Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Un polyamour réduit au silence

Témoignage
#
Profil

nestal

le samedi 30 octobre 2010 à 23h00

Bonjour à tous, je découvre ce site et je découvre le concept du polyamour un peu par hasard et avec un grand soulagement. J'ai 48 ans et, aussi loin que je me souviens, j'ai une conception des relations qui correspond à ce que je lis ici. C'est ainsi qu'au début de toutes mes relations, j'ai tenté maladroitement d'expliquer pouvoir, vouloir m'engager tout en conservant cette liberté d'avoir d'autres rencontres et relations. Bien entendu, il était pour moi évident que ce droit auquel j'aspirais devait être réciproque. Hélas, je n'ai récolté au mieux que de l'incompréhension et au pire du rejet. C'est ainsi que je me suis marié en cultivant des relations éphémères d'abord, comme pour ne pas me stresser, puis plus sérieuses. Vers 40 ans, alors que j'étais engagé dans une relation parallèle qui avait pris plus d'importance que les précédentes, j'ai décidé d'en parler à mon épouse. Je n'avais pas l'intention de la quitter, ni de modifier mon engagement vis-à-vis d'elle, mais je souhaitais mettre fin à ces mensonges qui m'étouffaient. Ce qui devait arriver arriva. Je me suis retrouvé chassé de chez moi, traité comme un salaud. Parce que pour moi il n'était pas question de divorcer, je me suis accroché, j'ai mis fin à l'autre relation, j'ai essayé de recoller les morceaux dans mon ménage, tout en tentant sans succès de faire comprendre que pour moi, les sentiments pour ma femme n'avaient jamais pâtis de mes relations, au contraire. J'ai traversé une longue phase de dépression, des périodes suicidaires, des profondes remises en question. Je vis toujours avec ma femme, après quelques périodes de nomadisme imposé, mais le feu n'est pas revenu, les blessures m'empêchent aujourd'hui d'avoir encore confiance en elle, en nous. Je continue simplement à perpétrer un engagement auquel je tiens à demeurer fidèle. Pour le meilleur et pour le pire.

Depuis quelques années, j'ai à nouveau une relation parallèle qui m'est très importante. Malheureusement, là aussi, ma "maladie" a créé tensions, blessures et douleurs. Et j'ai fait à nouveau l'expérience du rejet, même s'il s'est exprimé par des larmes et jamais par des reproches. Bref, alors que je commençais à reprendre pied, à retrouver un peu de confiance en moi, je me suis vu rejeter en arrière, dans ma dépression.

En découvrant ce concept (j'avais passé à côté du hype), votre site et les témoignages, j'ai été soulagé. De pouvoir mettre un mot sur ma "maladie", de constater que d'autres personnes partageaient la même conception non possessive de l'amour et de briser l'isolement du silence et de l'incompréhension.

La question sur laquelle je bloque est celle de comment sortir de ce cercle vicieux? Comment rompre le silence, quand on n'a que fait l'expérience du rejet et quand on ne veut pas blesser les gens que l'on aime? Tout mettre sur la table ou alors continuer à vivre dans le mensonge et le silence permanent, malgré ma nature qui ne peut se nourrir que dans l'échange et de la vérité.

#
Profil

Pinklady

le dimanche 31 octobre 2010 à 00h19

Bienvenue à toi. Ton temoignage est tres touchant. J'espere que les temoignages ici vont te soulager un peu et te permettre de te deculpabiliser.
Tu t'accroches contre vents et marées à ton couple , je trouve cela respectable mais tres destructeur pour toi. Ton epouse ne souhaite pas voir qui tu es vraiment , du moins ne peut l'accepter, jusqu'ou nieras tu celui que tu es?
Peut etre que la lecture de livres sur le polyamour , tel que celui de Francoise Simpère " Aimer plusieurs hommes" pourrait aider ton epouse à te comprendre et à s'ouvrir à ton mode de fonctionnement en calmant ses peurs.
Je pense personnellement (et c'est la solution que j'ai adoptée) que la séparation temporaire peut aider chacun a revoir ses priorites et à refaire le point sur qui l'on est vraiment sans l'autre. Va à une rencontre polyamoureuse pour dialoguer en direct avec d'autres personnes qui ont partagées le meme chemin, propose à ta femme de venir. Libre à elle de faire ses choix apres. LE choix traditonnelle n'est pas LE choix le meilleur , c'est juste Un choix parmis d'autres facon de vivre ,
Je te souhaite bon courage , ne t'oublie pas , tu as le droit d'etre celui que tu es.

#

(compte clôturé)

le dimanche 31 octobre 2010 à 13h55

bonjour a toi nestal,

Il est vrai que c'est difficile de faire adopter un concept qui n'est pas encore, reconnue par la société... et encore moins avec la personne avec qui tu partage ta vie... parce que justement c'est ce partage qui fait défaut.

Si j'avais aussi connue cette façon d'aimer, je ne serais certainement pas divorcée, mais ayant eu un mari, jaloux maladif, il m’aurait été impossible de pouvoir aimer ailleurs.

J'ai donc, divorcée, pour pouvoir vivre ce que j'avais à vivre. Paradoxalement, j'ai rencontré un homme qui avait déjà, (dans son planning ce n’est pas péjoratif) trois autres femmes.

Je le partage, maintenant avec ces trois autres femmes, dans ce site on me dit qu'il n'est pas poly amoureux parce que les autres ne savent pas que j'existe...un mensonge qu'il n'ose pas révéler, sinon que de se retrouver dans la même position que toi...

Mais aussi difficile pour moi d'aimer plusieurs personnes en même temps, peut être du a ma dyslexie (je plaisante) Je pense que je pourrais être une Poly amoureuse, si mon ami accepterais que je sois aimer ailleurs. Qu’est ce qui fait que je rends tous mes partenaires jaloux, des autres hommes qui pourraient éventuellement m’approcher? ce qui fait que je suis aussi dans un polyamour réduit au silence....

Juste un conseil, vie ce que tu as envie de vivre .....

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

LuLutine

le dimanche 31 octobre 2010 à 14h18

madeline59
je rends tous mes partenaires jaloux,

Si je peux me permettre....on ne rend pas quelqu'un jaloux, il est jaloux ou bien il ne l'est pas...

Peut-être que tu te sens attirée par les jaloux ?

#

(compte clôturé)

le dimanche 31 octobre 2010 à 17h14

madeline59
Je pense que je pourrais être une Poly amoureuse, si mon ami accepterais que je sois aimer ailleurs.

Ce n'est pas une question d'acceptation par ton ami, c'est une question de te déculpabiliser, toi. Etre pluriamoureux est un choix (ou une structure de personnalité) individuel, même si on le vit ensuite en couple. Chacun des deux le vivra différemment et en tout cas, ce qui est sûr, c'est qu'il n'y a pas d'acceptation de l'autre à demander. Discuter, oui, trouver comment on va le vivre en étant attentif à l'autre et aux autres, certainement. Mais quand on est pluri amoureux, on l'est, même si l'autre n'est pas d'accord. Ca se résoud par la rupture parfois, par une séparation provisoire de temps à autre (nous avons fait des breaks parfois, trouvant mieux de réfléchir chacun de son côté plutôt que se déchirer), et heureusement aussi par une évolution vers des amours plurielles bien vécues de part et d'autre.
à Nestal: bienvenue ici, au moins vous vous sentirez moins seul. Si vous êtes pluriamoureux dans l'âme, ce qu'il semble, vous allez trouver comment le vivre. Par contre, les rapports de couple étant souvent empreints de rapports de force, ne jamais négliger que l'autre, en exigeant l'exclusivité ou en vous traitant de "malade" cherche à vous déstabiliser et à prendre le dessus et qu'il faut résister avec calme, mais fermeté. Ca va vous étonner alors que je suis en couple (pluri) depuis 35 ans, mais je crois que la vie de couple est une permanente négociation pour préserver son territoire propre... jusqu'à ce qu'il soit admis définitivement qu'être un couple, c'est rester deux et non pas "ne faire qu'un"...

#
Profil

nestal

le dimanche 31 octobre 2010 à 19h24

Merci à vous tous pour vos réactions. gg0125, tu as raison en me faisant remarquer mon côté auto-destructeur. Au travers de ces années, j'ai effectivement poussé cette stratégie très loin :-/

Merci aussi pour vos conseils. C'est la voie de la sagesse c'est certain. Pour être juste avec ma femme et les autres femmes avec qui j'ai entretenu une relation, personne ne m'a traité de malade, directement. Par contre, il y a eu toutes sortes de commentaires, de jugements, de reproches, destinés à me faire comprendre que je n'étais pas dans la norme et à me faire revenir sur le droit chemin. En lisant vos réactions et d'autres fils de discussion, je me suis rendu compte aussi que j'ai toujours du me battre pour corriger mes partenaires pour éviter de laisser réduire ma conception des relations au sexe. Parce que j'ai fini par douter de moi et de la sincérité de mes sentiments, je suis extrêmement soulagé de constater ici que nous sommes nombreux à partager les mêmes valeurs, à ne pas concevoir l'amour dans une perspective de possession. Cela fait du bien. Vous me faites du bien. Merci

#
Profil

Romy

le lundi 01 novembre 2010 à 19h33

Bonjour,
Françoise, je ne sais pas si c'est un défaut technique du site, mais ici encore je vois une citation de Madeline avec le nom de Rosalie alors que je ne suis même pas intervenue sur le fil...
merci.
R.

#
Profil

LuLutine

le lundi 01 novembre 2010 à 19h42

Rosalie
Bonjour,
Françoise, je ne sais pas si c'est un défaut technique du site, mais ici encore je vois une citation de Madeline avec le nom de Rosalie alors que je ne suis même pas intervenue sur le fil...
merci.
R.

Corrigé.

#

(compte clôturé)

le mardi 02 novembre 2010 à 09h07

on est connectée ensemble rosalie lol....

#
Profil

Romy

le mardi 02 novembre 2010 à 14h09

Je suis curieuse de savoir Lulutine comment tu as fait pour corriger sur le com. de Françoise?

#
Profil

Siestacorta

le mardi 02 novembre 2010 à 14h40

Lulutine est modo, elle a donc les clés du forum.

#
Profil

Romy

le mardi 02 novembre 2010 à 15h07

D'accord! Ça s'explique alors!

#
Profil

Goffio

le mardi 02 novembre 2010 à 16h02

nestal
La question sur laquelle je bloque est celle de comment sortir de ce cercle vicieux ? Comment rompre le silence, quand on n'a que fait l'expérience du rejet et quand on ne veut pas blesser les gens que l'on aime ? Tout mettre sur la table ou alors continuer à vivre dans le mensonge et le silence permanent, malgré ma nature qui ne peut se nourrir que dans l'échange et de la vérité.

Salut Nestal,

Oui, ton témoignage est très touchant... Mon expérience perso possède bien des points communs semble-t-il, avec la tienne. Alors comment sortir du cercle vicieux ?

Tu reconnais ta nature qui ne peut se nourrir que dans l'échange et la vérité : c'est essentiel !!!

Comprends que ceux qui te perçoivent comme "malade" se complaisent surtout dans un conformisme social, tel qu'il sait surtout briser la grandeur d'âme.

S'affirmer honnêtement polyamoureux est une saine réaction, un signe de bonne santé mentale et émotionnelle : parce que ce n'est pas un concept, mais l'envie d'une écologie amoureuse placée sous le signe du partage, et non pas de la jalousie ou de la possessivité.

C'est un retour à la Nature, en quelque sorte : face au concept de la monogamie institutionnelle, qui est venu contrarier des millions d'années d'evolution à succès, alors que l'Amour n'était pas tombé sous le joug généralisé d'une idéologie propriétaire, de l'autre et de tout, en définitive.

Elle a bon dos la "maladie"... C'est celui ou celle qui dit qui y est ;-)

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

nestal

le mardi 02 novembre 2010 à 20h55

Bonsoir Goffio,
Merci pour ta réaction, ça me fait plaisir de me sentir compris et de constater que d'autres partagent mes valeurs, mon ouverture. Quand à la "maladie" et pour être honnête, personne n'a utilisé ce mot. C'est moi qui ai traduit ainsi les réactions. J'aurais pu parlé d'anomalie voire de perversion.

#
Profil

Gin

le mardi 02 novembre 2010 à 21h03

maladie, anomalie, perversion... tu vas nous faire faire des cauchemars ;)

nature ! c'est ta "nature" d'aimer au pluriel et sans possessivité :)

...tu parlais aussi plus haut du cercle vicieux dans lequel tu te trouves... change de sens, change de sens des mots, et retrouve toi dans le cercle vertueux de l'amour... si t'as besoin d'élan on te poussera pour les premiers tours !

#

(compte clôturé)

le mardi 02 novembre 2010 à 21h30

<<<Francoise : tu a visé juste c'est la culpabilité qui me fait freiner dans mes élans vers le PA.

<<< Lulu, il y a longtemps que j'ai deviné que tu est une modératrice...les clés du forum wouaaa j'adore l'expression.

<<<< Siesta, tu n'est pas un modo, parce que je pensais que....

#
Profil

Goffio

le mardi 02 novembre 2010 à 21h32

De rien, Nestal ! Je t'en prie... Moi aussi, on essaie souvent de me faire passer pour un malade, même si ce n'est pas forcément formalisé en ces termes.

Gin, vas-y, je te sens bien là... On a passé le tour de chauffe !

#

(compte clôturé)

le mardi 02 novembre 2010 à 21h36

c'est vrai goffo, toi et nestal avait une histoire similaire, peut être que vous pouvez vous échanger vos idées, votre vécu, ça aide parfois d'ecouter et d'être entendu.

#
Profil

nestal

le mardi 02 novembre 2010 à 22h04

Gin

...tu parlais aussi plus haut du cercle vicieux dans lequel tu te trouves... change de sens, change de sens des mots, et retrouve toi dans le cercle vertueux de l'amour... si t'as besoin d'élan on te poussera pour les premiers tours !

Merci pour l'élan et désolé pour les cauchemars. Depuis que je suis sur ce site et découvert des gens qui partagent la même conception de l'amour, j'ai fait des grands progrès en direction de ce que tu nommes le cercle vertueux de l'amour.

#
Profil

Gin

le mardi 02 novembre 2010 à 22h19

(+) :-)
bravo tout le monde !

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion