Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

[Lexique] Définition(s) du polyamour

#
Profil

artichaut

le mercredi 01 mai 2019 à 13h25

Je voudrais revenir sur la définition du polyamour proposée par ce site polyamour.info, pas tant pour la polémique ni pour remettre en cause et demander qu'on la change (j'avais déjà évoqué le sujet et @bohwaz y a déjà répondu), mais plutôt pour voir/dire ce qu'elle me raconte.

Sur PA.info on a :
(accessible très vite via l'onglet "Poly-quoi?")
polyamour. nom commun, masculin. Relation sentimentale honnête, franche et assumée avec plusieurs partenaires simultanément.

Or il me semble que cette définition relève plutôt d'un polyamour individualiste.
En effet, je me faisais la réflexion, ce matin, que chacun des terme peut être envisagé de manière individuel et non relationnel :
- JE suis honnête
- JE suis franc
- J'assume

Ça parle peu je trouve de la relation en elle même. Je vois bien que la formulation (« Relation… ») est censée désigner la spécificité de la relation poly, non des personnes, mais je trouve tout de même que l'aspect individualiste est là en sous-texte dans les mots choisis.

Déjà il y a une différence entre franchise et sincérité : cf "la franchise, c'est dire ce qu'on pense, la sincérité, c'est penser ce qu'on dit". La franchise renvoie à l'idée de tout dire, même sans tact (ce qu'on fait surtout pour soi), tandis que la sincérité renvoie à l'idée de ne pas mentir (ce qu'on fait au nom d'une éthique, ou pour ne pas trahir l'autre).

L'honnêteté me semble une dimension éthique importante mais il me semble manquer une dimension communication, échange, discussions, etc. Et cette idée que rien n'est jamais acquis, que tout doit toujours être remis sur le tapis.

Assumer est bien, mais il me semble manquer une dimension recherche de compromis, que l'on retrouverait plus dans un mot comme consensuelle, par exemple.

Enfin il n'est question ni de prendre soin, ni d'empathie.

Bref +ça va, +je trouve cette définition, au pire très orienté "polyamour individualiste", au mieux très large et ne reflétant pas la variété de ce que peut être le polyamour.

Cette dernière donnée vision très large du polyamour (si je m'efforce à voir les choses "au mieux", donc de manière positive) me semble intéressante pour un site comme celui-ci, ayant vocation à rassembler la communauté francophone des polyamours.

Donc soite, pour cette définition courte et simple du site.

Après je me dis que, au moins pour ce mot là le Lexique pourrait aller +loin et proposer un aperçu +large, …à la manière des définitions de dictionnaires :
Polyamour. nom commun, masculin.
1. Relation sentimentale honnête, franche et assumée avec plusieurs partenaires simultanément.
2.
3.
etc
Et je veux bien y travailler (avec qui voudra).

En outre je trouve quand même que cette définition courte n'est pas si large que ça, pas si inclusive que ça. Car si les tenants d'un polyamour moins individualiste peuvent probablement s'y reconnaître quand même, en revanche elle tend à exclure d'office les personnes dites "poly-acceptantes". Et ça je trouve ça dommageable.

Ça tend, je trouve, à +visibiliser et valoriser, les comportements du type
"je suis poly et j'assume, c'est comme ça, démerdes-toi avec ta jalousie"
que
"je n'ai pas d'autre relation, mais j'accepte et je suis content·e pour toi que tu ai d'autres relations".

Et ça me gêne un peu, dans une perspective poly, de plutôt valoriser l'égoïsme que la compersion
Je me demande même, s'il n'y aurais pas une part de contre-sens historique.

#
Profil

bonheur

le mercredi 01 mai 2019 à 13h40

Pourquoi pas :
Nous sommes tous honnêtes les uns envers les autres,
Nous sommes tous dans une posture commune de franchise respectée,
Nous assumons individuellement et collectivement le polyamour et notre philosophie individuelle comme commune.

J'ajouterai :
L'amour est une richesse et non une contrainte. Un amour amplifie les autres amours et n’anéantit rien,
La connaissance de soi, l'approfondissement personnel, permet une communication valorisée avec les autres et dans le commun,
Nous acceptons d'entendre que nous ne sommes pas parfaits et que nous vivons avec des divergences...

à compléter évidemment

#
Profil

artichaut

le mercredi 01 mai 2019 à 15h22

La première fois que je suis venu sur ce site (y'a une dizaine d'années), j'en suis aussitôt reparti à cause du mot "polyamour" (le mot "amour" me déplaisait à l'époque).

La "seconde fois" que je suis venu (y'a à peine + d'un an et demi), j'étais réconcilié avec le mot "amour", la définition et la teneur du site m'ont convenus, et je suis resté.

Depuis je suis tombé sur d'autres définitions ici ou ailleurs dont certaines m'ont tout de suite beaucoup +parlé, comme par exemple le tout simple "relations non-exclusives consensuelles" (trouvé par ex ici).

Depuis je fais mon chemin, et je me pose des questions sur ce que ça fabrique d'utiliser tel ou tel terme, en quoi je suis en accord ou pas avec, et j'aime réfléchir à comment se définir (soi-même, et dans son appartenance à des groupes, à des pratiques).

Mais il me semble important aussi de garder à l'esprit, ce qu'on a été jadis, ce qui a pu me/nous gêner ou au contraire ce qui me/nous plaire (ou convenir).

Je dis pas ça pour poser mon expérience en modèle (on s'en fout un peu de mon parcours, et chacun·e à un parcours différent).
Je dis ça plutôt car je me demande souvent comment être inclusif, tant envers celles/ceux qui débutent complétement, que envers celles/ceux qui ont des parcours variés. Et aussi quel est l'intérêt (disons "politique") parfois de cette inclusion, ou au contraire la nécessité parfois, soi-même ou en groupe, de se démarquer de telle ou telle posture/pratiques trop différentes des nôtres ?

Je n'ai pas de réponses parfaite à ces questions. Mais il est certain que les définitions cristallisent souvent des choses autour de ces questions. Car ce sont des lieux d'autorité et d'identité, voire même de pouvoir.

Alors c'est vrai que je sur-investit peut-être ces problématiques et que possiblement d'autres n'y verront pas grand'intérêt.

#
Profil

artichaut

le vendredi 03 mai 2019 à 10h14

Concernant l'historique et l'origine du mot anglais « Polyamory », et du mot français « Polyamour », voir ce fil.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion