Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Situation épouvatable! A l'aide!

#
Profil

Len

le samedi 02 juillet 2011 à 19h22

*

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

LuLutine

le samedi 02 juillet 2011 à 20h38

Len
Aujourd’hui elle veut construire (habiter avec lui, se marier, avoir des enfants…la passion est très forte)

Tu dis qu'elle veut construire et tu parles de passion...
Je ne sais pas si l'un d 'entre vous a lu Françoise Simpère, mais elle dit - et je suis d'accord avec elle - que c'est selon elle une mauvaise idée de prendre des décisions importantes sous le coup de la passion.
Il vaut mieux attendre 6 mois, voire un an.

Je pense que lorsque la passion est passée, on voit vraiment l'autre tel qu'il est, on sait mieux si on veut tout laisser tomber pour lui, ou si l'on a envie d'être un peu plus "raisonnable"...

#

clarinette (invité)

le samedi 02 juillet 2011 à 22h29

bonsoir
très touchée par ton histoire qui ressemble un peu à la mienne...
je te reco,ntacte très vite, bon courage

#

(compte clôturé)

le samedi 02 juillet 2011 à 22h41

ce que je peux te dire c'est que tu sembles ne pas avoir peur de la remise en question personnelle..en a t elle fait autant de son côté ?
est elle polyamoureuse ou simplement dans l'indécision sur un choix de vie ?
mon ressenti personnel serait sans doute de dire qu'au vu de mon expérience, rare sont les monos qui proposent une relation à 3...
sais tu jusqu'ou tu es pret à accepter ce partage ?
accepterais tu qu'elle vive auprés de lui et éventuellement donne la vie à un petit être tout en te gardant dans sa vie mais sans vivre quotidiennement avec toi ?

#
Profil

zina

le dimanche 03 juillet 2011 à 00h01

-

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

eadams

le dimanche 03 juillet 2011 à 02h48

Salut Len,

Ce que vous vivez Blanche et toi est très difficile, peut-être pour Sam mais pas de la même façon forcément. Notre culture présente un message bien construit et logique en fin de compte sur la relation amoureuse. En fait force est de constater que tout ceci n'est que construction, artifice qui servent à ordonner notre réalité, à organiser nos vies. Dans un sens c'est plus simple. Malheureusement il n'y a rien de logique dans tout cela, et la relation amoureuse, amicale, de copinage, l'amour, etc... ne sont que des catégories construites dont la définition reste vague assez pour créer ce genre de dilemme et de douleur dans lequel vous vous trouvez avec Blanche. J'imagine que vous êtes autant des amis, que des amants, que des maris et femmes, que des copains, que des être humains... C'est difficile de perdre certaines de ces choses là. Tous ces moments passés ensemble, ces activités, peut être ces passions communes, le sexe aussi...

J'ai perdu ma meilleure amie, mon amante, mon meilleur pote, elle était tout cela, notre relation était tout cela. Nous nous sommes connus il y a plus de dix ans maintenant. J'avais 23 ans, elle en avait 43. Sa vie maritale était devenue morne. Elle n'attendait plus rien. Je n'avais rien commencé, je ne croyais déjà plus en rien. Et de rien, nous en avons fait beaucoup, une complicité comme je pense que l'on en connaît peu dans sa vie, et pour beaucoup peut-être jamais. Le sport, les voyages, les restos, le sexe, les délires, les sciences, la littérature, la littérature, nous partagions beaucoup de choses. Nous nous ressemblions pas vraiment, mais nous avions les mêmes valeurs sans le savoir, sans se le dire. Et puis un jour neuf ans après, j'ai tout trahi, d'un coup, du jour au lendemain, en un soir. J'ai eu une relation avec une autre femme. Je n'ai rien caché, elle m'a demandé, je lui ai dis. Tout s'est enchainé comme si j'étais un pantin. D'engagement en engagement, l'autre femme avait pris autant de place, voire sa place. Nous avons vécu comme cela pendant un an. Nous avons eu encore de bons et beaux moments malgré cette situation. Cela me donnait espoir que notre relation, notre amour peut-être, serait supérieur à tout cela. Mais un beau jour, elle n'en pu plus et me dit qu'elle arrêtait de me voir. Cela fait plus d'un an. Nous nous donnons de temps en temps des nouvelles par mail. Notre relation forte transparaît encore au travers de ces échanges épistolaires. Je n'ai jamais autant souffert de ma vie ( et pourtant elle n'a pas été des plus simples), je regrette mais comment en aurait il pu être autrement? L'autre femme est une personne à part entière, importante pour moi, j'ai de fort sentiments pour elle aussi et notre relation s'est renforcée, s'est nourrie avec le temps et le partage. Cependant cette dernière a un gout amer à jamais du fait qu'elle a supplanté cette si belle relation. Ainsi je ne parviens plus à vivre, y compris cette nouvelle relation.

Je ne pense pas que qui que ce soit puisse vous êtes de grand conseil. J'espère juste que mon histoire pourra vous donner des éléments de ressentis de réflexion. Je vous dis juste peut-être de faire attention que personne n'est passif dans une telle situation et la façon dont vous allez vous positionner Len aura une incidence sur la relation de Sam et Blanche et ainsi de suite, c'est comme ça que les choses semblent se construire et qu'elles échappent à tout le monde. Blanche aurait du anticiper l'horreur du choix cornélien dans lequel elle allait se trouver. Elle n'a pas pu le faire peut être parce qu'elle passe un moment de sa vie dans lequel elle est hors réalité (peut-être était elle dans des questionnements existentiels, de remise en question, d'instabilité). Peut-être que vous devez, que ces amies, amis le doivent, rapidement faire principe de réalité pour elle. Exprimez-lui les différentes possibilités, organisation de vie qui vont s'offrir à vous, à elle, à votre enfant, à Sam. Il me semble qu'elle doit entendre de vous qu'elle va vous perdre, c'est une forte probabilité. Elle doit s'y attendre. Est elle prête à vivre dans le passé... Peut-être que pour moi si certains avaient fait épreuve de réalité, si rapidement on m'avait imposé de faire un choix cela m'aurait aidé. A noter que l'autre femme (qui correspondrait à Sam par analogie dans ce cas), je travaille avec elle. Ce qui rendait et qui rend toujours l'arrêt de la relation plutôt difficile. Et maintenant, j'erre à jamais...

#
Profil

Len

le lundi 04 juillet 2011 à 23h22

*

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion