Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

L'attente toujours l'attente du Mono-poly

#

monocurieux (invité)

le mardi 02 décembre 2014 à 17h37

@lulutine: Désolé mais on ne peut pas me dire que j'interprète les propos quand je dis que je vois dans les écrits un sentiment de supériorité du poly sur le mono, c'est juste un constat objectif par rapport au écrit, et a moins que je change le sens de chaque mot pour y voir ce que j'aimerai. Et je l'ai constaté sur des dizaines de topic.

Après je ne doute pas que sur un site inverse, monoamour.info (imaginaire), les mono prônerait la supériorité sur le poly.

Mais soyons honnête, sur ce forum il y'a pas mal de poly qui le dise avec plus ou moins de subtilité mais c'est un fait.

#
Profil

Nurja

le mardi 02 décembre 2014 à 18h11

monocurieux
@siestacorsa : tu dis que c'est souvent ce qui ai demandé au poly de rester mono pourtant sur ce forum il y'a de nombreux contre exemple avec des poly qui demandent aux monos de changer donc je ne pense pas que l'on puisse dire qu'une majorité de mono demande au poly de rester mono ou inversement.

Tu es sur un site polyamoureux, tu entends donc plus le vécu des personnes polyamoureuses, c'est juste logique.

Tu sais, je suis en relation depuis presqu'un an avec une personne. Avant de commencer la relation (on s'est rencontré via site de rencontres), j'ai dit clairement que j'étais polyamoureuse, j'ai expliqué ce que cela signifiait, je lui ai demandé ce qu'il en pensait. Il m'a dit que c'était OK pour lui, qu'il avait déjà eu une relation avec une personne polyamoureuse, qu'il savait donc bien de quoi il s'agissait et qu'il était confortable dans ce fonctionnement.
Environ 4 mois plus tard (où j'ai été exclusive de fait, ça arrive), il faisait marche arrière en me disant qu'il ne savait pas très bien comment il réagirait le cas échéant, mais qu'il craignait que cela ne passe pas pour lui. Je lui ai demandé de lire quelques ouvrages et qu'on puisse en discuter et que, pendant ce temps-là, j'acceptais de rester exclusive (sexuellement) de fait.
Le résultat de ces lectures, c'est que "ce n'est pas pour lui", que soit je lui étais exclusive soit la relation ne pourrait perdurer. Tout en me disant que j'ai le choix.
Alors, oui, j'ai le choix. Le choix d'être dans un type de relation qui ne me convient pas car je le trouve enfermant ou de perdre la relation avec cet homme que j'aime. Et vous, entre la corde et le poison, vous choisissez quoi? Quoi vous voulez continuer à vivre? Quelle idée !

Autant dire que je me sens trompée. Pour moi, il m'a menti au début de la relation en disant qu'il était à l'aise avec le polyamour alors que ce n'est pas le cas. En même temps, je me rends compte que ce sont des choses qu'on ne peut savoir que quand on est dedans.

Si la relation s'arrête, mon entourage trouvera que c'est "de ma faute", que c'est parce que j'ai une conception des relations trop bizarres. Personne ne tiendra compte du fait que j'ai annoncé les choses dès le départ.

edit : une personne régulière sur ce forum pourrait me dire comment on fait pour "suivre" un topic ? Merci

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Lecontinent

le mardi 02 décembre 2014 à 18h21

Je suis sans doute "anormal" mais je suis absolument incapable de juger des relations amoureuses des autres pour déterminer qui "est en faute". Pour moi, c'est même pire au fond, chacun étant libre la question ne saurait se poser en ces termes. Et j'adorerais que mon anormalité devienne la règle.

Après je ne nie pas qu'au sein d'un couple il y ait des engagements mais cela ne concerne que les membres du couple et les tiers n'ont pas à s'en mêler.

*

Nurja, dès lors que tu as été claire avec ton partenaire je ne vois pas ce que tu pourrais te reprocher... et si lui a été sincère au départ mais se trouve dépassé par ses sentiments actuels je le trouve tout aussi franc que toi. La vie nous mène parfois à ces impasses détestables où nous allons de Charybde en Scylla... Il faut faire avec...

Je pense que si tu es aussi claire et que ton entourage te respecte il devrait sinon comprendre du moins accepter ton choix, quel qu'il soit et ce sans te juger.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#

monocurieux (invité)

le mardi 02 décembre 2014 à 18h44

@nurja: dans ton cas c'est clairement toi qui est flouée; tu as été honnête et il t'a menti, le pire c'est de laissé la relation s'installé, l'attachement qui en résulte et de but en blanc de changer d'avis.

Je comprend ton désarroi face à la situation et dans ton cas c'est son choix de renié ce qui a été admis en toute honnêteté. Sauf que vu que tu l'aimes et c'est la que le bat blesse, malgré son mensonge tu tiens à lui et tu ne sais plus quoi faire.

De toute façon les relations humaines c'est plus complexes que mono, poly ou autres, peut importe ou l'on est classé la relation reste unique est propre au couple et a chacun des 2.

#
Profil

Nurja

le mardi 02 décembre 2014 à 18h50

monocurieux
@nurja : dans ton cas c'est clairement toi qui est flouée; tu as été honnête et il t'a menti, le pire c'est de laissé la relation s'installé, l'attachement qui en résulte et de but en blanc de changer d'avis.

Tu vois, je suis dans la situation et je trouve que les choses sont moins évidentes que tu ne le dis. Il imaginait que ce serait OK pour lui. Il imaginait probablement un attachement moindre et donc plus de facilités à partager.

Pour le reste, oui, ma situation est compliquée vu mes sentiments pour lui et quoi que je fasse, quoi que je décide, je serai blessée. Heureusement que je sais qu'on ne meurt pas des blessures d'amour (même si on en ch. parfois)

#
Profil

MagentadeMars

le mardi 02 décembre 2014 à 19h05

Lecontinent
- Cela suppose que chacun considère ces règles comme "éternelles". Cela n'est pas réaliste je crois sauf engagement conscient et assumé de chacun en ce sens (le mariage religieux avec promesse assumée de "pour toujours" me semblant un des rares cas concevables). La vie est longue et complexe, chacun change et c'est normal.

D'ailleurs, ce serait extraordinaire d'imposer à la lettre un tel contrat : je doute qu'un contrat d'emploi, signé dans la jeunesse et pour une durée illimité, soit valable devant ni la loi ni une considération éthique. De supposer que l'on puisse imposer l'état des sentiments par contrat me semble grossier.

Enfin, c'est pour cela qu'est reconnu par l'existence de la divorce. La question ici, comme expliquée très clairement par Lulutine, c'est d'éviter la rupture. Même une banque préfère renégocier un contrat avant de passer à la confiscation de la hypothèque.

#
Profil

Lecontinent

le mardi 02 décembre 2014 à 20h08

Je suis bien d'accord sur le fait que ce type de contrat est assez peu adapté à nos sociétés. Il était concevable (mariage religieux sans divorce) par le passé et du fait, entre autre, d'un contrôle social fort du groupe s'accompagnant d'une violente sanction des déviants... mais aujourd'hui et en occident ce modèle a largement vécu.

Je rejoins par ailleurs Lulutine sur la volonté de tenter d'éviter la rupture. C'est d'ailleurs conforme à mes choix de vie actuels (je vis avec une femme monogame et fais de mon mieux pour concilier ce qui l'est difficilement depuis plus de 10 ans).

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

LuLutine

le mardi 02 décembre 2014 à 21h02

monocurieux
on ne peut pas me dire que j'interprète les propos quand je dis que je vois dans les écrits un sentiment de supériorité du poly sur le mono, c'est juste un constat objectif

Cf. les mots que j'ai mis en gras.
"Voir" "un sentiment" (déjà je ne sais pas comment tu fais mais bon) dans des écrits, c'est tout simplement tout sauf objectif.

monocurieux
Et je l'ai constaté sur des dizaines de topic.


Et moi je te parlais de ce sujet en particulier puisque tu semblais (mais je me suis peut-être trompée) t'adresser à JulieJonquille en particulier.
Ainsi que de l'attitude générale de la majorité des poly que je côtoie personnellement.

Et je ne parlais pas des dizaines de topic où une fois de temps en temps y a un gars (ou une fille, hein) qui débarque pour dire que quand même, ces mono ils n'ont rien compris, avec en général quinze personnes (poly compris, oui oui) qui viennent lui répondre que faudrait pas croire qu'on a tout compris à la vie parce qu'on est poly et que chacun fait les choix qui lui correspondent (etc., enfin ce qu'on a déjà dit quoi). Donc en somme des sujets où la majorité finit par dire le contraire de ce que tu prétends qu'elle dit.

Donc non, ce n'est pas un fait.
Ca reste une interprétation de ta part.

Nurja
edit : une personne régulière sur ce forum pourrait me dire comment on fait pour "suivre" un topic ? Merci

Hm, a priori tu ne peux pas. Tu ne peux que revenir sur le site pour voir si quelqu'un a répondu au sujet depuis la dernière fois que tu as lu.

monocurieux
@nurja : dans ton cas c'est clairement toi qui est flouée; tu as été honnête et il t'a menti,

Je trouve comme Nurja que tu conclus un peu vite. Il n'a pas menti à mon avis, il s'est trompé, c'est différent. Et l'erreur est humaine.
Et je crois qu'il a eu l'honnêteté de le reconnaître (qu'il s'est trompé). On ne peut pas faire beaucoup mieux dans ce genre de situation.

Bref je trouve que tu poses un jugement très très vite et très radical sans connaître les situations.

Et je dis ça alors que moi aussi j'ai été dans la situation où l'autre avait dit ok et où finalement il m'a laissée tomber. Mais je ne lui jette pas la pierre alors qu'il avait surestimé ses capacités à vivre le poly (ou sous-estimé ses besoins d'exclusivité, c'est selon).

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 03 décembre 2014 à 00h30

monocurieux
sur ce forum il y'a de nombreux contre exemple avec des poly qui demandent aux monos de changer donc je ne pense pas que l'on puisse dire qu'une majorité de mono demande au poly de rester mono ou inversement.

je n'ai pas dit que c'était "une majorité de monos qui" seulement que ça arrive souvent dans ce qui est raconté ici. Il y a un biais : le forum est justement là pour discuter de ces situations, donc on va en entendre plus parler que d'un très théorique "cas majoritaire" ou "général".
(et : les contre-exemples sont des histoires spécifiques, la première observation n'implique pas la conclusion après le "donc".)

monocurieux
pour autant le mono peut essayer de comprendre et respecté le concept poly seulement (et c'est mon cas), comprendre et respecté ne veut pas dire que l'on l'accepte ou le supporte.

Supporter est également difficile pour les deux personnes dans cette situation, respecter est également possible pour les deux, rompre également douloureux. Je me répète, mais pour moi il y a deux adultes responsables, pas des bourreaux et des victimes qui s'échangent des rôles.


monocurieux
Pour ma part, c'est toujours celui qui veut changé les règles qui doit en assumer la responsabilité, par exemple si je décide de changer de vie de déménager et tout ce que cela implique et que ma compagne ne souhaite pas tout abandonner pour me suivre alors je prendrai mes responsabilités en la quittant. (bon je simplifie car il y'a d'autres paramètre)

Tu ferais peut-être ça, mais là encore, tu tires une conclusion générale d'un cas particulier.
Et, surtout, on parle justement de moments où les paramètres que tu as écarté pour simplifier sont en fait essentiels et créent un dilemme. Quand on s'aime encore très fort, mais que le changement est très important aussi.
Si c'était facile de renoncer à une relation pour s'adapter à un changement, ce site ne contiendrait pas autant d'histoires de monos et de polys qui se sentent "perdus" "paumés" "en demande d'aide urgente" etc.

monocurieux
Tu parles comme solution du mono qui donne des libertés au poly mais c'est parfois aussi insupportable voir plus que le poly qui se restreint pour le mono.

J'ai aucun mal à imaginer que ce soit insupportable.
Mais évidemment, je ne comprend pas pourquoi ça pourrait l'être "plus", sauf à parler de personnes qui supportent mieux, indépendemment de leur orientation mono ou poly.

monocurieux
Parfois des compromis sont possible mais d'après ce que j'ai vu sur ce forum, ce sont majoritairement des concessions qui sont faites ( d'ailleurs merci de me l'avoir expliqué ^^) et qui dit concessions dit rapport de force et l'un des 2 qui souffre plus ou moins en silence.

Là encore, c'est le biais d'un forum à confidences. Les histoires qui se passent bien, on les raconte moins, en tout cas, on vient pas souvent sur un site pour le faire....

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

LuLutine

le mercredi 03 décembre 2014 à 04h22

Siestacorta
Supporter est également difficile pour les deux personnes dans cette situation, respecter est également possible pour les deux, rompre également douloureux.

Comment tu fais Siesta pour écrire aussi bien ?! (+)

Siestacorta
Les histoires qui se passent bien, on les raconte moins, en tout cas, on vient pas souvent sur un site pour le faire....

Ici on a quand même un sujet pour ça !
/discussion/-zF-/Nos-plus-beaux-temoignages-dAmour...

Même si bien sûr, quand on est heureux, on a tendance à le vivre plutôt qu'à l'écrire...
Et parfois, on peut d'ailleurs se dire : si certains ne reviennent pas (ou pas souvent), c'est peut-être parce que tout va bien pour eux !

#
Profil

bouquetfleuri

le mercredi 03 décembre 2014 à 09h55

monocurieux, tu as dans ton petit texte adressé à Juliejonquille, en creux, tout ce qui te permettrait de dire pourquoi un polyamoureux est supérieur à un mono. (Je le dis parce que, apparemment, c’est un sujet qui te travaille… mais ce n'est pas une conclusion que je fais)

Je le trouve violent, alors je réagis fortement.
Je liste :
- "une chose qui me choque dans ton histoire…" on s’en fout un peu , tu ne voudrais pas que Juliejonquille change d’histoire pour ne pas te choquer, si ?
- "tu as trouvé le polyamour comme solution". Voilà une affirmation qui aurait pu d’abord être une question
- "pour ton cas c’est l’inverse…" Je te souhaite de connaître un jour la stabilité, la force et la profondeur du couple de Juliejonquille
- "sauf que c’est l’échec de ton couple qui t’a amenée là." Non, c’est son questionnement, mais j’y reviendrai
- "ce que je lis entre les lignes…" essaie de lire les lignes, dans un premier temps
- "ton mari ne te satisfait pas…" entre les lignes, tu y mets ce jugement péremptoire ?
- "tu ne serais peut-être pas sur ce forum…" il y a des dizaines de polyamoureux ici qui continuent de confronter leurs questions et leurs réponses indépendamment de leur état amoureux. Juliejonquille fait et fera partie d’eux
- "pour ton déchirement je le comprends…" c’est le sien, il n’y a qu’elle qui le comprenne. Parle du tien, tu es le seul à le comprendre.

Devenir polyamoureux est un cheminement long et parfois douloureux.
On ne passe pas d’un statut mono à poly, comme si c’était l’un ou l’autre. Ce n’est pas un tirage au sort, un choix entre deux statuts équivalents, une alternative, c’est une construction, une individuation.

Le polyamoureux construit son individu avec son histoire, avec lui-même et pas contre quelqu’un ou quelque chose. Le superficiel antagonisme entre mono et poly ne subsiste que pour ceux qui ne se posent pas la question de l’évidence sociale et surfaite d’un schéma amoureux. Pour tous les autres, la question du possible qui laisse entrevoir la négociation entre mono et poly est l’expression de l’incertitude de son devenir, le questionnement de son existentialisme.
Alors effectivement, quand on arrive à se poser les questions qui mettent au jour les conditions et les barrières coercitives, quand on arrive à déconstruire les bornes morales, politiques, sociologiques qui empêchent ou gênent simplement l’épanouissement auquel on aspire, on éprouve naturellement un sentiment de libération qui grandit l'être.

Mais jamais cela ne se traduira par un sentiment de supériorité, ni par l’envie de rallier à une cause tous ceux qui se posent les mêmes questions et qui choisissent une autre forme d’expression de cette pulsion amoureuse qui nous fait tous vivre, simplement vivre.

Le polyamoureux, toujours en devenir, est un sujet qui se transforme et change sa façon de voir le monde, il essaie de ne pas juger, de ne pas se mettre à la place de l’autre, de remplacer la morale par une éthique, conscient qu’il est de sa disponibilité dans l’accomplissement de tous les actes et de tous les réglages de sa vie surtout de ceux qui sont pris en charge collectivement et qui sont obligatoirement formatés.

C’est pour chacun une expérience unique qui n’est pas transposable. Je la résumerai de cette façon : le polyamoureux apprend à être sûr de ne pas être sûr, à ne jamais savoir définitivement et surtout pas ce qu’il faut penser. Il se satisfait de vivre au mieux ce qu’il a à vivre.

Je crois.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Juliejonquille

le vendredi 30 janvier 2015 à 15h59

Je donne un peu de nouvelles.
Il y a des jours où l'espoir renaît, d'autres où nous sommes dans le désespoir.

Que c'est dur de communiquer avec quelqu'un qui ne parle pas, bon sang !!
J'ai l'impression que mon mari n'a toujours pas compris que je l'aime, j'ai beau le dire il ne comprend pas, il n'entend pas.

Je me suis entendue dire ça :
"Ta réaction n'est pas normale, tu aurais dû te trouver quelqu'un de bien et partir avec lui. Pas faire des coucheries." :-/

Je crois qu'il veut que je parte, me forcer à partir pour ne pas avoir à le faire, c'est dur.
Bon, encore des discussions en perspective.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

LuLutine

le vendredi 30 janvier 2015 à 17h16

Juliejonquille
Que c'est dur de communiquer avec quelqu'un qui ne parle pas, bon sang ! !
J'ai l'impression que mon mari n'a toujours pas compris que je l'aime, j'ai beau le dire il ne comprend pas, il n'entend pas.

Je ne vais pas t'aider beaucoup mais...j'ai vécu la même chose (l'autre qui ne parle pas, qui considère que c'est moi qui agis "anormalement", qui ne comprend pas que je l'aime sincèrement, qui dit "on n'a pas la même notion de la fidélité" etc. etc.).

Ca ne s'est pas spécialement bien terminé...

#
Profil

MagentadeMars

le vendredi 30 janvier 2015 à 17h30

On pourrais même imaginer qu'il cherche à ce que tu arrêtes de l'aimer :-(

#
Profil

Juliejonquille

le samedi 31 janvier 2015 à 13h14

Je sais que je ne pars pas avec beaucoup de cartes en main. Trop tard sans doute ? Mais on va essayer de creuser...

J'ai aussi un problème car je manque de patience et parfois des grosses crises de spleen où je vois tout en noir.

Nous avons eu une discussion hier avec de longs silences pour l'encourager à parler... On repart de quand ça a commencé à aller mal dans notre relation, pendant la période "PMA" où l'ambiance était déjà lourde, nous n'arrivions pas à avoir d'enfant.

Ca va être long, très long de démêler tous les fils mais sans ce travail, je ne crois pas que nous puissions communiquer.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

MagentadeMars

le samedi 31 janvier 2015 à 13h55

Côté positive, tu vas apprendre énormément de choses... <3

#
Profil

Juliejonquille

le samedi 31 janvier 2015 à 15h39

Oui, et quoi qu'il arrive par la suite, ce sera toujours utile de repartir sur des bases saines, sans non-dit ou incompréhension.

Je viens de réaliser ce qui s'est passé lorsque j'ai dit à mon mari que j'avais besoin qu'il s'intéresse à moi sinon j'irai voir ailleurs. Pour moi, ce n'était pas une menace, c'était ma façon de tirer la sonnette d'alarme, de signaler un danger. Lui, l'avait pris pour une menace et que "tout était fini" et donc, il a arrêté de faire des efforts et de nourrir notre relation pensant que de toute façon j'allais me trouver quelqu'un d'autre et partir avec. Sauf qu'il n'avait pas envisagé que je pourrais trouver des amoureux et vouloir rester vivre avec lui et surtout, il n'avait pas imaginé que cela pourrait arriver si vite. Il pensait avoir encore quelques années devant lui...
Moi, je me suis sentie abandonnée encore plus en écoutant sa réponse "Tant pis, ce qui arrivera arrivera" et j'ai fini par chercher activement quelqu'un pour me consoler... sauf que j'ai découvert à ce moment-là que j'étais capable d'aimer au pluriel (pur hasard).

J'essaie de comprendre comment tout cela est arrivé sans voir forcément un coupable et une victime. Le seul coupable que je trouve pour l'instant c'est une faille dans la communication, une gêne pour parler des sujets qui fâchent comme la sexualité, un aveuglement de part et d'autre...

#
Profil

Juliejonquille

le mardi 10 mars 2015 à 23h45

Bonsoir, je reviens donner des nouvelles.

Cela fait 6 mois depuis le café confidentiel, 6 mois que nous sommes en réflexion-break et que je dors sur le canapé du salon. Une certaine routine s'installe avec le quotidien.

J'ai discuté encore ce soir avec mon mari sur ce qu'il pensait faire.

Alors en gros il me propose le couple exclusif asexuel ou le divorce.
Je trouve son discours très confus et embrouillé, il est complètement perdu et fuit la discussion comme toujours. "Mais tu ne comprends rien, je t'ai déjà tout expliqué mille fois."

Quand à la fin je lui ai proposé de chercher sur internet les démarches et les papiers nécessaires à un divorce. Il a fait machine arrière et on a fini tous les deux en larmes.

Donc, bon, je suis perdue aussi : il ne veut pas divorcer, il ne veut pas que je voie d'autres hommes et il ne veut plus coucher avec moi...
Je reste juste comme nounou et pour faire le ménage et conduire la voiture ? Et chasteté obligatoire ?
Je sais que ça peut paraître extraterrestre mais étant donné qu'il est asexuel, il ne se rend pas compte de l'énormité de ce qu'il me demande. Pour lui, c'est comme de renoncer à jouer au tennis ou de manger du hareng.

Pardon, c'est un peu "à chaud", sans recul, je sais qu'il est bouleversé. Mais pour moi aussi, ce n'est pas facile.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Lagentda

le mercredi 11 mars 2015 à 07h15

Courage juliejonquille.

J'ai lu ton histoire, et visiblement tous les efforts de communication (tu parlais il y a trois mois, d'essayer une relecture individuelle puis partagée de toute votre histoire. vous l'avez fait ?) ont été utiles, mais insuffisants.

Je n'aurais pas de conseils, mais je te propose juste une sorte de métaphore/exagération pour vois si j'ai bien compris : lui, il est un peu comme un bloc monolithique, et toi comme une petite abeille qui ne tient pas en place. Mais, le monde n'est pas exactement fixe (pour revenir un peu aux débats plus haut avec monocurieux), il y a un fleuve, et parfois il devient impétueux et son courant est fort, et pas sûr que le bloc monolithique tienne plus en place que la petite abeille.
Bref, je ne peux que te conseiller à continuer à besogner, petite abeille, en prenant bien soin de ton bien-être.

PS : ah, si, une dernière question. Pour l'instant, vous avez envisagé trois options : un couple polyamoureuse/polyacceptant (la solution qui aurait ta préférence), un couple monoamoureux asexuel (la solution qui aurait sa préférence), la séparation/divorce. Vous ne vous êtes pas encore mis d'accord - c'est effectivement difficile. Avez vous évoqué/discuté les solutions "bâtardes" (entre le polyamour et le monoamour) : le libertinage, et surtout l'adultère ?

#
Profil

Juliejonquille

le mercredi 11 mars 2015 à 08h01

Lagentda
Avez vous évoqué/discuté les solutions "bâtardes" (entre le polyamour et le monoamour) : le libertinage, et surtout l'adultère ?

Déjà testé, on va dire puisque je suis arrivée au concept du polyamour après une incursion en territoire adultère. :-/ Je n'en suis pas fière mais sans ça, je n'aurais jamais pu m'en sortir, mettre les mots sur ce qui n'allait pas dans ma relation avec mon mari.

Je ne pense pas que ce soit rassurant pour lui, il a beaucoup de mal à l'idée que j'ai pu coucher avec un autre que lui, c'est quelque chose qui le dépasse. Il éprouve même de la répulsion pour moi physiquement depuis.
La sexualité est quelque chose qui lui fait peur au fond. Supportable quand elle est édulcorée par beaucoup d'amour mais inconcevable sans Amour. Il ne comprend pas comment j'ai pu coucher avec un autre et revenir vers lui, dans sa logique, j'aurais dû partir avec l'autre homme...

On tourne en rond et la petite abeille fatigue...

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion