Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Au secours, des monothérapeutes !

Monogamie
#
Profil

Siestacorta

le lundi 15 février 2010 à 13h40

De l'autre côté du spectre des sentiments amoureux, il y a des cliniques où on soigne les gens " souffrant d'addiction sexuelle".

Je dis complètement de l'autre côté, parce que, selon les exemple donné dans l'article,

www.rue89.com/california-dreamin/2010/02/15/aux-et...

ça concerne aussi les personnes qui trompent leur conjoint.

Bon, la définition de la frontière pathologique est donnée plus loin dans l'article : il y aurait intoxication quand notre volonté ne pourrait pas nous empêcher d'avoir des comportements sexuels destructeurs pour notre vie sociale, familiale, salariale (sauter sur tout ce qui bouge, mais aussi se connecter sur des sites de porno depuis le boulot).

C'est dommage que l'article ne soit pas plus touffu, l'exploration des limites finit toujours par nous apporter quelque chose...

#

(compte clôturé)

le lundi 15 février 2010 à 22h30

Sachant que les USA sont le pays des extrêmes opposés... pourquoi ne pas regarder ce qui se dit et se fait de ce côté-ci de l'Atlantique?

#
Profil

ERIC_48

le lundi 15 février 2010 à 23h11

Ouvrons une clinique française pour guérir de l'intégrisme monogame !
Voyons, combien faudra t-il de lits ?
60 millions ? ah ! Voyons, il doit y avoir une solution.
Bon on va les recevoir un par un.
On commence par ceux dont le nom commence par A
Combien d'années il va falloir ?
On n'aura jamais finit pour le 12/12/2012 ?
On fera des heures sup.
Travailler plus pour....
Avec des "on", on met Paris sur un nuage

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Romy

le lundi 15 février 2010 à 23h58

Mais il devrait y avoir aussi des cliniques pour les gens qui souffrent du syndrôme contraire! Comme un régime alimentaire qu'ils disent? Alors 2 portions de... par jour, un soupçon de...

#
Profil

ERIC_48

le mardi 16 février 2010 à 00h24

Siestacotra sera ton premier client Rosalie, car dans sa description, il dit qu'il est atteint du virus du panda sex (le panda n'a envie de sexe que deux fois par ans). J'ai un petit doute sur la sincérité de cette description. Il est vrai que son pseudo laisse à penser qu'il préfère la sieste au sport, mais la sieste c'est chaud des fois, et on dormant, il se passe des choses...
Enfin, si tu connais un truc magique, il pourrait peut-être te servir de cobaye.
Si tu m'écoutes, Siestacotra, excuses moi, si c'est possible, ou là là, j'y vais fort là.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 16 février 2010 à 07h51

Nan, j'assume à peu près bien ce que je peux raconter sur moi, et pour l'instant on m'en parle pas trop souvent, donc pas de problème.

#

(compte clôturé)

le mardi 16 février 2010 à 11h03

Je trouve ça mignon moi, le virus du panda sex. Reposant.

#
Profil

ERIC_48

le mardi 16 février 2010 à 12h21

Pour en revenir au sujet, je me demande si c'est efficace. Est ce que c'est possible de diminuer les effets néfastes de nos pulsions sexuelles. J'avoue que j'ai un doute, mais sait-on jamais.
Ici le problème, c'est que "néfaste" n'a pas la même signification pour tout le monde. Par exemple, je ne trouve pas néfaste de faire l'amour quand j'ai envie. Ca pourrait peut-être remplacer le fait d'aller sur des sites porno au boulot.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

(compte clôturé)

le mardi 16 février 2010 à 12h32

Je ne pense pas que les pulsions sexuelles soient néfastes, mais je sais que ça prend énormément d'énergie vitale. Et parfois, ne pas y céder peut permettre de garder cette énergie pour autre chose. Par exemple, il y a un rapport très important entre la pulsion sexuelle et l'énergie créatrice des artistes. Il y a aussi le tantrisme, qui permet de vivre le plaisir que procure la sexualité sans pour autant dilapider l'énergie vital.

#
Profil

ERIC_48

le mardi 16 février 2010 à 12h36

Je suis pas trop d'accord, et même pas d'accord du tout sur le fait que se laisser aller à ses pulsions sexuelles consomme de l'énergie vitale, je dirais même le contraire, mais il faut que j'aille bosser. Je reviendrai plus tard.

#

(compte clôturé)

le mardi 16 février 2010 à 12h46

Par néfaste, de ce côté-ci de l'Atlantique (mais aussi là-bas,... y'a pas que des psys en mal de fric pour faire rentrer dans le rang toute personne qui aime mettre des balles dans un trou ou désire redorer son blason, le syndrome de la côte Ouest et ses dérives, c'est connu), on désigne un truc compulsif, comme un TOC, le recours à une substance, ou une boulimie de quelque chose qui n'est pas dictée par l'envie ni le besoin, mais par l'angoisse.

Le sexe, c'est juste le symptôme.

#
Profil

lam

le mardi 16 février 2010 à 13h08

L'article parle de symptôme lorsque l'attitude du sujet a des "conséquences désastreuses" sur un des aspects de sa vie, mais le souci c'est que les gens ne viennent pas consulter de leur plein gré mais plutôt sur les injonctions du conjoint trompé...
Qui juge ce qui est désastreux dans tout ça?
Et puis, les "malades" ils ont peut-être pas envie de se faire soigner (?), et qui se fait payer pour les encadrer sur les "2 à 5 ans" que dure la thérapie...?

Alors comment trouver la limite entre mes envies de sexe 'normales' et le moment où ca devient un symptôme pathologique?
certainement pas en agissant sur le symptôme :-D

#

(compte clôturé)

le mardi 16 février 2010 à 13h18

C'est à coup sûr désastreux pour l'image de marque de Tiger Woods, si son image familiale lui assure des contrats publicitaires juteux... Montrer du repentir, endosser la faute, c'est stratégique, déjà.

La limite, c'est quand on commence à souffrir, directement ou par effet rebond. Et du seuil de souffrance et de l'endroit de la souffrance: là, le gars il a très mal... à sa carte de visite!

Après, savoir si c'est vraiment de ça qu'on a besoin pour se sentir mieux, ou d'autre chose (comme quitter sa femme, ce qui ne se fait pas sans quitter ses enfants, souvent... on met en balance des intérêts différents), va savoir...

#
Profil

Junon

le mardi 16 février 2010 à 13h48

insognare
Je trouve ça mignon moi, le virus du panda sex. Reposant.

Quand on ne le partage pas, je ne trouve pas ...:/

#

(compte clôturé)

le mardi 16 février 2010 à 13h58

Mouais... Enfin même s'il y a des gens "addicts au sexe", tant qu'ils n'agressent personne et ont des partenaires consentant(e)s, je ne vois pas pourquoi on les soignerait, vu que, contrairement aux addictions comme l'alcool ou autres drogues, il n'y a aucun risque en cas d'overdose, et pas de syndrôme de sevrage si on s'arrête. Aujourd'hui, on est obsédé par les addictions. Tu aimes sortir, tu es addict social, tu aimes faire du shopping, tu as la fièvre acheteuse, etc. Et si on nous lâchait la grappe, un peu?
25 RAISONS D'AIMER LE SEXE ENTRE AMIS , c'est sur mon blog!

#
Profil

Siestacorta

le mardi 16 février 2010 à 14h02

Junon
Quand on ne le partage pas, je ne trouve pas ...:/

Carrément.
Ca crée même quelques embrouilles.

(bon en fait je dis panda-sex, mais c'est une version atténuée du syndrome, que j'ai. C'est une façon de dire que je suis pas du tout un fougueux, quoi. Pas trouvé souvent d'amante qui aime tant que ça inverser les rôles comportementaux....)

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

(compte clôturé)

le mardi 16 février 2010 à 14h24

Junon
Quand on ne le partage pas, je ne trouve pas ...:/

Exact. Mais grâce au PA c'est pas si grave non ? Tu te reposes d'un côté et tu t'éclates...ailleurs.

#

(compte clôturé)

le mardi 16 février 2010 à 14h25

Siestacorta
Carrément.
Ca crée même quelques embrouilles. (bon en fait je dis panda-sex, mais c'est une version atténuée du syndrome, que j'ai. C'est une façon de dire que je suis pas du tout un fougueux, quoi. Pas trouvé souvent d'amante qui aime tant que ça inverser les rôles comportementaux....) Message modifié par son auteur il y a 20 minutes.

Je compatis...(signifiant par là que je connais le problème). Délicat pour l'un et l'autre des partenaires.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Junon

le mardi 16 février 2010 à 15h31

Oué, hein?

#

(compte clôturé)

le mardi 16 février 2010 à 15h33

On dirait que toi aussi tu connais le problème... (+)
(soupir). Même quand tout a l'air d'aller à peu près bien...pan...t'as ce truc qui vient mettre du stress.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion