Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Le poyamour subi

#
Profil

LittleJohn

le lundi 08 août 2011 à 15h16

Clown_Triste
Et s'il dit qu'il ne souhaite pas en parler, tenons-en nous là, non ?

S'il ne souhaite pas en parler, alors il n'en parle pas. That's it !

#

Popol (invité)

le lundi 08 août 2011 à 15h28

Ce serait correct d'arrêter de le relancer, aussi :-)

#

(compte clôturé)

le lundi 08 août 2011 à 19h33

.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#

le poulpe (invité)

le lundi 08 août 2011 à 20h58

Смотреть онлайн Зануда Интерьер Помнится, Вы спрашивали, где можно найти зАмок для ...

#

(compte clôturé)

le lundi 08 août 2011 à 21h40

Polymalheur ? Phonétiquement, j'aime bien.

Mon adhésion s'arrête à la sonorité de ton néologisme, Eclisse.

J'observe une chose : une grande majorité des témoignages proviennent de couples ou relations monofidèles à l'origine où l'un voire les deux aspirent par la suite au polyamour. Nul doute que les difficultés sont incontestablement nombreuses, pas insurmontables pour tous : la capacité d'invention de l'être humain est illimitée, dès lors que ses intérêts fondamentaux sont servis.

A l'inverse, je n'ai pas noté ici (arrétez moi si je dis des conneries) une avalanche d'histoires de couples poly établi dés le départ de la relation qui témoignent de leur apocalypse.

C'est un fait : ces aspirations de milliers de couples mono où l'un ou les deux aspirent après quelques années au polyamour est l'expression nette de la faillite de leur couple mono, sclérosant les désirs et aspirations intimes de chacun, asservissant l'autre à rassurer sa boiteuse confiance en soi et dans l'existence.

Ce n'est pas pour autant que le polyamour est une réponse à leur recherche clé en main et il serait suicidaire de s'y jeter tête baissée. Il faut prendre le temps pour en mesurer toutes les conséquences, avantages et inconvénients. Ce débat, s'il se révèle favorable au polyamour - en toute connaissance de cause - devrait selon moi permettre d'établir un accord sincère entre les deux constituant les nouvelles bases du couple. Mais il est parfaitement exact qu'il ne peut y avoir de garantie de succès. Les forces psychiques, affectives et sexuelles combinées à l'histoire de chacun et le puissant contexte culturel/social sont telles que la nouvelle combinaison poly souhaitée peut tout autant exploser que la combinaison mono de départ... Un partout, la balle au centre.

Il existe des situations où il faut admettre qu'il peut ne pas exister de solution conforme aux intérêts de chacun. Et il serait exorbitant et faux de faire porter la responsabilité sur l'autre le fait qu'il ne répondrait pas à ses souffrances, désirs et frustrations.

C'est alors la combinaison du couple qui n'est peut être plus valide et qu'il convient de défaire. Pour après se mettre en quête d'un être qui établira avec vous les pertinentes correspondances. Et ce n'est plus une question de mono/poly.

Je n'ai peut être pas tout compris Eclisse, mais il semble que tu subis une situation que tu n'as pas choisi ? Je vais enfoncer des portes ouvertes : les solutions relèvent de ta propre analyse de la situation et des décisions conformes à ta sauvegarde et tes intérêts. Tu le sais mieux que moi.

Ce n'est pas le polyamour qui est en cause, ni le mono d'ailleurs. Ce qui est en question, ce sont les correspondances profondes et intimes établies avec l'être aimé, me semble t-il. Chacun a t-il le sentiment d'être véritablement lui même dans le lien commun ? Là est je crois, le véritable enjeu. Au quotidien.

Pour le reste, les chiffres, nous n'avons pas de statistiques de réussite pour l'une ou l'autre forme. Encore faudrait-il définir des catégories et sous-catégories pour y voir plus clair (mono allant au poly, poly allant au mono, poly restant poly, mono restant mono...).

On a après sa vision propre nécessairement subjective. Je peux observer par exemple que tous les couples monos de mon entourage depuis 25 ans qui ont raillé ou condamné la forme amoureuse de mon premier couple -chronologiquement (26 ans cette année) - sont tous, à l'exception d'un, séparés, divorcés et aujourd'hui célibataires ou en foyer recomposé.

Est-ce à dire que de mon expérience la monoexclusivité est vouée à l'échec ? Cette affirmation serait bien sûr absurde.

Ces amis et proches qui se sont séparés ont cherché leur voie propre de leur bonheur, qui devait passer par ces expériences.

J'ai pour ma part trouvé la forme de vie amoureuse qui me réussit et qui n'est pas reproduisible mécaniquement ailleurs.

Sur ce site, nous cherchons tous à comprendre qui nous sommes et par conséquent, ce que nous voulons. Pour tenter de comprendre si on s'est trompé dans le passé et le présent, pour ne plus se tromper dans l'avenir.

Le Poulpe ? En es-tu si sûr... ?

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

ladys

le lundi 08 août 2011 à 22h16

De la même façon qu'Alterity, je n'adhère pas du tout à l'idée "polymalheur".

Il est pour moi évident que sur un forum de discussion consacré aux sentiments, il est plus courant de trouver des messages de personnes en souffrance, en chemin, en interrogations, plutôt que des témoignages comme "polyamoureuse et heureuse".

Je suis inscrite depuis quelques jours, j'ai la chance de vivre mes amours sans souffrance, tout juste des difficultés liées à la distance qui me sépare de mes amoureux. Je ne m'imagine pas ouvrir un fil pour dire "tout va bien", même si j'ai trouvé quelques témoignages en ce sens ici, et qu'ils m'ont fait chaud au coeur.

J'étais heureuse lorsque je n'avais qu'un amoureux, je n'avais pas l'impression qu'il manquait quelque chose, quelqu'un dans ma vie. Je suis heureuse aujourd'hui, pas plus pas moins. Le bonheur et le malheur ne sont pas l'apanage d'un mode de vie particulier.

Certes, aimer plusieurs personnes signifie avoir d'avantage de risque, mathématiquement parlant, qu'un des amours s'éteigne, et d'en souffrir.
Mais d'un autre coté, vivre en transparence et accord avec ceux que l'on aime signifie aussi qu'une cause de rupture très courante chez les personnes exclusives disparaît.

Le poulpe, étant nouvelle, j'ai peur de ne pas tout saisir... Ni le lien avec la discu, ni qui est Zanouda, ni de quel verrou il s'agit... Peut être qu'en réécrivant ton message sans virgules et majuscules bizarres, et accessoirement en terminant ta phrase (для чего?), ce serait plus clair. Et traduire en français, ça peut être bien aussi. :-D

(si ton message est une private joke usitée sur ce site dont je ne peux comprendre les tenants et aboutissants, ignore mon message, hein...)

#

(compte clôturé)

le mardi 09 août 2011 à 10h59

.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

Clown_Triste

le mardi 09 août 2011 à 12h05

@Eclisse :

Je sais que tu as choisi le rôle du poil à gratter ici, et qu'il est donc logique que ça gratte souvent aux entournures.

Même si beaucoup d'intervenants ici font quand même preuve de mesure et d'une vraie recherche d'honnêteté et de justesse, je pense que ton point de vue "contre le polyamour" (ou contre une idéalisation du polyamour) a de l'intérêt ici.

Mais il est vraiment dommageable, si tu veux mon avis, que tu emploies un ton aussi péremptoire, voire même méprisant, parfois sans autre argument que ta verve.
À cela s'ajoute une rancoeur qui perce au travers de quasiment toutes tes interventions depuis ton arrivée (et qui motive sans doute ta présence ici).

En gros, il me semble que tu mines la crédibilité de tes propos qui auraient pourtant intérêt, sur ce forum, à être particulièrement solides et argumentés. Et je trouve ça dommage, cher poil à gratter.

C.T.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 09 août 2011 à 13h27

Et surtout, les arguments darwinistes, les références à l'évolution, c'est largement lacunaire pour parler des constructions culturelles humaines, et carrément sans pertinence pour parler des vie individuelles. Ce que d'ailleurs darwin ne faisait pas pour les animaux !

Quand à l'affirmation "on ne change pas les personnalités", ben... j'en sais rien, mais c'est clairement pas le but, ici. On parle à des gens dont la personnalité et la vie change ;on leur parle du changement, on cherche pas à l'engendrer.

Et, juste pour le fun, un détournement de raisonnement :

Eclisse
par exemple ici, quand on suit les threads sur plusieurs années, on s'aperçoit que les expériences malheureuses remplacent les succès initiaux : les couples à trois ou plus volent en éclat bref, rien de mieux que chez les mono ...

Par exemple en France, quand on suit les témoignages des gens sur plusieurs siècles (littérature, sociologie, psy, témoignages persos, témoignages médias), on s'aperçoit que les expériences malheureuses remplacent les succès initiaux : les couples volent en éclat, bref, rien de mieux que chez les poly.

#
Profil

Boucledoux

le mardi 09 août 2011 à 14h31

Clown_Triste

Même si beaucoup d'intervenants ici font quand même preuve de mesure et d'une vraie recherche d'honnêteté et de justesse, je pense que ton point de vue "contre le polyamour" (ou contre une idéalisation du polyamour) a de l'intérêt ici.

Personnellement je trouve rarement que la hargne et l'agressivité gratuite a de l'intérêt, surtout quand le seul petit bout de fond qui affleure est l'essentialisme le plus réactionnaire et le plus crasse (la nature dit que et de toute façon c'est Darwin et l'évolution alors circulez y a plus rien à voir), pimenté d'une bonne dose de sexisme (les femmes c'est fait pour porter les enfants des hommes, c'est bien connu, les hommes pour agir, les femmes pour recevoir... joli...)

:(

voilà. Ça allait comme preuve de mesure, d'honnêteté et de justesse ?

:D

#

(compte clôturé)

le mardi 09 août 2011 à 14h54

Eclisse ?

Pourrais tu nous livrer précisément ta conception - progressiste - de la relation amoureuse, celle qui aujourd'hui est susceptible de te rendre pleinement heureux ? Ca pourrait tous nous intéresser.

#

(compte clôturé)

le mardi 09 août 2011 à 15h21

.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#

(compte clôturé)

le mardi 09 août 2011 à 15h22

.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#

(compte clôturé)

le mardi 09 août 2011 à 15h27

.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

Clown_Triste

le mardi 09 août 2011 à 15h38

Eclisse
Bonjour CT,
Je fais simplement une photographie de ce forum, rien de plus, j'ai réglé mes problèmes;

Tu fais de la photographie d'art, alors, celle dont la subjectivité exprime le point de vue particulier de l'artiste plutôt que de laisser le réel "témoigner de lui-même, tel qu'il est" ou de laisser le spectateur se faire sa propre idée.
Parce que quand même tu attaques, tu juges, tu cherches à gratter là où ça fait mal. Comme je l'ai dit, ce n'est pas condamnable en soi à mes yeux, surtout si c'est bien fait.

Par contre, la rhétorique de "je constate simplement, rien de plus" (oui, je paraphrase) c'est de la triche !
Tu as choisi de rester sur ce forum et de ne pas être simple lecteur en défendant un point de vue à rebrousse-poil. Il n'y a rien de mal à ça mais assume-le. Non ?

C.T.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

Clown_Triste

le mardi 09 août 2011 à 15h44

@Boucledoux

Il me semble qu'il est toujours intéressant d'avoir des points de vue contradictoires sur le forum, des gens qui ne sont pas d'accord avec ce qui s'y dit, avec la philosophie du polyamour dans le cas présent. Des gens qui nous poussent à nous questionner, à nous remettre en cause, à ne pas nous reposer sur les lauriers illusoires d'opinions partagées par une minuscule communauté sur Internet, qui nous apprennent aussi à répondre à ces questionnements et ces doutes dans nos "vraies vies".

Mais, évidemment, c'est plus intéressant quand c'est solide, argumenté, ouvert sur la possibilité d'un échange et dénué d'agressivité, je trouve.

C.T.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

ladys

le mardi 09 août 2011 à 15h45

Edition: Pour cause d'ordi rameur, j'ai écrit ceci suite à l'intervention de Clown Triste concernant le ton employé par Eclisse et cela n'apparaît que maintenant..
Depuis, moults messages sont apparus et mon message risque d'être hors propos ou redondant, j' m'en excuse.

.......

Eclisse, je découvre en lisant Clown Triste que tu es "poil a gratter" et je partage son idée que tes propos sont intéréssants et le seraient encore plus s'ils étaient moins méprisants.
Ton message m'a interpellée a bien des niveaux et j'aimerais tout de même y répondre, en tentant de faire fi du ton que tu y emploies parfois.

Eclisse
Bonjour Alterity,

Merci pour ce petit compliment sur la forme hypocoristique...

Ton analyse est pertinente, sur ta première assertion oui, il m'est arrivé récemment de subir quelque-chose que je n'avais pas souhaité, auquel je n'étais pas préparé, mais qui a été résolu grâce à un dialogue approfondi et sincère entre deux personnes...et le rappel à la raison.

En bref, pas le polymachin.

Je crois comprendre que ton problème est résolu et que tu es à présent heureux (se? je n'ai pas suivi, et peu importe). Ta présence ici, elle est motivée par quoi?
Ne vois pas dans mes propos une remise en cause de ton droit à participer, mais je m'interroge, respectueusement, sur tes motivations.
Penses-tu que ta façon de vivre est "meilleure" et que tu dois faire part de ton ressenti de façon à ce que d'autres, égarés sur des chemins délétères, reviennent à la raison?
Cherches tu, en convainquant les autres, à justifier ton choix, à te rassurer sur ce choix, à prouver que tu es, toi sur la bonne route?
Je précise que ces deux motivations me semblent aussi importantes l'une que l'autre, et qu'il est fort possible qu'une troisième m'échappe.

EclisseMais, pour revenir à ma réponse quelque peu lapidaire apportée plus haut dans ce sujet, je reste perplexe devant les témoignages des uns et des autres que j'ai pris le temps de bien lire, ainsi que les réponses des "donneurs de conseils" - lesquels sont toujours les mêmes et avec la même rhétorique ( ceux-là même dont on apprend par ailleurs qu'ils sont souvent seuls et pas très heureux et qu'ils éprouvent également de la jalousie lorsque la situation qu'ils présentent comme idoine - qu'ils prônent -, se présente à eux...).

Je comprends ta perplexité, comme j'imagine que tu peux comprendre la mienne face à des couples traditionnels malheureux qui s'obstinent à le rester sans tenter de trouver l'équilibre dans un autre mode de fonctionnement.
Néanmoins, j'ai tout de même l'impression qu'il y a ici des témoignages de personnes ayant vécus des relations exclusives et des relations non exclusives. Certains ont trouvé plus de bonheur dans les relations exclusives, d'autre dans le poly.
Il me semble normal que sur un forum consacré au polyamour, les conseils donnés par les intervenants aillent généralement dans le sens d'interventions visant à aider à mieux vivre les relations plurielles.
J'ai pourtant lu des interventions respectueuses qui encourageait l'initiateur d'un post à s'écouter et à ne pas tenter de vivre le polyamour s'il ne s'y sentait pas à l'aise.

J'imagine que sur un forum consacré à la monogamie et à l'exclusivité, on trouverait plus d'interventions contenant des conseils sur comment dépasser les obstacles de la vie à deux plutôt que des remises en cause de la monogamie ou des encouragements à tenter les amours plurielles.

Eclisse Ce qui me rend perplexe aussi, ce sont ces conseils de SimPère, Sainte-Mère-Françoise, qui redéfinit un aspect des relations entre individus comme dans une description d'un guide touristique pour clients de la 'FRAM'.

Je n'ai pas lu ses ouvrages, juste quelques unes de ses interventions ici, je ne me prononcerais donc pas sur ceux ci. En revanche, j'ai une remarque sur celles ci: je trouve les interventions de Françoise simples à comprendre et souvent pleine d'humour, peut être ta perception "guide touristique" est-elle due à ce coté "second degré?
Quoi qu'il en soit, même si j'essaye de faire fi du ton que tu emploies, je trouve que la façon dont tu la surnomme est irrespectueuse au possible. Critiquer son oeuvre, ca ne me choque pas, même si ici je cherche vraiment en quoi c'est constructif, mais se jouer du nom de l'auteur, c'est petit.


EclisseOr, les relations amoureuses entre individus sont conditionnés par l'évolution et non par un exemple individuel ni par celui d'un petit groupe à l'échelle synoptique : que vient, par exemple, faire l'exemple d'une gamine de vingt ans qui se prétend poly...

Je suis assez d'accord sur le fait qu'on ne peut prendre l'exemple d'un individu isolé, voire d'un petit groupe, pour poser des vérités irréfutables. Mais en toute logique, je refuse de croire que l'exemple de la majorité s'applique à tous les individus. ce que tu fais avec ton exemple concernant l'âge d'une polyamoureuse. A 20 ans, on n'est pas forcément un gamin, on est parfois depuis longtemps adulte, confronté à des responsabilités et des épreuves d'adultes, on peut avoir déjà un vécu riche. Ce n'est peut être pas la majorité des personnes de 20 ans à notre époque, mais assimiler 20 ans à "gamine" c'est réducteur.

EclissePuis, par exemple ici, quand on suit les threads sur plusieurs années, on s'aperçoit que les expériences malheureuses remplacent les succès initiaux : les couples à trois ou plus volent en éclat bref, rien de mieux que chez les mono ...

Rien de mieux, ok, mais rien de pire non plus, si?

EclisseBref, sur l'échelle de l'évolution, les comportements parviennent à se modifier sur des périodes de plusieurs dizaines de milliers d'années et non à la suite de la parution d'un guide touristique soi-disant novateur et pseudo-révolutionnaire !

Encore ce terme d'évoution. Plus haut j'ai pensé qu'il se rapportait à l'évolution individuelle, je vois qu'il est bien question de l'évolution de l'humanité. Ce passage me donne l'impression que nous sommes tous bâtis sur le même moule, avec les mêmes comportements innés, et que les autres comportements ne sont que déviance. Le clou qui dépasse appelle ton marteau?

Eclisse On assiste ici, à des tentatives d'intellectualisation, des conseils de 'travail sur soi', alors qu'on ne change pas les personnalités.

Tu entends quoi par "personnalités"? La capacité à envisager l'amour comme non exclusif, la capacité à être jaloux.
Quoi qu'il en soit, refuter tout conseil de "travail sur soi" me dérange. J'ai une personnalité hypersensible, travailler sur moi ne me fait pas perdre cette hypersensibilité, mais me permet d'en faire un atout artistique, d'en gérer les manifestations afin de ne pas embarrasser autrui, de faciliter ma vie sociale.
En quoi conseiller un travail sur soi est-il inutile?

EclisseCe qui me semble plus approprié comme explication :

La peur de vieillir, plus précoce chez la femme, provoque parfois un désir de séduction et, ne voulant pas remettre en cause ce qui a déjà été établi, propose à son conjoint de pouvoir volager sans séparation.

Chez l'homme, le désir de harem ne date pas de la parution d'ouvrage plus proche des éditions harlequin qui ne ressemble en rien à un essai philosophique de bon niveau.

Rappelons-nous juste que l'homme est programmé pour disséminer ses gènes le plus possible et la femme de recevoir les plus résistants - ça, c'est bel et bien toujours le cas !

Là, je crois que je parviens à la limite du débat, tant ces assertions semblent être pour toi des vérités immuables et établies.

EclisseEt, pour ma part, le véritable amour est bien plus possible quand, entre deux individus, il n'existe aucun de ces codes sociaux que peuvent prendre la forme de progéniture ou l'acquisition de bien en commun - lesquels peuvent être des verrous -, rien d'autre que la magie, des personnalités complémentaires, chose rare certes, mais qui peut survenir dans une vie et qui devient tellement agréable.

Là, on est presque d'accord, mais en quoi une telle magie devrait-elle être unique? En quoi la complémentarité ne peut-elle que ce faire entre deux, et pas trois ou plus?

Désolée pour ce pavé, j'espère ne pas être trop hors sujet.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#

(compte clôturé)

le mardi 09 août 2011 à 15h58

.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

Clown_Triste

le mardi 09 août 2011 à 16h08

Eclisse
Re-bonjour CT ...
Au risque d'être redondant, je me permets de rappeler avoir affirmé qu'il ne s'agissait nullement de stats, mais simplement d'un synthèse des centaines de réponses lues ici.

De la triche ? Pourquoi donc ? Faut-il se mettre à poil ici ? J'ai, parfois, livré des choses personnelles et m'en tiendrai là.

Que faut-il assumer ?
Être exposé à la contradiction ? Bien volontiers...

Je ne veux pas alourdir le sujet, donc je m'arrêterai après ce message.

Je n'ai pas bien compris ta réponse sur les stats. Je n'ai moi-même pas parlé de statistiques. Je voulais juste dire que la "photographie" que tu fais du forum est éminemment subjective dans le choix de tes mots, dans le ton souvent moqueur ou condescendant que tu emploies. La "photo" est donc vue au travers de ton regard très particulier.

Ce qui est "de la triche", c'est donc de dire ensuite "je fais simplement une photographie de ce forum, rien de plus" alors qu'en réalité tu exprimes un avis et un ressenti très personnels quant au contenu du forum (et pas forcément faux ou infondé, hein, je ne dis pas que ton avis est sans valeur).

C'est juste une forme de rhétorique qui ne me convient pas. Genre le gamin qui décoche un coup de pied dans la cheville de son voisin et qui fait ensuite l'innocent "mon pied s'est simplement trouvé être au même endroit que sa jambe, rien de plus".

Tu me suis ? C'est juste le rôle de contradicteur que tu aimes avoir ici que je te propose d'assumer. Et cela n'implique absolument pas que tu te "mettes à poil" ou que tu livres des choses trop personnelles. Juste que tu te départisses de ton attitude faussement neutre et raisonnable (à mes yeux).

Il m'arrive parfois d'écrire de manière un peu absconse, j'espère que mon propos est plus clair à présent.

C.T.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 09 août 2011 à 16h09

Nan carrément pas HS, ladys.

Même franchement, bravo pour l'équilibre de la réponse en point par point... Dans ce genre de cas, je m'en tiens personnellement plus aux limites plus douteuses de la courtoisie, c'est à dire que je n'arrive pas à être aussi ouvert à l'échange que toi, je "contre" poliment mais avec quand même moins de capacité de dialogue !
Tu arrives à exprimer un fond que je reconnais avec, en plus, un côté très posé...

Ce petit morceau que tu as laissé, on pourra limite le mettre en lien la prochaine fois qu'Eclisse vient avec du pur péremptoire, comme ça lui arrive assez régulièrement. Au passage, comme toi et Clown Triste, les désaccord que je peux avoir avec lui m'intéressent, au moins comme aiguillon à réflexions : j'aime bienplus la contradiction que la recherche systématique d'accord, et quand quelqu'un exprime son contre-pied de façon un peu articulée, ça donne finalement de l'eau à mon moulin.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion