Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Le polyamour est il féministe ?

#

... (invité)

le jeudi 27 mai 2010 à 14h13

... de Benoîte Groult, ma chérie-chérie aussi: "Les vaisseaux du coeur".

#
Profil

aime_mi_trente

le jeudi 27 mai 2010 à 14h20

Livre culte évidemment, mais je pense qu'il parle plus à une femme qu'à un homme, pour qui ce n'est pas forcément le bon point d'entrée (alors qu'il devient plus facile à lire quand on connait le parcours de l'auteur)

#

... (invité)

le jeudi 27 mai 2010 à 21h37

Cher ....,

je te rassure, c'est une impression personnelle relative à ton expérience. Quant à mon expérience des femmes qui partagent cette attirance commune à de nombreux hommes - les femmes - elles se situent souvent bien au-delà de la question des genres. Il n'y a le plus souvent chez elles aucune revendication d'une identité féminine ou masculine. Le phénomène LGBT se présente davantage comme un phénomène d'émancipation de la question des genres, soit un phénomène de pensée en dehors du cadre des genres. De fait, si le phénomène LGBT participe d'une importante pensée sur les genres, c'est pour montrer qu'il s'agit à l'origine de construction sociale... BlaBla et Bla.

Pour le reste, il n'y a chez elles pas plus de tendance "monogame" qu'ailleurs...

... toutes proportions gardées à mes expériences personnelles.

#

.... (invité)

le samedi 29 mai 2010 à 18h03

Me rassurer? Quelle blague! Mignardise ou condescendance? :-)))

Je côtoie depuis longtemps des couples de gays et de lesbiennes (depuis 20 ans pour certains), je vois les couples se faire et se défaire, et mon constat, c'est que les garçons, même en couple, sont nettement plus portés à se tolérer de la frivolité, alors que les filles recherchent une stabilité incluant la fidélité... Ou alors, il faut croire que je choisis mes amies et amies parce qu'ils ont ce côté-là avéré, chacun du côté de leur genre et de leur orientation? Très peu probable...

#
Profil

titane

le samedi 29 mai 2010 à 18h57

Je ne crois pas que l'amour multiple soit plus feminin que masculin... Ou plus féministe que machiste.

Il y a autant de tout ça que dans le monomachin.

Par contre il y a plus d'espace et de libertés pour que nos cotes féminins et masculins s'expriment de mille façons...

Plus de liberté c'est plus de créativité , non ?

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

ERIC_48

le samedi 29 mai 2010 à 19h52

Ou plus de spontanéité, vas savoir !

#

... (invité)

le samedi 29 mai 2010 à 23h42

Ni l'un, ni l'autre, différence de génération probablement. (J'en resterai là.)

#
Profil

titane

le dimanche 30 mai 2010 à 08h33

aime_mi_trente
Livre culte évidemment, mais je pense qu'il parle plus à une femme qu'à un homme, pour qui ce n'est pas forcément le bon point d'entrée (alors qu'il devient plus facile à lire quand on connait le parcours de l'auteur)

Je ne suis pas sur... Les hommes découvrent l'écriture "féminine" et des Benoite, Francoise, ou Anna nous parlen'y de plus en plus, nous révèlent une partie de nous... Certains hommes libèrent même leur "écriture féminine"... Mais c'est un autre sujet non ?

#
Profil

aime_mi_trente

le dimanche 30 mai 2010 à 16h49

Titane, je suis évidemment d'accord avec toi. Je ne dis pas que l'écriture de Benoite Groult ne parle pas aux hommes (puisque c'est une de mes héroïnes absolues), juste que CE livre précis ("Les vaisseaux du coeur") parle plus aux femmes qu'aux hommes, au moins quand on n'a pas encore lu de livre où BG évoque sa propre vie. Tant il est vrai que ce livre est écrit à la 1ère personne, même s'il contient une part d'imaginaire et de fantasme (assez peu cela dit quand on a lu "Journal à quatre mains" où elle décrit entre autres ses relations avec les militaires nord-américains basés à Paris à la Libération).

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

titane

le dimanche 30 mai 2010 à 17h21

J'avais bien compris et j'ai lu ce livre avec plaisir. Certains passages sont même très "masculins" dans les détails parfois crus. Mais l'écriture est bien féminine selon moi.

Beaucoup plus d'émotions non dites mais subtilement partagées.

#

.... (invité)

le lundi 31 mai 2010 à 10h59

Cher ... (invité),

... (invité) Ni l'un, ni l'autre, différence de génération probablement. (J'en resterai là.)

Ca doit être ça. On en recausera dans quelques années... quand tu seras sec derrière les oreilles et que moi au contraire, je me ruinerai en crème antiride ou en injections de collagène pour me déplisser au même endroit, hi hi...

...mais la différence de perception restera probablement la même, l'évolution de la situation étant quand même bien présente, et vu que nous fréquentons probablement des générations différentes.

#
Profil

Siestacorta

le lundi 06 juin 2011 à 10h52

C'est pas tout à fait pile poil dans le sujet, mais un petit lien qui peut chatouiller la fibre du débat sur féminisme/société chez nous :

www.rue89.com/2011/06/05/les-minangkabau-dindonesi...

En fait, d'habitude, la monogamie et le patriarcat sont intimement liés par la question de la transmission de la propriété.
Existe-t'il des traditions culturelles, qui, un peu comme celle-ci, permet de résister aux valeurs machocrates ?
Et d'autres qui seraient susceptibles d'être plus "sensibles" que d'autres à la proposition de valeurs plus égalitaires, comme le polyamour ? (/ à la polyginie et à la monogamie patriarcales...)

#
Profil

Junon

le lundi 06 juin 2011 à 13h40

Même constat de mon côté concernant les lesbiennes. Je déteste faire des généralités mais force m'est de reconnaître que celles que j'ai croisées/aimées étaient plus monogames que je ne le serais jamais (et par effet de ricochet, peu inclines à s'engager dans des relations avec des femmes bi, par peur de l'infidélité chronique supposée de celles-ci)

#
Profil

Junon

le lundi 06 juin 2011 à 13h44

Siesta, je crois que les Mosso de Chine vivent ainsi. Les pères ne sont souvent que des géniteurs, déchargés de l'éducation des enfants et ne peuvent se marier. par contre, femmes et hommes peuvent avoir plusieurs compagnons/compagnes.

#
Profil

lam

le jeudi 09 juin 2011 à 13h21

Junon
Même constat de mon côté concernant les lesbiennes. Je déteste faire des généralités mais force m'est de reconnaître que celles que j'ai croisées/aimées étaient plus monogames que je ne le serais jamais (et par effet de ricochet, peu inclines à s'engager dans des relations avec des femmes bi, par peur de l'infidélité chronique supposée de celles-ci)

hum. Je ne crois pas que les lesbiennes soient plus mono que les hétéros,
par contre je pense (et observe de manière personnelle) que les bi-e-s sont discriminé-e-s dans les milieux homos.

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 09 juin 2011 à 14h36

lam si t'as l'occasion, va voir le spectacle "la lesbienne invisible". Elle parle notamment de la façon d'aimer des lesbiennes, et franchement, même si j'aimerai, mettre du poly là-dedans semble pas évident.

Par contre, ça me donne l'idée que c'est avec des communautés "bi" et des "libertins variante "chambre à part", c'est à dire les gens pas monos, qui sont finalement un peu décalés dans leur propre milieu, et ont en commun avec nous des attentes multiples mais à l'ouverture "éthique" au delà d'une question "physique".

(non mais on va pas les aborder avec des grands mots comme ça, hein, si vous arrivez à me dire ça clairement, allez-y : je suis pas bi, et pas libertin, donc j'ai pas la pratique de leurs mots, même si j'ai l'intuition qu'on peut faire des trucs ensemble...)

(et non, je suis pas excluant des autre formes de sexualité, choix affectifs... Je crois qu'il y a des milieux où notre truc passera bien et facilement, et d'autres où la promotion rencontrera plus la question de la monogamie).

#
Profil

lam

le jeudi 09 juin 2011 à 14h49

Salut Siesta,
J'ai vu le spectacle océanerosemarie, et je me suis bien poilée. Faut pas oublier que chacun-e parle de ce qui le/la concerne. Autrement dit dans ce spectacle elle parle des difficultés rencontrées par les lesbiennes en général mais aussi par les lesbiennes 'lipstick' (d'apparence 'féminine' qui colle avec les codes hétéro).
Donc faut pas croire que les lesbiennes sont comme ci ou comme ça, y'a des tendances mais pas d'homogénéité. Du coup je ne suis pas d'accord avec ton expression "la manière d'aimer des lesbiennes", c'est comme si on disait "la manière d'aimer des hétéros".

Bref, je crois que globalement la majeure partie des gentes est mono, que ces personnes soient hétéro ou LGBTIQ ou autre, :-)

Siestacorta
Par contre, ça me donne l'idée que c'est avec des communautés "bi" et des "libertins variante "chambre à part", c'est à dire les gens pas monos, qui sont finalement un peu décalés dans leur propre milieu, et ont en commun avec nous des attentes multiples mais à l'ouverture "éthique" au delà d'une question "physique".

alors je sais pas si je fais partie du "nous" poly que tu utilises ici, mais en tout cas je pense que ma bisexualité (ou même pansexualité) je l'ai en commun avec moi même ;-)

et vu comme les bi-e-s sont invisibles c'est déjà pas mal, heureusement il y a aussi les 'straight ally' (hétéro gay friendly je crois qu'on dit en français), même si illes ne sont pas majoritaires en ce moment sur ce forum

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 09 juin 2011 à 14h55

Ben si tu es sur le forum et que tu me réponds, je te considère pas nécessairement polyamoureuse, mais au moins intéressée par la question du polyamour.
Le "nous", c'est ça.

Effectivement je n'ai pas la bisexualité en commun avec toi., et bon, c'est comme ça et pas très grave, je crois, si chacun de nous prend son pied, c'est même plutôt une bonne nouvelle.

Sinon, la bisexualité de la pansexualité ont quand même quelque chose en commun avec le polyamour, quitte à ce que ce soit à un point très minimaliste, ça demeure réel...

#
Profil

lam

le jeudi 09 juin 2011 à 14h57

Siestacorta
Sinon, la bisexualité de la pansexualité ont quand même quelque chose en commun avec le polyamour, quitte à ce que ce soit à un point très minimaliste, ça demeure réel...

:-) (+) <3

#
Profil

pierre

le lundi 08 octobre 2012 à 19h58

Après longue réflexion avec moi-même, la réponse est :
non.
:-)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion