Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Le polyamour est il féministe ?

#
Profil

Tchu

le mardi 11 mai 2010 à 11h16

Je crois sincèrement qu'on peut être féministe et être un homme, homosexuel de surcroit.

#
Profil

Boucledoux

le mardi 11 mai 2010 à 14h12

Tchu
Je crois sincèrement qu'on peut être féministe et être un homme, homosexuel de surcroit.

merci Tchu (+)

#
Profil

ERIC_48

le mardi 11 mai 2010 à 14h15

On peut tomber d'accord la dessus, une fois n'est pas coutume.

#

(compte clôturé)

le mardi 11 mai 2010 à 15h48

Et bien je pense que comme la question de départ est "le polyamour est-il féministe", et non pas "peut-on être un homme, hétéro/homo, et féministe", faut replacer l'église au milieu du village.

Le polyamour libère de pas mal de choses, genre, sexe, orientation, etc, tout confondu.

Donc en ce sens, il n'est ni plus ni moins féministe que toute démarche visant à élargir son champ de vision, et à acquérir plus de liberté intérieure.

#
Profil

ERIC_48

le mardi 11 mai 2010 à 20h56

Donc, pour toi, le polyamour est féministe, ni plus ni moins.

#

(compte clôturé)

le mardi 11 mai 2010 à 21h37

Non.

#
Profil

Tchu

le mardi 11 mai 2010 à 22h12

Le polyamour est.

(Des fois, souvent, je trouve que ça n'a pas besoin d'avantage d'explications)

#
Profil

Siestacorta

le mardi 11 mai 2010 à 22h43

Le polyamour est un satori, une vérité révélée, et remet ton niqab steuplé.

#

(compte clôturé)

le mardi 11 mai 2010 à 23h44

Ouah. On se met au haïku, à présent.

Keusqu'on est forts, les PA. :-D

#

(compte clôturé)

le mercredi 12 mai 2010 à 20h48

Je ne sais pas si c'est féministe de se sentir fière d'avoir la chance de vivre librement plusieurs relations, quel qu'en soit l'intensité et l'engagement. Parce que pour ma part il y a vraiment des moments où je me sens très fière et très libre. ^^

#

(compte clôturé)

le mercredi 12 mai 2010 à 21h01

Vala. G'zactement.

Le polyamour est fier et libre.

#
Profil

usclade

le mercredi 12 mai 2010 à 23h14

Dans le polyamour, tout le monde peut se tromper. Sans se cacher. Si bien qu'on ne s'y trompe quasiment pas. On est libre, confiant et humble...

#

(compte clôturé)

le mercredi 12 mai 2010 à 23h28

Humble. Explique?

#
Profil

usclade

le mercredi 12 mai 2010 à 23h50

Clementine
Humble. Explique ?

On s'accepte, avec nos forces et nos faiblesses. Nos talents et nos limites. Pas de dominants ni de dominés. Pas de hiérarchie ni de catégorie. En cela le polyamour épouse l'approche féministe ...

#

(compte clôturé)

le mercredi 12 mai 2010 à 23h58

Je trouve que tu en présumes beaucoup, on n'est pas plus à l'abri que qui que ce soit. Et le féminisme non plus...

#
Profil

usclade

le jeudi 13 mai 2010 à 00h27

Clementine
Je trouve que tu en présumes beaucoup, on n'est pas plus à l'abri que qui que ce soit. Et le féminisme non plus...

Loin de moi de dépeindre les amours plurielles en refuge ou en potion magique. Plutôt en état d'esprit, en volonté de dépasser les clivages et les catégorisations traditionnelles, comme la démarche féministe (à la base). Mais rien n'est garanti, je suis le premier à penser que vouloir n'est pas pouvoir, et que ce n'est pas parce qu'on veut, qu'on peut.
C'est une étape...

#

(compte clôturé)

le jeudi 13 mai 2010 à 10h21

Oué. Mais je persiste à me distancier de la cause féministe en tant que mouvement, de toute cause en tant que mouvement d'ailleurs.

Il y a des tas de groupes, groupuscules, démarches d'individuation, recherche de mieux-être, etc qui reflètent un état d'esprit et une volonté de dépasser les clivages et les catégorisations traditionnelles.

Je n'aime pas les amalgames, que ce soit comme ça ou dans FigMag' Senhora, et un sondage à la gomme qui me classifie d'une quelconque manière, ou dans la tête d'une psy coince-coince dans sa vision personnelle de cékoilamour.

#
Profil

Drya

le lundi 17 mai 2010 à 10h01

Clementine
Le polyamour libère de pas mal de choses, genre, sexe, orientation, etc, tout confondu.

Donc en ce sens, il n'est ni plus ni moins féministe que toute démarche visant à élargir son champ de vision, et à acquérir plus de liberté intérieure.

Justement, je me demande d'ailleurs si ça mérite pas un autre fil : depuis que j'envisage concrètement le polyamour, j'ai l'impression de sortir des placards une part de féminité que j'occultais inconsciemment par peur de faire de la provoc gênante dans un monde d'exclusivité (mais aussi pour d'autres raisons), et par préférence d'être considérée comme une personne plutôt qu'une paire de seins.
Tout dépend ce qu'on met dans le "féminisme", mais c'est souvent l'idée qu'on est une personne avant d'être un homme ou une femme, comme avoir les cheveux blonds ou roux. En fait, être H ou F a plus d'influence que la couleur des cheveux je pense, et comme le PA abat beaucoup de barrières entre H et F, je considère aussi que je peux me permettre d'être ouvertement féminine sans que ça soit de la provoc, puisque c'est simplement ce que je suis.

Je sais pas si je suis claire hein, j'ai pas encore bu mon 2e café, mais je me faisais cette réflexion hier en constatant que ça faisait un bail que j'avais pas enfilé une jupe, alors que j'aime bien, mais j'ai toujours l'impression d'en faire trop...
*va se faire un aut' café*

#

(compte clôturé)

le lundi 17 mai 2010 à 10h32

C'est plus que clair, et zyva, pour moi, tu peux y aller pour ouvrir un fil. A moins qu'on en ait déjà un sur le même thème? Quelqu'un se rappelle?

#
Profil

usclade

le lundi 17 mai 2010 à 12h17

Drya
Tout dépend ce qu'on met dans le "féminisme", mais c'est souvent l'idée qu'on est une personne avant d'être un homme ou une femme, comme avoir les cheveux blonds ou roux.

Je partage à fond ta vision !

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion