Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

"A polyamorist view of monogamy"

Monogamie
#

(compte clôturé)

le samedi 19 mars 2016 à 13h13

Un article qui m'a semblé intéressant (mais en anglais...).
together.guide/a-polyamorist-view-of-monogamy/
"La monogamie est plus évoluée que le polyamour, parce que la monogamie est moins naturelle que le polyamour."
"La monogamie devrait être réservée aux experts."
Bonne lecture

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

FloWolF

le samedi 19 mars 2016 à 14h22

Hello Qi-do :)

Ma logique a vraiment du mal avec la nécessité, et même la simple possibilité de classer l'une ou l'autre comme "naturelle" ou "non-naturelle".
Ceci ramène en fait à la définition de "nature", qui diffère entre les disciplines (philosophie, sciences naturelles, sciences sociales, ethologie, ...) et entre membres d'une même discipline.

Et la définition de nature donnée par l'auteur étant fondamentalement personnelle à celui-ci, non vraiment ça touche pas mes neurones là.

Traduction en vrac de sa définition

Traduction en speed du blog
Naturel, comme il s'agit du mot que j'utilise ici, est ce qui arrive "de son propre gré".
Notre nature humaine est ce qui a lieu quand nous sommes connectés avec notre bien-être inhérent, libéré de nos comportements habituels, blessures émotionnelles, croyances limitantes, conditionnements sociaux et des oppressions.
Évidemment, aucun d'entre nous ne vivent à 100% selon notre nature, mais au plus on perçoit l'existence de celle-ci, au plus il est aisé de s'en rapprocher.

N'étant pas nécessairement en désaccord avec le fait que quelques unes des notions sont ce qui s'appliquent comme mon propre bien-être, je me garderais bien de les généraliser comme l'idée de nature.

Ouvert à entendre d'autres lectures ou traductions, dès fois qu'un truc m'échappe.

Et ce que je pense concerne l'article, pas toi hein Qi-Do ;)
J'invalide pas qu'on puisse avoir la vision positive décrite, juste la généralisation de cette définition à l'état de nature est invalide de mon point de vue.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

Evavita

le samedi 19 mars 2016 à 14h39

+1 FloWolf

#

Weel3HuhanEw (invité)

le samedi 19 mars 2016 à 17h55

https://infokiosques.net/lire.php?id_article=838

(Non, bonheur, la politique ce n'est pas sale)

#

(compte clôturé)

le samedi 19 mars 2016 à 18h41

Pas de souci, FloWolf - j'arrive à faire la différence!
Je rejoins toutes tes réticences au concept de "nature", dont il serait à mon sens très salutaire que nous nous en débarrassions. Et je me réjouis de lire le texte d'"Infokiosque" (ce site est une mine formidable!).
Si j'ai partagé cet article ici, c'est justement parce que le point de vue qu'il défend, et les résistances qu'il suscite, est susceptible de nourrir la réflexion collective qui se développe dans ce forum...

#
Profil

gdf

le lundi 21 mars 2016 à 09h52

Je ne crois pas que l'auteur essaie de défendre une idée universelle de Nature avec une majuscule. Il essaie plutôt d'expliquer son idée une monogamie plus "avancée" par rapport à quelque chose qu'il définit dans le contexte local de son article, et il choisit le mot de nature parce qu'il lui semble relativement proche.
Au lieu de dire "moins naturel", il aurais pu dire " plus civilisé" ou "plus progressiste", qui ne veut rien dire non plus universellement, mais il faut bien mettre des noms sur les idées.

Si on met de côté le débat sur le mot lui même, je suis assez d'accord avec l'idée de base. Si la monogamie était si évidente pour l'humanité, on la trouverait abondamment dans toutes les cultures, et l'église n'aurait pas eu besoin de tant d'énergie pour l'imposer (sans beaucoup de succès).
Par contre, je ne suis pas d'accord sur l'opposition simple polyamour / monogamie. Ce ne sont pas les seules alternatives. L'adultère ou la polygynie telle qu'elle se pratique dans de nombreuses cultures (femmes objets) ne sont ni de la monogamie ni du polyamour.
Le polyamour, ça suppose la transparence, et de l'égalité / réciprocité. Si on considère qu'un des critères de civilisation est l'égalité, en particulier entre hommes et femmes, le polyamour est bien, à mon avis, la forme la plus avancée de relations.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion