Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Bi ok, polyamoureuse : why not?

Bases
#

Castafiore (invité)

le mardi 20 octobre 2015 à 11h40

Bonjour,

Je suis une femme bi de 34 ans, en couple hétéro depuis 12 ans, avec 3 enfants.
Je me suis découverte bi depuis plusieurs années. Et j'ai ma première relation avec une femme depuis plusieurs mois. Je suis très heureuse de notre relation (sentimentale, sexuelle).
Par contre, avec mon mari, rien ne va plus. Il est hétéro exclusif et n'accepte pas que je puisse avoir une femme dans ma vie. Je ne lui ai rien caché et il m'a encouragée dès le départ à vivre cette relation, sauf qu'aujourd'hui, il ne l'accepte plus et parle de séparation bien qu'il fasse un maximum pour que ce soit pas le cas.
J'ai beaucoup sur le polyamour et c'est un "monde" que je ne connaissais pas avant. Aujourd'hui encore j'ai du mal à me considérer comme tel, et pour cause. En relisant ce site entre autres, il est spécifié qu'on est poly quand les 3 acceptent la relation. Et ce n'est pas le cas pour moi.
Et pour autant je ne considère pas un instant tromper mon ami et lui se sent cocu. Alors que je lui dis tout.
Je suis perdue car je ne sais plus quoi faire pour le rassurer.

Ya-t-il des exclusifs ici qui ont réussi à accepter le polyamour de leur partenaire?

#
Profil

bonheur

le mardi 20 octobre 2015 à 20h41

Castafiore
Ya-t-il des exclusifs ici qui ont réussi à accepter le polyamour de leur partenaire?

Qu'est-ce que le polyamour pour toi ? Qu'est-ce que l'exclusivité pour toi ? Accepter doit-il être compris comme tout blanc ou tout noir, je veux dire 0% ou 100% ?

Ton mari désirait peut être que tu t'éclates juste dans une expérimentation (peut être de type plutôt libertine), mais aujourd'hui, il se sent peut être en insécurité et en "concurrence". Egalement, il ne faut pas confondre ce que l'on pense pertinent sur le principe (intellectuellement) et ce que l'on peut vivre viscéralement (émotionnellement). Les deux peuvent créer des conflits intérieurs.

Si tu veux te trouver, laisse tomber les grands mots qui veulent tout et rien dire... L'important est de te trouver, t'identifier, t'expliquer et concilier ton bonheur à celui de ceux-celles que tu aimes et qui t'aimes. D'ailleurs, même l'amour n'est pas définissable, car tout est évolutif, mouvant et surtout unique.

Voilà ce que ton post m'inspire, et évidemment, c'est impertinent, puisque je ne connais aucune des trois personnes dont tu nous parles. Aussi, je ne peux "qu'interpréter" ton récit.

Pour répondre à ta question, oui c'est possible. Je le vis au quotidien. Mais tu n'es pas moi ; ton mari n'est pas le mien ; et ton amoureuse pas les personnes que j'aime en dehors de mon couple. Et comme chaque amour a un caractère unique, sans compter l'évolution de chacun-e, mon "exemple" ne peut être comparable. Respecter ce qui rend une personne heureuse, et même se réjouir pour soi, de découvrir l'autre heureuse, permet "d'accepter". La communication, la bienveillance... permet l'échange indispensable. Echanger ne veut pas dire être en accord systématiquement, mais exprimer ce qui se passe en nous, et tout a beaucoup de valeur : ton bonheur comme son impression d'être "cocu".

#
Profil

Nicolas_Fox

le mardi 20 octobre 2015 à 21h54

"Il y a autant de definition du polyamour qu'il y a de polyamoureux".

De plus si l'on reprend la definition du site ou nous ecrivons : "polyamour. nom commun, masculin. Relation sentimentale honnête, franche et assumée avec plusieurs partenaires simultanément."

Cela ne parle pas forcément de tous les partenaire mais d'une personne. Selon cette définition, et ta description tu es polyamoureuse.

Castafiore
Ya-t-il des exclusifs ici qui ont réussi à accepter le polyamour de leur partenaire?

J'ai rencontré plusieurs personnes dans ce cas, mais cela ne veut pas dire que c'est donner à tous le monde.

Si ce n'est pas déjà fait, montre à ton mari que tu l'aimes toujours autant, que la place d'une autre personne dans ton coeur ne lui fait pas moins de place.

Ensuite c'est à lui de faire son propre chemin et à toi de faire le tien.

Que cela soit pour cela ou pour autre chose, les couples se font et se défont au gré de l’évolution et des peurs de leurs membres.

#

Castafiore (invité)

le mercredi 21 octobre 2015 à 10h25

Bonjour et merci à vous deux pour vos messages.
Pour moi, le polyamour, c'est tout simplement aimer plusieurs personnes et que chaque individu soit au courant. Ce qui est mon cas. Par contre, ici, ça inclue l'acceptation. Or, mon mari ne l'accepte pas donc je ne sais pas trop quoi penser.
Pour moi, l'exclusivité, c'est être avec une seule personne, sexuellement, sentimentalement. Et ce n'est pas mon cas, mais celui de mon ami.
Mon mari m'a encouragée dès le départ à vivre cette expérience. Sauf que je ne considère pas cela comme une expérience. Ce mot me dérange car il ne s'agit pas d'un plan cul ou juste du sexe.
Et aujourd'hui, il fait machine arrière car il ne veut rien savoir sur mon amie. Et le lendemain, il change d'avis. Donc je m'adapte tout le temps à ses envies car il ne m'a rien demandée et je considère qu'il a une sacrée ouverture d'esprit mais je vois bien qu'il en souffre.
JE lui répète souvent que je tiens à lui. J'ai l'impression que ce n'est pas/plus suffisant.
Je pense qu'il essaie d'accepter plus pour moi, mais pas pour lui, et que les choses sont déjà faites dans sa tête. D'où le conflit intérieur évoqué ci-dessus.
Personnellement, j'ai envie de te répondre que je me suis trouvée mais mon mari non. Et c'est çà aujourd'hui qui m'affecte. Ca parait très égoiste. Mais perso, je souffre qu'il souffre. Je ne souffre pas parce que j'aime une seconde personne.
Nous avons de la chance car nous arrivons toujoursà communiquer et parfois, je m'épate car je fais de patience, chose qui n'a pas toujours été mon fort. On ne se dispute pas vraiment mais c'est tellement changeant d'un jour à l'autre que sans cesse, je ne peux pas m'empêcher de penser au pire un jour (divorcer, séparation enfants, nouveau logement, dont je n'ai pas du tout envie) et donc me sentir très mal, et de penser positivement le lendemain, suite à une belle discussion qui me rassure car je me dis qu'il est toujours amoureux, moi aussi et que c'est important ce que l'on a construit ensemble.
Ce sont ces fluctuations qui me font me sentir très mal et que je n'arrive pas/plus à gérer;

Quand on dit du polyamour que c'est une relation sentimentale honnête, franche et assumée, j'ai envie de dire oui pour moi, mon amie, et mon mari , mais pas complètement pour ce dernier.
Est-ce que assumer signifie que même la famille , les amis sont au courant?

#
Profil

Eira

le mercredi 21 octobre 2015 à 12h39

Bonjour Castafiore,

J’ai commencé comme toi à quelques détails près. Au début de notre mariage, mon mari sachant ma bisexualité est celui qui m’a permis de la vivre. Cela dis, le fait qu’il me l’ait permis n’a rien enlevé au fait que dans les premiers temps, voire les premières années, cela n’a pas été évident pour lui à vivre de son côté. J’ai du faire preuve de beaucoup de patience et d’amour, de beaucoup de communication et lui faire comprendre que quoi qu’il puisse arriver, il restait ma priorité. Qu’aimer une autre femme ne signifiait pas qu’il perdait une part de mon amour. Aimer cela se prouve et se vit chaque jour, vous avez de la chance d’être en accord à la base tous les trois, mais à toi qui à cette liberté d’aller vers une autre que lui, je pense qu’il est important que tu ne te décourages pas et de le rassurer, de travailler la confiance que vous pouvez avoir l’un en l'autre. Accepter la non-exclusivité c’est devoir faire face à des peurs profondes, ancrés bien en soi. Il faut du temps et ne rien lâcher pour les surpasser. Et d’ailleurs il m’a fallu personnellement plus de temps que mon mari pour accepter à mon tour de le laisser libre d’aimer une autre femme que moi.
(Je ne m’exprime pas forcément bien a l’écris, et si jamais dans mon langage il y a quelque maladresse, je saurai les rectifier si besoin est :)

#
Profil

Tcheloviekskinoapparatom

le mercredi 21 octobre 2015 à 15h29

Castafiore, ta nouvelle relation est encore... nouvelle. Et du coup je trouve assez normal que ton mari ait du mal à se positionner, du coup il zig-zague, essaie un positionnement, l'inverse, d'un jour à l'autre...
Ce peut être fatiguant de le suivre et peut-être ne faut-il pas le faire au jour le jour. Plutôt avoir conscience de cet état dans lequel il est, dans lequel vous êtes, vous donner peut-être des échéances, des périodes d'essai de tel ou tel mode de fonctionnement.
Et, parallèlement, déterminer pour toi-même quelles sont les choses :
- que tu veux
- que tu ne veux pas
- que tu es prête à accepter, même si ce n'est pas ce que tu veux dans l'idéal
- sans lesquelles tu ne peux pas continuer une relation

Dans ces matières comme dans toutes les questions de couple, il ne faut pas avoir peur de réfléchir, y compris à des choses comme une séparation. J'ai souvent l'impression que si on se fait un drame exagéré d'une séparation, ça pèse sur toute la relation, ça la contraint, et c'est ce qui amène les non-dits, les frustrations, qui finissent par rejaillir de manière incontrôlée. Si on y réfléchit comme quelque chose de possible, de façon pratique, ça permet de voir si vraiment on a envie de continuer, et sous quelle forme.

Comme de toute évidence il y a une bonne communication et de l'empathie avec ton mari, il y a des raisons de penser que, quelles que soient les transformations dans votre interaction, ça peut très bien se passer. Ou pas si mal... En tous cas le temps fait beaucoup. Si il trouve en lui les moyens de combattre sa peur, alors le simple fait de constater que tu es là jour après jour, semaine après semaine, mois après mois, que ton nouvel amour ne remet pas en question le vôtre, peut suffire à lui faire retrouver la paix intérieure. Donnez-vous du temps.

Cela dit, vous êtes trois dans cette affaire, et tu ne parles pas de comment ton amoureuse vit tout ça ?

#
Profil

bonheur

le jeudi 22 octobre 2015 à 11h35

Eira
(Je ne m’exprime pas forcément bien a l’écris, ...

Tout est merveilleusement bien exprimé dans ton post ci-dessus. J'aime ce message de volonté de croire en l'avenir, en l'amour surtout ! (+) :-)

Eira
J’ai du faire preuve de beaucoup de patience et d’amour, de beaucoup de communication et lui faire comprendre que quoi qu’il puisse arriver, il restait ma priorité

Je suis mariée et je l'ai vécu également ainsi. Aimer en dehors de son couple ne doit pas signifier remettre le couple en question. Toutefois, il faut comprendre les doutes et les craintes, être à l'écoute, de l'autre, mais aussi énormément de soi.

Je crois que l'atout de Eira, c'est cette volonté d'évoluer ensemble, que l'évolution se fasse dans la même direction ou dans deux directions (dans mon cas). Etre côte à côte, quoi qu'il arrive !

#
Profil

bonheur

le jeudi 22 octobre 2015 à 11h41

Tchel....
J'ai souvent l'impression que si on se fait un drame exagéré d'une séparation, ça pèse sur toute la relation, ça la contraint, et c'est ce qui amène les non-dits, les frustrations, qui finissent par rejaillir de manière incontrôlée

Oui ! Il faut démistyfier la "rupture" et la considérer comme un soulagement et également un possibilité de s'affranchir de ce qui ne peut nous convenir. Il reste encore trop d'idées reçues sur la notion qu'une séparation devrait être un "échec", alors qu'au contraire, la séparation est une prise de conscience positive.

Je recommande ici le livre "la rupture pour vivre" de Simone Barbaras

#
Profil

bonheur

le jeudi 22 octobre 2015 à 11h44

Tchel....
Cela dit, vous êtes trois dans cette affaire, et tu ne parles pas de comment ton amoureuse vit tout ça ?

Oui, c'est ce qui rend le polyamour difficile. Il faut trouver de l'équilibre, de la paix et de la sérénité au sein de toutes les relations. Aimer est "compliqué", alors polyaimer...

Il est important de ne pas sous-estimer la relation hors couple, si l'on vit en couple. Cette tierce personne est également un être humain, avec ses émotions propres.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion