Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Le polyamour est il féministe ?

#
Profil

Nounours

le mardi 13 avril 2010 à 16h59

lam
Bon, eh ben j’utilise ma liberté pour vous dire que je suis très déçue. J'aurais bien aimé que le fil parte sur des exemples concrets, et qu'une discussion s'installe. Sauf que ça implique de réfléchir et se regarder le nombril pour trouver des exemples dans sa vie. Ca c’est pas agéable pour sur.… Dommage :-/

Il faut bien commencer par la théorie et le choix des mots avant de passer à la pratique!
Je suis quand même un peu d'accord avec toi! (+)

Albert Einstein:
La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information.

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 13 avril 2010 à 17h39

Oki, allons voir par cet angle.

lam
Donc tu te sens exclu par le mot «  féminisme »,

C'est quand une question sur des expérience particulières est motivée par une réponse programme que je me sens exclu.
J'ai, oui-bon-j'avoue, une vision subjective et déformante du féminisme, mais je ne me sens pas exclu par "le désir d'égalité entre hommes et femmes".

Donc oui, le sens du mot varie, et c'est dommage de se gourrer de débat là dessus...

lam
et pourtant dans ta démarche polyamoureuse la question de genre doit bien titiller quelque part ?

Hm...
Première association qui me vient à l'esprit entre mon genre et mon choix amoureux : "t'es polyamoureux parce que comme tous les mecs t'es coureur". Donc : moi je vais forcément pêcher égoïstement parce c'est ma nature de mec d'être un salopard, et elle comme fille elle va forcément désirer construire, s'abonner au futur protecteur de sa matrice.

Je pense que le polyamour est anti-sexiste de ce point de vue, puisqu'il oblige en mettant chacun à égalité, à relativiser ces "rôles " pré-écrits. Plus largement, ces histoires pré-écrites.

Ca se rapproche d'un paragraphe du post du début de boucledoux, sauf que pour moi, le "rôle don juan" contient une part valorisante, mais aussi très enfermante. Je séduis plus, donc j'aime moins ou moins bien q'une femme, comme tous les mecs depuis la nuit des temps...

#

(compte clôturé)

le mardi 13 avril 2010 à 17h40

@Eric:

Personne ne peut rien apporter à personne de force; on ne peut qu'offrir, en se tenant prêt toutefois à voir la proposition déclinée.

De même, tu n'as rien fait "de force" avec moi, si tu as pu faire quelque chose, c'est que je t'y ai autorisé, d'une manière à une autre.

Donc tu peux t'attendre à ce que je te réponde que savoir ce que tu penses à mon sujet, je n'en veux pas.

@Nounours:

Squatter l'espace de la relation avec sa problématique, ce n'est pas fair-play je trouve. Et c'est normal, très normal de ne pas vouloir s'impliquer, quand on n'est pas concerné. Et c'est une politesse de ne pas se mêler des affaires des autres, et même une affaire de respect humain, que de ne pas faire d'ingérence.

Tu vois l'idée? A quoi tu pensais quand tu parlais d'équité? Moi je pensais à garder sa m... pour soi, bêtement.

#

(compte clôturé)

le mardi 13 avril 2010 à 17h52

lam
Je comprend tout à fait que le mot puisse te donner des boutons. Mais au delà de la forme le fond n’est-il pas intéressant ? On va bloquer sur le mot ? Dommage à mon sens.

Un peu de déblayage est nécessaire parfois, avant de pouvoir repartir plus large. Je tente de penser moins étriqué que la proposition de départ oui/non, ou que ce dans quoi le mouvement (pas le mot!) enferme en étant constamment référencé par des textes divers. Alors que, oui, moi aussi, c'est le vécu qui m'interpelle.

On est raccord sur les expériences propres pour parler de ce qui nous intéresse.
Et alors, les rapports genrés, dans votre vie, c’est comment ?

Les rapports genrés... ben, dans le sens où les féministes qui ont tenté de m'inclure m'ont insupportée sur la question, justement, c'est une expérience fondamentale qui a marqué ma vision et ma progression face à cette interrogation. Par exemple, désigner la levrette comme un instrument de soumission donc une position inadmissible pour toute femme libre qui se respecte, ça c'était le sommet du blues...

Du coup, ça freine pas mal, ce genre d'injonctions. J'ai pas fini d'en découvrir encore les retombées... même si, comme ça, au jugé, je dirais que 97% est nettoyé.

#
Profil

Nounours

le mardi 13 avril 2010 à 19h50

Clementine
@Nounours : Squatter l'espace de la relation avec sa problématique, ce n'est pas fair-play je trouve. Et c'est normal, très normal de ne pas vouloir s'impliquer, quand on n'est pas concerné. Et c'est une politesse de ne pas se mêler des affaires des autres, et même une affaire de respect humain, que de ne pas faire d'ingérence. Tu vois l'idée ? A quoi tu pensais quand tu parlais d'équité ? Moi je pensais à garder sa m... pour soi, bêtement.

Excuse moi clémentine, j'ai dû rater un train, une explication de texte en MP si tu veux bien, j'ai certainement dit une grosse connerie pour te voir aussi froissée, mais là ???

#

(compte clôturé)

le mardi 13 avril 2010 à 20h21

Mais... heu... je suis pas froissée... je pensais que t'allais capter que c'était le développement du post "je veux pas du machin qu'on veut me fourguer".

Bon, je passe en mp.

#

(compte clôturé)

le mardi 13 avril 2010 à 20h46

Ouah, tordant, c'est le truc dont je pensais que ça allait tout clarifier qui a mis l'encre en bouteille... bon... c'était la merde de personne en particulier, que ce soit bien clair ^^

#
Profil

lam

le mercredi 14 avril 2010 à 03h20

Cooool ! ! ! ! ! ! !
Boucledoux (trop fou ton pseudo ;-) )Clèm, Siesta, Nounours, Eric4!, Lilie, Ericàla plage (on est en avril :-S ) et tout les autres, sorry si j'en oublie, je vous aime <3 <3 <3 <3 <3
pas la force d'en dire plus, si ce n'est que OUI ON AVANCE :-) ;-) TOUT-ES-S

MERCI d'exister

I love U girls and guys and bi and polyamorous and homo and trans and humanity as a whole...

all of us are a bit of humanity, yes we do exist , we are here! fucking here & now!

Let's change our reality and so change the world!

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

lam

le mercredi 14 avril 2010 à 03h28

OK je suis bourrée et utopiste mais ça fait du bien,

MERCI d'être là

<3

#

(compte clôturé)

le mercredi 14 avril 2010 à 09h45

:-D
Ca fait du bien de te lire aussi joyeuse. <3

#

(compte clôturé)

le mercredi 14 avril 2010 à 10h45

Lam, ça va au réveil? Gueule de bois, ou toujours aussi réjouie?

#
Profil

Junon

le mercredi 14 avril 2010 à 15h20

Mais nous aussi , on t'aime Lam!
Bourrée, je suis à 100% sur la même longueur d'ondes que toi!

#
Profil

lam

le jeudi 15 avril 2010 à 09h51

Merci les filles <3

Clementine
Lam, ça va au réveil ? Gueule de bois, ou toujours aussi réjouie ?

ben hier à 8h au boulot, j'en menais quand même pas large :-S et pî du coup je me suis bien trainée au boulot, efficacité en berne!
Par contre aucun regrets, c'est bon de faire n'importe quoi! c'est drôle dles trucs fous comme se laisser trainer dans une soirée, chanter jusqu'à 3h, croiser une très chouette fille, rentrer décalée et quand même reprendre sa casquette de travailleuse 3 ou 4h plus tard.
Les journées sont trop courtes, repoussons la nuit (ou le boulot!) ;-)

#
Profil

MelleChat

le jeudi 15 avril 2010 à 10h23

Au départ, je ne me sentais pas de participer.
Et puis hier, en prenant le train, j'ai réfléchi. Et je me suis dit que ... tout dépendait de ce qu'on entend par "féminisme".
Si "féministe" est le caractère de ce qui montre que les femmes sont les égales des hommes et qu'elles ne sont plus reléguées à la cuisine, qu'elles ont le droit de décider de leur vie et d'assumer leurs désirs, alors oui, le polyamour est féministe.
Ceci dit, je suppose aussi qu'il peut exister des relations polyamoureuses au sein desquelles la/les femme/s est/sont encore et toujours mise sous tutelle de leur/s mec/s et qu'au lieu d'obéir à un elles obeissent à plusieurs...
Alors l'avancée féministe... A voir. Ca dépend, je suppose.
Par contre, au niveau personnel, si "féministe" veut dire "qui me donne plus de latitude de vivre en tant que Femme" (selon ma définition personnelle de la femme que je suis et veux être), alors oui.
Le polyamour me permet d'être une femme plus accomplie à mes yeux en ce que je vis, avec deux hommes différents, deux femmes différentes...qui habitent toutes deux en moi.
Je suppose que certaines mono arrivent à faire vivre "toutes les femmes en elles" avec un seul homme...ou qu'elles n'en éprouvent pas le besoin.
En ce qui me concerne, l'excès fait partie de ma vie. Je suis "trop" de manière générale. je ne pourrais pas supporter de devoir brider toutes ces femmes en moi... Et certaines d'entre elles ont envie d'un homme à leur côté.
Bon, après, il y a des considérations plus altruistes, mais je sortirais du cadre du fil.

#
Profil

ERIC_48

le jeudi 15 avril 2010 à 12h24

MelleChat
Ceci dit, je suppose aussi qu'il peut exister des relations polyamoureuses au sein desquelles la/les femme/s est/sont encore et toujours mise sous tutelle de leur/s mec/s et qu'au lieu d'obéir à un elles obeissent à plusieurs...

Pour que ça existe vraiment, il faudrait que plusieurs hommes lui donnent les mêmes ordres en même temps.

Ca me parait assez clair que c'est théoriquement possible mais que dans les faits, une polyamoureuse ne peut pas être sous les ordres de plusieurs amoureux.

Par contre, être plus particulièrement sous les ordres d'un de ses amoureux, et en seconde priorité des autres, effectivement ça à l'air possible. Mais il faudrait que le premier lui donne l'ordre d'être poly alors. Hum.

#
Profil

mandarine

le jeudi 15 avril 2010 à 12h27

Une poly amoureuse en principe et libre et n a donc pas a etre sous la tutelle d'un mec quel qu il soit!
enfin d apres moi c est ca la base du poly amour

#
Profil

lam

le jeudi 15 avril 2010 à 12h41

ERIC_48
Pour que ça existe vraiment, il faudrait que plusieurs hommes lui donnent les mêmes ordres en même temps.

Ca me parait assez clair que c'est théoriquement possible mais que dans les faits, une polyamoureuse ne peut pas être sous les ordres de plusieurs amoureux.

Hum.
Je comprends pas tout. Peu de nuances.

Pour être sous l'influence de quelqu'un, lui obéir sur certains aspects, il n'y a pas forcément besoin que cette personne "donne des ordres" de manière explicite. On influence d'ailleurs les autres plus souvent par le non dit que par le dit....

ERIC_48
Par contre, être plus particulièrement sous les ordres d'un de ses amoureux, et en seconde priorité des autres, effectivement ça à l'air possible. Mais il faudrait que le premier lui donne l'ordre d'être poly alors.

Et on peut être influencé-e-s sur certains aspects par les autres mais pas forcément sur toute notre personnalité et notre vie.
On est tous influencé-e-s par les autres mais chaque personne garde quand même du libre arbitre, au moins en pensée si ce n'est pas en pratique.

Je suis d'accord avec MlleChat sur le fait qu'être poly n'est pas forcément une garantie de sortir concrètement des modèles genrés de rapport aux autres.

#
Profil

Junon

le jeudi 15 avril 2010 à 12h58

Absolument. Tout comme appartenir à une "minorité" amoureuse ne garantit pas la tolérance présupposée.

#
Profil

MelleChat

le jeudi 15 avril 2010 à 15h58

mandarine
Une poly amoureuse en principe et libre et n a donc pas a etre sous la tutelle d'un mec quel qu il soit !
enfin d apres moi c est ca la base du poly amour

D'après moi, c'est la base du respect et de l'égalité des hommes.
Quand on voit ce que ca peut donner...
Et bien je commence à penser que ce qui "d'après moi" est "normal" ou "évident" ne l'est vraiment pas pour tous.
Et quand je vois comment certaines femmes (moi y compris!) se soumettent encore et toujours à des diktats genrés, je pense qu'il n'est pas saugrenu de penser que le polyamour ne fait pas exception.

#
Profil

MelleChat

le jeudi 15 avril 2010 à 16h05

ERIC_48
Pour que ça existe vraiment, il faudrait que plusieurs hommes lui donnent les mêmes ordres en même temps.

Ca me parait assez clair que c'est théoriquement possible mais que dans les faits, une polyamoureuse ne peut pas être sous les ordres de plusieurs amoureux.

Par contre, être plus particulièrement sous les ordres d'un de ses amoureux, et en seconde priorité des autres, effectivement ça à l'air possible. Mais il faudrait que le premier lui donne l'ordre d'être poly alors. Hum.

Pour que quoi existent vraiment? Les femmes soumises?
Ouvrons les yeux : il y en a encore plein, et nul besoin d'avoir un homme autoritaire en face. Encore plein de femmes se soumettent plus ou moins consciemment à ce qu'elles pensent qu'on attend d'elle, sans passer ces exigences au filtre de leur réflexion.
Alors quoi, le polyamour havre de paix, miraculeusement épargné par la bêtise des uns et des autres et uniquement composé de gens toujours réfléchis et parfaitement respectueux de tous les principes auxquels ils déclarent se conformer? Je n'y crois pas :)

Le féminisme, en plus d'être un beau mot et un mouvement dont je connais assez mal l'histoire (mais qui a probablement été abordé dans ce fil), c'est avant tout un quotidien : un quotidien de femme en face d'un quotidien d'homme.
C'est de ce quotidien là que je prétends parler, enfin au sujet duquel je prétends émettre des hypothèses, pas de principes généraux humanistes, ideaux de tolérance et de respect, même si, nous sommes bien d'accord, ils ont une valeur conséquente dans la gestion d'une vie.

Je trouve incroyable qu'on puisse parler de féminisme sans parler de quotidien (tout comme on se permet de parler d'autres idées idéales - :) - sans examiner comment ils se vivent, au quotidien).

Et dans ce quotidien, il ne me parait pas "impossible" qu'une femme se soumette/soit soumise à la volonté plus ou moins claire d'un ou plusieurs hommes.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion