Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Besoin de conseils, expérience, ce que vous voulez

#

Polpolp (invité)

le jeudi 12 mars 2015 à 18h45

Moi ce qui me gêne c'est que j'ai l'impression que ce mec est omniprésent quoi que vous fassiez, tout est toujours ramener a lui et je vois pas comment votre couple peut s'épanouir.

Faut vraiment que ta femme lise l'article proposez par juliejoncquille car j'ai l'impression que vous n'avez jamais de moment a vous, "l'autre" entre toujours a un moment ou a un autre et je comprends tes réactions, du coup a force tu réagis même mal a des trucs anodins.

C'est bien de vouloir se renseigné en tout cas, mais je comprend pas pourquoi vous tenez tant tout les 2 a ce week end (surtout toi d'ailleurs), tu ne semble pas prêt du tout et je crains vraiment que tu ne le supporte pas vu tes réactions a certaines choses qui sont bien moins intense que ce futur week end.

Je pense que c'est trop tôt pour vous et que sa aura peut être raison de votre couple même si je l'espère pas.

#

(compte clôturé)

le jeudi 12 mars 2015 à 19h06

Ben Alex, je ne saurais pas non plus vivre une relation comme ça. D'ailleurs si c'est ça le polyamour je ne pourrais jamais le faire car ça fait trop souffrir l'autre...A ce point là c'est un peu n'importe quoi...

Ta femme n'a pas l'air très au clair avec elle-même...elle n'est plus dans le respect de toi...ne se met plus à ta place....ça me fait mal pour toi quoi. Personnellement je demandrai à mes amoureux de ne pas faire des plaisanteries sexuelles sur moi ou entre eux, enfin surtout via FB. Et surtout au départ d'une relation quoi, tout le monde est donc pris pour un objet...enfin quelle horreur...

Essaie d'arrêter de lui poser des questions pour ne pas entendre la réponse, soit dis lui clairement que tu ne veux pas entendre parler de l'autre personne quand vous êtes ensemble (ça me semble la base pour mes relations mais à première vue pas pour tout le monde)

Je comprends pour lesi nterdits et promesses on a tous fait cela...ça marche juste pas malheureusement.

Je pense bien à toi car ça doit être très dur...et pour elle aussi en fait. Et pour le troisième aussi (ou pas? on n'en sait rien).

Aliaendel

#

(compte clôturé)

le jeudi 12 mars 2015 à 19h53

Alex,

Quelques mots en passant.

Au risque de paraître péremptoire, essaie de ne pas te flageller quand tu réagis mal ou tout simplement que tu te sens mal. Tu vis une période qui t'est très difficile, tu es confronté à des choses nouvelles qui soulèvent de nombreuses peurs en toi, c'est normal que par moment ces peurs sortent d'un coup et que tu réagisses d'une manière qui n'est pas celle que tu voudrais idéalement. Te reprocher la manière dont tu as réagi ne t'aidera pas à aller mieux, l'auto-flagellation n'a jamais fait de bien à personne. Dis-toi que tout ça est parfaitement normal et humain, on est tous plus ou moins passés par là.

Je me permets un nouveau conseil : communique autant que possible avec ta compagne sur ce que tu ressens (je dis bien "autant que possible" parce que je sais que c'est difficile à faire). On a souvent tendance à vouloir en dire le moins possible pour ne pas "embêter" l'autre, pour faire bonne figure, mais garder les trucs pour soi, faire comme si ça allait, de mon expérience ça n'a jamais rien donné de bon. Alors que quand on arrive à exprimer les choses, même maladroitement, même violemment, au moins on les a exprimées et on peut échanger avec l'autre. Tant qu'on ne parle pas l'échange est beaucoup plus compliqué, voire impossible vu que l'autre n'a pas les bonnes informations pour échanger avec soi.

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 13 mars 2015 à 02h22

La limite entre une peur saine (je vais éviter la charge d'un mammouth, ça me parait une bonne idée) et une peur auto-entretenue (toujours réciter des exorcismes à chaque fois qu'on aperçoit l'image d'un mammouth) est pas si évidente, entre le signal d'alarme et l'irrationnel... Surtout quand il s'agit de définir un sécurité affective.

En tout cas, c'est sûr c'est que les normes sociales actuelles en matière d'exclusivité amoureuse n'aident pas des masses à préciser cette limite.

Maintenant, personne peut te dire si "tu pleures avant d'avoir mal" ou si réellement ça remet tout en cause dans tes besoins affectifs, dans tes besoins dans cette relation précise.
Il s'agit pas de dépasser ta peur pour rien, bien sûr... mais de savoir sur quoi tu es capable de (re-)fonder ta confiance.
Ca peut être en tes propres capacités résilientes, ça peut être dans ta partenaire, ou dans sa promesse d'exclusivité, ou d'autres choses encore. Vraiment, ça dépend des gens.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

alex666

le lundi 16 mars 2015 à 10h35

Vendredi et samedi ont été très tendax. Gros stress de mon côté, surtout suite à l'erreur d'interprétation que j'ai eu avec son commentaire (pour la petite histoire ils ont pas échangés une plaisanterie sexuelle, c'était une image comme on en trouve un peu partout sur le ouèbe et c'était déposé dans le groupe privé FB de la guilde dont on fait partie, ça ne lui était pas adressé). Hier matin les choses ont mal démarré, j'allais mieux, mais le stress, je lui ai communiqué et elle était mal toute la matinée. Au final, je me suis dis "allez tiens" et je lui ai montré toute cette discussion. Déjà parce que je voulais qu'elle voit que le fait de vouloir accepter et comprendre toute cette histoire était qqch de sincère de ma part. Donc elle a tout lu. Elle a très bien pris certaines choses. Des choses dites par vous l'ont bcp fait réfléchir. Et elle en a pas aimer d'autre. Pas aimer d'autre parce que pour elle certaine chose que j'ai pu dire étaient fausses. Et là on a bien compris tous les deux qu'il y avait quand même pas mal d'incompréhension. Par exemple le "je peux lui parler ce soir pdt le jeu ?". Pour moi c'était clairement du "les deux soirées que tu nous as laissé était pas suffisante et j'en veux encore plus". De son côté c'était plutôt "j'ai envie de lui parler, mais si ça te pose un problème, tu me le dis et je lui parle pas". Clairement, j'aimerai que ces limites là, elle sache se les fixer elle même. Mais au moins j'ai pu voir qu'au niveau de sa réflexion j'étais aussi dans la boucle. Et donc suite à sa lecture on a pu entamer une "vraie" discussion. Qui a démarré un peu tendue certes, mais qui s'est vite changé en qqch de très complice, où on a même pu rire. Fin du week-end sauvé donc. Et ce matin je me sens très serein face à tout ça.

Bien sûr on en reparlera vendredi matin quand elle partira pour son week-end. Week-end qui au final sera plus long que prévu puisque ce sera du vendredi à 9h jusqu'au dimanche à minuit si j'y inclue les temps de trajet. Quoi qu'il se passe par la suite, ça me parait vraiment très long et je pense qu'une escapade aussi longue ce sera la dernière avant un petit moment. Serein donc, mais pas plus de certitudes. La deuxième nuit me fait un peu peur si jamais la première se passe déjà mal de mon côté. On verra bien. De toute façon je peux pas le savoir à l'avance. Siesta l'a très bien dit, je suis dans une reflexion ou je me demande surtout si je "pleure avant d'avoir mal" ou si c'est vraiment fondé. Y'a des moments ou c'est un peu la panique, et d'autres ou tout va carrément bien dans ma tête rapport à tout ça. Elle veut tout de même m'appeler pdt son week-end, que je lui envoie des messages et tout. J'espère surtout qu'à ce niveau là je serais enjoué et que j'en profiterai pas (malgré moi je dirais à l'instant présent) pour lui dire ô combien ça va mal et la faire culpabiliser. Mais après comme je disais, là tout de suite je suis plutôt serein et décider à faire en sorte que ça le reste, et ces peurs sont assez diffuses pour pas que ça empiète sur mon humeur.

#

(compte clôturé)

le lundi 16 mars 2015 à 12h36

Salut Alex,

C'est super de lire que vous avez pu avoir une bonne discussion ensemble et éclaircir les points qui en avaient besoin. Et quelle évolution de ton côté ! Quand je repense à ce que tu écrivais au début de ce fil, tu as beaucoup gagné en sérénité, c'est impressionnant.
Alors bien sûr tout ça est loin d'être gagné, tu auras encore des moments difficiles, mais c'est vraiment super de voir le chemin parcouru depuis ton premier message.

Pour le weekend prochain, c'est chouette de la part de ta compagne de vouloir t'appeler, que tu lui envoies des messages. Je comprends ça comme le signe qu'elle fait attention à toi, qu'elle doit vouloir être un peu présente malgré son absence.
Je me permets un conseil (encore un ^^) : durant ce weekend, ne cherche pas à lui cacher si tu vas mal. Bon évidemment avec doigté, mais serrer les dents pour faire bonne figure et éviter qu'elle culpabilise ne serait pas non plus la meilleure option, amha.

Et puis durant ce weekend il y aura forcément quelques personnes qui passeront par ici, alors n'hésite pas à nous écrire si tu en ressens le besoin.

#
Profil

alex666

le lundi 16 mars 2015 à 12h44

Samedi ce sera zoo de vincenne avec mon fils et j'ai vu sur un autre fil que Siesta faisait un "gouter poly" le dimanche, alors si jamais ça dérange pas trop qu'il y ait un bébé qui va vouloir faire Hulk devant tout le monde, je me suis dis "allez tiens pourquoi pas" (et je suis pas mauvais en patisserie :p).

edit : bon ben j'avais pas bien lu, c'était hier son gouter ;p

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#

Polpolp (invité)

le lundi 16 mars 2015 à 13h38

Super votre discussion et qu elle soit venu lire ce topic, je pense comme toi Alex, c est a elle de faire les choses et pas a toi de lui dire sinon sa n'a pas de valeur.

J espère qu elle aura appris certains trucs notamment comment bien séparer les choses pour que vous ayez des moments a 2 qui ne sont pas parasités par l autre. Car j avais l impression que l autre était toujours présent et sue tout tournais autour de lui finalement ( dans les discussions, sur FB et même en jeu).
Sa me semble important.

Bon courage

#
Profil

alex666

le lundi 16 mars 2015 à 14h31

C'est un peu triste à dire, mais le mec s'il est omniprésent, je dirais que c'est à 70% de mon fait. Je tourne beaucoup en boucle autour de ça (j'allais dire pas aujourd'hui, mais après tout si je suis là, c'est que j'y pense :p).

Elle m'en parle finalement assez peu, c'est juste que des fois je me rend compte de chose du quotidien ou je sais qu'il a eu un rapport, et je peux pas m'empecher de demander "tiens ça vient d'ou ca ? ", "qui t'as fait écouter ça ?" alors que je le sais très bien. Y'a une part de masochisme quand même. Samedi par exemple je crevais littéralement d'envie de lire ses SMS avec lui, plutôt que de le faire cette fois, je lui ai simplement dit. Je ne les ai pas lu bien sûr au final, et je voulais juste les lire pour me faire mal un bon coup et alimenter ma déprime, ce qui ne rimait pas à grand chose.

Pour la suite et le côté poly, je serais incapable de dire si c'est la voie qu'on a choisie de suivre. Toujours est il que je vois ça comme une porte ouverte qu'il sera extrêmement dur de refermer. Aussi c'est pour ça que qd elle a bien voulu lire ce topic, quand elle a accepté qu'on aille à des cafés polys, ça m'a fait un plaisir immense. Pas que je sois soudainement devenu poly, mais je veux pas reprendre de claques sur le sujet à l'avenir. Et si y'a un truc qu'on a retenu c'est qu'on a été trop vite. J'en ai vu certains dans d(autre topic qui s'ouvre à la poly auprès de leur conjoint en des mois voir des années. Alors que nous, en 3 semaines, le mec est deja la, et elle va le voir. On se rend bien compte, des deux côtés que c'est à la vitesse de l'éclair. Et même si ça peut paraitre encore un peu incompréhensible, aucun des deux ne veut annuler le week-end. Elle parce que ça pourrait aussi être le dernier, moi parce que je veux m'y confronter dorénavant. Et cette complicité qu'on vient de retrouver me donne vraiment énormément d'espoir. Et je crois qu'on a trouvé une très bonne façon de parler de la chose.

#

Polpolp (invité)

le mardi 17 mars 2015 à 01h34

D'accord, donc même si c'est impossible de ne plus penser a lui et eux, essaye d'en parler le moins possible et à la place parlé de vous en tant que couple, sa te réconfortera je pense.

En tout cas pour le week end c'est bien qu'elle veuille t'appeler et t'envoyer des messages mais un conseil, attend que ce soit elle qui t’appelle et t'envoie des messages sinon tu va t’énerver si elle met du temps a répondre et t'imaginer des choses qui vont te faire mal...

Sinon tu dis que pour elle se sera peut être le dernier mais elle est vraiment prête a arrêter si ça t'ait insupportable ?

#
Profil

alex666

le mardi 17 mars 2015 à 08h00

Ça pourrait être le dernier dans le sens où on en sait rien je veux dire. Je pourrais ne pas le supporter du tout (même si ça va vachement mieux de ce cote), elle pourrait bloquer (culpabilité), elle pourrait avoir envie de le revoir et puis dans un mois finalement non, il pourrait ne pas vouloir continuer (trop douloureux pour lui), etc, etc...

c'est pas de l'espoir qd je dis c'est vraiment qu'on sait pas ce que ça donnera par la suite (personne n'étant réellement poly dans l'histoire, même si elle commence à s'identifier en lisant ce forum et à force de réflexion)

après qq soit l'issu du week end, on part tout de même du principe que c sûrement la voie qu'on va prendre (le poly), on va juste ralentir, se renseigner, rencontrer des gens, tout ça

#
Profil

alex666

le mardi 17 mars 2015 à 13h24

C'est marrant au final, ça me donne un l'impression d'être dans un deuil (de la monogamie donc) avec même la petite mélancolie/nostalgie du fait qu'on sera plus que tous les deux

#

Blobinette (invité)

le mardi 17 mars 2015 à 16h16

Bonjour,

Petite présentation pour commencer, je suis la femme d'Alex666.
Après avoir lu son post et tous vos commentaires, j'en suis venue à vraiment pousser la réflexion.
Puis j'ai lu d'autre post.
Puis finalement, après accord d'Alex666, je commente à mon tour.

Je voulais d'abord vous remercier pour vos retours. Certains sont fondés, d'autres pas du tout, certains très intéressants et pertinents. Merci d'avoir épaulé comme vous le pouviez Alex666 alors que je n'étais pas la mieux placée.

Un commentaire parlait de la femme 2 ans environ après la naissance d'un enfant. C'était tout à fait vrai, j'ai eu une soudaine envie de plaire, de me ressentir attirante. Je ne trouvais plus ce regard dont j'avais besoin à la maison. Je ne jette pas la pierre, je ne le lui rendais pas plus.
J'ai voulu joué et me suis brûlée en tombant amoureuse de quelqu'un d'autre alors que notre couple "allait droit dans le mur" (cette formule je l'ai répétée souvent sur une longue durée).
J'ai menti et ai embrassé l'autre personne. Mais jamais je n'ai voulu vivre dans un tel mensonge, d'où la "séparation" (brève et pas vraiment formulée comme il vous l'a dit) deux jours après.
Je me suis rendue compte que j'aimais encore Alex666, d'un amour différent, profond, sécurisant, et qu'il était possible de retrouver la flamme. Mais voilà, l'autre personne m'apporte aussi autre chose, de pas comparable, c'est simplement différent. Donc oui je les aime tous les deux. Et tous les deux je ne veux pas les perdre.
L'idée du week-end m'a été proposée par Alex alors qu'on se remettait ensemble. Je l'ai acceptée et m'y suis accrochée. A tel point qu'aujourd'hui, s'il me demandait de ne pas y aller, je n'irais pas, mais j'en sortirais beaucoup de rancoeur nuisible.
Un commentaire disait qu'on fonctionnait beaucoup par "interdit/autorisation" et c'est vrai. Merci de l'avoir souligné !
Quand je demande si je peux parler en jeu à Robert (appelons le comme ça :) ), c'est uniquement par peur d'aller trop loin, même si la veille il me disait que oui sans soucis, je sais à quel point cette situation le met dans une humeur en dent de scie. Donc je marche sur des oeufs, je fais des bourdes, sûrement beaucoup d'évitables, mais toutes partent d'une bonne intention.
Je m'impose des limites à moi même et n'ai pas besoin de tout demander, je pense respecter Alex666 Aliandel, la blague sur FB a été mal racontée (désolée :p) et été innocente et pas adressée à Robert. Je ne lui téléphone pas alors que je suis à la maison, même les textos restent au delà du pas de la porte. Je ne parle d'ailleurs quasiment pas de lui sans qu'Alex fasse le premier pas.
Je suis prête à cesser tout contact avec lui si Alex vit trop mal cette situation. Certes après le week-end pour les raisons exposées au-dessus, mais je m'apprête à repartir avec un adieu entre Robert et moi.
Je ne sais pas comment je le vivrai ensuite, sûrement très mal, mais je suis prête à prendre le risque et à tout faire pour me relever. Tout comme Alex est en train de courageusement revoir les fondements de sa perception du couple :)

En tous les cas, le polyamour m'intéresse fortement, parce qu'il est vrai que je me suis toujours demandée comment aimer une seule personne toute sa vie (mais je ne dis pas que j'aurais pour autant besoin d'aimer plusieurs personnes à la fois, pour moi tout ça ne se commande pas, peut-être qu'après Robert je n'aimerais plus personne d'autre qu'Alex, ou pas, je ne sais pas, je ne me projette pas, et j'aime bien l'idée de l'inconnu :) ).

Ah et dernier point que j'ai bien expliqué après la lecture des commentaires, je suis tout à fait ouverte à ce qu'il puisse également tomber amoureux d'une autre personne. Je ne peux être sûre de ma réaction bien sûr, mais je l'envisage sereinement :)

Merci à tous !

#
Profil

homme_partit

le mardi 17 mars 2015 à 18h45

Bonsoir.

Blobinette, j'ai été un peu à la place de ton mari, un peu car chaque histoire est différente. Il s'avère que j'ai voulu comprendre le poly amour que ma femme me proposait, mais elle a été infidèle auparavant et la confiance manquait.

De plus, elle a été trop rapide, sans réellement s'adapter à ma vitesse de compréhension. Je dirai qu'actuellement vos objectif me semblent différents, tu désires ardemment un WE avec un autre, ton mari veux être à la hauteur dans l'acceptation. Hors, son acceptation n'est pas naturelle et demande une forte remise en cause de ses émotions, alors que tes pensées sont naturellement orientées vers Robert.

Le fait est qu'il accepte tout aussi rapidement, suite à son refus, est le message d'un homme perdu et anxieux. Perdu car il sait qu'il n'a pas le droit de t'interdire de voir Robert, anxieux, car les conséquences de ce WE ne plaident pas vers la pérennité du couple, surtout avec les émotions actuelles que ressent ton mari.

Lorsque tu écrits que ton mari pourrait te demander de renoncer à ton WE, ce serait lui qui porterait la responsabilité de ton fiasco émotionnel avec les conséquences attenantes.

Le fonctionnement interdit/autorisation est, je pense, le signe que tout va trop vite et que l'acceptation de l'un est au profit de l'autre et non pour lui.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 17 mars 2015 à 19h15

Je pense que le système interdit/autorisation, selon le moment, c'est aussi une forme des moments du dialogue, de l'expérience que vous avez. Vous jetez la tête dans le vide serait idiot. Tiens, en passant, un coup d'oeil sur les trucs à éviter...
Tout ça est nouveau, questionnant... Interdire et autoriser, c'est une façon de dialoguer. Certaines injonctions peuvent rester, d'autres s'avérer superflues. Peut-être que la relation n'est pas à l'épreuve de ce moment, peut-être que oui, et qu'après des passages qui tanguent, vous trouverez votre équilibre.

Je pense que vous essayez de vous respecter ici, et ça me semble déjà beaucoup. On peut pas vous dire "c'est sûr ça va s'apaiser tout seul", ni "par là c'est l'impasse".
Par contre, communiquez - dialoguez- parlez - écoutez-vous. Essayez vous à la CNV si les risques d'incompréhension sont forts. Dans l'apprentissage par "essai-erreur", hésitez pas à refaire le point après les incidents, à revenir sur ce qui était proposé.

C'est super normal que ça soit pas évident. C'est pas évident que ça se normalise ensuite, aussi :-)
Mais ce que je lis là, c'est des gens qui tentent de réagir avec de la maturité et avec de l'amour mutuel. Vous pouvez vivre cette période, mal ou bien. Vous changerez probablement, mais vous pouvez mettre pas mal de chances de votre côté pour pas vous détruire. Et faut avouer que c'est déjà beaucoup, dans les relations amoureuses...

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

alex666

le mardi 17 mars 2015 à 19h58

Je considère pas vraiment qu'elle a été infidèle (avec le recul). J'aurais bien aimé (forcément) que ça n'arrive pas, qu'il n'y ait pas de mensonges et de trucs en cachette (surtout au bar). Mais après, le temps est tellement court, que j'ai du mal à y voir de la tromperie "totale". Du coup la confiance a morflé, mais ça revient très vite.

Ma confiance elle l'a pour le coup. Sans ça je pourrais pas dire oui au fait qu'elle y aille, au delà de l'amour. Par contre oui, j'ai moins confiance dans le week-end en soit. J'exclue toujours pas qu'elle puisse revenir en me disant "non je suis pas poly, c'est lui pis c'est tout". Ou qu'elle bloque totalement dans sa bulle en revenant et que j'en sois exclu. Ou que. Ou que. Ou que. En fait la certitude actuelle, c'est que d'un côté comme de l'autre on ne peut qu'imaginer ce qui arrivera après ce week-end. De la même manière qu'elle a peur aussi que je la vois d'un tout autre oeil et que ce soit moi qui la quitte. Ce dont on est sûr aussi, c'est qu'on veut que ça se passe au mieux, sinon bien. Mon week-end est bouclé, je vais faire des choses, je vais sortir. J'essaierai de pas lui envoyer des SMS toutes les 5 minutes et je vais faire en sorte de pas que faire plaisir à mon fils mais aussi faire des trucs que je peux plus faire quand je suis tout seul (bloqué sur far cry, regarder un film qu'elle aime pas etc etc). Donc apprivoiser mon angoisse, passer le meilleur moment possible au vu des circonstances, c'est ça mon but actuel. Et ce vers quoi je voudrais (voudrais hein) tendre, c'est réussir à être heureux du fait qu'elle est heureuse, même avec un autre. Plus j'y pense plus ça me semble essentiel pour que ça puisse marcher de mon côté. Elle de son côté, elle devra faire en sorte de pas culpabiliser et de profiter, mais sans m'oublier et se perdre avec lui et revenir avec la pêche, épanouie et heureuse de rentrer dans mes bras.

C'est tout ça qui me fait dire que je suis pas perdu. Intellectuellement, j'y vois plus d'avantages que d'inconvénient. Les inconvénients étant d'ordre "logistique" et sur la fréquence des sorties de ce genre. Émotionnellement, là oui je suis anxieux. La c'est plus compliqué. Mais là tout de suite, je reste plutôt serein. Serein et anxieux, ça peut paraître paradoxale mais c'est un peu ça. Je suis plus dans la trouille monstre. Le commentaire de Siesta sur le fait que j'avais ptete "peur avant d'avoir mal" était très vrai et m'a bien aidé. Niveau émotion je suis à 60/40. 60 pour. Dans les 40, y'a un bon 30 qui vont être difficile, car à l'opposé de bien des choses que je voulais dans ma vie. Pourtant là de suite, j'y vois pas un truc insurmontable. Mais je vais en chier :P

Un truc qui m'aide plutôt pas mal, c'est quand même le passif de libertinage. Je l'ai déjà vu avec d'autres hommes. Et j'en conçu du plaisir. C'est très différent, je suis d'accord, mais niveau réflexion, ça me permet de relativiser pas mal.

Les interdits et les autorisations ce sera un vaste sujet. Je suis d'accord qu'on en a trop mis. Surtout au début (j'étais très fragile suite à ce que j'avais vécu niveau rupture avec mon ex et j'ai mis un certain nombre de règle rapport à ça). Après, j'ai lu pas mal de gens ici qui définissait des règles au départ, et pour certains les règles disparaissent presque d'elle même avec le temps, car sont caduc. Mais il y a des points pour moi qui seront "obligatoire" : les vacances, les fêtes, la capote et certains petits trucs qui à mon sens doivent être pour le couple. De la même manière, pour moi, actuellement, si je ne suis plus le "prioritaire", si je ne suis plus l'homme de sa vie, alors on se sera perdu et ça ne sera pas possible. Mais encore une fois, je sais que c'est pas gravé dans le marbre. Après tout ce qu'on vit là, j'aurais traité tout le monde de cinglé si on me l'avait raconté. Niveau interdit par contre, oui je veux pas lui interdire sa rencontre. Ou la suite. Je veux que ce soit issu d'un dialogue, voir que ça s'impose à nous. Mais pas que ce soit uniquement de mon fait. Car je te rejoins là dessus Homme, même si c'est paradoxale, si ça ne marche pas je vais le vivre comme un véritable échec. Je m'implique vraiment intellectuellement et émotionnellement dans tout ça, et je veux que ça marche (comprendre je veux bien le vivre et être heureux pour elle, dépasser la simple acceptation).

Pour le dialogue, je trouve qu'il est plutôt bon, et que ça ne fait que s'améliorer, surtout qu'on en concoit de la complicité. Et que cette complicité retrouver, ce partage, c'est ce qui nous a manqué pdt lgtps, donc c'est un vrai bonheur. Faudra juste pas que ce soit seulement autour de ça (ça ce sera mon travail si ça continue pareil :p).

En effet ce sera pas évident, et on va devoir ralentir un peu pour s'attendre et revenir au même point vis à vis de tout ça. De mon côté, je me rend compte aussi d'un vrai manque de confiance en moi qui me dessert pas mal en ce moment et je vais surement me faire suivre pour travailler là dessus (ce qui est marrant vu qu'au début je voulais la trainer chez un psy qd tout a commencé). Je suis totalement incapable de m'imaginer aller draguer et que ça pourrait marcher, c'est un signe qui trompe pas :P

#
Profil

homme_partit

le mardi 17 mars 2015 à 21h35

alex666
Je m'implique vraiment intellectuellement et émotionnellement dans tout ça, et je veux que ça marche (comprendre je veux bien le vivre et être heureux pour elle, dépasser la simple acceptation).

Vouloir que cà marche est une chose, le pouvoir en est une autre.
Le poly n'est pas forcement pour tout le monde, aussi l'échange reste primordial.
Au début de toute évolution de ce genre, il y a souvent un décalage entre les volontés des uns et des autres. Si ce décalage n'est pas insurmontable, précipiter les choses est contre productif.

Je suis d'accord avec Siestacorta quant aux dialogues induits par les interdictions/acceptations. Mais en approfondissant, je dirais qu'une acceptation se fait souvent pour gagner du temps, pour faire plaisir et non par conviction. Aussi, il faut toute la psychologie de du conjont pour cerner la véritable raison des acceptations.
Je terminerai par exprimer qu'une acceptation infondée peut entrainer plus de dégâts qu'une évolution positive.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

alex666

le mardi 17 mars 2015 à 21h51

Hum à part me dire que je devrais lâcher l'affaire je comprends pas trop où tu veux en venir

#
Profil

bonheur

le mardi 17 mars 2015 à 22h07

Je crois que ce que homme partit explique c'est qu'il est devenu allergique (avec symptômes irréversibles). Ce qui Alex666 ne semble pas être ton cas. Ainsi homme partit explique que dans son cas il fut impossible que son évolution personnelle et le polyamour puisse coexister. Il ne PEUT pas être le mari d'une polyamoureuse. Je pense que mon interprétation est correcte (se référer à mon post en page 2 de cette discussion pour comprendre).

Perso, je suis poly et ma relation principale, avec qui je suis vis, élève nos enfants, partagent biens mobilier, immobilier et autres "attributions" d'un couple normal peuvent être compatible. Ma relation principale n'est pas poly, ne le désire pas pour elle-même, et lorsque j'ai découvert que j'aimais également en dehors de notre couple (ce dont j'ai fait état rapidement), évidemment la question de l'intolérance a été abordée. Comme toi Alex666, ma relation principale aurait préférée que ça n'arrive pas, sauf que cela fait 8 années maintenant et que ça ne nous pourri pas la vie. Nous vivons ensemble et restons ensemble par amour et nous avons évoluer ensemble (dans le sens que je suis toujours poly) et passons des vacances en commun (avec mes relations secondaires) et fêtons certains évènements également en commun tous ensemble et ça se passe dans la paix et la sérénité.

Mes relations secondaires n'interfèrent pas dans notre vie de couple mais nous les y intégrons à un certain degré puisque ma famille les connait. C'est possible parce que ma relation principale PEUT vivre ainsi et n'est pas allergique. Nous avons diagnostiqué les intolérances et faisons en sorte de les éviter, tous ensemble (y compris les intolérances de mes relations secondaires, qui sont importantes à mes yeux et à mon coeur).

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 17 mars 2015 à 22h34

alex666
Hum à part me dire que je devrais lâcher l'affaire je comprends pas trop où tu veux en venir

Il se peut que tu comprennes bien...

Homme_partit est un homme déçu. Il a l'honnêteté de le dire quand il intervient : il est passé de l'autre côté du miroir, a tenté de renoncer à l'exclusivité quand sa compagne l'a mis devant une situation extra-conjugale, et ça n'a pas marché.
Parfois, il fait un peu "avocat du diable" ici, je pense que certaines histoires lui rappellent la sienne.
Mais bon, quand le diable en question a et a toujours eu mille tribunes d'expression par ailleurs, l'intérêt de le défendre une fois de plus est relatif, on peut supposer que si tu veux entendre un discours sur l'intérêt de la monogamie, tu le trouveras facilement...

Pour être honnête, parfois, ça vaut peut-être la peine d'envisager de lâcher l'affaire. C'est vrai que tout le monde est pas prêt à vivre tout ça, pas fait pour. Mais c'est aussi vrai pour l'exclusivité.

Les parcours qui mènent aux amours plurielles ne sont pas similaires entre eux. Ce qui les rend comparables, parfois, c'est certaines émotions, les mauvais moments. De la même manière que nos façons d'aimer aux uns et aux autres amènent à des histoires très différentes, des gens peuvent souffrir dans des conditions comparables d'une histoire (poly)amoureuse, et en faire quelque chose de très différent ensuite.

Les gens qui écrivent sur ce forum, on est juste là pour dire que la frontière entre aimer et aimer au pluriel, c'est pas des barbelés, c'est une question d'orientation et de penchant, et que certains y répondent autrement que la plupart, et peuvent s'en porter bien.
Je le te souhaite à toi, ce qui est assez différent de te le promettre...

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion