Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Polygamie et Polyamour

Social
#

(compte clôturé)

le mercredi 28 avril 2010 à 08h42

Nous apprenons par les médias que le ministre de l'intérieur sohaite initier une action pour déchoir de sa nationalité une personne supçonnée d'être polygame.
La personne signalée se défends en se réclamant d'une condition "polyamoureuse" : il n'aurait pas des femmes, mais des amantes.
Une enquête est en cours et il a débat dans l'opinion publique.
En quoi les situations diverses et variées des polyamoureux et polyamoureuses que vous êtes (ou nous sommes) ou des amours pluriels que vous entretenaient ou nous entretenons, sont elles plus légitimes, condamnables ou pas par les pouvoirs publics, passibles de sanctions administratives pour nous autres étrangers, que la Polygamie dans notre société française d'aujourd'hui?

#
Profil

LuLutine

le mercredi 28 avril 2010 à 09h01

786
Nous apprenons par les médias que le ministre de l'intérieur sohaite initier une action pour déchoir de sa nationalité une personne supçonnée d'être polygame.
La personne signalée se défends en se réclamant d'une condition "polyamoureuse" : il n'aurait pas des femmes, mais des amantes.
Une enquête est en cours et il a débat dans l'opinion publique.

C'est un fait récent ?
Tu as un lien vers un article ?

Le mariage polygame est interdit, mais jusqu'à maintenant, je n'ai pas entendu qu'on s'occupe de ce que faisaient les gens de leur vie privée !

#

(compte clôturé)

le mercredi 28 avril 2010 à 09h03

Ca brule dans les médias, c'est en lien avec l'affaire du voile d'une conductrice... tout le monde en parle

#
Profil

lam

le mercredi 28 avril 2010 à 09h07

#
Profil

Junon

le mercredi 28 avril 2010 à 09h07

Il n'est jusqu'à présent pas possible de contracter en France un mariage civil à plusieurs, pas plus qu'on ne peut être marié civilement simultanément à plusieurs personnes. Donc les polyamoureux et ceux qui mènent plusieurs relations amoureuses en même temps ne sont pas, de fait, en infraction.
A moins qu'on ne se mette à poursuivre tout ceux qui ne seraient pas strictement monogames mais j'en doute fort, l'exemple est rarement montré par les gouvernants sur ce plan là!

#
Profil

usclade

le mercredi 28 avril 2010 à 09h20

Ah le beau sujet... mais sur hélas un contexte bien moins élégant..
C'est pas le fait d'aimer plusieurs femmes qui pose problème, c'est le fait d'en "posséder" contractuellement plusieurs, car on est bien dans la vision du mariage synonyme de propriété exclusive, de domination patriarcale et où dans le débat il a déjà été évoqué le terme de répudiation (à confirmer)

De toutes façons il va de soi pour moi que les considérations nobles du genre dignité de la femme, égalité homme-femme, liberté individuelle sont des causes bien opportunes pour engager un combat politicien de circonstance.
Ce n'est pas tant le polyamour qui est visé dans le discours, mais le fait que "chez nous", il y en a qui viennent "d'ailleurs", s'autorisent des pratiques polygames que nous on ne s'autorise plus, et cerise sur le gâteau, profitent à fond des allocs en cumulant les statuts de mère isolée, alors qu'elles ne sont pas du tout isolées, dans le harem (excusez ma dérision, vous aurez compris que je n'adhère pas à ce discours). On est plus dans le registre de la xénophobie et de l'ostracisme façon muraille et charters anti-barbares, que de la "polyamourophobie" morale. C'est plus le comportement du barbu qui dérange, plus que le sort de ces femmes.
Et plus globalement, c'est conforme à la tradition politique de stigmatiser l'indignation de l'opinion sur les petits problèmes concrets causés par les petites gens, plutôt que les grands problèmes abstraits causés par les grands de ce monde, démarche qui garantit avec une facilité déconcertante la perpétuation de tous les pouvoirs en place...

Concernant le polyamour, je ne connais pas assez tout ce que cela peut impliquer dans la vie sociale, mais je ne vois pas en quoi ces comportements peuvent avoir la moindre incidence sur le bon fonctionnement administratif et économique de notre beau pays, ni en quoi cela pourrait causer des troubles à l'ordre public, ne serait-ce qu'en suscitant les regards obliques des passants honnêtes...

#
Profil

Junon

le mercredi 28 avril 2010 à 09h29

Passants honnêtes qui se choquent finalement beaucoup moins des câlins énamourés d'un trio que d'un homme maltraitant sa femme sa femme dans le métro (et c'est rassurant!).

#

(compte clôturé)

le mercredi 28 avril 2010 à 09h32

En l'occurence, le type entretient plusieurs relations avec enfant à la clé; ce qui semble coincer, c'est que chaque mère est considérée par l'administration comme mère célibataire et bénéficie de prestations sociales.

De son côté, il répond qu'on peut être marié selon le rite musulman avec plusieurs femmes, mais ne passser devant le maire qu'avec une seule.

La polygamie a sens unique me heurte. Mais je trouve injustifiable l'amalgame de plusieurs choses à considérer d'abord en soi (toutes les regarder ensemble étant source de confusion...) pour les pondérer ensuite.

L'éthique n'a pas de réponse universelle, là où la morale voudrait trancher en légiférant.

Là où je coince le plus, c'est quand la loi valable "ici" est utilisée pour faire chier des gens "d'ailleurs" (de provenance ou de conviction), alors que le problème est épidermique, de l'ordre de "insupporter l'inféodation de la femme musulmane".

#
Profil

ERIC_48

le mercredi 28 avril 2010 à 09h42

Je suis d'accord avec toutes ces premières réponses.
Il me semble qu'il faut tenir compte du fait que tout le monde politique cherche actuellement à faire figure de libérateur de la femme cloîtrée, de façon à pouvoir justement résoudre ce problème de truc islamique pour attirer un grand nombre de voix, sans perdre un autre grand nombre de voix, celles qui sont attachées à la liberté.

La solution, est ici de trouver un grand méchant loup à combattre pour faire avaler la réduction de liberté. Car les défenseurs de la liberté, sont aussi grosso modo les mêmes qui défendent de la condition de la femme, et je les salue au passage. On comprend aussi que si le grand méchant loup existe, les opposants seront tiraillés, divisés, entre combattre un oppresseur de femme ou conserver la liberté de la femme. Diviser pour régner.

Par suite, je ne sais pas si ce que tu dis est vrai, mais il ne serait pas très étonnant que le grand méchant loup cherche à se montrer un gentil agneaux polyamoureux. Car la liberté d'amour est plus que respecté ici en france. Les français vont même jusqu'à être très attaché à l'adultère (sous couvert de la liberté fondamentale), me semble t-il. Le polyamour, est donc ici la cerise sur le gâteau de l'adultère, à savoir que l'on ne peut vraiment rien lui reprocher. On ne peut pas lui reprocher d'être bestiale, et on ne peut surtout pas lui reprocher de cloîtrer la femme, car elle y a droit aussi, ce qui s'écarte clairement de la polygamie.

Je l'ai déjà dit sur le fil sur le féminisme, il me semble que le polyamour, est intrinsèquement féministe avec l'avantage de ne pas le dire, donc de ne pas être "contre" quelque chose, mais pour "la liberté amoureuse", autant de la femme que de l'homme.

Par suite, ta nouvelle si elle s'avère exacte, serait plutôt une bonne nouvelle, car cela montrerait plutôt que le polyamour est le chouchou des votants et non le truc qu'ils rejettent.

Personnellement, cela me confirme que la raison pour laquelle les gens ne veulent pas se déclarer polyamoureux ne vient pas d'un réel élan majoritaire de dégoût vis à vis du polyamour, mais de leur peur d'être montrés du doigt, et vient aussi d'un certain manque de courage d'affronter la meute et de perdre la considération de leurs voisins, qui pourtant pensent également plus ou moins la même chose en cachette, tout en affirmant haut et fort le contraire.

Je pense que les sondages, sociologues, et autres anthropologues arrivent à passer à travers cette hypocrisie, et arrivent à cerner l'inconscient réellement au pouvoir chez les votants. Par suite, les avocats s'appuient sur cet inconscient pour se tirer d'une mauvaise passe.

Enfin, cet avis est très personnel, je ne demande pas à ce qu'il soit partagé.

#
Profil

LuLutine

le mercredi 28 avril 2010 à 09h42

Clementine
En l'occurence, le type entretient plusieurs relations avec enfant à la clé; ce qui semble coincer, c'est que chaque mère est considérée par l'administration comme mère célibataire et bénéficie de prestations sociales.

Logique, puisqu'il est déjà marié, elles ne peuvent pas l'épouser....alors quoi ? Est-ce qu'elles ont menti ?
Est-ce qu'elles bénéficient de ressources (hébergement à titre gracieux, nourriture etc.) qu'elles n'ont pas déclarées, auquel cas elles sont effectivement en faute (elles et non pas leur "mari", puisqu'a priori ce sont elles qui doivent déclarer leur situation) ?

Ou bien ont-elles déclaré ces ressources ?
Ca, on ne nous le dit pas, on reste visiblement dans le vague.

S'il y a fraude aux prestations sociales que la situation soit traitée comme telle et puis c'est tout.

Clementine
De son côté, il répond qu'on peut être marié selon le rite musulman avec plusieurs femmes, mais ne passer devant le maire qu'avec une seule.

Ce qui est vrai, non ?
La loi française interdit-elle les mariages religieux polygames pourvu qu'ils soient autorisés par la religion concernée ?
Il me semble que l'Etat étant laïc, chacun est libre de pratiquer sa religion non ?

Ensuite, ce qui est vrai c'est que la loi française comme dit plus haut, ne peut autoriser qu'un seul mariage...

Sur le papier, je ne vois pas où est le problème (enfin pas au point de déchoir quelqu'un de sa nationalité).

#
Profil

usclade

le mercredi 28 avril 2010 à 09h47

ERIC_48
Enfin, cet avis est très personnel, je ne demande pas à ce qu'il soit partagé.

Zut, je le partage complètement. Comme celui de Clémentine et des autres d'ailleurs... C'est pénible ces sujets consensuels, on peut même pas polémiquer.. :-)

#
Profil

ERIC_48

le mercredi 28 avril 2010 à 09h50

Il me parait clair que le problème n'est pas juridique mais politique.

Sur le plan juridique, s'il y a eu une fraude et un vrai double mariage, c'est cuit. Mais le plus probable est qu'il n'y ait aucun problème, et que le gouvernement le sache bien, et cherche à perdre la bataille, voire à être humilié dans l'histoire par ces vilains islamistes.

Comme ça, ca fera penser qu'avec les lois actuelles, on ne peut pas empêcher la femme d'être enfermée, donc qu'il faut changer les lois dans le sens d'une réduction de la liberté...des étrangers, bien sur, ils ne votent pas, eux.

#
Profil

ERIC_48

le mercredi 28 avril 2010 à 09h55

usclade
C'est pénible ces sujets consensuels, on peut même pas polémiquer.. :-)

Critique le style, ou la longueur du post, ou les fautes d'orthographe, que sais je, tient, demande à Siesta comment il fait, il y arrive toujours lui !
Mes amitiés à Siesta.

#
Profil

Junon

le mercredi 28 avril 2010 à 09h55

Il serait assez parlant de relever dans ce cas toutes les fraudes à l'API (alloc parent isolé) dont je suis bien sûre qu'elle ne sont pas majoritairement le fait d'"étrangers".

#
Profil

LuLutine

le mercredi 28 avril 2010 à 09h58

Junon
Il serait assez parlant de relever dans ce cas toutes les fraudes à l'API (alloc parent isolé) dont je suis bien sûre qu'elle ne sont pas majoritairement le fait d'"étrangers".

Je plussoie.

#
Profil

Gin

le mercredi 28 avril 2010 à 10h02

bonjour, bonjour,

comme d'hab, je suis à la rue côté information, j'essaye de rattraper, mais vous fantasmez ou bien est-ce que le mot "polyamour" a vraiment été employé dans cette affaire ?

je ne connais pas les détails de l'histoire, mais si c'est du polyamour alors c'est cool, ça veut dire que les femmes/maitresses du monsieur ont leur liberté sexuelle !

elles ont elles aussi des amants comme elles le souhaitent...

elles portent aussi le voile on dirait... surtout pour conduire...

bref, même si je reconnais la liberté des femmes à ne pas être libre comme moi, même si je ne vois pas l'intérêt de retirer la nationalité française à cet homme, je ne vois pas l'intérêt pour les polyamoureux de sauter sur l'affaire...

la femme polyamoureuse que je suis ne se reconnait pas là-dedans...

#
Profil

LuLutine

le mercredi 28 avril 2010 à 10h06

Je ne pense pas que le mot polyamour ait été employé et il n'y a que 786 qui l'ait employé d'ailleurs.

L'homme a juste dit qu'il avait des maîtresses, je ne suis pas certaine qu'il connaisse le polyamour.

Ensuite, le fait que ses maîtresses soient libres ou non d'avoir d'autres amoureux n'est pas évoqué....mais au fond, c'est une affaire privée...

Si elles sont par exemple séquestrées ou battues (ou menacées de l'être si elles n'obéissent pas), elles ont des voies de recours.
Mais si elles acceptent librement d'être exclusives alors que lui a plusieurs maîtresses, c'est leur affaire...

#
Profil

Gin

le mercredi 28 avril 2010 à 10h11

je pense en effet que c'est leur affaire...

et que notre affaire ici est le polyamour !

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

usclade

le mercredi 28 avril 2010 à 10h22

@Gin: il semble effectivement que tous nos points de vue convergent vers cela, mais cette discussion, si finalement elle s'avère aussi éphémère que tu le préssens, n'en demeure pas moins utile et intéressante.
Et même si on pointe sur des évidences, je suis de ceux qui pensent que les évidences se doivent d'être explicitement constatées, confrontées et débattues, c'est ainsi qu'on progresse le mieux...

#
Profil

LuLutine

le mercredi 28 avril 2010 à 10h25

Oui même s'il ne s'agit pas de polyamour je pense que si une affaire comme ça menait par exemple à faire voter une loi contre le fait d'avoir plusieurs relations, les polyamoureux pourraient en voir venir les conséquences.

Donc je pense qu'indirectement, ça nous concerne.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion