Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Amoureux imaginaire

Bases
#
Profil

Sophie72

le lundi 03 février 2020 à 12h17

Bonjour à tous.
J'espère que vous ne me prendrez pas pour une timbrée mais je me suis rendue compte depuis quelques semaines que j'ai eu par périodes des "amoureux imaginaires". En fait, les périodes de l'enfance mais aussi de l'âge adulte comme maintenant où rien n'est possible et que de toute manière j'ai peur d'être blessée, je m'invente un amoureux. Actuellement j'écris un "roman" (bon il n'avance pas vite , je suis dessus depuis plus d'un an) et je réalise que les personnages que je crée prennent une certaine place dans ma vie. Et en fait, j'ai pris conscience que sans écrire auparavant de roman, j'ai toujours eu cette aptitude à créer des personnages et les imaginer vivre "à côté de ma vie réelle". Actuellement j'ai un personnage qui est un "amoureux imaginaire" et je pense à lui quand je me sens triste, seule incomprise comme quand j'étais enfant et je crois qu'en fait je l'ai toujours plus ou moins fait à certaines périodes de ma vie. Là cela me frappe sans doute parce que je me sens dans l'impossibilité d'aimer un autre homme que mon mari, que je l'exprime (alors qu'avant je ne l'exprimais pas) et que j'écris un roman.
Alors ma question est: suis-je la seule ? Est-ce que certains polyamoureux qui s'ignorent ne font pas cela de manière "automatique" pour rester avec une seule personne?

#
Profil

Siestacorta

le lundi 03 février 2020 à 13h38

Il y a eu ici quelqu'une qui avait créé un "tulpa". Sans entrer forcément dans le système de croyances ni le questionnement sur "à quel point c'est concret au quotidien", puisque la question recoupe de toute façon celle de "est-ce que c'est bon pour mon équilibre", je pense que ça répond à ta demande...

Je dirais que ça se peut, même sans aller aussi loin, d'avoir des amoureux imaginaires.
En version un peu différente et soft, moi je pense à des gens que j'aime, qui ne sont pas ou plus en relation avec moi, mais pour qui mon coeur bat quand même un peu plus fort - ils ne le sauront pas toujours, ou je n'en ferai a priori pas grand chose de mieux.
Alors bon, ça n'est pas du tout la même chose qu'une relation avec quelqu'un qui a ses impacts directs dans mon quotidien, mais c'est un début de sens quand même, donc je comprend le penchant et le besoin, quoi.

Message modifié par son auteur il y a 5 mois.

#
Profil

bidibidibidi

le lundi 03 février 2020 à 13h45

J'ai une copine qui a un monde onirique très développé. Elle rêve presque toutes les nuits, des rêves lucides. Et, entre autre, elle peut, dans ses rêves, avoir des sentiments amoureux pour d'autres personnes. Sentiments qui restent une dizaine de minutes, au réveil.
Ce n'est pas exactement un amoureux imaginaire, mais c'est ce qui me venait à l'esprit en parlant d'aimer quelqu'un qui n'existe pas réellement.

De même, je trouve qu'on peut avoir des amoureux épistolaires, notamment avec la multiplication des sites de rencontre : en commençant à éprouver des sentiments pour la personne avant même la rencontre. Rencontre qui peut d'ailleurs nous faire réaliser qu'en fait, on s'est emballé pour rien.

Donc, je pense que la notion d'amoureux imaginaire n'est qu'une tendance de notre esprit poussée un peu plus loin que la moyenne.
Je trouve dans tous les cas l'idée charmante :-)

#
Profil

lou_hauru

le lundi 03 février 2020 à 20h03

Bonjour,

Je comprends tout à fait. J'ai souvent fait ca enfant et aussi plusieurs fois adulte. J'adorais m'inventer des histoires et me les raconter avant de m'endormir.
Me concernant, je pense que c'etait plutot pour vivre des histoires comme j'en avais envie, de chercher les émotions liées aux sentiments amoureux. C'est un peu comme les fantasmes sexuels, mais ca serait des fantasmes amoureux.

#
Profil

Aiemama

le mardi 04 février 2020 à 09h01

Je fais revivre mes amours d’enfance et de jeunesse régulièrement, c’est en qq sortes une sorte de réminiscence de ses amour perdus. Qq fois je peux même en venir aux larmes tant ce que je ressens est fort. Est-ce que c’est un manque affectif, est-ce ce que je pleure ces amours perdus. C’est extrêmement fort en tous cas. Ce sont des hommes que j’ai aimé profondément et je tiens à garder le souvenir de mon amour pour eux.

Message modifié par son auteur il y a 5 mois.

#
Profil

Sophie72

le mardi 04 février 2020 à 09h58

C'est peut-être effectivement un peu ça @lou hauru, un genre de fantasmes amoureux. :-)
@ Aïemama, je crois que d'une certaine manière je fais revivre un peu de mes amours perdus mais je les "rejoue" de la manière qu'il me plait.
@Siestacorta, les "tulpa" sont plus complexes que mes "rêveries". En tout cas, cela montre que depuis toujours l'humain éprouve le besoin de s'entourer de personnages imaginaires et que cela lui fait du bien :)
@bidibidibidi, ce que tu évoques me parle. Pour ma dernière grossesse, j'ai fait de l'hypnose et de l'autohypnose et je me suis rapidement rendue compte que j'avais déjà développé depuis très longtemps, un certain "savoir-faire" et j'ai réalisé le pouvoir extraordinaire qu'on possède tous qui sont les autosuggestions, en particuliers celles qui nous viennent de notre inconscient. Cela permet très souvent de trouver des clés à une problématique. Je crois que mon amoureux imaginaire, même si ce n'est pas en état hypnotique que je le crée, se rapproche de cela car il m'aide à panser mes peines, me faire du bien , obtenir d'une certaine manière ce que je n'aurais jamais. Ce n'est certes pas la réalité mais cela n'en est pas pour autant moins riche émotionnellement et psychiquement.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 04 février 2020 à 16h27

Sophie72
Ce n'est certes pas la réalité mais cela n'en est pas pour autant moins riche émotionnellement et psychiquement.

Hm... C'est riche, mais de ce qu'on est soi.
On va dire, par définition : moins riche relationnellement, dans le sens où les aimés réels sont toujours moins... pratiques. Avec leur libre-arbitre et leurs besoins de crotte, là.

T'as vu ? On te prend pas pour une timbrée.
Pas mal, hein ?

Message modifié par son auteur il y a 5 mois.

#
Profil

Sophie72

le mardi 04 février 2020 à 17h49

Sur le plan relationnel de toute manière, je me sens toujours "handicapée". Ca va bien avec les personnes que je connais bien. Pas de souci au travail mais là je "joue" un rôle, enfin disons que j'ai appris les règles d'une bonne communication et de bonnes relations mais par contre, dans ma vie privée, je suis une quiche pour créer de nouvelle relations. Je suis comblée quand parfois la vie me réserve de jolies rencontres et j'essaie d'en profiter un maximum car pour moi c'est rare et rarement "durable". Je m'ennuie dans les relations où les échanges sont formels ou superficiels et il faut bien reconnaître qu'au cours d'une vie , la proportion de ce type d'échanges est énorme. Donc cette "richesse-là", j'essaie juste de la "capter" quand elle survient et de ne pas me projeter dans un quelconque avenir.

Siestacorta
Hm... C'est riche, mais de ce qu'on est soi.
On va dire, par définition : moins riche relationnellement, dans le sens où les aimés réels sont toujours moins... pratiques. Avec leur libre-arbitre et leurs besoins de crotte, là.

Et effectivement l'imaginaire me permet de ne pas être déçue. Je sais que je me protège mais je sais aussi que c'est de là que vient ma grande capacité aussi à supporter la solitude. Probablement que cela me vient de l'enfance parce quand à 2 ans, tu es confiée à tes grands-parents, tu apprends à combler le manque affectif par justement une force intérieure. Une fois lors d'une séance d'hypnose il y a 4 ans, à une période où je n'allais pas bien, je me suis complètement laissée aller et mon inconscient m'a amené justement à cette force. La thérapeute me suggérait de prendre un objet qui allait me servir pour affronter les mois à venir et j'ai vu apparaître mon grand-père, décédé depuis déjà pas mal d'années. Il me tendait quelque chose et je ne comprenais pas de quoi il s'agissait et puis d'un seul coup, comme une évidence: il me tendait ma naïveté, celle de mon enfance, me suggérant qu'elle était précieuse et ne m'avait jamais quittée. J'ai compris que c'était une force et non une faiblesse contrairement à ce que m'ont toujours répétés mes parents ou d'autres proches. Cela m'a beaucoup réconcilié avec moi-même. :)

#
Profil

bidibidibidi

le mardi 04 février 2020 à 18h04

C'est amusant ce que tu dis, parce que la personne dont je parlais plus haut et qui fait des rêves lucides, quoi que totalement mature et adulte, conserve dans le domaine amoureux une naïveté certaine, une vision totalement idyllique des relations et des sentiments.
C'est assez désarmant pour moi qui suis plutôt cynique quant aux relations sentimentales, mais en même temps je trouve que c'est quelque chose à protéger. Du moins, quand elle en parle, c'est beau, juste beau. Donc j'évite de rentrer dans un débat rationnel sur le sujet avec elle :-)

#
Profil

Siestacorta

le mardi 04 février 2020 à 19h27

Sophie72

Et effectivement l'imaginaire me permet de ne pas être déçue. Je sais que je me protège mais je sais aussi que c'est de là que vient ma grande capacité aussi à supporter la solitude.

Marrant, mon monde intérieur s'est bâti tout aussi solidement mais dans un environnement familial sans pénurie... Avec un déséquilibre (classique : mère superprésente, père pas absent mais manquant), mais rien de tragique.

Bref...
Je crois que cette capacité à investir l'imaginaire est une des façons d'avoir un monde où la relation avec l'autre et les autres n'est pas notre seule ressource affective, car on a donné une certaine force à sa relation à soi-même (même pas forcément égocentrique, juste : on se fait pas peur, ya pas un vide insondable, et on s'ennuie pas).
Il y a probablement des gens qui passent par des aptitudes moins, mhrf... , narratives, mais c'est un peu le même résultat.

Sophie72

Je suis comblée quand parfois la vie me réserve de jolies rencontres et j'essaie d'en profiter un maximum car pour moi c'est rare et rarement "durable".

Là, je diffère. En fait, la rareté du durable, c'est plus une question sur ma capacité à être avec l'autre en continu que sur l'existence prolongée du lien.
Les lien nourrissants sont rares. A partir d'une certaine qualité, ils le sont pour tout le monde ; mais là c'est dans le contexte où on a du mal à se nourrir aussi d'une vie sociale superficielle (une fête ? Supaire... Je peux partir tôt ?).

Mais cette rareté, pour moi dans ma vie à moi, c'est pas une incertitude sur l'avenir. J'ai appris à trouver les Autres, les vilains petits canards et les gens qu'ont un peu plus à dire, à leur tendre la main. Et en gagnant de la confiance, à trouver aussi chez plus de gens les petits bouts intéressants qui dépassent...
Après, ben la solitude est toujours là. Mais c'est moins de l'esseulement...

Message modifié par son auteur il y a 5 mois.

#
Profil

Sophie72

le mercredi 05 février 2020 à 17h56

bidibidibidi
C'est amusant ce que tu dis, parce que la personne dont je parlais plus haut et qui fait des rêves lucides, quoi que totalement mature et adulte, conserve dans le domaine amoureux une naïveté certaine, une vision totalement idyllique des relations et des sentiments.
C'est assez désarmant pour moi qui suis plutôt cynique quant aux relations sentimentales, mais en même temps je trouve que c'est quelque chose à protéger. Du moins, quand elle en parle, c'est beau, juste beau. Donc j'évite de rentrer dans un débat rationnel sur le sujet avec elle :-)

Moi j'alterne souvent entre cynisme et naïveté. Je pense que souvent les humains se retiennent un peu trop dans l'expression de leurs émotions et sentiments et que c'est dommage! Si seulement ils pouvaient se retenir plus sur l'expression de leur violence, ça m'arrangerait! :-D Ma naïveté ne me rend pas fragile car je pense avoir acquis beaucoup de finesse dans l'analyse des comportements et de ce fait j'arrive pas mal à éviter les personnes malsaines.
Oui Siestacorta, il y a plein de manière d'utiliser l'imaginaire. Chez les artistes, on s'en rend bien compte! Parfois, je pense que si je me sens un peu seule ou un peu "à l'écart" c'est parce que je devine trop ce que les gens ne montrent pas. J'y vois autant de belles choses que de moins belles mais de ce fait quand les gens ne sont pas dans un moment d'authenticité, j'ai tout de suite cette impression de superficialité , de moments d'échanges inintéressants et du coup, je me rends compte que je ne suis plus vraiment dans l'échange. Et même des fois je me demande si je ne fais pas un "peur" parce que les gens sentent peut-être que je ne m'arrête pas à ce qu'ils veulent bien montrer... Mais je suis peut-être juste un peu parano! LOL

#
Profil

freeMind

le jeudi 06 février 2020 à 21h07

Sophie72
Oui Siestacorta, il y a plein de manière d'utiliser l'imaginaire. Chez les artistes, on s'en rend bien compte! Parfois, je pense que si je me sens un peu seule ou un peu "à l'écart" c'est parce que je devine trop ce que les gens ne montrent pas. J'y vois autant de belles choses que de moins belles mais de ce fait quand les gens ne sont pas dans un moment d'authenticité, j'ai tout de suite cette impression de superficialité , de moments d'échanges inintéressants et du coup, je me rends compte que je ne suis plus vraiment dans l'échange. Et même des fois je me demande si je ne fais pas un "peur" parce que les gens sentent peut-être que je ne m'arrête pas à ce qu'ils veulent bien montrer... Mais je suis peut-être juste un peu parano! LOL

Je me reconnais totalement là-dedans, et j'ai rencontré plusieurs personnes qui sont/cherchent à être "sans masque"dans les échanges : avec eux j'ai une impression de "connexion directe".
Par contre avec des personnes moins "sincères" je décroche vite, avec les mêmes impressions que toi (une sorte de superficialité qui entrave l'échange - en étant moi-même "sans masque" je crois que j'aurais le sentiment d'insister, je me dis que si qqn construit une forteresse c'est qu'il a sans doute ses raisons...et que c'est ptêtre pas le moment de défoncer la porte!)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion