Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Amour, grossesse et gros bordel

Jalousie
#
Profil

Trillian

le jeudi 02 janvier 2014 à 10h27

Bonjour à tous ! Et bonne année :)
Je n'ai rien posté depuis plusieurs mois et ma vie est toute chamboulée :( j'ai grand besoin de vos conseils !

Alors voilà, mi octobre, j'ai démarré une nouvelle relation, appelons le D. Très vite, mon chéri B. (avec qui j'étais depuis environ 1 an) s'est montré jaloux, possessif et n'a pas du tout accepté ce nouvel amoureux dans ma vie. Mon chéri M. Avec qui je vis depuis 4 ans à lui tout de suite accepté D sans problème, ils se connaissaient déjà un peu et sont devenus très amis.

Début novembre, j'apprends que je suis enceinte quel bonheur! Avec M. Nous voulions un enfant depuis longtemps.
Entre ma grossesse et ma nouvelle idylle, ma relation avec B s'est irrémédiablement dégradée et aujourd'hui on ne se voit plus. C'est triste mais vu son comportement possessif j'ai tout de suite su que c'était le début de la fin.

Parlons un peu de D, on se connaît depuis 3 ans environ, on se voyait de temps en temps à des soirées, il me plaisait mais je n'ai jamais rien espéré car il est en couple mono depuis très longtemps, ses infidélités ne sont un secret pour personne mais ce genre de relation ne m'intéressais pas.
Et donc au mois d'octobre, il m'a soudain proposé d'aller dîner "juste comme ça entre amis" je savais très bien à quoi m'attendre mais.... Flattée par l'intérêt qu'il me portait soudain j'ai accepté.
Il m'a avoué que je lui plaisait depuis toujours etc... Mi novembre je réalisais que j'étais amoureuse, un amour passionnel, obsessionnel... Il m'aime aussi et depuis bientôt 3 mois cette passion est de plus en plus forte (ça + les hormones de grossesse je vous dis pas dans quel état j'étais au début, j'en ai fais voir de toutes les couleurs à M ^^)

Donc tout va bien ? Et bien non, parce que je suis jalouse. Je n'avais jamais été jalouse de toute ma vie (je jure que c'est vrai) et je me suis pris ce sentiment horrible en pleine figure. Que c'est il passé? D, mon D que j'aime avec tant d'ardeur va se marier cet été. Je le savais déjà il me l'a dit dès le premier rdv. Mais... La date est maintenant fixée, c'est devenu réel, cette date me dechire le coeur. Je suis quoi moi du coup? Sa maîtresse, le mot est posé et ce mariage scelle le destin de notre couple, je ne pourrais jamais avoir plus et nous devrons toujours resté caché... Cette situation me ronge. Je suis perdue, déboussolée...

Voilà. J'espère que mon histoire est claire, c'est difficile de résumé tout ça en quelques mots..
merci à ceux qui aurons pris le temps de me lire. Vos conseils sont les bienvenus ! help!

#
Profil

aviatha

le jeudi 02 janvier 2014 à 12h32

Bonjour Trillian, et plein de bonnes choses à toi pour cette année !

Déjà, même si je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire, essaye de relativiser un peu ce que tu ressens, parce que, même si ces impressions et ces sentiments sont vrais, il y a de fortes chances qu'ils soient amplifiés par les hormones, et parfois juste garder ça en tête aide à poser les choses.

Ensuite, à lire ce que tu dis, je n'ai pas l'impression que ce soit vraiment de la "jalousie" (après tout, tu n'as pas dit que tu voulais que son amoureuse à lui s'en aille), c'est plus un problème de position : tu ne vas pas pouvoir avoir lui la relation que tu aimerais, et ça, ça peut poser problème à tout le monde, jalousie ou pas. Une fois que les choses seront un peu calmées (tu dis toi même que tu es dans une phase de "passion"), tu pourras voir si tu acceptes de vivre ainsi ta relation avec lui, ou si décidément ça ne te vas pas, et t'en aller.

Quelques conseils pour l'instant. Prend grand soin de toi. L'angoisse est un sentiment fort, et les fœtus le sentent. Donc recentre toi sur toi et le bébé, pour l'instant l'essentiel est là. Ma mère m'a dit une fois "quand un enfant vient au monde, il est absolument prioritaire sur tout, parce que c'est un être sans aucune défense, ni physique, ni émotionnelle, et tant qu'il n'en a pas (ce qui finit par venir, petit à petit, c'est le principe de grandir :-) ) il passe avant tout pour ses parents", donc tu es enceinte, c'est quelque chose que tu voulais depuis longtemps, ce petit être à venir va, j'en suis sûre, t'apporter beaucoup de bonheur, et pour l'instant, c'est ce qui doit compter le plus au monde. Là où il est maintenant, il n'a que toi avec qui "parler", si on peut dire. Et si tu trouves un peu de toi au milieu de tout ça, prend soin de M., la grossesse n'est pas toujours quelque chose de simple à vivre pour un père, pour certains ce n'est pas un problème, d'autres se sentent facilement exclus du lien mère-enfant et ont du mal à se sentirent père, d'autres ont l'impression que leur compagne les délaissent, et peuvent avoir du mal à s'attacher à l'enfant après... bref, prenez le temps de parler tout les deux, d'échanger autour de cet enfant, et de vous réjouir d'avoir fait une merveille pareille ^^

#
Profil

Trillian

le jeudi 02 janvier 2014 à 12h44

Merci beaucoup pour ta réponse. Oui c'est vrai que c'est plus un problème de position, j'ai du mal à accepter d'être condamnée à rester dans l'ombre. Sa fiancée ne me pose aucun problème (à part un problème de conscience étant donné qu'elle n'est pas au courant de notre relation)
Je sais que les hormones et la NRE mettent un joyeux bordel dans me tête et que j'ai beaucoup de mal à prendre du recul sur la situation donc la meilleure chose à faire c'est d'attendre...
Mais en attendant je souffre beaucoup et je ne veux pas que mon bébé le ressente, je fais tout pour mais il fait parti de moi alors c'est difficile :)

#
Profil

aviatha

le jeudi 02 janvier 2014 à 13h01

Ah donc il y a un problème de conscience en plus de position, c'est sûr que ça n'aide pas... Si tu as du mal à prendre du recul, le mieux c'est encore de faire deux choses : un, des trucs pour le bébé (je sais pas, préparer sa chambre, choisir une poussette...), qui te concentrent sur un truc chouette et positif, deux, te recentrer sur M., qui doit être un peu paumé aussi, pour que vous avanciez tous les deux, parce que être parents, c'est pas évident ^^ Et encore une fois, si tu souffres beaucoup, ouvre toi à M., il est plus "lucide" dans cette situation que toi dans ton état, et il peut t'aider à relativiser et à te donner le calme dont tu as besoin.

Et puis, n'hésite pas à le lui dire au bébé : "tu sais maman est triste en ce moment, mais ce n'est pas à cause de toi, moi et papa, on est très contents que tu arrives, et on t'aime déjà très fort". Les bébés, c'est comme les gens dans le coma, on sait pas vraiment ce qu'ils entendent, ce qu'ils comprennent ou pas, mais ça ne coûte rien d'essayer. A titre d'exemple mes parents ont toujours vécu dans une situation particulière, mais je n'ai aucun souvenir qu'on me l'ai révélé un jour, ma mère a du me le dire depuis toute petite, et ça a toujours été pour moi une évidence. ^^

#
Profil

liloufleur

le jeudi 02 janvier 2014 à 13h06

bonjour,

je ne suis pas maman, mais ce que je crois c'est qu'on pourra pas préserver nos enfants de tout,
il est certain qu'il est bon pour toi et pour ton bébé de te détendre,de prendre soin de soi... à travers ce qui te parle à toi au mieux (yoga, relaxation, danse, natation, marche.....)
néanmoins, cette histoire fait partie de ton histoire donc de celle de ton enfant, tu peux peut être lui parler, lui expliquer ce qui se passe pour toi, l'associer à ton présent plutôt que de l'en couper... lui donner de la douceur en conscience, ton enfant est déjà là, s'il est réceptif à tes difficultés, il est aussi réceptif à ta grandeur d'âme, montres lui, présentes toi déjà à lui.
c'est ton allié et tu es la sienne, en toute conscience et honnêteté

autre croyance: l'âme qui a choisit de s'incarner à travers toi, sait qui tu es et t'as choisi peut être exprès, tout ça a du sens pour elle déjà ... peut être, peut être !!

cette histoire d'ombre résonne aussi: n'y a -il pas une corrélation, tu es dans l'ombre aujourd'hui alors que dans l'ombre de toi même pousse un nouvel être, un nouvel aspect de toi... comme une graine qui avant de germer prends le chaud de la terre avant de se nourrir de lumière. l'ombre n'est pas mauvaise, elle fait partie de nous et cache des trésors souvent insoupçonnés... laisses le temps peut être à cette partie de toi de se réchauffer...
comme a dit aviatha et comme tu l'as dit c'est un début d'histoire avec D - la phase passion: peut être pornia / pathos / eros (http://polyamour.info/discussion/-jn-/Les-7-degres-de-l-amour/), laisses toi voir ce qu'il en est réellement!!

ça vaut ce que ça vaut, mais je te souhaite courage et confiance,
et plein de bonheur pour toi et tous les tiens

#
Profil

Trillian

le jeudi 02 janvier 2014 à 13h18

Oui c'est une bonne idée je vais essayer de communiqué avec mon enfant :) je le fais déjà mais il ne m'est pas venu à l'esprit de lui expliquer, de le rassurer sur mes émotions. L'idée me plaît beaucoup ! Et ça me fera au moins du bien :)

M m'est d'un grand soutien. Il est effectivement bien plus lucide que moi :) il n'a pas l'air trop paumé mais peut-être qu'il le cache pour ne pas me donner de soucis supplémentaires ?
Hier j'ai beaucoup pleuré, il savait pourquoi, il s'est montré présent et quand il a vu que je ne voulais pas en parler il m'a juste serrée dans ses bras. Maintenant je regrette de ne pas lui avoir fait part de mes angoisses, il m'aurait sûrement donné de bons conseils. Je lui en parlerai à la première occasion.

#
Profil

Trillian

le jeudi 02 janvier 2014 à 15h17

Oh et je vous ai pas dis ! Moi et M sommes bien sur invités au mariage! (avec notre petit bout de chou qui sera arrivé juste avant)
Je dois donc apprendre à accepter la situation avant ça... Sinon j'ai peur d'être tentée de bondir de ma chaise quand le prêtre demandera si quelqu'un veut s'opposer à ce mariage...

#
Profil

liloufleur

le jeudi 02 janvier 2014 à 15h46

je me suis posé la question a l'inverse,
là c'est mon partenaire principal qui m'a demandé en mariage,
je pense à M - l'autre - que j'ai remis dans l'ombre pour l'instant
et si et si ... nous étions tous suffisamment mature pour être heureux réellement du bonheur de l'autre même si dans ce bonheur il y a des contradictions (en l’occurrence les siennes à lui - D), nous ne sommes pas toujours prêt à les accueillir en nous même, alors les reconnaître "publiquement" !!
ton histoire ou la mienne me font penser à des films... j'adore, c'est drôle et puis ça me permet autant que faire se peut de relativiser!!

alors c'est sûr, il est pas cool du tout pour toi, pour lui (il le croit mais est-ce si sûr?) et pour sa future femme, car il l'illusionne.
mais c'est leur histoire, et si elle s'est mis elle aussi dans cette situation - inconsciemment - c'est qu'elle a des choses à en apprendre

en ce qui te concerne, c'est accepter l'autre dans son cheminement - ou pas, mais en tout cas, garder en repère ultime, l'amour, l'amour de toi, l'amour de lui, l'amour de la vie que tu portes en toi,
en bref: l'AGAPE que je n'avais pas cité avant mais qui me semble indispensable dans nos aventures complexes et merveilleuses....
et puis, le temps n'existant pas, laisses le temps faire son oeuvre, sois fidèle à toi même et à tes valeurs, au fond de ton coeur... et là, tu seras tellement grande et belle que la lumière sera, car tu es la lumière.
je devine / imagine les émotions qui tambourinent à la porte, multiples, intenses, exigeantes... (d'autant plus avec la grossesse, perso c'etait ingérable et ça a pas aidé) je les sens en moi aussi par rapport à mon histoire,
alors les prendre dans tes bras et jouer la maman déjà avec ton toi blessé, énervé ou je ne sais..., les écouter, les chérir, pas les nier... les apaiser...
bon courage trillian, de tout coeur

#
Profil

Trillian

le jeudi 02 janvier 2014 à 17h17

liloufleur

et si et si ... nous étions tous suffisamment mature pour être heureux réellement du bonheur de l'autre même si dans ce bonheur il y a des contradictions

Ah si seulement ! Je croyais sincèrement (et naïvement) avoir atteint cet idéal... Jusqu'à ce que cette histoire chamboule tout !

#
Profil

liloufleur

le jeudi 02 janvier 2014 à 18h05

ok ok mais ça chamboule pas tout

je crois que dans cette sensation, il y a certainement ta grossesse, ça révèle en nous des parts endormies, ça nous renvoie directement aux origines du monde, aux réalités les plus primitives. Du coup peurs, désirs, colère, tristesse ….. émotions archaiques – tout en même temps, allez c’est la valse !!
on est encore en chemin tant qu'on est incarné
le sage fait tinté la cloche à côté du disciple pour qu'il ne s'endorme pas - l'éveil est autre chose que le sommeil, les illusions....

tu as certainement des choses nouvelles à apprendre dans cette aventure, ton enfant est aussi là pour te le rappeler, il est neuf même si en tant qu'humain (être vivant !?) il porte déjà l'empreinte de toutes les origines, il est des parts neuves en toi… en plus de devenir lui/elle

me vient la question: en quoi est ce un problème d'être la femme de l'ombre? finalement?
Perso, j'ai souvent été ça, dans l'ombre ...dans l'invisible j'oeuvre, car je ne recherche pas la gloire en vivant, juste à être au monde le plus juste possible!
tant qu'il n'y a pas de "conneries" dans l'oeuvre, genre chercher à manipuler en faisant du mal, les détourner de leur chemin finalement, à D et sa femme - et toi, te détourner du tien, qui est la beauté par exemple - le choix du mot t'appartient ...

personne d'autres que toi peut définir qui tu es, et tu es cet idéal déjà atteint, mais pas que ….
alors 2eme question:
qui es tu d’autres? Cet autre partie de toi qui né en même temps que ton enfant, avec et aussi indépendamment de lui ? Rêve toi, tu es dejà cette personne là, et prends des petits bouts et dessines le puzzle de toi, le livre de …… Trillian ….. de toi !

#
Profil

Trillian

le jeudi 02 janvier 2014 à 18h43

"en quoi est ce un problème d'être la femme de l'ombre?"
C'est une excellente question, en fait ce qui me dérange c'est pas tellement d'être dans l'ombre, c'est d'être condamnée à y rester... Et c'est ça qui m'angoisse.

Une autre petite chose, bien moins grave mais qui peut me déranger c'est que quand on aime on a envie de le crier au monde entier ! On veut partager cette Amour avec tout le monde, moi je ne peux pas... C'est frustrant.

#
Profil

aviatha

le jeudi 02 janvier 2014 à 18h54

Je comprend ta frustration, elle m'a été beaucoup expliquée par la "maîtresse" (désolée j'ai pas beaucoup d'autre terme du coup) de mon cher et tendre. Elle savait dès le départ (je crois avoir compris que c'est aussi ton cas) qu'elle serait dans l'ombre et y resterait, et à accepté en toute connaissance de cause, même si régulièrement ça revenait dans les discussions et qu'elle exprimait son mal-être vis à vis de cette position.
Toutefois, le fait que je sois au courant (ce qui n'est pas la cas de la future de ton amoureux) a aidé aussi, déjà parce qu'elle pouvait toujours tenter de négocier tel ou tel aspect ou telle exception avec moi, ce qui aidait, et ensuite parce qu'elle avait tout loisir de m'en vouloir et de se défouler sur moi quand elle le voulait, moi la méchante dans l'ombre de laquelle elle était contrainte de vivre. Mais ça ne durait jamais, et j'avais un mail d'excuse de trente lignes 48h plus tard, ça lui permettait juste de lâcher la vapeur, et moi je prenais ça de loin, donc ça aidait un peu tout le monde. Après, malgré ça, elle en est venu à la conclusion que si je n'avais pas mis un ultimatum à mon compagnon parce que là, j'en avais vraiment marre, elle n'aurait pas tardé à le faire elle-même, comme quoi, ça ne va pas toujours à tout le monde...

#
Profil

liloufleur

le jeudi 02 janvier 2014 à 19h10

ben je sais pas - moi franchement la plupart des gens comprennent rien à mes histoires d'amour et autres d'ailleurs...... je m'en fiche de crier mes amours sur les toits - en fait même je voudrais pas risquer qu'ils soient salis, mes serments se font les yeux dans les yeux avec pour seul témoin l'authenticité et l'honnêteté de chacun
je me suis déjà fait avoir par les égos des uns et des autres qui renie leur mot... mais c'est pas grave, au fond de mon coeur, je sais, et l'autre aussi, si vraiment il/elle veut pas voir, c'est son chemin, je ne peux que m'incliner... et rester sur le mien

mais je m'incline pour un temps car c'est dingue mais la vie fait des clins d'oeil assez hallucinant
comme à l'instant - je sais pas si t'as lu mon histoire - mais là, F qui s'était replié dans la monogamie, vient de recevoir une déclaration d'amour d'une de ses "anciennes" amours, alors il se dit peut être qu'en fait, le polyamour c'est peut être aussi ça, ou peut être il se dit autre chose ...
rien n'est une condamnation, une fatalité, pour l'instant ton D vit la situation comme ça, mais demain...??? et toi ??....

on ne peut pas forcer les choses, on peut se rester fidèle, prier = envoyer des intentions d'amour et d'éveil, et vivre ....
au placard les frustrations, ok vous êtes là, mais moi je veux pas me morfondre, j'ai autre chose à faire
ça moi je l'apprends et j'imagine qu'avoir un enfant reviendra me demander de savoir le faire pour e préserver et l'accompagner au mieux car choisir d'avoir un enfant c'est choisir ce rôle qui pour moi est un des plus beaux car il s'agit d'accompagner des êtres vers eux même...
bon je discoure encore !! ça me fait du bien aussi d'écrire tout ça, de le communiquer...

#
Profil

Trillian

le jeudi 02 janvier 2014 à 19h25

En fait je viens de comprendre quelque chose. En me disant "mais oui, je le savais dès le départ alors pourquoi maintenant ça me fait si mal?"
J'avais tendance à me dire "c'est parce que maintenant je suis amoureuse" mais ce n'est pas la bonne réponse, enfin si mais ce n'est pas la seule.

C'est de la faute de D (et un p'tit peu de la mienne) dans notre toute nouvelle passion utopique, nous avons eu des discussions niaises à propos de grande maison à la campagne et de vacances au bord de la mer, pas de promesses ni de vrai projets, juste des rêves de jeunes amoureux un peu abrutis par leurs sentiments....
Ce mariage vient maintenant détruire à coup de massue notre maison de campagne et nos vacances au bord de la mer.... Même si tout ça n'a jamais été réel, maintenant ça n'arrivera tout simplement pas.
Ce ne sont pas des projets qui ont été détruits, ce sont des rêves.
Et ça, c'est très douloureux..

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 02 janvier 2014 à 19h56

Hm, il mentait, quand même, D.
C'est pas grave, c'est pas une question de morale. Mais ce qui se construit sur le mensonge fait un bruit plus douloureux en tombant, ou, dit autrement, les mensonges c'est comme les caniches, au début tu peux apprécier, mais en vieillissant ça devient méchant.

Là, vos rêves étaient en parti "mentis" par la situation adultère, du coup, tu n'as pas de rêves qui peuvent s'implanter à la place.
Même si le polyamour "tout le monde est au courant de tout" est pas facile à faire accepter, l'avantage net sur l'adultère, c'est qu'on peut s'autoriser à rêver à des suites, même si c'est pas toujours des projets qui se feront.
C'est aussi ce qui braque plein de monos : si on part d'un cadre poly, il peut y avoir d'autres projets que ceux d'un couple... Tout le monde n'aime pas imaginer ça. En revanche, pour quelqu'un qui veut vivre en poly, comme tu le dis, être privé de cela est "esseulant". On craint que l'avenir soit vide...

#
Profil

Trillian

le vendredi 03 janvier 2014 à 22h55

"On craint que l'avenir soit vide"
C'est exactement ce que je ressent, la peur du vide, la peur que cet avenir n'existe tout simplement pas, qu'un jour il n'y ai plus de place pour moi dans sa vie.
Quand on est poly, il paraît qu'on apprend à vivre pour soi, indépendamment de l'autre. Qu'on apprivoise la solitude, la jalousie et la confiance en soi. (quel beau programme!)
Mais ça c'était avant, avant de plonger mon regard dans le sien, avant de sentir sa peau contre la mienne... Maintenant je pleure chaque fois qu'il s'en va et je passe le reste du temps à attendre qu'il me revienne. La passion est une drogue très violente, j'ai sombré dedans sans m'en apercevoir.
Quel bonheur, quelle torture, quelle joie, quelle souffrance! Tomber amoureuse c'est être un peu maso en fait :)

#
Profil

liloufleur

le samedi 04 janvier 2014 à 03h15

en 1ere lecture:
"qu'un jour il n'y ai plus de place pour moi dans sa vie. " ou dans la tienne pour lui, qui sait ?? et ses contradictions, son histoire...
tant que tu restes dedans, c'est que l'histoire a à t'apprendre certainement..

mais une fois la leçon prise, choisir... !!

moi j'en suis là, ai-je un truc à apprendre de cette situation qui me fait souffrir alors que je l'aime tant, sous ma peau, contre la tienne ....

et puis :
est ce que ça t'as parlé touts les trucs écrits par rapport à ton système hormonal qui change??? t'arrives à voir une différence dans ta manière de vivre les choses ou c'est tout pareil ??
pour moi, c'est un retour au début de la boucle d'attendre un enfant, on refait en le créant les étapes qu'il vivra en dehors de notre ventre à son tour
D est peut être parfait pour toi pour recommencer cette valse ...
où: /discussion/-jn-/Les-7-degres-de-l-amour/ peut nous inspirer peut être...

bon courage trillian,
plein d'amour et de chaleur pour toi

et j'adore 'Quel bonheur, quelle torture, quelle joie, quelle souffrance ! Tomber amoureuse c'est être un peu maso en fait :) "<3 <3 - à pleurer de rire et rire de se voir pleurer aussi !! on est trop mignon les z'humains!!

#
Profil

popov

le samedi 04 janvier 2014 à 16h56

J'espère ne pas faire de redites, n'ayant pas lu tous les post. Mais je pense que les moments de recentrage sont importants durant la grossesse entre les parents et l'enfant. Père de deux enfants, je te conseille l'haptonomie qui permet d'aller au contact avec le bébé par le toucher. J'y ai en tous cas pour ma part vécu des choses très fortes et ces moments à trois, apportent beaucoup et permettent à l'enfant d'avoir un contact sécurisant avec ses deux parents en développant la communication intuitive et son sentiment d'appartenance.
Après je ne sais pas dans quelle mesure tu peux intégrer tes relations plurielles dans ce moment particulier. Ce qui est sûr c'est que l'haptonomie sera très sécurisante pour l'enfant et une riche expérience pour vous trois. Reste à trouver une sage-femme qui conduit cela bien dans ta région.

Je te souhaite une belle aventure quels que soient tes choix.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion