Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Polyamour et tromperie

Monogamie
#
Profil

dva2tlse

le samedi 20 décembre 2014 à 15h55

Bonjour, je suis un David de cinquante ans inscrit ici depuis hier soir.
J'ai l'impression que l'on se sert souvent de la notion de polyamour pour justifier une tromperie, passée, présente ou à venir. Moi même le fais, vis-à-vis de ma nana, pour tenter de justifier une non-exclusivité sexuelle dont je voudrais profiter.
Et /membre/-bwQ-/mariafleur qui s'est inscrite à peu de temps d'intervalle de moi, expose une situation du même ordre que reprend Lulutine :
"si ton conjoint n'est pas au courant, ce n'est pas du polyamour"
Je suis bien d'accord que dans son cas (Mariafleur:Mon conjoint n'est pas au courant de cette relation avec l'autre homme) comme dans le mien où ma nana ne sent pas de pratiquer un tel exercice, il n'est pas parfaitement juste de parler de polyamour.
Donc qu'en est il, et serions nous plus délicats d'aller exposer nos déboires conjugaux ailleurs ?
à+,
David

#

(compte clôturé)

le samedi 20 décembre 2014 à 18h03

Ce site a l'avantage d'être bienveillant et non sectaire, c'est-à-dire que tout en rappelant les fondamentaux du polyamour (la franchise, le respect de l'autre, l'égalité homme/femme), il n'envoie pas en enfer ceux ou celles qui ne les respectent pas!
Très souvent, des personnes atterrissent ici à l'occasion d'un adultère ou de la révélation qu'elles sont attirées par d'autres que leur partenaire, ou que leur partenaire est attiré par qqn d'autre qu'elles.
Cette découverte qui d'ordinaire mène au clash, à la rupture, voire au divorce, a plusieurs fois été dédramatisée par une discussion ici et a permis de surmonter une situation qui semblait au départ dramatique. Je pense notamment à Jezebel, mais il y en a bien d'autres.
Il n'est donc pas absurde de venir ici sans être a priori polyamoureux, c'est enrichissant et cela peut aider à réfléchir sur ce qu'on souhaite vraiment faire de ses désirs et de sa vie amoureuse. En revanche, se dire polyamoureux pour trouver une "excuse" à ses désirs d'adultère ne marche pas longtemps, car le polyamour est plus exigeant que ça.

#
Profil

MagentadeMars

le samedi 20 décembre 2014 à 21h24

Je dirais plutôt que le polyamour soit une manière de sortir d'une situation éventuellement douloureuse.

Il s'agit possiblement d'une confusion entre le pratique polyamoureux (qui implique l’honnêteté avec ses partenaires) et un supposé "esprit polyamoureux" (la capacité d'aimer plus d'une personne), dont on pourrait se servir comme justification. Sauf que dans ce cas, pour que le logique tienne, il faudrait dire "incapacité de ne pas aimer plus d'une personne". Certains diraient que là, c'est plutôt la condition humaine : cela ne devient intéressant qu'au cas où on accepte que sa partenaire ait d'autres personnes dans sa vie.

Pour moi, c'est le point clé... si on aime plusieurs et on est prêt à ce que sa partenaire ait aussi d'autres amant-e-s, mais hésite de le proposer, le polyamour est possible. Si par contre ce n'est pas acceptable que sa partenaire fasse comme soi, on est juste con :-)

#
Profil

ScottBuckley

le dimanche 21 décembre 2014 à 01h46

Bonsoir David,

Pour essayer de répondre à ta question ( dans l'esprit de " nos déboires ont-ils leur place sur ce forum poly ? " ) :

- Si à terme tu souhaites aller vers de la monogamie, du monoamour, ou des relations cachées ( de type adultères, inégalitaires entre hommes & femmes ) ou une combinaison de cela, tu peux rester lecteur de ce forum, et observer les avancées des uns et des autres sur leurs relations affectives plurielles, et il y a vraiment de belles choses à lire (+) ,

- si à terme tu souhaites en revanche assumer & partager ton envie d'aimer au pluriel, et/ou en parler petit à petit un jour prochain à ta compagne, et lui offrir la même liberté à elle d'aimer au pluriel ( car le polyamory à mes yeux c'est l'équité des droits femmes/hommes ) , alors tu peux non seulement lire ici mais aussi poser des questions + précises sur ce que tu souhaites dépasser, vers là où tu veux avancer, à court, moyen ou long terme :
> une communication relationnelle plus honnête, + d'authenticité, + de juste estime de soi et moins de jalousies, une relation ouverte aux valeurs du polyamory, des accords à bases réciproques à dessiner & construire au coeur du couple, + de compersion, moins de tabous et moins de non-dits... par exemple .

Sois le bienvenu quoi qu'il arrive David, avec tes questions ... et tes réponses aussi ;)

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

LuLutine

le dimanche 21 décembre 2014 à 04h47

Pour ma part je rappellerais comme Françoise, que ce site est bienveillant et non sectaire, et que tout le monde est a priori bienvenu (tant que tu ne spammes pas le forum avec des pubs déplacées, que tu ne trolles pas, que tu ne harcèles pas les membres par messages publics ou privés, etc. bref des principes découlant à peu près du bon sens...).

Par contre, je ne suis pas tout-à-fait d'accord avec le message de GreenPixie qui à l'heure où j'écris semble dire que si tu comptes rester exclusif ou adultère (ou toute autre situation non polyamoureuse), tu n'aurais pas "le droit" de poster ici !

Bien sûr que si, tu as le droit de continuer à écrire !
Et je dirais, même si c'est par exemple pour nous parler de tes difficultés...dans une situation adultère !
Alors bien sûr, dans ce cas tu recevras sans doute quelques réponses polies de polys ( ;) ) qui auront envie de partager leur expérience et te diront que dans la même situation, ils préfèrent être honnêtes...mais dans l'ensemble, les participants ne porteront pas de jugement sur ton choix.
Ils risquent "juste" d'avoir envie de t'encourager à créer une situation avec plus d'honnêteté ;)

Je pense que peu d'entre nous te jetterons la pierre, surtout que certains fréquentent des personnes adultères, et à mon sens ils seraient donc relativement mal placés pour juger. ;)

Sincèrement, à titre personnel (mais j'espère bien que c'est partagé par d'autres), cela m'ennuierait que tu te sentes "illégitime" à écrire ici parce que tu n'aurais pas choisi (d'essayer) de vivre le polyamour.

D'ailleurs, je repense à aviatha qui a beaucoup écrit sur ce forum, qui est totalement exclusive (et donc absolument pas poly), et je crois que les échanges avec elle - y compris après la fin de son histoire avec un homme devenu poly, et donc dans une période où elle aurait pu se sentir "illégitime" à poster des messages - ont été enrichissants pour plusieurs d'entre nous (et pour elle aussi, je l'espère). En tout cas moi, je suis ravie qu'elle ne se soit pas interdit d'écrire sous prétexte qu'elle n'est pas poly !

(Bisous aviatha si tu me lis, j'espère que tu vas aussi bien que possible !)

#
Profil

ScottBuckley

le dimanche 21 décembre 2014 à 10h34

Oui Lulutine, tu as raison : même si pour ma part je n'ai rien " interdit " à David, l'ouverture n'est pas complètement explicite dans mon message précédent, en effet, donc je rectifie.

Et puis vu le nombre très important de personnes qui se posent des questions pour ré-inventer leur vie affective et/ou de couple ( ça me semble même être assez à la mode en ce 21ème siècle, assez porté notamment sur les relations 2.0 ;) ) , dont certain-es ( un tiers des couples ? moins ? plus ? ) sont déjà passées par des actes ou périodes de tromperies et/ou d'adultères, ce serait dommage de se priver d'échanges avec elles et eux ( qui sont des millions (+) , avec parfois aucune oreille bienveillante pour s'épancher & en parler, trouver des conseils, d'autres questions à se poser, des pistes, pourtant fort précieuses & riches ! ) ...

...Surtout que, sauf erreur de ma part, ça n'existe pas (pas encore ?) des "cafés-monos" ou "cafés-adultères" pour parler & échanger en toute bienveillance dans un bar et sans payer quelqu'un pour ça/pour nous écouter, sans ce filtre du fric (et puis des psys tout le monde n'en a pas forcément envie ni les moyens, et tous/toutes ne sont pas toujours doué-es ou adapté-es aux attentes de chacune & chacun) .

Dans les cafés-polys, seules vos consos sont payantes (le prix d'un café, ou d'un repas, ou d'une course en épicerie sortie du sac pour les pique-niques quand la météo s'y prête) .

Donc oui David, tes témoignages sont les bienvenus, tout comme l'ont été & le sont encore ceux d'Aviatha,
et de toutes les autres personnes qui veulent échanger avec nous avec bienveillance ici :-D

@ LuLutine :
> au passage, toi qui est aussi une super archiviste :-) :
y-a-t-il déjà eu des articles et/ou discussions sur le thème des ' psys, ou thérapies de couples, ou thérapeutes, ou sexologues... ' ( ou autres pratiques ou méthodes moins connues, alternatives ? ! ), en exposant leurs qualités Et leurs défauts dans le cas où on leur présente des cas d'adultères, et/ou des problèmatiques polys ou de relations plurielles, non-exclusives ?

Notamment sur ce qu'il faudrait exiger d'elles & d'eux ? (faute de quoi on perdrait son énergie, son temps et son argent)

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

LuLutine

le dimanche 21 décembre 2014 à 13h15

GreenPixie
y-a-t-il déjà eu des articles et/ou discussions sur le thème des ' psys, ou thérapies de couples, ou thérapeutes, ou sexologues... ' ( ou autres pratiques ou méthodes moins connues, alternatives ?  ! ), en exposant leurs qualités Et leurs défauts dans le cas où on leur présente des cas d'adultères, et/ou des problèmatiques polys ou de relations plurielles, non-exclusives ?

Je crois que Cendre (à moins que je confonde avec quelqu'un d'autre) avait déjà dit que son/sa thérapeute était visiblement ouvert(e) aux problématiques poly (et qu'elle pouvait fournir le contact, éventuellement).

Qu'il y a encore plus longtemps certains s'étaient posé la question des "psy poly-friendly" mais je ne sais plus si on avait vraiment eu de réponses...à part un ou deux témoignages de poly disant qu'ils avaient vu un(e) thérapeute ouvert(e) à ces questions.

Que je vois une thérapeute en ce moment et que je lui ai parlé de ma vie affective à la sixième séance, et qu'elle a très bien réagi (et ne s'en doutait pas du tout à ce qu'elle m'a dit, visiblement ça n'est pas écrit sur mon front que je suis poly :P ). Enfin, ça je ne le crois pas, j'en suis sûre ;)

Et que par contre il faut à tout prix éviter la thérapeute de couple que Dieu avait consultée à une époque (lorsqu'il était encore avec son ex-femme) parce qu'elle lui a dit que nous n'existons pas ! (Il avait créé un sujet qui s'appelait "Nous n'existons pas", tu t'en souviens peut-être.)

Il y a l'article sur "Ce que les professionnels en psychologie devraient savoir à propos du polyamour" mais je crois que tu le connais (mais ça servira peut-être à d'autres).

Si je suis motivée je rechercherai plus tard des sujets, là je suis en retard (pour changer).

#
Profil

MagentadeMars

le dimanche 21 décembre 2014 à 15h06

Je voyais pendant 6 mois une thérapeute "biodynamique" que je connaissais déjà dans son autre rôle, comme animatrice de tantra. Je savais donc au préalable qu'elle était très ouverte (qu'elle soit poly ou non elle-même, je ne sais pas), et je n'avais donc aucune peur d'être jugé.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion