Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Comment aider mon amoureux à accepter le polyamour...?!

#
Profil

alinea7

le jeudi 05 septembre 2019 à 23h48

Puisque la discussion se poursuit ici je voudrais noter le ton dans tout ça :

HGWELLS
Même constat un peu partout dans la vie. C'est toujours l'homme qui doit «  chercher ». Et pour ça, il doit déployer des efforts, y passer du temps, et parfois de l'argent. La femme n'a qu'à choisir parmi la multitude d'hommes qui lui ont fait des «  coucou ». L'homme qui vous rencontre, qui réussi à faire une entrée remarquée dans votre vie, et qui réussi à construire une relation amoureuse avec vous, il était très certainement en plein recrutement avec des tonnes de stratégies ailleurs, plusieurs collets ici et là, et c'est vous qui avez mordu à un de ses hameçons.

HGWELLS
Il faut mettre beaucoup de temps dans les activités sociales (qui devront être sans le conjoint) pour rencontrer beaucoup de gens, faire des sorties, etc. C'est un redoublement d'efforts

HGWELLS
Et c'est encore pire pour l'homme, qui doit, comme mentionné plus haut, déployer beaucoup plus d'efforts et de temps que la femme pour rencontrer des femmes intéressantes.

HGWELLS
Ais-je envie de me forcer à rencontrer des gens souvent inintéressants pour ne pas me sentir comme un déchet pathétique qui attend seul à la maison alors que ma conjointe est au lit avec un amant tellement plus intéressant que moi (sinon, elle serait avec moi ce soir là, non?) ? Absolument pas.

Tu indiques qu'il est un effort coûteux pour toi de rencontrer des gens, éventuellement de les séduire.
Pourquoi le faire alors ??? Est-ce qu'il est si inacceptable pour un homme de ne pas être en couple ? Je pensais que c'était l'apanage des femmes de n'être personne sans mari ?
Si tu n'aimes pas rencontrer des gens, peut-être que d'autres activités te feraient te sentir complet, unique, autonome.

Je ne comprends pas l'idée de devoir trouver une autre amante pour faire comme ta femme.
Si tu étais célibataire, est-ce que tu vivrais mal le fait de ne pas être en couple ? Est-ce que tu chercherais une autre femme parce que c'est la honte d'être célibataire ? Ou pour le plaisir d'être avec quelqu'un ?

En ce qui me concerne, j'ai redécouvert le plaisir de me suffire, de ne plus être dédiée à la famille, mon couple, mon travail.
Et même de ne plus être dédiée à un plan de carrière, un plan de vie parfaite, à un objectif quelconque.
J'ai même réalisé et je n'en suis pas fière, que si j'en voulais à mon partenaire d'avoir trouvé une bulle d'air en dehors de toutes nos contraintes parentales, c'est aussi parce que j'aurais voulu en faire autant mais que je ne me le serais jamais permis par loyauté, par abnégation, mais ça n'était pas faute d'avoir aussi désespérément besoin d'air (pas dans le domaine amoureux en revanche). Comment peut-on se dire qu'on souhaite à l'autre d'être malheureux parce qu'on l'est ? Est-ce qu'il n'est pas plus sain de mettre une limite à ce qu'on donne, et commencer à prendre aussi soin de soi ? Dans tout ça, il s'agit moins de ta femme, de tes enfants ou des contraintes familiales que de toi. Bien sûr que c'est contraignant d'être parent dans cette société à la course en permanence. Ta femme a trouvé une bulle qui lui rend le reste plus facile mais elle n'a pas encore abandonné le navire.
Et toi ? Qu'est-ce qui te rendrait la vie plus facile ? Ça n'est pas forcément d'être avec une autre femme. Ou pas forcément dans l'immédiat. Te retrouver, ça serait possible aussi. Dans quoi trouverais tu du bien être ?

Pour être honnête je me suis retrouvée dans beaucoup de tes ressentis. Et pourtant je suis une femme. Rencontrer des gens était une torture. Pourquoi aller passer du temps de qualité moyenne voire mauvaise alors qu'on pourrait avoir du plus mieux parfait ? Ma réponse a été : pour l'expérience. Pour l'aventure. Pour la nouveauté. Pour me découvrir moi sous un autre jour. Les souvenirs qui me font le plus rire sont les plus rocambolesques aventures de la vie, plutôt désagréables sur le coup et hors de ma zone de confort. J'ai l'impression d'avoir vécu, dans ces moments là. Bien plus qu'en reproduisant des situations où la magie avait opéré. Pas que la joie ne puisse revenir dans les mêmes conditions, mais parce qu'elle est rebelle à l'industrialisation.

En fait, et ce n'est pas ta faute puisque c'est toute la société qui nous façonne pour penser en ces termes : tu me sembles beaucoup voir les choses en terme de rentabilité. Un moment n'a valu la peine d'être vécu que s'il a été mis à profit jusqu'à la lie. Il ne nous faut que du parfait, de l'efficace, du rentable à long terme.
Rencontrer une personne, à quoi bon si ce n'est pas l'amour de notre vie ?

Je te souhaite donc de retrouver du plaisir à faire des choses pour vivre des expériences, pas par capitalisme, pour obtenir quelque chose. De retrouver du plaisir à ressentir, et non pas à prévoir, calculer.

Et aussi, pour que la séduction te semble un tel effort, retrouver la notion que tel que tu es, tu suffis. Que tu n'as pas besoin d'être toi en mieux pour choper et garder quelqu'un. Je peux t'affirmer que des femmes aussi se disent que sans effort elles ne trouveront personne, qu'elles ne seront jamais assez bien pour plaire. C'est une perception de soi à décimer, avec de l'aide éventuellement. C'est totalement faux.

Bon au final je suis partie dans tous les sens, j'espère que tu en tirerais quand même du mieux être, si ce n'est par rapport à la situation du moins par rapport à toi.

Message modifié par son auteur il y a 3 mois.

#
Profil

HeavenlyCreature

le vendredi 06 septembre 2019 à 00h57

ourscalin

Une femme ne cherche pas plusieurs amants, elles n'ont pas les mêmes pensées ou besoin qu'un homme, donc ne pense pas pour elle.
Recentre toi plus sur toi et sur ce que vous avez construit.

Ce passage me laisse un peu dubitative. À chaque fois, c'est moi qui aie été à l'initiative de l'ouverture de mon couple et dans mon entourage, ce sont souvent les femmes qui souffrent de l'exclusivité. Je n'en fais pas une règle universelle pour autant, mais ce qui est certain en revanche, c'est que les femmes n'ont pas moins de "besoins" (sexuels? On surfe sur un mythe, là...) ni d'envie d'ailleurs que les hommes...

Message modifié par son auteur il y a 3 mois.

#
Profil

Mark

le vendredi 06 septembre 2019 à 01h13

Si je me suis retrouvé dans pas mal de tes ressentis dans ton récit initial, je voudrais aussi réagir à tes derniers mots:

HGWELLS
Mais il faudrait jouer à l'autruche pour faire semblant qu'il est aussi simple pour un homme ou pour une femme de « trouver » quelqu'un avec qui avoir une relation sexuelle. C'est bien connu que les femmes se font courtiser, alors que les hommes courtisent. De manière générale.

Ce n'est pas parce que c'était comme ça depuis la nuit des temps que c'est encore le cas aujourd'hui. "De manière générale", une femme se montre plus réceptive d'une manière plus passive. Il suffit de savoir écouter et décrypter, Bref, d'être attentif.

HGWELLS
À la salle de gym, les femmes se font constamment approcher par les hommes, plus ou moins subtilement. Jamais je n'ai vu un homme se faire approcher par une femme à la salle de gym. Sur les réseaux sociaux, ce sont les femmes qui reçoivent des milliers de messages de la part d'hommes inconnus, qui tentent de créer un contact.

T'es tu posé la question pourquoi? Salle de gym ou supermarché, devant l'école, peu importe d'ailleurs.
Parce que une femme, si elle s'apprête, se fait belle c'est pas pour faire le paon mais parce qu'elle en a envie, pour elle.
Et que souvent, elle ça ne lui vient juste pas à l'esprit d'aller draguer quelqu'un qui n'a rien demandé.

Les réseaux sociaux, parlons en. On y vient en principe pour participer, échanger, apprendre ; pas pour draguer. Le plus si affinités existe au même titre que dans la vraie vie, ça vient naturellement et au fil de l'eau. Un homme qui courtise, drague, participe avec une intention, une femme te répondra que ça se voit comme un nez au milieu du visage.

HGWELLS
Sur les sites de rencontre, c'est souvent gratuit ou moins cher pour les femmes, pour les mêmes raisons. Dans les bars, on attire les femmes avec des « ladies night » où les femmes peuvent boire gratuitement. Même principe.

Si c'est gratuit c'est toi le produit. Pour les sites de rencontres, c'est de moins en moins vrai. Payant pour tout le monde.

HGWELLS

Même constat un peu partout dans la vie. C'est toujours l'homme qui doit « chercher ». Et pour ça, il doit déployer des efforts, y passer du temps, et parfois de l'argent. La femme n'a qu'à choisir parmi la multitude d'hommes qui lui ont fait des « coucou ». L'homme qui vous rencontre, qui réussi à faire une entrée remarquée dans votre vie, et qui réussi à construire une relation amoureuse avec vous, il était très certainement en plein recrutement avec des tonnes de stratégies ailleurs, plusieurs collets ici et là, et c'est vous qui avez mordu à un de ses hameçons. Tout de même. C'est connu. Ne dites pas l'inverse. Ne jouez pas à l'autruche.

Oui, aller à la rencontres des autres est chronophage. Au même titre que pour une femme qui en plus, à le droit de se taper le tri des les dizaines de messages qu'elle reçoit tous les jours sur un site de rencontres. Nombre de mes amies m'ont dit qu'en ouvrant leur navigateur, elles n'ont souvent qu'une envie, c'est de faire un "delete all" pour juste continuer , par exemple , une discussion déjà entamée. dizaines de messages, le compteur du chat qui affiche 50 demande au bout de 5 mn, voilà ce qu'est le revers de la médaille d'être en infériorité numérique sur ce genre de sites. Et je passe sous silence ceux qui ne comprennent pas un simple "merci, mais non" et veulent absolument savoir pourquoi, et prennent de haut un refus poli, jusqu'à l'insulte voir le harcelement. Merci pour le bouton "bloquer".

HGWELLS
Dans ma situation, c'est clair aussi. Je suis avec ma conjointe depuis 15 ans, j'en ai vu beaucoup passer, des gars charmant qui déployaient leurs queue (analogie avec le paon, ici..) avec des tentatives plus ou moins subtiles. Et c'est toujours très clair (sauf pour la principale intéressée, généralement, qui se dit juste « oh, il est gentil »). Moi, ça ne m'arrive jamais qu'une inconnue m'adresse la parole juste comme ça, « out of the blue ». Et je ne suis pas laid ou moron.

Donc tu penses qu'il faut être beau pour y avoir droit? La majorité des femmes craquent pour l'être, pas le paraître.
Essaie pendant une semaine de t'arrêter en voiture, au passage piéton, de laisser passer et de faire un sourire sincère. Je ne compte plus les jours ou j'ai eu les sourires les plus rayonnants en retour. Made my day, comme ils disent. La encore, aucune intention, juste une communication furtive, d'humain à humain.

HGWELLS
Alors arrêtez avec ça, là. C'est diablement plus facile pour les femmes que pour les hommes de « trouver quelqu'un qui est intéressé à avoir une relation avec soi ». Je ne dis pas que ces gens là sont toujours intéressant... mais un certain pourcentage l'est nécessairement, alors, sur le lot...

Oui, mais non. J'ai eu un jour un échange public avec un gars sur un réseau social qui payait une bonne bouteille a quiconque lui donnait la recette miracle pour avoir une "touche" en exposant ses statistiques. Je lui ai démontré le contraire par le menu, (ma liste "d'amies" était explicite) en indiquant que toute la différence était dans le fait de s'adresser à la femme au lieu de l'objet de convoitise. Encore une fois, c'est l'intention qui fait la différence. Il n'y a pas de secrets. Il suffit d'être soi même.

HGWELLS
Maintenant --> Tout ça n'est qu'un seul petit élément de mon argumentaire et mes questionnements. C'est loin d'être le plus gros problème auquel je dois faire face. Parce que, suivant la logique du polyamour, si j'embarque là-dedans, je devrais me balancer complètement du fait que ma conjointe ait 2 ou 450 amants. Ça ne me regarde plus rendu là. Non ?

Effectivement, cela ne te regarde plus dans le sens ou c'est son espace d'intimité. Si elle choisit de s'accorder par exemple une soirée par semaine pour voir un amant, c'est son choix et le problème des 449 autres de patienter un temps certain. Là ou ça te concerne, c'est si son rythme de rencontres empiète trop sur vôtre espace et temps de vie commune.

#
Profil

HeavenlyCreature

le vendredi 06 septembre 2019 à 01h54

HGWELLS. La quantité prime-t-elle sur la qualité? Honnêtement, si je l'avais voulu, j'aurais eu au cours de l'année écoulée autant d'amants que de semaines, et ce pour les raisons que tu évoques plus haut ! Bon, et qu'est ce que j'y aurais gagné au final ? Une succession de plan-cul plus ou moins foireux ? Un bon vieux chlamydia ? Une perte totale d'estime de soi ? Hmm, j'avoue..., être une femme courtisée (aka, un trou sur pattes) ça fait rêver...

Je ne me considère pas (plus ?) comme un objet de consommation tout comme les hommes que je fréquente d'ailleurs (s'il y a bien une expression que je déteste entendre, c'est "se taper quelqu'un", j'ai déjà eu des disputes à ce sujet, y compris avec des femmes de mon entourage). Du coup, je pense que pour peu que l'on recherche qqun qui nous plaît (ben oui, c'est quand même la base l'attirance réciproque) voire une relation de qualité (peu importe sa durée ou sa nature, ça inclue aussi bien les coups d'un soir) et pas uniquement à se "taper" le 1er venu, hommes et femmes se retrouvent sur un pied d'égalité ! Tu n'as pas idée du nombre de copines qui galèrent autour de moi (des meufs jolies, c'est même pas le problème !), et désespèrent littéralement. Ne parlons même pas de celles qui veulent des enfants passé 30 ans ... Là, ça devient carrément mission impossible!

Même remarque que Mark, je crois que c'est quand on cherche le moins que l'on trouve le plus, et inversement. Quand on est juste dans un échange d'humain à humain, sans arrière pensée, c'est là qu'on fait les plus belles rencontres : mes grands amours, je les ai rencontrés à des moments de ma vie où je commençais juste à apprécier mon célibat, à me kiffer moi-même, à me recentrer. À chaque fois d'ailleurs, j'ai eu l'impression qu'on me coupait l'herbe sous le pied de cette liberté et de ce bonheur (re)trouvés (pour cette raison que concernant la non exclusivité, c'est tjs moi qui ai été demandeuse).

Message modifié par son auteur il y a 3 mois.

#
Profil

ourscalin

le vendredi 06 septembre 2019 à 06h46

HeavenlyCreature
Ce passage me laisse un peu dubitative. À chaque fois, c'est moi qui aie été à l'initiative de l'ouverture de mon couple et dans mon entourage, ce sont souvent les femmes qui souffrent de l'exclusivité. Je n'en fais pas une règle universelle pour autant, mais ce qui est certain en revanche, c'est que les femmes n'ont pas moins de "besoins" (sexuels? On surfe sur un mythe, là...) ni d'envie d'ailleurs que les hommes...




Message modifié par son auteur il y a 5 heures.

Je n'ai pas dit pas moins, mais ont des pensées différentes des hommes.
Ne me fait pas dire ce que je n'ai pas dit. Le fait de fonctionner différemment, ne veut pas dire moins ou plus. On doit simplement trouver le bon traducteur.

#
Profil

HeavenlyCreature

le vendredi 06 septembre 2019 à 08h34

ourscalin
Je n'ai pas dit pas moins, mais ont des pensées différentes des hommes.
Ne me fait pas dire ce que je n'ai pas dit. Le fait de fonctionner différemment, ne veut pas dire moins ou plus. On doit simplement trouver le bon traducteur.

Pardon, mais c'est ce que laisse entendre ton message...

Si j'ai mal compris mea-culpa, mais dans ce cas pourrais-tu préciser ce que tu entends par "besoin" et "pensées", et en quoi ils seraient différents chez la femme. Sur quoi t'appuies-tu pour affirmer ce constat?

Par ailleurs il est curieux, pour qqun conseillant "ne pense pas pour elle" de prétendre savoir ce que pensent les femmes. J'en suis moi-même bien incapable tant les représentations, valeurs et croyances différent d'une femme à l'autre (y compris au sein d'un même milieu social et d'une même génération...).

Message modifié par son auteur il y a 3 mois.

#
Profil

Minora

le vendredi 06 septembre 2019 à 10h11

De toute façon le discours "les femmes ci, les hommes ça ", c'est vraiment ce qu'il faut combattre! "Certains individus ci et d'autres ça", homme ou femme devient secondaire. A une période de ma vie j'ai cherché exclusivement des amants, puis j'ai cherché un compagnon. J'ai, pour les 2, toujours été dans une démarche active, dynamique. Je n'ai jamais attendu que ça se fasse. Alors en effet ça a probablement marché parce que j'étais bien dans ma tête, dans mon corps et dans ma vie mais j'ai pris mes envies à bras le corps. Je pense aussi que si ça a marché c'est parce que j'avais ENVIE de trouver un homme, pas parce que j'avais BESOIN d'en trouver un.
Je ne reviens pas sur les arguments qui tentent de démontrer que c'est plus simple pour les femmes, je n'en peux plus de les lire et je ne veux plus en discuter avec des hommes qui de toute façon ont décidé qu'ils avaient raison et qu'ils savaient mieux ce qui se passait pour les hommes (tous... sic!) ET pour les femmes (toutes... re-sic).
Mais alors en plus ceux qui savent ce que veulent et cherchent (tous) les hommes ET ce que veulent et cherchent (toutes) les femmes... comment dire... au secours.
Sincèrement, avec autant de certitudes toutes faites et de clichés, faut pas s'étonner d'avoir du mal à faire des rencontres.

#
Profil

ourscalin

le vendredi 06 septembre 2019 à 10h15

Oui, je suis entièrement d'accord avec toi. Chaque femme est différente.
Je m'appuie sur deux points pour affirmer cela.
Le premier, j'ai rencontré beaucoup de femmes dans ma vie, tous styles, divers milieux sociaux et culturels ainsi qu'ethnique. De plus je n'ai aucun sujet tabous, et j'arrive à amener à parler de tout, et certain dénominateurs communs existe entre elles. Beaucoup se sont confiées.
Le deuxième point est biologique et les hormones sont différentes entre les hommes et les femmes, et influent considérablement sur notre pensée, caractère et nos actes, ainsi que nos besoins.
Tu n'as pas mal compris mon message, je reconnais il n'était pas très clair. ( j'écris à partir du tel et c'est pas toujours facile).

#

Intermittent (invité)

le vendredi 06 septembre 2019 à 11h46

"Pour qu'une femme (hétérosexuelle) s'envoie en l'air, il faut qu'il y ait un homme qui s'envoie en l'air. C'est donc mathématiquement aussi facile pour une femme que pour un homme de s'envoyer en l'air."

C'est un raccourci très discutable ...
Sur un homme qui a rencontré une femme dans un contexte extra-conjugal, il y en a clairement derrière, un paquet qui rament ....sauf peut être dans le haut du panier social.

Il est notoire qu'il y a beaucoup plus d'hommes que de femmes inscrits sur les sites de rencontres extra-conjugales.

D'après ce que le lis, un rapport de 1 à 10 est le plus souvent évoqué.
Et le piratage du site de rencontres extra-conjugales Ashley Madison, il y a quelques années, où un groupe de hackers à récupéré les bases de données du site, montre que ce rapport de 1 à 10 est probablement encore surévalué.

Le polyamour tel qu'évoque dans ce contexte se rapproche plus d'une rencontre extra-conjugale que d'un polyamour exprimé depuis le début de la relation.

J'appelle cela un "habillage" ultérieur .....

Par contre, dans le cadre de recherche de relations dites "sérieuses", l'équilibre est plus évident.

Mais dans ce contexte, arriver avec l'étiquette "marié", "en couple" ou "polyamoureux, libertin, couple libre" est clairement un grave handicap .....

Faut pas rêver quand même ...

#
Profil

Mark

le vendredi 06 septembre 2019 à 11h57

intermittent
Par contre, dans le cadre de recherche de relations dites "sérieuses", l'équilibre est plus évident.

Je le ressens également de cette manière

intermittent
Mais dans ce contexte, arriver avec l'étiquette "marié", "en couple" ou "polyamoureux, libertin, couple libre" est clairement un grave handicap .....

Je ne le vis pas comme ça. Afficher d'entrée sa vision des relations réduit certes le pourcentage de probabilité, mais évite tout autant les déceptions liés à l'incompatibilité des attentes.

#
Profil

HeavenlyCreature

le vendredi 06 septembre 2019 à 12h00

ourscalin
Oui, je suis entièrement d'accord avec toi. Chaque femme est différente.
Je m'appuie sur deux points pour affirmer cela.
Le premier, j'ai rencontré beaucoup de femmes dans ma vie, tous styles, divers milieux sociaux et culturels ainsi qu'ethnique. De plus je n'ai aucun sujet tabous, et j'arrive à amener à parler de tout, et certain dénominateurs communs existe entre elles. Beaucoup se sont confiées.
Le deuxième point est biologique et les hormones sont différentes entre les hommes et les femmes, et influent considérablement sur notre pensée, caractère et nos actes, ainsi que nos besoins.
Tu n'as pas mal compris mon message, je reconnais il n'était pas très clair. ( j'écris à partir du tel et c'est pas toujours facile). S'il est un point commun des femmes (ici et mtnt j'entends) c'est qu'elles sont socialement conditionnées à être

Bien, dans ce cas, j'aurais tendance à dire, méfiance ! Entre ce que les gens FONT et ce QU'ILS DISENT QU'ILS FONT, il y a souvent un monde (c'est un des 1ers trucs qu'on apprend aux étudiants en sciences sociales d'ailleurs, d'où l'intérêt de mener des observations in situ plutôt que de se contenter des recueils de discours par questionnaire ou par entretiens). C'est même pas que les gens MENTENT volontairement, le plus souvent, ils sont convaincus de ce qu'ils disent ! Mais y a une telle dissonance cognitive entre leur système de valeurs/croyances et leur actes qu'ils peuvent pas faire autrement que de changer la réalité pour la rendre acceptable.

S'il y a un trait commun aux femmes (ici et maintenant) c'est qu'on est socialement conditionnées (encore plus que les hommes) à la monogamie. Pcq ça correspond à ce qu'on attend du féminin : loyauté, inertie, etc. Attention, je dis pas que c'est pas aussi le cas des hommes, néanmoins ça reste socialement valorisé (ou a minima tolèré) chez ses messieurs d'avoir de multiples conquêtes et de "gros besoins", ce qui peut justifier un petit adultère de confort par ci par là.. Là où c'est considéré (par encore bcp de gens visiblement) comme "naturel" chez l'homme, c'est (encore) considéré comme une "déviance" chez la femme, qui du coup soit mène sa petite vie bien sage (ou du moins se fait pas chopper) soit est cataloguée de grosse "pute" .

Y a qu'à voir pour quoi on passe quand on aime séduire et faire le 1er pas comme moi : une allumeuse (pour le dire poliment). Et les pires jugements viennent le plus souvent des femmes elles mêmes ! Le comble.

Pour ce qui est des arguments biologiques et tout ça... Là encore ça me fait bien rire ;) Viens 5 minutes dans le corps et dans la tête d'une femme boostée aux hormones, ça va te faire tout drôle ! T'as pas idée de ce qui s'y passe, pour peu qu'on soit libérées de toutes ces injonctions et croyances à la con, je peux te dire que c'est la fête du slip là dedans !

Message modifié par son auteur il y a 3 mois.

#

Intermittent (invité)

le vendredi 06 septembre 2019 à 12h06

"Pour les sites de rencontres, c'est de moins en moins vrai. Payant pour tout le monde. "

Ce n'est pas vrai pour les sites de rencontres extra-conjugales ...

#
Profil

Minora

le vendredi 06 septembre 2019 à 12h09

HeavenlyCreature

Y a qu'à voir pour quoi on passe quand on aime séduire et faire le 1er pas comme moi : une allumeuse (pour le dire poliment). Et les pires jugements viennent le plus souvent des femmes elles mêmes ! Le comble.

Message modifié par son auteur il y a quelques instants.

Alors ça c'est vraiment quelque chose qui me révolte... dans les faits, le sexisme est extrêmement véhiculé par des femmes (dans le milieu professionnel également) et c'est consternant.

#
Profil

HeavenlyCreature

le vendredi 06 septembre 2019 à 12h15

Minora
Alors ça c'est vraiment quelque chose qui me révolte... dans les faits, le sexisme est extrêmement véhiculé par des femmes (dans le milieu professionnel également) et c'est consternant.

Ici, l'attaque est venue d'une personne très proche qui m'a lancé en soirée que j'avais une "drague agressive". Notez : "J'AGRESSE" les gens. C'est pas rien comme allégation ! Je m'en vais de ce pas demander l'avis de mes conquêtes, voir si elles ont été "traumatisées" (c'est quand même bizarre cette affaire... Elles avaient l'air plutôt pas mécontentes sur le coup .. ). Faut savoir que cette personne se prétend féministe et libertaire. Ça m'a vraiment choquée venant d'elle (et visiblement les personnes présentes autour aussi puisque un pote à elle lui a dit : "bon, tu l'as un peu traitée de traînée quand même" sur le ton de la plaisanterie.

Après cette soirée, j'ai bcp douté de moi et ruminé : je me voyais comme un monstre... Depuis mon enfance, on m'a appris qu'être une femme = être une pute (société
et famille +++). Inconsciemment j'ai détruis la femme en moi (féminité, sensualité, sexualité) et maintenant que je retrouve cette part de femme, on me fait comprendre (à nouveau) que je suis une pute ?! C'est d'une profonde injustice je trouve...

Seulement j'ai compris que tout venait du fait que j'étais perçue comme une menace, une rivale (c'était tellement plus commode quand j'étais à la maison à m'occupe des gosses, casée, et me laissant plus ou moins aller physiquement). D'autant plus menaçante que j'étais à présent "non exclusive", donc perçue comme bouffant à tous les râteliers et comme étant sans foi ni loi. J'ai compris aussi que les attaques venaient des personnes rendues aigries par la solitude et/ou insécurisées dans leur couple (ou ayant elles mêmes des envies d'ailleurs... Mais ne l'assumant pas). Bref, ces femmes projetaient sur moi leurs frustrations.

Tout ça pour dire qu'entre femmes hetero, ya aussi des rivalités qui rentrent en compte : l'histoire de la plate-bande, du territoire, de l'arbre sur lequel on pisse, c'est pas qu'un truc de mâle au fond ! Un vrai panier de crabes ! .. C'est beau la solidarité féminine, hein ! :D

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

bidibidibidi

le vendredi 06 septembre 2019 à 12h54

Intermittent
C'est un raccourci très discutable ...

Indique moi à quel moment je fais une erreur ? Si on considère que le nombre de femmes est équivalent au nombre d'hommes (ce qui est vrai), la seule chose qu'on peut opposer à ce raisonnement serait une histoire de répartition, que ce serait toujours les mêmes hommes qui s'enverraient en l'air.

La réalité, c'est que le coup des femmes qui s'envoient en l'air facilement est une pseudo-légende. Il y a plein de femmes qui galèrent à s'envoyer en l'air, autant que des hommes. Y a aussi pas mal de légendes sur les hommes, que par exemple un homme sauterait n'importe qui(quoi) s'il en avait l'occasion. En vrai, la majorité des hommes ont des critères de sélection drastiques, les hommes ont aussi besoin de sentiment, etc...

Après, quand tu vas sur un site de rencontres extra-conjugales, tu as plus d'hommes, et quand tu vas à un cours de tricot, tu as plus de femmes.

Message modifié par son auteur il y a 3 mois.

#
Profil

bidibidibidi

le vendredi 06 septembre 2019 à 13h04

Ca discute tellement vite que j'ai même pas le temps de répondre au boulot :D

J'ai aussi cru que les femmes pouvaient s'envoyer en l'air en claquant des doigts, que seuls les mecs beaux et riches étaient séduisants, etc... Et puis, au hasard d'une expérience, j'ai décidé de faire juste ce que je voulais, de m'approcher des femmes qui me plaisaient sans essayer de me demander si y avait un quelconque match, de faire des choses qui me paraissaient impossibles avant, et ben, en fait, on a plus de liberté qu'on ne croit. Ce sont souvent nos œillères qui nous empêchent de faire ce qu'on veut.

#
Profil

ourscalin

le vendredi 06 septembre 2019 à 13h34

Intermittent
"Pour qu'une femme (hétérosexuelle) s'envoie en l'air, il faut qu'il y ait un homme qui s'envoie en l'air. C'est donc mathématiquement aussi facile pour une femme que pour un homme de s'envoyer en l'air."

C'est un raccourci très discutable ...
Sur un homme qui a rencontré une femme dans un contexte extra-conjugal, il y en a clairement derrière, un paquet qui rament ....sauf peut être dans le haut du panier social.

Il est notoire qu'il y a beaucoup plus d'hommes que de femmes inscrits sur les sites de rencontres extra-conjugales.

D'après ce que le lis, un rapport de 1 à 10 est le plus souvent évoqué.
Et le piratage du site de rencontres extra-conjugales Ashley Madison, il y a quelques années, où un groupe de hackers à récupéré les bases de données du site, montre que ce rapport de 1 à 10 est probablement encore surévalué.

Le polyamour tel qu'évoque dans ce contexte se rapproche plus d'une rencontre extra-conjugale que d'un polyamour exprimé depuis le début de la relation.

J'appelle cela un "habillage" ultérieur .....

Par contre, dans le cadre de recherche de relations dites "sérieuses", l'équilibre est plus évident.

Mais dans ce contexte, arriver avec l'étiquette "marié", "en couple" ou "polyamoureux, libertin, couple libre" est clairement un grave handicap .....

Faut pas rêver quand même ...

Ça c'est clair et tellement vrai.

#
Profil

Mark

le vendredi 06 septembre 2019 à 15h34

Intermittent
"Pour les sites de rencontres, c'est de moins en moins vrai. Payant pour tout le monde. "

Ce n'est pas vrai pour les sites de rencontres extra-conjugales ...

Je te crois sur parole, je ne fréquente pas ces sites là.

#

Intermittent (invité)

le samedi 07 septembre 2019 à 22h43

"Seulement j'ai compris que tout venait du fait que j'étais perçue comme une menace, une rivale (c'était tellement plus commode quand j'étais à la maison à m'occupe des gosses, casée, et me laissant plus ou moins aller physiquement). D'autant plus menaçante que j'étais à présent "non exclusive", donc perçue comme bouffant à tous les râteliers et comme étant sans foi ni loi."

Tu n'as qu'à répondre comme Françoise Simpère qui se faisait agresser par les femmes des homme mariés avec lesquels, elle avait des relations.

"Je ne pique pas les hommes mariés aux femmes, je ne fais que les emprunter, je les rends toujours et en meilleur état que je ne les ai trouvés ..."

J'ai trouvé ça savoureux ....

#

Intermittent (invité)

le samedi 07 septembre 2019 à 23h05

"Je te crois sur parole, je ne fréquente pas ces sites là. "

Moi non plus, ce n'est pas une expérience personnelle, mais c'est ce que je lis sur les forums où c'est un des sujets de discussions.

Grosse arnaque organisée que ces sites ...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion