Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

[Lexique] Polyamorie vs Polyamour

Politique
#
Profil

artichaut

le mercredi 28 octobre 2020 à 11h05

Ce fil manquait au forum. S'il y a bien un endroit on l'on peut discuter de ça, c'est ici.

Alors quel mot préfère t-on ? Polyamorie ou Polyamour ? Et pourquoi ?
Sont-ils différents ou veulent-ils dire la même chose ?

Selon moi, quand il y a 2 mots, il y a toujours 2 sens. A minima en terme de niveau de langage, ou en terme d'usage. Concernant la définition spécifique du mot « Polyamorie » je renvoie à ce fil-ci : Définition(s) de la polyamorie.

Déjà en 2013 @IsaLutine proposais :

IsaLutine
Bonjour, moi je proposerais volontiers une discussion sur la sémantique : polyamour ou polyamorie ?! Qu'en pensez-vous ? La traduction française de "The Ethical Slut" avait annoncé "la polyamorie" (à la fois dans sa communication presse et sur la 4ème de couverture) mais la traductrice a finalement gardé à l'intérieur du bouquin "polyamour", à ma grande déception. Les anglophones ont "polyamory", les Allemands "Die Polyamorie", j'aurais bien proposé qu'on bascule nous aussi vers un mot qui ne laisse pas l'ambiguïté du mot 'amour" : "polyamour" / polyamorie signifie relations non-exclusives consensuelles, et non qu'on est "amoureux de plusieurs personnes" : si on est amoureux de plus d'une personne mais dans l'adultère, ce n'est pas du "polyamour", et en revanche, on peut être "poly" tout en étant amoureux d'une seule personne ou même d'aucune mais entretenir plusieurs relations non-exclusives consensuelles.
Bref... étant en pleine réflexion intensive par rapport à mon film et au vocable qu'il est souhaitable que nous y adoptions, je voulais soumettre cette discussion à l'ensemble de notre "petite communauté" ici... Qu'en pensez-vous ? L'éditeur de "La Salope éthique" m'a dit que si nous décidions de plutôt parler de "polyamorie", ici et dans le film, et que c'était finalement ce qui était le plus utilisé dans la pratique, il changerait pour sa prochaine édition...;-))
(c'est moi, artichaut, qui souligne)

Alors comme en matière d'amours faut-il choisir entre les deux ? Ou bien garder les deux, et si oui comment ? En en faisant des synonymes ou pas ?

Le mot « Polyamour » est partout, et déjà sur ce site.

Depuis 2013 Isabelle Broué a sortit son film « Lutine », et s'est fait la porte-étendard du terme « Polyamorie ». Elle explique sur son blog pourquoi elle préfère « la polyamorie » au « polyamour ».

Le site nonmonogamie.com à par exemple, désormais 2 entrées, l'une pour polyamorie, l'autre pour polyamour (et ce ne sont pas les même articles qui y sont référencés).

Le site lavieenqueer préfère le terme « polyamorie » à celui de « polyamour » (bien qu'utilisant l'adjectif "polyamoureuse" plutôt que "polyamoriste")

On le trouve utilisé aussi, par exemple ici : Forum polyamorie : Foro Poliamor (Forum Polyamorie) est une convention trilingue (anglais /espagnol /catalan) de 3 jours qui a eu lieu en juin 2017 en Catalogne.

Des articles apparaissent en utilisant ce terme :
- La Polyamorie, par Philippe Brenot, décembre 2018
- La Polyamorie, les amours multiples du polyamour, par la Dr Tourmente, fév 2020
et tant d'autres

De fait, le terme commence à apparaître un peu partout et il n'est plu possible d'ignorer.

Alors que pensons nous de ce terme, nous les habitué·e·s du site polyamour.info ?
Faut-il changer le nom du site et le rebaptiser polyamorie.info ??

…+sérieusement,
Vous avez une préférence vous ? Vous utilisez quoi au quotidien ou en fonction des circonstances ? Qu'elle différence faites vous entre la polyamorie et le polyamour ?

_________
Voir aussi :
- Définition(s) de la polyamorie
- Définition(s) du polyamour
- Origine du mot polyamour
- [Lexique] Polyphilie (ou Poliphilie)
- le Lexique du site et sa page discussion.

#
Profil

artichaut

le mercredi 28 octobre 2020 à 11h05

Je suis pas allé cherché tous les fils du forum qui en parle déjà, j'ai juste pioché quelque réflexions de notre " @Siestacorta national ", classés par date :

Siestacorta
le lundi 03 octobre 2011 à 10h47

ben polyamorie, en français, je le rencontre jamais, même quand dans le même coin ça parle de polyamour.
Donc, c'est pas tout à fait la même chose, parceque polyamour est un néologisme, polyamorie est "ton" néologisme".

le jeudi 06 octobre 2011 à 18h36

polyamory est un néologisme, déjà en anglais.
Il ne vient pas "tel quel" des langues anciennes, parce qu'il mélange les racines grecques (poly) et latines (amor)... Je crois qu'en linguistique, ça arrive pas, parce que les gens qui ont "inventé" les langues, qui les ont fixées sur dico, c'était avant qu'on alphabétise tout le monde et n'importe qui :-) ; donc c'était des gens qui écrivaient le latin, le grec, parce que pour eux, c'était les bases pour pouvoir lire les bouquins dispos à leur époque.

Bref, polyamour / polyamory est de création toute récente, et si ya des modifications dans l'orgthographe, elle sont très très fraiches !

le mercredi 27 mars 2013 à 13h12

"polyamorie" ?
Ah ouais. Bon. C'est un peu embêtant qu'un document commercial déforme le terme comme ça...
On dirait un pays, comme ça !
"J'aimerai bien allez vivre en Théorie. On dit que tout s'y passe bien."

Maintenant, peut-être que le "amory" est mieux traduit comme ça. Ca peut faire un néologisme plus souple qu'avec "amour".

Par contre, si vous voyez passer bohwaz, faudra peut-être discuter de l'intérêt de réserver une ou deux adresse "polyamorie" qui conduisent ici, histoire que les gens tombent sur quelque chose en cherchant en ligne...

le dimanche 06 octobre 2013 à 22h26

Quitte à faire du néologisme, polyamorie me semble esthétiquement ni meilleur ni pire que polyamour : les deux sont moches :-) ; et moi aussi je trouve que ça lèverait une ambiguïté sur la variété des pratiques possibles. Tout en étant un barbarisme plus proche de celui d'origine...

Mais à côté de ça, je crois que l'usage de polyamour a une longueur de temps d'avance. Les québécois l'employaient avant qu'on ait notre forum... Et depuis, il est repris dans des publications et des articles français.
En admettant que certains se mettent à employer polyamorie, je me demande si, au mieux, on aboutirait pas à avoir les deux mots, et que les gens demandent s'il y a une différence de fond pour ceux qui les emploient ?

le mardi 27 octobre 2020 à 10h37

C'est comme l'usage de "polyamorie", qu'Isa Lutine a répandu par son film et ses interventions média.
Son argument, de pas mettre amour pour pas exclure d'autres formes d'attachement et pas alourdir la notion d'un "amour" avec lequel on aurait besoin de recul, passe bien auprès de pas mal de gens.

Et ce dernier post continue par :

artichaut
L'intérêt de la Polyamorie c'est aussi que c'est un mot féminin (et c'est pas complétement anodin pour le sujet dont il est question).

Siestacorta
Ouais, mais comme amour passe au féminin dès qu'il est au pluriel...
(argument esthétique de plus pour les polyamours)
(Non ?
Bon.)
Mais je suis pas bien avec polyamorie. Ca fait des années que je le vois, ça entre pas. C'est sans doute subjectif.

#
Profil

artichaut

le mercredi 28 octobre 2020 à 11h06

Quels sont les arguments d'Isabelle Broué en faveur de la Polyamorie ?

Isabelle Broué
Or dans « polyamour », on entend « Amour » – avec un grand A, renvoyant le plus souvent à l’amour romantique, l’amour-passion.
Le souci est pour moi encore plus frappant avec « polyamoureuxe » où on entend : « être amoureuxe », là où en anglais, « polyamorous » ne signifie pas «  to be in love » mais… « être sexuellement attiré·e » par plusieurs personnes.

Voilà pourquoi je préfère traduire l’américain d’origine « polyamory » par « la polyamorie ».

NB. Cette confusion avec le mot « amour », du latin « amor », n’existe que dans les pays de langue d’origine latine : français, italien, espagnol, portugais. Même hésitation pour traduire polyamory en italien par exemple, entre poliamore et poliamoria.

En effet, quand on entend « polyamour » en français, on croit comprendre qu’il s’agit de « être amoureuxe » de plusieurs personnes et… on se trompe.
Il s’agit pour moi d’un faux-ami de traduction.

En anglais, la confusion n’existe pas : on ne parle pas de «  poly-love » et quand on entend pour la première fois le mot « polyamory » , le réflexe est de demander « poly-what ? »
De même qu’en allemand, on ne dit pas « Die Polyliebe » (qui serait la traduction littérale de « polyamour »), mais « Die Polyamorie » – qui ne veut rien dire, et oblige à poser des questions.

Je préfère de même utiliser en français ce même mot de « polyamorie » qui a pour conséquence, quand on l’entend la première fois, de susciter, comme en anglais et en allemand, la question : « poly-quoi ? »

Source : Pourquoi je préfère « la polyamorie » au « polyamour »

#
Profil

artichaut

le mercredi 28 octobre 2020 à 11h20

Et moi qu'est-ce que j'en pense ?

Ben moi c'est un peu pareil que @Siestacorta, j'ai du mal à m'y faire, j'arrive pas trop à l'utiliser…

…et puis c'est peut-être un peu tard "polyamour" est rentré dans le langage courant… même dans le dictionnaire (oui, oui)

Pourtant théoriquement Polyamorie je trouve ça mieux. J'aime quand même bien les arguments d'Isa Broué.

Surtout je trouve qu'un mot féminin, rend+ hommage à la naissance de la non-exclusivité consensuelle à travers les âges (dont l'histoire d'ailleurs reste à écrire).

Alors plutôt, j'ai tendance à "me forcer un peu" à l'utiliser. Ou alors je garde "polyamour" pour un sens +réduit, +basique, +mainstream… et dont je vois bien qu'il est en train de devenir +péjoratif à mes yeux.

Bref, je ne sais pas trop.

Ça me questionne aussi vis-à-vis de ce que j'ai tenté ici, en tentant de définir un « Polyamour 2.0 ». Serait-ce ça finalement la Polyamorie ? Au risque d'en faire un concept un peu snob ou qui se définirais en réaction à un polyamour supposé 1.0.

Voilà où j'en suis aujourd'hui.

Alors ça me donne entouka envie de tenter de définir la Polyamorie.
Parce que oui, quand même, j'aime bien les cases et les définitions (!).

#
Profil

artichaut

le mercredi 28 octobre 2020 à 11h34

voilà, à vous…

#

invité (invité)

le mercredi 28 octobre 2020 à 11h56

Exceptionnellement, je viens donner mon avis.
Je n'aime pas le mot "polyamorie" que je trouve sémantiquement laid et qui, de plus, vient des Etats-Unis depuis les années 90 alors que les anarchistes français ont réfléchi et théorisé le fait d'aimer plusieurs personnes dès les années 30. Comme ils ne confondaient pas l'amour et la passion (eh oui, celles et ceux qui disent que "amour" renvoie à "être amoureux" font cette confusion. Or, on peut aimer sans être amoureux, désirer sans être amoureux, et être amoureux sans désirer!), les anars de l'époque parlaient de "camaraderie amoureuse".
Pour ma part, j'aime aussi les mots féminins, et j'aime l'idée qu'aimer peut inclure toutes les formes de liens affectifs, pas seulement le lien dit "amoureux". Voilà pourquoi je parle dans mes livres d'amours plurielles" (au pluriel, amour devient féminin, comme délice et orgue!) plurielles signifiant aussi bien qu'il y en a plus d'un mais aussi que chacun est différent, qu'il y a une pluralité de sortes de liens. Comme il est très répandu j'utilise le mot polyamour dans les interviews en précisant toujours qu'il ne s'agit ni de passion amoureuse, ni de multiplier les "couples". Je ne parle pas d'amoureux, mais d'amireux pour inclure l'idée d'amitié dans ces liens. Enfin, j'ai inventé le terme "lutinage" qui a donné "Lutine" dans le film 'Isabelle.
Françoise Simpère

#
Profil

artichaut

le mercredi 28 octobre 2020 à 12h14

Bonjour Françoise,

Oui tu fais bien de rappeler l'origine du titre du film d'Isabelle et ce terme Lutinage que tu as inventé et qui a connu ses heures de gloire, même s'il tombe un peu en désuétude aujourd'hui.
Et sans doute ferais-je un jour une fiche sur ce mot (j'aime bien faire des fiches).

#
Profil

bonheur

le mercredi 28 octobre 2020 à 12h42

Bonjour Madame Simpère :-D ,

Je peux être amoureuse sans désirer. Et je ne peux aimer sans être amoureuse. Par contre, je peux désirer sans aimer, ça oui. Pas souvent mais cela arrive.

On m'a souvent reprocher de confondre l'état amoureux (pas obligatoirement passionnel) et l'amour. On m'a souvent reprocher aussi de savoir différencié amitié et amour, qui relèvent pour moi d'un ressenti (ou émotion) intérieur différent. Vous m'avez écrit un jour, ici même, que vous ne compreniez pas, étant donné que je ne sexualisais pas mes relations, que je fasse la différence entre une amitié tactile et un amour sans sexe. Et sur ce point, nous ne nous comprendrons jamais. La camaraderie amoureuse n'a pour moi aucun sens, je ne peux même pas en avoir une perception. D'ailleurs Yves-Alexandre Thalmann, que j'aime vraiment beaucoup, m'offre l'opportunité d'être en désaccord sur un seul point avec lui. Je crois que c'est dans "les 10 plus gros mensonges sur l'amour et la vie de couple" où il exprime que la frontière entre amitié et amour est floue. Je ne peux pas percevoir ce flou, sauf peut être dans l'espace temps du début relationnel, où l'intellect malheureusement vient semer le trouble fête quasi systématiquement. Je n'ai donc jamais repris le terme de lutinage pour me définir, car je n'en comprends absolument pas l'idée. Ce ne sont pas des critiques, juste une opinion différente et une perception de ma vie qui font me sentir complètement étrangère à tout ceci. Aussi, je me moque de l'historique des mots, puisque polyaffective me correspond, suivant ma définition bien entendu.

En revanche, je rejoins sur la diversité des formes relationnelles. La notion de "couple" n'a plus pour moi le sens conventionnel. Du coup, je n'emploi plus ce mot, pas plus que le terme mariage (et dérivés) pour qualifier "couple".

Egalement, l'utilisation tout azimut du terme polyamour amalgamé à..., me dérange, là j'en conviens. J'ai souvent lu que "polyamorie" était le reflet du livre "la salope éthique" dans lequel je ne me suis jamais reconnue. Aussi, ce mot n'a pas pour moi valeur de refléter ma perception, qu'elle soit au niveau sensoriel, comme au niveau intellectuel.

Heureuse de vous avoir lu (+)

#
Profil

polyn

le mercredi 28 octobre 2020 à 16h57

Il me semble que les deux termes posent problème.
J’ai entre les mains le Longman Dictionnary of Contemporary English ; bien entendu on n’y trouve pas “ amory”, mais des mots de même racine,
tels  «  Amorous(adj): concerning, expressing, or easily moved to love, esp. sexual love » [sic]
«  Amour: a sexual relationship, esp one that is secret.”[resic]
Dès lors pour moi nous essayons à tout prix de transposer en français polyamory dont l’étymologie même est boiteuse.

Je reste pour l’instant avec ma pluralité d’amours ( et j’entends amour au sens le plus large) il s’agit bien de chérir.

#
Profil

bonheur

le mercredi 28 octobre 2020 à 20h43

@polyn.

J'aime bien le terme "chérir". Mes amours, je les nomme souvent mes chéris, dans le sens en effet de chérir. (+) :-D

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 28 octobre 2020 à 22h15

IIsabelle Broué
Or dans « polyamour », on entend « Amour » – avec un grand A, renvoyant le plus souvent à l’amour romantique, l’amour-passion.
Le souci est pour moi encore plus frappant avec « polyamoureuxe » où on entend : « être amoureuxe », là où en anglais, « polyamorous » ne signifie pas « to be in love » mais… « être sexuellement attiré·e » par plusieurs personnes.
(...)
Il s’agit pour moi d’un faux-ami de traduction.

Je répondais dans un des posts cités plus haut : « je trouve qu'évacuer l'amour (avec nuances, contradictions, sentiments pas tous positifs...) de toute façon souvent présent dans ces relations est trop facile ; et je préfère admettre d'emblée qu'on y parle beaucoup de cœur, puis questionner en plus, par ailleurs, parallèlement, la notion d'amour.
Pour moi le "poly" dans polyamour demande déjà fortement si on parle bien d'amour comme d'hab, en plus de le multiplier... et la réponse est, comme souvent "ça dépend". »

Message modifié par son auteur il y a 2 ans.

#
Profil

Pandanslesdents

le lundi 15 novembre 2021 à 02h20

artichaut
Ce fil manquait au forum. S'il y a bien un endroit on l'on peut discuter de ça, c'est ici.

Alors quel mot préfère t-on ? Polyamorie ou Polyamour ? Et pourquoi ?
Sont-ils différents ou veulent-ils dire la même chose ?

Selon moi, quand il y a 2 mots, il y a toujours 2 sens. A minima en terme de niveau de langage, ou en terme d'usage. Concernant la définition spécifique du mot «  Polyamorie » je renvoie à ce fil-ci : Définition(s) de la polyamorie.

Déjà en 2013 @IsaLutine proposais :

Alors comme en matière d'amours faut-il choisir entre les deux ? Ou bien garder les deux, et si oui comment ? En en faisant des synonymes ou pas ?

Le mot «  Polyamour » est partout, et déjà sur ce site.

Depuis 2013 Isabelle Broué a sortit son film «  Lutine », et s'est fait la porte-étendard du terme «  Polyamorie ». Elle explique sur son blog pourquoi elle préfère «  la polyamorie » au «  polyamour ».

Le site nonmonogamie.com à par exemple, désormais 2 entrées, l'une pour polyamorie, l'autre pour polyamour (et ce ne sont pas les même articles qui y sont référencés).

Le site lavieenqueer préfère le terme «  polyamorie » à celui de «  polyamour » (bien qu'utilisant l'adjectif "polyamoureuse" plutôt que "polyamoriste")

On le trouve utilisé aussi, par exemple ici : Forum polyamorie : Foro Poliamor (Forum Polyamorie) est une convention trilingue (anglais /espagnol /catalan) de 3 jours qui a eu lieu en juin 2017 en Catalogne.

Des articles apparaissent en utilisant ce terme :
- La Polyamorie, par Philippe Brenot, décembre 2018
- La Polyamorie, les amours multiples du polyamour, par la Dr Tourmente, fév 2020
et tant d'autres

De fait, le terme commence à apparaître un peu partout et il n'est plu possible d'ignorer.

Alors que pensons nous de ce terme, nous les habitué·e·s du site polyamour.info ?
Faut-il changer le nom du site et le rebaptiser polyamorie.info ??

…+sérieusement,
Vous avez une préférence vous ? Vous utilisez quoi au quotidien ou en fonction des circonstances ? Qu'elle différence faites vous entre la polyamorie et le polyamour ?

_________
Voir aussi :
- Définition(s) de la polyamorie
- Définition(s) du polyamour
- Origine du mot polyamour
- [Lexique] Polyphilie (ou Poliphilie)
- le Lexique du site et sa page discussion.

Bonsoir !

J'ai découvert ce post en cherchant la différence entre ces deux termes, justement... Et mon choix est fait : polyamour, qui est dans le premier à sortir du dictionnaire de mon clavier de téléphone, mais surtout parce que je trouve polyamory de plus en plus associé au mot "orgy".
C'est certainement de la récupération mal intentionnée mais je n'ai pas envie d'avoir le résultat de mes recherches spoilées par les sites de vidéos.

PDLD

#
Profil

lau93

le mardi 16 novembre 2021 à 23h14

Ce que je vois et entends c'est souvent poly tout court :-)
Je penche moi plutôt pour polyamorie même si j'aime bien lutinage qui est encore plus mysterieux mais qui finit comme libertinage. Sur un des fils ( je crois que c'était pas artichaud?) il était proposé de parler de métamorie qui permettait de mettre l'accent sur le prendre soin de l'autre, son amour et son/ses metamour(s) , ça m'a bien parlé aussi!
L

#
Profil

Pandanslesdents

le mercredi 17 novembre 2021 à 08h00

lau93
Ce que je vois et entends c'est souvent poly tout court :-)
Je penche moi plutôt pour polyamorie même si j'aime bien lutinage qui est encore plus mysterieux mais qui finit comme libertinage. Sur un des fils ( je crois que c'était pas artichaud?) il était proposé de parler de métamorie qui permettait de mettre l'accent sur le prendre soin de l'autre, son amour et son/ses metamour(s) , ça m'a bien parlé aussi!
L

Hello !

Ça commence à faire pas mal de propositions. Cela me fait penser à l'écriture inclusive, devenue tellement diversifiée (toutes les versions étant justifiées) qu'elle en devient inutilisable. Ou irrelevant comme diraient nos ami.e.s des UK :-)

Metamour sonne trop meta-amour à mes oreilles... De l'amour composé d'amour.
J'ai surtout lu ce terme ou un autre très approchant - il faudrait que je vérifie - en parlant des individus, mais pas de la relation elle-même.

Ceci dit, c'est un sujet de débat très intéressant pour celleux qui aiment se faire des noeuds au cerveau. La vie serait trop simple, sinon :-D

PDLD

#
Profil

Camille06

le vendredi 25 février 2022 à 13h26

J'aime ce sujet ! :-)

Plutôt que de parler de recourir aux historiens des mots (habituellement j'adore), j'ai plutôt envie de vous partager ce que j'aime.

- Je trouve sympathique d'avoir une relation charnelle avec quelqu'un pour qui j'ai de l'attirance
- ça me plait encore + d'avoir plusieurs relations charnelles avec cette personne (tant qu'à faire)
- ça me plait encore + si avec cette personne j'ai une entente amicale ("sex... friend")
- ça me plait d'avantage encore d'avoir une amie (avant tout) avec qui occasionnellement j'ai des rapports charnels ("friend..sex") : le moteur premier est l'amitié
- ça me plait d'avantage encore de m'impliquer émotionnellement dans cette relation
- ça me plait d'avantage encore de m'impliquer amoureusement dans cette relation

Voilà, en quelques lignes simplistes, ce qui me fait vibrer d'avantage.
Certaines personnes considèrent que le début du large spectre de l'amour commence au troisième point. D'autres considèrent que le large spectre de l'amour commence au quatrième point. Vient ensuite le débat sur "C'est à partir de quel point que commence la polyamorie ?" et même question sur "polyamour" au cas où on ait une vision différente entre les deux.
.
J'aime le sexe pour le sexe, oui, énormément. J'assume.
Mais j'aime immensément + avoir les yeux en forme de coeur (ou des coeurs dans les yeux, ou des sensations amoureuses à divers degrés dans mon corps : me sentir amoureux un peu, beaucoup, moyennement, à la folie, énormément ou que sais-je).
.
C'est cool le sexe pour le sexe oui. C'est cool le sexfriend. C'est encore plus cool le friend dont on enlève l'inutile barrière sociétale concernant le sexe. Mais franchement ... n'est-ce pas encore plus géniale sensation d'avoir des sentiments amoureux ?
.
Pour moi, les qu'âtres premiers points (quoique le 4e est discutable) sont dans le paradigme du "je prends" , "j'obtiens", "j'ai", "j'ai réussi à avoir", le "trophée", "je consomme", individualisme et ego-isme (littéralement "moi plus important que tout"). Je ne dis pas que tout ça c'est "mal", non. Je dis simplement que c'est ... c'est un peu dommage, qu'il y a mieux. Pour moi c'est un peu comme voir une superbe tarte au citron et se satisfaire de manger uniquement la rondelle de citron dessus (ou manger la délicieuse noisette enrobée de chocolat sans songer au succulent cheesecake Chocolat-noisette sur laquelle elle était posée). Une part en moi s'écrie "What the fuck ??".
.
Bien sûr on peut creuser décortiquer l'origine et l'histoire du mot "polyamour". D'où il vient et ce que chaque auteur de tout pays a écrit dessus, oui... bien sûr. Mais n'oublions pas que l'Histoire (y compris l'histoire d'un mot) continue à s'écrire. Que voulons-nous voir du devenir du mot "polyamour" vis à vis du CONTEXTE des années autour de 2022 ? Car tout est toujours une question de contexte.
.
.
Moi, si je sors dans la rue faire un sondage au hasard, je prends 500 hommes au hasard et je leur demande « Hey, ça te dirait d'avoir une femme avec qui tu peux baiser ... régulièrement ... et avec qui tu auras de l'entente amicale ... et qui soit d'accord que tu aies d'autres amies comme elle en toute transparence ? Etant donné qu'il y a de l'amitié/entente c'est sur le large spectre de l'amour, et étant donné qu'il y a de la transparence et de la considération alors il y a l'éthique : donc on peut dire que c'est du polyamour». Sur 500 hommes pris au hasard dans la rue en 15 minutes, je pense qu'un minimum de 498 mecs répondront « YES !! C'est où qu'il faut signer ?!!! Je suis absolument-résolument polyamoureux, évidemment !».
.
A l'inverse, si je leur dis « Je te propose autre chose : une relation où tu t'impliques beaucoup émotionnellement, dans laquelle il y aura des sentiments amoureux de part et d'autre et inconditionnellement, et où chacun de vous deux pourrez vivre de l'implication amoureuse avec d'autres». Là, curieusement, sur 500 mecs pris au hasard en micro-trottoir, l'immense majorité peut-être répondrontt poliment « non merci c'est pas mon truc» et penseront surtout « Espèce de taré!».
.
Pourtant ....
Pourtant depuis des siècles (ou +, ou moins), il y a eu des tas de films, de poèmes, de pièces de théâtre, d'histoires dans l'entourage proche de chacun, ou de situations chez des gens que vous connaissez, où on a pu entendre tragiquement dire (et penser !) : « Mais je les aime tou(te)s les deux ! Mais je dois choisir ! Mais quoique je déciderai j'en aurai inévitablement beaucoup de peine !».
.
Les étiquettes sont réductrices.
Les étiquettes sont trompeuses : si je pense au goût du chocolat, il y a de fortes probabilités que si vous aussi vous pensez au mot "chocolat" nous n'ayons pas pile la même saveur à l'esprit.
.
"Polyamour" c'est une étiquette. Pour autant les mots ont leur importance, oui, surtout lorsqu'il y a un fil conducteur historique. OUI "polyamour" ça peut être "plusieurs" relations qui sont quelque part sur l'immense spectre de l'amour. Mais franchement ... est-ce que ça ne vous ferait pas d'avantage vibrer si "polyamour" c'était plusieurs relations dans lesquelles il y a des sentiments amoureux de la part de tous les participants ?
.
Alors on m'a dit « Ce que tu décris-là c'est d'avantage polylove que polyamour». Ok, soit, ça reste une étiquette qui va être soumise à 36 interminables débats ("love c'est un mot anglais", "mais alors on pourrait dire polyamoureux plutôt que polyamour", "oui mais ça fait confusion", "et pourquoi pas polyamoriste", blablablabla).
.
Bien sûr il existe des personnes aromatique, oui. Bien sûr il existe aussi des personnes qui sont traumatisées par le sentiment amoureux, oui. Bien sûr il existe des personnes qui n'y croient plus, et/ou qui ont la croyance limitante qu'il n'y que soi-même qui allons avoir des sentiments amoureux et que l'autre ne va pas s'impliquer autant qu'on souhaiterait, oui. Mais globalement ... ne peut-on pas admettre que le sentiment amoureux est quelque chose d'extrêmement puissant ?
.
Et je ne parle pas de l'ENR (Energie Nouvelle Relation) dont tout le monde où presque s'accorde à dire qu'il s'agit d'une puissante drogue chimique-hormonale très agréable. Non je ne parle pas de ça : je suis en couple depuis 11 années et je l'aime profondément, et j'aime l'aimer, et j'aime me sentir amoureux, et j'aime mes sensations de coeurs dans mes yeux lorsque c'est la 4128e fois que je la regarde se déshabiller le soir.
.
Qu'aspirez-vous à voir d'avantage dans le monde ? Souhaitez-vous voir un monde où il y a d'avantage de sexfriend (ok c'est agréable je signe) ou souhaite-vous voir un monde où il y a d'avantage de sentiments amoureux (je signe trois fois!) ?
.
Selon moi, le monde manque d'Amour. Je ne dis pas là que le monde manque d'amitié, de tendresse, de sympathie, de bienveillance, d'entente (bien que j'ai conscience que le monde manque aussi de tout ça). J'insiste : le monde manque d'AMOUR, d'être aimé, de se sentir aimé, d'aimer. (une petite pensée à Balavoine qui disait « Aimer est plus fort que d'être aimé»)
.
J'adore la rondelle de citron sur la tarte. Bon sang je kiffe et surkiffe. Ca me fait tout plein de choses, vraiment j'adore. Mais bon sang qu'est-ce que je me sentirais crétin de passer à côté de la tarte au citron. :-)
Remplacez avec la noisette sur le cheesecake Chocolat-noisette si ça vous parle d'avantage (et même s'il y a 36 noisettes de super qualité sur le cheesecake ma remarque demeure :-) )
.
.
Edit : Si vous voulez une version plus crue de ma métaphore avec la gourmandise culinaire : c'est un peu comme comparer à un gars qui s'acharne égoïstement à se branler dans le vagin d'une femme sans se soucier vraiment du plaisir de sa partenaire en prétendant lui faire du bien, ou deux êtres qui vibrent ensemble au diapason et planent ensemble à 5000 mètres au-dessus du lit. Dans les deux cas c'est du sexe oui, dans les deux cas il y a du plaisir oui (quoique discutable). Mais à choisir ... mon choix est vite fait. Et je reste convaincu que nous avons tous beaucoup de choix à portée de nous, si et seulement si on s'implique à être ouvert(e) à ces opportunités.

Message modifié par son auteur il y a 11 mois.

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 31 août 2022 à 19h18

A propos d'étymologie, et de ma découverte d'ya une minute, et je crois pas l'avoir entendu ailleurs.
J'ai longtemps aquiescé à l'argument "ben en anglais on dit polyamory, pas polylove, amor est une racine latine plus large" et donc abracadabra, on met cet amour bien encombrant en option.

Et sur le fond, sur l'ouverture du champs des possibles sentimentaux, certes. Mais j'ai toujours préféré assumer le côté clairement sentimental et dire polyamour. Pas parce que l'amour c'est facile et bô, au contraire, pour qu'on sache dans quoi on se lance, pour pas croire qu'on se débarrasse du sentiment juste en le nommant pas.

Et après ma petite illumination lexicale, je trouve l'argument étymologique facile et aussi trompeur.
Parce que si amory n'existe pas, amorous, comme dans polyamorous, existe bien. C'est un terme un peu littéraire, un peu insistant, mais reconnu. Et qui parle tout à fait de l'intensité du sentiment amoureux, et notamment de sa dimension physique. Créer un mot avec amory en anglais et l'utiliser sans penser à amourous me parait difficile, d'autant qu'on multiplie l'usage de polyamorous .

Bref. Pas de soucis si quelqu'un préfère parler de polyamorie, pour dire qu'il s'intéresse plus aux accords non-exclusifs qu'aux raisons d'y arriver : je trouve cette approche importante puisqu'elle donne de la place au cadre, à l'honnêteté, aux autres relations d'un partenaire.

Mais du point de vue du langage, polyamour me parait, maintenant que j'ai tilté, tout aussi légitime, et refuser d'esquiver "amour" (et autres petites contrariétés) également. C'était également le cas quand nos ancêtres les hippies américains à qui on a piqué le terme ont commencé à construire leur vocabulaire pour causer de leurs aspirations.

Message modifié par son auteur il y a 5 mois.

#
Profil

artichaut

le jeudi 01 septembre 2022 à 00h54

Je me demande si, vis-à-vis de ça, ça n'est pas plutôt polyamoureux/polyamoureuse qui dérange que polyamour.

Car le mot amour en français regroupe plein de choses (on aime ses enfants, le chocolat, etc). En revanche amoureux/amoureuse à un sens relativement fortement lié à la passion amoureuse de type Disney (que certains nomment —à mon sens à tord— romantique). Et c'est d'ailleurs assez absurde, où des fois l'on se retrouve à parler "d'amour amoureux" pour le différencier de l'amour, le seul, le vrai… l'amour du chocolat.

Donc pour moi il est grand temps de se réapproprier le mot amour, et de ne pas le laisser aux traumatisé·e·s des relations possessives.

En revanche le vocable poly, me semble inutile. L'amour est toujours pluriel. Seule la possessivité de ce monde, voudrais nous faire croire le contraire.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion