Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

C'est terrible ce polyamour

Témoignage
#
Profil

Isabellaa

le jeudi 04 avril 2019 à 19h51

C est terrible de vivre avec un polyamoureux
Le partage du temps
Le savoir dans les bras d une autre
Ne pas pouvoir être avec lui
Ses silences parce qu il cloisonne
Arriver chez lui et voir que son autre était là la veille ou encore le matin, voir qu'elle oublie ses affaires qu'elle lui fait des cadeaux....
C est terrible de savoir que je l aime autant et qu il m aime mais qu il dit en aimer une autre aussi
C est terrible de savoir que l on peut vivre une belle histoire mais pas à 100%
C'est terrible de ne pas pouvoir faire l amour souvent car il y a eu des ebats avec son autre
C est terrible de s aimer autant d être bien ensemble de partager tant de complicités de rires de joies de discussions jusqu'au bout de la nuit
C est terrible de savoir que peut être je dois le quitter car il ne peut égoïstement choisir, qu il attend que l une de nous le quitte.
C est terrible de vivre cela
C est terrible de l aimer autant.
Que je t aime L.

#
Profil

Aiemama

le vendredi 05 avril 2019 à 09h51

C'est aussi terrible de lire ton témoignage, j'espère que tu arriveras à te sortir de cette situation, rien n'est jamais figé, mais la pour le coup tu sembles tellement malheureuse qu'à part de dire de prendre du recul et de ne plus voir L pour le moment je ne vois pas d'autre issue, ou bien alors si... discuter avec lui, dis lui que tu vis un cauchemar… Il n'y pas de solution miracle, tu es focalisé sur quelqu'un qui n'est pas dans le même état d'esprit que toi alors…

qu'en pensez-vous amis polyamoureux ou autres ?

ps : procures-toi le bouquin les sentiments du princes charles au moins ça te changera les idées.

Prends soin de toi.

#
Profil

Caoline

le vendredi 05 avril 2019 à 10h04

Isabellaa

C est terrible de savoir que peut être je dois le quitter car il ne peut égoïstement choisir, qu il attend que l une de nous le quitte.

Si c'est vraiment le cas c'est qu'il n'est pas du tout polyamoureux.

Et si c'est si terrible la seule solution me semble un travail sur toi pour réussir à ne pas rester dans une situation qui te fait souffrir.

#
Profil

RijselFred

le vendredi 05 avril 2019 à 10h29

Approvoiser le polyamour sans y être réellement préparé et le vivre le plus sereinement possible
C’est parfois être contraint(e) de
- S’ouvrir aux champs des possibles de l’impossible
- Réfléchir sur sa capacité d’acceptation et de résilience
- Accepter de partager et de se partager
- Aimer et s’aimer au présent sans jugement

#
Profil

Isabellaa

le vendredi 05 avril 2019 à 11h10

@Aiemama

C est pas facile effectivement.
Il me dit qu'il y croit
Mais qu il ne peut pas me offrir ce que je veux
Me dit qu effectivement i ne peut choisir.

Prendre du recul j essaye
Vivre nos moments je le fais.
Mais ce partage
Me bouffe c est vrai

#
Profil

Isabellaa

le vendredi 05 avril 2019 à 11h14

Caoline
Si c'est vraiment le cas c'est qu'il n'est pas du tout polyamoureux.

Il se dit poly
Il dit qu il nous aime
Il voit que je vis mal cette situation

Pourquoi dis tu cela?

#
Profil

LeCielEstBleu

le vendredi 05 avril 2019 à 18h12

Je me permets de proposer une réponse à la question qui n'en a pas encore eu de la part de Caoline:
Si la position de L. est vraiment d'attendre égoistement que l'une de vous le quitte, ce n'est pas une démarche de polyamoureux. S'il est polyamoureux, il veut vraisemblablement vous aimer toutes les deux.
Mais, Isabellaa, je crois que ce que tu prêtes ici comme sentiment à L. est surtout le reflet de ce que tu ressens toi, non? "égoistement", c'est ta vision je crois.
Il faut voir si sa démarche à lui est honnête: respecte-t-il l'une et l'autre, est-il attentif à chacune, a-t-il du temps, etc.
Et il faut voir si toi, tu peux imaginer t'avancer sur la voie polyamoureuse - qui impliquerait de travailler sur toi, ton propre équilibre personnel, sur la question de ta jalousie, sur la bienveillance envers l'autre, etc. Et qui pourrait, éventuellement, te permettre aussi d'ouvrir ton coeur pour d'autres (y a pas que du boulot, y a aussi des avantages!!!)
C'est une décision très personnelle. Mais c'est une décision. Tu n'as pas à subir une situation qui te fait souffrir. Ca ne veut pas dire que si tu souffres, c'est que ce n'est pas pour toi. Je veux dire que c'est toi qui est actrice de tes choix. Tu peux envisager de faire le choix d'accepter le polyamour de ton chéri, et il y a plein d'outils pour t'aider: livres, témoignages, cafés, ton chéri, toi-même... Tu es venue ici, c'est un pas! Bonne route à toi

#
Profil

Isabellaa

le vendredi 05 avril 2019 à 18h39

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

#
Profil

Isabellaa

le vendredi 05 avril 2019 à 18h41

@LeCielEstBleu

Il me dit respecter l une et l autre
Trouver un équilibre pour voir l une et l autre.

On peut aimer plusieurs personnes effectivement mais être amoureux?
J en doute
Je suis trop trash peut être pour cetrains mais je n y crois pas un seul instant.

Seul le polyamoureux trouve son avantage
Pour les deux monogames c est très difficile.

Jalouse je ne le suis pas, je la respect parfois trop, je m effacé des que je quitte l appartement, je range mes affaires, je suis au contraire bienveillante voir trop,
J ai même l impression que je la protège trop .

J ai lu pas mal de témoignages, quand je parle polyamour c est vraiment comme défini dans la page d introduit de ce site.
Pas d amour libre, pas de je couche avec un autre en attendant mon amoureux......

Je parle vrai sentiment
Alors oui je suis et deviens égoïste, espere que cette relation s'améliore et que nous nous retrouvions, car nous discutons souvent de cela et son autre est souvent présente dans notre couplé (pas physiquement j entends).
Elle est trop présente, j ai même l impression que je ne suis que l extra, pas sa compagne au même titre qu elle.
Il me dit que non, mais cette sensation persiste.

Je l aime profondément et je suis très triste de ce qui nous arrive.
Je ne vois pas encore de fin. Mais je dois aussi me préserver , vivre.

Se quitter aujourd'hui est piur moi un non sens car on s 'aime.
Ce serait une connerie, un gâchis.
Je fais tout pour accepter la situation, pour oublié le fait qu elle a dormi avec lui la veille.....

Mais c est très difficile pour moi son choix de vie.

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

#
Profil

Caoline

le vendredi 05 avril 2019 à 19h38

Je suis du même avis que LeCielEstBleu et comme d'après tes compléments il est vraiment polyamoureux, je pense que c'est vraiment une projection de ta part de penser qu'il attend qu'une de vous deux le quitte. De toute façon si une des 2 le quittait il aurait de grande chances de retomber amoureux de quelqu'un d'autre.

Et désolée que tu ne sois pas en mesure de le concevoir mais si on peut vraiment aimer et être amoureu.se.x de 2 personnes en même temps quel que soit le sens qu'on donne à ces mots. Pour moi aimer c'est plus fort en tout cas plus prodond plus durable qu'être amoureux. J'aime toujours et je pense que j'aimerais toujours mon compagnon historique, parfois je suis amoureuse de lui parfois pas c'est devenu fluctuant avec les dizaines d'années et régulièrement je suis amoureuse de quelqu'un d'autre et quelques fois j'ai vraiment aimé quelqu'un d'autre voir je les aime toujours même si on est plus en relation.

Donc soit c'est totalement et définitivement inconcevable pour toi d'être vraiment épanouie et ne plus souffrir en ayant une relation avec un polyamoureux dans ce cas continuer la relation c'est du masochisme moral soit tu penses pouvoir y arriver et tu travailles dessus avec les aides suggérées. Essayer d'oublier, te voiler la face ne me semble pas une solution viable.

Bon courage pour prendre la décision qui te convient.

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

#
Profil

HeavenlyCreature

le vendredi 05 avril 2019 à 21h18

Il y a aussi peut être des ajustements à faire.

Tu dis être très (trop?) attentive à cette fille, alors qu'elle, de ton point de vue, ne te prête aucune considération. Il y a, dans ton récit, l'idée qu'on prend ta place, mais n'est ce pas plutôt toi qui n'arrives pas à trouver la tienne ? Je m'explique : tu dis par exemple ne laisser aucune trace de ton passage chez lui, alors qu'elle laisse traîner ses affaires. Ça m'interroge : pourquoi fais tu cela ? Est ce une demande explicite de ton amoureux et/ou de cette fille ou bien une projection de ta part ("à sa place j'aimerais pas..." ), auquel cas c'est un peu une manière détournée d'exprimer tes besoins, non ? Peut être est-ce aussi une manière de nier le caractère pluriel de cette relation : à défaut que cette fille soit invisible (et donc d'une certaine manière inexistante), tu le deviens.

Tu sous entends ensuite qu'elle a les faveurs de votre amoureux (sexuelle, temps passé ensemble), là où toi tu ne récupères que les miettes.. . Peut être devrais-tu t'imposer davantage, et ça commence par exprimer tes manques et tes besoins à ton compagnon. Il dit être amoureux des 2, mais cela implique d'être équitable vis à vis de ses amoureuses, au sens où chacune doit se sentir aimée et non pas négligée. Ce sentiment de négligence (qui peut tout aussi bien se retrouver dans un couple mono d'ailleurs) n'est peut être qu'une impression alimentée par ta peur de ne pas être aimée (puisque tu considères qu'on ne peut pas aimer 2 personnes) mais peut-être aussi que ça se justifie factuellement, auquel cas, il faut en parler, car pour fonctionner, ce type de configuration amoureuse nécessite (sans doute plus encore que dans un couple classique), du dialogue, la prise en compte des besoins des uns et des autres, de l'adaptation.

Par ailleurs, êtes vous, cette fille et toi, sur le même plan, y a t-il une hiérarchie ? Si oui, à quelle place es tu ?

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

#
Profil

Leolu

le samedi 06 avril 2019 à 15h27

J'ai souvent tendance à penser qu'il y a une forme de "fatalisme" dans le polyamour, et qu'il vaut mieux le vivre ainsi.

Fatalisme dans le fait qu'on peut tomber amoureux de plusieurs personnes.
Fatalisme dans le fait que la liberté individuelle existe et est appliquée. Que ça nous plaise ou non.
Fatalisme dans la constatation que les amours sont mortelles. Et ça aussi, c'est un effet de la liberté individuelle.

- Par exemple, les gens qui ont connus les séparations ou divorces, dans leur entourage ou dans leur couple (ou les décès), sont un peu plus imprégnés par ce fatalisme.
- De même, une personne qui a quitté et a été quittée souvent, dans sa jeunesse, le vivra moins mal, plus tard, que celle qui connaît la séparation tardive de son premier amour.
- Enfin, dans le polyamour, il faut admettre que l'autre personne a sa vie à elle, qui ne nous concerne pas (sauf si elle le désire ou si on en tire quelque chose de positif). C'est comme ça. Et seul le restant peut être entièrement à nous (mais jamais à 100%).

C'est d'ailleurs ce fatalisme qui en fait dire à certains que "finalement, la personne que j'aime le plus, dans la vie, c'est moi-même".

Et ça, c'est une chose que les personnes jalouses, ou ayant besoin de dépendre de quelqu'un pour exister (d'avoir quelqu'un à aimer, plus que d'être aimées) ont du mal à comprendre... Tant que la vie ne les aura pas rendues, elles aussi, fatalistes (ce qui ne veut pas forcément dire "désabusées", mais conscientes qu'on ne peut pas tout régenter, qu'on est libre d'accepter ou de refuser une situation).

Dans ton cas, @Isabellaa , tu n'arrives pas à t'abstraire de cette "autre" (elle non plus, d'ailleurs). Tu agis toujours "pour" ou "contre" elle. Et tu es tellement "amoureuse" (accro, dépendante...) que tu ne sais pas vivre de cette façon.

Si ton copain était aussi exclusif que toi, il aurait déjà choisi. Parce qu'il ne supporterait pas de ne pas t'avoir à lui à 100%. Il ne vivrait que par Toi et pour Toi. Ça, c'est une façon d'aimer que tu comprends. Vous êtes donc très différents. Lui aime SA vie, avec toi et avec elle. Toi tu aimes... Lui. Votre couple. Votre foyer. Le Cocon protecteur. Tout ça autour de Lui.

La très grande majorité des gens vivent comme ça. Comme tu le voudrais. Autour de l'Autre. Mais ils sont aussi exclusifs l'un que l'autre. Sinon la dépendance, volontaire ou foncière, n'est que dans un camp.

#
Profil

Isabellaa

le samedi 06 avril 2019 à 21h38

@HeavenlyCreature
Tu soulevés beaucoup de choses
Je pense que je n' aime pas savoir qu elle est la.
Oui effectivement c est peut être encore une erreur de ma part.
J' ai du mal avec le partage.
Je ne suis pas jalouse d elle
Je suis triste de ne pas pouvoir être avec lui .
Ou plutôt avoir des jours imposés.

Il dit qu il n' y a pas de hiérarchie entre nous.
Mais je me sens quand même moins importante.

Je ne sais pas comment faire pour m'imposer un peu plus chez lui.
On en a parlé la semaine dernière. Je lui ai dit que oui je devais plus montrer ma présence.
Que c était peut être mon défaut de ne pas le faire.

On parle souvent de tout cela.
Mais ça devient fatigant.
J' ai peur qu a force de lui dire honnêtement ce que j'ai sur le cœur.
Il va en avoir marre et stopper.

Pas facile tout ça
Une chose est sûre.
J' aime être avec lui.
Et il me tarde toujours de le retrouver.

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

#
Profil

Isabellaa

le samedi 06 avril 2019 à 21h40

@Caoline
Pour le moment je suis dans l optique de tout faire pour que ça marche.
Mais c est quand même difficile pour moi.
Ce n'est pas encore du masochisme de ma part
Je suis quelqu'un qui va au bout des choses.
Après je ne nie pas que je vais encore avoir des doutes des peurs des pleurs.
Mais c est con à dire mais je tiens vraiment à ce que ça marche

#
Profil

Isabellaa

le samedi 06 avril 2019 à 21h48

@Leolu

Chaque personne a sa vie en effet.
Je suis d accord avec toi.
Je ne suis pas jalouse.
Si je l étais cela ferai longtemps que cette relation serait terminée.
J' aime pas le mot Fatalisme
Mais ce que tu écris est vrai.

Je n' ai pas compris ce que tu veux dire par " tu ne sais pas vivre de cette façon"

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

#
Profil

Leolu

le samedi 06 avril 2019 à 21h57

" tu ne sais pas vivre de cette façon" : de la façon "partageuse". Tu serais plus heureuse s'il n'y avait que lui et toi.

Mais j'ai peut-être dit beaucoup de bêtises...

#
Profil

Isabellaa

le samedi 06 avril 2019 à 22h00

Soulagée peut-être
Plus de stress de partage de temps
Plus de stress de tomber sur quelque chose qui me rappelle sa présence ( elle , elle qui a dit qu elle était d accord pour qu il ai des " extras" mais qui a du mal aussi car jalouse)
Plus de stress a me demander , qu est ce qui va me tomber dessus encore avant d arriver chez lui ( même si j'ai hâte de le retrouver).
Oui soulagée très certainement

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

#
Profil

Siestacorta

le samedi 06 avril 2019 à 22h18

Isabellaa

J' aime pas le mot Fatalisme

Ca se comprend, on peut y entendre une tristesse. Mais si on écoute bien, il est différent de "pessimisme".
"Fate", en anglais, c'est "destin". La racine latine de fatalisme doit se balader autour de ce sens-là aussi.
C'est pas quelque chose qui dit que ce qui doit arriver est triste, seulement que ce qui arrive ne dépend pas de ce qu'on croit (mais d'un mélange de ce qui "se" passe et de ce qu'on fait).

Donc, dans ce sens, dire que dans notre vie on va "fatalement" rencontrer plusieurs personnes, aimer plusieurs personnes, c'est pas dire que ce sera une catastrophe.
Si on accepte ce qui "doit" arriver, donc ici la richesse de la vie affective plutôt que sa simplicité, on prend des décisions qui nous mettent moins en contradiction avec la vie comme elle vient.

Et de toute façon, on peut aussi dire qu'on va "fatalement" faire des choix, subir ceux des autres. Je conseille un certain stoïcisme.

Voilà, désolé, j'étais inspiré.

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

#
Profil

HeavenlyCreature

le samedi 06 avril 2019 à 22h27

Isabella Je pense que je n' aime pas savoir qu elle est la

Je suis un peu comme ça : ce que je ne vois pas n'existe pas. J'accorde une totale liberté à mes amoureux, mais par contre je ne veux rien savoir (et donc rien voir). Peut être que dire simplement à ton amoureux "j'accepte cette relation, mais svp, faites en sortes de ménager ma sensibilité en ne laissant pas traîner ses affaires" ça pourrait déjà être un bon début... Franchement, si ce n'est pas elle qui fait l'effort, lui, ça lui coûte rien de ranger un pull dans un placard, une brosse à dents dans un tiroir. Les objets, c'est pas que du matériel, ils portent leurs propriétaires avec eux... Donc si cet appart est trop "incarné" par cette fille, normal que tu n'y trouve pas ta place ! Et toi ? Tu n'as pas un chez toi qui pourrait constituer un environnement plus neutre ?

Isabella Je suis triste de ne pas pouvoir être avec lui .
Ou plutôt avoir des jours imposés.

Il dit qu il n' y a pas de hiérarchie entre nous.
Mais je me sens quand même moins importante

Là, tu soulèves un truc qui je pense, dépasse le cadre du polyamour, dans le sens où ça pourrait aussi bien arriver dans un couple mono. Avec mon ex, j'avais tjs l'impression de dépendre de SA volonté. On se voyait quand IL en avait envie, quand IL était dispo. Je me suis même pliée à son mode de communication (jms écrire, jms appeler) pcq je savais que c'était pas son truc. Je n'étais pas sa priorité (quoi que ça ne soit pas un mal en soit, mais dans une certaine limite)... Derrière tout ça, ce que je vois, moi, c'est un déséquilibre, qui, j'ai l'impression, vient du fait que tu n'arrives pas à t'imposer. Dire : j'aimerais te voir plus souvent (ou plutôt "mieux") ou alors pas que quand, toi, ça t'arrange en somme.

Pour ce qui est de communiquer, s'il est vraiment poly, il devrait être tjs à l' écoute quoi qu'il arrive, surtout que pour le coup, c'est toi qui t'adaptes et que malgré ce que tu en dis, tu sembles plus ouverte à la démarche que tu sembles le croire. Juste : tu as besoin d'être rassurée sur ce qu'il ressent pour toi, et que ça se matérialise dans les actes.

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

#
Profil

Isabellaa

le samedi 06 avril 2019 à 22h41

@Siestacorta

Je pense que l on rencontré une personne jamais au hasard.

Et oui l amour n est pas figé, j ai aimé le père de mes enfants (que j ai connu a 16ans et divorcée à 39) je ne l ai plus aimé, et je ne l aime plus du tout du tout du tout.
J ai aimé un autre homme pendant 8 ans et je l aime toujours mais différemment depuis notre rupture,
J ai eu des amourettes,
Mais je me surprends à l aimer profondément.

@HeavenlyCreature

J'en ai discuter plusieurs fois....il a fait des efforts pour dire à son autre de faire gaffe à ses affaires, elle lui a fait une crise et depuis quelques mois j ai la sensation qu elle en fait plus (cadeaux, oublié. ....)

Par contre j exige qu'il prépare le lit avant que j arrive (changer les draps), mais parfois il oublie.
Chez moi oui c est neutre....mais il y a mon fils. Pas facile d être complètement seuls .

Concernât les jours...il me sont imposés car elle a des 'obligations '

Je ne fais que m adapter depuis 10 mois,
Elle est avec lui depuis 2 ans.

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion