Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Comment faire ?

Poly/Mono
#

Mikemen (invité)

le mardi 21 décembre 2021 à 13h01

Bonjour à tous.

C'est une bouteille à la mer que je jette aujourd'hui.
Pour la faire simple, je suis marié à une femme merveilleuse depuis 10 ans. Il y a deux ans nous avons eu envie de découvrir le libertinage. Notre première expérience fut comme une révélation, un coup de foudre. Nous avons rencontré un couple génial ( qu'on va appeler Audrey et David), et l'entente entre nous 4 était au top, si bien qu'on a commencé à se voir très régulièrement, a faire des sorties ensemble, a partir en weekend ensemble, avec nos enfants respectifs. Vu de l'extérieur, on aurait pu penser qu'on était un couple de 4 personnes, et chacun de nous était heureux de cette situation. Au bout de quelques mois, Audrey et David ont décidé de mettre un terme à cette relation, nous expliquant qu'ils nous aimaient beaucoup, mais que ca allait trop loin et que c'était trop intrusif, et qu'ils voulaient se retrouver tous les 2. J'ai très mal vécu ce que je considère comme une rupture. Pendant ces mois, j'ai développé des sentiments pour Audrey, que je ne savais pas comment qualifier ne connaissant pas encore le polyamour. J'ai fini par m'en remettre non sans mal, mais cette femme était dans un coin de ma tête pendant encore très longtemps.
Nous avons continué, mon épouse et moi, a découvrir le libertinage, avec des expériences plus ou moins bonnes. Mais j'avais toujours en tête Audrey, et tous ces moments magiques passés avec elle.
En parallèle, j'ai toujours été honnête avec mon épouse, elle savait que j'avais de très fort sentiments pour cette femme, malgré le temps qui passait, et que je n'arrivais pas à me l'enlever de mon esprit.
Au fil de nos rencontres, nous avons découvert le terme polyamour et tout ce que cela représentait, impliquait, etc. Ça a pris tout son sens pour moi, ce fut comme une révélation. Ces sentiments pour une autre femme alors que j'aime la mienne éperdument, j'ai compris que c'était aussi de l'amour. Nous avons parlé longtemps de ce sujet, mon épouse et moi, et nous nous sommes rendus compte que nous n'étions pas du tout d'accord. Elle n'est pas prête à me partager avec une autre, même si elle comprend que j'en ressente l'envie. Elle le respecte et reconnaît que oui, je suis polyamoureux, mais non, elle n'acceptera jamais de me laisser vivre une histoire d'amour avec une autre.
Et le hasard, ou le destin, appelons ça comme on veut, a fait que mon chemin a recroisé celui-ci d'Audrey. Après plus d'un an sans nouvelles et sans se voir, nous nous sommes croisés par hasard, et c'était toujours la même émotion. Je suis toujours amoureux d'elle. Je ne sais pas pourquoi, c'est comme ça.
Depuis des semaines, nous avons renoué contact, juste elle et moi. Mon épouse le sait, et ça ne lui plaît pas.
Audrey aimerait que notre relation amicale devienne plus qu'amicale. David est au courant, et accepte cette éventualité.
Mais mon épouse reste sur ses positions. Elle ne veut pas que ça aille plus loin entre Audrey et moi, elle ne veut pas me partager, elle a peur que je la quitte pour une autre. Ce n'est pas du tout mon souhait, j'essaie de la rassurer sur ce point.
Aujourd'hui, mon épouse sait que j'ai des contacts de temps en temps avec Audrey, des échanges de messages simplement. Mais elle ne sait pas que dans ces messages, ce sont des mots doux et des mots d'amour qu'il y a. Elle pense que ce sont juste des échanges amicaux. Audrey souhaite me voir, qu'on déjeune ensemble un de ces jours. Je suis complètement tiraillé. Je sais que si on se voit, ça ne restera pas amical, comme le souhaite mon épouse. Je ne sais pas si je dois accepter ce rdv, ( et si c'est le cas, ce sera dans le dos de mon épouse) ou si je dois mettre un terme vite a tout ça.
D'un côté, j'aime mon épouse, je ne souhaite pas la perdre, ni lui faire du mal et je comprends ces refus d'ouvrir notre couple a ce point la. Et la raison l'emporte, je dois ''rompre'' et oublier Audrey.
D'un autre côté, j'ai peur de ne pas réussir à l'oublier. ( Ça fait plus d'un an et elle était toujours bien présente dans mon esprit ) J'ai peur de vivre avec ce manque, de me dire chaque jour '' et si j'avais accepté ''. J'ai peur que lors d'une prochaine rencontre, je retombe amoureux d'une autre et que le problème revienne. Je le sens au fond de moi, ce mode de vie est fait pour moi. Je suis polyamoureux, et ça explique aussi bien des situations dans lesquelles j'ai déjà été. J'ai peur de vivre avec le regret de n'avoir pas tenté ce mode de vie. Et j'ai surtout très peur de perdre mon épouse.

Je sais, ici ce sont le respect, l'honnêteté, la franchise et la bienveillance qui font lois. Et je suis comme ça dans la vie de tout les jours. Mais là je suis dans une impasse. Je me mets à mentir à mon épouse, ça me rend malade.
Je ne sais même pas pourquoi j'écris tout ça, ici, a des inconnus. Je sais qu'il n'y a pas de réponse toute faite.

Je vous remercie d'avoir pris le temps de me lire.
Mike

#
Profil

bonheur

le mardi 21 décembre 2021 à 13h20

Bonjour Mikemen,

Situation compliquée ! L'amour est compliqué, c'est la base de ce qu'il faut comprendre, d'après moi. En amour, la simplicité laisse la place à la complexité. Pourquoi ? Ce que tu vis, en particulier. L'amour venant contrarié l'amour, exigeant comme impasse le choix. Choisir l'amour au détriment de l'amour ? C'est tellement idiot pour moi !

Après, il y a la vie et les choix de vie. L'amour doit-il remettre en question un précédent choix de vie ? Personnellement, je réponds non. Le choix de vie et l'amour sont à concilier, et non à confronter. C'est sans doute ce que ta femme n'admets pas.

Je rage toujours lorsque je lis que l'ouverture sexuelle est open, alors que l'amour est interdit. Moi qui vit l'amour sans sexualité systémique et surtout pas systématique. Je n'ai rien contre le libertinage, bien au contraire. Sauf quand l'amour vient s'y installé. Ce couple, votre couple, avez mis trop longtemps avant de comprendre que si l'on désire uniquement une liberté de sexualité, il ne faut pas que l'acte deviennent des actes à répétition. Nos hormones sont ainsi faites, qu'une sexualité répétée avec une tierce personne impliquera que l'on s'attache.

Le libertinage, pour moi, s'il dépasse l'acte sexuel et devient "fusion", n'est plus du libertinage. L'amour s'invite, inévitablement. A minima une amitié avec sexualité, et donc une complicité, des habitudes, du commun... J'en conclu que vous avez déviés de votre souhait initial, enfin en ce qui te concerne.

Tu écris tout ça ici, parce qu'il faut que ça sorte. Et si ça ne peut pas sortir dans la sphère privée, et bien il reste la sphère anonyme. Internet est tout indiqué. Et puis, il n'y a pas de polyamour "travesti" par d'autres formes d'amours simultanés déguisés en polyamour.

Oui, on passe à côté de sa vie et je sais par expérience que ça revient à lancer un boomerang qui nous revient à l'improviste et généralement en pleine face. Une réponse toute faite est une mauvaise réponse, alors tant mieux s'il n'y en a pas.

Courage !

#
Profil

Slaan74

le mardi 21 décembre 2021 à 16h32

Salut @mickemen! Je ne peux que partager ce qui a été dit par @bonheur... ouvrir son couple d'une façon quelconque comme le libertinage implique d'assumer les conséquences à tous les niveaux... Je trouve ainsi la réaction de ton épouse assez étrange, elle avait peut être juste un fantasme à assouvir et elle n'a pas anticipé la suite... En tout cas en te lisant j'ai vraiment l'impression que tu es un PolyA comme je peux l'être, capable d'avoir des sentiments forts et vrais, qui ne se contredisent pas et qui ne se "gênent" pas. Il faudrait arriver à faire comprendre cela à ta femme, si elle t'aime aussi normalement elle doit vouloir que tu sois heureux...
courage à toi

#

invitée (invité)

le mercredi 22 décembre 2021 à 02h09

comme dit dans un autre post, la vie est faite de multiples choix et par conséquent de nombreux renoncements, puisque dans la majorité des cas un choix exclut l'autre. Ce qui est certain c'est que tu ne peux pas changer ta femme, si elle marque une limite très claire sur ce thème c'est sûrement pour la bonne raison que ce n'est pas fait pour elle, et attention à respecter ça, ne pas le faire amène des destructions qui peuvent aller très loin (j'en sais quelque chose)...De là déterminer ce que tu priorises.

#

Mikemen (invité)

le mercredi 22 décembre 2021 à 15h37

Bonjour

Merci pour vos réponses. Je partage la plupart de ce que vous avez écrit.

Bonheur, comme tu le dis si bien, vider son sac fait du bien. Même si ça ne m'aide pas à avancer. Ça permet de lâcher un peu tout ce que j'ai sur le coeur, que je ne peux pas faire avec mon entourage ou même mon épouse.

J'ai moi même du mal à comprendre la réaction de mon épouse. Elle accepte de me partager avec d'autres, tant que c'est seulement sexuel et tant qu'elle aussi, de son côté, en profite. Mais si ça devient sentimental, amoureux, et si elle ne peut pas elle aussi avoir ce genre d'expérience, elle n'accepte pas. ( Je ne lui interdis pas d'avoir une relation avec un autre homme, au contraire, c'est juste que l'occasion ne s'est pas présentée jusqu'à maintenant)

Lorsque viendra l'heure du choix, je choisirais mon épouse, c'est avec elle que j'ai construit ma vie, c'est auprès d'elle que je souhaite me réveiller chaque matin. Mais j'ai aussi envie de laisser faire les choses, de laisser le temps faire son œuvre, de lui laisser le temps d'assimiler tout ça en espérant qu'elle change d'avis, qu'elle comprenne que je l'aime toujours autant, et que ça ne changera (presque) rien entre nous.

#
Profil

Topper

le mardi 28 décembre 2021 à 12h02

Bonjour Mikemen, pour moi, il faut mettre les choses au clair avec ta femme. Là, nous ne sommes pas dans la spéculation sur des situations hypothétiques ou d'éventuels sentiments.

Ce qu'il se passe est concret, en plus de ne pas être rare. Dans le libertinage, si on ne veut pas que des sentiments se développent, on rencontre des personnes inconnues, on fait du sexe, on ne les revoit pas. A partir du moment ou une relation est un minimum suivie, même dans un cadre de libertinage, on découvre l'autre plus intimement, on partage autre chose que du sexe, on s'attache, on se découvre des affinités... et on peut tomber amoureux.

Je ne compte plus le nombre de libertins qui se sont vautrés lamentablement en pensant qu'il fallait juste se dire que "c'est que du sexe" pour avoir un contrôle sur ce qui allait se passer.

En l'occurrence, les sentiments ça ne se contrôle pas. On peut les réprimer et en souffrir, mais c'est tout. Les sentiments restent là, et c'est exactement ce que tu vis plus d'un an après.

Selon-moi, c'est là dessus que doit se porter la discussion avec ta femme. Peu importe que ça lui plaise ou pas, qu'elle ne veuille ou pas. Ce que tu vis est une réalité et vous devez en parler.

La première raison est que cela t'impacte profondément. Ton humeur et tes comportements doivent être affectés et elle ne doit pas les comprendre. Tout garder pour toi, cela peut te rendre dépressif, taciturne, irascible, distant, froid. C'est un contexte qui peut énormément fragiliser votre couple.

La seconde raison est que le fait que ce ne soit pas un sujet discutable, cela t'amène à t'enfoncer de plus en plus dans les non-dits, dans les cachoteries, dans la tromperie. A partir du moment où on commence à cacher des choses, il est difficile de trouver la limite acceptable dans les actions que l'on peut te permettre sans que ça vienne en confrontation avec les règles implicites de la monogamie. Tout pousse à aller toujours plus loin : ses propres envies, les envies de l'autre, la pseudo-sécurité du mensonge, puis les contraintes de la situation qui mettent dans une insécurité relationnelle (l'autre ne va pas t'attendre éternellement). Plus le temps passe, plus des étapes sont franchies, plus il est difficile de révéler une réalité qui peut être dévastatrice car elle ne sera pas arrivée progressivement au fil des évolutions. Et c'est sans parler de l'éventualité que ça finisse par t'exploser à la figure. A ce propos, je te suggère de calmer les choses avec cette autre femme. Si tu ne romps pas contact, au moins ne pas aller plus loin.

La troisième raison est la culpabilité de ce que tu ressens. C'est comme ça. Tu n'y peux rien. Tu n'as pas à te sentir coupable pour ça, mais je ne pense pas me tromper en imaginant que c'est néanmoins ce qui arrive. Tu dois déjà avoir la culpabilité d'être émotionnellement attaché à cette autre personne en sachant que ce n'est pas accepté. Tu dois avoir en plus la culpabilité de le cacher et garder ça pour toi en sachant que ça te ronge.

La quatrième raison est que se mettre face à la réalité ouvre au dialogue. Les sentiments sont là. C'est une réalité. Ce n'est pas possible de revenir en arrière. Maintenant, il faut faire avec ça. C'est ainsi qu'on discute, qu'on remet en cause nos certitudes, que l'on débat, que l'on tente de comprendre l'autre et se mettre à sa place. Cela permet aussi de se poser des questions sur notre propre rapport au relations. Pourquoi vouloir avoir ce contrôle sur l'autre ? Pourquoi autoriser du sexe mais pas du sexe avec des sentiments ? N'est-ce pas plus intéressant d'avoir du sexe avec quelqu'un dont on se sent proche ? Est-ce qu'il faut forcément que l'autre vive des choses moins satisfaisantes pour que ce soit acceptable ? Est-ce que si on a une amitié avec quelqu'un ça va, mais dans ce cas là il ne doit pas y avoir du sexe ? Qu'est-ce que l'amour ? Dans les nuances relationnelles quelle limite permet de définir une relation comme étant amoureuse ? Concrètement, qu'est-ce que ça change dans votre couple que vous partagiez un moment de plaisir avec quelqu'un pour que vous appréciez ? Pour qu'il y ait une possibilité d'une issue positive dans cette histoire, cela passera forcément par des heures de discussions, parfois douloureuses, qui peuvent chambouler pas mal de choses pour arriver à un nouvel équilibre à trouver à deux (ou à trois).

La cinquième raison est que la situation dans laquelle tu es peut très bien arriver à ta femme. Cela peut aussi ne jamais arriver, mais il y a toujours une probabilité. Des gens en couple tombent amoureux d'autres personnes, et pas besoin du libertinage pour ça. Je ne suis pas sûr que tu prendrais très bien une telle éventualité si de ton côté tu gardes cette rancoeur d'être passé à côté d'une jolie histoire, et que vous n'ayez pas fait la démarche commune d'au moins en discuter et partager ce que tu es en train de vivre.

Voilà pour mon avis. Je ne te dresse pas une solution miracle mais j'espère que tu trouveras ça pertinent sur la démarche d'en parler avec ta femme peu importe sa position ou l'issue possible.

Message modifié par son auteur il y a 9 mois.

#

Mikemen (invité)

le mercredi 29 décembre 2021 à 10h58

Bonjour @Topper

Merci pour ce retour qui est d'une justesse pas possible. Tu viens de résumer en quelques phrases tout ce que je ressens, ce que je pense, ce que j'aimerais réussir à faire...

Tu as raison, je culpabilise beaucoup d'être tombée amoureux d'une autre, même si c'était le risque en pratiquant du libertinage suivi. Je culpabilise de devoir cacher ces discussions avec cette autre femme, je culpabilise de faire souffrir mon épouse dès que j'entame le sujet.

Nous avons déjà beaucoup dialogué sur le polyamour, sur mes sentiments et sur l'avenir, et mon épouse est fermée comme une huître. Pour elle, c'est clair, le polyamour est impossible, elle n'acceptera jamais. Et ne veut plus en parler. C'est bien pour ça que ma situation est de plus en plus difficile à vivre. Nous nous aimons, nous passons des moments merveilleux tous les 2, mais il me manque ce petit quelque chose pour que ce soit parfait, pour que j'y trouve vraiment tout mon équilibre, et ça, mon épouse ne l'entend pas.

J'ai arrêté de lui en parler, en pensant que le temps ferait son effet, sur elle, et sur moi. Mais nous restons tous les deux sur nos positions.

A ta question, est ce que j'accepterai que mon épouse tombe amoureuse et entretienne une relation avec un autre homme, je te répondrais que oui, évidemment. J'ai vraiment cet esprit polyamoureux, autant pour moi que pour mon épouse. Si elle ressent un jour l'envie, le besoin d'avoir une deuxième relation, je lui laisserai la chance de la vivre pleinement. Même si aujourd'hui elle me l'interdit. Je dois même dire que j'espère que ça arrive un jour, pour qu'elle accepte enfin et que ce soit réciproque.

Je vais essayer de prendre de la distance avec ma deuxième amoureuse, même si c'est beaucoup plus facile à dire qu'à faire. Je ne souhaite pas passer du côté adultaire, et je sais pertinemment que si ça continue entre elle et moi, je ne pourrais pas lui dire non ou la repousser. Ça me brisé le coeur, je sais qu'elle ne m'attendra pas éternellement, mais c'est sûrement la meilleure (seule) solution.

#
Profil

trioberlue

le jeudi 13 janvier 2022 à 22h34

Je suis dans la même situation si tu veux en parler …

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion