Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Mono + poly suite à infidélité, rupture et retrouvailles

Jalousie
#
Profil

ssooll

le jeudi 16 août 2018 à 11h39

Bonjour à tous,
Je découvre le concept de polyamour. Je m'y suis intéressée suite à une situation très douloureuse et en essayant de comprendre, de m'ouvrir à ma situation.
Je vais essayer de faire cours.
Je suis avec B. Depuis 8ans. Il m'a toujours beaucoup aimé, une relation très intense, basée sur la communication. Au début de notre relation je sortais d'une autre relation de 10ans à laquelle j'avais mis un terme parce qu'il n'y avait pas d'amour réel, juste un besoin d'être regardée et aimée, jamais comblé. J'ai été très infidèle, en quête d'attention permanente. Je suis partie parce que j'avais donc de choses à régler de mon côté. Quand j'ai rencontré B., J'ai évoqué tout ça avec lui, ai résisté parce qu'il était trop tôt, je n'arrivais pas à m'autoriser à aimer, mes relations amoureuses étaient guidées par la peur de l'abandon, de vieilles blessures d'enfants et un premier amour dont j'ai mis des années à le remettre dans jamais éprouver de sentiments et d'émotions équivalentes.
B. m'a toujours dit que j'étais celle qu'il attendait, que je pouvais faire ce boulot à ses côtés. Il m'a donné beaucoup. On a construit notre relation autour de ça. J'ai eu des doutes de nombreuses fois, et même si je ne ressentais pas l'amour comme je l'esperais, j'ai toujours su que cette relation était particulière et j'y étais beaucoup attachée. Mais il me manquait le ressenti, l'admiration.
En décembre dernier, crise, j'ai failli partir, je lui reprochais ce qu'il n'était pas, de ne pas avoir réussi ce qu'il m'avait promis. Pour me rendre compte qu'encore une fois, ce n'était pas lui, mais moi qui étais comme bloquée. Et que je l'aimais, mais bloquée.
Depuis quelque mois, il s'est remis profondément en question, avec l'approche de la quarantaine, des choses jamais exprimées, déconstruites, par rapport à lui. Moi j'ai fait ce travail pendant des années. J'ai beaucoup évolué à tous les niveaux sauf amoureux. Je savais désormais que j'étais amoureuse, mais toujours sans pouvoir le ressentir pour autant, ou le montrer, au delà des "je t'aime". Ses fragilités m'effrayaient, je n'arrivais pas à le prendre dans mes bras et à le soutenir. Je ne l'admirais pas non plus. Il est brillant mais n'en a jamais rien fait. Lui est devenu distant, silencieux, je le sentais très mal et moi prise dans des problèmes de santé et débordée par le travail, je n'ai pas eu les ressources pour le soutenir. Mais je m'en rendais compte. Il a perdu beaucoup de poids, fumait beaucoup...
Puis en juin j'ai compris qu'il avait eu envie de me tromper. Il m'a dit alors qu'il ne l'avais pas fait, qu'il avait nourri une relation quotidienne ambiguë avec une jeune femme au travail, mais qu'ils n'appartenaient pas au même monde. Mais pour moi le doute persistait. Pendant quelques semaines ça a été difficile, il s'énervait quand je lui disais qu'il ne m'avait pas tout dit, qu'elle était plus importante que ce qu'il avouait, a été virulent, voire violent dans ses propos, vrillait parfois quand il avait bu et me disait des horreurs. Pour s'excuser ensuite le lendemain en me disant qu'il m'aimait. J'étais perdue. Je sentais sa colère et son désespoir, son isolement, son besoin d'attention, en même temps que son amour. Et je me suis rendue compte à ce moment que je ne le regardais pas, que tout était centrée sur moi, qu'il fallait que ça change, parce que je l'aimais profondément, tout en étant enfermée dans mon douleur de ses intentions d'adultère. Il a commencé à peindre, des choses magnifiques, sensibles, j'ai commencé à le regarder différemment, à ressentir des choses. Dans le même temps lui a plongé dans "son noir". M'a dit que je devais l'accepter avec tous ses côteés sombres, tout ce qu'il n'avait jamais laissé sortir. Tout en refusant de parler de ce qu'il ressentait. Sans pouvoir mettre de mots. Puis une nuit il est parti en me laissant une lettre "je m'en vais. Je t'aime tu es parfaite. Mais j'ai besoin de faire mon chemin, pour moi mnt". J'ai été dévastée.
Ensuite on a continué à discuter dans la distance, il me disait qu'il m'aimait mais que c'était impossible, qu'il me faisait trop de mal, qu'il avait trahi notre amour. Et c'est devenu très violent, il m'a dit que je ne pensais qu'à moi, mes besoins, mes envies. J'ai doublement pris conscience de mes manquements, de sa souffrance.
Et puis j'ai découvert qu'il me trompait depuis juin. Avec cette jeune femme de 23 ans. Qu'ils s'échangeaient des centaines de messages par jour.
J'ai senti l'urgence et je l'ai rejoint, lui ai donné rdv pour un weekend sur une île. Il est venu. On s'est retrouvé. Je ne lui ai rien dit. Et il y a deux jours je lui ai dit que je savais tout. Que j'acceptais ce s'il avait fait. Il a vu mon amour, ce t'il attendais depuis longtemps. On s'est retrouvé intensément. Je le prends dans mes bras, je n'ai plus peur. Je ressens enfin. Il m'a parlé de cette relation, qu'il veut conserver. M'a dit que c'était cette fille qui avait tout changé. C'était elle b tant que personne qui lui avait permis d'ouvrir des choses, qu'elle était une clé et qu'il ne la quitterait pas. Il dit qu'il n'est pas amoureux, qu'il ne le sera jamais, qu'il n'a pas besoin d'elle. Que s'il elle tombe amoureuse, elle partira. Il m'a donc laissé avec un choix terrible, le quitter ou l'accepter entier, donc avec cette relation.
J'ai décidé d'essayer. Hier il m'a dit qu'il fallait qu'il la voit. Et j'ai accepté. Il est parti vers minuit et est revenu dans la nuit. Je me suis réveillée vers 1h30… et je n'ai pas pu me rendormir. J'étais effondrée. Quand il est revenu je lui ai dit que c'était trop dure. Je veux lui donner ça, mais je suis profondément blessée, notamment sur les aspects sexuels... Et puis je ne sais pas s'il ça entre dans le polyamour ou si c'est une relation pansement, un leurre. J'ai peur que sans elle, il soit obligé de se confronter à des maux et qu'il l'évite.
Je n'ai pas choisi cette situation, elle n'a pas été discutée en amont. On en discute. Il me dit qu'il m'aime, qu'il voit et sent maintenant mon amour et que le choisir, entier, est une geste d'amour incommensurable. Et en même temps qu'il m'en demande beaucoup, trop, qu'il ne veut pas me voir souffrir, qu'il et là et que je suis sa priorité. Mais qu'il ne la quittera pas. Il me dit aussi que emue suis libre de mon côté. J'ai été infidèle dans mes relations passées, mais avec lui jamais. Lui m'a toujours dit qu'il n'avait jamais trompé personne et qu'il ne le ferait pas. M'a dit qu'il avait eu du mal à intégrer le fait de me tromper. Qu'il avait eu l'impression de me tromper au début mais pas ensuite, que c'était autre chose. Il n'a jamais culpabilisé, assume son choix. Ils ont des règles, jamais se voir en public, juste chez elle. Il veut que personne ne le sache. Je ne peux donc en parler à personne. Il est donc pharmakon, c'est lui qui provoque la souffrance et qui me console.
Donc pour en venir à ma question, ou mes questions, pour ceux qui ont le recul que je n'ai pas, est ce qu'on peut considérer cela comme du polyamour ? Quelqu'un est il arrivé au polyamour après une infidélité, ou en tout cas une fois le fait accompli ? Peut on dépasser sa peine et l'accepter sincèrement, pas amour ? De mon côté, je n'ai pas l'intention de favoriser une rencontre et ne suis pas sûre que ça arrivera. Mais je ne suis pas fermée. Cette perspective d'équilibre m'apaise un peu. Après je ne sais pas s'il l'autorise parce qu'il le fait lui même et s'il le vivrait vraiment sereinement. Pour l'instant, les images et le sentiment de trahison sont trop forts.

#
Profil

bidibidibidi

le jeudi 16 août 2018 à 12h00

Je pense que tu ne te poses pas les bonnes questions :
Mettre le polyamour comme une étiquette sur ce que tu vis n'a aucune utilité. Polyamour ou pas, c'est ce que tu ressens, tes émotions, tes sentiments, qui sont importants.

Ta situation m'a l'air extrêmement complexe. Ma compréhension, simpliste (parce que les relations sont toujours plus compliquées que ça) serait que :
Pendant la majorité de votre relation, tu étais perdue dans tes sentiments, et tu ne lui as pas témoigné l'attention dont il pouvait avoir besoin.
Au moment où il a besoin d'attention, il se tourne donc vers une autre.
Et désormais, il se découvre dans ses bras à elle, ce qui te paraît insupportable, à raison.
Lui évolue beaucoup, avec une émergence de ce qu'il appelle "son noir".
Toi aussi, tu as beaucoup évolué, mais récemment tu as démarré, en plus, une évolution sentimentale.

Vous êtes sur une coque de noix en pleine tempête, Ssooll.
Il faut que tu te protèges, que tu travailles sur tes émotions. Accepter la douleur, car il va y en avoir, et avoir la sagesse de savoir quand la situation se dirige vers quelque chose qui t'es inacceptable ou inversement, s'il y a de la lumière au fond du tunnel. Je te souhaite d'avoir la clairvoyance pour traverser cette épreuve.

Et n'hésite pas à partager ici, les gens te liront et te soutiendront, même si tu écris des pavés, même si c'est décousu et peu clair :-)

#
Profil

Yuzu

le jeudi 16 août 2018 à 12h51

Bonjour Ssooll,

La relation que vous avez actuellement n'est pas du polyamour car il n'y a pas un accord entre vous et tu ne le vis pas bien. La situation t'es imposée de fait et tu fais des concessions qui n'ont pas l'air de te convenir.

Par contre si c'est ce que vous voulez il sera possible d'aller vers le polyamour en communiquant beaucoup, en écoutant et en prenant en considération les besoins et désirs de l'un et de l'autre. En s'organisant et en mettant des règles qui seront realistes ( et non pas des règles imposées qui seront brisées rapidement)

Pour ta question si c'est déjà arrivé de passer au Polyamour dans une situation similaire j'aurais tendance à te dire oui car nous en sommes un exemple vivant. Par contre la douleur de la trahison suite à la découverte de l'adultère peut poser problème en fonction de vos ressentis. Pourrez-vous de nouveau vous daire confiance ?

Tu n'es pas obligée de répondre, juste te poser des questions et pendant les moments où il est avec elle prendre du temps pour toi, te recentrer sur toi :-)
Je suis souvent assez maladroite lorsque je m'exprime aussi je suis désolée par avance si je ne suis pas claire :-)

Bon courage à toi !!!

#
Profil

ssooll

le jeudi 16 août 2018 à 16h07

Merci à tous les deux. Je trouve ces réponses assez clairvoyantes. C'est aidant.
Effectivement c'est très complexe. Il y a beaucoup d'amour et de dialogue, mais beaucoup de bordel aussi, d'un côté comme de l'autre, plus dans notre relation.
Et non, ce n'est pas du polyamour. On est vraiment ailleurs puisqu'il m'a dit tout à l'heure que si je le quitte, son histoire avec elle s'arrêtera, que leur relation n'aura, de fait, plus de sens... Et aussi m'a redit qu'il m'aime plus que tout et ne veut pas me perdre.
Bon je crois que mon histoire n'a plus sa place ici du coup. Merci beaucoup à ceux qui ont répondu à mon roman (que j'ai pourtant essayé, tout en intégrant les éléments qui font la complexité de la situation, de rendre concis).

#
Profil

bidibidibidi

le jeudi 16 août 2018 à 17h53

C'est pas parce que c'est un forum sur le polyamour que tout doit tourner précisément autour du polyamour. Ton histoire a toute sa place ici, n'hésite pas à revenir y chercher conseil.

#
Profil

ssooll

le jeudi 16 août 2018 à 18h43

Ah, bon eh bien je découvre le forum et me suis un peu précipitée sans regarder plus profondément les différentes discussions. Ce que je suis en train de faire.
D'ailleurs en lisant plusieurs d'entre elles, il me semble bien qu'il y ait un problème. Le fait de ne vouloir garder cette relation seulement si la nôtre perdure. C'est quelque chose que je ne comprends pas. Si je le quitte, il arrête, si je reste il continue, si je dis non il me quitte.
J'ai lu plusieurs fois que cela revenait à essayer de régler des problèmes du couple en dehors du couple. D'ailleurs j'ai évoqué mes peurs quant à la fin potentielle de cette relation. Même si nous nous sommes retrouvés et que je me suis ouverte, et ai vraiment l'impression que mon ressenti et me sentiments s'expriment, la présence de l'autre influe forcément. Et quand le palliatif disparaît, plus de miracle...
J'aurais préféré qu'il tombe amoureux en fait je crois. Enfin c'est vite dit. Ça chamboule beaucoup de choses aussi j'imagine.
C'est une infidélité officielle en somme. Où s'immisce intimité et romantisme...
Je suis vraiment perdue...
J'ai besoin de discuter encore avec B. Au moins le dialogue est ouvert et il semble prendre le temps de l'écoute, pour que je le vive au mieux. Mais parfois mon moi rationnel se demande si je ne me fais pas juste manipuler sur toute la ligne...

#
Profil

Yuzu

le vendredi 17 août 2018 à 14h06

Ce n'est pas si étrange sa réaction je trouve ( en tout cas la réaction de mon cheri etait similaire)
Il m'avait dit que si jamais on se séparait qu'il la quitterait également car il ne se voyait pas continuer avec elle si nous non par question d'"equité" .
Par contre il disait ne pas pouvoir choisir et donc ne comptait pas la quitter même si je lui demandais. Bref le serpent qui se mord la queue quoi ... :-/

Et si tu as ta place sur le forum tant que parler te fais du bien :-)
Toutes les expériences qui ont étés écrites sur le forum ne sont pas du polyamour. Certaines le son devenue, d'autres sont restées telles quelles d'autres encore se sont stoppées.
Mais une chose est sûr. Une fois qu'on a découvert et goûté du polyamour on est plus le même ( que ce soit avec un avis positif ou négatif :-) )

Effectivement comme tu le dis il faut discuter encore et toujours :-) c'est la meilleure solution !

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion