Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Plusieurs interrogations

Bases
#

Youp (invité)

le samedi 02 juillet 2011 à 00h34

Pensez-vous qu'il est possible de développer le polyamour lorsque deux partenaires décident dès le départ d'être libres et refusent de se considérer en couple malgré la présence de sentiments forts?

Pensez-vous qu'aimer quelqu'un et être amoureux de quelqu'un sont deux états différents?

A partir de quel moment pouvons-nous parler de couple?

#
Profil

Romy

le samedi 02 juillet 2011 à 00h54

À quel moment peut-on parler de couple?

Je dirais à partir du moment où la relation est prioritaire, primaire. Les autres relations deviennent alors des relations satellites. Même dans un couple toutefois, j'imagine qu'une autre relation peut venir prendre plus d'importance, mais c'est généralement momentanné, et plus relié à ce qu'on appelle la NRE (new relation energie) ou en termes plus communs...la passion des premiers temps.

#

(compte clôturé)

le samedi 02 juillet 2011 à 09h10

personnellement je commence à définir le terme de "couple" par ce passage un peu étrange ou l'individu ressent l'envie de vivre un quotidien avec une autre personne à savoir rentrer le soir dans ce lieu commun, manger autour de la même table, etc...je dis souvent en plaisantant " si tu as un chien, un chat , une maison et une voiture avec cette personne, c'est que tu vis en couple" mais je fais aussi la différence entre vivre en couple physiquement et ce qu'on peut vivre dans son esprit...certains vivent comme un couple mais ne se sentent pas un couple et même parfois l'un affirme vivre en couple et l'autre se défend à dire qu'il ne vit pas en couple avec cet autre...

#
Profil

LuLutine

le samedi 02 juillet 2011 à 13h52

Romy
À quel moment peut-on parler de couple?

Je dirais à partir du moment où la relation est prioritaire, primaire. Les autres relations deviennent alors des relations satellites. Même dans un couple toutefois, j'imagine qu'une autre relation peut venir prendre plus d'importance, mais c'est généralement momentanné, et plus relié à ce qu'on appelle la NRE (new relation energie) ou en termes plus communs...la passion des premiers temps.

Je ne suis pas du tout d'accord avec Romy, comme quoi chacun a plus ou moins sa définition du "couple".
Chouk y fait d'ailleurs allusion dans son message.

En ce qui me concerne, je suis "en couple" avec quelqu'un à partir du moment où j'ai d'une part, une relation amoureuse suivie avec cette personne (donc, je peux être en couple avec plusieurs personnes, et aucune relation n'est "principale"), et d'autre part, l'envie de "construire".
"Construire", c'est très vague et ça peut aller pour moi de "passer des vacances ensemble, se forger des souvenirs communs en faisant des sorties" jusqu'à "acheter une maison, adopter des animaux de compagnie et faire des enfants" (ou l'inverse :P ;) ?).
Je remarque aussi que lorsque je suis en couple, je n'ai pas envie de cacher ma relation, même si jusqu'à maintenant je le fais vis-à-vis de certaines personnes, parce que dans certains cas ça engendrerait beaucoup de complications.
Je pense que si je voyais quelqu'un sans être "en couple", cela ne me dérangerait pas de cacher ma relation, je n'aurais pas absolument envie de pouvoir la vivre "au grand jour", ce qui est le cas avec mes relations actuelles. Mais ce n'est qu'une hypothèse, puisque je n'ai encore jamais vécu une relation de "non-couple" (ou alors peut-être il y a dix ans, pour une relation qui a duré quelques semaines...difficile de conclure à partir de cela !).

#
Profil

Deville

le samedi 02 juillet 2011 à 19h01

Youp
Pensez-vous qu'il est possible de développer le polyamour lorsque deux partenaires décident dès le départ d'être libres et refusent de se considérer en couple malgré la présence de sentiments forts ?

Sous-entendu de ton message: être en couple implique ne plus être libre. Vrai seulement pour les couples mono coercitifs.

Youp
Pensez-vous qu'aimer quelqu'un et être amoureux de quelqu'un sont deux états différents ?

Oui. Pour moi être amoureux est un sentiment exalté qui relève plus du fait que l'autre fait résonner nos archétypes plus ou moins conscient de partenaires idéaux.
Ou que l'autre nous délivre comme par un miracle plus attendu de très longue et profondes carences affectives ou d'amour propre.
C'est pourquoi on "tombe amoureux": toute la construction amoureuse est déjà contenue dans les archétypes et le personne réelle que nous rencontrons ne sert que de déclencheur.
C'est a haut-risque car a mesure que l'on découvre en profondeur la personne réelle, ces particularités et son unique complexité, elle peut alors se révéler pas si conforme que cela, ou pire pas du tout conforme en fin de compte aux archétypes qu'elle évoquait et qui nous avaient fait "tomber amoureux" d'elle.

Aimer c'est un sentiment plus serein, a plus long terme et ancré sur les caractéristiques profonde réelles d'une personne que l'on a appris progressivement à aimer a mesure qu'on la découverte et que nous soyons devenu plus intime avec elle. Que l'on a appris a aimer pour ces qualités mais aussi ces défauts.

J'ai déjà été amoureux sans par la suite aimer. J'ai aussi aimé sans réellement être tombé amoureux. Une seule et unique foi dans ma vie je suis passé de l'état d'amoureux à celui d'aimer avec la même personne. L'archétype a fait place a la personne réelle, toute aussi séduisante.

Youp
A partir de quel moment pouvons-nous parler de couple ?

Quand on aime et que cela est réciproque.
Pas quand on est a peine amoureux, même follement amoureux, et même si cela est réciproque, car on ne se connaît pas en fait en profondeur suffisamment savoir de qui au juste on est amoureux: d'une personne réelle ou d'un archétype?

#
Profil

LuLutine

le samedi 02 juillet 2011 à 20h34

Youp
A partir de quel moment pouvons-nous parler de couple ?

Deville
Quand on aime et que cela est réciproque.
Pas quand on est a peine amoureux, même follement amoureux, et même si cela est réciproque, car on ne se connaît pas en fait en profondeur suffisamment savoir de qui au juste on est amoureux : d'une personne réelle ou d'un archétype ?

Oui, c'est aussi une définition qui rejoint assez bien ce que je pense. Il se trouve que quand j'aime quelqu'un, j'ai toujours envie de construire quelque chose, du coup dans mon cas ça rejoint ma définition.

#

Youp (invité)

le dimanche 03 juillet 2011 à 02h45

Désolée je ne sais pas citer un message.

"Sous-entendu de ton message : être en couple implique ne plus être libre. Vrai seulement pour les couples mono coercitifs."

Je crois au polyamour, je pense juste qu'il n'est possible qu'à partir d'une base solide, un couple mono qui souhaite ouvrir ses horizons. Je me demande en fait si le polyamour est possible avec un départ différent.

#
Profil

tattoo

le dimanche 03 juillet 2011 à 09h32

moi j'aime bien simplifier les choses:
couple = deux personnes qui entretienne un relation suivie.
Peut importe la durée, le genre de projet, ce que vous partagez...
L'amour n'est pas exclusif, c'est justement la relation qui l'est.
Tu peux avoir un mari avec des enfants etc....
Avoir une entreprise avec un autre....
Et partager une passion encore avec un autre...
Par exemple....
Pour moi, aucune n'est plus important que les autres, elles se vallent toutes.

Je suis avec mon mari depuis 9 ans et j'ai eu une relation de 18 mois avec un autre homme avec qui je partageais une passion. Mon mari ne m'a jamais concidéré comme acquise et moi je n'est jamais ressenti de jalousie.
Le fait de s'aimer librement et continuer à aimer d'être ensemble est pour nous notre seul preuve d'amour, et je pense que c'est beaucoup plus flateur que de vivre sous "contrat" d'exclusivité.

Mon deuxième homme à été très important pour moi, je suis tombée amoureuse de lui sans chercher a l'être et j'ai partagé une passion commune. L'avoir perdu est aussi douloureux que si cela avait était mon mari.

J'aime le fait de tomber amoureuse de quelqu'un sans le chercher.
Je fais rien pour que cela se reproduise mais je reste simplement ouverte à la possibilité que cela puisse se reproduire un jour.

#
Profil

Apsophos

le dimanche 03 juillet 2011 à 12h01

À propos du mot "couple", j'interviens. (Youp, on se connait ?)
Quand on emploie un mot, ce n'est pas pour fixer ses propres pensée, c'est pour les communiquer. "Couple" est à mon avis beaucoup trop connoté "mono coercitif" (comme "amour" d'ailleurs) j'ai donc adopté dans mon discours une attitude provocatrice en rejetant en bloc le concept de couple (sous-entendu mono coercitif). Sinon oui, deux être qui font quelque chose ensemble sont un couple, mais aller parler à n'importe qui en considérant une définition aussi large c'est juste un bon moyen de s'amuser des malentendus, ou de passer pour une personne pointilleuse et chiante (mais nous le sommes tous ici, des enculeurs de drosophiles) en se répandant en explications. (alors que si on part provoc' direct, on arrive au même résultat, mais plus vite)

Pour ce qui est de la possibilité de polyamour (terme que je n'utilise pas non plus d'habitude) en partant de différentes conditions initiales, que se passe-t-il dans le cas d'un couple mono dont un seul membre souhaite ouvrir ses horizons ?
Réponse évidente : plus de couple du tout.
Maintenant si la personne qui souhaitait ouvrir ses horizons refuse de se laisser embarquer à nouveau dans un couple mono ? D'après toi elle est condamnée au "célibat" ? (oui puisque le célibataire est celui qui n'est pas en couple)

#
Profil

tentacara

le dimanche 03 juillet 2011 à 12h49

Youp
Je crois au polyamour, je pense juste qu'il n'est possible qu'à partir d'une base solide, un couple mono qui souhaite ouvrir ses horizons. Je me demande en fait si le polyamour est possible avec un départ différent.

Il est possible aussi à partir de la base solide d'un couple poly qui refuse dès le départ de fermer ses horizons. Mon premier compagnon et moi ne nous sommes réellement considérés comme un couple que dès lors que cette base et ses implications possibles étaient clairement posées. Chacun de nous se connaissait suffisamment pour savoir ce à quoi il était ou non capable de s'engager et notre histoire s'est construite en fonction. Le "risque" inhérent à notre choix s'est réalisé, puisque de l'une de mes relations satellites est né un autre couple "primaire". Et je suis convaincue que c'est parce que le choix de vivre en poly préexistait à cette seconde relation que nous avons pu gérer les changements que cela représentait. L'attachement à nos principes et convictions (et bien sûr, le désir de préserver les liens forts que nous avions tissés), nous ont permis de garder le cap dans les périodes de gros chamboulement émotionnel.

#

Youp (invité)

le dimanche 03 juillet 2011 à 13h20

Apsophos > Donc tu te considères célibataire et tu te considèreras comme tel toute ta vie? Cela implique t-il que tu n'as aucun projet avec ton/tes partenaire(s)?
(si ton pseudo est censé me dire quelque chose alors nous ne nous connaissons pas :))

Tentacara > Ta relation avec ton premier partenaire primaire a donc évolué naturellement? Tout est allé de soi sans rien provoquer? 

#
Profil

LuLutine

le dimanche 03 juillet 2011 à 18h57

Youp
Je crois au polyamour, je pense juste qu'il n'est possible qu'à partir d'une base solide, un couple mono qui souhaite ouvrir ses horizons. Je me demande en fait si le polyamour est possible avec un départ différent.

Tout est possible !

#
Profil

Apsophos

le dimanche 03 juillet 2011 à 20h43

Youp
Apsophos > Donc tu te considères célibataire et tu te considèreras comme tel toute ta vie ? Cela implique t-il que tu n'as aucun projet avec ton/tes partenaire(s) ?
(si ton pseudo est censé me dire quelque chose alors nous ne nous connaissons pas :))

Mon pseudo non.
Et je m'attaque aux mots et à leurs sens, pas aux concepts qu'ils sont sensés désigner. J'ai des projets pour lesquels j'ai des partenaires :D Le développement d'un jeu vidéo par exemple, ça fait que je suis en couple selon certaines définitions qui ont été exposées ici.

#

Youp (invité)

le dimanche 03 juillet 2011 à 21h01

Hmm... Alors qu'est ce qui devrait me dire qu'on se connait?

#
Profil

tentacara

le lundi 04 juillet 2011 à 11h41

Youp

Tentacara > Ta relation avec ton premier partenaire primaire a donc évolué naturellement ? Tout est allé de soi sans rien provoquer?

Elle a évolué selon sa propre trajectoire : depuis, nous nous sommes Pacsés, nous avons acheté un appart ensemble et notre premier bébé arrive le mois prochain. Mon autre compagnon a déménagé pour se rapprocher de notre nouveau chez nous et sera le parrain de notre enfant. Cela dit, rien ne va jamais de soi. Tout cela est le fruit d'une vigilance constante aux sentiments des uns et des autres, de beaucoup de dialogue, de tendresse, de réflexion. Je pense que le fait d'être dans une configuration poly nous a apporté beaucoup dans cette évolution car chaque étape n'a pu se faire qu'en étant pleinement conscients des conséquences de chacun de nos actes. Le résultat de tout ça, c'est qu'aujourd'hui, avant même l'arrivée du bébé, nous construisons notre vie, notre avenir ensemble. Nous sommes une famille composée de trois adultes.

#
Profil

Apsophos

le lundi 04 juillet 2011 à 13h26

Youp
Hmm... Alors qu'est ce qui devrait me dire qu'on se connait ?

Ma focalisation sur la notion de couple comme quelque chose qui est au mieux inutile, au pire néfaste.

#

Youp (invité)

le lundi 04 juillet 2011 à 13h29

Je connais quelqu'un comme toi effectivement. De la a dire que c'est toi, j'en doute... :)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion