Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Comment aider mon amoureux à accepter le polyamour...?!

#
Profil

HGWELLS

le dimanche 15 septembre 2019 à 20h24

Je viens de lui proposer la décohabitation, avec les arguments que je vous ai mentionné.

Refus complet et sans équivoque; avec crise de larme et impression que je veux simplement faire le premier pas vers une séparation définitive.

FML.

#

Amande amère (invité)

le dimanche 15 septembre 2019 à 20h27

Puisque tu demandes des avis HG WELLS, voici des éléments de ma réflexion.

J'ai testé la décohabitation dans l'optique de retrouver des moments amoureux dégagés des enjeux du quotidien ; la différence majeure avec ta situation étant que notre relation ("principale" et longue durée) n'était pas exclusive, même si elle a eu de longs moments monogames, et que nous n'avions pas d'enfants.
La décohabitation nous a permis de mieux profiter de nos moments ensemble et de retrouver un climat "amoureux" mieux dégagé du quotidien.
Mais elle n'a pas réglé les questions de jalousie ou de déséquilibre ressenti lié à des modes de vie et des caractères différents. Elle a aussi appuyé sur les différences d'envie ; oui, on se voit quand on veut vraiment se voir, mais cela peut créer des choses douloureuses quand l'envie est déséquilibrée ; et la solitude peut être difficile à vivre (rester seul à attendre, imaginer ce que fait l'autre, on le vit aussi en décohabitant, et ce n'est pas moins douloureux.. la dépression ne disparaît pas non plus une fois seul), même en ayant en contrepartie plus de liberté.
Au final on s'est moins vus, et si on s'énervait moins, on a aussi passé ensemble moins de moments sympas ou exceptionnels qu'en habitant ensemble.

La solution que tu proposes HG WELLS permet d'avoir plus de liberté individuelle et peut-être (mais ce n'est pas certain, car la solitude peut être pesante) plus de sentiment de maîtrise. Mais pas plus de sentiments amoureux, ni plus de désir, ni plus de moments ensemble, ni plus d'équilibre entre vous, ni plus de clarté sur ce que vous représentez l'un pour l'autre.
La décohabitation aura un impact sur votre famille qui peut notamment générer un sentiment de culpabilité ; dans ce cas, il sera difficile de démêler la raison exacte du maintien de votre lien (sentiments amoureux, culpabilité côté pratique, habitude, etc) et donc de savoir où vous en êtes.

Si ta priorité est d'avoir plus de liberté et de maîtrise, et non pas le maintien de votre relation, go for it. La relation se maintiendra voire se renforcera peut-être, ou elle déclinera ou disparaîtra peut-être, suivant votre investissement et votre contexte, mais une chose est certaine, tu seras plus libre de tes mouvements.
Par contre si ta priorité est ta relation avec elle, je te suggère une solution moins radicale que la décohabitation qui me semble très périlleuse dans votre contexte.
Tu prêtes des avantages à la décohabitation ; un certain nombre pourraient peuvent s'inclure dans une vie à deux, et peut-être dans la vôtre, y compris pour que tu aies plus de liberté :
- sanctuariser du temps à deux ;
- sanctuariser du temps seul ;
- organiser des fêtes ;
- négocier pour avoir la maison seul régulièrement ;
- organiser du temps où chacun est seul avec les enfants, avec un enfant ;
- faire ensemble et seuls plus d'événements festifs ;
- se lancer des défis pour vivre plus d'aventures ;
- négocier sur ce sur quoi on rend des comptes ou pas, sur l'opacité qu'on veut avoir l'un pour l'autre ;
etc.
Avec cette histoire tu as l'opportunité de reposer d'autres bases, qui te conviendraient mieux, pour ta propre vie. Et elle aussi.

Enfin pour être complète : je pense que la décohabitation est un mode tout à fait pérenne et profitable, quand elle n'arrive pas dans un contexte de crise, en "alternative" à une séparation.

#
Profil

HeavenlyCreature

le dimanche 15 septembre 2019 à 20h30

HGWELLS
Je viens de lui proposer la décohabitation, avec les arguments que je vous ai mentionné.

Refus complet et sans équivoque; avec crise de larme et impression que je veux simplement faire le premier pas vers une séparation définitive.

FML.

Ooops! Mon message est arrivé trop tard !
Bon, au moins, ça va bouger... Tiens nous au courant.

#
Profil

HeavenlyCreature

le dimanche 15 septembre 2019 à 20h37

Amande amère, merci pour cet éclairage qui me parle particulièrement actuellement. C'est vrai qu'on a tendance à idéaliser la non cohabitation (en particulier lorsqu'on a vécu la vie conjugale) et ton témoignage montre bien qu'il s'agit avant tout d'une question de volonté, d'organisation et de négociation sans cesse renouvelée dans la vie du couple plus qu'une question de contexte. Cela m'inspire bcp et m'amène à appréhender le problème autrement. Encore merci.

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#

Intermittent (invité)

le dimanche 15 septembre 2019 à 20h49

@HeavenlyCreature

"Ooops! Mon message est arrivé trop tard ! "

Au contraire, vu le refus net de madame, ta proposition me semble encore plus d'actualité.

Après, c'est à elle d'être aussi force de proposition .... compatible avec le ressenti de son compagnon.

La proposition de celui-ci aura au moins eu l'avantage de faire bouger les lignes.

#
Profil

Mark

le dimanche 15 septembre 2019 à 21h04

@HGWELLS

parce qu'une image vaut parfois mieux qu'un long discours:

https://bloculus.com/wp-content/uploads/2017/05/co...

www.amicale-energies.org/images/coaching/cycle-du-...

Amande amère: Merci infiniment pour ton témoignage

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

HeavenlyCreature

le dimanche 15 septembre 2019 à 21h14

Mark
@HGWELLS

parce qu'une image vaut parfois mieux qu'un long discours:

https://bloculus.com/wp-content/uploads/2017/05/co...

www.amicale-energies.org/images/coaching/cycle-du-...

Amande amère: Merci infiniment pour ton témoignage




Message modifié par son auteur il y a 10 minutes.

L'image marche pas

#
Profil

alinea7

le dimanche 15 septembre 2019 à 23h47

L'image qui ne fonctionnait pas : https://bloculus.com/wp-content/uploads/2017/05/co...

#
Profil

Mark

le dimanche 15 septembre 2019 à 23h50

@alinea7, merci pour le lien corrigé, chez moi ça fonctionnait et je ne trouvais pas la source du problème. Je le recopie tel quel dans le post d'origine.

#

Polyarthrite (invité)

le lundi 16 septembre 2019 à 00h01

Sachant que la situation n'est plus tenable pour HGWELLS, il a fait une proposition pour changer les choses, elle refuse mais c'est à elle alors de proposer des choses car il est impossible pour lui de continuer en l'état.

Et si elle refuse en voulant rester comme ils sont aujourd'hui alors la question "reste t elle uniquement pour la maison et l union familiale ?" pourra vraiment se poser.

#
Profil

Mark

le lundi 16 septembre 2019 à 00h16

Polyarthrite
Sachant que la situation n'est plus tenable pour HGWELLS, il a fait une proposition pour changer les choses, elle refuse mais c'est à elle alors de proposer des choses car il est impossible pour lui de continuer en l'état.

Et si elle refuse en voulant rester comme ils sont aujourd'hui alors la question "reste t elle uniquement pour la maison et l union familiale ?" pourra vraiment se poser.

Malheureusement, ou heureusement, les choses sont rarement aussi tranchées.
Passé le choc de l'annonce, j'imagine qu'il y aura des moments de réflexion et un dialogue plus apaisé. La thérapie de couple peut effectivement être une solution, mais il faut être deux à y adhérer. Les suggestions d'amande amère méritent aussi considération.

#
Profil

alinea7

le lundi 16 septembre 2019 à 07h35

Vous pourriez essayer de voir ensemble s'il y a des choses qu'elle pourrait faire pour que tu te sentes aimé. Sans décohabitation dans un premier temps.
L'idée de consulter est bonne pour ça. Vous avez tous les deux des manques.

Au cas où ça aide, vous pourriez passer tous les deux ce test :
https://www.5lovelanguages.com/profile/couples/
Ou en français : https://test.psychologies.com/tests-couple/tests-a...

Il n'y a pas qu'elle qui peut essayer de changer des choses. Ta femme t'a témoigné un mal être. Vous pourriez essayer de voir ensemble comment faire pour qu'elle ne se sente pas toujours uniquement mère chez vous.

Aimer quelqu'un, il me semble que c'est plus que mettre un package à disposition. Il y a des choses qu'on est prêt à faire même si on ne les aurait pas faites spontanément, pour que notre amour se sente bien.

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

HGWELLS

le mercredi 18 septembre 2019 à 16h57

Revirement de situation.

Ma proposition de décohabitation n'a pas été acceptée, mais il était hors de question, pour nous deux, de continuer le « statu quo » où elle doit renier son amour extra-conjugal et où je sens être un geôlier qui emprisonne ma conjointe dans une relation qui la rend malheureuse.

Alors soit je la quitte, soit j'essais le polyamour. Advienne que pourra.

J'ai décidé d'essayer le polyamour, avec certaines conditions techniques, et une condition principale : elle devra attendre que je soit prêt à débuter une relation secondaire (donc, avoir rencontré quelqu'un avec qui ça clique) avant qu'elle « consomme » sa relation avec le gars de qui elle est amoureuse.

C'est un marché qui répond, au moins, à un de mes problèmes : l'injustice du fait qu'elle ait déjà un autre amoureux et que je me sente comme un poireau qui a simplement perdu au change.

En plus, j'imagine que lorsque j'aurai rencontré une autre personne avec qui je veux vivre une relation, ce sera beaucoup plus facile de « gérer la jalousie » de voir ma conjointe aller avec l'Autre.

Donc, en résumé, ça me permettra de faire la transition vers le polyamour plus doucement.

Par contre, je me questionne sur ce qui arrivera si ça prend vraiment trop de temps avant que je trouve quelqu'un; je ne veux pas me lancer dans n'importe quel bras.

Elle m'a mentionné à quel point ça la soulageait, juste de savoir que j'étais ouvert à essayer ce modèle, même si elle doit attendre avant de vivre son autre relation. Je crois surtout que ça la légitimise d'aimer l'Autre, sans qu'elle s'en sente coupable ou méchante envers moi.

Bref, je me lance dans quelque chose, et je n'ai aucune idée où ça pourrait mener. À suivre, dans « À la découverte du polyamour : les chroniques d'un nouveau polyamoureux », en salles près de chez vous.

--> Je dois tout de même continuer mon deuil du temple sacré que j'avais construit avec ma conjointe, qui était ma situation idéale...

Merci à tous pour vos commentaires\suggestions\critiques constructives. Mais je crois que je n'ai pas fini de poser des questions sur ce forum.......

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

bidibidibidi

le mercredi 18 septembre 2019 à 17h54

HGWELLS
Par contre, je me questionne sur ce qui arrivera si ça prend vraiment trop de temps avant que je trouve quelqu'un; je ne veux pas me lancer dans n'importe quel bras.

Si tu me permets :
Prochaine étape : Apprendre à séduire :-D

#

Polyarthrite (invité)

le mercredi 18 septembre 2019 à 20h15

Ma foi je trouve cela plutôt bien pour vous même si pour certain cela semblera du contrôle et du calcul si cela vous permet de vous épanouir alors tant mieux

Après pourra t elle patienter longtemps ?

#
Profil

CmoiMike

le mercredi 18 septembre 2019 à 21h22

Bonjour HGWELLS,
aller vers le polyamour "sous certaines conditions" ne mène pas au polyamour.
Cela mène à un autre type d 'encouplement (Cf Vincent Cespèdes).
En quelques sorte tu l'autorises à aller voir ailleurs si toi aussi tu peux le faire (cela permet aussi de m'assurer les arrières des fois qu'elle me laisse tomber!). et de plus, si c'est une vision purement sexuelle, on peut se dire que l'on se rapproche du libertinage.
L'autoriser sous conditions et donc quelque part l'obliger à suivre des règles qui vont contre la volonté de son cœur n'est pas par essence du polyamour.
Ce n'est pas parce qu’elle aime une autre personne, qu'elle t'aime moins.
L'amour n'est pas une question de quantité ou de partage mais de sensation.

Donc à toi de voir, mais à mon avis, l'empêcher de vivre un autre amour, entrainera des frustrations. Et cà, cela peut diminuer ce qu'elle éprouve pour toi.
Si tu crois en son amour envers toi, il n'y a aucune raison qu'elle te quitte.
Maintenant si tu penses y croire sans être sûr, alors tu as des doutes, et donc il faut comprendre d'où vient ce manque d'assurance.

#

Electronlibre (invité)

le jeudi 19 septembre 2019 à 17h40

HGWells :

" J'ai décidé d'essayer le polyamour, avec certaines conditions techniques, et une condition principale : elle devra attendre que je soit prêt à débuter une relation secondaire (donc, avoir rencontré quelqu'un avec qui ça clique) avant qu'elle « consomme » sa relation avec le gars de qui elle est amoureuse."

Il n'y a ni amour, ni respect à imposer de telles conditions. Tu agis en dictateur qui a peur de se retrouver le bec dans l'eau.
Tu ne supportes pas qu'elle puisse être heureuse avec un autre, tu lui as créer une prison dorée de dépendance qui fait qu'elle ne peut que te suivre.
Tu nous donnes que ta version, et encore version arrangée. Seule chose qui te plaise dont tu es amoureux, c'est TOI.

#

Intermittent (invité)

le jeudi 19 septembre 2019 à 22h28

"Il n'y a ni amour, ni respect à imposer de telles conditions. Tu agis en dictateur qui a peur de se retrouver le bec dans l'eau.
Tu ne supportes pas qu'elle puisse être heureuse avec un autre, tu lui as créer une prison dorée de dépendance qui fait qu'elle ne peut que te suivre."

Pour être franc, ce type de commentaire entièrement à charge, sans nuance et respect des faits me fout un peu la gerbe ...
Manifestement, il existe aussi des intégristes chez certains qui se réclament du polyamour ....

Petit rappel : C'est une histoire qui a démarré par un adultère, pour lequel il a fait une dépression d'un an.
Dans le monde des non-polyamoureux , qui constitue quand même la grande majorité de couples, ça se termine généralement par une séparation avec perte et fracas.

Cela n'a pas été son choix, malgré l'attitude distante de sa femme et sa déclaration de prise de distance amoureuse.

Après moult efforts de sa part, il lui a proposé une solution, la décohabitation polyamoureuse, qu'elle n'a pas accepté.
Elle aurait pu, se libérer ainsi de son "dictateur" et poursuivre son envie de polyamour sans aucune contrainte.

Ca n'a pas été son choix, c'est donc qu'elle tient à conserver la relation avec son mari, malgré les difficultés du couple.
Je pense qu'elle est tout à fait capable de voir ce qui est le mieux pour elle et sa famille.

citation :
"il était hors de question, pour nous deux, de continuer le « statu quo » où elle doit renier son amour extra-conjugal et où je sens être un geôlier qui emprisonne ma conjointe dans une relation qui la rend malheureuse. "

J'ai vu plus "dictatorial" comme discours ...

La condition qu'il met semble satisfaire sa femme, en mettant en place une règle qui ne sera à mon avis que temporaire, le temps de sécuriser la relation et son évolution.

Reste à trouver pour lui une relation polyamoureuse et là à mon avis, le plus difficile reste à faire ...parce qu'en couple depuis longtemps, on perd l'habitude de la séduction et sa situation de "en couple" ne lui sera pas favorable.

#

Electronlibre (invité)

le jeudi 19 septembre 2019 à 23h37

Intermittent,

Ton raisonnement est bon, dans le cas ou HGWells n'est pas un PN....
Il a tout fait, tout présenter pour que l'on plaide sa cause.
Tu t'es fait avoir comme les autres.,
Sa femme est liée par la pression psychologique et matériellement. Elle ne peut pas partir. Il lui impose cela pour l'emprisonner encore plus alors qu'il n'a nullement l'intention de partir vers le Polyamour et lui dira : ma chérie, tu ne peux rien faire, j'ai trouvé personne, c'est dans le contrat que je t'ai imposé.
Ainsi l'amant va peu à peu se lasser de la situation et partir, elle va revenir en entier et se soumettre. Étés vous tous aveugles ?

#
Profil

HeavenlyCreature

le jeudi 19 septembre 2019 à 23h42

Euh... Le dictateur dans l'histoire ce serait pas plutôt sa femme ? Elle "refuse" la décohabitation... Sérieusement ?? Ya que moi que ça choque ? Les seuls choix qui sont laissés à hgwell c'est "on cohabite et tu acceptes que j'ai un amant même si ça te rend malheureux" (= condition pour qu'on reste ensemble) soit on décohabite (et dans ce cas, on se sépare). Lui est amoureux, évidement qu'il va choisir la 1ère option (il a pas le choix en fait), il veut pas la perdre.. Bref, j'ai un peu l'impression que c'est retour à la case départ (pour ne pas dire un enfumage en beauté, madame a versé sa larme, monsieur a la sensation d'être aimé, on prend la même et on recommence).. Je caricature un peu par provocation mais quand même, c'est triste..
Z'avez parlé de l'option thérapie de couple ?

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion