Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Seconde relation ou maîtresse?

Monogamie
#

(compte clôturé)

le dimanche 01 mai 2016 à 20h52

Bonsoir à tous,

Je reviens du tchat où j'ai déjà trouvé un peu d'aide voilà ma situation :

J'ai 27 ans et depuis quelques temps je lis beaucoup d'articles féministes sur la sexualité féminine, le polyamour. Je crois que je me reconnais polyamoureuse bien que n'ayant jamais été dans cette situation et je fais aussi la différence entre cette posture libertaire et le "libertinage".

Il se trouve que je suis célibataire depuis plus d'un an après une relation monogamique fusionnelle de près de deux ans depuis septembre je prends des cours de chant lyrique dans un conservatoire ou je suis élève en piano depuis plusieurs années. J'ai tout de suite trouvé quelque chose à mon prof de chant bien qu'il soit plus âgé que moi, la quarantaine bien avancée. Un jour vers novembre je reçois un texto de mon prof qui me complimente sur ma voix (et je pense que c'était sincère). En cours je le taquine pas mal, je me moque de ses goûts un peu cul-cul la praline des fois. Bref un petit jeu s'installe et depuis plus d'un mois le jeu a commencé à dériver vers nos vies sentimentales, sexuelles... le tout par textos...

Il m'a avoué qu'il vivait avec une chanteuse mais que leur relation était compliquée, plusieurs ruptures etc et que de du coup il était un peu au jour le jour. Je lui ai écrit une lettre pour lui expliquer que je me sentais polyamoureuse et que donc je n'avais pas de problème avec une éventuelle autre relation. Je me suis trompée en orthographiant son nom et il n'a jamais reçu ma lettre et la lettre m'est revenu. Pendant ce temps là, il était parti à l'étranger et juste avant qu'il ne parte on s'est déclaré notre désir mutuel. Seulement je crois qu'il y a un gros malentendu

Il est rentré aujourd'hui et on commencé à essayer à se caler une date pour se voir quoi mais c'est compliqué, il est bien occupé et moi aussi et on n'habite pas la même ville. Là je me suis rendu compte qu'il me proposait surtout des après midi et je lui ai dit que je ne voulais pas être son 5 à 7. Il me répond alors "mais tu sais c'est délicat je suis déjà avec quelqu'un..."
et là j'ai compris qu'en gros il me veut comme maîtresse. Sa compagne est au courant de rien j'en suis presque sure.

J'ai essayé de lui expliquer par message la différence entre polyamour et maîtresse mais il ne connait pas le concept. Par ailleurs il m'a avoué fréquenter des clubs libertins des fois. Voilà moi le sexe sans sentiments ça m'intéresse pas et je lui ai dit.

En tout cas on a prévu de se voir vendredi en marge du conservatoire pour parler de tout cela et juste parler ce qui me soulage. Je pense qu'il a des sentiments sincères pour moi mais je ne le sens pas d'être cachée, en mode pièce amovible. De mon côté, j'ai rencontré un garçon il y a deux semaines, de mon âge. Il n'y a rien mais je le trouve mignon donc il se peut que j'envisage cette relation prochainement. Ca je ne lui ai encore rien dit par contre je lui ai dit explicitement que je n'avais rien contre son autre relation

On se voit donc vendredi pour mettre les choses à plat. Je dois déjà bien comprendre ce que je veux moi pour que je sois la plus claire et la plus sincère possible. Au passage il n'est pas marié et n'a pas d'enfants. De mon côté je ne cherche pas à être en couple à tout prix ni à fonder une famille mais voilà, maitresse je n'y arriverai pas!

Il me dit aussi que s'il tombe amoureux il se croit capable de bouleverser sa vie mais justement je ne veux rien exiger de lui, à lui de voir selon son envie
Ce qui est sûr aussi c'est que si je fais l'amour avec lui je veux toute une soirée et une matinée, pas en mode calée entre deux rendez-vous! J'ai tellement d'attirance pour lui mais je préfère ne rien faire plutôt que d'être sa maitresse coincée au beau milieu de l'après-midi, je me sentirai humiliée je crois.

Voilà, rien ne bien grave en fait mais je sais que beaucoup de gens confondent soit disant "liberté sexuelle" avec rester monogame malgré tout donc quelque part dominer la tiers personne qui reste à la marge de la lumière, de l'officielle.

Merci pour votre lecture et vos éclairages éventuels

Jardimus

#

Diatjospur (invité)

le dimanche 01 mai 2016 à 21h35

> Sa compagne est au courant de rien j'en suis presque sure.

Je balance entre deux réactions contradictoires.

D'un côté, je m'étonne que tu n'en sois pas sûre, te que ça n'ai pas déjà été dit clairement entre vous.

De l'autre, j'ai quand-même envie de dire que sa relation avec elle ne te concerne que si vous le souhaitez tous les deux (tous les trois ?), et que le plus important c'est que toi tu aies une relation avec lui qui te convienne.

À lui ensuite, si nécessaire pour ça, de s'arranger avec sa ou ses autres relations pour y parvenir.

(J'ai certaines relations dont je sais bien se passe avec leurs tiers-amours, et d'autres pour qui j'en sais très peu. Et ça me convient plutôt bien dans chacun des cas. Ça dépend de la nature de la relation avec chacun, en fait)

#
Profil

Dolly

le lundi 02 mai 2016 à 09h34

Bonjour,

Comme dit Diatjospur, ce qui compte c'est la relation entre lui et toi, pas ce qu'il entretient avec cette autre compagne (même si les relations avec les autres partenaires ont toujours un impact sur la relation).
Que veux tu toi, au fond de ton être?
Je comprends très bien que tu ne veuille pas être la nana qu'on coince entre deux activités, comme si tu n'étais qu'une cinquième roue du carrosse? ou parce que le mot maitresse a une connotation négative?
C'est p-ê difficile pour lui de faire le tri dans ses sentiments et en plus de s'ouvrir à un mode de vie qui est tellement en marge de la société (avoir une maitresse c'est acceptable, le polyamour...:-/ )

Je trouve que c'est une bonne idée d'en discuter de vive voix vendredi, tu pourras réduire les malentendus et exprimer ce que tu veux et ce que tu ressens

#
Profil

MagentadeMars

le lundi 02 mai 2016 à 10h01

Je fais remarquer une autre chose : la relation prof-étudiant est normalement sujette à certains principes déontologiques. On en parle souvent comme s'il ne s'agit que de protéger l'étudiant des profs manipulateurs (qui existent), mais il y a aussi le côté équité d'évaluation et les jalousies éventuelles d'autres étudiant(e)s. Fin bref, vous risquez de tomber brutalement dans la merde administrative.

#
Profil

EdK

le lundi 02 mai 2016 à 10h07

Il est évident que ce qui compte c’est ce que tu souhaites avoir comme relation avec lui cependant la question de savoir s’il est fidèle ou non est tout de même primordial je pense. La question n’est pas tant de savoir si sa compagne est au courant ou non que de savoir s’il brise un accord tacite ou non avec elle en étant avec toi. Car si c’est le cas tu ne pourras pas lui faire confiance puisque tu sauras qu’il manque à ses engagements dans une de ses relations.
Ensuite viens la question de savoir si tu pourras t’accepter sachant que la personne avec qui tu es trompe sa compagne.
Je ne me permets pas de te dire ce que tu dois faire mais pour moi une relation où l’autre trompe une de ses relations est inconcevable. Que ce soit sur le plan éthique/moral que sur les perspectives d’avenir. Comment construire quoique ce soit avec quelqu’un qui ne serait pas digne de confiance ? Et même si tu ne souhaites rien construire, est ce que tu pourrais vivre heureuse en sachant que ton amoureux trompe sa compagne ?

Pour l'administration ... oui il y a ça aussi ... >_<
Même si je en pense pas que ce soit le plus problématique une fois que le polyamour est assumé on peu en profiter pour briser beaucoup de barrières culturel comme personnel que l'on ne souhaite pas mais avec lesquels on a grandi.

PS : Pour moi le fait de tromper quelqu’un est de trahir un engagement. Pas le fait de coucher avec quelqu’un d’autre. Le fait est que dans une relation monogame classique le deuxième implique le premier. Ça peut paraitre évident mais je préfère préciser au cas où ^^

#
Profil

Matincalme

le lundi 02 mai 2016 à 16h52

Bonjour,
Alors moi je suis une femme et je te dirais de te mefier un peu. Tu as l air tres tres honnete ce qui est assez rare, alors que ton monsieur est plutot du genre a mentir a sa compagne, il y sura deja un decalage entre ton honnetete et sa tendance a dissimiler, il a la quarantaine, il a deja du avoir quelques histoires de ce type.
Si le monsieur ne connait pas le polyamour il y a fort a parier qu il soit dans l optique relation "classique" maitresse avec des horaires non supicieux, ce qui par ailleurs n exclut pas le temps passant l amour. Il ne veut pas en parler a sa compagne, a toi de voir si ca te pose problemes.
De maniere generale nous les femmes on s emballe toujours plus vite niveau sentiments alors que les hommes vont etre motive par leur desir en premier lieu, bien sur au fil du temps ils peuvent (a moins d etre completement en mode detache par rapport a leurs enotions) avec la bonne personne ressentir des sentiments aussi. Sois prudente, et si ce qu il te propose ne convient pas, n hesite pas a changer, tu es jeune tu as l embarras du choix, ne t enferme pas dans une relation qui ne plait pas au depart deja.

Et puis les hommes en couple qui ont des affaires cachees sont tres beau parleurs ;-)

#

(compte clôturé)

le lundi 02 mai 2016 à 19h01

Bonjour à tous et à toutes,

Je vous remercie pour vos différentes réponses qui vous m'avez adressé assez vite. J'y vois un peu plus clair même si tout n'est pas encore fixé en ce qui concerne ce qu'est et ce que j'attends du polyamour. Je suis d'accord avec Dolly, c'est déjà une bonne chose que l'on ait décidé de se voir vendredi pour discuter. Il y aussi le problème institutionnel évoqué qui est effectivement à prendre en compte. Mais en fait déjà la question que je ne m'étais pas trop posé tant que j'étais dans l'amusement et l'excitation de la drague est : mais bon sang, qu'est que je veux de cette relation? que du sexe? possible... Est-ce que le mot "maîtresse" par sa symbolique me bloquerait comme cela a été suggéré?

Je ne voulais pas le faire mariner jusqu'à vendredi parce que ces dernières semaines on s'est mutuellement fait languir. Aussi, je lui ai envoyé un petit bilan par sms, encore, de ce que je voulais, de ce dont je suis sure après mes réflexions de la soirée d'hier. Déjà son expérience m'intrigue c'est certain, je suis curieuse et donc je ne suis pas dérangée par son autre relation. Ensuite, si on doit se voir, je veux au moins une soirée et une nuit sinon ce n'est pas la peine et j'ai rajouté que je me fichais de la fréquence, que c'était ça même si ce n'est qu'une fois ou rien. Je lui ai redit aussi que de juillet à septembre je partirai en voyage. Concernant notre relation prof/élève je pense aussi qu'elle est compromise et donc je lui ai écrit que si je voulais continuer le chant il valait mieux que je change de professeur. Enfin, je lui ai demandé son âge tout de même, depuis le temps je ne le savais toujours pas.

Il m'a répondu qu'il préférait que rien n'arrive entre nous malgré son désir plutôt que j'arrête le chant, ce qui prouve qu'il pense vraiment que je me débrouille bien, je le pense sincère. Il m'a dit son âge aussi : il avait 22 ans l'année de ma naissance... Je crois que plus que la différence d'age qui n'est pas mince c'est la différence de statut social qui me fait peur. Je ne veux pas me retrouver en position de multi-dominée : parce que je suis une femme, plus jeune, une élève, assez pauvre et précaire dans ses activités professionnelles, qui doit se déplacer chez lui parce dans l'état actuel des choses je ne peux pas l'accueillir là où je vis (je suis dans une sorte de colocation avec ma mère et mon frère)...

Dans ma précédente relation j'avais une place d'inférieure par rapport à mon ex. C'était atroce, j'en avais des maux de ventre surtout qu'en fait je suis assez affirmée comme fille, assez autoritaire même. Justement, mon prof dit aimé ce côté "nerveux" en moi et c'est vrai que c'est dur de trouver des hommes qui n'aient pas peur des femmes de caractère.

Pour ce qui de sa sincérité par rapport à sa compagne, je ne sais pas quoi en penser. Il faut peut-être que je lui demande s'ils ont une espèce de pacte. Si c'est le cas j'imagine que ça doit être "ok pour coucher à droite à gauche mais la "vraie" relation, ça reste nous". Alors est-ce que ça me dérangerait? Parce que c'est vrai que je suis jeune, que j'ai aussi envie de m'amuser et pour l'instant ma vie sexuelle ne me satisfait pas.

Voilà, j'attends vos réactions avec impatience.

Bonne soirée

Jardimus

#
Profil

EdK

le lundi 02 mai 2016 à 20h38

Je sort d'une relation où selon la norme j’étais en position dominante :

Je termine mes étude alors qu'elle les commences (24 et 19 ans ce qui est mince comparé à ta situation je le reconnais).
Je suis un homme elle est une femme.
Elle vient d'un milieu populaire je viens d'une famille ou presque tout le monde est soit cadre soit enseignant.

Pourtant ni elle ni moi n'avons à aucun moment ressenti de supériorité ou d'infériorité l'un vis à vis de l'autre. Parce que nous ne le souhaitions pas et parce que nous nous respections et nous respectons encore mutuellement.

Dit toi que non tu n'es pas inférieur. Tu es une personne. Lui aussi. Point barre!
Si tu arrive à t'en convaincre alors tu parviendra à ce que tes partenaire ne se sente pas en supériorité par rapport à toi.

Concernant la situation il semblerais que vous ayez fait vos choix respectif. Peu être que c'est mieux comme ça peu être que non c'est à vous de d'en décider. Et peu être de faire évoluer vos choix.

Concernant ta frustration et ton envie de découverte je te comprend je suis dans le même cas actuellement. Je pense cependant que trop se presser est néfaste. Prend le temps de te poser les bonnes question (comme celles que tu poses en se moment par exemple).

#

UkefInMea (invité)

le lundi 02 mai 2016 à 23h05

» Pourtant ni elle ni moi n'avons à aucun moment ressenti de supériorité ou d'infériorité l'un vis à vis de l'autre. Parce que nous ne le souhaitions pas et parce que nous nous respections et nous respectons encore mutuellement. »

Ce n'est pas parce-que vous ne le ressentez pas − en particulier quand ça va bien − que ça n'existe pas, ni que ça ne posera pas problème un jour, en particulier s'il y a d'autres tensions qui surviennent.

#

KrircErn (invité)

le lundi 02 mai 2016 à 23h07

«  De maniere generale nous les femmes on s emballe toujours plus vite niveau sentiments alors que les hommes vont etre motive par leur desir en premier lieu »

Gnagnan essentialiste.

#
Profil

gdf

le lundi 02 mai 2016 à 23h24

Hello,
A te lire, ça a l'air un peu foireux comme plan...tu ne sais pas trop ce que tu cherches, lui non plus. C'est pas impossible que ça donne un résultat sympa quand même, et sans doute ta discussion avec lui te permettra en savoir un peu plus. De ton côté, tu as l'air assez claire sur ce que tu ne veux pas, c'est déjà pas mal. De son côté, sur la base de ce petit passage de ton premier message :

jardimusleur relation était compliquée, plusieurs ruptures etc

on serait tenté de penser qu'il cherche à s'échapper de sa relation actuelle, mais ce n'est pas vraiment une base saine pour en commencer une nouvelle. C'est mieux d'avoir sa vie en ordre avant de se lancer dans des aventures.

Voilà, c'est juste un avis subjectif, sur la base d'une impression générale : s'il n'est pas prêt à quitter sa nana, et pas prêt à lui avouer ton existence, reste à l'écart...

#
Profil

EdK

le mardi 03 mai 2016 à 10h27

UkefInMea
Ce n'est pas parce-que vous ne le ressentez pas − en particulier quand ça va bien − que ça n'existe pas, ni que ça ne posera pas problème un jour, en particulier s'il y a d'autres tensions qui surviennent.

Dans la mesure ou nous avons rompu sans que cet aspect là n'intervienne je pense que c'est possible. En tout cas si personne n'aborde le sujet il ne me viendra jamais à l'idée qu'il puisse y avoir une notion de domination dans une relation (hors pratiques mutuellement consenti et limité dans le temps bien sur ^^)

Si tu refuses de dominer et que tu n'acceptes pas d'être dominé un respect mutuel s'installe naturellement.

Matincalme
De maniere generale nous les femmes on s emballe toujours plus vite niveau sentiments alors que les hommes vont etre motive par leur desir en premier lieu

Je reconnais avoir été choqué par cette phrase basé sur un préjugé sexiste.

KrircErn
Gnagnan essentialiste.

Manque de respect flagrant envers ton interlocuteur !

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#

Tudicid (invité)

le mardi 03 mai 2016 à 20h11

«   Si tu refuses de dominer et que tu n'acceptes pas d'être dominé un respect mutuel s'installe naturellement. »

Quand tu conduis une voiture et que tu choisis de faire particulièrement attention aux cyclistes, c'est sympa. Mais si malgré tout un accident se produit avec un vélo, le monde est ainsi fait en faveur des voitures que le conducteur − en situation de domination même s'il fait gaffe − risque beaucoup moins que le cycliste (qui, même si c'est un gros con responsable de l'accident, prendra bien plus cher dans ses dents).

C'est une image outrancière, mais ça illustre le principe.

#
Profil

EdK

le mardi 03 mai 2016 à 20h36

Bah non.

Puisque tu peu refuser de dominer ET de l'être.
Si la personne en face cherche à te dominer consciemment alors que tu t'es clairement exprimé sur la question il y a un autre problème.

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#

ByebVuhog (invité)

le mardi 03 mai 2016 à 21h14

Sauf que la relation n'est pas isolée du monde extérieur, comme tu la présente. Ya un contexte social et culturel qui ne vous permettra probablement jamais d'être dans une relation égalitaire.

Ce n'est pas une attaque personnelle que je te fais, hein…

Je peux illustrer autrement. J'ai des copines qui évitent de plus en plus et au mieux des relations avec des gars, en particulier cisgenres. Pourquoi ? Parce-qu'aussi sympa qu'ils puissent être, d'aussi bonne volonté qu'ils soient, aussi auto-critiques qu'ils puissent essayer être, aussi attentif aux situations de domination que puisse tenter de l'être l'entourage, ben… au final ce sont elles qui prennent le plus de risque dans la relation, et ce indépendamment de la coolitude des individus mâles.

Et même si elles prennent moins de risque dans un contexte social libertaire qui tente de faire de son mieux que dans le reste de la société, à terme, on n'est pas complètement imperméables au monde extérieur, et à certains déterminismes ou mauvais réflexes sociaux et que, finalement, sortir avec des filles protège un peu de ces problèmes potentiels.

#

RyIddyamt (invité)

le mardi 03 mai 2016 à 21h22

Ce n'est pas parce-qu'on décide de ne pas être dominé qu'on y arrive bien ou que le contexte y aide, et on n'est pas tous égaux pour y résister.

#
Profil

EdK

le mardi 03 mai 2016 à 22h26

Je n'ai jamais dit que c'était facile.

Par contre le décider est indispensable.

ByebVuhog
J'ai des copines qui évitent de plus en plus et au mieux des relations avec des gars, en particulier cisgenres.

Là c'est le genre qui est pris comme critère mais on peu prendre n'importe quel autre critère et y appliquer le même résonnement.

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#

(compte clôturé)

le mercredi 04 mai 2016 à 19h50

Oulà je vois que mon message initial a suscité bien des réactions! J'ai une chute a vous livrer.

Voilà, après de nombreux échanges de sms assez houleux hier où nous nous sommes quelque peu chahuté et aussi raconté nos détails intimes les plus cachés et nos goûts en matière de sexualité, nous avons décidé de ne rien tenter pour le moment.

Ce qui a fait basculer la balance c'est que je lui avoue que j'ai rencontré un jeune homme très mignon et que j'envisage une relation avec lui. J'ai revu cette personne lundi et c'est sûr que l'on s'aime bien même si rien n'est fait pour le moment et que j'ai une copine qui est peut-être aussi sur le coup (enfin moi, je veux bien partager). Il m'a dit qu'il préférait me laisser la possibilité de vivre une belle histoire et que nous on verrait plus tard si de mon côté rien ne se concrétise. C'était un peu dur à accepter mais je suis heureuse qu'il m'est proposé cela : c'est la meilleure solution qui soit! Du coup en cours on fera comme si de rien n'était, comme depuis le début bien qu'entre temps on s'est vraiment livré l'un à l'autre.

C'est certain que lui ne voulais qu'une relation basée sur le sexe même si je sais qu'il m'apprécie en tant que personne, pour ce que je suis, et quand à moi j'étais intéressée peut-être juste en partie par absence de partenaire, curiosité et aussi envie d'aventure. Dans notre cas, je pense que la question de la domination sociale (et pas que vu ses goûts au lit...) aurait été présente et c'était le plus difficile pour moi à accepter.

Je suis heureuse de ces échanges avec lui malgré tout parce que ça m'a permis de faire le point sur ma vie sentimentale et ma sexualité. Je me sens de nouveau prête à prendre le risque de tomber amoureuse, du garçon en question par exemple.

Merci pour votre soutien et vos conseils, ça m'a beaucoup aidé. Maintenant que je suis inscrite sur le forum, j'essayerai d'y participer. J'espère aussi que mon témoignage servira.

Une très belle soirée,

Jardimus

#
Profil

LuLutine

le mercredi 04 mai 2016 à 23h37

jardimus
C'est certain que lui ne voulais qu'une relation basée sur le sexe même si je sais qu'il m'apprécie en tant que personne, pour ce que je suis,

Euh c'est pas antinomique !

Et heureusement !!!

#

OliveF (invité)

le jeudi 05 mai 2016 à 14h30

J'arrive après la bataille. Je voulais réagir sur ce que dit Diatojpur

"De l'autre, j'ai quand-même envie de dire que sa relation avec elle ne te concerne que si vous le souhaitez tous les deux (tous les trois ?), et que le plus important c'est que toi tu aies une relation avec lui qui te convienne."

Il y a une énorme différence entre être la relation secondaire de qqun en couple poly/ouvert et être la maitresse cachée, même si on accepte le principe de passer après une relation primaire. Dans le deuxième cas c'est souvent des RDV vite fait de 5 à 7, des annulations de dernières minutes fréquentes, ne pas pouvoir sortir et se tenir la main en public, l'autre qui ne peut pas répondre au tel (voire raccroche au nez) parce que madame est dans les parages, qui ne donne pas de nouvelles pendant 3 semaines parce qu'ils sont en vacances, ou qui arrête brutalement la relation car il se sent coupable ou que sa femme se doute de quelque chose. Perso je trouve pas ça très valorisant ou épanouissant et maintenant j'évite ce genre de relation. Donc oui, c'est important de savoir si la compagne est au courant ou non.

A Jardimus: C'est sans doute mieux comme ça, et tant mieux si ça t'a appris des choses. Courage pour la suite...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion