Polyamour.info

Romy

Romy

(Canada)

Participation aux discussions

Discussion : Pluralité complexe

Profil

Romy

le lundi 29 novembre 2010 à 22h38

Ça me rappelle il y a quelques années (ou plus...) ou je refusais même d'ouvrir le livre de Françoise. Je le lisais et ça me faisait mal, car j'avais l'impression que je ne serais jamais capable d'accepter de vivre ainsi. Même si je pouvais facilement envisager avoir des amants...le contraire me faisait tellement peur que je ne voulais même pas entendre des exemples qui auraient fonctionné, car ça ajoutait à mon désarroi. Et pourtant...avec le temps.

Je crois même qu'on peut accepter tout en ne voulant pas reconnaître qu'on accepte... et être bien là-dedans. On peut vouloir jouer à se mentir ou à ne pas tout se dire. C'est aussi une façon d'assumer les relations multiples...

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Difficultés chez les polyamoureux de longue date

Profil

Romy

le lundi 29 novembre 2010 à 15h57

Personne n'a signalé de difficultés dans la relation principale, s'il en existe une. Comment la relation principale évolue-t-elle? Se transforme-t-elle en amitié amoureuse elle aussi? Comment voyez-vous vos vieux jours?

Je partage tout à fait les difficultés face aux autres amoureux qui, finalement, ne sont pas véritablement des polyamoureux...et qu'on perd de vue dès qu'ils réalisent que la relation ne pourra jamais déboucher sur une relation exclusive... De plus en plus l'impression de faire peur aux hommes, même aux célibataires.

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Difficultés chez les polyamoureux de longue date

Profil

Romy

le lundi 29 novembre 2010 à 04h47

Plusieurs fils sont consacrés aux épreuves rencontrées lors de la découverte du polyamour. Mais je me demandais si, lorsqu'on vit en polyamoureux depuis longtemps et qu'on a traversé diverses phases, si on pouvait être confrontés à de nouvelles difficultés... et si oui, quelles sont-elles...

J'écarte intentionnellement, pour les fins de la discussion, les aspects positifs d'une relation polyamoureuse bien établie, pour me concentrer sur les aspects plus difficiles qui peuvent subsister ou se développer... même si on connaît bien ce mode de vie. J'en appelle donc aux "sages"! Aux polyamoureux de longue date.

Voir dans le contexte

Discussion : Le doute...

Profil

Romy

le dimanche 28 novembre 2010 à 18h14

C'est ma définition préférée à moi aussi. Et j'ajouterais que c'est beaucoup dans la tête que ça se passe. Un état d'esprit.

Voir dans le contexte

Discussion : Le doute...

Profil

Romy

le vendredi 26 novembre 2010 à 14h48

question de goût...question de circonstances...question d'âge et d'expériences vécues...question d'envie...question de priorités...
On peut même choisir de ne plus aimer personne et de vivre en ermite, non?
La vie est cyclique.

Voir dans le contexte

Discussion : Pluralité complexe

Profil

Romy

le mercredi 17 novembre 2010 à 17h21

Une chose me semble certaine: tu n'as pas de contrôle sur ses envies, sur sa façon de vivre. Tu as la chance de pouvoir connaître la vérité et prendre tes décisions en conséquence, contrairement à sa femme qui ne sait rien (enfin, peut-être qu'elle ne sait rien car elle a demandé à ne pas savoir...mais généralement, elle ne sait rien car le mari sait qu'elle ne le prendrait pas...). Lui dire comment tu te sens, c'est la seule chose que tu puisses faire. Il prendra ses décisions en conséquences. Mais effectivement, si tu souffres, il vaut peut-être mieux prendre tes distances. Ça ne changera rien entre vous (vous vous aimerez quand même), tu souffriras probablement aussi de ne pas être avec lui, mais au moins vous serez les deux dans votre vérité. Un peu de recul aide toujours. La difficulté est de tenir la trêve.

Quant au silence, tu y as droit. Tu peux le rassurer en lui disant que ton silence n'est pas indifférence. Juste un repos des amoureux. Mais s'il ne veut pas de ton silence, c'est peut-être que par narcissisme, il a besoin de t'entendre dire des mots d'amour. Lui dire une ultime fois avant la trêve que tu l'aimes, de ne pas s'inquiéter, ça devrait aller. Tu n'as pas à te sentir coupable de garder tes distances. C'est aussi à lui de gérer ta façon d'être, comme tu gères la sienne...

Voir dans le contexte

Discussion : Ma femme ouvre ses ailes… je suis heureux pour elle… et je suis moi-même malheureux…

Profil

Romy

le mardi 16 novembre 2010 à 16h53

Mes hommages. Je suis vraiment impressionnée.
Et pense au chapitre : "Dix jours au printemps".
X
Rosalie

Voir dans le contexte

Discussion : L'amour, c'est compliqué.

Profil

Romy

le lundi 15 novembre 2010 à 03h22

Bof, si c'était si simple, on ne serait tout de même pas là à en parler sur le forum à tous les jours. L'amour peut être compliqué quand on analyse trop nos sentiments. Quand on vit dans le passé et projette le futur.
Quand on se demande si vraiment on aime, et si vraiment on est aimés.

Mais ce qui est encore plus compliqué, c'est de se comprendre, de se parler vraiment, entre êtres humains. Les vraies rencontres sont très rares.

Voir dans le contexte

Discussion : Le doute...

Profil

Romy

le samedi 13 novembre 2010 à 13h42

Touchant témoignage. Malheureusement, je ne sais pas non plus. D'un côté il ne faut pas forcer les choses. D'un autre côté, en osant et en provoquant les choses, elles peuvent prendre une direction différente.

Je crois que ça ne dépend que de nous de voir le bon côté des choses. Apprécier la solitude, créer, lire, apprendre, danser, marcher, respirer profondément... Chasser les mauvaises pensés dès qu'elles surgissent. Ne pas s'y laisser engouffrer.
Des fois, on pense trop et on oublie de vivre. :-)

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Amour au naturel ?

Profil

Romy

le mercredi 10 novembre 2010 à 19h56

En fait Goffio, ce n'est pas que j'ai envie de rester sur mes positions...c'est que je ne vois pas ce que tu essaies de démontrer. Si tu veux démontrer que la monogamie n'est pas naturelle, bien même si je n'en suis pas aussi certaine que toi, pour les fins de la discussions, disons que je suis d'accord avec toi et avec tous ces scientifiques qui ont fait des études sur les tribus de fourmis. Maintenant...si tu veux utiliser cet argument pour appaiser quelqu'un qui n'est pas à l'aise dans la monogamie, je comprends. Mais mon impression est que tu veux utiliser cet argument pour démontrer aux monogames qu'il sont dans le tort, car contre-nature. C'est là que je ne vois pas l'utilité de ta démonstration.

Je trouverais plus pertinent de se pencher sur le désir et le naturel des désirs, car ça me paraît être plus ça, l'essence des humains. Un monogame n'a pas le désir du polyamour, c'est ça sa nature à lui. Tous les goûts sont dans la nature...

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Amour au naturel ?

Profil

Romy

le mercredi 10 novembre 2010 à 17h09

Oui mais Goffio, je ne vois pas en quoi ça nous avance.
Tout est culturel. Les humains sont culturels. Et en quoi le naturel serait meilleur?
Quoi de plus naturel que des loups affamés qui dévorent un homme en toute liberté.

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Découverte?

Profil

Romy

le mercredi 10 novembre 2010 à 14h33

Je souhaite pour toi mec heureux que ta femme saura insister auprès de toi pour te démontrer qu'elle t'aime toujours. Ça t'aidera à mettre de côté ta souffrance passée. Mais si elle ne le fait pas, ça ne veut pas dire non plus qu'elle s'est éloignée de toi, juste qu'elle ne sait pas trop comment s'y prendre.

Ma recommandation toutefois serait le contact physique. Pour moi, dès que le contact physique est là (se toucher, se prendre dans les bras, faire l'amour) tout redevient calme.

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Souffrez vous d'être polyamoureux ?

Profil

Romy

le mardi 09 novembre 2010 à 19h48

C'est surtout le point de vue de la personne qui est face à l'anorexique et qui veut l'"aider" qui m'intéresse. Le désaroi, l'impuissance...comment expliquer à quelqu'un qui ne veut pas manger que la façon de se guérir est...de manger! Je fais référence à cet exemple car j'ai connu une mère dont la fille était anorexique. La mère qui aimait sa fille ne savait pas quoi lui dire de plus qu'il faut manger...
Comme je ne sais pas quoi dire de plus à un monoamoureux: je t'aime.
Le reste, ça les regarde. Même si on ne comprend pas pourquoi c'est si compliqué.

EDIT: ok, je comprends, Siesta, ton message était en réaction au message de Drya :-)

Voir dans le contexte

Discussion : Les sentiments par les hommes

Profil

Romy

le mardi 09 novembre 2010 à 17h09

Est-ce que d'autres ont vu le film "Les Amours imaginaires" ?

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Souffrez vous d'être polyamoureux ?

Profil

Romy

le mardi 09 novembre 2010 à 14h47

Bien sûr, je ne compare pas les monogames à des dysfonctionnels...l'anorexie est une maladie. Ce que je voulais dire c'est que devant une anorexique, on est tenté de dire: mais c'est si simple! Tu n'as qu'à manger et tu iras mieux! De notre côté, ça semble simple, mais dans sa tête à elle, non. Même chose devant un monogame exclusif qui est aimé par un polyamoureux...on est tenté de lui dire: mais c'est si simple! Tu n'as qu'à accepter l'amour que je te donne et tout ira bien! De notre côté, ça semble simple, mais pour eux, ce ne l'est pas. C'est l'impuissance à faire comprendre à l'autre que sa souffrance n'est pas nécessaire et peut facilement être enrayée qui me peine. Une impuissance comme devant une anorexique. On voudrait vouloir pour elle...

Voir dans le contexte

Discussion : Souffrez vous d'être polyamoureux ?

Profil

Romy

le mardi 09 novembre 2010 à 04h34

Pas malheureuse, mais déçue et triste. Déçue qu'une chose simple ne soit pas possible. C'est comme de la résignation. J'en reviens toujours à l'exemple de la personne anorexique. Il suffirait pourtant de manger pour qu'elle guérisse. Mais le blocage est profond. On a beau vouloir expliquer, démontrer par l'exemple, c'est frustrant de se rendre à l'évidence, que ce qui est simple pour certains, ne l'est pas pour d'autres. Accepter cela, c'est difficile parfois. On veut se battre pour que ça fonctionne. Mais si l'autre ne veut pas, il faut s'y résigner.

Voir dans le contexte

Discussion : Comment vivre libre en ayant tant besoin de contact ?

Profil

Romy

le lundi 08 novembre 2010 à 00h26

Je dirais que la liberté la plus totale de l'individu est le meurtre...Personne n'est allé aussi loin dans la définition de la liberté que Sade. Sade, c'est encore plus que le meurtre. Et c'est là que le discours sur la liberté devient pernicieux si on n'y incorpore pas une notion d'éthique. Et c'est pourquoi j'aime tant Sade, parce qu'il n'y a rien au delà, tout ce passe en dessous de Sade.

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Un polyamour réduit au silence

Profil

Romy

le vendredi 05 novembre 2010 à 20h37

Peut-être que je généralise là. Mais disons que pour moi, me libérer de cette jalousie (ou en tout cas, la prendre et la foutre dans un tiroir que je ne suis pas prête d'ouvrir..tiens tiens) me libérer de cette jalousie donc, a été une véritable révélation à tous les niveaux. Pas seulement amoureux. J'y vois donc énormément de positif.

Ceci dit, la femme de Nestal ne peut pas se débarasser de sa jalousie du jour au lendemain. Elle ne veut peut-être pas non plus. Chacun a droit à sa zone de confort, et lui reprocher d'être jalouse ne serait certainement pas la bonne voie à suivre.

Bon, je me tais. On n,est pas plus avancés.

Voir dans le contexte

Discussion : Un polyamour réduit au silence

Profil

Romy

le vendredi 05 novembre 2010 à 20h32

Je crois que dans le discours qui a été tenu sur ce fil depuis le début, on a oublié une composante qui est, selon moi, LA source de tous les questionnements: la jalousie.

Outre les questionnements du "suis-je monogame, suis-je poly', la variable selon moi est la capacité plus ou moins grande à contrôler sa jalousie. La capacité plus ou moins grande à voir la jalousie comme un fait qui n'est pas immuable, ni un sentiment noble (et naturel! :-)) qui serait associé au véritable amour. Ce n'est pas une question philosophique sur le sens profond de l'exclusivité amoureuse. Ceci chache cela.

En ce sens, je me vois venir, les polyamoureux seraient "meilleurs" que les monogames...Hum. Je ne crois pas, même si la jalousie reste un défaut...un péché même :-). Mais les polyamoureux auraient certainement accès à une autre dimension des relations humaines, celle qui apparaît au-delà de la peur. J'entends par "polyamoureux" ceux qui acceptent ce mode de vie pour eux, ou pour leur partenaire.

Voir dans le contexte

Discussion : Les sentiments par les hommes

Profil

Romy

le vendredi 05 novembre 2010 à 19h12

Ouais, c'est intéressant ce que tu dis Siesta... Ça donne presqu'envie d'essayer :-) Mais je crois que j'aurais plus de chance avec un psychanalyste qu'un psychologue. Effectivement, je me conforte dans certains aspects de ma personnalité que je crois immuables. Peut-être la crainte de devenir une autre si je finis par changer ce qui me plaît moins en moi. Comme si tel et tel comportement allaient ensemble et en changer un disons "négatif" aurait un impact sur autre "positif". En tout cas, on ne peut pas dire que je n'aime pas parler de ma propre petite personne...donc je suis peut-être une bonne candidate après tout...

Françoise, je te remercie pour les précisions. Je me rappelais que tu en avais parlé dans ton livre, mais je me disais que ça devait aller au-delà de la question: suis-je folle? :-). Ça me ressemble un peu cette "dépendance" aux moments intenses...à la séduction aussi et à l'euphorie qu'elle peut procurer (séduire et être séduite)... Lorsque personne ne me téléphone ou ne m'écrit pendant un certain temps, j'ai l'impression que rien ne se passe...Je prends donc souvent les devants. Mais parfois j'aimerais qu'on me cherche un peu...
Enfin, j'ai d'autres débouchés, et j'apprivoise tranquillement le "rien ne se passe de super excitant".

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion