Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Comment aider mon amoureux à accepter le polyamour...?!

#
Profil

Mark

le vendredi 13 septembre 2019 à 14h38

Ce qui me chiffonne dans cette discussion est l'approche du couple façon équations mathématiques, comme un bilan comptable.
L'absence d'expression des sentiments, au privilège des ressentiments, tout comme l'occultation des arguments contradictoires. Enfin, ce que j'en dis, osef. Ce n'est pas ma relation.

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

HGWELLS

le vendredi 13 septembre 2019 à 20h35

Mark
Ce qui me chiffonne dans cette discussion est l'approche du couple façon équations mathématiques, comme un bilan comptable.
L'absence d'expression des sentiments, au privilège des ressentiments, tout comme l'occultation des arguments contradictoires. Enfin, ce que j'en dis, osef. Ce n'est pas ma relation.

Le couple, les relations poly, tout ça... oui, ce sont des questions reliées aux émotions.
Par contre, lorsque les sentiments débordent, qu'on fait une dépression, qu'on voit son monde s'écrouler et ses projets de vie s'envoler, qu'on s'est fait mentir et tromper par sa conjointe dans un couple monogame de 15 ans, qu'on apprend que notre conjointe est profondément amoureuse de ce gars là « plus intensément » qu'avec moi et qu'on est rendu à trouver des forums sur Internet pour demander de l'aide, mieux vaux ne pas « se laisser aller aux sentiments ».
Et avec des enfants, c'est une autre game. Il y a deux autres vies à bien gérer et à prendre soin, dans cette histoire...

Peut-être qu'avec ma solution, tout va fonctionner comme sur des roulettes, que je m'habituerai à ça, ou même y prendrai goût, et que tous seront heureux. À ce moment, je recommencerai à me laisser porter par mes sentiments.

Non ?

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

HeavenlyCreature

le vendredi 13 septembre 2019 à 20h54

Plutôt d'accord avec Hgwell ! Lorsque j'ai découvert il y a bientôt 2 ans que mon conjoint était tombé très amoureux d'une autre femme, passé l'effondrement psychique, je me suis mise en mode robot : "et mtnt, qu'est ce que je mets en place pour ne pas sombrer, moi et mes enfants". Il y a un temps pour tout, mais celui pour "se sauver la peau" est primordial, et ça passe par adopter une attitude froide, distante (en particulier lorsqu'en face, la personne est prise dans un tourbillon d'émotions et fait n'importe quoi. Un des deux doit bien garder la tête froide). Je pense qu'Hgwell vit une situation extrêmement toxique dont il doit s'extraire de toute urgence. Par toxique, je ne veux pas dire que sa femme est le bourreau et lui la victime. Il est clair que chacun souffre dans cette histoire. Néanmoins, le temps de la remise en question, du pkoi du comment, viendra plus tard. Là, faut juste arrêter les frais et je trouve ça très sain qu'il s'en doit rendu compte plutôt de continuer à entretenir ses ressentiments et tomber dans la haine. D'ailleurs, je suis convaincue que sa femme y trouvera également un soulagement, et qu'il leur sera enfin possible de communiquer pour mieux se retrouver, ou se séparer...

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#

Intermittent (invité)

le vendredi 13 septembre 2019 à 22h52

@HGWELLS

J'avais commencé une réponse que je n'ai pas posté, ne voulant pas mettre de l'huile sur le feu et répondre à ta place.

Tu as répondu et j'en suis heureux. Tu as rappelé les moment pénibles par lesquels tu es passé.

Tu aurais pu comme le font nombres de personnes, te séparer de ta femme lors des premiers problèmes.

Tu as choisi de supporter une situation difficile et peu valorisante pour toi et peu de monde ici a reconnu la valeur de tes efforts.
En fait, tu es le seul polyamoureux de ton couple ....

#
Profil

Mark

le samedi 14 septembre 2019 à 06h17

intermittent
En fait, tu es le seul polyamoureux de ton couple ....

C'est je que j'observe assez souvent dans les témoignages. Même si cette situation de pluralité apporte son lot de questions à chacun, c'est celui ou celle qui s'y trouve confronté qui fait le plus souvent le gros de le démarche introspective, en quête de solutions, de réponses, d'adaptation.

Si je ne suis pas en accord avec certains raisonnements de @HGWELLS, rechercher une solution qui passe par des foyers séparés me semble, objectivement, pragmatique. Elle n'est toutefois pas toujours possible à mettre en oeuvre. (contraintes logistiques/budgetaires)

Si mes mots ont pu être durs, je m'en excuse. Sûrement le reflet de mon propre vécu...

#

Polyarthrite (invité)

le samedi 14 septembre 2019 à 08h07

Je trouve ta solution très réfléchi, et qui profiterai autant à ta femme qu'à toi. Et surtout qui permettrait d avoir du temps de qualité et pas juste de se voir pour le temps de routine.

Maintenant y a plus qu à la proposer à ta femme,

#
Profil

HeavenlyCreature

le samedi 14 septembre 2019 à 09h45

Polyarthrite


Maintenant y a plus qu à la proposer à ta femme,

Oui! Curieuse de connaître sa réaction !

#
Profil

ourscalin

le samedi 14 septembre 2019 à 10h22

La solution proposée par HGwell est pour moi, et n'engage que moi une séparation avec chaines.
On se sépare maison fait à mes conditions pour que je puisse encore avoir du pouvoir sur toi.
Suis je le seul à voir cela ? Ou suis je cinglé ?
Ou alors c'est la façon de présenter que je n'ai pas compris ??!!
Mais je vois trop de désir de continuer à avoir une influence sur l'autre.
Une façon de dire : OK tu veux un amant, mais à mes conditions car je souffre et tu me dois bien ça.
Je comprends totalement la souffrance de HGWells, aucun doute là dessus, elle est légitime. Mais à chaque fois c'est HGWells qui décide et non " nous avons parlé de faire ci ou ça, et c'est ce qui me dérangé le plus. Il a subit un traumatisme, et agit pour faire pareil.

#
Profil

ourscalin

le samedi 14 septembre 2019 à 10h27

" Peut-être qu'avec ma solution, tout va fonctionner comme sur des roulettes, que je m'habituerai à ça, ou même y prendrai goût, et que tous seront heureux. À ce moment, je recommencerai à me laisser porter par mes sentiments.
C'est une citation de HGWells, je traduis par : j'ai une solution qui ME convient, ON va faire ainsi et puisque JE serai bien, TOUS seront heureux.

C'est assez violent comme façon d'aborder.
Moi je ne vois plus de sentiments dans cette relation, mais juste une réaction pragmatique pour pas perdre la face.

#
Profil

HeavenlyCreature

le samedi 14 septembre 2019 à 11h53

J'ai relu le post initial de Hgwell et je ne comprends pas ce qui te chiffonne à ce point ourscalin.

Je vois juste un homme trahi, délaissé, qui tente tant bien que mal de sauver son couple et sa famille en essayant de ne pas y perdre trop de plumes. S'il était si manipulateur que tu le prétends, il maintiendrait ce statut quo et ferait du chantage à la séparation (à la maison, aux enfants...) à sa femme. Là, il est clair que la séparation de foyer est pensée dans une logique d'apaisement et de réconciliation (de mon point de vue plutôt vaine, mais qui vivra verra...). Bref, je ne vois vraiment pas où est le problème... ?Il me semble que tu prêtes à l'auteur des intentions qui ne lui appartiennent pas.

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

alinea7

le samedi 14 septembre 2019 à 11h55

ourscalin
" Peut-être qu'avec ma solution, tout va fonctionner comme sur des roulettes, que je m'habituerai à ça, ou même y prendrai goût, et que tous seront heureux. À ce moment, je recommencerai à me laisser porter par mes sentiments.
C'est une citation de HGWells, je traduis par : j'ai une solution qui ME convient, ON va faire ainsi et puisque JE serai bien, TOUS seront heureux.

C'est assez violent comme façon d'aborder.
Moi je ne vois plus de sentiments dans cette relation, mais juste une réaction pragmatique pour pas perdre la face.

A priori la solution qui LUI convient c'était pas le polyamour, de base, donc je vois pas en quoi il impose sa solution.
De plus, l'inverse revient à lui imposer de continuer la vie commune en même temps que le poly. Et ça ce serait abusif aussi : la vie commune ne peut être là que si les deux en ont envie.

J'ai vraiment l'impression que tu interprètes qui il est en fonction de son mode d'expression et que ça vient te chercher personnellement.

Lorsqu'on souffre trop psychologiquement, le cerveau a un disjoncteur, il dissocie. D'un coup la personne ne ressent plus d'émotions, pas qu'elles n'existent pas mais parce qu'elles sont trop intenses et que les écouter générerait trop de souffrance.
Cf le net : "La dissociation mentale est un symptôme psychologique qui caractérise un détachement entre la pensée et les émotions ressenties."
Quand on vit quelque chose de dur c'est ce qui permet de survivre. La prise en compte du vécu arrive après, une fois sorti de la situation douloureuse.

Bref, tout ça c'est pour dire, HGwell est peut-être très con ou alors il est humain et ses raisons d'agir sont motivées par un ressenti qu'on ne pourra pas contredire.

Perso @HGwell je vois une mise en place d'une protection. Tu sembles vouloir te sentir aimé, pas utilisé pour le confort quotidien (et cette notion d'utilisation serait à creuser : on puise tous quelque chose dans notre entourage, c'est un échange dans lequel il y a plaisir à prendre/recevoir et à donner/laisser prendre). Je sens un doute de ta part de recevoir à hauteur de ce que tu donnes. Oui, non ?
Si c'est le cas c'est que tu donnes trop, ou avec l'attente d'un retour proportionné et précis. Je me retrouve là dedans: j'ai donné sans compter pour un projet familial qui prenait toute la place. L'amertume que j'ai ressentie dans l'envie d'autre chose de mon partenaire, maintenant je me dis qu'elle reflète autant d'énergie que j'avais mal dirigée.

Tu me sembles vouloir être un partenaire amoureux d'abord avant d'être un co-parent et certainement pas uniquement co-parent.
Il n'y aurait rien de dégradant à être uniquement co-parent pourtant. (https://hypatiafromspace.com/avoir-le-beau-role/)

Une autre réflexion en lien que je me fais : tu ne peux espérer un amour inconditionnel. Ta femme t'aime parce que tu lui apportes quelque chose. Tu ne peux rien faire contre ça. Et la réciproque est vraie, tu aimes ta femme parce qu'elle t'apporte quelque chose.

La question que je me pose par rapport à ton raisonnement, c'est celle-ci.
Quelle marge de contrôle a-t-on sur ce qu'on apporte à son partenaire ? A quel point est il faisable d'être co-parent et passionnément amoureux ? Est-ce que refuser ce que vous avez (une relation qui fonctionne bien comme parents), rend plus probable de recréer ce que vous n'avez plus ?
Qu'est-ce qui fait qu'une personne est attirée par une autre ? Comment recréer ça une fois la nouveauté passée ? Pourquoi chercher à le contrôler ?

Voilà voilà, tes réflexions sur ces questions m'intéressent.

#
Profil

ourscalin

le samedi 14 septembre 2019 à 14h03

Je viens de vous lire toutes les deux, et je relève plusieurs hic que je vais tenter de régler.
1: j'ai dû mal m'exprimer. Je reformulerai prochainement et reprendrai le post.
2: son histoire me touche car j'ai de la compassion mais à mon sens il ne prend pas le problème dans Le bon ordre et utilise trop de rempart pour se protéger.
3 son trauma, car c'est un traumatisme qu'il a subit, j'en suis conscient, ainsi que la vie bien remplie qu'il semble mener ne lui permet pas de réfléchir amplement et sereinement.
4: et non négligeable, sa dépression est loin d'être finie et il essaye de régler le problème du nous avant le sien.

Conclusion perso. Il risque de se perdre complètement et ne pas faire entièrement les bons choix.

Il me semble qu'il devrait prendre du recul, se recentrer sur lui et moins planifier le nous.

#
Profil

ourscalin

le samedi 14 septembre 2019 à 14h07

"La question que je me pose par rapport à ton raisonnement, c'est celle-ci.
Quelle marge de contrôle a-t-on sur ce qu'on apporte à son partenaire ? A quel point est il faisable d'être co-parent et passionnément amoureux ? Est-ce que refuser ce que vous avez (une relation qui fonctionne bien comme parents), rend plus probable de recréer ce que vous n'avez plus ?
Qu'est-ce qui fait qu'une personne est attirée par une autre ? Comment recréer ça une fois la nouveauté passée ? Pourquoi chercher à le contrôler ?"

Je retiens ces questions et y répondrais en ouvrant un post spécifique pour pas polluer ici.

#
Profil

ourscalin

le samedi 14 septembre 2019 à 14h13

Lorsque l'on navigue sur un navire qui coule il y a un ordre de sauvetage à accomplir car le temps est compté.
On ne peut pas tout sauver, il y a des choix à faire et des priorités.
Il y a deux enfants qui n'ont rien demandé, deux adultes qui subissent un problème. Ces deux deux adultes ne sont ni coupables ni innocent, mais se doivent de résoudre ensemble les problèmes pour y apporter des solutions.
Ma question pour HGWells est la suivante : quels sont les souhaits et attentes de ton épouse, les tiens ont été très bien exposé et je ne pense pas que le Polyamour soit bon pour toi, la coparentalité sûrement mais pas comme tu l'envisages?

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#

Intermittent (invité)

le samedi 14 septembre 2019 à 18h17

"Il y a deux enfants qui n'ont rien demandé,"

Cette expression je l'ai souvent lu (pas ici) sous la plume de personnes farouchement contre le divorce ou la séparation de parents qui ont des enfants, sous prétexte que les enfants seraient obligatoirement malheureux quand leurs parents se séparent.

On ne reste pas ensemble pour les enfants, quand on ne s'entend, sous ce prétexte.

"La solution proposée par HGwell est pour moi, et n'engage que moi une séparation avec chaines.
On se sépare maison fait à mes conditions pour que je puisse encore avoir du pouvoir sur toi. "

Depuis le début, tu as une lecture orientée clairement à charge des écrits et de la position de HGWELLS et je m'interroge sur l'écho que cette séparation possible a sur toi.

Ne serait-ce pas la projection d'une peur que tu aurais vis à vis de ton propre couple ?

#

Intermittent (invité)

le samedi 14 septembre 2019 à 18h30

"quels sont les souhaits et attentes de ton épouse"

On les connait les souhaits de son épouse :
- c'est continuer le couple parental dans les conditions actuelles (vie commune) avec la possibilité d'avoir des relations à l'extérieur.

Il est bien évident que ce serait la solution idéale pour elle.

La question de fond que se pose HGWELLS, c'est :

- veut-elle rester vivre avec moi parce qu'elle m'aime encore ou parce que matériellement, c'est plus facile à gérer pour elle.

La seule solution pour rester en couple dans cette situation, serait que HGWELLS trouve une autre relation de son côté.

Mais rester en couple cohabitant, c'est clairement un handicap pour trouver une autre relation.

Donc, "ça se mord un peu la queue".

#
Profil

ourscalin

le samedi 14 septembre 2019 à 19h06

Non aucune crainte pour moi.

Pas d'appel à ma situation.
Pour les enfants, la séparation est une souffrance, qu'on le veuille ou non.
Non on reste pas pour les enfants, entièrement d'accord, je veux juste dire que la séparation fout se faire dans le moins de souffrance possible.

Pour la suite, comme je l'ai dit, j'ai peu être mal interprété les écrits. Je me laisse ce doute, l'avenir nous le dira peu être.

#
Profil

HGWELLS

le dimanche 15 septembre 2019 à 13h53

@alinea7
« La question que je me pose par rapport à ton raisonnement, c'est celle-ci. »
« Quelle marge de contrôle a-t-on sur ce qu'on apporte à son partenaire ? »
Le partenaire prend bien ce qu'il veut, dans le forfait qu'on lui offre...

« A quel point est il faisable d'être co-parent et passionnément amoureux ? »
Je crois que c'est possible, puisque dans les 5 premières années de vie de notre enfant, j'étais co-parent et passionnément amoureux. Ce n'était malheureusement pas réciproque.

« Est-ce que refuser ce que vous avez (une relation qui fonctionne bien comme parents), rend plus probable de recréer ce que vous n'avez plus ? »
Non, mais ça me semble être le seul moyen de m'assurer qu'il existe une relation amoureuse entre elle et moi, comme j'ai expliqué plus haut.

« Qu'est-ce qui fait qu'une personne est attirée par une autre ? »
Ouf.

«  Comment recréer ça une fois la nouveauté passée ? »
Je refuse l'idée selon laquelle l'attirance n'est que nouveauté.

« Pourquoi chercher à le contrôler ? »
Je ne cherche pas à contrôler l'attirance (ou, l'amour, en réalité)(, je cherche à m'en assurer.

@Polyarthrite
« Maintenant y a plus qu à la proposer à ta femme, »
@HeavenlyCreature
« Oui! Curieuse de connaître sa réaction ! »

--> Je suis actuellement terrorisé à l'idée de lui annoncer ma proposition. Ma seule réelle envie, encore maintenant, est de me coller sur elle, lui dire que je l'aime et qu'on vive une belle relation monogame. Mais c'est maintenant une chose à oublier complètement, et au lieu de ça, je m'apprête à lui proposer qu'on ne vive plus ensemble. C'est fou, la vie.

@ourscalin
Ton discours et tes présupposés envers moi sont, au mieux, haineux. Je ne te lis plus.

Intermittent
"quels sont les souhaits et attentes de ton épouse"

On les connait les souhaits de son épouse :
- c'est continuer le couple parental dans les conditions actuelles (vie commune) avec la possibilité d'avoir des relations à l'extérieur.

Il est bien évident que ce serait la solution idéale pour elle.

La question de fond que se pose HGWELLS, c'est :

- veut-elle rester vivre avec moi parce qu'elle m'aime encore ou parce que matériellement, c'est plus facile à gérer pour elle.

La seule solution pour rester en couple dans cette situation, serait que HGWELLS trouve une autre relation de son côté.

Mais rester en couple cohabitant, c'est clairement un handicap pour trouver une autre relation.

Donc, "ça se mord un peu la queue".

- Ça résume bien la situation, à quelques détails près. Il y a aussi la notion de jalousie qui sera plus facile à apprivoiser si il existe une petite distance.

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

Mark

le dimanche 15 septembre 2019 à 14h11

HGWELLS
Ma seule réelle envie, encore maintenant, est de me coller sur elle, lui dire que je l'aime et qu'on vive une belle relation monogame. Mais c'est maintenant une chose à oublier complètement, et au lieu de ça, je m'apprête à lui proposer qu'on ne vive plus ensemble. C'est fou, la vie.

C'est une pensée qui m'est revenue à plusieurs reprises au fil de la discussion. Comment en arrive t'on à trouver un meilleur équilibre envers soi en ayant une co parentalité en foyer séparé.

La remarque que faisait @bidibidibidi ici ou sur un autre fil me revient aussi. "certains problèmes sont antérieurs à la situation." Le besoin de trouver sa place, son espace au sein du couple (edit: de la relation, plutôt). Le foyer séparé serait donc une solution plus viable dans certains cas? C'est fou comme tu dis, cette drôle de vie.

Ce qui alimente aussi cette réflexion est l'impression de lire souvent qu'après une relation longue durée, les personnes ne veulent tout simplement plus partager leur quotidien et souhaitent préserver leur espace.

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

HeavenlyCreature

le dimanche 15 septembre 2019 à 20h03

Je pense à un truc. C'est tout bête, mais n'avez vous pas songé à faire une thérapie conjugale ? Je ne dis pas que ça réglera vos problèmes, mais c'est peut être une solution moins radicale que la dé-cohabitation pour avoir des réponses à tes questions (d'autant que comme il a été souligné plus haut, dans ce contexte tendu, le projet de décohabiter peut être pris par Madame comme un ultimatum de ta part, voire une punition).

Quitte à décohabiter, autant le faire pour des bonnes raisons, à savoir :
1) désamour de Madame (il s'agirait alors de faire le deuil de ton couple et de reconstruire ta vie sans elle, ou du moins autrement) ;
2) l'amour est toujours réciproque mais la co-habitation agit tel un tue-l'amour (cela vous permettrait de repartir sur d'autres bases, apprendre à s'aimer différemment et à vous réapproprier vos vies respectives... Ce qui a pu être perdu dans le cas des couples fusionnels)

Quant au poly-amour (s'il s'agit vraiment de cela pour Madame), je ne suis pas sûre que de décohabiter suffise à te faire accepter/supporter la situation... Certes, ce sera sans doute moins insupportable pcq plus sous ton nez, mais source de souffrance et de tension dans ton couple (comme je disais plus tôt : personne ne t'oblige à accepter l'inacceptable).

Elle pourrait s'opposer à aller voir un thérapeute, mais si tu es clair sur le fait que tu ne veux plus vivre ainsi (tu partiras, quoi qu'il arrive) et que tu lui montres ta détermination à vous sortir de cette impasse de manière constructive, je ne vois vraiment pas comment elle pourrait refuser. C'est peut être là que tu l'auras, ta réponse : dans sa volonté (ou non) à faire bouger les choses.

Qu'en penses tu ?

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion