Polyamour.info

freeMind

freeMind

(France)

Participation aux discussions

Discussion : Vivre sans amour

Profil

freeMind

le mardi 08 octobre 2019 à 12h27

Bonjour Aiemama,
Ton message me touche car moi aussi je suis assez insatiable en câlins!
N'est-ce pas le contact physique qui te "manque" en général (et pas forcément les câlins dits amoureux)?
Souvent on associe les deux, à tort.
Dans notre société, le contact physique est plutôt inexistant, perçu comme réservé aux enfants et aux relations sexuelles, et c'est bien dommage.
Tu peux toujours essayer la danse :)
De mon expérience, vivre dans une grande ville n'arrange pas les choses. Je ne sais pas si c'est ton cas.
Bisous <3 <3 <3

Voir dans le contexte

Discussion : Break rupture ou polyamour

Profil

freeMind

le mardi 02 juillet 2019 à 09h18

"Par expérience personnelle, c'est le genre de réponse que font les femmes afin de ne pas dire la vérité qui blesse leur interlocuteur, mais je peux me tromper."

=> Un conseil : laisse plutôt "les femmes" répondre, si toutefois elles ont une réponse... merci !!!

Voir dans le contexte

Discussion : Besoin de me confier

Profil

freeMind

le dimanche 23 juin 2019 à 11h46

"Il n'apprécie pas mon ami; il pense que je me fais de fausses idées, que je le connais très mal et il craint que cet ami profite de ma "naïveté"."

C'est un classique j'ai l'impression...

Voir dans le contexte

Discussion : C'est quoi, l'honnêteté?

Profil

freeMind

le samedi 08 juin 2019 à 22h34

Le lien n'étant plus valable, on peut retrouver le test de Robin des Bois ici :
mbti.forumactif.fr/t1150-le-test-matrimonial-de-ro...

Voir dans le contexte

Discussion : Les 10 questions à ne pas poser à un.e poly

Profil

freeMind

le samedi 01 juin 2019 à 12h23

Ce qui me vient à l'esprit c'est : poser des questions, c'est déjà ça !!!!
Y'en a qui ne font qu'affirmer (des choses fausses). C'est alors impossible de discuter :-( :-( :-(

Voir dans le contexte

Discussion : [Vidéo] AmourS au pluriel, de Vassili Silovic, 2019

Profil

freeMind

le mercredi 22 mai 2019 à 20h52

Merci pour cette info intéressante!

J'aimerais voir ce doc mais n'ai pas la télé (et du coup, je n'y connais rien..). Est-ce que qqn sait si on pourra le voir en replay? Merci.

Le documentaire "les voix du plaisir", diffusé juste après :
00h30 Les voix du plaisir Un film de Marjory Déjardin

Depuis l’affaire Weinstein et le tsunami #Metoo ce film souhaite donner la parole aux femmes pour savoir si aujourd’hui elles se sentent plus libres dans leur désir, libres de les exprimer. En partant d’un questionnement intime, celui de la réalisatrice, le film se construit à la manière d’une enquête personnelle, pour nous faire entendre les voix de femmes de tous âges, de milieux sociaux diverses, des voix qui parlent de plaisir et de sexualité.

Voir dans le contexte

Discussion : Rencontres à la Ferme 2019

Profil

freeMind

le samedi 18 mai 2019 à 11h25

Bonjour, merci pour cette initiative, j'en serai (s'il y a de la place) ! (+)

Voir dans le contexte

Discussion : [Musique] Chansons, poèmes, divers poly

Profil

freeMind

le jeudi 11 avril 2019 à 14h57

POUR TOI MON AMOUR

Je suis allé au marché aux oiseaux
Et j'ai acheté des oiseaux
Pour toi
mon amour
Je suis allé au marché aux fleurs
Et j'ai acheté des fleurs
Pour toi
mon amour
Je suis allé au marché à la ferraille
Et j'ai acheté des chaînes
De lourdes chaînes
Pour toi
mon amour
Et puis je suis allé au marché aux esclaves
Et je t'ai cherchée
Mais je ne t'ai pas trouvée
mon amour.

Jacques Prévert

Voir dans le contexte

Discussion : Que dire lors de la première rencontre ?

Profil

freeMind

le samedi 23 mars 2019 à 20h13

Bonjour Frederic,

Eh oui dur dur, mais dis-toi qu'il vaut mieux entamer 1 relation avec une personne "poly-compatible" plutot que 1000 (ou juste 1! mais ce chiffre était un clin d'oeil :-) ) relations avec des personnes "poly-incompatibles" car ensuite bonjour les énormes souffrances, une fois que tu t'es attaché... Surtout si tu es très sensible.

Il vaut mieux "se faire jeter" (ceci étant relatif) par quelqu'un qu'on ne connait pas, plutot que par quelqu'un qu'on aime!

Comme le souligne Siestacorta, rien à voir avec ta personne. Elle a annulé ce rdv, ce n'est pas du tout parce qu'elle te trouve nul, mais parce qu'elle ne souhaite sûrement pas être dans une relation poly.

Courage, malheureusement il faut s'y faire car ce ne sera pas la dernière fois : les polys ne sont pas majoritaires. Mais c'est pas si grave, de toute façon tu ne veux sans doute pas être en relation amoureuse avec la majorité des gens, ce serait difficilement gérable :-D

Voir dans le contexte

Discussion : [Site] poly-empire, Nouveau site de rencontre pour polyamoureux

Profil

freeMind

le jeudi 21 mars 2019 à 13h40

Coucou Bonheur!
Ca, je ne sais pas... Par contre si quelqu'un te lit et ne sait pas ce que veut dire pour toi "pouf", c'est sujet à interprétation :-D
Je crois que le sujet "marché aux bestiaux ou simple outil de rencontre?" mériterait carrément un fil à part entière!! Ce serait peut-être source de questionnements très intéressants!

Voir dans le contexte

Discussion : [Site] poly-empire, Nouveau site de rencontre pour polyamoureux

Profil

freeMind

le jeudi 21 mars 2019 à 12h24

Concernant les discriminations, ça me fait assez rire (ou pas) quand on sait que la plupart des messages qu'une femme reçoit sur des sites de rencontre sont des copier-coller envoyés en masse... sauf si il y a eu une évolution massive ces dernières années, mais j'en doute :D

Alors, qu'un mec pressé et soucieux du retour sur investissement envoie 3% de ses "messages" à des femmes non-cis, la belle affaire...
Se pose-t-il autant de questions pour les 97% restant?

Oué je sais, "mémoichuipacommeça" et bla et ouin....

Voir dans le contexte

Discussion : [Site] poly-empire, Nouveau site de rencontre pour polyamoureux

Profil

freeMind

le mardi 19 mars 2019 à 16h07

Bonjour,
J'ai fait un tour sur ce site (merci pour cette initiative) et la remarque que j'aimerais faire, c'est qu'on ne peut pas vraiment faire de recherche géographique, à part avec une ville précise.
Pour ceux qui vivent dans la cambrousse, au lieu de taper toutes les villes possibles, ce serait plus pratique de pouvoir chercher dans un rayon de x km, ou bien par département (pour les départements, le choix multiple c'est bien!!)
Voilà ce qui me vient à l'esprit pour le moment comme possible amélioration.

Voir dans le contexte

Discussion : Filmographie sur le polyamour #1

Profil

freeMind

le lundi 18 mars 2019 à 13h26

.... Cela m'a rappelé
La Vallée, film de 1972
Que j'ai vu il y a déjà quelque temps donc mes souvenirs sont un peu flous.
Il y est question d'une relation plus ou moins poly, un homme et deux femmes, une blonde une brune (sans commentaire!). Il s'agit plutôt d'un homme qui a des relations sexuelles avec deux femmes, ce qui convient à l'une d'entre elles mais pas à l'autre.
En tout cas il y est question de jalousie (je me souviens que les deux femmes ont une discussion entre elles là-dessus)
Il y a un côté "choc des cultures" hippie vs mono, car le personnage principal, une des deux femmes, est une bourgeoise typique qui se lance dans une totale aventure à plusieurs niveaux.
Je me souviens l'avoir regardé avec un copain mono et ça avait provoqué une discussion sur la jalousie et l'amour. C'est déjà ça!! Ceci dit, il y a sans doute de bien meilleures façons de présenter le polyamour à un mono :-D

C'est très "hippie", amour libre, expérimentations diverses, rock (musique par Pink Floyd)
Le sujet principal est la recherche et l'exploration d'une vallée inconnue et non-cartographiée.

Bref, je le note : ♥♥

Trailer

Voir dans le contexte

Discussion : Filmographie sur le polyamour #1

Profil

freeMind

le lundi 18 mars 2019 à 11h42

Hello,

J'ai vu il n'y a pas longtemps le film Leto, un film russe et rocknroll.

Le sujet principal est le rock dans les années 80 en Russie.
Cependant, on y voit également une situation polyamoureuse. Une jeune femme mariée et amoureuse, tombe amoureuse d'un autre homme (et réciproquement).
Elle en parle avec son mari. La situation est transparente pour tout le monde.

Ce n'est pas spécialement joyeux car ces hommes ne le vivent pas très bien (la femme non plus donc), mais en tout cas il n'y a pas de leçon de morale ; et ce que j'ai trouvé vraiment bien dans le film, c'est la manière dont les deux hommes sont sans animosité entre eux. Totalement pacifiques et fraternels. Et ça fait vraiment plaisir à voir. (un rapport avec les idéaux communistes de non-propriété??? A ce propos, on voit dans le film la vie dans les appartements avec cuisine commune à tous les voisins, etc). Ils ont une passion commune, qui est donc le rock.
C'est une histoire vraie (je ne sais pas dans quelle mesure elle est romancée).

Le film est super, avec quelques personnages et scènes complètement délirants... et la musique aussi! :)
Et il est en russe <3

Il passe encore à Paris (sorti en décembre 2018).

Trailer VOST

Aperçu de la musique

edit : en essayant de noter, je mettrais 4 ou 5 coeurs (plutôt 5) ♥♥♥♥(♥) , l'hésitation étant sur la place "importante" ou "centrale" de la relation poly dans le film. Le sujet principal est le rock, mais c'est presque ex-aequo.

Message modifié par son auteur il y a 10 mois.

Voir dans le contexte

Discussion : PolySorcières

Profil

freeMind

le jeudi 24 janvier 2019 à 19h26

Très intéressant, merci! (+)

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamour, polygame, en plein questionnement !

Profil

freeMind

le jeudi 24 janvier 2019 à 12h14

Bonjour,

bonheur
Par contre, vivre cela sans prendre conscience que l'amour et l'amour est possible, alors que l'on y est confronté, et se rendormir dans une norme, serait à mon sens une erreur. Et là, c'est mon expérience, qui bien qu'elle soit individuelle, parle car c'est ce que j'ai fait et ça m'est revenu en pleine face façon boomerang imprévu. Si natuuure pouvait éviter de commettre la même connerie... Par contre, prendre conscience d'aller nager à contre-courant de l'implicite sociétal, c'est le premier point.

Entièrement d'accord avec ça!!

natuuure,
Ton "amoureux historique" semble ouvert à pas mal de choses, c'est plutôt positif. Au moins, vous pouvez discuter.
Peut-être, essaie de savoir pourquoi les sentiments "hors couple" sont interdits dans votre cas. Qu'est-ce que ça remettrait en question pour lui?
Le choix s'impose, dis-tu. Tu dis ensuite ne pas vouloir choisir. Alors pour qui s'impose le choix? Ton amoureux historique, ton amant, toi-même, les normes sociales, ...?
Je n'ai rien de très utile à dire, c'est surtout un message de soutien. Comme d'autres personnes ici, je comprends parfaitement ce qui t'arrive :)
Je te souhaite que tout se passe au mieux.
<3 <3

Message modifié par son auteur il y a 12 mois.

Voir dans le contexte

Discussion : [Le site] Bientôt 10 ans

Profil

freeMind

le mardi 27 novembre 2018 à 16h53

...J'ajoute qu'on peut aussi très facilement accéder à vélo depuis toute la Bourgogne et au-delà :)

https://www.la-bourgogne-a-velo.com/la-carte-de-la...
www.campingdelaplage-seurre.fr/velos

Voir dans le contexte

Discussion : En Russie aussi

Profil

freeMind

le mercredi 14 novembre 2018 à 21h01

Et j'avais oublié :


(1) Il s’agit des romans de fiction de R. A. Heinlein, «  L’Étranger dans un pays étranger» et «  La Lune est une maîtresse sévère», qui décrit les relations polygames entre des personnes du futur. Les deux romans sont parus dans les années 60, ont suscité une large réaction et sont aujourd'hui considérés, entre autres, comme des catalyseurs littéraires de la révolution sexuelle. On sait que Heinlein avait un point de vue plutôt critique sur les relations monogames, les considérant comme l’un des éléments de base de la conscience religieuse.

Les titres des livres en français :
En terre étrangère (Stranger in a Strange Land), 1961.
Révolte sur la Lune (The Moon is a Harsh Mistress), 1966.

Message modifié par son auteur il y a un an.

Voir dans le contexte

Discussion : En Russie aussi

Profil

freeMind

le mercredi 14 novembre 2018 à 20h18

La conclusion reste cependant énigmatique, alors si un vrai traducteur passe...!

Voir dans le contexte

Discussion : En Russie aussi

Profil

freeMind

le mercredi 14 novembre 2018 à 20h16

Une google-traduction de 2018 (après avoir rectifié les erreurs de copier-coller de caractères cyrilliques, pfiouh)
Du coup j'ai le texte en russe, pour celles ou ceux que ça intéresse.


Le rationnement du comportement sexuel, qui se situe au niveau de règles non dites et de stéréotypes, est un sujet très important pour la théorie critique moderne. Un comportement, qui ne s'inscrit pas dans le format de relation le plus commun, le plus stable et le plus approuvé, devient instantanément un motif de stigmatisation sociale. Tout rationnement - tant au niveau législatif, institutionnel que du préjudice public est toujours forcé. Le rationnement associé à la restriction des réactions psycho-physiologiques est non seulement obligatoire, mais aussi traumatisant. Repenser les normes existantes et étudier de manière impartiale leur évolution est une condition nécessaire pour faire face aux tensions sociales générées par la collision de types de comportement nouveaux / moins courants avec toutes sortes d'attitudes conservatrices.

L'une des idées les plus traditionnelles et les plus fortes sur le comportement sexuel est un tabou sur le nombre pluriel de partenaires. En termes simples, la culture existante des relations sexuelles ne concerne que le patinage (?) en couple. Les raisons biologiques, religieuses, psychosociales et autres expliquant l'apparition du tabou lui-même et les précédents inconditionnels de sa violation sont bien connus. Le concept de polyamour est un autre système de vues sur l'organisation des relations interpersonnelles impliquant un discours sexuel et / ou amoureux.

Ainsi, le polyamour est une forme de relation qui suppose que le sexe peut inclure plus de deux participants avec le libre consentement de ceux-ci. La polyamour peut également être définie comme un choix collectif éthiquement responsable entre des relations polygames et monogames, résultant d’un consensus atteint dans des conditions d’égalité et d’ouverture. Ici, il est nécessaire d'apporter un certain nombre de précisions.

Le polyamour permet, plutôt qu’implique et n’est en outre pas obligé d’établir des relations avec plusieurs partenaires. Cependant, l'attente selon laquelle le partenaire s'abstiendra d'avoir des relations sensuelles / sexuelles avec d'autres personnes qui ne font pas partie du couple de personnes semble être injustifiée pour les polyamoureux. Telle est la signification de la polyamorie en tant que stratégie de comportement, en l’absence de restrictions.
La principale différence par rapport aux relations traditionnelles, dans lesquelles l’apparition d’une tierce partie à l’horizon est perçue comme une menace, est une vision positive de l’autre partenaire et une attitude à son égard jusqu’à l’amitié. Cela rappelle une règle mathématique sur l'addition de quantités positives, dont le résultat est toujours une valeur positive. Afin de se souvenir de cette règle, les étudiants sont généralement encouragés à transférer le sens d'une opération mathématique aux idées d'amitié / d'inimitié (l'ennemi de mon ami est mon ennemi, l'ennemi de mon ennemi est mon ami, etc.). Selon le polyamour, mon partenaire étant mon ami, le partenaire de mon partenaire, c’est-à-dire l'ami de mon ami est aussi mon ami. Dans le même temps, il n’est pas du tout nécessaire que le partenaire de mon partenaire soit mon partenaire (bien que cette option soit possible). Les relations polyamoureuses en tant qu'élément structurel du comportement social sont inclusives, elles sont ouvertes et assez souples pour établir les rôles possibles.

Dans le même temps, le polyamour insiste sur l'exclusivité du lien affectif entre partenaires, car il découle de l'idée de l'unicité de chaque type de relation, à son tour, basée sur l'idée d'individualité. Ainsi, une relation ne peut ni remplacer ni évincer les autres, mais peut avoir un impact positif sur la satisfaction globale envers la vie (à la fois en raison du manque de restrictions déjà mentionné et en raison d'émotions supplémentaires). Les noms conditionnels qui existent dans notre bagage linguistique collectif nous obligent à classer constamment les expériences - c’est l’amitié, c’est l’amitié; C'est l'amour et c'est une aventure romantique. Il n’est pas difficile de voir qu’une opération reconnue comme une nécessité de conclure une expérience de vie sous l'emprise de ces définitions est une opération violente d'attribution de sens. Absolument tous les types de relations peuvent être réduits à un dénominateur commun avec un certain effort intellectuel (par exemple, décider qu'ils sont des variétés d'amour pour l'homme, de nombreux cas spéciaux d'amour pour l'humanité), mais peuvent être dilués de manière totalement unique et originale. Le polyamour promet de se débarrasser du désir imposé par la culture de nouer des relations mentales avec les autres, d'effacer les gros timbres ("estampillations") qui alourdissent notre expérience de la communication.

La polyamour n'est pas seulement un moyen assez libre d'organiser les relations entre les participants, mais tout d'abord un système de points de vue sociaux et politiques. Le principe fondamental du polyamour est le refus mutuel des positions de propriété. Encore une fois, ce refus ne signifie pas l’existence d’un moratoire sur les relations traditionnelles jumelées (monogames), mais représente l’autonomie du partenaire: le fait de créer un lien mutuel ne signifie pas l’instauration d’un pouvoir mutuel et la dépendance mutuelle. La possession est généralement basée sur le désir de contrôle et le besoin de sécurité. C'est un contrôle imaginaire, obtenu avec le droit exclusif de disposer du temps libre, du corps, etc. garant d'un sentiment de sécurité. Les relations monogames traditionnelles impliquent l'exclusivité, pas des connexions, pas des partenaires, mais le statut de partenaire lui-même. Cette exclusivité résulte de la lutte concurrentielle pour l'Autre, de sa conquête ultérieure ou de sa reddition inconditionnelle. Cette métaphore militaire révèle bien le processus d’établissement du pouvoir et de contrôle d’une personne.

Il est argué que la polyamour est un phénomène généré par une société de consommation développée. Un consommateur habitué à acquérir une expérience nouvelle et différenciée à partir de produits et services projette ses désirs sur les relations avec les gens: «  Avant, une personne recevait la montre de son grand-père, c’était un héritage précieux, il la portait toute sa vie et ne cherchait plus rien. il en voudra de plus en plus. Ce mode de consommation est transféré aux personnes qui nous entourent. " Bien que ces calculs prétendent extérieurement être des analyses sociales actuelles, une position strictement conservatrice les soutient: le monde moderne, dans lequel le consumérisme est florissant, génère une attitude de consommateur envers les gens, leur matérialisation -> les sentiments humains ne coûtent-ils rien (ou ont-ils un prix?) -> les gens sont prêts à maximiser leur plaisir personnel -> la composante spirituelle des relations sexuelles est perdue -> le monde s'enfonce progressivement dans les abysses de la dépravation -> quelle vie effrayante. Cette position est fondamentalement contraire à l'idée progressive de polyamour, qui conteste à la fois le patriarcat et la formule binaire "posséder et appartenir". En outre, comme le pensent certains théoriciens de l'anarchisme queer, le polyamour "permet de nouer des relations avec de nombreux partenaires et ne doit pas nécessairement contribuer à la procréation hétérosexuelle, comme cela peut être le cas avec le mariage en tant qu'institution établie". Ce n'est pas un hasard si le conflit qui oppose le polyamour à l'État n'existe que parmi ceux qui pratiquent des relations polygames sous la forme d'une famille polyamoureuse. Cette raison est la formalisation juridique des relations polyamoureuses et, par conséquent, la question des spécificités de la parentalité polyamoureuse et de l'éducation des enfants n'est toujours pas résolue.
"Je suis marié et j'ai encore quatre amants (de sexes différents). Le travail de Robert Heinlein (1) m'inspire et nous espérons tous qu'à l'avenir, nous parviendrons à organiser quelque chose comme un mariage linéaire." - écrit un polyamoureux anonyme dans un blog collectif composé d'histoires personnelles sur le polyamour. Le mariage linéaire, selon Heinlein, est un mariage de groupe, qui inclut les nouveaux et les plus jeunes participants uniquement lors du décès des anciens, les remplaçant ainsi et maintenant constamment la jeunesse et la vitalité de la famille. Les descendants de différentes lignées entrent aussi en relation les uns avec les autres.La place dans la hiérarchie dépend de l'âge du participant, mais pour que chaque membre puisse entrer dans la famille, un consentement de chacun est nécessaire.

Si nous parlons de polyamoureux-hédonistes qui mettent au premier plan la satisfaction de leurs besoins émotionnels et sexuels, leur existence est difficile à nier - un tel modèle existe encore. Cependant, ils agissent consciemment (ou inconsciemment) dans le cadre d'un paradigme libertaire commun ou perdent simplement le contact avec les fondements politiques de leurs actions. Contrairement à l'attitude pragmatique et utilitaire, les concepts mystiques-érotiques du concept de relations polygames sont également connus (comme celui que prétendait Alexander Blok, qui opposait les sentiments platoniques de la «  belle dame» aux relations sexuelles avec une foule de fans et de prostituées sans nom et souhaitait les préserver tous). Ces concepts, ainsi que toutes sortes de tactiques sophistiquées d'intimidation / de test des partenaires pour la force de leur attachement et leur degré de loyauté au travers de l'établissement de relations avec des tiers, ne s'appliquent pas au polyamour.

Dans le même temps, une caractéristique importante de la polyamorie est le très large éventail de pratiques de relations acceptables. Le polyamour peut être différent, moins ou plus structuré, hiérarchisé ou non. Il peut inclure deux, trois et un nombre infini de partenaires; comme tous, et seulement certains d'entre eux peuvent être permanents, alors que le statut de permanent / variable peut être contesté ou, selon l'accord général, ne peut pas être changé; les connexions peuvent suggérer ou exclure le sexe.
Il existe même des cas rares de polyamorie fermée, lorsque les participants conviennent à un moment donné de ne pas placer quelqu'un d'autre dans leurs maigres rangs et, si possible, de ne pas modifier le nombre de ceux qui sont impliqués.
«  Pour moi, l’important dans le polyamour est de permettre aux relations de se développer librement et avec souplesse. Rien n’arrête dans la vie, même si les gens ont tendance à prétendre que le temps n’a pas de pouvoir sur l’amour et le désir. Les gens se développent, grandissent et évoluent. Si notre connexion est fixée de manière rigide, si elle est étirée comme une chaîne et ne peut pas être affaiblie, elle se brisera au moment même où nos idées selon lesquelles cette connexion est née changeront ou renaîtront en quelque chose de nouveau. " - soutient un autre des participants au blog thématique d'histoires personnelles.

Cependant, ne confondez pas polyamour avec les soi-disant. relations ouvertes (open relationship). Premièrement, les relations ouvertes impliquent une ouverture uniquement au sexe en dehors. Deuxièmement, dans le cas d’un accord sur des relations ouvertes, le partenaire principal (c’est-à-dire le sujet et l’objet de "l’amour sublime") peut ne pas être au courant de ce qui se passe avec son couple: l’autorisation initiale a été obtenue, tout le reste n’est pas important. La division séculaire entre le sublime et le terrestre, le spirituel et le charnel, l’amour et le sexe est donc au cœur des relations ouvertes. Une relation ouverte soutient toujours l'idée de la monogamie avec la seule différence que dans cette monogamie, le veto du sexe a été levé. Le polyamour, en revanche, implique la plus grande transparence possible (les participants des polygones d’amour sont non seulement conscients de l’existence, mais aussi des expériences des autres) et la tolérance de la volatilité de leurs sentiments.

Il est également important de ne pas confondre polyamour et swing (échangisme), qui est l’une des options pour la pratique de relations ouvertes. Le swing est amusant, et même s’il est certainement basé sur l’expérience de socialisation (en particulier lors de la visite de clubs pertinents), le swing ne signifie pas une communication ouverte et honnête. Les personnes avec lesquelles un couple établit des contacts périodiques ou ponctuels sont souvent considérées comme une alternative plus intéressante et «  vivante» aux jouets érotiques. Ils vont et viennent afin d'apporter de l'excitation directement dans la praxis, ajoutez des épices. La polyamour exclut une telle attitude.

Certains défenseurs des valeurs traditionnelles et adhérents du modèle monogame reprochent souvent aux polyamoureux de s'adonner à de modestes instincts et de bouleverser les valeurs de la civilisation et les réalisations culturelles (qui est principalement une culture chrétienne). Leur comportement polyamoureux est assimilé à un comportement animal et le choix d'une stratégie de polyamour semble être le plus simple, le plus frivole et le plus infantile. C'est fondamentalement faux. Premièrement, le polyamour est un moyen de compliquer à la fois la pratique et le langage de la description des relations sexuelles. Le statut «  tout difficile» / "it's complicated", bien connu de tous sur les réseaux sociaux, devrait, dans son but initial, être utilisé spécifiquement pour la manifestation de croyances polyamoureuses et non pour démontrer l'incertitude de la situation, la confusion des pensées et la souffrance romantique. Deuxièmement, le polyamour implique une tentative de comprendre ouvertement leurs sentiments et leurs désirs et considère le partenaire comme un interlocuteur et un allié lors de lectures réciproques, et non comme une opposition poursuivant ses intérêts personnels et percevant tous les autres comme des interventionnistes potentiels.

La critique du polyamour est très intéressante, car lorsque l’on essaie d’établir des relations amour-amour, on souhaite justifier la polygamie devant un partenaire enclin à la monogamie. Ce dernier est en fait contraint d'accepter des conditions nouvelles et peu pratiques pour lui / elle en raison de son désir de préserver la relation existante. Un tel état de choses peut tout à fait être qualifié de polyamour unilatéral, bien qu’à proprement parler il ait peu à voir avec le polyamour. Ceci, en particulier, est décrit dans le document intitulé «  L'exploitation révolutionnaire du sexe», où la coercition pour une attitude polyamoureuse est exercée sous le prétexte d'idéaux politiques, ainsi que de la discordance entre les principes énoncés (accord, réciprocité) et le comportement réel des participants au mouvement anarchiste: Il prétend que cela est nécessaire ou s’oblige également à faire le tour, bien sûr, si le "partenaire principal" ne s’y oppose pas et n’organise pas de crises de colère dans l’esprit de "vous avez choisi un libéral malfaisant".

Ici, vous pouvez facilement trouver la cause du scepticisme ou de l'hostilité envers le polyamour. Dans la culture, il est le plus souvent interprété comme une exigence d'une certaine communauté, d'une partie du statut ou même d'un élément du code sectaire. Par exemple, les relations polygames sont souvent présentes chez les anarchistes, dans diverses communes et associations religieuses. Dans la plupart des cas, ce n’est pas l’émancipation par rapport à la norme, mais le remplacement d’une norme par une autre. Le film indépendant «  Martha, Marcy May, Marlene» illustre bien ce processus en illustrant très précisément la collision entre les normes acquises au sein d’une structure ethnique, générationnelle et clanique. Le film montre le conflit entre deux sœurs, l'une cherchant à suivre les aspirations petite-bourgeoises et les chanoines (?) traditionnels d'un représentant typique de la classe moyenne, tandis que l'autre se débat avec les graves conséquences psychologiques de son expérience anarcho-sectaire.

De manière générale, les personnes qui suivent les principes de la polyamorie ne se caractérisent aucunement par une activité sexuelle accrue ou par un désir obsessionnel d'expérimentation. Dans le concept de polyamour, la vie sexuelle est présente comme une conséquence possible, mais non obligatoire, du développement de relations amoureuses: ", déclare Franklin Vaux, activiste du polyamour et auteur du livre" More than Two ". Il n’est pas non plus nécessaire que la présence de plusieurs partenaires soit une condition nécessaire à leur satisfaction physiologique et émotionnelle. Le message clé est d'abandonner le silence timide qui existe en règle générale au nom de la préservation du «  monde diabolique» (?), en prononçant ses propres désirs, en coopération, en soutien.

Cependant, il faut faire attention à la prononciation. Cela peut devenir une obsession, un processus qui provoque un plaisir douloureux et rend les choses encore plus confuses. À ce sujet, l'écrivain britannique Iris Murdoch a publié un petit roman intitulé "Severed Head". Au cours du déroulement de l'intrigue, tous les acteurs sont engagés dans une discussion constante des relations entre eux et des relations entre eux. En plus du discours obsessionnel sur les raisons de leurs aventures du côté d'un couple, l'affaire de partenaire change plusieurs fois jusqu'à ce que toutes les combinaisons des paires soient décrites. En fait, le roman est un message moqueur subtil adressé aux freudiens et une satire de l’élite intellectuelle anglaise, dont les représentants avec une sévérité excessive préparent et savourent leurs propres émotions. Un striptease sincère, d’une part, les sauve de l’ennui et, d’autre part, leur permet de préserver leur dignité: au lieu de bouleversements émotionnels et de scènes, ils préfèrent se lancer discrètement dans la psychanalyse publique. Techniquement, on peut même en conclure que, contrairement aux méthodes d’établissement susmentionnées, la polyamorie peut résulter spontanément d’une sagesse excessive et d’une inquiétude excessive à l’égard des sentiments et des inclinations. Cependant, toute attention accrue, même en ce qui concerne ses propres désirs et ceux des autres, peut se transformer en garde, en culture, en conservation, pour laquelle aucun polyamour ne sauvera.

Message modifié par son auteur il y a un an.

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion