Polyamour.info

artichaut

artichaut

Rennes (France)

Participation aux discussions

Discussion : Ouvrir des horizons non-normatifs non-genrés aux enfants

Profil

artichaut

le samedi 17 août 2019 à 10h14

comme des liens précédemment cités sont périmés, voici deux pdf à télécharger :
- Les livres labellisés Lab-Elle
- Adéquations - La littérature jeunesse non sexiste

Voir dans le contexte

Discussion : Réparer

Profil

artichaut

le vendredi 16 août 2019 à 21h40

Bienvenue ici @penseTrop

Moi, à la lecture de ton récit :
- je me suis dit que oui les promesses d'une personne ex-adultère, "ça vaut ce que ça vaut"…
- je me suis demandé quels âges (environ) avaient vos enfants ? ils doivent commencer à être grands, non ?
- je me suis demandé si habiter séparément ne serait pas une solution (car il me semble que tu voudrais du vrai temps avec elle, pas juste de la présence à la maison, or conjugalité vire vite à cohabitation, oui)
- je me suis demandé si "Réparer" (cf le titre) était le bon terme… ça sonne un peu mécanique, là où il serait plutôt question d'affectif… Réinventer ne serait-il pas judicieux ? ou juste Se Retrouver ? et dans ce cas comment vous retrouvez ? (quitte à ce que ce soit en n'habitant plus ensemble…)

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamoureuse ou Connasse?

Profil

artichaut

le samedi 10 août 2019 à 18h07

Bienvenue @Antigone38

Réponse express : tu as le parfait profil pour devenir poly… sauf le conjoint.

Voir dans le contexte

Discussion : Autisme et amour? Comment savoir si on aime, si on est amoureux, si on est ami.e.s??

Profil

artichaut

le vendredi 09 août 2019 à 11h37

nofate
La question initiale selon moi serait de comprendre en quoi le fait de ressentir le besoin absolu d'un contact physique avec une personne que l'on apprécie est-il indicateur d'un sentiment d'amour ou amoureux? Ou se situe la différence? Est-ce pertinent de répondre à ce besoin? Si oui, dans quelle mesure?

@bidibidibidi a très bien répondu je trouve. Sentiment d'amour ou amoureux ou d'amitié peu importe. Ce qui compte c'est ce que tu veux partager avec chacun·e (et ce que chacun·e veut partager avec toi).
Les étiquettes ne sont utiles que si elles t'aident à te situer, ou a dialoguer avec l'autre. Mais sinon, tu peux très bien t'en passer.
Il n'est pas rare d'ailleurs d'utiliser des étiquettes différentes pour une même relation : par ex 2 personnes entre elles peuvent se dirent qu'elle s'aiment ou qu'elles sont je sais pas… queerplatonique… ou sexfriend… ou ce qu'elles veulent (et même avoir chacune un mot différent, si c'est ok pour les deux), mais dire à leur proches qu'elle sont "amoureuses" (pour simplifier), et dire à leur famille qu'elles sont ami·e·s (pour pas avoir à se justifier), …ou le contraire.
Bref fait ce que tu veux des mots. Mais dans tout les cas l'important c'est d'abord ce que tu vis et veut vivre.

nofate
D'autant que je ne supporte pas que l'on me touche ou de toucher si je ne suis pas avertie physiquement et psychologiquement à tout contact physique sans intention sexuelle.

Je ne suis pas certain de comprendre ce paragraphe. Veux tu dire que tu ne partage du contact physique que dans une intention sexuelle ?
Donc c'est soit "pas de contact", soit "du contact et du sexe" ?

nofate
En ce qui concerne le rapprochement physique avec intention sexuelle ou pulsion... Je n'arrive pas à déterminer ce que je ressens comme étant quelque chose de négatif, ou de malsain.

Non ce n'est pas malsain en soi. C'est "malsain" si ça te fait faire des choses que tu ne veux pas faire (…ou qui te font dépasser le consentement d'autrui). Mais sinon où est le problème ?
De toute façon ce que tu ressent n'est jamais vraiment malsain, vu que tu n'en est pas responsable.
Au contraire, mieux vaut écouter et accueillir ce que tu ressent. Car ça a toujours des choses à nous apprendre sur nous-même. Et se connaître soi-même est bien utile pour mieux poser des choix (et les assumer ensuite).

Voir dans le contexte

Discussion : Comment utiliser ce site ?

Profil

artichaut

le jeudi 01 août 2019 à 23h12

astrogirl
existe-t-il une manière pour recevoir une alerte par email lorsqu'on nous répond dans la discussion ?

Non, pour l'instant, ça n'existe pas.

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamour imposé

Profil

artichaut

le lundi 29 juillet 2019 à 15h20

Ce n'est pas la même annonce justement (relation de moindre durée, adultère de moindre durée, lui même dans le même type de relation, etc).
Et chacun·e réagit différemment.

Et puis… si cette annonce devait effacer ce qu'il t'as fait lui-même subir, ce serait sans doute un gros soulagement pour lui (d'où mon message précédent).

Ne lui en veut pas de réagir, comme il le fait. Chacun·e sa constitution, et ses ressentis.
Concentre-toi plutôt sur les tiens de ressentis, sur tes besoins, et sur ce qui t'es nécessaire à l'avenir dans votre relation.

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamour imposé

Profil

artichaut

le lundi 29 juillet 2019 à 12h07

Aurore
Hello alors depuis mercredi mon cerveau a totalement fait un 360° j'ai décider de voir le bonheur autrement et je suis en paix avec cette décision. Donc depuis mercredi je vois mon couple différemment et ma vie de famille aussi mais je n'en suis plus au point de pleurer tous les jours . J'ai l'impression de l'aimer encore plus et de me sentir aimer encore plus.

Whoua, dis donc, qu'elle avancée en si peu de temps ! Impressionant…

Aurore
Tout allait bien jusqu'à hier ou elle lui a annoncé qu'elle voyait quelqu'un depuis 10 jours certes c'est pas grand-chose mais elle lui a caché résultat du compte il se sent trahi et je ne sais pas comment l'aider dans sa souffrance. Il m'a dit je ressens ce que tu as vécu quand je t'ai annoncé notre relation. Il a mal et j'aimerais pouvoir l'aider à soulager son cœur.

Eh oui, un polyamour subi ou imposé, sont des oxymores. Le polyamour c'est justement le contraire du subi et de l'imposé.

Bon n'inverse pas tout non plus : qu'il souffre à son tour, n'efface pas le passé récent. Mais oui, au moins désormais @Kill3rbee est en mesure de te comprendre. Vous allez pouvoir enfin avancer ensemble.

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamour imposé

Profil

artichaut

le lundi 29 juillet 2019 à 11h54

Bienvenue @Aurore et @Kill3rbee,

Je vous invite à voir s'il y a un café poly dans votre région, et si oui à y aller (ensemble ou séparément).

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamour, adultère, et pardon

Profil

artichaut

le samedi 27 juillet 2019 à 13h05

Bienvenue ici @Menthe.

Menthe
Une personne dont je lui avais déjà exprimé mon léger malaise, et sur laquelle elle m'avait rassuré il y a 10 jours en me disant qu'elle n'avait absolument rien envie de faire avec.

Je voudrais revenir sur ça, car il me semble que possiblement c'est un des nœuds du problème (et sans doute de ça dont vous devrez reparler).

Oui on peut changer d'avis. Oui c'est mieux de prévenir dès que possible. Oui c'est bien de reconnaître quand on a fait une entorse à une "règle" qui a été communément posée.
Mais alors pourquoi, cette entorse, et pourquoi cette légéreté et ce possible refus de remise en question ? C'est cela qu'il faut creuser (ensemble).

- Peut-on exprimer un malaise vis-à-vis d'une personne et donc poser une sorte de veto ?
- Êtes vous réellement disposé à celà ? et si oui dans qu'elle(s) conditions ?
- Est-ce déjà arrivé souvent ou est-ce la première fois qu'un tel malaise est exprimé ?
- Est-ce déjà arrivé dans l'autre sens ? Si oui qu'elle a été la réaction ?
- Est-ce difficile d'entendre cette sorte de veto ?
- Est-ce a cause de cela que l'entorse à été commise ? Sinon pourquoi ? (il me semble vraiment important de creuser ça) : réelle attirance pour la personne, réaffirmation de sa liberté niée par le veto, solution de facilité et faiblesse sur le moment, insistance de la tierce personne, besoin de prendre de la distance dans votre couple, manque d'empathie pour le malaise exprimé… etc
- Est-ce de l'adultère, ou juste une petite entorse ? Quels sont vos ressentis sur le sujet, et pourquoi ?
- Était-ce vraiment une règle qui a été posée ? Un engagement avait-il réellement été pris ? As-t-on le droit de se tromper, de changer d'avis ? Que faire dans ces cas là ?
- Avez-vous toujours envie (êtes-vous toujours d'accord) de poser des règles dans vos histoires poly ?
- Que va devenir cette relation ? (c'est important vu le malaise précédemment exprimé). Et d'ailleurs pourquoi ce malaise ? Qu'est-ce qui réellement pose problème ? Et en quoi est-ce légitime que ça induise un veto éventuel ? En quoi l'autre accepte ou non les raisons de ce malaise ? le ressentis de ce malaise est-il au moins accepté ?
- Que voulez-vous faire si pareil cas doit se reproduire ?

Je ne prétends pas avoir/donner les réponses à toutes ces questions. C'est vous-même qui devez trouver vos réponses (ensemble et aussi séparément, puis si possible, à nouveau ensemble).

C'est pas forcément facile d'avoir toutes ces discussions en ce moment, vu les autres difficultés en cours.
Mais je pense que si ce 'est pas possible de les avoir, il est bien se dire que ces discussions devront avoir lieu. Voire de fixer une date (ou date butoire) pour qu'elles aient lieu. Avec du temps devant soi pour parler, avec un peu de calme et d'empathie.
En tout cas c'est cela qu'il me semble prioritairement entendre @Menthe dans ton récit : besoin que les choses soient posément et sincèrement discutées. Retrouver cette complicité là.

Voir dans le contexte

Discussion : Faut-il et comment lui dire ?

Profil

artichaut

le vendredi 26 juillet 2019 à 18h18

doisjeledire
C'est l'expérience vécue qui nous met dans cette situation et état de fait. Il faut ensuite gérer et voir comment "régulariser".

Tu es l'unique responsable de ce que tu nommes cet état de fait.

Si tu penses que tu n'a rien à te reprocher et qu'il s'agit juste de "régulariser", effectivement peut-être qu'il vaut mieux ne rien dire… car là vous partez droit dans le mur. Mais dans ce cas, je doute que tu sois sur le bon forum pour trouver du soutien (ni pour cautionner le mensonge, ni pour aller droit dans le mur).

doisjeledire
Dans mon cas, riche de notre expérience précédente et en voyant les couples autour de nous se désagréger suite à des aventures extraconjugales, ma femme m'a souvent répété qu'elle préférait ne pas savoir, préférant ignorer toute aventure inutile qui la blesserait (et hélas, on a des retours d'expérience fréquents ces derniers temps)

"souvent" = combien de fois ?
et la dernière fois remonte à quand ?
Il faut précis dans ces choses là, car on a tendance à n'entendre que ce que l'on veut entendre.

Et comme le demande ironiquement @bidibidibidi, penses-tu vraiment que ceci est une aventure inutile ?
Dans pareil cas — pas une-simple-histoire-passagère mais bien une histoire d'amour et de sexe que ta femme aurait avec un autre homme, ou une autre femme —, voudrais-tu ne pas savoir ??

doisjeledire
Et contrairement à ce qui est dit il me semble, il n'y a aucun manque de respect de ma part, bien au contraire.

hum… là encore, ton histoire me semble mal barrée…
et en tout cas il n'y a qu'elle qui peut dire si oui ou non, tu lui a manqué de respect… et comme tu ne lui demande pas…

Voir dans le contexte

Discussion : Lexique

Profil

artichaut

le vendredi 26 juillet 2019 à 08h41

Je m'interroge sur les préfixe "poly-" (grec) et "pluri-"/"multi-" (latin)…

Sachant que polyamour désigne par convention et usage (ou en tout cas inclus) : le fait de pouvoir aimer plusieurs personnes de manière (par exemple) honnête, franche et assumée.

Comment désigner le fait de juste aimer plusieurs personnes, indépendamment du fait que ce soit consentis, honnête, etc ?

Et sachant que le terme pluri est déjà également utilisé dans amours plurielles, ou pluriamour, à-peu-près synonymes de polyamour.

Ne peut-on pas utiliser le préfixe multi ?

proposition
Multi-amour : aimer plusieurs personnes à la fois.

(et je propose de laisser le tiret à multi-amour, pour accentuer sur le préfixe, tandis que "polyamour" est devenu un mot à part entière)

Donc le polyamoureux peut-être multi-amoureux (s'il aime plusieurs personnes) ou ne pas l'être (s'il est aromantique par exemple), mais le multi-amoureux n'est pas forcément polyamoureux (si la pratique de son "multi-amour" n'est pas honnête, franche et assumée).

Que pensez-vous de cette proposition ?



Voici dans un autre domaine, ce que l'on trouve :

Charte européenne du plurilinguisme
Nous convenons dans ce qui suit de désigner par plurilinguisme l'usage de plusieurs langues par un même individu. Cette notion se distingue de celle de multilinguisme qui signifie la coexistence de plusieurs langues au sein d'un groupe social. Une société plurilingue est composée majoritairement d'individus capables de s'exprimer à divers niveaux de compétence en plusieurs langues, c'est-à-dire d'individus multilingues ou plurilingues, alors qu'une société multilingue peut être majoritairement formée d'individus monolingues ignorant la langue de l'autre.

Source : Nouveau dictionnaire des anglicismes

Voir dans le contexte

Discussion : Faut-il et comment lui dire ?

Profil

artichaut

le vendredi 26 juillet 2019 à 07h56

Aina
j’ai exprimé mes craintes. En fait perso j’en ai une majeure: être la femme confortable qui s’occupe de la maison et des enfants et que tous les moments chouettes en amoureux ce soit pour les autres!!!!!

Et comme @Aina elle risque de vivre la même chose.

D'ailleurs il n'est pas inutile de t'interroger : est-ce ta femme que tu aime, ou le confort qu'elle t'apporte ?


Si c'est bien ta femme que tu aimes, tu sauras quoi faire pour la ménager, prendre soin d'elle, arrêter de lui mentir, l'accompagner pour transcender sa ménopause, lui demander de quoi elle a besoin, l'écouter, partager des moments chouettes en amoureux, etc, etc (et idem pour ta maîtresse d'ailleurs).
Il ne s'agit pas d'aller tout lui balancer et "démerdes-toi avec ça".
Bien au contraire, tu va avoir un gros travail à faire sur toi, pour reconnaître sincèrement tes tords, pour accepter de radicalement changer, pour prendre en compte les avis et les ressentis de ces deux personnes que tu aime, etc.

Voir dans le contexte

Discussion : Faut-il et comment lui dire ?

Profil

artichaut

le vendredi 26 juillet 2019 à 07h43

Bienvenue ici @doisjeledire.
(Quelque chose me dit, que tu va changer de pseudo bientôt…)

Je te réponds de bas en haut, à ton message :

doisjeledire
jusqu'à présent, je dissimule tout, ce qui n'est pas très "poly"

pas du tout "poly", tu veux dire !

(car par convention ce que l'on nomme "polyamour" implique de ne pas dissimuler. Juste aimer plusieurs personnes à la fois, ce n'est pas du "polyamour" mais peut-être, si tu veux le nommer, du "multi-amour")

doisjeledire
Depuis quelques mois, ma relation avec ma femme s'est distendue sur le plan sexuel, elle-meme étant moins active et demandeuse que moi (et la ménopause n'est certainement pas étrangère à cette situation).

Pas la peine d'accuser la ménopause, une relation de 30 ans suffit amplement à expliquer cela.
En outre la ménopause peut être un moment difficile à passer, où elle peut avoir besoin d'aide justement pour redécouvrir son corps autrement.
Et le fait que ce soit justement à ce moment là, que tu aille voir ailleurs sera difficile à encaisser.

doisjeledire
Cette crise nous a amené à reposer les bases de notre couple et nous sommes repartis plus heureux qu'avant. Ma femme a été admirable par son pardon, son amour et son soucis de nous appaiser.

Et il n'y a pas de raison, que ce ne soit pas la même chose, une fois encore.
Par contre autant tu as été très clair avec ta maîtresse (tu as dès le début clairement formulé que tu n'avais aucune intention de quitter ta femme) et du coup avec toi-même (et ce que tu désires)… autant tu as menti à ta femme. Et ça il va falloir l'assumer, le reconnaître …et en assumer les conséquences.
Raconter à ta femme, ne devrait pas être juste une manière de te débarrasser de ce poids que tu as sur la conscience, mais bien une manière d'être enfin sincère et aimant (sincèrement aimant et amoureux sincère).

Voir dans le contexte

Discussion : Sites de rencontre pour polyamoureux

Profil

artichaut

le mardi 23 juillet 2019 à 17h44

ourscalin
Je viens de m'y inscrire. C'est tout nouveau, y a encore personne

Tout nouveau en mars 2019… et tjs personne… c'est pas bon signe…

Voir dans le contexte

Discussion : Sites de rencontre pour polyamoureux

Profil

artichaut

le mardi 23 juillet 2019 à 14h32

oui, il est déjà mentionné

Voir dans le contexte

Discussion : Un trouple durable, ça existe vraiment ?

Profil

artichaut

le lundi 22 juillet 2019 à 12h56

Le chiffre trois peut-être bien plus difficile (l'éternel 2 contre 1) ou au contraire bien plus facile (meilleur équilibre, et y'en a toujours un·e pour soutenir les deux autres).

Mais ne jamais oublier que le trouple, c'est comme le polyamour ça ne fonctionne pas. On ne récolte que ce qu'on y met.

Tu es en couple depuis 9 ans avec ton homme. Donc c'est que tu sais comment faire pour faire durer un couple. Applique les même chose à trois, et il n'y a aucune raison que tu n'y arrives pas (en tout cas pas+ pas- qu'en couple).

Voir dans le contexte

Discussion : Un trouple durable, ça existe vraiment ?

Profil

artichaut

le lundi 22 juillet 2019 à 12h40

Tu confonds, ce sont les histoires d'amour qui finissent mal (♪en général♪).

Et tu vois t'as connu un trouple durable.
Si tu fait un pourcentage par rapport au nombre de trouple que t'as connu (et idem le pourcentage de couples durables que t'as rencontré par rapport au nombre de couples que t'as connu dans ta vie). Peut-être bien que tu te rendra compte que les trouples sont bien +durables que les couples. Va savoir…

Voir dans le contexte

Discussion : Un trouple durable, ça existe vraiment ?

Profil

artichaut

le lundi 22 juillet 2019 à 12h09

Bienvenue ici @Birgit.

Mon post précédent est une boutade.

Car couple ou trouple, je ne pense pas qu'il y ai tant de différence.
Et que les "secrets de longévité" s'il y en a, sont sans doute les même.

Voir dans le contexte

Discussion : Un trouple durable, ça existe vraiment ?

Profil

artichaut

le lundi 22 juillet 2019 à 12h07

Un couple durable, ça existe vraiment ?

Voir dans le contexte

Discussion : Quel bazar dans ma tête.

Profil

artichaut

le samedi 20 juillet 2019 à 19h11

Oui, c'est judicieux @Intermittent de dresser la liste de tous les avantages du "polyamoureux" (on devrait plutôt dire celui/celle qui ouvre la relation) par rapport au polyacceptant (on devrait plutôt dire celui/celle qui subit cette ouverture de couple)

par contre :

Intermittent
Je réaffirme donc mon opinion que ne peut être qualifié de polyamoureuse, qu'une relation où les deux personnes ont donné leur accord préalable et avec un niveau minimum de compassion du polyamoureux envers son/sa conjoint(e).

Je ne suis pas sûr de voir en quoi l'accord préalable est indispensable (mieux oui, mais indispensable ?) : ce site regorge d'histoire où ce ne fut pas le cas, c'est pas pour ça que ça ne devient pas du polyamour ensuite.
En revanche pour le niveau minimum de compassion du polyamoureux envers son/sa conjoint(e), j'aurais tendance à dire plutôt : un niveau maximum des deux côtés (sinon juste ça ne fonctionne pas).

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion