juste c est ton critére a toi.

Puisqu il est avec elle c est qu elle a surement ,a ses yeux quelque chose de bon .

Si on part du principe qu on est la plus belle la plus intelligente la plus performante .....on se demande alors ce que l "autre" vas penser de nous.

Et en soi ca n est pas tres important ,ce qui compte c est qu on est peut etre complementaires a ses yeux a lui , qu il y trouve son equilibre sexuel et spirituel et que ca c est le plus important.

Mon "amoureux" a des belles , des moches ,des grandes , des petites et je ne me sent pas du tout dévalorisée parce que je sait ce qu il aime chez moi et que je suis unique au meme titre que les autres .

#
Profil

LuLutine

le jeudi 23 janvier 2014 à 18h37

Junon
C'est très cliché mais à mes yeux, tous et toutes ceux et celles qui m'attirent sont beaux.

Euh, je peux dire la même chose ? ^^

coquelicot
chaque personne a quelque chose a apporter aux autres .

(+) (+) (+)

coquelicot
je suis unique au meme titre que les autres .

(+) (+) (+)

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 23 janvier 2014 à 19h20

gaby
Sa dernière chérie est bien plus jeune que moi, mais surtout je trouve qu'elle est "moins bien" que moi, physiquement s'entend. Elle est adorable, gentille mais je la trouve "moche".
Certes la jeunesse a sans doute un attrait particulier mais pour le reste je suis comme qui dirait : "décue".
Est ce que du coup je me sens dévalorisée, c'est possible.

Ca arrive.
Je crois avoir entendu quelqu'un qui avait eu le même problème en trouvant le tiers vraiment un peu concon...
Ca me parait lié à un mécanisme courant en amour : on veut être "choisi". Des fois, comme on pense pas à être distingué juste parce qu'on est soi-même, on pense qu'il y a des critères de choix, qu'on est choisi pour des " bonnes" raisons, que ça veut dire qu'on a certaines qualités.
C'est probablement le cas, ça participe parfois à faire naître et durer l'attirance et les sentiments, mais ce qui accroche quelqu'un à quelqu'un d'autre, c'est très subjectif. Ca peut être des qualités inverses à un partenaire antérieur, ou un mélange particulier, ou un malentendu qui tombe bien...

Et si ça se trouve [mode freepothèse /on], tu la trouves moins belle parce que tu craignais pire. Tu es déçue, mais aussi parce que tu es rassurée, et qu'en même temps, tu aurais voulu ne pas l'être trop, parce qu'une rivalité plus "argumentable" à tes yeux aurait été un excitant pour l'ego, donc pour le sentiment.

#

(compte clôturé)

le vendredi 24 janvier 2014 à 10h14

L'attirance est une chose, savoir être heureux, donner et recevoir, sans attente excessive ni dépendance en est une autre (pas facile, j'en sais quelque chose). Perso, je n'aimerais pas devoir être une poupée factice uniquement pour plaire.

Si je reprends les propos de Coquelicot (qui est loin d'être grosse, vieille et moche) j'ai vécu donc plus toute jeune, eu des problèmes de santé et donc pris du poids, je suis petite, enfin bref, rien du stéréotype "canon". Pourtant les personnes qui me portent de l'attention (amis, amours, amourités...) sont plus jeunes (dans 80 % des cas), plutôt sportives, etc... Toutefois, leur apparence m'est égale, je m'intéresse à ce qu'il y a dans leur coeur, dans leur tête, et je me réjouis que ces personnes prennent soin de leur corps car c'est important pour être en bonne santé. La richesse intérieure est plus importante.

Je sais que je suis aimée pour qui je suis, et non pour du superficielle... je ne me sens pas en insécurité à ce niveau là

#
Profil

gaby

le vendredi 24 janvier 2014 à 10h25

je suis tout a fait d'accord avec vous : on n'est pas aimé pour notre physique etc....
je suis moi-même pas un canon. Mais... il m'avait habitué à des gens plus, je ne sais pas, qui me plaisaient plus physiquement. Des gens qui m'attiraient aussi, et là ce n'est pas le cas. Elle ne m'attire pas du tout. C'est peut-être ca le problème en fin de compte.

#
Profil

oO0

le vendredi 24 janvier 2014 à 12h13

Comment parler de l'attrait de la beauté sans complexe de superficialité, voire de culpabilité ?

L'insécurité n'est certainement pas la première évocation que suscite la beauté quand bien même elle peut en susciter. Et dès lors qu'elle en suscite, je me demande dans quelle mesure il s'agit d'une question de beauté et, non pas, d'une instrumentalisation comme il est possible d'instrumentaliser tout et n'importe quoi.

Je suis plutôt d'accord avec Siesta sur le fait qu'un sentiment d'insécurité se nourrira de tout bois peu importe qu'il s'agisse de la beauté ou non. Sinon, il n'y a rien d'enviable à être disputé comme un trophée car, concrètement, cela signifie être harcelé de toute part, ce qui n'est guère plus enviable que d'être laissé pour compte sur le côté.

Ce qui me semble poser problème et tout le monde est conscient de ce problème, c'est que la question de la beauté physique est, ici, détachée de la personne physique. C'est une beauté physique amputée de sa dimension relationnelle ...

... et, fatalement, chosifiante et aliénante. À ce moment là, il n'est plus question de beauté, mais de chosification et d'aliénation.

(Je peux me permettre d'être cash ou clash ?)

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

bodhicitta

le vendredi 24 janvier 2014 à 12h45

RIP
Ce qui me semble poser problème et tout le monde est conscient de ce problème, c'est que la question de la beauté physique est, ici, détachée de la personne physique. C'est une beauté physique amputée de sa dimension relationnel ...

En effet, le coté relationnel,et trop peu évoqué dans ce fil...
On est séduit par autre chose que le coté plastique.
Je peux méme dire qu'un beau gosse par avec un handicap avec moi... Je suis consciente que par réflexe psycho (ok à la con) j'ai tendance à me dire, à avoir comme 1ére impression, "hum voila un petit branleur"
Gaby: elle aurait était une jeune et jolie femme c'est un autre souci qui serait p t etre né en toi?!
Faut souligner le fait que l'on est incomparable, unique et qu'on ne peu comprendre se mettre à la place de l'autre et comprendre ce pourquoi l'amoureux est attiré, donc autant ne pas essayer...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion