Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Comment aider mon amoureux à accepter le polyamour...?!

#
Profil

Mark

le vendredi 20 septembre 2019 à 12h47

@HeavenlyCreature

Non, ça ne me choque pas. Quand on m'a proposé un break du couple et décohabitation (sous le même toit..) au bout de 20a de vie commune, ne vivant déjà pas très bien la situation, penser que c'est le début de la fin est une pensée qui n'a rien d'irrationnel en soi. Plus encore quand on n'est pas dans une optique de séparation. Je peux donc entendre son refus.

nb: Mal vivre la situation, n'est pas exclusif à la personne qui "subit". L'autre peut tout autant mal vivre le tiraillement moral entre les deux relations.

J'avais fait un post sur le "contrôle" et les "règles" Je trouve qu'on est en plein dans ce schéma ici. L'exigence de parité dans les relations hors couple n'indique pas une progression dans la déconstruction, surtout au bout d'un an. Je ne juge pas, c'est mon constat. Le propositions sont à mon sens plus mu par la peur du changement que de l'acceptation.

#

Electronlibre (invité)

le vendredi 20 septembre 2019 à 15h15

Je ressens beaucoup d'hypocrisie dans tout ça.

Différence entre decohabitation et séparation ?
Infidélité de madame mi avouée et demande de sauvetage du couple en passant par le polyamour.
Monsieur qui est bousculé dans sa situation de couple établi avec main mise sur sa femme , lequel perd le contrôle .

Mais question d'origine, madame est parti bour ailleurs car il y avait un problème dans le couple, et non par Polyamour.
Monsieur ne l'admet pas, ne l'évoque pas.
Là on est dans une situation simple, avec une multitudes de non-dits : infidélité de départ, peur d'être seul /e , perte d'une apparence sociale.
Mais aucun Polyamour ne montre son nez.
Là soit le couple se reconstruit, soit il se sépare.
Je rejoins intermittent sur le fond de la pensée.

A mon sens, le Polyamour, peut s'établir dans un couple mono de départ, s'il y a une volonté réciproque. Ici ce n'est pas le cas. D'où mon ton virulent, car trop de souffrances crées, pour sauver quelque choses de detruit.

#
Profil

bonheur

le vendredi 20 septembre 2019 à 15h47

Déjà, il y a de couples mono ou l'un est mono et l'autre n'a pas fait la démarche de se connaitre et donc de savoir. On se met en "ménage" suivant ce que l'on connait, la norme et un jour on a un déclencheur qui nous oblige à nous interroger. Du coup, si la personne qui se réveille, avec cette impression d'être extraterrestre, anormal, verbalise (ou écrit), c'est à dire indique avec authenticité, honnêteté, sincérité, etc son émotion amoureuse hors norme, alors on entre dans un schéma mono-poly. Et puis, l'autre partenaire originel s'y reconnait aussi ou pas. Mais je crois que dans tous les cas, il faut que le couple originel aille bien. Qu'il y ai de l'amour et/ou une sexualité belle. Alors seulement, on peut opérer une transition dans une dynamique commune. Mais le polyamour qui vient au secours du couple originel, je suis perplexe :-/ . Après, la période de transition demande parfois un éloignement pour faire le point avec soi-même. Personnellement, ce fut ensemble que l'on a évoluer. On peut s'isoler ponctuellement sans partir.

#
Profil

alinea7

le vendredi 20 septembre 2019 à 16h54

Mark
Non, ça ne me choque pas. Quand on m'a proposé un break du couple et décohabitation (sous le même toit..) au bout de 20a de vie commune, ne vivant déjà pas très bien la situation, penser que c'est le début de la fin est une pensée qui n'a rien d'irrationnel en soi. Plus encore quand on n'est pas dans une optique de séparation. Je peux donc entendre son refus.

Mais alors le refus en bloc du polyamour ne te choque pas non plus, dans ce contexte ?
:-/

Parce que comme premier pas vers la séparation, construire une autre relation, une sécurité affective, et la mettre à l'épreuve du temps et du partage d'intimité, ça se pose là.
Et rien ne permet de savoir si c'est un pas vers la séparation ou non, il n'y a que la confiance et le temps, pour le savoir. Dans un cas comme dans l'autre.

#
Profil

HeavenlyCreature

le vendredi 20 septembre 2019 à 18h24

Electronlibre
Je ressens beaucoup d'hypocrisie dans tout ça.

Différence entre decohabitation et séparation ?
Infidélité de madame mi avouée et demande de sauvetage du couple en passant par le polyamour.
Monsieur qui est bousculé dans sa situation de couple établi avec main mise sur sa femme , lequel perd le contrôle .

Mais question d'origine, madame est parti bour ailleurs car il y avait un problème dans le couple, et non par Polyamour.
Monsieur ne l'admet pas, ne l'évoque pas.
Là on est dans une situation simple, avec une multitudes de non-dits : infidélité de départ, peur d'être seul /e , perte d'une apparence sociale.
Mais aucun Polyamour ne montre son nez.
Là soit le couple se reconstruit, soit il se sépare.
Je rejoins intermittent sur le fond de la pensée.

A mon sens, le Polyamour, peut s'établir dans un couple mono de départ, s'il y a une volonté réciproque. Ici ce n'est pas le cas. D'où mon ton virulent, car trop de souffrances crées, pour sauver quelque choses de detruit.

Totalement d'accord avec cela. Je ne vois pas non plus de polyamour dans cette histoire mais deux visions qui s'opposent littéralement et qui ont bien du mal à se rencontrer. Ça ferait quelques semaines ou mois je dirais pas, mais bon au bout d'un an si même pas l'ombre d'un compromis à été trouvé, je vois pas bien où ça va.

#
Profil

Mark

le vendredi 20 septembre 2019 à 18h34

alinea7
Mais alors le refus en bloc du polyamour ne te choque pas non plus, dans ce contexte ?

Si tu te réfère à la situation de HGWELLS: j'ai retenu ceci: "Elle m'a mentionné à quel point ça la soulageait, juste de savoir que j'étais ouvert à essayer ce modèle, même si elle doit attendre avant de vivre son autre relation. Je crois surtout que ça la légitimise d'aimer l'Autre, sans qu'elle s'en sente coupable ou méchante envers moi."

Donc pour son couple, il n'y a pas de refus?

Si ta question est par rapport à mon vécu, il y a du avoir en gros deux ans de décalage entre le moment ou elle a commencer à libertiner seule et celui ou j'ai pris mon courage à deux mains pour rechercher une relation polyamoureuse, pas libertine.
Il n'y avait pas de refus de l'ouverture du couple, j'ai assumé, mais j'ai refusé de faire un break dans mon couple, c.a.d dans la continuité, certes modifiée, du couple. C'était pour moi reculer pour mieux sauter, au lieu de maintenir le dialogue.

Et puis vivre séparé sous le même toit, j'ai fini par y goûter pendant un an. Je ne le souhaite à personne, encore moins avec des enfants au milieu.

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#

Electronlibre (invité)

le vendredi 20 septembre 2019 à 19h16

# Citation Mark :
Et puis vivre séparé sous le même toit, j'ai fini par y goûter pendant un an. Je ne le souhaite à personne, encore moins avec des enfants au milieu.#

J'ai testé pendant 10 mois sur mon précédent mariage, pareil, à déconseiller.

#
Profil

HeavenlyCreature

le vendredi 20 septembre 2019 à 19h30

Haha, ici ça dure depuis bientôt 2 ans (séparés mais cohabitant avec mon ex) et 1 ans 1/2 (en couple mais vivant chacun chez soi avec mon copain) et c'est de la balle :)

#
Profil

Mark

le vendredi 20 septembre 2019 à 19h40

HeavenlyCreature
Haha, ici ça dure depuis bientôt 2 ans (séparés mais cohabitant avec mon ex) et 1 ans 1/2 (en couple mais vivant chacun chez soi avec mon copain) et c'est de la balle :)

Tant mieux pour vous ;-)

#

Electronlibre (invité)

le vendredi 20 septembre 2019 à 20h08

Tout dépend des rapports qu'il y a avec l'ex.
Dans mon cas c'était impossible, et d'ailleurs je ne le voulais pas

#

Intermittent (invité)

le samedi 21 septembre 2019 à 08h53

"Tu t'es fait avoir comme les autres.,"

Après dictateur, PN ....
Les PN ne font pas de dépression et ne choisissent pas ce type de solution.
Les PN ne proposent pas de ne plus habiter ensemble, meilleur moyen pour leur victime de s'émanciper ...

Manifestement, contrairement à toi, on n'a pas de boule de cristal pour savoir ce qui se passe réellement.
Mais les boules de cristal, ça donne une vision déformée de la réalité.

Je ne suis même pas sûr que tu ais lu toute son histoire ....

J'ai tout lu et même relu, il n'y a pas d'incohérence dans son discours, et son cheminement j'aurais pu le faire, placé dans la même situation et confronté au choix de préserver ma relation.
Mais je ne suis pas sûr que j'aurais pu supporter ça.

Donc, moi aussi, je suis potentiellement un dictateur et un pervers narcissique .....

#

Intermittent (invité)

le samedi 21 septembre 2019 à 09h22

@HeavenlyCreature

Pour être franc, dans ce que je lis sur d'autres forums, la cohabitation harmonieuse dans les conditions qui sont les tiennes, c'est rare ....
Déjà, il faut une séparation harmonieuse .....

Généralement, les couples séparés cherchent à faire cesser cette cohabitation le plus vite possible, ne serait-ce que pour pouvoir démarrer une autre relation dans des conditions considérées comme acceptables par celle-ci.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion