Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Polynoob à la recherche du bon démarrage

Bases
#

EmilieCausal (invité)

le samedi 07 septembre 2019 à 15h57

Bonjour la communauté !

Je me doute que vous avez du en lire des milliers des messages comme le mien, mais je suis à la recherche de conseils précieux, j'ai beau écumer 20.000 fois les recherches gogoles, rien ne vaut un bon contact humain.

Petite histoire bien résumée parce que peu intéressante : J'ai vecu 8/9 ans de relations monogames avec différents partenaires. 2 ans de célibat. Puis nouvelle rencontre, sous les termes de relation libre.

Sauf que voila. Les coups d'un soir, je ne peux pas. Jamais je n'ai franchi le pas, du flirt oui, mais aller jusqu'au bout de l'acte ne m'a jamais attiré, voire me dégoutait. S'en suivit 2 ans et demi de relation houleuse, nous sommes extrêmement amoureux mais deux très forts caractères. On a enfin décidé de se rapprocher, de construire une maison, famille... On a pris de la distance pour quelques mois le temps d'un emploi estival et là...

J'ai rencontré quelqu'un. Et ça a été la grosse claque. La compréhension d'autres schémas relationnels. J'en ai parlé avec lui, il m'a donné son accord pour fréquenter la personne.
J'ai été extrêmement honnête, je lui ai expliqué que je m'attachais à lui, que je voudrais poursuivre les deux relations. Que nous pouvions avoir deux schémas, lui d'un soir, moi avec l'autre, du moment que lui était en accord avec ses principes et moi avec les miens. Tout semblait s'accorder.

Un mois plus tard, il vient de m'annoncer qu'en fait, cela l'a détruit. Qu'il ne veut plus que je le vois. Que je ne dois aimer que lui.

Il rentre d'ici quelques jours et je ne sais pas quoi lui dire. Tout paraît si clair dans ma tête, je pensais que ça l'était aussi pour lui et pourtant non. Mais je ne peux plus faire machine arrière sur mon évolution.

Si quelqu'un a des conseils, je suis preneuse !

#
Profil

ourscalin

le samedi 07 septembre 2019 à 16h14

Ma réponse ne va certainement pas te plaire, je n'ai aucun conseil à apporter, mais regarde le plus et le moins.
Tu n'es engagée en rien ( ni enfants, ni maison, ni mariage avec numéro 1, il te donne son accord puis revient sur ce qu'il t'a dit. Tu as rencontré numéro 2 qui est au courant de numéro 1 je suppose.
Le point principal est de ne jamais se perdre soi-même. Tu ne pourras jamais lutter contre toi même si tu acceptes ce que te demande numéro 1.
Suis ton coeur et profite d'aucun engagement matériel pour te trouver . Toi.
C'est assez égoïste, mais la seule personne avec qui tu ne peux pas rompre, c'est toi, donc soi en accord avec toi-même et tes besoins.
Imagine rompre avec 2 pour suivre 1 en exclusivité, tu vivras dans le regret, et un jour alors qu'il y aura enfants, maison, Mégane et labrador, tu te diras : non ce n'est pas ce que j'ai voulu, et là le drame sera plus grand.

Une phrase me choque dans ton témoignage, il te dit : tu dois aimer que moi.
Wahou, c'est puissant et dictatorial comme phrase. Comment peut on ordonner d'aimer ? C'est hyper possessif. Attention alarme rouge.

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

Ltfox

le samedi 07 septembre 2019 à 16h15

Bonjour Emilie, je suis actuellement dans la situation de ton compagnon (si ce n'est peut-être au niveau du très fort caractère), ma femme m'a parlé d'ouvrir notre couple puis quelques temps plus tard m'a parlé de ça en terme de polyamour quand c'est devenu sérieux avec l'autre personne.
Selon moi, il n'y a rien d'autre que tu puisses faire que d'ouvrir un dialogue constructif sur la situation. Peut-être l'amener sur ce site, l'ouvrir au polyamour et ce qu'il peut apporter en termes de relations humaines. en tant que noob moi aussi, je me suis renseigné, j'ai entamé une introspection sur mes propres sentiments, ma dépendance relationnelle etc. Mais tout cela est venu de moi, je sais que je ne tenterai pas de ruiner ce qu'ont ma femme et son partenaire (voire ses futurs autres partenaires), et je sais qu'elle m'aime à la fois tout autant et très différemment de cette autre personne.
Après tu ne peux vraiment que lui montrer la porte, c'est à lui de l'ouvrir (référence de début 2000!) l'introspection est un processus très personnel et c'est son chemin dans votre relation. Si cette situation le détruit, il faut qu'il identifie quel aspect de cette autre relation provoque ça. Se sent-il délaissé? A-t-il peur de te perdre? Peut-être qu'il ne se sent plus spécial à tes yeux. Il existe beaucoup de façon de déclencher la jalousie et répondre à ces questions peut faire du bien (ça m'en a fait énormément). Je suis peut-être trop peu expérimenté pour t'apporter une réponse plus complète mais de ma petite expérience c'est ce que j'ai retiré de meilleur.

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

ourscalin

le samedi 07 septembre 2019 à 16h19

Oui la communication est importante, mais pour cela encore faut il être deux. En a t il envie, comment a t il réagit vraiment?

#
Profil

EmilieCausal

le samedi 07 septembre 2019 à 17h01

Hop, j'ai pris le temps de me créer un compte.... :-)

ourscalin
Tu as rencontré numéro 2 qui est au courant de numéro 1 je suppose.

Oui effectivement. Il est au courant et il est lui aussi nouveau dans ce type de relation (et intéressé pour vivre la même chose de son côté, il vit une pause relationnelle actuellement & voudrait instaurer lui aussi le polyamour dans sa relation. Que je rencontre l'autre femme un jour etc.... Tout est très clair entre nous deux.)

LtFox
Se sent-il délaissé? A-t-il peur de te perdre? Peut-être qu'il ne se sent plus spécial à tes yeux

Je pense que c'est exactement cela. Et j'ai lu pas mal dans vos discussions, de la phase NRE. Et je sais que je suis en plein dedans, mais je ne pense pas l'être avec numéro 2 mais avec moi-même.
Cela fait des années que je faisais passer mon partenaire avant ma personne. Et maintenant que j'ai trouvé mon indépendance + cette révélation sur quel type de relation je veux vivre, il m'est très très très difficile d'être "raisonnable" et d'accepter de poser des règles/limites sur ma nouvelle relation avec ce genre d'ambiance/de propos.

Donc voilà... Je ne veux pas être égoiste, j'ai l'impression d'être une personne monstrueuse, qui profite sans penser à l'autre.. Mais ce n'est pas du tout ce que je souhaitais au départ. :/

#
Profil

bonheur

le samedi 07 septembre 2019 à 17h06

Bonjour EmilieCausal,

La liberté est impossible en amour. Du moment que l'on tient à quelqu'un, on subit une dépendance. Le tout étant de placer le curseur au bon endroit.

Je trouve ta volonté de le laisser à sa liberté, et de placer la tienne, très équitable. Bravo !

Que veut donc dire relation libre ? Je trouve toujours déroutant l'utilisation de cette expression passe-partout qui en fait, pour moi, ne veut rien dire du tout. D'après la description que tu fais de toi, tu es polyamoureuse dans l'âme. Le polyamour prend le contre-pied de l'exclusivité amoureuse.

Vous n'avez donc pas la même notion de ce que vous offrir en terme de "liberté". Il va falloir définir plus précisément et plus explicitement.

Après, comme dit précédemment, tu es toi, ou plutôt en découverte de toi. Le polyamour est compatible avec un engagement de vie commune et tout le commun qui va avec. Par contre, les engagements ne peuvent être remis en question souvent. Il faut une constante et si l'on change de trajectoire, il faut trouver un nouvel équilibre, mais ensemble.

#
Profil

ourscalin

le samedi 07 septembre 2019 à 17h09

Tu n'es pas une personne monstrueuse, mais simplement quelqu'un qui trouve peu à peu son équilibre.
Je dis souvent, que pour vivre bien avec les autres, faut d'abord être bien avec soi meme.
Laisse un peu de temps à numéro 1 pour faire son chemin. Chacun sa vitesse, mais ça peut prendre des mois , voir plus.

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

DaSo56

le samedi 07 septembre 2019 à 17h53

bonjour, nous ne pouvons que donner raison à ourscalin sur sa première intervention .... nous n' aurions pas mieux dis.

#
Profil

EmilieCausal

le dimanche 08 septembre 2019 à 13h45

"Emilie, si il y a une suite sentimentale entre vous, je ne serais plus là."

La sentence est tombée avant même les retrouvailles. Lui qui m'avait donné le feu vert, m'avais lui même suggéré le terme Polyamour, je dois dire que je suis détruite.

On se retrouve bientôt, face à face, je lui dirais une nouvelle fois comment je vois, je ressens les choses, lui suggérer aussi de parcourir ce site, de prendre du temps pour y réfléchir.... On peut rouler des yeux sur la phrase "jamais ressenti ça pour personne" mais je le considère vraiment comme ma moitié.

Souhaitez moi bonne chance, huhu....

#
Profil

bonheur

le dimanche 08 septembre 2019 à 17h31

D'un côté on jure que l'on veut une relation libre et de l'autre on désire que ce ne soit surtout pas le cas.

Personnellement, je ne pourrai pas avoir ce type de relation.

Autant je comprends des réactions qui font que la tête et les tripes n'aient pas l'harmonie suffisante parce que se proclamer poly et vivre la situation, ça fait deux… autant proclamer la liberté relationnelle et mettre les sentiments au rang d'exclusivité sinon… ben là je ne peux pas comprendre.

La seule chose que je comprenne, c'est que amour et toi, avez une incompatibilité de taille. Surtout, ne soit pas amoureuse ! Tue tout amour naissant car je serai désormais le seul et l'unique ! Du moment que c'est un plan cul, ça n'a pas d'incidence mais aimer, c'est mal, c'est commettre une faute. Si tu l'aimes c'est que tu ne m'aimes pas. Surtout faire un choix car si tu ne le fais pas, tu deviendras une mauvaise personne et donc je ne pourrai plus t'aimer. Et puis de quoi tu te plains, puisque je t'autorise à aller baiser aussi ailleurs. Je passe toute les interprétations.

Bon ok, de lire ça, vous l'aurez deviné, ça me met en colère et j'en suis désolée.

Je n'ai aucun conseil à donner. Je sais juste qu'aujourd'hui, quiconque me demande de choisir entre l'amour et l'amour, ira se faire foutre, y compris si je suis amoureuse de la personne qui me demande l'exclusivité sentimentale. Limite dans ton cas @EmilieCausal, je mènerai ma vie et ne parlerai plus d'affectif. Je ne tiendrai pas compte des exigences et j'irai rejoindre mon amoureux "pour le sexe". Après, la vrai nature de l'intimité et que ce soit toujours la même personne, ben en fait ça change quoi. Les jours où il n'y aura pas d'ébats sexuels, ce sera un plan cul sans cul. Personne ne peut reprocher cela tout de même, d'autant que les fois où il n'y aura pas de cul, ben ce sera juste de l'amitié (c'est bien comme ça que l'on dit, non ?). Emilie, fait bien comme tu veux et surtout libère toi des personnes qui veulent te modeler.

Après, oui, discutez-en ! Sauf que perso, un ultimatum comme base d'échange, ça sonne quand même comme faire sonner le glas.

Bon comme je l'ai indiqué déjà, si je vais trop "loin", c'est à cause de cet état de colère à lire cette sentence que je perçois négativement.

#
Profil

EmilieCausal

le dimanche 08 septembre 2019 à 19h13

bonheur
quiconque me demande de choisir entre l'amour et l'amour

Exactement comme cela que je le ressens. Merci en tout cas, pour tout ton message.
Suite des événements : Il me dit qu'il me quittera pas mais qu'il faudra que lui rencontre quelqu'un pour équilibrer la balance.
Je ne suis pas contre, mais je trouve le propos ridicule, on n'essaye pas de rencontrer quelqu'un, on le trouve ou non. Tout ceci n'est plus naturel et remarque d'une amie : si ça ne marche pas avec la personne, alors ré-essaiera-t-il de contrôler ma vie sentimentale encore une fois ?

J'aime beaucoup tes propos @bonheur en tout cas. Je m'y reconnais énormément.

#
Profil

bonheur

le dimanche 08 septembre 2019 à 19h36

J'aime la constance. Et là, je perçois une ambivalence dans la volonté de ton chéri. Sincèrement, je trouve plus que ridicule sa vision de la situation. Ca me fait penser à un gosse capricieux qui veut le même jouet que son frère et un jouet de plus, histoire de…

Je vais même aller plus loin que le cheminement de ton amie : il utilisera une tierce personne qu'il n'aimera pas obligatoirement, juste il te rendra la pareille.

L'équilibre est de trouver son bonheur et non de faire comme l'autre. Ce n'est pas un concours d'aimer. Et pourquoi pas faire une "collection" histoire d'avoir un petit jouet en plus.

Je pense comme toi : on ne rencontre pas quelqu'un.

Comme l'indique Julien Clerc dans "le grand amour" : ça ne croise pas au coin du moindre instant.

Je voulais t'adresser un mp, mais tu as rejeté l'option. Tant pis. Si tu débloques cette fonction, adresse moi un mp avec ton mail perso (en cliquant sur mon pseudo)

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

alinea7

le dimanche 08 septembre 2019 à 21h00

Il est en insécurité affective ou bien l'égo a du mal avec l'image qu'il a de lui dans la situation où tu as quelqu'un d'autre et pas lui.
C'est pas en jugeant ses réactions que ça va l'aider... peut-être les livres sur la jalousie ?

https://hypatiafromspace.com/la-jalousie-vue-comme...
https://hypatiafromspace.com/jalousie-partie-2-des...

Après il a aussi le droit de changer d'avis et décider qu'il le vit trop mal. L'amour ne peut pas tout.
Mais s'il était ouvert au départ, peut-être qu'essayer d'abord de voir où ça coince suffirait.

#

Intermittent (invité)

le dimanche 08 septembre 2019 à 23h56

"Il est en insécurité affective ou bien l'égo a du mal avec l'image qu'il a de lui dans la situation où tu as quelqu'un d'autre et pas lui."

Je crois que c'est Christophe André que j'avais entendu dire dans un podcast :
"ce n'est pas seulement d'être aimé qu'on veut, mais aussi c'est être préféré".

Il doit y avoir quelque chose de cela dans sa réaction.

#

Nessy (invité)

le lundi 09 septembre 2019 à 07h42

De se sentir 'le préféré' est peut-être flatteur mais c'est une définition illusoire, peu rassurante.
De se sentir 'unique' aux yeux d'un être aimé me semble bien plus comme une fondation fiable. En mon expérience, la plus sûre et aimante façon d'y arriver est ... à trois : que la personne à rassurer, son amoureux/se et le/la métamour collaborent avec empathie.

#
Profil

ourscalin

le lundi 09 septembre 2019 à 11h18

Citation de Bonheur :"Après, oui, discutez-en ! Sauf que perso, un ultimatum comme base d'échange, ça sonne quand même comme faire sonner le glas."

Oui il y a un PB, de plus deuxième ultimatum de sa part plus loin : " : Il me dit qu'il me quittera pas mais qu'il faudra que lui rencontre quelqu'un pour équilibrer la balance"

Le Mr souhaite encore imposer pour essayer de te faire plier, et ton accord l'a sans doute déstabilisé, il va d'annoncer autre chose.
Perso , une phrase me vient en tête : fuis, et soi toi même.

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

EmilieCausal

le lundi 09 septembre 2019 à 16h25

Merci à tous pour vos réponses. :)

Je vais essayer de le rassurer les prochains jours, prendre soin de lui sans m'oublier moi-même, qu'il reprenne confiance en lui et en l'amour que je lui porte. Lui prouver qu'il n'est pas mis de côté ni oublié. J'ai déjà prévu quelques activités sympathiques... :)

Nous allons avoir notre discussion face à face et j'espère qu'il comprendra mieux ce que je ressens. Je voudrais aussi qu'ils se rencontrent, si cela se tasse rapidement (avant que Numéro 2 ne parte pour quelques temps), mais je ne me fais pas trop d'illusions...

Si il ne respecte pas ma vision de l'amour, ou si il continue de vouloir m'accaparer/me posséder, je prendrai mes distances.
Si un jour il comprend, je reviendrai.

Merci beaucoup tout le monde, encore une fois.
C'est un nouveau monde pour moi mais je m'y suis sentie bien accueillie.

#
Profil

ourscalin

le lundi 09 septembre 2019 à 16h28

Bon chemin

#
Profil

EmilieCausal

le dimanche 15 septembre 2019 à 10h34

Rebonjour !

La suite des aventures de Polynoob, en direct live (ou non ?) ce matin !

Amour n°1 est rentré, en dent de scie, dit vouloir prendre du temps pour relativiser la chose, pourquoi pas rencontrer n°2 un jour.. Et puis au fur et à mesure on s'est rendus compte de l'amertume/colère/tristesse qui subsistent... Relation à retrouver, retravailler, reconstruire... Mais je ne veux pas le quitter.

Amour n°2, à qui le polyamour parlait beaucoup, m'a avoué avoir ressenti de la jalousie après que n°1 soit rentré et m'a déclaré sa flamme, et peut-être une intention de changer certains projets. Belote, je ne me vois pas vivre sans n°1, ni être en couple monogame, exclusif. Cela m'a conforté dans l'idée que je ne suis pas une "monogame qui utilise l'excuse du polyamour pour changer de partenaire en douceur", une inquiétude que j'ai pu avoir après les retrouvailles ~ moyennes ~ avec n°1.

Je me sens comme une tornade, je pioche des tuiles sur certains toits, des bouts de clotûre dans les champs alentours, pour me construire mon propre nid mais en détruisant un peu les autres...

Est-ce toujours aussi difficile les débuts ?

#
Profil

Ltfox

le dimanche 15 septembre 2019 à 11h21

EmilieCausal
Est-ce toujours aussi difficile les débuts ?

Je suppose que oui... a chaque fois qu'on découvre de nouvelles choses (surtout sur des sujets aussi bouleversants) il y a un temps d'adaptation. J'ai eu pas mal de témoignages de personnes sur le chat et tous (moi inclut) sommes parfois un peu paumés pendant cette période. En plus, la situation du polyamour amène au minimum 3 personnes à s'adapter à une situation où chacun essaie de découvrir sa place. Je pense que c'est une bonne chose que tu aies identifié que tu es bel et bien polyamoureuse, j'espère que n°1 et n°2 n'essaieront pas de te forcer à choisir et que chacun pourra trouver une place confortable à tes côtés peu importe le temps que ça pourra durer :-)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion