Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Besoin de conseils, expérience, ce que vous voulez

#
Profil

LuLutine

le mercredi 15 avril 2015 à 16h16

Angita
Bah, oublions la sémantique

Je suis pour aussi !

Exemple vécu : une personne que je fréquentais me dit "Je t'aime" et quelque temps plus tard arrive avec un air un peu embêté : "En fait, je ne sais pas si je t'aime..."

Je lui ai simplement demandé : "As-tu toujours envie de faire ce qu'on a l'habitude de faire ensemble et ce qu'on a prévu de faire ?"
Sa réponse a été "Oui".

Je lui ai dit "Je me fiche des étiquettes, tout ce qui compte c'est ça ; et quand bien même tu n'en aurais plus envie, c'est possible aussi, c'est ton droit et tu me le dis simplement."

Aujourd'hui on ne se voit pas souvent mais quand on se voit ça s'est toujours très bien passé :) !

Ce qui compte c'est ce qu'on a envie ou non de faire ensemble, et de savoir si ça convient aux deux.
Pour le reste, les sentiments appartiennent à chacun et les étiquettes...ne sont utiles à long terme que pour ceux qui cherchent à nous mettre en boite ! ;)

#
Profil

Angita

le mercredi 15 avril 2015 à 16h24

LuLutine
Ce qui compte c'est ce qu'on a envie ou non de faire ensemble, et de savoir si ça convient aux deux.

Tout à fait. Plus j'évolue et plus j'aperçois que finalement, c'est ce qui compte. Le respect des envies de chacun et ce qu'on se donne lors des rencontres. Ces rencontres où le temps s'arrête, où tout n'est que complicité dans la sensualité, rires et tendresse. Encore !! ;)

#
Profil

alex666

le mercredi 15 avril 2015 à 16h27

je reste qd même dans une grosse incompréhension qd on a des sentiments amoureux pour qqn et que ça pose pas de problème de se voir tous les 36 du mois.

Enfin, du coup c'est des rencontres en dehors de la vie. Je sais que c'est pas du tout le sentiment qui domine ici, de très loin, mais ouais perso, l'amour amoureux, c'est vouloir construire et projeter avec qqn.

#
Profil

LuLutine

le mercredi 15 avril 2015 à 16h38

alex666
l'amour amoureux, c'est vouloir construire et projeter avec qqn.

Ow alors non, on n'a pas du tout la même définition du sentiment amoureux...ou alors, pas le même vécu !

#
Profil

alex666

le mercredi 15 avril 2015 à 17h51

en 15 ans, seulement deux personnes différentes :) et c'est des personnes avec qui je voulais construire, et c les personnes qui ont le plus compté dans ma vie :)

après, je parle uniquement pour moi of course

ma définition en gros c'est que la passion, c'est ce qui te fait y aller, alors que "l'amour amoureux" c'est ce qui te fait rester

et sur ce sujet, je crois que c'est l'inverse total pour certains ici

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

LuLutine

le mercredi 15 avril 2015 à 17h56

alex666
ma définition en gros c'est que la passion, c'est ce qui te fait y aller, alors que "l'amour amoureux" c'est ce qui te fait rester

Euh oui le sentiment amoureux pour moi est plus proche du côté "passion" et ce que tu sembles appeler "amour amoureux" est pour moi de l'amour tout court : je peux faire des projets avec des amis que j'Aime (oui j'avais tendance à mettre une majuscule à une époque, pour signifier que c'est pas juste "je t'aime bien, comme ça").

Donc on n'a pas du tout, du tout le même vécu !

Tu ne peux pas aimer sans être amoureux ?

#

(compte clôturé)

le mercredi 15 avril 2015 à 20h43

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

LuLutine

le jeudi 16 avril 2015 à 00h49

Cabosse
Le problème selon moi c est trop d instabilité chez les Polys, trop de rigidité chez les Monos.

On le dit souvent sur ce forum....on évite de faire des généralités.

Je ne dis pas que ça n'arrive pas (y compris à moi, même si j'essaye de faire attention) de sortir des phrases du genre "les poly ceci", "les mono cela" mais...déjà, c'est enfermer les gens dans deux catégories imperméables alors qu'en fait, y aurait probablement plutôt une continuité ; ensuite et bien c'est en général complètement faux.

Il y a parfois des tendances, rarement des généralités.

Pour ma part je suis poly et bien plus stable que certains "mono" que j'ai connus...je crois même qu'il peut m'arriver d'être rigide hahaha :)

#NotAllPoly
#NotAllMono ;)

#

(compte clôturé)

le jeudi 16 avril 2015 à 06h48

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

alex666

le jeudi 16 avril 2015 à 12h10

Cabosse

En ce moment je suis avec quelqu un qui a besoin de me voir tous les jours ça m épuise !

Ça n a rien à voir avec l intensité des sentiments, je vois ça plutôt comme un signe d immaturité affective. A t on besoin d être agglutinés en permanence ?

Quand vous parlez de construction Alex, qu' est ce que vous voulez dire exactement ?

Je trouve ça marrant, parce qu'un peu comme avec Lulutine, c'est une interprétation opposée de la mienne. Moi c'est le poly ou j'ai toujours pris ça pour un manque de maturité affective huhu.

Après, j'ai beau être sur le chemin de l'acceptation (et beaucoup plus que ça j'espère), se voir tous les jours (ou presque hein) pour moi c'est une base totale de ce que j'appelle l'amour. Je conçois pas une forme d'amour ou j'aurais pas envie d'être en couple avec une personne et de vivre avec. C'est que mon avis hein. Chacun sa vie, chacun sa bite après. Mes deux relations des grosses années, ça a pas loupé, ça a commencé à battre de l'aile qd le "solo" (faire des choses seules) a pris le pas sur le fait de faire des choses en couple (et ça, même ma chérie qui veut pourtant vivre autre chose en est d'accord).

Quand je parle de construction, j'y met tout un tas de chose, les trucs matériels oui par exemple, les vacances, la maison tout ça. Notre fils aussi, prévoir des choses pour lui. Faire des projets à long termes. Des choses qu'à part si on est en couple et qu'on vit à deux, je vois pas trop comment c'est possible (encore une fois c'est que mon avis). On pourra me dire que certains partent en vacances avec tout le monde, genre Bonheur, mais là chapeau, je sais pas comment la pillule a pu passer pour tout le monde huhu.

Encore une fois, personnellement je suis foncièrement mono, et je crois que j'aime l'être en plus. Je fais juste un effort d'ouverture et de compréhension parce que j'aime ma femme, mais plein de notions et d'interprétations que je vois ici me sont étrangères ^^ Ce qui est plutôt pas mal d'ailleurs. Parce que ça m'a aussi permis de cerner des points sur lesquels je me sais absolument impossible de changer, et d'autres sur lesquels je sais pouvoir travailler, voir certain ou j'y vois un vrai plus pour notre couple, voir même pour moi tout seul en tant que personne si je les change.

Après pour le poly / mono, je pense pas qu'il y ait des gens qui soient forcément 100% l'un ou 100% l'autre. Perso autant je suis attaché au côté sentimental version mono, autant si elle veut un plan cul, elle sait qu'elle peut, et qu'en plus je serais au taquet quand elle rentrera. Et dans les yeux de bcp de personnes, ce serait très suffisant pour que je sois pas un mono pur et dur. Ce qui me fait dire d'ailleurs, que dans mon cas perso, le fameux besoin d'étiquette, la pression sociale, ou le conformisme aux modeles existants a absolument rien à voir.

M'enfin, j'avoue, pour l'instant pour moi le polyamour c'est un gros bordel plein de problèmes qu'on doit gérer ! Ca me rappele la petite phrase du "être en couple c'est gérer des problèmes qu'on aurait jamais eu tout seul", ben la pareil mais avec encore plus huhu.

Sinon la semaine se poursuit exceptionnellement bien. Du coup samedi on profitera de cette lancée positive pour essayer de revoir un peu ce qu'on pense, chacun de notre côté, ce que ça peut apporter de poursuivre dans cette voie, à soi, à l'autre, et au couple.

Polpop : y'a un truc aussi, c'est que j'ai une manière d'écrire qui est très dans l'affirmatif, et du coup des fois ça donne une impression de vérité absolu, voir imposé, alors que dans les faits, ça c'est pas passé comme ça. D'autant que souvent je raconte sur des "souvenirs", certes pas vieux de plusieurs moi, mais avec l'ascenceur émotionnel, ça devient vite assez flou.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 16 avril 2015 à 21h17

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

alex666

le vendredi 17 avril 2015 à 05h49

Cabosse
C'est parce que votre couple battait de l'aile que vous vous êtes mis à fonctionner en solo, pas le contraire.

ah ben tu étais bien caché si tu étais dans l'appart avec nous tiens

on est deux geeks, par définition, on est dans une grosse part d'activité solo, c'est juste que l'équilibre a été rompu à un moment

sinon autant je respecte totalement ton opinion et ta manière de voir les choses, autant c'est quelque chose qui ne me conviendrait absolument pas.
tout le monde vit pas en couple parce que c'est une convention sociale et qu'il faut faire comme ça, y'en a qui aime tout simplement ça et c'est tout, faut pas l'oublier non plus.

sinon, en dehors de m'encourager à sortir un peu plus seul de tps en tps, oui elle a le même point de vue que moi sur la chose, rapport à moi j'entend, rapport à Robert, un week end tous les mois / mois et demi lui suffit (pour le moment du moins, ne jurons de rien).

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 17 avril 2015 à 13h31

Bon, alex, en te répondant sur le sujet de pas vivre h24 en rapport avec l'autre, je suis pas objectif. D'abord parce que t'as raison, ya des gens qu'aiment ça (même des poly...) et ensuite parce que pour ma part, je pars de l'autre bout.

Maintenant, tu m'as l'air d'être un mec hyper sensible, avec des variation de confiance en soi selon tes dires.
Le fait d'avoir besoin de l'autre est pas une pathologie (moi je pense l'inverse, mais c'est moi le malade, là je me pousse à être sain), mais c'est aussi, surtout avec un geek qui vit déjà pas mal sur un territoire matériel restreint, une sclérose. A un moment, c'est difficile de faire la différence entre l'attachement sentimental à une forme fusionnelle du lien et un attachement plus névrotique, où on s'est protégé du dehors et du tiers plutôt qu'avoir appris à le gérer de mieux en mieux.

Si ça se trouve pour toi ce tri est déjà fait, ou alors une fois fait il laisserait quand même une base de foyer et de couple très solide après.
Tu as déjà une personnalité riche, indépendante, il ya de toute évidence moins de boulot sur toi-même à faire que ce qu'on rencontre chez plein de gens plus formatés. Mais je voulais souligner que le côté "mes valeurs, mon caractères perso, c'est ça épicétou" , plus c'est puissamment affirmé, plus le caractère défensif du truc me titille. Une fusion entre le Bien dans ces valeurs et le bon pour soi, ça peut marquer, quand ça s'exprime en temps de crise, une résistance à notre propre évolution.
J'ai l'idée, et je me l'applique pas forcément si bien que ça, mais elle me parait bonne, qu'on est pas quelque chose, comme-ci comme-ça, je ressens toujours ci toujours comme ça - on devient. Il y a des choses en nous qui changent plus lentement, des qui changent très peu, mais l'injonction "être soi-même" comme disent la pub et les chansons égotistes, ça peut aussi être morbide, pour soi et la vie autour de soi, puisque le moment où on arrête de changer, c'est de l'inertie.

Je sais pas si tu lis de temps en temps du bouquin un peu sérieux ? T'en as, je peux me tromper, les moyens intellectuels, si ce n'est culturels (pis ça s'acquiert avec l'envie par ailleurs).
Si c'est le cas, à propos du tiers, du rapport entre monde extérieur et relation amoureuse et des éléments à prendre en compte pour motiver son évolution, il y a deux bouquins que je te conseille :
- La déliaison amoureuse, de Serge Chaumier. C'est de la socio, le texte est cultivé mais pas savant, ça reste lisible sans avoir l'impression d'avoir manqué le cursus universitaire du gars pour ça, et il se penche sur des chansons, des traditions, pour décrire comment la définition du rapport amoureux a pas toujours été la même, a évolué.
- Bienheureuse infidélité, de Paule Salomon. Elle parle pas seulement de poly, mais plus de pourquoi il y a des incartades, des trucs qui sont pas dans le contrat de départ, comment ça se fait que ce n'est pas si destructeur qu'on le dit si souvent. C'est plutôt de la réflexion que de la psycho mode développement perso...

Et encore une fois, je voulais te remercier de dialoguer ici, de décrire les atermoiements, blocages et déblocages avec autant de franchise, sans hésiter à être paradoxal.
Ton fil est super enrichissant grâce à ces capacités de description et introspections, et au passage de ton aimée, qui montre la complexité et la sincérité du dialogue.
J'espère que toi-même, en te relisant, tu pourra(i)s enrichir ta propre expérience, te voir changer.
Ca ne garantit pas qu'un changement en toi et dans la situation sera bon pour votre couple, que ça mènera au poly, mais au moins qu'il y a là plus qu'un conflit de kikaraison : des gens qui grandissent.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

alex666

le vendredi 17 avril 2015 à 14h24

Alors je voudrais rebondir là dessus, je sais pas si je t'ai bien compris ou pas, mais pour le côté "mes valeurs" tout ça, tu as raison et tort. Raison parce qu'en effet, je l'affirme totalement, un peu une espèce de methode coué pour me rappeler ce que je veux conserver dans l'histoire, et tort parce que c'est aussi une façon de le sortir, de l'exposer, et d'y réfléchir. Certains choses que j'ai affirmé au début du fil, je les pense plus maintenant, et pourtant je peux te garantir que j'y croyais dur comme fer.

Après comme je disais à Polpop, j'ai aussi un vrai défaut à l'écrit, j'écris sur internet d'une manière ultra affirmative et péremptoire qd je répond aux gens. Et j'arrive juste pas à ne pas le faire. Par contre, derrière, il n'y a pas de jugement spécifique, surtout sur ce fil, ou pour le coup j'essaie de faire plus ou moins attention. Et en me relisant je vois pas que j'ai pas répondu forcément de facon super cool à angita ou cabosse, mais à l'oral, ça ne serait pas sorti comme ça. Et j'insiste une dernière fois sur le fait que je parle bien pour moi, et que leurs histoires sont les leurs, et je leur souhaite qu'elles se passent le mieux du monde. Et vraiment désolé si j'ai pu semblé agressif à certains c'est pas le but, et encore une fois je remercie tous les gens qui ont postés ici. Ca a été enrichissant et ça a permis en grande partie le chemin parcouru.

Ensuite, et c'est là ou on voit que j'écris pas génial, cabosse a pas tort, c'est juste dans le timing ou ça bloque rapport à ce qu'elle dit, le problème fusion/rigidité, je l'ai en fait depuis que tout a commencé. Je n'ai quasiment jamais été jaloux (heureusement pour le libertinage) et je ne l'ai jamais empêché de rien. Maintenant, je me retrouve souvent dans un cadre de boule au ventre alors qu'elle est simplement au travail, et Robert vivant à 500km, c'est pas comme si je pouvais vraiment m'imaginer des choses. Je suis en train de mettre un mot là dessus : "dépendance affective", il me semble que j'en éprouve très clairement, et qu'une bonne partie du travail est à faire là dessus avant toute chose, et que l'acceptation de la situation passera par ça. D'autant que je m'étais mis inconsciemment la pression sur la compersion, et là dessus j'ai mis la charrue avant les boeufs.

Niveau bouquin, j'ai commencé le guide des amours plurielles, je note ceux là pour après (j'ai aussi la salope ethique, comme à priori c'est tourné sexe, et comme on sait déjà qu'en dehors de tte notion de polyamour, nous avons décidé de reprendre le libertinage, seuls ou ensembles, je me suis dis que ce serait pas mal).

Mon fil je le relis quasi entier tous les 2/3 jours en fait, quand j'ai l'impression que ça stagne de mon côté, que les choses ne bougent pas, ça aide à prendre conscience que si de mon côté ça change bien, et que finalement la constante c'est quand elle me dit qu'elle m'aime et qu'elle veut faire sa vie avec moi (avec une petite place pour d'autres).

#
Profil

bonheur

le samedi 18 avril 2015 à 14h28

La place qu'une personne a dans notre coeur et la place concrète qu'elle a dans notre vie sont deux notions différentes. L'amour c'est l'amour. Vivre avec quelqu'un est autre chose. Certaines personnes s'aiment sans vie commune et ça leur convient parfaitement. Il arrive que "la vie commune" détruise l'amour.

#
Profil

LuLutine

le dimanche 19 avril 2015 à 03h36

A Cabosse : non non tu ne m'as pas "heurtée", le mot est bien trop fort.

J'avais juste envie de rappeler quelque chose qu'on essaye de faire au maximum par ici : ne pas trop sortir de généralités... :)

#
Profil

alex666

le lundi 27 avril 2015 à 13h23

Mini colère hier parce que Robert en a parlé à des gens qu'on connait, mais dans l'absolu ça c'est vite dilué. Mini-colère parce que moi j'avais pas choisi de leur en parler et parce qu'elle va voir les gens à qui il en parlé lors de leur prochain week-end, et qq part ça me donnait l'impression d'une "double vie". Après, à la réflexion, ben c'est ptete ça aussi le jeu hein, donc bon, ça c'est relativement vite dissipé.

Sinon la semaine a été sereine, tout va bien entre nous, je ne regarde plus leurs messages, elle me partage (beaucoup) ce qu'elle a envie de me partager de leurs échanges. On arrive dorénavant à en parler très tranquillement sans que ça nous empêche d'être très centré sur nous.

De mon côté pour leur prochain week-end, ce sera famille+amis+parc d'attraction avec mon fils, et du coup j'ai trèèès bon espoir que ça se passe bien. Le week end sera cette fois un peu plus court, deux nuits qd même mais elle rentrera bcp plus tôt (elle était rentré après minuit la dernière fois), et cette fois il n'y a pas d'optique de "c'était la dernière fois que je le voyais" donc la tristesse ne devrait pas pointé le bout de son nez.

Bref, deux semaines qui ont plutôt été bonnes (avec un gros accrochage certes, mais au vu des deux mois écoulés, c formidable), on commence à se dire qu'on tient le bon bout.

#

(compte clôturé)

le lundi 27 avril 2015 à 16h37

Merci pour ces nouvelles Alex, ça fait super plaisir. Continuez comme ça :-)

#
Profil

alex666

le lundi 27 avril 2015 à 16h48

Et c'est marrant tiens, parce qu'après tout, d'une part, je suis anonyme, et d'autre part, la bienveillance prévaut ici, mais j'osais pas en parler.

On a trouvé une solution qui marche très très bien pour les jours ou il y a des échanges un peu sulfureux entre eux. Solution à base de candaulisme, domination et féssée. Comme quoi finalement, chassez le naturel (libertin), et il revient au galop !

Ca nous a bcp rapproché dans le traitement de leur histoire, et ça m'a fait un bien fou en un sens car je me suis pas senti exclu de la situation. Finalement c'est un peu du gagnant/gagnant sur ce point là.

#
Profil

alex666

le lundi 11 mai 2015 à 14h19

Ce week end, c'était leur deuxième week end ensemble.

Les choses ont pas mal bougés entre les deux week ends.

D'un point de vue personnel, le week end c'est pas passé du tout de la même manière, la dernière fois j'étais triste et c'était un sacrifice à l'autel de son bonheur un peu. J'y trouvais rien pour moi et j'avais passé un sale moment. Ce week-end, on peut pas dire que j'étais en mode "chouette elle est pas là je fais ce que je veux" ou "chouette elle est heureuse", mais niveau grande nouveauté, c'était surtout du "je l'ai choisi aussi, et je suis pas obligé d'être malheureux" qui fait que si rien ne s'est passé de façon très naturel, et que j'ai dû beaucoup me botter les fesses, au moins j'ai réussi à m'amuser un peu, profiter de mes amis et de ma famille. C'était quand même moins bien que si elle avait été là, mais au moins, je suis pas resté prostré dans un coin.

De son côté c'était très différent aussi, ce qu'elle m'avait annoncé c'est passé, elle en est plus amoureuse. Du coup c'est une relation amicale avec sexe et tendresse en plus. Etrangement ça n'a pas vraiment bouleversé ma vision des choses.

Non ce qui l'a bouleversée, c'est que chose incroyable (pour moi du moins), la semaine passée une nana du boulot est venue me proposer d'aller boire un verre, m'a annoncé qu'elle avait été très déçu que je me marrie (y'a un an quand même) et qu'elle voudrait bien vivre du "réconfort" avec moi. Je cache pas que ma première réaction a été "banco" après l'avoir annoncé à ma copine. Qui a semblé bien le prendre. Puis on a creusé un peu quand même. Et toutes les inquiétudes que j'ai pu avoir, elle les a aussi. Peur de la "NRE" que je pourrais vivre avec elle, très très peur de la proximité (je peux la voir tous les jours). La discussion a pris un mauvais tournant, très surement à cause de moi, entre le fait qu'elle est des inquiétudes (à tête reposé je le comprend très bien) et ne me donne pas son assentiment pour vivre ce qu'elle, elle vit déjà depuis 3 mois. Elle ne m'a pas du tout demandé de ne pas la voir. M'a juste indiqué que la proximité allait rendre les choses très dur pour elle. Et que si c'était juste un one shot, elle en serait pas malheureuse. Du coup j'ai tranché et j'ai tué l'histoire dans l'oeuf. Au choses positives que ça aurait pu apporté, j'ai surtout préféré les choses négatives qui auraient pu se greffer alors qu'on finit enfin par voir le jour sur toute cette histoire.

Le problème au final, c'est que sortant finalement peu, je vois pas ou je pourrais rencontrer qqn si c'est pas au boulot, je vois aussi que j'ai pas spécialement envie de lui donner des sujets d'inquiétudes et que si j'ai pas vraiment son soutien, j'aurais pas envie de le vivre ces choses là (non pas que je l'ai pas eu, mais ses inquiétudes, aussi legitimes qu'elles soient, me bloqueront surement). Du coup depuis jeudi, sans colère sans rien, sans même de l'amertume, je commence à vraiment me dire que non, le poly c'est pas la bonne voie pour moi, que je pourrais pas la vivre. Sans compter qu'une fille qui me plait un minimum, qui sait que je suis en couple et qui me propose une histoire toute simple, j'aurais tendance à dire que ça va pas se représenter de si tôt tiens. Pour autant, je lui interdis pas de continuer. Le week end s'étant cette fois plutôt bien passé j'ai pas vraiment de besoin à ce niveau là. Juste je finis par penser que si elle le vit, et moi non, ça va finir par créer un déséquilibre qui sera pesant.

Au final ça change pas grand chose, juste que les qq trucs positifs que j'avais commencé à entrevoir pour moi dans le poly me semble vraiment très très loin dorénavant.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion