Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Elle veut tout contrôler, et ça vire au cauchemar

Jalousie
#
Profil

LuLutine

le mardi 27 août 2013 à 15h24

(J'aurais pu poster dans le thème "bases", je pense qu'il s'agit à la fois de notions de bases sur la pratique du polyamour, et aussi de jalousie, bref j'ai hésité, mais il faut faire un choix.)

Je ne sais pas trop comment commencer, alors je vais rebondir sur une citation d'aviatha sur un autre fil, car c'est exactement ce qui s'est passé pour moi :

aviatha
s'il arrive le menton haut, sûr de son bon droit et "ne voyant pas où est le problème", tu vas avoir envie de lui envoyer la table dans la tête,

Oui, elle est venue, sûre de son "bon droit" comme tu le dis aviatha, et surtout sans être invitée (c'est là le souci) !

Sauf qu'au final c'est lui qui lui a envoyé ses affaires à la figure, pas moi...

Mais replaçons les choses dans leur contexte :
------------------------------------------------------------------

Hier après-midi, un amoureux et moi avions prévu de nous voir. L'amoureuse avec qui il se trouvait juste avant - appelons-là A pour fixer les choses - A donc, avait décrété la veille au soir (lorsque la rencontre avait été planifiée) qu'elle avait des choses à faire cette après-midi-là et qu'il pouvait bien voir qui il voulait, qu'elle serait occupée de toute façon.

Oui, parce qu'il faut que je vous explique un truc : en gros, si elle n'est pas occupée ailleurs, B (l'amoureux dont je vous parle, que j'appellerai ainsi pour raccourcir) n'a pas "le droit" d'aller voir quelqu'un d'autre.
En particulier, il n'a pas "le droit" (je mets des guillemets parce que je ne pense pas que ça ait été exprimé comme ça, mais de fait le résultat me semble le même) de la laisser dormir seule la nuit.
Là, je ne pensais pas qu'il y aurait un problème majeur parce que B et moi étions censés nous retrouver pour passer deux heures ensemble dans la journée.

Je me disais que A ne serait donc pas angoissée, qu'elle pourrait s'occuper...surtout dans une grande ville où l'on trouve toujours quelque chose à faire quand on s'ennuie.

Mais voilà, à la dernière minute, et ayant mis B en retard d'environ deux heures à force de palabres infinies, elle insiste pour venir aussi.

Je vois donc B arriver, avec A et deux heures de retard, et je suis très étonnée car je n'ai pas été prévenue.

A ce stade il faut que je précise deux ou trois choses. A la base, je n'ai rien contre voir les amoureuses que fréquentent des amoureux, ça me fait même plaisir de les connaître, de tisser des liens avec elles, mais la situation présente est particulière :

- Je n'avais pas vu B depuis deux mois, sauf une fois il y a un peu plus d'une semaine ;

- En présence de A, il nous est "interdit" à B et moi de nous toucher (si bien que pour dire bonjour, j'ai fait la bise à A mais je n'ai même pas pu toucher B, pas une bise, pas de poignée de main, rien du tout) ;

- A ne touche pas non plus B en ma présence, mais elle a eu l'occasion de le voir seul à seul ces derniers jours, et avant aussi (à ma connaissance) ;

- B est de fait - même s'il ne le souhaitait pas au départ - une relation primaire pour A, je n'ai pas de relation primaire et je passe le plus clair de mon temps seule (c'est aussi un choix mais ça ne justifie pas, selon moi, qu'on m'impose encore plus de restrictions dans mes relations "secondaires") ;

- B et moi avions donc planifié (enfin c'est un grand mot vu que ça c'est fait moins de 24h avant, et avec l'accord de A) de nous voir tous les deux pour pouvoir discuter (certaines discussions ne sont pas possibles en présence de A) et se promener main dans la main, ce genre de choses...

On s'asseoit dans l'herbe, B et moi sommes embêtés, la discussion commence (je ne sais plus trop comment) avec A qui dit qu'elle ne voit pas où est le problème.

B et moi lui expliquons que c'est ok de se voir à trois, mais pas sans prévenir, que ce n'est pas la même chose si elle s'impose à l'improviste.

Je passe sur les détails et la discussion d'une heure.

Discussion au bout de laquelle, après qu'on ait essayé de lui expliquer que son comportement nous semble excessif, égoïste, un manque de souplesse (mais elle, elle dit que c'est nous qui ne sommes pas souples, puisqu'on apprécie moyen qu'elle s'impose comme ça sans prévenir), B finit par s'énerver vraiment, lui balance qu'elle veut le polyamour (pour elle) avec les avantage de la monogamie (= que lui soit exclusif avec elle), il en vient aux mains, je ne veux pas qu'ils se battent, j'essaye de l'empêcher d'aller plus loin parce que je ne sais pas jusqu'où ça peut aller (et ne veux pas le savoir), ensuite je ne sais plus très bien dans quel ordre, ils se lèvent, il lui balance ses affaires par terre (pas exactement au visage certes, contrairement à la citation que j'ai reprise d'aviatha), elle se dirige vers lui, je la retiens de peur de ce qu'elle va faire, il s'en va d'un seul coup sans sa veste restée par terre (il était assis dessus lorsque nous discutions)....

A ramasse ses affaires, la veste de B et nous commençons à le chercher mais il est introuvable.

S'ensuivent deux heures où nous le cherchons chacune de notre côté, surtout qu'il n'a aucune affaire sur lui, tout est resté dans sa veste.

En fait, elle l'a retrouvé au bout d'une heure, mais a négligé de m'en informer malgré mes messages, alors que c'était ce qui était convenu entre nous (j'aurais eu B en face de moi, elle l'aurait su dans les 5 minutes).

Au bout de deux heures, coup de fil de B qui avait réussi à semer A pour m'appeler tranquillement. Entre temps, j'avais contacté deux de ses amis, voyant comme B était mal je ne me sentais vraiment pas bien, j'avais une boule au ventre et dans la gorge (même si je me doutais qu'il allait probablement très bien, c'est pas rationnel ces choses-là, on n'a pas envie de (sa)voir les gens qu'on aime en train de souffrir, enfin peut-être sauf quand on s'appelle A...).

Bref je suis à la fois excédée et....je sais pas en fait...que pensez-vous de cette situation ?

#
Profil

Deneb

le mardi 27 août 2013 à 15h57

Je passe rapidement sur le forum et je suis assez "consternée" par ce témoignage... cela ressemble à des histoires de collégiens pas mûrs qui se disputent un chéri pendant la récré ou à la sortie des cours (je dis pas ça pour toi bien sûr, tu avais compris)
A chaud comme ça, je pense qu'il faut qu'il prenne la situation en mains avec son "amoureuse" (je mets des guillemets évidemment)...
si j'ai bien compris, elle considère le polyamour pour elle plus que pour lui. De ce que j'en ressens, elle semble être possessive et a l'air de vouloir le maîtriser... elle me fait penser à 3 femmes que j'ai connues, qui ont mis sous "emprise" leur conjoint, jusqu'au jour où le "brimé" s'est enfui... je ne peux en dire plus, je ne connais pas les personnes, en tout cas, si c'est un fonctionnement de base entre eux, c'est une relation toxique pour lui (et pour elle forcément, même si elle a besoin de maîtriser) et toi tu risques de vivre en "résonance" de ce mauvais fonctionnement, avec toute ton empathie en plus, ce qui ne semble pas être le cas de cette fille.

#
Profil

Deneb

le mardi 27 août 2013 à 16h13

Ce qui est gênant aussi c'est ce manque de respect évident vis-à-vis de son amoureux (sa relation primaire) cela ressemble à une personnalité du genre "pervers narcissique" à mon avis; dis-moi cet amoureux ne serait-il pas du genre gentil, serviable, prêt à convenir souvent à ses demandes ou exigences ?

#
Profil

bouquetfleuri

le mardi 27 août 2013 à 17h52

Je pense que c'est un cas merveilleux d'analyse de la pratique où la didactique la plus élaborée de la relation amoureuse rentrera toujours en conflit avec l'expérience.
Il apparaît un déficit de parole, mais ce n'est peut-être pas vrai ; il apparaît une acceptation différente de la définition de la relation, mais ce n'est peut-être pas vrai ; il apparaît enfin un positionnement défaillant, mais là aussi, ce n'est peut-être pas le cas.
Que dire sinon que cela me semble le chemin presque naturel d'une verbalisation à trois et qu'il peut bien apparaître des conflits et des obstacles, ces derniers n'empêcheront pas les relations de bien s'articuler si la parole circule, si l'on arrive à déterminer peu ou prou ce que l'on veut faire et si on sait où l'on se situe dans l'organigramme relationnel. L'inconnue étant le temps que cela peut prendre et l'énergie que l'on va dépenser.
Un instantané des problèmes dit peu de choses sur la profondeur et la qualité des liens, c'est vrai qu'en te lisant, je me suis dit que je n'aurais pas envie de vivre cette situation. Mais nous n'avons peut-être pas la même approche globale des relations à trois, quatre ou plus.

#

(compte clôturé)

le mardi 27 août 2013 à 18h17

Moi, je pense que je ne préfèrerais pas analyser. On ne sait pas à quoi est dû le retard initial ni pourquoi ce qui était convenu n'a pas été respecté. Que s'est-il passé avant entre eux ? Le sauras tu un jour ?
Peut être t'es tu tout simplement retrouvée au milieu d'un "conflit" qui ne te concernait pas ? Ensuite, elle t'a laissé dans l'incertitude, mais c'est peut être parce qu'ils ont un problème à résoudre et que tu aurais parasiter leur discussion ?
Je crois Lulutine que tu ne dois pas tirer de conclusion hâtive. Ce n'est peut être pas toi la source du problème même si tu en as subi les conséquences...
Evidemment je peux me tromper, je ne suis dans la tête de vous trois

#
Profil

Anarchamory

le mardi 27 août 2013 à 20h08

LuLutine
Bref je suis à la fois excédée et....je sais pas en fait...que pensez-vous de cette situation ?

Je suis complétement abasourdi par le comportement de A :-( En fait, je croyais pas que ce soit possible, mais en lisant ton histoire, ça m'a fait penser à ma future-ex, mais version "non-monogame" (on va pas dire version "poly" car ça serait une insulte pour les "poly"...).

Je pense qu'une discussion cartes sur table avec elle s'impose... et que pour ça, tu peux potasser ton bouquin Les manipulateurs sont parmi nous préalablement, parce qu'à mon avis, tu tiens là un beau spécimen...

Deneb
Ce qui est gênant aussi c'est ce manque de respect évident vis-à-vis de son amoureux (sa relation primaire) cela ressemble à une personnalité du genre "pervers narcissique" à mon avis; dis-moi cet amoureux ne serait-il pas du genre gentil, serviable, prêt à convenir souvent à ses demandes ou exigences ?

Je plussoie ! "Pervers narcissique" me semble tout à fait convenir. A noter qu'ils peuvent être empathiques, parce que l'empathie n'implique pas la bienveillance, et si l'on souhaite se repaître de la souffrance d'autrui, il faut qu'on puisse bien la comprendre...

#

(compte clôturé)

le mardi 27 août 2013 à 20h16

Il existe aussi un petit bouquin, pas cher si j'ai bonne mémoire, de YA Thalmann "le décodeur de la manipulation (comprendre les ficelles de la manipulation)"

#
Profil

Infiny

le mardi 27 août 2013 à 20h40

Comme je te l'ai dit ...
A est particulière.
Déjà par son origine et puis elle n'est ps 100% poly.
Je ne sais pas si je peux dire ce que je saissur ce type de personnes d'après l'origine ici, si tu veux on en reparle ailleurs (fb).
Tout ce que je peux souligner c'est que cette histoire me rappelle ta dernière histoire avec "qui tu sais"
A est trop amoureuse de B sans doute pour qu'elle soit poly. Et ça, vous ne pourrez pas le changer.
C'est pour cela qu'elle veut être la seule.

Mais ça c'est NORMAL je dirais, et ça s'applique pour toutes relations poly/non poly.

La non poly préfère oublier le fait que l'autre en l'est pas et ne supporte pas, du moins c'est très dur et crois mi, faut beaucoup de travail pour accepter vos dogmes et vos habitudes quand on est pas poly.
Pour A, c'était trop difficile et insupportable.
Je comprends cette personne et B devra faire le point avec elle.

#
Profil

Anarchamory

le mardi 27 août 2013 à 21h05

Infiny
A est trop amoureuse de B sans doute pour qu'elle soit poly.

Trop amoureuse, ou mal amoureuse ? Parce que là, ce que tu dis me chiffonne un peu : on dirait que pour être poly, il ne faut pas trop aimer. Or, de mon point de vue, c'est exactement le contraire : il n'y a pas plus bel amour que l'amour qui va jusqu'à la compersion, jusqu'à l'amour de l'indépendance et de la liberté de l'autre...

Infiny
Mais ça c'est NORMAL je dirais, et ça s'applique pour toutes relations poly/non poly.

Je ne suis pas d'accord. Voir le cas d'aviatha par exemple. On peut être "mono" sans être manipulateur.

Infiny La non poly préfère oublier le fait que l'autre en l'est pas et ne supporte pas, du moins c'est très dur et crois mi, faut beaucoup de travail pour accepter vos dogmes

Vos dogmes ?!... Ben justement, dans le poly, il n'y a pas de dogme, à part le consentement mutuel, la responsabilité, la sincérité, le respect des engagements. Mais normalement, une relation mono saine n'a pas d'autre dogme...

#
Profil

demeter

le mardi 27 août 2013 à 21h06

LuLutine

Bref je suis à la fois excédée et....je sais pas en fait...que pensez-vous de cette situation ?

Il peut y avoir un paquet de choses qui se jouent derrière la colère. Un sentiment d'injustice et de ne pas être respectée ? Une remise en cause de ce que tu espères et crois de la condition humaine et qui te plongent dans le doute et l'anxiété ? de la tristesse concernant la réaction que cela a pu provoqué chez B ? de la surprise de connaitre B dans un contexte dans lequel tu ne le connais pas et dans lequel tu ne le reconnais pas ? Une peur liée à cette méconnaissance qui induit un doute sur ce qu'est votre propre relation ? quelque chose qui te fait dire que cela devrait être autrement...

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

bodhicitta

le mardi 27 août 2013 à 21h19

metazet

Infiny
A est trop amoureuse de B sans doute pour qu'elle soit poly.

Trop amoureuse, ou mal amoureuse ? Parce que là, ce que tu dis me chiffonne un peu : on dirait que pour être poly, il ne faut pas trop aimer. Or, de mon point de vue, c'est exactement le contraire : il n'y a pas plus bel amour que l'amour qui va jusqu'à la compersion, jusqu'à l'amour de l'indépendance et de la liberté de l'autre...

Franchement Infiny faut que tu repenses à tout ça, tu ne me sembles pas comprendre de quoi on parle dans ce forum... moi je dis amour inconditionnel: polyamour (tu peux changer le nom si tu veux mais un truc est certain c'est que ça parle de bel amour)

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

julia

le mercredi 28 août 2013 à 00h32

ce message n'a plus lieu d'être...

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Anarchamory

le mercredi 28 août 2013 à 00h55

julia
Je comprend que Lulutine soit décontenancer face à ce qui c 'est passé mais pour moi le problème est d'avant qu'il arrive tout les deux. C'est à ton amoureux aussi de poser les limites, elle s'est imposer oui ! mais il l'a laisser venir...avec lui.

Euh, je t'avais raconté l'anecdote par rapport à ma toute première rencontre avec des polys de ce forum ?... Parce que, vois-tu, ma future ex, qui n'était pas encore ma future ex à l'époque (mais seulement ma future future ex lol), s'est tapée l'incruste (avec sa sœur qui plus est), comme ça, alors que je ne voulais pas qu'elle vienne : je craignais qu'elle pourrisse l'ambiance, et ça n'a pas loupé, même si ça aurait pu être pire. Pendant que je buvais un verre avec Dreltak, Allygator, et ma future ex-belle-soeur qui ne comprend pas grand chose à grand chose... Madame mon épouse nous a superbement snobé en s'installant deux tables plus loin pour corriger ses copies... (bon, elle a quand même dit "bonjour" et "au revoir", elle a même fait la bise : fichtre, elle n'a pas eu peur d'attraper la poly-...arthrite :D ). Fallait sans doute qu'elle me surveille, que je fasse pas de bêtises, c'est vrai quoi, j'étais avec des polys, j'aurais pu vouloir leur rouler une pelle entre polys lol (ce qui aurait sans doute été l'équivalent d'une partouze sachant que pour ma femme, un hug c'est "déjà sexuel").

Bref, j'ai fini par concéder à sa venue, mais bien parce qu'elle m'a fait un chantage affectif terrible, m'a fait une vraie scène de ménage, m'a culpabilisé à fond, etc.

Donc, oui, j'étais "libre" de refuser, en un certain sens, elle ne m'a pas menacé avec un flingue ! Mais quand même...

julia
Biensûr cela parait fou, et hyper contraignant, mais si cela leur convient... pourquoi pas...

Le problème, Julia, c'est que tu ne tiens pas compte d'un élément important dans le message de LuLutine : c'est qu'à la base, elle devait voir B seul, tout le monde était d'accord là-dessus ; puis à la dernière minute, les plans ont été chamboulé sans que LuLutine ait été consultée et elle s'est retrouvée devant le fait accompli sans avoir été prévenue.

Et vu la réaction de B, je doute que ça leur convienne, contrairement à ce que tu dis.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

LuLutine

le mercredi 28 août 2013 à 01h08

@julia : sincèrement désolée, je pense que tu te trompes de personnes. Je ne sais même pas si tu connais les personnes dont je parle (déjà croisées oui, mais probablement pas plus). Si tu es sûre de toi on peut vérifier ça en mp.
En revanche je crois savoir à quelles personnes tu penses. Si j'ai raison, la A dont tu parles ne ferait jamais ce que je décris à mon avis (enfin je peux me tromper mais je n'espère pas !) et le B dont tu parles est en effet quelqu'un de très gentil et serviable (bah quoi moi je ne fréquente que des garçons gentils enfin ! :P ).

Ah, et puis tu dis que B a laissé A venir, ce n'est pas exact. Il l'a même poussée (physiquement) à ce qu'il m'a dit pour qu'elle le laisse, en plus de lui avoir demandé de partir, mais comme je l'explique plus bas, elle ne l'a pas lâché. Mais tu supposes ça (qu'il a eu le choix de la laisser venir) parce que tu te trompes de personnes je crois...

Deneb
A chaud comme ça, je pense qu'il faut qu'il prenne la situation en mains avec son "amoureuse" (je mets des guillemets évidemment)...

Infiny
B devra faire le point avec elle.

Sauf que ça fait des mois et des mois qu'ils en parlent. Il me dit qu'il désespère, à un moment il a l'impression que ça va mieux, qu'elle est apaisée, qu'elle gère mieux les choses....et puis ça recommence ! Il finit par se demander s'il ne fait pas tous ces efforts pour rien (la rassurer, demander sa permission, s'assurer qu'elle a autre chose à faire, quelqu'un d'autre à voir avant d'aller voir une autre copine, etc...)

(Note au passage avant de continuer : Mes propos sont à prendre avec les précautions d'usage : je transmets ce que j'ai compris du discours de B...)

Deneb
si j'ai bien compris, elle considère le polyamour pour elle plus que pour lui.

Disons que ça, c'est ce qu'il lui semble observer (à lui). Bien entendu elle dit qu'elle est polyamoureuse et qu'en tant que telle elle accepte ses autres relations, etc.

Mais quand je vois la différence entre :

- une fille qui trouve ça mignon quand j'embrasse un amoureux commun (là vous aurez compris que je parle d'une autre situation avec d'autres personnes),

- et A, qui a fait une crise il y a plusieurs mois parce que B me disait au revoir (j'étais depuis moins de 5 secondes dans ses bras, qu'elle nous intimait l'ordre d'arrêter ;
elle s'est excusée après mais depuis on n'a plus le droit de se toucher devant elle...),

...quand je vois cette différence, je me dis que non, A n'est pas poly. Au pire, si ça la gêne, elle n'est pas obligée de regarder (la fois où l'on s'est dit au revoir elle nous fixait, elle était à environ un mètre de nous).

Ce lundi après le départ de B (avant qu'on commence à le chercher) je lui ai dit que je la trouvais puérile, qu'elle agissait comme une enfant.

Deneb
c'est une relation toxique pour lui

Lorsque je pensais que B adhérait à ce fonctionnement, qu'il était heureux comme cela, je ne remettais pas en question les choses. Mais ce lundi, quand j'ai vu que B vivait mal la situation, j'ai commencé à penser comme toi.
Comme il me l'a dit lui-même (ou à peu de choses près), il a tendu la main et elle a décidé de prendre tout le bras...
Je commence à penser que c'est effectivement toxique, surtout à long terme. Même si A connaît des périodes où elle est apaisée - probablement lorsqu'elle est avec B ou bien occupée avec un autre - il semble que ces périodes ne durent jamais...
En fait, je me demande si elle a déjà été apaisée en étant seule avec rien à faire ?

Deneb
dis-moi cet amoureux ne serait-il pas du genre gentil, serviable, prêt à convenir souvent à ses demandes ou exigences ?

Je ne le connais que depuis quelques mois, mais je trouve qu'il est très gentil et très patient (surtout avec A). Il a cédé à beaucoup de demandes car il tient beaucoup à elle, comme je le disais plus haut en espérant que ça améliorerait les choses, mais au final quand il voit le résultat il lui semble que ça n'a servi à rien...

@bouquetfleuri : je dois être fatiguée, ou trop de mes neurones doivent être sur "off", mais je n'ai rien suivi (ou presque) à ton message...

gcd68
On ne sait pas à quoi est dû le retard initial ni pourquoi ce qui était convenu n'a pas été respecté. Que s'est-il passé avant entre eux ?

Je vais essayer de retranscrire le plus fidèlement possible ce que j'ai compris de l'histoire. Il peut y avoir des inexactitudes car B ne m'a pas donné 36 détails, juste le gros de l'histoire.

La veille au soir, A dit à B : "Oui tu peux voir LuLutine demain après-midi entre telle heure et telle heure, de toute façon j'ai des trucs à faire, je serai occupée, vous pouvez
vous voir sans moi, on se retrouve après."
B me contacte et on se met d'accord. Le lendemain, tout allait bien. En fait, jusqu'à 30 minutes environ avant que B ne parte pour me retrouver, tout allait bien. Puis A a commencé à ne pas se sentir bien par rapport à notre rencontre. B a essayé de la rassurer, a discuté avec elle, lui a fait des câlins etc. Rien à faire, elle ne voulait pas que B parte seul me retrouver, elle a insisté pour venir, elle l'a suivi, et comme de toute façon il lui avait dit où il me retrouvait, il ne pouvait pas la semer.
C'est le comportement de A, les discussions que B a essayé d'avoir avec elle, qui lui ont fait prendre du retard. Avant d'arriver, B m'appelle au téléphone, il m'explique que A ne voulait pas le laisser partir, etc. mais je ne comprends pas qu'en fait, elle est toujours avec lui. Je pensais qu'au final elle l'avait laissé tranquille quand même....mais non.
D'où mon étonnement en les voyant arriver tous les deux. Commentaire de B à son arrivée : "Elle n'a pas voulu me lâcher"...

gcd68
Ensuite, elle t'a laissé dans l'incertitude, mais c'est peut être parce qu'ils ont un problème à résoudre et que tu aurais parasiter leur discussion ?

M'envoyer un sms pour me dire "C'est bon, je l'ai retrouvé, il est avec moi", ça aurait parasité leur discussion ???
Lui-même voulait m'appeler tranquillement et pendant une heure elle ne l'a pas lâché, elle voulait absolument être juste à côté de lui pendant qu'il m'appelle...quel besoin avait-elle de cela ?

De plus, se tenir au courant c'est ce qu'on avait convenu entre nous (elle et moi). Si c'était moi qui étais tombée sur lui, je lui aurais envoyé un message (à elle).

Elle ne s'était d'ailleurs pas privée de m'appeler deux fois, avant de le retrouver, pour savoir si je l'avais retrouvé. Et ensuite, alors qu'il lui avait dit explicitement vouloir m'appeler tranquillement, et qu'il allait revenir après, elle m'a appelée cinq fois et laissé trois sms. Elle a aussi appelé au moins un ami de B qui m'a dit que A angoissait à mort....tout ça alors que B lui avait dit explicitement qu'il s'isolait notamment pour m'appeler et qu'il reviendrait peut-être plusieurs heures après (cette fois-là, il avait prévenu, pas comme lorsqu'on l'a cherché, je ne vois donc pas l'utilité des 5 coups de fils, sans compter le message sur mon répondeur et les sms où elle demande s'il est avec moi et s'il rentrera manger car elle a fait à manger - ce qui était faux, elle n'avait rien préparé, m'a dit B que j'ai heureusement pu voir le lendemain...).

Non, je ne trouve pas légitime - ou en tout cas, pas très délicat - de m'avoir laissée dans l'incertitude, surtout qu'elle ne l'aurait pas toléré de ma part.

gcd68
Je crois Lulutine que tu ne dois pas tirer de conclusion hâtive. Ce n'est peut être pas toi la source du problème

Oh mais je ne tire aucune conclusion en ce sens, bien au contraire. Pour être honnête je suis persuadée de ne pas être la source du problème !

Infiny
A est trop amoureuse de B sans doute pour qu'elle soit poly.

Je ne crois pas qu'il existe un tel phénomène : au-delà d'un certain "seuil" d'amour (et puis lequel ? et surtout comment le mesurer ??), on ne pourrait plus être poly ? Ca veut dire que les poly n'aiment "pas autant", "pas vraiment" ? Attention, on tombe dans les grosses idées reçues là j'en ai peur...

Je rejoins donc MetaZet dans la réponse qu'il t'a faite.

Cela précisé, je commence en effet non seulement à me dire que A n'est pas poly (ça je le pensais déjà), mais surtout à me dire qu'elle n'évoluera probablement jamais
vers cela...ce qui me semble être le coeur du problème.

Infiny
Je comprends cette personne

Certes, tu comprends le ressenti de A...ai-je précisé qu'elle fréquente et a toujours fréquenté (même lorsqu'elle avait des relations supposés exclusives) plusieurs personnes à la fois ?

Autant je comprends qu'un non-poly réellement exclusif (qui ne fréquente qu'une personne) dise ne pas pouvoir accepter une relation poly (ou avoir du mal).

Autant, je ne comprends pas que A, qui a de nombreuses fréquentations, et se dit poly - mais dit avoir besoin de certaines conditions, d'être rassurée etc. - ait le genre de comportement qu'elle a eu.

J'ai d'ailleurs tendance à penser que même une personne exclusive nous aurait laissés passer un peu de temps ensemble B et moi, quitte à l'appeler pour qu'il revienne plus tôt, faire la tête, demander à B une compensation...etc. Mais là, ça dépasse vraiment tout ce que je pouvais imaginer.

demeter
Un sentiment d'injustice et de ne pas être respectée ?

Oui, je ressens (notamment) ça.
Pour le reste de ce que tu dis, ça ne me parle pas du tout, je pense que c'est complètement à côté de ce que je ressens.

En fait, tant que B était satisfait de la situation, ça me convenait très bien (même si j'aurais aimé le voir plus souvent, c'est lui qui n'en avais pas envie, très bien).
Mais là, c'est un tiers qui s'immisce dans notre relation, et je ne trouve pas ça normal. Ca me blesse d'autant plus que B n'était pas satisfait de cette situation. En fait, c'est ça qui m'a le plus atteinte...

#
Profil

julia

le mercredi 28 août 2013 à 01h16

je suis fatiguée et je n'ai pas envie de te répondre métazet. Je me rend compte en relisant Lulutine, c'est qu'elle suppute les règles qu'ils ont établit et que moi j'ai comprit qu'elle était de faite.

Et comme je ne sais pas quel arrangement, A et B avaient de base avant le rdv avec Lulutine. Ce raisonnement tombe à l'eau.
Allez bonne nuit ...

Je suis pas faite pour intervenir sur les forum... je vous laisse le faire.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

LuLutine

le mercredi 28 août 2013 à 01h35

Coucou julia,

Même si (à mon avis) tu t'es trompée de personnes, je trouvais ton intervention très gentille, elle partait d'une bonne intention, c'est le principal et je t'en remercie vraiment.

En ce qui concerne les messages de MetaZet, c'est vrai qu'ils sont fatigants parfois ;) (Non MetaZet, pas taper ! Nooon ! pas taper !!! :P )

#
Profil

Infiny

le mercredi 28 août 2013 à 05h03

@Lulutine :

Pour ma part elle est trop attachée à lui. C'est unefille possessive, comme pas mal le sont de son origine.
Mon ex était comme ça. Très gentille, très attachée et très possessive.
Elle dit qu'elle voyait d'autres personnes mais peut être que ce n'était qu'une couverture pour dire : "ne t'inquiète pas pour moi, j'ai aussi d'autres connaissances".
B ne connaissait pas ses autres relations, je pense.
Je te le rappelle, quand tu es exclusif, c'est une exploit de supporter ce genre de chose.

ET par rapport à ta phrase :
Quand on est poly, on aime pas vraiment ... C'est le ressentit que les exclus peuvent ressentir, un peu comme moi parfois.
tu n'as pas plusieurs coeur, juste un coeur partagé => sentiment partagé pas total.
Et parfois on le ressent bien.

#
Profil

Plusssdamour

le mercredi 28 août 2013 à 11h09

@ Metazet
Trop amoureuse, ou mal amoureuse ? Parce que là, ce que tu dis me chiffonne un peu : on dirait que pour être poly, il ne faut pas trop aimer. Or, de mon point de vue, c'est exactement le contraire : il n'y a pas plus bel amour que l'amour qui va jusqu'à la compersion, jusqu'à l'amour de l'indépendance et de la liberté de l'autre...

Je plussoie ...
(+) :-) <3

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Infiny

le mercredi 28 août 2013 à 12h09

Je pense que vous ne percevez pas ce que je veux vous dire.
Quand on ext exclusif ou possessif ou les 2 ...
Voire que la personne aime une autre personne que vous c'est un peu comme si on se sent délaissée.
Ou on pense ne pas lui convenir.

"Ha, il/elle va voir untel ... et moi dans l'histoire ?"
On a l'impression que on est oublié et qu'on ne sert qu'à faire bouche trous.

Quand on aime une personne on l'aime pour ce qu'elle est car elle est unique.

Et dans le cas de "A", je pense c*que c'est ce qu'elle ressent.
Elle ne supporte pas le polyamour. C'est unefemme qui veut qu'on l'aime mais qui ne veux pas que l'autre aime d'autres personnes qu'elle.

Alors certes, vous pouvez me dire ce que vous souhaitez ... mais vos belles paroles ne changent en rien au ressenti des personnes "exclusives" par rapport à cette praitque.
Vous appelez ça le polyamour et certains peuvent appeler ça :
"Etre un sexfriend lambda dans une liste de 5/10 ..."

J'ai une amoureuse qui est poly et croyez moi c'est un exploit surhimain d'etr vec uen personne qui est poly sans péter un cable ...

#
Profil

Len

le mercredi 28 août 2013 à 12h46

Infiny >>

Je comprends bien ce que tu veux dire, j'ai aussi ressenti ce délaissement, cet abandon.

Et je comprends mieux aujourd'hui le pourquoi.

Derrière ça il faut rechercher la cause, pourquoi je me sens abandonné par l'être que j'aime.

Il y'a derrière ça par exemple un manque de confiance en soi, manque de motivation, il n'y à pas la flamme.

Pourquoi des gens se désunissent si vite parfois, et parfois même sans s'en rendre compte, parfois même des gens se retrouvent ensemble alors qu'il n'avait rien à faire ensemble ?

Vivre l'amour, ça se prépare, ça s'apprend, on continue, savoir qui on est, qu'est ce qu'on veut, quels sont nos désirs profonds, et un jour après avoir été très au clair avec tout cela on peut se retrouver avec une personne qui partage quelques-uns de ces désirs, on se trouve beau mutuellement, on s'aime.

Le point commun de ces personnes ? Ils savent qui ils sont, ce qu'ils veulent et savent que dans le fond on ne sait jamais rien et que la vie est un éternel apprentissage pour avancer.

On se trouve en amour quand on est au le plus au clair possible avec soi-même, si ce n'est pas le cas et bien on survie et on est à la recherche d'affection, on cherche à se rassurer, à chercher chez un/une autre ce qui nous manque cruellement: la force de progresser, d'avancer, de se mettre en danger, rester sur le file sans sombrer.

On cherche une sorte de bouée de sauvetage, alors que c'est nous même qui savons le mieux comment nous sauver (ça, on se dit que non et inconsciemment on le sait).

L'amour tel qu'il devrait se vivre doit être incroyablement énergisant, vitalisant, nous faire déplacer des montagnes autour de nous, bref nous faire devenir encore plus nous même !

Après je me demande si y'à des états intermédiaires, peut-on dire dans ce cas si c'est une bonne chose à vivre quand même ?

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion