Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

L'attente toujours l'attente du Mono-poly

#
Profil

Caline

le vendredi 24 octobre 2014 à 08h54

Juliejonquille, prends donc du temps pour toi pour vraiment ressentir ce que tu désires que ton couple devienne.
L'essentiel est de se respecter soi et de s'écouter.
Je sais: plus facile à dire qu'à faire mais le tout est d'essayer.
Et, au lieu de dormir dans le canapé, offre- toi une nuit à l'hôtel, avec petit déjeuner au lit.
Il n'y a pas de mal à se faire du bien.
Courage!

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Alakaluf

le mardi 28 octobre 2014 à 13h33

Courage Juliejonquille ...
Quelle tristesse la vie de couple zombie ... malheureusement également mon quotidien aujourd'hui.
Comme lors d'une dépression, le tunnel s'allonge et la porte de sortie tarde à arriver.
Je te souhaite une belle sortie ... par le haut bien sûr.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Juliejonquille

le mardi 28 octobre 2014 à 18h23

Il reste un espoir je pense... Certains jours je vois tout en noir et d'autres ça va mieux. Je crois que nous sommes plutôt un couple en état d'hypothermie, dont le coeur bat encore.

Longue attente toujours, mais j'essaie de m'occuper à d'autres choses. Je sens que l'idée fait son chemin, surtout après avoir évoqué calmement l'autre issue, la séparation. Après être revenus sur de vieilles blessures, les choses deviennent concrètes.

Il faut que je tienne bon pendant cette période avec des hauts et des bas mais c'est difficile, le stress et l'incertitude me dévorent. Je ne tiendrai pas des mois comme cela, en dormant au salon, une sorte de break sous le même toit. Mon mari me demande de la distance, de respecter son temps de réflexion.

Heureusement, je me suis trouvé un dérivatif, un jardin et une cabane à réparer, un projet concret et simple pour me défouler.

#
Profil

MagentadeMars

le mercredi 29 octobre 2014 à 09h53

Ha ! J'ai profité d'une déception amoureuse pour casser plusieurs murs de parpaing, c'est une source d'énergie formidable... mais attention au dos...

Courage Julie, que tu trouves ta route...

#
Profil

Alakaluf

le mercredi 29 octobre 2014 à 11h39

Pour ma part, j'aligne des kilomètres de nage ... chacun son truc !

#
Profil

Juliejonquille

le mardi 02 décembre 2014 à 09h45

J'ai l'impression que nous vivons comme deux colocataires sous le même toit et cela me ronge.
J'envisage l'achat d'une mezzanine au salon pour avoir un lit correct puisque la situation semble vouloir s'éterniser.
Sans ma dose d'amour et d'affection, j'ai froid, je commence à déprimer. J'ai même recommencé à discuter en ligne avec mes ex... ce n'est pas exactement l'effet voulu, ça n'aura rien de positif pour notre transition mono/poly...

Ce manque, cette souffrance, est-ce le signe que je suis dépendante affectivement donc incapable d'avoir l'autonomie nécessaire pour le polyamour ?
Je me demande si effectivement je ne carbure pas à l'affection. Recevoir une marque d'intérêt d'un de mes ex me redonne de l'énergie ou une simple attention de mon mari et c'est la journée qui s'éclaire. Je suis aussi trop gentille, je veux trop bien faire et je me culpabilise pour tout jusqu'à l'absurde et parfois causer des soucis.

Enéagramme type 2 :-/

Je suis dans une mauvaise spirale, je me replie sur moi-même et j'ai recommencé à baisser les bras. Le courrier administratif s'empile, je ne vais plus à mes activités, je me replie sur moi-même et passe des heures dans des recherches sur internet pour me vider la tête... Fuite...

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Strega

le mardi 02 décembre 2014 à 10h19

Il me semble que recevoir de l'affection fait partie de nos besoins d'être humains. Si tu es en carence, pas étonnant que tu absorbes la moindre marque d'affection comme le sol desséché une goutte d'eau.
Je connais bien le repli et la fuite. J'ai pratiqué il y a longtemps, quand j'étais dans une situation affective pas satisfaisante (c'est peu de le dire). Avec en prime la culpabilité de se voir dans cet état de repli et de fuite. Et aucune porte de sortie en vue. Comment j'en suis sortie ? Et bien j'en sais rien. J'aurais aimé pouvoir t'aider, mais y'a pas de solution miracle je crois. Y'a rien qui peut faire sortir de la spirale du jour au lendemain. J'aurai tendance à te conseiller de t'écouter : si tu veux t'acheter une mezzanine parce que tu as besoin d'un espace correct où dormir, fais-le. Même si ça semble pérenniser une situation que tu aimerais voir évoluer. Et ce qu'il y a de bien avec cet achat, c'est que c'est une action, et que les actions sont des bouffées d'air en cas de spirale infernale.
Courage !

#
Profil

Juliejonquille

le mardi 02 décembre 2014 à 11h03

Merci Strega, pour passer le temps utilement je vais lire Au delà du personnel... C'est toujours mieux que Skype ou Leboncoin.fr ou facebook ou Google.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Strega

le mardi 02 décembre 2014 à 11h14

Je te recommande en particulier les textes de Corinne Monnet et Léo Vidal dans "Au-delà du personnel"...

#
Profil

remi

le mardi 02 décembre 2014 à 11h55

Courage Juliejonquille,
Je me reconnait dans ta situation. J'ai fait mon "coming out poly" il y a 3 semaines et nous commençons tout juste la phase de montagnes russes (un jour il y a de l'espoir, le lendemain tout est gris pour nous deux).
J'espère que tout se va conclure pour le mieux pour vous deux. Si tu veux en parler n'hésite pas.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

LuLutine

le mardi 02 décembre 2014 à 12h43

Coucou JulieJonquille,

Je suis totalement d'accord avec Strega, l'affection est un besoin humain, avoir du mal à vivre sans est nor-mal !
Pas étonnant que tu déprimes !

Courage !

#

monocurieux (invité)

le mardi 02 décembre 2014 à 13h04

Pourquoi vouloir a tout pris que ton mari se convertisse au poly ? D ailleurs de quel droit fait tu cela?

Vous parlez d évolution mais je ne vois pas en quoi c est une évolution de passer de mono a poly et pas plus de poly a mono, c est juste un changement ni meilleur ni pire.

Une fois de plus, on retrouve une sorte de sentiment de supériorité, comme avec l exemple de la terre ronde et de Galilée, alors que je ne vois pas du tout comment on pourrais comparer quelque chose qui touche a l affecte comme le mono ou le poly.

Bref c est son droit de rester mono autant que le tien d être poly et je suis certain que tu n aimerai pas qu il essaye de te convertir au mono.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 02 décembre 2014 à 14h15

monocurieux


Bref c est son droit de rester mono autant que le tien d être poly et je suis certain que tu n aimerai pas qu il essaye de te convertir au mono.

1) c'est pourtant souvent ce qui est demandé au poly qui se découvre : "je veux que tu reste mono". Oui mais je suis plus le même aujourd'hui, je me découvre et je découvre des gens... "non, pour rester avec moi, il faut que tu sois mono". Il ne s'agit pas de conversion, mais néanmoins d'une injonction sur les valeurs et sur ce qu'on est censé être. Pour le coup, on ne donne pas au partenaire le choix dans sa façon de continuer l'histoire.
Mono ou rien.
Et parfois, comme on passe d'un non-dit exclusif ou d'un impensé mono à une divergence, il y a une tentative de re-conversion de l'autre.

2) et oui, "c'est son droit de rester mono". Personne ne lui demande de vouloir être autre chose, d'autant que le mari de Juliejonquille, en pratique, n'est déjà pas très demandeur affectivement dans le cadre de la monogamie. Il ne s'agit pas de le convertir lui au poly, ni faire que lui change tellement son mode de vie, mais d'admettre ce changement chez l'autre, que ce changement peut être ressenti comme une continuité de ce qui était avant, avec une variation importante.

Après, le mari peut dire "je ne veux pas vivre comme ça avec toi qui vit comme ça".
Le choix de partir, pour le poly comme pour le mono, serait au détriment d'une relation amoureuse.
C'est extrêmement difficile de faire ce choix, pour l'un autant que pour l'autre. C'est pour ça que chacun demande à l'autre
- l'effort de suivre une attente contre une autre (nouvelle ou ancienne)
- ou sinon de faire le choix de partir lui-même

C'est ce dilemme que chacun pose à l'autre qui crée l'impression d'une conversion attendue dans un rapport de force.

Mais c'est une lecture "passionnelle", partisane, d'une éventuelle issue triste.
En fait, si l'un décide qu'il faut rompre, il est désigné comme responsable de cette rupture.
On le sait, même dans les histoires monos, c'est presque jamais aussi simple. Il y a toujours deux personnes responsables, agissantes, sur les difficulltés qui ont mené à ce point.
Si le poly décide de rompre avec le mono, il serait "doublement" responsable : il a dans un premier temps voulu autre chose qu'on ce qu'on lui donnait, et dans un deuxième temps, prisla décision de ne pas garder ce qu'on lui donnait (en ayant pourtant affirmé en vouloir encore).
Le mono, en disant "non, moi je ne veux pas partir, c'est à toi de décider", semble rester au même endroit qu'il était au départ, donc autant au moment de ne pas céder à des désirs qu'au moment de vouloir poursuivre la relation "comme avant", il peut laisser penser qu'il n'a pas décidé de tout ça.
Sauf que...
Pour lui aussi, la relation bouge, la situation bouge. La relation n'est pas un point fixe, c'est quelque chose qui suit le cours du temps, des évènements, donc chaque jour, il décide d'y rester, de s'adapter. Quand l'autre déménage pour son boulot, ou voyage souvent, ou a une vie sociale trés différente de la sienne, ou face à un projet de parentalité, chacun à des choix à faire, parfois au risque du contradictoire.
Et en l'occurence, et même s'il peut très bien avoir raison de le faire, le partenaire mono décide autant que d'habitude, et décide de ne pas s'adapter à une demande de changement poly.

L'attente du mono que le poly décide de ses priorités, entre la relation et le mode de vie, est compréhensible, normale. Mais ça ne délégitime pas que le poly attende aussi du mono qu'il partage la responsabilité de la suite, soit en devenant un mono qui offre de la liberté à son poly, soit en lui refusant, et assumant comme l'autre que la relation et ces nouvelles conditions ne seront pas compatibles, et que, si l'un ou l'autre rompt, c'est face à une impossibilité de continuer qui était commune aux deux.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

MagentadeMars

le mardi 02 décembre 2014 à 14h31

Julie, pense à te faire masser... le corps a besoin de contact, et si pour le moment tu n'arrives pas en trouver une source intime, la version professionnelle peut aussi palier la manque...

#
Profil

Juliejonquille

le mardi 02 décembre 2014 à 15h22

Monocurieux
Pourquoi vouloir a tout pris que ton mari se convertisse au poly ? D ailleurs de quel droit fait tu cela ?

Pas à tout prix. J'essaye parce que je l'aime, pour notre enfant, pour la jolie famille que nous formons depuis 15 ans.
Je ne peux pas tout balancer à la poubelle en 2 jours du style "ça passe ou ça casse".

Mon mari est venu à des cafés poly, il n'est pas sûr d'être totalement mono à la base c'est pour cela que j'ai des espoirs ou des illusions.

Pour des raisons que je ne détaillerais pas ici, l'arrangement monogame exclusif ne peut pas fonctionner pour nous. Il nous reste trois choix :
1- se séparer (douloureux pour tous les deux et notre enfant)
2- rester ensemble exclusifs (frustration pour moi, culpabilité pour lui)
3- rester ensemble non-exclusifs (souffrance de jalousie pour lui, culpabilité pour moi)

Pour l'instant, nous avons testé sur de nombreuses années l'option 2, j'aimerais qu'on essaye la 3 car si ça se trouve, ça pourrait marcher mieux que la 2.
La N°1 étant définitive, je la garde en dernier recours.

J'essaie d'être claire mais c'est difficile. J'ai refait ce message au moins 3 fois en pleurant.

Monocurieux
Une fois de plus, on retrouve une sorte de sentiment de supériorité, comme avec l exemple de la terre ronde et de Galilée, alors que je ne vois pas du tout comment on pourrais comparer quelque chose qui touche a l affecte comme le mono ou le poly.

Je suis une ex-mono convaincue, une ex- "mère la vertu" alors forcément je suis en colère contre le faux idéal auquel j'ai cru et qui m'a peut-être fait gâcher beaucoup d'années de ma vie. Peut-être que si j'avais été moins conditionnée dans ma tête j'aurais connu d'autres hommes plus jeune et je ne me serais pas enfermée, recroquevillée sur mon couple comme je l'ai fait.
Je suis désolée que mon ton te blesse, c'est le contexte que tu n'as pas. Je suis un être humain et je ne parle qu'en mon nom avec mes petites lubies d'être humain médiocre.

Je ne pense pas que les couples mono ou poly soient supérieurs l'un ou l'autre. Dans notre cas, à mon mari et moi, ça pourrait nous éviter un divorce et nous permettre de trouver un nouvel équilibre. Voilà, je m'y accroche comme à une bouée alors que peut-être tout est déjà perdu d'avance mais j'aurais au moins essayé quelque chose.

C'est la première fois que j'envisage la rupture avec mon tout premier amour, le premier homme qui m'ait embrassé, que j'ai aimé et avec qui j'ai eu un enfant. C'est un déchirement immense je ne sais pas si je pourrais m'en remettre. Tu saisis ?
Il y a une idéaliste mono en moi qui voudrais mourir pour que tout s'arrête, pour ne plus se sentir la coupable de tout. Si je pouvais me mutiler pour ne plus aimer, prendre un médicament qui inhibe toute sexualité je le ferais, redevenir le souriant et inconscient robot ménager que j'étais il y a deux ou trois ans. Pardon pour cette violence, c'est très dur, je suis au fond du trou et je divague.

En fait, je ne peux pas et je ne veux pas revenir en arrière, me soumettre et m'oublier à nouveau dans un couple fusionnel.

#
Profil

ScottBuckley

le mardi 02 décembre 2014 à 16h24

Strega
Je te recommande en particulier les textes de Corinne Monnet et Léo Vidal dans "Au-delà du personnel"...

Oui courage à toi Juliejonquille (+) !

Si je peux faire quelque chose pour toi, n'hésite pas à me faire signe ( je n'habite plus à Lyon mais le coeur y est toujours ! et j'envisage d'y repasser début 2015 si possible & lors d'un futur café polyonnais @ l'antre autre, au passage ! ;) ) .

Et si le texte ci-dessus t'intéresse (citée par cette chère Strega : hello you !), fais-moi signe, je dois l'avoir en pdf et je peux te l'envoyer (si tu m'indiques une @dresse où te l'envoyer par message perso) .

Bonne suite à toi, et si tu as envie de prendre l'air dans le sud ouest, viens donc à ToutLuz un week-end !
Tiens bon (+)

#

monocurieux (invité)

le mardi 02 décembre 2014 à 17h14

@siestacorsa : tu dis que c'est souvent ce qui ai demandé au poly de rester mono pourtant sur ce forum il y'a de nombreux contre exemple avec des poly qui demandent aux monos de changer donc je ne pense pas que l'on puisse dire qu'une majorité de mono demande au poly de rester mono ou inversement.

Le réel problème du mono poly c'est lorsque le couple est à la base mono mono, il est logique que celui qui reste mono se sente floué par le nouveau poly car le "contrat moral" établi auparavant vole en éclat, pour autant le mono peut essayer de comprendre et respecté le concept poly seulement (et c'est mon cas), comprendre et respecté ne veut pas dire que l'on l'accepte ou le supporte.

Pour ma part, c'est toujours celui qui veut changé les règles qui doit en assumer la responsabilité, par exemple si je décide de changer de vie de déménager et tout ce que cela implique et que ma compagne ne souhaite pas tout abandonner pour me suivre alors je prendrai mes responsabilités en la quittant. (bon je simplifie car il y'a d'autres paramètre)

Tu parles comme solution du mono qui donne des libertés au poly mais c'est parfois aussi insupportable voir plus que le poly qui se restreint pour le mono.

Parfois des compromis sont possible mais d'après ce que j'ai vu sur ce forum, ce sont majoritairement des concessions qui sont faites ( d'ailleurs merci de me l'avoir expliqué ^^) et qui dit concessions dit rapport de force et l'un des 2 qui souffre plus ou moins en silence.

#
Profil

LuLutine

le mardi 02 décembre 2014 à 17h22

Bonjour Monocurieux, je pense comme Siesta l'a très bien expliué (et JulieJonquille aussi) qu'il n'y a aucun sentiment de "supériorité" du poly "sur" le mono, et que tu interprètes.

JulieJonquille et son mari veulent tout essayer avant de se résoudre à la solution définitive qui est de rompre, ça me semble juste...humain.
Ne ferais-tu pas la même chose ?

Moi aussi j'ai été en relation avec une personne exclusive et cette personne et moi avons essayé. Aujourd'hui j'ai vu que c'était voué à l'échec et que c'étaient bien trop de sacrifices pour moi (sacrifices que l'autre ne voyait même pas, tellement il trouvait ça "normal" que je passe du temps avec lui plutôt que tel autre, que je renonce sans même lui en parler à certains événements poly etc.) alors qu'en face le "mono" continuait quand même de souffrir tant que je n'étais pas 100% exclusive !
Bref c'était perdant-perdant.

Mais chaque situation, chaque relation et chaque personne est différente et jamais je ne jetterai la pierre à un couple "mono-poly" pour avoir essayé.

D'ailleurs pour ma part, si je n'avais pas essayé je m'en serais voulu toute ma vie. Dans chaque situation de la vie je me dis qu'il faut jouer toutes ses cartes, et pas les garder pour quand on sera mort, car ça ne sert à rien !

Jamais je ne regretterai d'avoir essayé. Aujourd'hui je sais d'autant mieux ce qui me convient, j'ai énormément appris sur moi.

#
Profil

Lecontinent

le mardi 02 décembre 2014 à 17h26

Bonsoir Monocurieux,

Je te rejoins assez dans tes propos mais pas pour "c'est toujours celui qui veut changer les règles qui en assume la responsabilité" car :

- Cela suppose que chacun considère ces règles comme "éternelles". Cela n'est pas réaliste je crois sauf engagement conscient et assumé de chacun en ce sens (le mariage religieux avec promesse assumée de "pour toujours" me semblant un des rares cas concevables). La vie est longue et complexe, chacun change et c'est normal.

- Cela suppose une situation à mon avis manichéenne avec une personne qui "respecterait toutes les règles", explicites mais aussi implicites et une autre qui ne serait pas dans ce cas. Souvent c'est beaucoup moins simple et les couples changent du fait des évolutions de chacun des deux partenaires.

- Enfin et c'est le plus dérangeant à mes yeux je ressens un "puisque c'est celui qui change qui est coupable qu'il ait au moins la décence d'assumer ses responsabilités". Il me semble qu'ici il n'y a ni "bon" ni "méchant", ni "responsable" ni "coupable" ni "victime" et que, donc, il faut refuser cette attitude.

Pour moi celui qui "assume des responsabilités" (en terme de changement de vie) est celui qui a ressens le besoin de prendre le faire et il n'y a pas à le juger, que ce soit positivement ou négativement. Il faut juste respecter sa liberté comme celle de chacun.

#

monocurieux (invité)

le mardi 02 décembre 2014 à 17h29

@ Juliejonquille : Il y'a une chose qui me choque dans ton histoire, c'est l'impression que tu as trouvé le poly comme solution pour que ton couple survive hors je vois pas comment sa pourrait marcher dans le poly alors que sa peine déjà en mono, car si je ne m'abuse le poly marchera (surtout un poly mono) que si le couple est stable et fort sauf que pour ton cas c'est carrément l'inverse.

Tu parles du mono comme d'un faux idéal que l'on t'a inculqué par un conditionnement sauf que c'est "l'échec" de ton couple qui ta amené a ce point.
Pour plein d'autres monos, cet idéal convient parfaitement (déjà rien n'est idéal donc le mot est un peu trop fort à mon goût) comme le poly convient parfaitement à d'autres personnes.

Ci je comprend bien ce que je lis entre les lignes, ton mari ne te satisfait pas sur beaucoup de plan (dis moi ci je me trompe) donc pour moi c'est pas un problème de mono ou poly mais simplement un problème dans ta relation car ci il te donnait ce qu'il te fallait, tu ne serais peut être même pas sur ce forum a envisagé le poly.

Pour ton déchirement je le comprend parfaitement car j'ai vécu il y'a 2 ans une terrible rupture avec celle que j'aimais de tout mon âme et je m'en remet seulement.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion