Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Réfléxion Monogame ou Polygame

#
Profil

Anarchamory

le jeudi 02 mai 2013 à 00h53

T'as pas compris Siesta, pour bien ressentir le véritable Amour avec un grand A, il faut arrêter de se moquer, suspendre son jugement, et accueillir humblement la Vérité avec ferveur, abnégation, dans la Foi et la Repentance... Nous devons nous réjouir que Len, cet esprit supérieur qui a tout compris à la vie, daigne dans sa grande bonté s'adresser à nous, vils pervers et misérables pécheurs, pour nous ouvrir les yeux ! ;)

Et moi qui ai toujours cru que c'était dans les partouzes qu'on trouvait l'Amour avec un grand tas ! :D

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 02 mai 2013 à 01h15

Moi me moquer ? Jamais de la vie... :-)

Bon, c'est bien sûr pas les convictions monogames qui sont risibles : les gens font ce qu'ils veulent dans leur intimité, ça me regarde pas (hihi, je suis très content de pouvoir la servir à l'envers, celle-là...).

C'est l'idée qu'un principe est tellement bon par lui-même qu'il suffirait de l'exposer plusieurs fois pour que les gens soient convaincus.
L'Hâmour.
La Foi.
Le Grand Soir.
Le Polyamour (ha ben hé, je sers tout le monde pareil)
L'Origine Naturelle des Comportements Humains.
La Santé.
Avec la majuscule qui ajoute toujours vachement de poids aux arguments.

Bon, allez, je vais aller causer cuisson de steaks chez les végétaliens, comme proposé par Janis, pis juste après je vais aller distribuer des t-shirts "Fourrure = Mort" à une amicale de chasseurs.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

LuLutine

le jeudi 02 mai 2013 à 01h57

Les trolls, en fait c'est bien, ça permet de se détendre !

Merci les gars, j'ai bien ri ! :D

#
Profil

Len

le jeudi 02 mai 2013 à 13h24

*

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Apsophos

le jeudi 02 mai 2013 à 13h50

Wow, j'ai raté un troll ?!

#
Profil

LuLutine

le jeudi 02 mai 2013 à 14h25

Apsophos
Wow, j'ai raté un troll ? !

Mais non, regarde bien, juste au-dessus de ta tête ;)

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 02 mai 2013 à 14h26

Len


Qu'est-ce que l'Amour ? D'où il vient ? Depuis quand ça existe ?

(...)

Je vous laisse répondre si ça vous tente de partager votre savoir, conception, expérience, ressenti à ce sujet, autrement je partagerai moi aussi ce que j'en sais :-)

Ben "depuis quand ça existe", là, j'ai un bout de réponse.
Le couple amoureux et le mariage amoureux, ça se généralise après la deuxième guerre mondiale. Avant, on se retrouvait pas ensemble tellement par amour, mais parce que les classes sociales ne te laissaient pas le choix (c'est encore partiellement vrai, ceci dit : une fois définies les groupes sociaux contemporains, on s'aperçoit que les gens n'en sortent pas beaucoup).

Bref, mariages arrangés, mariages de raison, mariages pratiques.

Len
Je ne vous en veux pas du tout, je pense que c'est normal de réagir ainsi quand on apprend de telles informations, moi-même j'ai été étonné et le suis encore par ce que j'apprends au fil du temps, ça va passer ! ;)

Ha ? j'ai appris quoi, en fait ?

Pourquoi tu partirais pas du principe que nous avons des expériences et des connaissances largement aussi valides que les tiennes, et que dans cette communauté on réfléchit déjà pas mal ?
Remontes les archives. Page Une. Deux. Trois. Encore. Encore. Oh, tiens, ça continue, plein plein de pages de réflexions, témoignages. Encore. Oui. Plusieurs années. Oui. Beaucoup de posts sur le sujet, quand même, pour des gens qui réfléchissent pas, non ?
Tu penses pas qu'on a quelques chances de s'être posés les mêmes questions que les tiennes, et que t'es clairement pas le premier à nous dire qu'il SAIT ce qui est bon ?

Si t'aimes "apprendre" des trucs, documente-toi et essaie de tenir compte de parcours qui ne sont pas des pis allers mais bien des choix assumés et revendiqués.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

LuLutine

le jeudi 02 mai 2013 à 18h16

Siesta, j'admire ta patience..... :)

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 02 mai 2013 à 19h12

Ah ? Ca me rassure qu'on puisse y voir de la patience, je craignais que l'agacement soit trop sensible...

#

Remise en contexte (invité)

le jeudi 02 mai 2013 à 23h26

/discussion/-qx-/Situation-epouvatable-A-l-aide/pa...

Len est déjà passé sur le forum.

#
Profil

LuLutine

le jeudi 02 mai 2013 à 23h46

Siestacorta
Ah ? Ca me rassure qu'on puisse y voir de la patience, je craignais que l'agacement soit trop sensible...

Ben faut être patient pour prendre la peine d'écrire tout ce que tu écris....enfin je trouve.

#
Profil

Cendre

le jeudi 02 mai 2013 à 23h51

Tient mon troll, regarde les bonnes croquettes cuisinées par maman !
Sans rire, d'une j'adore vous voir déconner un peu, de deux, huiler son argumentation, celle qu'on va devoir ressortir souvent de toute manière, c'est pas forcément du temps perdu, alors j'y ajoute ma touche personnelle :

J'ai vraiment tiqué sur ceux là :

Len
*Message 1 envoyé :

Il y a des chances que notre relation soit de courte durée. Si je ne suis pas satisfait, je vais aller voir ailleurs.

*Message 2 :

Je veux du plaisir et du plaisir rapide.

En effet, ce sont les messages standards envoyés par les adultères, cette soupape de sécurité gérée par la norme sociale : j'y arrive pas avec mon couple, alors je ferme les yeux un moment, et je prends, là, juste pour quelques passades, un plaisir facile, et après, je retourne au calvaire.

Si j'avais été dans cette optique là, comme je l'ai déjà été quand j'ai trompé un précédent partenaire, je ne me serais jamais posée autant de questions, et je ne serais pas arrivée sur ce forum.
Non, quand je me suis découverte polyamoureuse, je ne cherchais pas 10 minutes de plaisir.
Et non, ma relation avec mon compagnon n'a jamais été envisagée de courte durée, et remettre en cause le fait que je voulais vieillir à ses côté simplement parce que j'étais tombée en coup de foudre, c'est justement ça qui me foutait en boule.

J'ai vécu mon coup de foudre.
Je souhaite toujours vieillir auprès de mon compagnon.
J'ai eu de la chance, il souhaite toujours vieillir auprès de moi (chance ou bien plus exactement, il me correspond, y compris dans ces aspects là de moi que je ne connaissais pas moi même avant de l'avoir expérimenté)
Je suis infiniment satisfaite de ma position actuelle, même si je suis persuadée qu'elle peut s'améliorer et inclure plus de joie et d'amour encore.
Après ce que l'on a vécu, je suis rassurée par l'idée que seule une raison interne, des évolutions divergentes, pourraient nous séparer, mais certainement pas un accident de la vie.
J'ai découvert que les amours n'étaient jamais interchangeables, que tous sont uniques, qu'ils peuvent même parfois se nourrir des mêmes sensations agréables, quand la joie de vivre se diffuse d'une relation à une autre.
Et cultiver cela, oui, ça va prendre du temps, de la réflexion, et du travail sur soi. Mais je suis sur le bon chemin, je le sens.

Ça, c'est contre les lieux communs.

Mais ce qui m'a le plus fait réfléchir, c'est ça :

Len
Qu'on le veuille ou non nous recherchons la sécurité, le plus de sécurité possible, c'est gratifiant.

Bah oui mais non.
Moi aussi, c'est ce que je croyais, que je cherchais la sécurité. Un cadre rassurant, structurant, pour pouvoir se protéger, soi et sa petite famille, du monde extérieur si méchant, s'instaurer en autarcie.
Je pense même que c'est exactement la raison pour laquelle je me suis mariée, pour laquelle, je suis en train de faire ma carrière comme assimilée fonctionnaire.
Ok
Mais point trop n'en faut.
A trop vouloir protéger, on empêche le système immunitaire de se développer. On récupère des gamins peureux, pleurnicheurs, qui savent pas prendre une initiative parce qu'ils ont toujours peur de tomber.

Je ne doute pas qu'un environnement stressant soi une catastrophe pour le développement personnel. Ma propre réflexion a été complètement annihilée par des conditions de travail déplorables.
Mais on ne peut pas aller perpétuellement vers plus de sécurité. Car on y meurs.
J'ai entrevu la cage dorée que j'étais en train de me construire, par amour. Et je l'ai refusée en bloc. Si je vais bien, c'est pour pouvoir prendre des risques, pour faire des expériences, accepter de prendre des gamelles et apprendre d'elles plutôt que de rester, comme j'ai si longtemps su le faire, sur le bord de la piscine à regarder les autres batifoler dans une eau qui me faisait peur.
Alors oui, j'ai sauté.
Dans le grand bain, directement, et sans aucune autre bouée que l'assurance de mon amour pour mon compagnon (bon, là, je triche, c'est une sacrée bouée quand même)
J'ai pris la tasse, j'ai paniqué une fois ou deux, j'ai eu froid, je me suis essoufflée.
Et puis, j'ai trouvé, ici, un groupe de personnes compatissantes, qui m'ont montré qu'on est pas toujours obligé de s'agiter dans tous les sens quand on est dans l'eau, qu'on peut aussi faire la planche et se laisser porter.

Et puis, quand je saurais flotter sans effort, quand je serais sure que mon compagnon pourra me regarder faire, alors j'irais plus loin. J'irais plonger. En apnée, puis en bouteille. Toujours plus profond. Il y a un monde à découvrir, un monde de sensibilités, de sensualité, de sexualité aussi, à explorer. Et je ne serais pas forcément la plus rapide dans cette exploration, parce que j'ai des projets de carrière, de maisons, de famille, qui vont, je le sais, générer du stress au quotidien, qui vont potentiellement figer mes capacités de réflexion. Mais plus jamais je ne perdrais ça de vue.

I want to be a hunter again

Quel est mon but dans ma vie, moi, la gamine solitaire toujours dans la lune et à coté de ses pompes ?
Le lien qui me relie à ceux que j'aime.

PS : désolée pour le pavé... Faut croire que j'avais besoin d'écrire...

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 03 mai 2013 à 00h36

Remise en contexte
/discussion/-qx-/Situation-epouvatable-A-l-aide/pa...

Len est déjà passé sur le forum.

Ah oui, effectivement, le contexte explique beaucoup la force de la conviction "j'ai trouvé la Voie".

Bon, alors je la refais un poil moins crispé : Len, que tu croies à un type particulier d'engagement et que cette conviction t'aie soutenu pour passer certaines étapes sentimentales, tant mieux, vraiment.
Mais ça se transpose pas à nos expériences à nous, à nos ressentis ni à nos attentes.

Comme tu as pu le constater, nous croyons autant en nos idées que toi aux tiennes.
Comme tu pourras aussi le constater dans d'autres fils de discussion, nous mettons pourtant pas mal de limites à notre éventuel prosélytisme. On encourage les gens qui tentent le polyamour, mais personne ne le présentera comme une solution, et on ne dira à personne : "ton problème dans la vie c'est d'être monogame plutôt que poly".

Si on nous parle de difficultés de la vie amoureuse, on touchera aux questions de la possessivité, de l'insécurité, du laisser-faire, de l'empathie, du manque de communication, parce que ce sont des sujets auxquels nous devons nous colleter plus qu'à notre tour pour vivre les vies que nous avons choisies.
Mais pour le polyamour, on sait très bien que tout le monde ne ressent pas comme nous, n'a pas les mêmes attentes... Et c'est pas grave, par le biais de nos discussions, nous souhaitons plutôt nous comprendre nous-même et être compris que convertir.

Donc bon, si tu pouvais éviter d'essayer de nous convertir à la monogamie, ce serait assez.. poli de ta part.

Mais tu es venu en nous donnant un lien. Avec des arguments. Qui me font pas, mais alors pas du tout l'effet qu'ils te font, et pourtant, crois-moi, je suis un garçon réfléchi et occasionnellement sensible...
Donc ?
Ben en échange de tes références, je te propose
- La déliaison amoureuse, de Serge Chaumier, dont tu peux avoir quelques aperçus en version "grand public". et aussi là
- le guide des amours plurielles, de Françoise Simpère, dont tu peux te faire une idée par là
- Salope éthique, de Dossie Easton et Janet Hardy, et si t'es assez finaud pour pas juger un livre sur sa couverture, tu peux regarder là.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Apsophos

le vendredi 03 mai 2013 à 01h10

Siestacorta
Mais pour le polyamour, on sait très bien que tout le monde ne ressent pas comme nous, n'a pas les mêmes attentes... Et c'est pas grave, par le biais de nos discussions, nous souhaitons plutôt nous comprendre nous-même et être compris que convertir.

Donc bon, si tu pouvais éviter d'essayer de nous convertir à la monogamie, ce serait assez.. poli de ta part.

C'est vrai, nous sommes des dégénérés et fiers de l'être. Nous ne pouvons pas être convertis, seulement exécutés ou regroupés dans des camps.

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 03 mai 2013 à 01h13

Ou stérilisés, au moins ?

#
Profil

demeter

le vendredi 03 mai 2013 à 02h14

Len, ce que tu dis ne me choque pas plus que ça. C’est une réponse comme une autre à une souffrance. Réponse qui n’est guère révolutionnaire ni marginale, pas de quoi se fâcher ni s’en offusquer et personne ici ne te reproche ni ne t’a reproché de la penser ainsi. Du reste, si tu prends le temps de venir l’écrire c’est que cela n’a pas été tout seul et c’est bien souvent le désir de partager une réflexion sur l’amour qui réunit les gens ici, plus que la similarité de leur mode de vie. La quiétude et le calme ne donnent que des pages blanches, alors que la souffrance engendre des symboles (Ce qui ne veut pas dire que chaque souffrance engendre un chef d’œuvre, faut pas pousser non plus). Ton témoignage est de ce que tu as écrit ici le résultat de ce que tu as vécu, une façon de te re-présenter en intégrant ce que tu as retenu de ton expérience. C’est du moins comme cela que je le vois.

Ce qui m’interpelle en revanche, et qui provoque cette levée de bouclier, c’est pourquoi le dire (sans se soucier d’en discuter vraiment) ici, dans ce contexte là que tu connais un peu et où je suis sûr que tu as pris le temps de t’attarder (un peu au moins) puisque tu avais pris la peine d’y venir poster un message. Dans un contexte qui va t’obliger à te gratter là où tu as mal ? C’est comme une volonté de venir te frotter à nouveau en un lieu dans lequel s’exprime ce qui t’a fait mal. Quel besoin de chercher à convaincre un groupe social dans lequel tu sais que tes convictions qui te semblent aujourd’hui une évidence vont être instantanément remises en question ? Chercher à t’en convaincre véritablement toi-même ? Rejouer un épisode de ta vie qui te laisse sur ta faim ? Les gens ici joueraient-ils le rôle de cette personne disparue qui te permettrait de rejouer le tien (le rôle de celui qui souffre d’un partenaire que tu n’as pas réussi à « convaincre » de conduire votre couple à l’idéal que tu décris), celui qui t’a conduit à ce chemin que tu juges être aujourd’hui une impasse ? Je n’invente rien c’est bien ce que tu défends là, un couple qui serait la source et le lieu de réalisation de tout cet amour ? C’est bien de convaincre ou de chercher une personne convaincue qui fait l’objet de ta recherche ? Crois tu que si tu avais été plus convaincant ou ta partenaire plus convaincue, tu n’aurais pas eu à vivre ce que tu as vécu ?

Si ton récit te semblait si naturel il me semble qu’il aurait été préférable d’aller le porter dans un groupe où tu trouverais plus facilement un consensus, sans avoir à ne convaincre personne ? Là tu parles d’amour et crée en quelques mots une mise en scène de ta foi (qu’elle soit fondée ou non, je ne crois pas que tu viennes vraiment discuter de cela puisque tu as déjà les réponses à ces questions) dont tu sais à l’avance qu’elle va te plonger ici dans l’isolement. Autant aller de ce pas vivre en ermite, ton goût du sacrifice n’y trouveras pas d’obstacle et tu pourras t’y inventer le discours et l'amour que tu veux. Petit on s'invente un "doudou", plus tard on fait des discours, le mode change, mais la symbolique reste la même. On en est tous là, avec plus ou moins conscience de la réalité. Ou bien cherches tu à rôder ton discours, pour en faire une garantie te préservant de revivre une nouvelle fois ce qui t’a fait si mal au point que tu cherches là à en faire ton identité ? Je crains que cela n’aboutisse finalement qu’à reproduire la même quête et de ce fait la même souffrance au final. Mais il parait que « l’art fait revivre les morts, comme la philosophie panse les blessures ». Pour être honnête, j’ai du mal à admirer l’art ou la pensée dans tes mots, mais leur caractère décalé dans ce lieu me pose question.
Etonnant témoignage en tout cas…

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 03 mai 2013 à 10h59

demeter

pourquoi le dire (...) ici, dans ce contexte là que tu connais un peu et où je suis sûr que tu as pris le temps de t’attarder (un peu au moins) puisque tu avais pris la peine d’y venir poster un message. Dans un contexte qui va t’obliger à te gratter là où tu as mal ? C’est comme une volonté de venir te frotter à nouveau en un lieu dans lequel s’exprime ce qui t’a fait mal. Quel besoin de chercher à convaincre un groupe social dans lequel tu sais que tes convictions qui te semblent aujourd’hui une évidence vont être instantanément remises en question ? Chercher à t’en convaincre véritablement toi-même ? Rejouer un épisode de ta vie qui te laisse sur ta faim ? Les gens ici joueraient-ils le rôle de cette personne disparue qui te permettrait de rejouer le tien (le rôle de celui qui souffre d’un partenaire que tu n’as pas réussi à «  convaincre » de conduire votre couple à l’idéal que tu décris), celui qui t’a conduit à ce chemin que tu juges être aujourd’hui une impasse ?

Rhoooo que c'est bien intuité, ça, merde, j'aurais voulu pas le rater.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Apsophos

le vendredi 03 mai 2013 à 13h06

Siestacorta
Ou stérilisés, au moins ?

Ah oui c'est vrai qu'on est plus susceptibles de procréer que les pédés... À défaut de stérilisation, on peut nous enlever nos enfants pour les éduquer correctement. (hum, bon, ça ce serait à faire avec TOUS les enfants, donc ça ne serait pas plus mal)

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 03 mai 2013 à 13h09

Tu peux pas m'enlever la mienne, je lui apprend à lire sur "la société du spectacle".

#
Profil

LuLutine

le vendredi 03 mai 2013 à 16h19

Siestacorta
Tu peux pas m'enlever la mienne, je lui apprend à lire sur "la société du spectacle".

(+)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion