Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Besoin de conseils, expérience, ce que vous voulez

#
Profil

alex666

le mardi 14 avril 2015 à 13h10

Alooooooors.

Retour à une grande tranquillité après des jours difficiles.

Depuis qq jours, je me pose la question de la dépendance. J'ai la boule au ventre quand on est pas ensemble. Je m'imagine qu'elle lui envoie 4 tonnes de messages de plus qu'à moi, et que le contenu en est hyper passionnel. Là dessus, quand je lui en parle, elle me dit que non, que les "tu me manques" sont ponctuels. Qu'ils ne parlent jamais de sexe et que c'est plutôt "on se raconte le boulot". Pourtant, impossible d'être rassuré et le manque augmente. L'impression un peu par moment, d'être revenu à l'époque ou ça avait commencé entre eux, avant la séparation, et où elle me mentait et me cachait des choses.

Mercredi, jeudi et vendredi assez difficile du coup à cause de ça, pas de vrai engueulade, mais le manque, toujours le manque, avec un vrai ressenti physique. On en discute. On se dit que non, ça n'a jamais été comme ça, que je devrais en parler au psy, que peut-être suite à la séparation, au retour des sentiments entre nous et au fait de devoir la partager avec un autre, ça a créé une dépendance et qu'il faut que je travaille là dessus. Impossible de pas être d'accord. Mais pour autant, ça ne s'améliore pas, impression de revenir en arrière. Vendredi c'était son anniversaire. Journée malheureusement en demi teinte de mon fait. Elle a toujours en travers que je lui ai dit que je pensais qu'elle minimisait sa relation avec lui quand elle m'en parlait et que j'avais une impression pas super honnête. Car encore une fois, en prenant pour argent content ce qu'elle me dit, et en voyant ce que ça nous coute pour le moment, des fois je me dis "mais à quoi bon", surtout si elle ne lui donne vraiment pas plus que ce qu'elle me dit.

Reveil le samedi matin à 4h30. Impossible de me rendormir. Je finis par aller marcher 1h. Elle se reveille entre temps. Angoisse de son côté "t'es ou ?!!!". Quand j'arrive elle m'avoue qu'elle avait cru que peut-être je l'avais quitté. Bizarre quand même, je suis mal depuis qq jours, mais pas à ce point. Et finalement, le doute s'installe. Encore une fois (me tapez pas, c'est vraiment pas un acte réfléchi, et je sais très bien que c'est moche), je lis ses messages. J'en lis plus cette fois. Et je constate notamment, que la veille, alors que nos échanges étaient froids, ils étaient caliente avec lui. Je vois qu'elle lui a redit je t'aime, alors qu'elle s'était engagé d'elle même à ce que ça n'arrive plus. Je vois qu'elle lui dit à quel point il lui manque et qu'elle n'en peut plus, que c'est trop long. Je vois qu'ILS n'en peuvent plus, et qu'ils attendent juste le moment de se voir. Gigantesque craquage. En me chaussant pour juste me tirer de la maison, je lui dis que finalement c'est finis, que j'en peux plus, que c'est lui ou moment, que je leur ai quasiment rien demandé et que le seul truc sur lequel elle s'engage d'elle même, ça tient une semaine. Elle me rattrape au vol. Me dit que ok, c'est moi dans ce cas là. On discute. Je veux pas que ce soit une décision irréfléchi. On a fait le choix d'un changement de vie, à la réfléxion je veux pas tout arrêter comme ça. Elle me dit que dans ses messages avec lui, elle joue le jeu, que c'est grossi, que c'est pas forcément le reflet de la réalité, qu'il lui manque pas autant que ça et que non elle est pas dans l'attente absolu du prochain week-end. Je comprends plus rien. Je lui demande de m'expliquer. Elle me dit des choses. Je lui cite certains de ses sms qui contredisent totalement ce qu'elle me dit. On en revient au fameux double discours dont j'avais l'impression. Je comprend qu'en début de relation on grossisse un peu, pour le jeu de la séduction tout ça. Mais là en lisant j'ai juste l'impression qu'elle est à l'agonie de le revoir. Alors que nous deux, c'est froid, on a du mal et tout. C'est juste pas possible. D'autant que les 3 derniers jours elle lui a raconté systématiquement nos engueulades, et que ce que j'y comprenais moi, c'est qu'elle lui disait que j'étais chiant. Elle me dit qu'elle est fatigué, qu'elle n'en peut plus et qu'elle veut tout arrêté avec lui et juste disparaitre dans un coin. Je lui propose de lire ensemble ses messages toute la semaine qu'elle m'explique les choses, qu'elle me dise ce qui se passe. Qu'elle m'aide à assumer ma décision en somme, que je puisse enfin comprendre ce qui se passe. Elle ne lui écrira pas de tout le restant du week end et de notre côté il se passera vraiment mieux. Donc depuis samedi soir, je lis, avec elle, tous ses messages, on en discute, elle m'explique les choses. Naturellement, se recentrer sur nous lui a fait prendre de la distance avec lui. Et le problème c'est donc décalé vers lui. Prise de conscience de son côté qu'il n'y a pas pour l'instant d'équilibre, et que ce n'est pas nécessairement de notre côté à nous uniquement. Par exemple, ce fameux manque que je ressentais, elle n'en avait pas conscience, mais elle était super focus sur lui, donc je le ressentais. Depuis samedi, je la sens sur nous, et aucune boule dans le ventre. De son côté à lui, il commencait à y croire dur comme fer et à se sentir un peu relation principale. Retour sur terre donc, petite deprime passagère et message comme quoi il avait oublié sa place et qu'il va se calmer. De son côté à elle, du coup elle médite sur le fait d'être plus "honnete" avec lui, que faire genre elle est aussi à fond avec lui, c surement très agréable pour lui, mais que ça fait du bien à personne au final si c pas vrai (parce que par exemple, lui est passé d'un truc super chaud à un truc super froid sans rien comprendre de la transition).

Rien n'est simple au final.

On se donne toujours jusque samedi, je caresse un peu l'idée de lui redemander de revenir à l'exclusivité j'avoue. Mais surtout parce que je me demande si c'est pas bcp d'emmerdes pour pas grand chose et qu'on serait pas mieux à deux (après une periode triste certes). Chose que je lui cache pas du tout. Mais je la caresse juste cette idée, j'y crois pas, faudrait vraiment qu'il y ait un tournant insoutenable cette semaine pour ça. Mais comme elle me le rappelle régulièrement, je peux lui dire à tout moment que j'en ai marre, et pour elle notre couple prime, et donc elle arretera, sans envies il est vrai. Et donc ce serait vraiment l'ultime recours de mon côté si je vois que ça va nous détruire.

Une impression d'évolution, voir de tournant donc. Avec des prises de consciences un peu partout. Une des conclusions finales étant que chacun doit être à sa place, et savoir s'il en est heureux, et que les autres doivent aider pour que chacun la trouve cette place.

PS : oh putain les fautes partout...

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

bonheur

le mardi 14 avril 2015 à 13h14

Lire "voyage aux pays de l'amour" et surtout le chapitre "réinventer son couple" car je crois Alex666 que tu es en plein dedans -auteur J Salomé- (pour en savoir plus, autre fil de discussion consacré au sujet)

#
Profil

alex666

le mardi 14 avril 2015 à 13h44

Je le note dans un coin, merci bonheur, après je t'avoue que j'ai acheté le guide des amours plurielles, mais pas commencé encore

#
Profil

alex666

le mardi 14 avril 2015 à 14h23

En gros, bonheur, c'est quel genre de réinvention de couple ? c'est un peu flou là comme ça

#
Profil

Angita

le mardi 14 avril 2015 à 15h35

Alex, ma première relation poly fut très passionnelle et j'y ai laissé des plumes. Maintenant j'ai quelqu'un d'autre et j'essaie de me détacher, de vivre l'instant présent. Des sentiments oui, mais ne pas penser qu'à l'autre.
Apprends à gérer tes émotions. C'est l'enfer sinon. Une fois que tu y es parvenu, tu te sens vraiment mieux, même si rien n'est jamais gagné.
Je te conseille de lire More than two, un livre qui m'a beaucoup aidée.
Bon courage à toi.

#
Profil

Angita

le mardi 14 avril 2015 à 15h39

Par contre, concernant mon mari et nos débuts poly, aucune jalousie ou presque. Il me trompait déjà depuis tellement longtemps que ça m'a semblé dépassé.

#
Profil

bonheur

le mardi 14 avril 2015 à 17h16

Alex666
En gros, bonheur, c'est quel genre de réinvention de couple ? c'est un peu flou là comme ça

Il faudrait que je recopie tout un chapitre et ce serait faire offense aux droits d'auteur. C'est un bouquin qui coûte dans les 7 €. Je pense aussi que faire la démarche d'acheter et de lire soi-même sera toujours mieux que d'avoir un résumé "tronqué" puisque retranscrit tel que moi j'ai perçu cela (donc aussi en fonction de ma personnalité et de mon vécu). Si tu veux TE construire, tu dois faire ce travail. Angita, moi et les membres de ce forum ne sont que des "matériaux de construction", des "outils".

#
Profil

alex666

le mardi 14 avril 2015 à 18h28

Angita, moi j'ai pas de relation poly :P

#
Profil

bonheur

le mardi 14 avril 2015 à 18h43

Alex666
Angita, moi j'ai pas de relation poly :P

hihihi ! ben si, tu t'aimes toi et tu aimes ta femme :-D :-D :-D C'était de l'humour. Soit toi même Alex666 c'est ce qui important, y compris quand on ne sait plus vraiment qui l'on est, que le flou nous habite.

#
Profil

Angita

le mardi 14 avril 2015 à 19h33

alex666
Angita, moi j'ai pas de relation poly

Mais qu'attends-tu ?? :-) :-) :-)

#

Polpolp (invité)

le mardi 14 avril 2015 à 19h50

C'est un peu bizarre son histoire, déjà te réservé les je t'aime, j'y croyais pas vraiment surtout quand elle vient dire sur le forum qu'elle l'aime même si c'est pas pareil sa reste de l'amour et quand on aime on dit je t'aime (la plupart du temps) et faire semblant par message alors qu'on en pense moins ?

Sinon comme toujours vous oscillez entre tout ou rien, j'ai vraiment l'impression que votre couple n'était pas encore prêt pour cela, peut être trop fragile a cause de votre séparation ? j'ai l'impression que sa vampirise votre couple au lieu de le renforcé.

Vous vous donnés quoi jusqu'à samedi ? C'est bizarre aussi que tu tiennes l'épée de damoclès au dessus de leur relation, non ? Qu'en pense t'elle ? et concrètement elle fait quoi pour ce recentrer sur votre couple ? car depuis le début j'ai l'impression que tu es le seul décisionnaire et qu'elle subis pour garder sa relation

#
Profil

LuLutine

le mardi 14 avril 2015 à 21h48

Moi je peux aimer des personnes sans que ce soit amoureux.
Et c'était déjà le cas avant que je sois poly. Bien avant. Sauf que je n'osais pas le dire (il y a beaucoup de choses que je n'ose pas mais...c'est une autre histoire).

Bref "je t'aime" ça peut avoir un milliard de sens, je ne vois même pas pourquoi le réserver à une seule personne, ou seulement aux "amoureux".
Je vois encore moins pourquoi interdire à quelqu'un (ou que ce quelqu'un s'interdise lui-même) de le dire à d'autres, c'est tellement positif l'amour ! (Au sens large, pas nécessairement au sens "sentiment amoureux")

#
Profil

alex666

le mercredi 15 avril 2015 à 09h27

LuLutine
Je vois encore moins pourquoi interdire à quelqu'un (ou que ce quelqu'un s'interdise lui-même) de le dire à d'autres, c'est tellement positif l'amour !

ma foi, c'est pas toujours positif, ça dépends comment c'est vécu par les autres

3 jours sans prises de tête, c'était pas arriver depuis... pfiou 2 mois je crois

Angita
Mais qu'attends-tu ?? :-) :-) :-)

j'avais commencé à flirter gentille ment avec une nana sur okcupid, mais en fait pas envie, c'était surtout, je pense, pour mettre une réciprocité en place

pol pop : eux n'en parlent jamais de la situation, et elle aimerait que ce soit juste naturel, du coup oui je me retrouve dans le rôle décisionnaire, simplement parce que je suis le seul qui formule des demandes.

l'épée, oui en un sens, mais parce que si notre couple prime pour elle, et que j'ai la liberté de dire "non ça me convient pas" forcément elle est la, mais j'en joue absolument pas. On peut juste pas se mentir sur la possibilité.

sinon oui on était grave pas prêts, mais quand personne est poly dans l'histoire, qui peut prétendre l'être ? l'épée est la dessus d'ailleurs, si ça nous bouffé trop on arrêtera (se quitter nous n'étant pas une sortie)

#
Profil

LuLutine

le mercredi 15 avril 2015 à 10h46

alex666
ma foi, c'est pas toujours positif, ça dépends comment c'est vécu par les autres

L'amour n'en reste pas moins positif en lui-même, pour moi.
C'est la jalousie - par exemple - ou l'insécurité qui n'est pas positive, à mon sens.

#
Profil

alex666

le mercredi 15 avril 2015 à 11h09

LuLutine
L'amour n'en reste pas moins positif en lui-même, pour moi.

C'est la jalousie - par exemple - ou l'insécurité qui n'est pas positive, à mon sens.

Je sais bien que tu parles pour toi ne t'inquiètes pas :)

Après j'avoue que j'ai un point de vue un tantinet plus cynique sur le sujet, et que j'aurais une vrai tendance à dire que l'amour, amoureux du moins, ça peut parfois être un sacré bordel et amener plein de choses pas vraiment positive, même sans jalousie ou insécurité

#
Profil

bonheur

le mercredi 15 avril 2015 à 12h48

Alex666
Après j'avoue que j'ai un point de vue un tantinet plus cynique sur le sujet, et que j'aurais une vrai tendance à dire que l'amour, amoureux du moins, ça peut parfois être un sacré bordel et amener plein de choses pas vraiment positive, même sans jalousie ou insécurité

C'est marrant, car c'est à peu près ce que m'a dit ma relation principale à une époque. Bon, je positif est là pour nous maintenant et le bordel nous l'avons "rangé". Il n'en reste pas moins que la moral de ce que nous avons vécu, c'est que l'amour n'a rien de simple... et ça se simplifie une fois que l'on a compris cela... puisque l'on sait que c'est difficile et que l'amour demande de l'attention et du temps (et tellement plus). Et je confirme, ceci sans jalousie et sans insécurité.

#
Profil

LuLutine

le mercredi 15 avril 2015 à 12h58

alex666
l'amour, amoureux du moins,

Alors c'est vrai que tu es relativement nouveau sur le forum, mais je différencie l'amour et le sentiment amoureux (ce que tu appelles "amour amoureux").

Je pense que sur le fond on se rejoint peut-être, on a juste pas exactement le même vocabulaire...

#
Profil

alex666

le mercredi 15 avril 2015 à 13h24

LuLutine
Alors c'est vrai que tu es relativement nouveau sur le forum, mais je différencie l'amour et le sentiment amoureux (ce que tu appelles "amour amoureux").

Je pense que sur le fond on se rejoint peut-être, on a juste pas exactement le même vocabulaire...

Ah mais grave, l'amour que j'ai pour mon fils a aucun rapport avec le sentiment amoureux justement. Après je comprend bien le pouvoir de la sémantique. Surtout maintenant, avec nos problèmes de compréhension avec Blobinette quand elle me dit "ça tend à être un ami mais je l'aime" ou l'histoire de l' "ami particulier". Certains mots ont un sens parfait pour des personnes, et absolument aucun pour d'autres. On dira ce qu'on veut sur les étiquettes, mais le langage étant la base de la communication, le simple fait de pas mettre le même sens derrière un mot, quand le concept en est un peu "éthéré", c'est vite le dawa.

A ce niveau là d'ailleurs, on s'entend plutôt sur le fait que la relation principale doit l'être de beaucoup et que finalement les relations tierces doivent rester au stade amourette. Possible, pas possible, aucune idée, mais le concept nous parait cohérent à tous les deux.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

alex666

le mercredi 15 avril 2015 à 13h26

bonheur
C'est marrant, car c'est à peu près ce que m'a dit ma relation principale à une époque. Bon, je positif est là pour nous maintenant et le bordel nous l'avons "rangé". Il n'en reste pas moins que la moral de ce que nous avons vécu, c'est que l'amour n'a rien de simple... et ça se simplifie une fois que l'on a compris cela... puisque l'on sait que c'est difficile et que l'amour demande de l'attention et du temps (et tellement plus). Et je confirme, ceci sans jalousie et sans insécurité.

Un exemple tout simple, la "NRE" qu'a connu ma femme avec Robert (avant que je sois au courant) a nui à son implication au boulot, et du coup elle a eu une période un peu "mal être" par la suite parce qu'elle avait l'impression d'être jugé par ses collègues là dessus.

#
Profil

Angita

le mercredi 15 avril 2015 à 16h09

Perso, j'ai du mal avec le terme "sex friend". Mon chéri m'a dit que c'est ce qu'on était et ça m'a blessée. Alors que pour lui, ça semble plutôt positif.
Bah, oublions la sémantique et concentrons-nous sur nos émotions, vivons l'instant...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion