Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Polyamour et identité maculine

Social
#

(compte clôturé)

le vendredi 27 août 2010 à 18h33

Il est souvent fait mention sur ce forum du lien entre féminisme et polyamour: je ne relance pas le débat, je le transforme “en miroir”:
Pensez-vous que les relations polyamoureuses contribuent à modeler ou à rendre possible une identité masculine vraiment moderne (disons, ni “gentil” papa ours asexué -ni “narcynique” consommateur de femmes sous contrôle)?

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

titane

le vendredi 27 août 2010 à 22h53

Peut-être aussi... Masculinité et féminité ne sont ils pas des équilibres sociaux sans cesse remis en cause et donc réinventes ?

#
Profil

Dreltak

le samedi 28 août 2010 à 00h29

Et si on laissait chacun construire son identité au delà de son système de tuyauterie?

#

(compte clôturé)

le samedi 28 août 2010 à 07h28

@dreltrak
la reflexion "collective" n'empeche pas la construction individuelle, au contraire à mon avis...
@titane
pour la feminité, OK
pour l'identité masculine, autour de moi, je vois beaucoup de crispations sur des modeles usés jusqu'à la corde (le macho ou sa variante moderne, le narcynique), ou le "modele nordique" du papa ours asexué qui me degoute presque autant.
Pour l'entre deux, il y en a certainement qui le construisent dans leur coin, mais si c'est le cas, ça n'a pas une grande visibilité sociale...

Tigre.

#
Profil

titane

le samedi 28 août 2010 à 08h05

J'assume ma tuyauterie qui participe à mon bonheur et qui s'épanouit en se connectant à une autre tuyauterie.

Quand aux modèles masculins.... Mon regard ne serait pas si réducteur, ni surtout si mauvais juge.... Sauf pour le macho qui n'a plus sa raison d'être (si toutefois il en avait une...).

Je ne me sens ni unique ni désespèré.

#

(compte clôturé)

le samedi 28 août 2010 à 10h02

J'ai toujours revé d etre plombier!!!!!!!

#
Profil

Dreltak

le samedi 28 août 2010 à 11h18

@tigreblanc: ce n'est pas ce que j'ai dit ^^, la réflexion collective (sans guillemet) implique forcement une serie d'individus. Par exemple, si tout ces modèle d'identité "masculines" ne te conviennent pas, pourquoi continuer a réfléchir son identité avec son tuyau?

@titane: Ce qui n'a rien a voir avec le plaisir ressentie a l'usage. J'ai beau être un geek, je ne définie pas mon identité par rapport a mon élevage de souries et de disques dur. Les modèles ne sont fait que pour être peint a l'identique (ou le plus rapprochant possible), donc personnellement je n'en ait cure.

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#

(compte clôturé)

le samedi 28 août 2010 à 12h49

@deltrak
On se comprend pas du tout, je crois.
Mon tuyau fait beaucoup de choses seul mais il n'a pas accédé à la conscience (enfin je crois).
Je prefere toujours reflechir avec ou contre les autres que tout seul dans mon coin: le solipsisme (meme dans sa version neoromantique) me parait une impasse quelque soit le sujet de reflexion.
Une serie d'individus, ça ne produit rien, ça se reproduit à l'identique, à la limite...

@toutlemonde
Une métaphore cuisinière de papa ours qui vaut ce qu'elle vaut:
je fais ma propre cuisine, avec mes outils, mes saveurs, mes épices,mes obsessions culinaires, mais je n'imagine pas un instant ne plus jamais ouvrir un livre de recette pour y puiser des idées, améliorer, remettre mes certitudes en question et finalement decaler, meme un tout petit peu, ma "signature" culinaire.

Maintenant, sur le fond, c'est bizarre, comme ce sujet est un non sujet pour les hommes.
Une breve recherche sur internet avec identité masculine et google nous sort du Francoise Rault, du Elisabeth Badinter et d'autres auteures.

Meme si ma question etait plutot Polyamour ET identité masculine au départ

Donc, excusez moi, vous pouvez vous rendormir messieurs, la ligue 1 a repris je crois(Woouuaah, super)

Tigre

#
Profil

oO0

le samedi 28 août 2010 à 17h21

Sur la question des inégalités entre hommes et femmes dans le polyamour, j'avais répondu ça qui peut en partie rentrer dans le sujet. Reste que je suis en toute petite forme et que je n'ai pas le courage de faire davantage qu'un renvoi, même si la question me semble intéressante d'où ce renvoi.

Sinon, dans les grandes lignes, la question de l'identité masculine me laisse perplexe.

#
Profil

lam

le samedi 28 août 2010 à 18h05

titane
Peut-être aussi... Masculinité et féminité ne sont ils pas des équilibres sociaux sans cesse remis en cause et donc réinventes ?

Je ne comprends pas ce que tu entends par "équilibres sociaux". Je pense à l'inverse que masculinité et féminité sont des archétypes, des constructions sociales, pour simplifier des "pôles" imaginaires dont nous sommes tous un mélange (variable dans le temps) quelque soit notre sexe biologique.

tigreblanc
Maintenant, sur le fond, c'est bizarre, comme ce sujet est un non sujet pour les hommes.
Une breve recherche sur internet avec identité masculine et google nous sort du Francoise Rault, du Elisabeth Badinter et d'autres auteures.

Ben "bizarre" je ne sais pas: il faut reconnaitre que les recherches concernant l'identité masculine et les influences du système patriarcal sur les hommes biologiques sont devenus des sujets d'études suite à l'émergence et aux avancées des études féministes, qui ont notamment introduit la notion de "genre".
Pas d'attaques ni d'agressivité aucune dans ce que je vais dire, mais je trouve logique que cette question se pose a postériori pour les hommes biologiques, sauf bien sur ceux qui sont pour une raison ou une autre "féminisés" péjorativement par les codes sociaux (homos, trans, prostitués...). Je veux dire que malgré eux, les hommes biologiques occupent une position dominante dans le système patriarcal, et la remise en question est plus spontanée pour un dominé que pour un dominant. Attention je précise bien que je crois pas que cette dominance de position soit un cadeau, au contraire!

#

.... (invité)

le samedi 28 août 2010 à 19h58

Je plussoie, Lam.

Et puis j'ai surtout entendu que des hommes en quête d'identité individuelle se regroupent ici et là en groupe de discussions, à la découverte de leur identité de personnes, en-dehors de leur genre.

Peut-être que le travail de changement intérieur a besoin de se faire sans être exposé ou mis en évidence dans les media? Mais existe bel et bien, en continuité de mai 68 et du mouvement hippie.

C'est vrai que c'est dur de faire abstraction de la plomberie, mais faut pas que nous prive d'essayer!

#

(compte clôturé)

le samedi 28 août 2010 à 20h09

Certains font abstraction de leur tuyauterie
Nous les filles on se contente de refrenner nos montées d hormones,
c est pas plus simple mais bien moins visible!

#

(compte clôturé)

le samedi 28 août 2010 à 20h34

@titane
ce fil, je le voyais plutot comme une reflexion theorique, une prise de distance, parceque je n'en peux plus du fil assumer ou pas.
Il me semble (c'est ça l'eco diversité non?) que tout le monde n'est pas obligé pour débattre ou réfléchir d'adopter tous les tics de langage du politiquement correct. (ceci dit dans le plus grand respect de ce que tu ecris: je te lis toujours avec attention, étonnement) et que Oui j'ai jugé le modele que j'ai appelé "nordique du papa ours asexué".
Absolument pas pour juger ceux qui sont heureux la dedans (en tout cas à un instant T, attention à la chute, messieurs ça peut faire tres tres mal de redevenir vivant et complexe d'un coup) mais parcequ'en fait cette reflexion m'interesse à titre personnel, peut etre trop, du coup mes emotions deviennent des jugements, et les jugements, tu n'aimes pas (je respecte ta liberté de ne pas aimer).
Pour moi, les jugements, (dans les limites de la politesse et de la cordialité blablabla) c'est de la vie qui s'exprime, mal et n'importe comment, d'une maniere "virile", mais tout oui tout plutot que l'apathie, le desespoir de l'eternel recommencement et la depression.
Ce modele là, je l'ai vécu de l'interieur (et je vais probablement le vivre encore un paquet d'années), donc j'estime que je peux le juger (et meme, soyons fou: le denoncer): et moi, il m'a fait mal, il m'etouffe: des fois, j'arrive à sublimer ma vie d'homme unidimensionnel ou presque, à travers le haïku, le sport, et l'amour platonique de Anne mais des fois, ça affleure dans ma prose, ça bouillonne, ça déborde.
Je me sens unique? pas vraiment, en fait, je suis sur qu'il y a des tas de couillons comme moi qui ressentent comme un etrange malaise dans l'extraordinaire affadissement de leur vie reduite à la paternité et au remboursement de la maison, mais ces hommes n'ont pas les mots de leur maux; alors là tout de suite j'explose pour eux, avec eux, d'une manière virile et inconvenante...

Tigre.

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

lam

le samedi 28 août 2010 à 20h34

....
C'est vrai que c'est dur de faire abstraction de la plomberie, mais faut pas que nous prive d'essayer !

Hé, à tous. Y'a pas d'excuses de tuyauterie qui tiennent!
La sexualité des hommes biologiques n'est pas plus difficilement domptable que celle des femmes biologiques. Ca c'est ce qu'on essaie de faire croire à tous et qui est à l'origine de tellement d'incompréhensions intimes. D'ailleurs depuis que l'on s'y penche un peu sur la sexualité féminine, on y distingue de plus en plus de similarités: tissus érectiles, éjaculation, orgasme prostatiques...

A mon avis là où c'est dur de faire abstraction c'est pas de notre appareil reproducteur ni de nos hormones mais plutôt du conditionnement que l'on reçoit depuis la naissance. les différences ne sont pas naturelles (biologiques) mais socialement construites.

On ne nait pas homme, on le devient ;-)

#

(compte clôturé)

le samedi 28 août 2010 à 20h43

Idem pour les femmes!
meme sans tuyauterie externe c 'est tout aussi compliqué a l'interieur!
Sauf que nous on est parfaites!!!
On y peut rien on aété crées comme ca!

#
Profil

lam

le samedi 28 août 2010 à 21h58

Un petit docu arte sur le thème (à voir avant mercredi 1/9/10 ):
Machos mais pas trop

En Finlande, la parité est telle que les femmes jouent désormais un rôle majeur dans l'économie, la politique et les administrations. Au point que le modèle masculin est en berne ! Et il n'y a guère plus que les terrains de rugby pour jouer les mâles dominants. Comme dans le club d'Oulu, jusqu'à ce qu'une femme et un homosexuel rejoignent l'équipe... En suivant la vie du club durant une saison, le documentaire propose une réflexion tout en finesse sur l'image des hommes dans la société occidentale actuelle.

#
Profil

Boucledoux

le lundi 30 août 2010 à 01h14

Pas trop le temps de développer beaucoup ce soir mais il me semble que tigre pose une question importante, une question en tout cas qui moi m'intéresse beaucoup.

Je suis d'accord avec pas mal de choses dites par Tigre ou par Lam. A commencer par le fait que les identités de genre ne sont pas des données de nature mais des constructions sociales imposées par une société de normes. On ne nait pas plus homme que femme, on devient l'un et l'autre. Et il me semble aussi que non seulement la pression normative sur les identités de sexe ne se relâche pas mais même qu'elle se renforce plutôt depuis une vingtaine d'année avec le retour en force des modèles traditionnels.

Et si -ce que je crois- la construction des différences sexuelles et des genres a essentiellement le sens de reproduire la domination masculine dans le rapport hétérosexuel, alors le polyamour qui insiste sur l'autonomie et l'égalité et sur la construction d'un autre modèle de relation débarrassé de la possession et de l'obligation exclusive devrait logiquement poser la question de la déconstruction du masculin et de la réflexion sur des identités masculines non dominatrices. Et je suis encore d'accord avec Tigre sur l'intérêt d'une réflexion collective sur ces questions...

#
Profil

Dreltak

le lundi 30 août 2010 à 10h07

tigreblanc
@deltrak
On se comprend pas du tout, je crois.
Mon tuyau fait beaucoup de choses seul mais il n'a pas accédé à la conscience (enfin je crois).
Je prefere toujours reflechir avec ou contre les autres que tout seul dans mon coin : le solipsisme (meme dans sa version neoromantique) me parait une impasse quelque soit le sujet de reflexion.
Une serie d'individus, ça ne produit rien, ça se reproduit à l'identique, à la limite...

J'ai pas dit que réfléchir dans son coin étais une bonne chose, a la rigueur l'expression "série d'individus" est peut être malheureuse. Si le débat collectif n'avais que si peut d'attrait a mes yeux, je pense que je ne serrais même pas inscrit ici. Par curiosité, ou as tu pus voir dans ce que j'ai dit une trace de solipsisme? (je savais même pas que ça s'appelais comme ça)

@Boucledoux: j'aurais pas pus dire mieux (et ça se voit ^^) a propos des identités de genre. C'est en tout cas en ce sens que je dis qu'il faudrait peut-être arrêter de réfléchir "avec" sa tuyauterie, qui ne remplis qu'une fonction spécifique du corps humain. D'un point de vue strictement biologique, les organes génitaux n'ont pas plus -ni moins- d'importance que le foie, les poumons ou le cerveau dans le fonctionnement de l'organisme.

Pour conclure je dirais que chacun est bien sur libre (et c'est tant mieux) d'accorder de l'importance a l'élimination de l'alcool par son foie, mais fonder son identité sur cette question me parait un non sens.

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

PolyEric

le lundi 30 août 2010 à 21h45

Si le polyamour aide chaque polyamoureux à se forger une identité de nos jours, il aide les hommes autant que les femmes, et on peut alors vraiment dire qu'il contribue à rendre possible une identité masculine moderne.

Ce n'est pas le cas du féminisme par contre.

#
Profil

Boucledoux

le mardi 31 août 2010 à 08h33

Eric_49
Si le polyamour aide chaque polyamoureux à se forger une identité de nos jours, il aide les hommes autant que les femmes, et on peut alors vraiment dire qu'il contribue à rendre possible une identité masculine moderne.

Ce n'est pas le cas du féminisme par contre.

C'est vraiment bien ce que tu dis Eric.

Ce n'est ni agressif ni gratuitement provocateur, ça ouvre la discussion et c'est richement argumenté avec des raisonnements complexes, nuancés et vraiment convainquant.

Bravo, vraiment. :-/

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion