Polyamour.info

wolfram

wolfram

boulogne-billancourt (France)

www.trouples.fr

Participation aux discussions

Discussion : Femme Bi et poly amoureuse…vie à 3

Profil

wolfram

le lundi 25 août 2014 à 21h44

Mais non, ça existe :)
Pour notre part, nous vivons cela depuis plusieurs années maintenant.
En général, l'amour que l'on porte à chacun est un peu différent mais de façon transitive, ce qui a su nous émouvoir, peut émouvoir l'autre aussi !
Tous nos trouples (trois histoires sérieuses tout de même) se sont déroulées de la même façon, la fille est attiré par l'un et se retrouve amoureuse de l'autre par une heureuse contagion (et réciproquement).
S'aimer à trois c'est possible :)

Voir dans le contexte

Discussion : Alternatives au mariage/pacs ?

Profil

wolfram

le dimanche 24 août 2014 à 14h26

Message modéré pour la raison suivante : Lien externe auto-promotion.

Voir dans le contexte

Discussion : Femme Bi et poly amoureuse…vie à 3

Profil

wolfram

le mardi 05 août 2014 à 13h25

Message modéré pour la raison suivante : Lien externe auto-promotion.

Voir dans le contexte

Discussion : L'inventeuse du mot "polyamour" n'est plus...

Profil

wolfram

le dimanche 18 mai 2014 à 11h46

Elle était païenne et vivait en trouple... Le paganisme ouvre à la pluralité et au respect des modes de vie alternatifs.

Voir dans le contexte

Discussion : Vivre à 3

Profil

wolfram

le dimanche 18 mai 2014 à 11h43

Qu'est-ce qui pourrait vous freiner ? La différence d'âge ou le regard des autres ?
Il n'y a pas de raison de s'inquiéter, c'est comme toute relation, ce n'est qu'en essayant que l'on sait :)

Voir dans le contexte

Discussion : Je suis un nazi

Profil

wolfram

le mardi 25 février 2014 à 19h51

Une variable reliée à un ensemble dénombrable est discrète ! Les relations dénombrables sont donc discrètes et ça colle avec le : pour vivre heureux vivons cachés !
C'est beau et puissant les mathématiques :)

Voir dans le contexte

Discussion : Recherche conseils et témoignages

Profil

wolfram

le mercredi 05 février 2014 à 14h39

Attention, la différence entre individualisme et communautarisme n'est pas de moi mais date de l'opposition entre Durkheim et Weber.
Vivre en couple peut être totalement individualiste si c'est dans le sens de l'apôtre Matthieu qui voit le couple comme un seul individu.
Vivre seul peut être communautaire s'il s'agit de se donner aux autres pour le bien de l'ensemble.
Ce n'est pas le fait d'être entouré ou non qui fait le communautaire ou l'individuel mais le but poursuivi dans ses actions.
En ce sens, le trouple devient communautaire dès lors qu'il entre dans un projet de vie avec communauté de pratiques et auto-arrangements.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Peur de se lancer

Profil

wolfram

le lundi 03 février 2014 à 11h21

:) ça ne vous étonne pas qu'OctoberRed n'ait plus répondu depuis son premier message ???
Il me semble qu'il en est de même sur une autre discussion avec bisounours67 mais comme elle ne date que d'hier, c'est un peu court pour se faire une idée.
La question initiale était sur la possibilité de former un trouple polygynique. Merci à Gdf d'avoir cité mon article :)
Je pense malgré tout qu'OctoberRed aurait intérêt à aller voir dans un club échangiste et en couple, comment la réalisation du fantasme de l'amour à trois se passe... Ce n'est que pour la partie sexe mais si son couple se considère vraiment comme un "couple célibataire", le sexe pour le sexe ne leur est pas interdit et la façon de vivre cette expérience devrait les aider à avancer.
Pour GMO, je comprends que le terme "manipulation" puisse être connoté de façon négative mais communiquer est l'art d'influencer. Tout acte de communication est tentative d'influence. La manipulation positive est l'ensemble des moyens de communications qui permettent d'obtenir un objectif qui est bon pour l'autre mais qui ne pourrait être atteint par une description factuelle des tenants et aboutissants. Un exemple est l'enfant à qui on dit "une bouchée pour maman"... ce n'est pas pour maman mais pour lui, seulement, le temps qu'il comprenne, il sera anémié, définitivement carencé ou mort.

Voir dans le contexte

Discussion : Recherche conseils et témoignages

Profil

wolfram

le lundi 03 février 2014 à 10h51

Message modéré pour la raison suivante : Lien externe auto-promotion.

Voir dans le contexte

Discussion : Besoin d'avis

Profil

wolfram

le lundi 09 décembre 2013 à 22h31

Message modéré pour la raison suivante : Lien externe auto-promotion.

Voir dans le contexte

Discussion : L'homme moderne "généralement monogame"

Profil

wolfram

le mardi 03 décembre 2013 à 11h40

Siestacorta
Et de l'info claire disponible sur les mécanismes de la reproduction, ce qui compte aussi.

Cela n'est pas aussi sûr ;)
le nombre d'avortement est stable depuis son autorisation : à voir ici.

Voir dans le contexte

Discussion : L'homme moderne "généralement monogame"

Profil

wolfram

le mardi 03 décembre 2013 à 09h48

qu'en est-il de l'inné ou de l'acquis ?

S'il y a sélection des hommes à "grosses" gonades est-ce parce que la femme est volage de façon innée ?
On sait que l'homme s'attache à l'enfant qui lui ressemble (déjà citée dans un autre post). Pour la survie de l'espèce, il faut que l'homme s'investisse dans les premières années de vie au moins. Les plus couillus auraient-ils plus de chance de ressembler à la descendance ?
Mais alors, sachant que lors d'une infidélité, c'est le spermatozoïde de l'amant qui gagne, c'est donc l'amant qui est à même de se reproduire.
La femme aurait, d'après l'ouvrage cité plus tôt, usé de l'infidélité pour choisir l'homme le plus apte à la reproduction et si l'enfant, dans la majorité des cas, ressemble à l'amant, il sera délaissé par le père supposé et mourra si le père réel ne le prend pas en charge. Cette multiplication des relations devrait conduire des hommes à être seuls et d'autres à devenir polygames.
Il y aurait donc une infidélité féminine innée et une capacité gonadistique acquise ?

En revanche, il reste à regarder le dimorphisme...

L'indice de Manning qui pousse l'homme à la dominance et à la multiplication des activités sexuelles ne peut être transmis de père en fils puisqu'il dépend du taux de testostérone utérin durant la gestation.
Un facteur de polygamie serait donc inné mais non reproductible ?

Pour l'usage de la contraception, il a toujours été répandu ainsi que l'avortement et l'égypte (très liée à l'Europe puisque dominée durant les derniers siècles par les Ptolémée) avait tout inventée.

Voir dans le contexte

Discussion : L'homme moderne "généralement monogame"

Profil

wolfram

le lundi 02 décembre 2013 à 09h50

Merci pour ce lien !
C'est dommage que l'on ait pas le résultat de l'étude mais l'idée de mesurer le taux de polygynie (visiblement) par la recombinaison des chromosomes X est excellente !
Une autre voie d'accès serait de travailler sur l'indice de Manning. Chez les chimpanzé, la polygynie se retrouve chez ceux qui ont le plus faible indice de Manning.
Le dimorphisme semble aussi très important pour déterminer la capacité de l'espèce à la polygynie.
Sur les trouples polygynique que je connais, le dimorphisme est généralement important mais je ne sais pas si nous pourrions faire une étude pour confirmer ce particularisme et le généraliser. De même, le dimorphisme en faveur de la femme se retrouve-t-il dans la polyandrie ?
En gros, indice de Manning faible et grande différence de taille entre homme et femmes (en faveur de l'homme) favorisent-ils la polygynie ?
On ajoute à cela la pan-sexualité de la femme démontrée par Chivers et on obtient un trouple harmonieux ???
Ah, la science :)

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamour, trouple et jalousie… essais et errances

Profil

wolfram

le lundi 25 novembre 2013 à 23h36

Cela doit dépendre des gens...

Pour ma part, le trouple nous est tombé dessus par hasard et ce mode de vie nous a semblé si heureux que nous nous aspirons à le vivre mais comme pour un couple (beaucoup veulent être en couple même s'ils ne savent pas avec qui encore), il n'est pas évident de rencontrer la bonne personne et aujourd'hui nous ne savons pas si nous sommes un couple célibataire ou si nous sommes en trouple avec une polyamoureuse. Simplement, une situation qui ne nous satisfait pas mais qui tient par l'amour... On peut s'aimer sans avoir les mêmes aspirations.

Et ici même, il nous a été donné de rencontré une jeune femme qui cherchait à vivre cette expérience... ce n'est pas allé au delà du sexe mais c'était parce que ce n'était pas nous et ce n'était pas elle ;)

Le trouple demande un projet de vie, la volonté de construire à trois ce qui n'est déjà pas l'aspiration dominante à deux...

Pour votre histoire, il faudrait voir quelles sont les aspirations vraies de Flower car dire qu'on y croit pas cache autre chose... peut-être une volonté de substitution ou encore, une passion éteinte sans oser le dire !

Je crois aussi beaucoup à la nuisance de l'amour-propre !

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamour, trouple et jalousie… essais et errances

Profil

wolfram

le lundi 25 novembre 2013 à 14h33

Bonjour,

Ce message est plus à destination de Capitaine !

J'ai vécu la même chose et ai déjà eu à trancher ; je confirme que c'est épouvantable mais nécessaire parfois !

Le trouple polygynique demande de ta part un effort supplémentaire car c'est la testostérone qui te pousse à être un livre ouvert or personne n'a besoin de savoir pourquoi tu les aimes toute les deux, surtout pas elles, que tu les aimes suffit.

Imagine toi avec des enfants et leur expliquant ce que tu aimes chez l'un ou chez l'autre ; tu te doutes qu'il ne suffirait que d'évoquer une qualité ou une différence pour créer un malaise chez eux et une compétition !

De toute façon, il y a d'autres handicaps dans votre histoire. La distance crée de la frustration par exemple !

Si Elf croit encore au trouple, cela démontre son engagement et c'est primordial. Fait ton travail, ne commet pas les mêmes erreurs que moi et parle avec Flower. Tu peux lui rappeler les moments heureux à trois mais surtout la complicité qu'elle a eu avec Elf.

Il faut que tu leur apprennes à ce retrouver et que cela se fasse sans arrière pensées. En gros, il faut être médiateur ;)

Il y a une dose de malentendu dans votre histoire et ce serait dommage de ne pas les résoudre. Si j'ai créé mon site Web c'est bien parce que nous sommes toujours dans le regret de ne pas avoir eu le recul nécessaire pour ne pas laisser exploser des situations qui n'avaient pas lieu d'être !
Quand on pense que pour notre plus belle histoire il aurait simplement fallut que je m'investisse un peu plus dans tout ce qui est ancillaire et prendre le temps d'éduquer notre compagne à cela, tu te dis que c'est vraiment très con !

L'amour est quelque chose de si précieux et je ne crois pas qu'il disparaisse aussi facilement mais il se cache sous des tonnes de malentendus et surtout d'amour-propre, si tu les aimes toute les deux, assieds-toi déjà sur le tien et fait preuve de fermeté envers Flower si nécessaire car elle n'est pas prête à tout quitter pour se retrouver avec vous à trois, alors en quoi serait-elle plus prête à deux ?

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamour, trouple et jalousie… essais et errances

Profil

wolfram

le vendredi 22 novembre 2013 à 21h59

Bonsoir Driver et LuLutine, ne croyez-vous pas que votre intervention au sujet de la comparaison et du besoin peut passer pour un jugement ?
Il me semble que cela pourrait bloquer l'expression du Capitaine ;)

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamour, trouple et jalousie… essais et errances

Profil

wolfram

le vendredi 22 novembre 2013 à 10h53

Cette situation n'est pas simple et pour l'avoir vécue, elle peut déboucher sur des décisions radicales. Dans notre cas, il m'a fallut privilégier notre relation de couple initiale à mon coeur défendant.

Dans une histoire d'amour, il y a parfois un moment où les hormones s'emballent mais la maturité devrait nous apprendre à gérer cela.

En vous comparant par maladresse, Capitaine est passé du trouple à la simple polygynie parallèle. C'est sont rôle de réguler et de donner le ton de la relation ; la comparaison entraîne la compétition.

Vouloir vivre des choses à deux est important mais doit se faire avec équité, c'est à dire qu'il faut aussi construire des souvenirs commun entre toutes les combinaisons possibles de ce deux. Le problème est que Capitaine risque de partager le quotidien avec toi et de créer du souvenir avec Flower. Cela crée un enchaînement systémique, chacun de ses bons souvenirs pousse à chercher à en créer d'autres au point d'oublier la relation à trois et les deux autres relations à deux.

Cela demande donc de la maturité et du recul pour provoquer les conditions de cette équité relationnelle. Capitaine aurait pu ou pourrait, par exemple, vous offrir à toute les deux, une soirée ou un week-end dans un lieu qui vous correspond et qui lui est étranger pour que son absence soit logique. J'ai constaté que certains spectacles ou lieu passionnent mes compagnes et me laissent froid (euphémisme).

Vous est-il possible encore de dialoguer à trois plutôt que de vous enfermer dans du Feydeau ?

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamour, trouple et jalousie… essais et errances

Profil

wolfram

le mercredi 20 novembre 2013 à 22h14

Message modéré pour la raison suivante : Lien externe auto-promotion.

Voir dans le contexte

Discussion : Je ne sais plus trop...

Profil

wolfram

le lundi 11 novembre 2013 à 23h42

Message modéré pour la raison suivante : Lien externe auto-promotion.

Voir dans le contexte

Discussion : Poly + non poly = voie sans issue

Profil

wolfram

le mercredi 25 septembre 2013 à 18h12

Nous, ce serait plutôt paradoxal, nous sommes en trouples avec un couple mono et une amoureuse poly...
Nous le vivons bien mais c'est sûr qu'il y a une frustration de la part mono du trouple...
Le truc, c'est que nous nous aimons et que cela est plus fort que cette frustration. Quand nous enfermons notre poly dans notre désir mono (ou duo ?), ça clash au bout d'un temps car elle ne le supporte pas.
Au bout d'un temps, la partie mono se laisse aller à rencontrer à nouvrau, nous tombons sur une mono et c'est la rupture avec notre amoureuse...
En fait, ça fait depuis 2007 que ça dure !
Je dirais, laissons les mono avec les monos et les polys avec les polys... sauf s'ils s'aiment ;)

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion