Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Aspects juridiques

Social
#
Profil

Cavalier_de_pique

le vendredi 17 septembre 2010 à 09h20

Avez-vous refléchit, penser, imaginer, rever, des aspect juridique, des nécessite juridique pour une légalisation du polyamour

reprise d'une discution commencée :

écrit par cavalier de pique :
Une communauté en rapport avec l'état ? L'idée me plait, pas en tant que communauté mais en action de revendication de liberté. Quand commencerons nous des revendications :
- Droit de contracter un mariage, un pacs, à plus de deux personnes.
- Droit d'intégrer, ou d'exclure, une personne d'un mariages, ou d'un pacs, existant.
- Droit de reconnaitre la parentalité d'un enfant à plus de deux personnes (avec droits et obligations).

Globalement, étendre a plus de deux ce qui est réservé a deux, par habitude et par la loi.

Pourquoi ne pas poser des questions sur l'égalité des droits ? Par exemple, pourquoi une personne mariée n'a-t-elle pas le droit de se marier comme en a le droit une personne pas mariée ?

Aujourd'hui quelles sont les situations juridiques existantes qui permettent d'officialiser des situations, même si ce sont des façons détournées.

écrit par rip :
je te ferais remarquer que celle-ci me semble s'éloigner du polyamour vers la polygamie. (Pour ma part, j'ai déjà du mal avec le terme "polyamour".) Lorsque j'évoquais le mariage comme modèle des relations, je ne pensais pas modifier la conception du mariage pour en modifier le modèle des relations. Je pensais plus, sans en trouver les mots, à un modèle juridique qui continue à sous-tendre nos relations et de l'autre une aspiration à des relations plus proches de l'amitié. Lorsque j'évoquais, par exemple, la tendance de plus en plus présente à se respecter et continuer à s'apprécier dans des situations de relation avec un tiers - le plus souvent associée à l'infidélité - je pense que cela m'évoquait davantage une résurgence de l'amitié dans les relations amoureuses que la revendication juridique de droits.

écrit par cavalier de pique :
Oui, bien sur, l'aspect juridique du polyamour est la polygamie. Je ne crois que le polyamour puisse se contenter d'être une gentille explication au relations extra-conjugales ! Pas plus que les amours homosexuelles ne se contentent d'un statut d'amitiés particulières ! Tiens je devrai même ouvrir un fil spécifique sur les aspects juridiques...

#
Profil

Cavalier_de_pique

le vendredi 17 septembre 2010 à 09h21

un fil "aspects juridiques" est ouvert... que ce qui aiment (ou detestent) suivent. (mince c'est dans l'autre fil que je voulais mettre ce message)

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

bohwaz

le vendredi 17 septembre 2010 à 14h43

Ça serait quand même extrêmement compliqué... Surtout sur les régimes se séparation des biens etc.

(Personnellement je pense que le mariage est une institution à supprimer, mais là n'est pas le sujet.)

#
Profil

Gin

le vendredi 17 septembre 2010 à 17h17

mouais, ça parait beaucoup de bordel pour pas grand chose... enfin d'après mon point de vue tranquiliste.

#
Profil

Cavalier_de_pique

le vendredi 17 septembre 2010 à 17h38

Oui, il semble impossible que nous produisions ici des projets de loi ! Mais d'essayer de penser à des cadres à cette echelle, permet de regarder les problemes sociaux que posent nos attitudes, depuis un autre point de vue : plus global, plus large et plus neutre...

Et à défaut de connaitre suffisament le droit pour produire, nous pouvons réflechir a quel sortes de cadres chacun de nous aimerai voir exister et pourquoi.

#
Profil

Dreltak

le lundi 20 septembre 2010 à 10h01

bohwaz
Ça serait quand même extrêmement compliqué... Surtout sur les régimes se séparation des biens etc.

(Personnellement je pense que le mariage est une institution à supprimer, mais là n'est pas le sujet.)

Au contraire, je pense que ça a tout a fait sa place (et je serrais même d'accord avec toi tiens!). Mais a mon avis, tant que cette structure existe, il faut faire en sorte que ses avantages fiscaux puissent être au bénéfice du plus grand nombre.

Après, pour le régime de séparation de bien, c'est plutôt facile si les "contractant" habitent pas ensembles.Est ce qu'ensuite il y a réellement besoin de (seulement?) deux régimes matrimoniaux (la séparation des biens et le régime de la communauté)? Autant en faire pleins ou aucun (?).

#
Profil

Drya

le lundi 20 septembre 2010 à 10h48

bohwaz
(Personnellement je pense que le mariage est une institution à supprimer, mais là n'est pas le sujet.)

Hum, ça me fait penser au seul Bruce Sterling que j'ai lu, "Shismatrix +" se situant dans un futur relativement éloigné, où les gens vivent tellement longtemps que le contrat de mariage n'est plus qu'un contrat de "partenariat" pour la forme à durée déterminée, je crois genre d'une vingtaine d'années... (en fait, la société est tellement transformée que la nourriture elle-aussi est très différente, du genre d'agglomérats de protéines (quelle dommage!!!).... et, la réalité rejoint parfois la SF!

Cela dit, je ne pense pas que le mariage soit à supprimer, de même que les autres rituels qui marquent les moments importants de nos vies. Le problème n'est pas le rituel, on en a tous besoin, mais le contrat qui est derrière et qui n'est plus adapté à la vie que beaucoup de gens mènent dans notre société occidentale actuelle.

Il me semble aussi que la législation est une concrétisation, le résultat qui entérine l'évolution des idées et des modes de vie.

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

Siestacorta

le lundi 20 septembre 2010 à 11h04

Drya, tu viens de parler de parler SF avec précision...
Tu as droit à un regard d'admiration béate, qui me donne pas du tout l'air malin mais qui est bien sincère.

#
Profil

Drya

le lundi 20 septembre 2010 à 11h37

..

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

Siestacorta

le lundi 20 septembre 2010 à 12h12

Arh, les "copines de nerds" (je caricature).
Le sujet m'intéresse énormément.
Pour moi la SF est un domaine desservi par ses habitants, et je suis curieux de comprendre l'origine des étrangères qui viennent le visiter...

#
Profil

Drya

le lundi 20 septembre 2010 à 13h13

...

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

Siestacorta

le lundi 20 septembre 2010 à 13h24

(Aparté / Drya)

vivi, ça, je comprenais...
Mais j'ai plus d'interrogations sur les étrangères qui vont carrément s'accoupler avec des amateurs de SF ?

Parce que des indigènes, qui s'accouplent entre eux, je comprend comment ça se passe.
Mais la rencontre entre nerd et femme du monde réel, ça j'explique moins... C'est pas une peuplade facile. Ils sont rassurants, parce que souvent plutôt stables psychiquement (pas équilibrée, hein : stables). Et plutôt doux. Mais le charme, le truc en plus, ça peut être quoi ?

#
Profil

Drya

le lundi 20 septembre 2010 à 14h26

...

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

Goffio

le mardi 21 septembre 2010 à 10h41

La question des aspects juridiques concernant le polyamour est judicieuse !

La monogamie d'institution, telle que notre civilisation la pratique depuis largement plus de 2000 ans, est la clé de tenue du système impérialiste dans lequel nous évoluons : le Capitalisme, ou l'exploitation de l'humanité par l'humanité, au profit de l'élite de ce même Capital. Voilà où en est rendu le monde actuellement, dans son système globalisé.

Pourquoi ?
1. Parce que cette monogamie d'institution : c'est l'institutionalisation d'une société de la propriété privée au détriment de la véritable solidarité et du partage, à commencer par l'aspect propriétaire de l'amour et des sentiments, par restriction en la matière et donc droit de possession de son (sa) conjoint(e) en retour.
2. Parce que cette monogamie d'institution encore, revient à nous conditionner tout religieusement au culte subliminal de l'intolérance envers la différence, à la norme voulue par l'état d'esprit de notre élite, pour tenir en fonction le système du pouvoir. Donc éducation réflexe en retour, au rejet de l'homosexualité tout comme du polyamour, à mon avis !

Pourquoi ?
Parce que non conforme à l'idéologie en vigueur, ou programmation de nos esprits par l'éducation judéo-chrétienne de tradition, telle qu'elle s'est appropriée les véritables valeurs de la nature de l'être, pour les reconditionner selon sa vision de Dieu, Morale ou encore Autorité.

Au passage, on peut déduire que toute notion d'intolérance ou d'inégalité dans notre société, repose sur un sectarisme sexuel quant à la différence de la Norme ! Le gouvernement actuel est tout particulièrement féru de l'idéologie impérialiste en vigueur et son marquage tout sécuritaire, donne le ton quant à l'hallucination collective qu'il entend entretenir à ce sujet : les exemples se ramassent à la pelle, en termes de manipulation de l'esprit des masses ! La communication issue des ministères de l'intérieur et de l'identité nationale depuis cet été, a réussi le tour de force de communiquer sur un pied d'égalité, quant aux criminels responsables d'excision ou de polygamie !!! Il fallait tout-de-même oser l'amalgame entre la barbarie par mutilation, et le fait de ne pas être monogame...

En termes d'idéologie radicale en vigueur, on peut déduire que le polyamour par sa différence de la Norme (c'est là je crois savoir, son seul véritable point commun avec la polygamie !), est forcément initialement perçu comme une perversion : parce qu'il relève simplement de l'ouverture sociale, quant à une véritable liberté sexuelle. Et non pas comme à l'heure actuelle, où la liberté sexuelle reste une illusion d'aliénation, à l'idéologie des dominants.

Si réellement, nous étions en démocratie : le vote nul ou blanc serait comptabilisé, pour officialiser la force politique, de rejet du système en place. Ce petit détail "anodin" de notre institution, reste la clé de dissimulation du système totalitaire dans lequel nous continuons d'évoluer, au sein d'une société continuant de nier la primauté du besoin tant en amour qu'en sexualité. Parce que le besoin est à la répression en la matière, au nom de l'état d'esprit de notre élite, par jalousie de son administration.

Je suis partisan pour ma part comme je l'ai déjà écrit ces derniers jours, d'un PACS-pluriel : c'est une nécessité absolue à mon sens, du besoin d'évolution sociale. Parce que la société a maintenant besoin d'une ouverture, sans précédent. Mais ce besoin revenant à changer l'idéologie impérialiste en vigueur, la logique de causes à effets sera initialement de le voir dénoncé par les pouvoirs publics actuels très probablement, au titre de la perversité parce que réellement subversif !

Le sujet est ambitieux et passionant, parce que c'est le seul réel débat de fond dont notre société a cruellement besoin, à mon sens... Donc surtout, on entend parler de tout sauf de ça !

#
Profil

Gin

le mardi 21 septembre 2010 à 10h45

Cavalier_de_pique
....
... nous pouvons réflechir a quel sortes de cadres chacun de nous aimerai voir exister et pourquoi.

et "pas de cadre", c'est bien aussi non... ?!

j'crois que je suis un peu trop ado-retardée pour cette discussion...

...même si je ne suis pas à la page au niveau SF ;)

#
Profil

Drya

le mardi 21 septembre 2010 à 10h47

Pour revenir aux aspects juridiques: nous somme en pleine SF du système familial, à nous effectivement d'imaginer ce qui serait adapté pour inclure les PA dans le système existant, qui convient déjà plus ou moins aux exclusifs. En gros, plus de souplesse, et le PACS est déjà une évolution du principe du mariage dans ce sens.
Pour ma part, et pour le moment, je me demande quel est l'intérêt d'un "contrat" entre 3 personnes? quand on signe un bail à 2 ou à 3 ou plus, en maisons partagées par exemple, ça existe déjà. Autour d'un enfant, c'est déjà plus délicat à faire avaler, mais c'est bien le sujet je crois? Il me semble aussi que pour l'enfant, c'est important de savoir qui sont ses parents biologiques (les enfants adoptés font souvent des recherche un jour dans leur vie pour connaître cette/ces personnes), donc différencier, son père, sa mère, son père/sa mère bonus, etc.

Question d'une non spécialiste juridique: quel est le statut juridique des communautés où tout est commun, sans propriété? je crois que ça existe, mais je n'en sais pas plus. Comment ça se passe quand quelqu'un veut entrer dans la communauté ou en sortir? etc.

#
Profil

Gin

le mardi 21 septembre 2010 à 10h52

...'l'est énervé Goffio !
poly-énervé !

moi ça me parait difficile de me battre pour l'amour, je préfère aimer simplement, et puis le reste, on verra bien !

#
Profil

Goffio

le mardi 21 septembre 2010 à 12h59

Poly-NRV, moi ?

C'est là tout l'effet sur ma personne, de la guerre ancestrale Mono-Poly (lol) :-) !!! Arffff ce n'est plus un jeu, mais toute l'aversion que m'inspire notre morale sociale encore si rigide dans tout son cloisonnement, au seul profit de la tenue du Capitalisme.

C'est cet esprit là, le tueur d'Amour !

#
Profil

Gin

le mardi 21 septembre 2010 à 13h45

M'enfin, pourquoi vouloir faire partie du "système" ?!

Pourquoi vouloir que la Loi nous reconnaisse ?

On a la liberté de vivre comme on veut, c'est déjà pas mal, moi je ne veux surtout pas plus.

Mariage à plusieurs, reconnaissance des enfants, tout ça... c'est surtout pour avoir plus de chances face à l'argent, non ?!

Pourtant l'argent ne fait pas le bonheur, dans un esprit non-capitaliste...

Est-ce que cette liberté amoureuse et morale qu'on s'accorde en étant PA nous fait peur au point de réclamer des cadres pour nous justifier et nous sécuriser ?

#
Profil

Goffio

le mardi 21 septembre 2010 à 14h28

Oh l'est poly-NRV, Gin :-) :-) :-) !

La Loi comme tu dis, au sein de notre civilisation : elle est établie dans sa spiritualité, pour asseoir un état d'esprit de domination, tout à l'image du capitalisme.

Je fais juste remarquer pour ma part que si l'état d'esprit PA devait être reconnu juridiquement par la Loi, cela représenterait une avancée sans précédent, en termes de démocratie.

Ce serait cool <3 , non ?!

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion