Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

L'épilation

#

Pierregr (invité)

le vendredi 21 mai 2010 à 13h27

>Le libre arbitre, c'est savoir reconnaître ce qui nous influence et faire le choix de s'y soumettre ou pas.

En théorie, c'est vrai mais la PF est unique car son absence totale de la sphère publique empêche justement de se faire une opinion. Il faudrait un minimum de femmes avec des poils aux aisselles et aux jambes dans les médias pour qu'on puisse dire : "j'ai vu les deux, je préfère sans". Quand tu ne vois que des corps glabres depuis ton enfance, tu intègres que c'est "normal". J'en veux pour preuve l'anecdote (citée sur ma page) qu'une femme de 18 ans racontait sur le forum de MIEL en 2008

«  Je n'arrive pas à y croire, aujourd'hui la petite fille que je garde et qui vient d'avoir 7 ans s'est rendu compte que j'avais des poils aux aisselles et sa réaction m'a laissé bouche bée, elle me dit : "Oh t'as des poils!!!" je lui dit que oui et la elle me dit "Mais...T'ES UN HOMME!!!!!" alors je lui explique que non que les femmes aussi ont des poils que c'est naturel et la elle me sort "Bah non maman elle en a pas!!!!", j'ai eu beau lui dire que c'est parce que sa mère les enlève elle reste persuadée que sa mère n'a pas de poils»

C'est très intéressant car il prouve que les enfants sont attentifs au corps de leurs parents et en tirent des conclusions.
Cette petite de 7 ans est déjà complètement imprégnée de la pilophobie ambiante et il est probable qu'on ne lui en ait même pas parlé mais elle voit ce que fait sa mère, elle ressent ses pensées (les enfants sont très sensibles aux pensées des gens ayant une influence sur eux) et quand elle regarde la télé, elle ne voit que des corps glabres. Pour elle, l'équation poils=homme est déjà inscrite dans son cerveau d'enfant. Quand elle sera pubère, elle pensera que c'est d'elle-même qu'elle décidera de s'épiler alors qu'elle a subi un lavage de cerveau depuis sa naissance. Et à 18 ans, elle tiendra le même discours que celles qui invoquent la mode et le "libre choix".

Je ne dis pas que c'est ton cas mais si tu revoyais ton passé comme un film, tu as peut-être été influencée par ton entourage (et les médias) et quand tu dis "J'ai commencé très jeune, pour mon propre plaisir", il se pourrait que tu n'aies fait que répéter un schéma vécu par des femmes autour de toi. C'est ça, la norme intégrée. On peut essayer de trouver des exemples similaires pour d'autres aspects du corps mais il n'y en a pas : des femmes rondes, on en voit parfois dans les médias et il y en a plein les rues, la minceur est pourtant une norme mais elle n'est pas intégrée. Ou le maquillage, autre attribut de "beauté", je croise plein de femmes pas maquillées et ça ne dérange personne.

La pression sur les fillettes est énorme, des esthéticiennes disent que des mamans viennent avec leur fille prépubère de 10 ans en demandant une épilation définitive pour des poils qui ont à peine poussé ! C'est un phénomène très récent et inquiétant car il rend les filles anxieuses, elles ne supportent plus le duvet sur les bras, certaines s'enlèvent déjà les poils pubiens, dès 11-12 ans, c'est confirmé par bcp de gynécos. Comment imaginer qu'elles aient leur libre arbitre ?

#

Pierregr (invité)

le vendredi 21 mai 2010 à 13h28

Clémentine disait

>C'est pas une histoire de coquetterie, mais de s'intégrer en société, et de ne pas être stigmatisée

On est d'accord mais c'est en contradiction avec ce que tu disais à la page 15

>à mon avis, on est libre, au contraire; on se croit juste obligé. Ca va faire, de rendre les autres responsables

Ça, c'est le raisonnement des "Yaka". Mais oui ma bonne dame, vous manquez de volonté, "yaka" ne pas s'occuper des insultes, des regards de dégoût.
Ça me fait penser à ces beurettes dans les cités de la banlieue parisienne qui portent le voile, uniquement pour ne pas se faire traiter de "putes" par les garçons de la cité.
Tout le monde n'a pas le bagage, la force mentale de résister aux insultes, à la pression permanente mais une fois de plus, Clémentine ramène tout à elle. Comme elle a la force de tenir tête, alors tout le monde doit être comme elle. Je lui ai conseillé de ne pas s'épiler les aisselles et les jambes pendant 6 semaines et d'aller à la piscine, on rediscutera ensuite de la "liberté de choix". Mais je ne suis pas surpris de cette attitude, elle est typique de celles qui suivent la norme en ne comprenant pas que d'autres ne la suivent pas et du coup, le "yaka" est la solution miracle.

Sur le forum de Miel, une femme racontait en 2007 que son copain n'a plus voulu faire l'amour car elle avait laissé pousser ses poils pubiens, suite à une infection. Il reconnaissait que c'était l'influence des films X mais c'était plus fort que lui ! Elle fait quoi avec des raisonnements à la Clémentine ? Elle se soumet ? Elle laisse tomber le gars qui à côté de ça, est un chouette type d'après ce qu'elle disait ? Ça, ce sont des cas concrets, vécus par de plus en plus de femmes, surtout parmi les plus jeunes. "Tu ne t'épiles pas ? Ok, pas de cunni (les poils, c'est sale) ou pire, pas de sexe du tout". Ça aussi, c'est nouveau depuis la prolifération des pubis glabres dans les films X.
Des exemples comme ça, j'en ai des centaines, pas toujours aussi extrêmes mais qui montrent bien que la pression est à tous les niveaux : dans l'intimité, dans la sphère publique, avec les amis, la famille.

Il existe un livre en français sur l'épilation, c'est "Du Velu au Lisse" (histoire et esthétique de l'épilation intime), de Jean Da Silva, éd. Complexe, sorti en 2009.
Il est professeur en arts plastiques à l'université de Paris 1, Panthéon Sorbonne.
Voici un extrait du livre

«  Si l'épilation intime peut faire appel à son contraire, comme on l'a vue avec le porno-chic passé du lisse au velu, il en va différemment pour l'épilation des jambes et des aisselles reconnue aujourd'hui comme un facteur d'intégration sociale propre à l'identité féminine : elle est une règle de bienséance, à ce point coercitive que son abandon relève pour le sens commun de la déviance.»

C'est un pro-épilation qui le dit : pour les femmes, l'abandon de l'épilation des aisselles et des jambes, c'est de la déviance ! On marche sur la tête, il faut arrêter avec la litanie "mais tout le monde il est libre, tout le monde il fait comme il veut", c'est n'importe quoi. Le problème est sociétal, dans les médias, on ne montre JAMAIS de femme avec des poils aux aisselles ou au jambes. Du coup, l'inconscient des gens enregistre que c'est la norme (comme en Iran, l'inconscient enregistre que la norme, c'est le voile). Dès qu'une femme transgresse la norme, c'est le contrôle social, le rejet. Et ça va jusque dans l'intimité avec les crétins machos qui ne daignent pas faire de cunni s'il y a des poils.

#

Pierregr (invité)

le vendredi 21 mai 2010 à 13h28

J'ai d'ailleurs consacré un chapitre entier (le 15) à la pression sociale, voici qq extraits venant d'un blog, ce sont des femmes qui parlent.

Quand vous dites que vous vous épilez « parce-que on trouve ça plus joli » ça pose quand même la question de l'empreinte de la société, car à force de voir des femmes épilées, on imprime plus ou moins inconsciemment cette image.

Mais le réflexe social et culturel de s'épiler les jambes et les aisselles est aussi un réflexe machiste, celui de partir d'une principe qu'une « vraie femme » est lisse et toujours soignée. J'imagine que d'une part, ça aide bien à marquer les différences (les hommes et les femmes ne peuvent pas être égaux, regardez comme ce sont de petites choses fragiles !), que d'autre part c'est comme beaucoup de choses le temps qu'elles passeront à penser à ça, elles ne le passeront pas à prendre le pouvoir sur la société, et qu'enfin ça contribue à détruire l'estime de soi des femmes. Comment se sentir bien si on est élevées dans l'idée qu'au naturel (sans épilation, sans maquillage et autres artifices), on est râtées ?

Le machisme, il est depuis très longtemps intégré par les femmes, et tellement bien que nous le défendons en croyant défendre notre liberté (de s'épiler comme on veut, mais de s'épiler quand même, de s'habiller comme on veut, mais de mettre des talons pour avoir l'air d'une fille, etc…)
Le machisme a su imposer des codes de féminité contraignants, mettre des talons, une jupe, des bas, de la lingerie, s'épiler, se maquiller, se coiffer, se teindre les cheveux, se les lisser, se les boucler, surveiller son langage, maigrir, bronzer, être à la mode, avoir des seins parfaits, des jambes parfaites, des fesses parfaites, chasser la cellulite etc…, et je ne parle que de physique.
Au moins, quand on s'occupe de se conformer à ces codes, on ne réfléchit pas à autre chose. Même quand on essaie de s'affranchir de ces diktats, on ne pense toujours pas à autre chose !
La subtilité vient que ces codes sont tellement bien présentés depuis tellement longtemps (et pas uniquement par la pub) que nous avons fini par intégrer qu'être féminine c'est accepter de se torturer le corps en portant des talons, tirant sur une jupe, brulant sa peau, ses cheveux avec des produits divers et variés, etc… Et on est tout à fait persuadées d'être libre dans ses choix.»

Le témoignage suivant vient du forum des Chiennes de Garde en 2006, il illustre les conséquences dommageables de l'exposition de la PF en public

«  Je ne souffre pas d'hirsutisme : je n'ai de poils que là où toutes les femmes en ont, mais les miens sont d'une résistance et d'une santé exceptionnelle : et cette santé est une "honte", une "horreur", une "insulte" aux yeux d'autrui.
Essayez donc de vous promener jambes et épaules nues non épilées, avec une ombre sur la lèvre supérieure : dans les yeux des autres, vous êtes un monstre ! Même élephantman recevrait plus de compassion !
PS : j'ai renoncé aux plages et piscine alors que je nage comme une sirène
C'est facile de dire qu'on se fout du regard d'autrui, c'est moins facile de s'en foutre réellement quand tout le monde exprime son dégout et refuse de vous cotoyer, vous rejette littéralement comme un monstre.
En ville, habillée, j'attire la sympathie et l'amitié : sur la plage, je suis seule, isolée et méprisée.»

En fait, elle est allergique à plusieurs produits, ce qui provoque ses problèmes de peau. Après ça, on ne peut plus dire "s'épiler ou pas, chacun-e est libre".
Entre le côté cassant des "yaka" et la sensibilité extrême qui transparaît dans bcp de témoignages de femmes, j'ai choisi mon camp.

#

(compte clôturé)

le vendredi 21 mai 2010 à 17h23

Pas un fifrelin de plus tu n'auras, pas la peine d'insister! :-D :-D :-D

#
Profil

amorgen

le vendredi 21 mai 2010 à 17h37

Au départ je suis plutôt du coté du poil, mes poils dans le dos en ont fait fuir plus d'une, et j'aime caresser les toisons fournies... mais là devant le fanatisme "pilophile" de Pierregr je reste pantois.

Devenir le Torquemada de l'épilation ne servira pas la cause du Poil, bien au contraire et à ma grande honte je vais - en tant qu'amateur de pubis féminins non glabre - être assimilé à un "répurgateur"... (cf Kaamelott).

Que les femmes qui veulent rester poilues subissent le même racisme que les gros(ses), les môches, les pauvres, les arabes, les pédés, etc. ad nauseam est une bien vilaine chose je te l'accorde, mais au moins chez la plupart cela reste un choix.
Sauf dans le cas d'une lesbienne arabe grosse moche pauvre et poilue bien entendu.

#
Profil

LuLutine

le vendredi 21 mai 2010 à 21h11

Pour ma part je ne trouve pas que l'un des deux partis soit allé "plus loin" que l'autre dans son argumentation.
S'il y a exagération elle est des deux côtés pour moi.

#

(compte clôturé)

le vendredi 21 mai 2010 à 22h06

Il est temps de se réveiller, les admins... Ce n'était pas censé être ramené ici, c'est tout. Quelqu'un a posé le lien vers mon territoire, je vous le rappelle.

Si j'avais voulu en parler ici, je l'aurais fait. Je m'évertue à délimiter nettement l'ici et mon blog... et vous, vous allez tolérer ça encore longtemps ici, franchement? Je vous trouve d'habitude plus prompts à réagir sur des échanges moins musclés...

Je me défends très bien tout seule sur mon blog, mais pourquoi laissez-vous le forum servir de ring de la sorte, avec un seul boxeur qui s'agite et squatte l'espace? Faites un peu la part des choses, les admins, c'est à vous de jouer!

#
Profil

LuLutine

le vendredi 21 mai 2010 à 22h11

Je parlais des arguments avancés, c'est tout.

Bref : vous êtes deux personnes raisonnables qui ont compris que c'est inutile d'essayer de convaincre l'autre. Au-delà de ça, je ne vois pas d'objection à ce que chacun ait envie de donner son avis.

Puis si j'ai bien suivi, Pierre était prêt à suivre ta délimitation justement et à te répondre sur ton blog. Si son message y a été supprimé, ça ne me choque pas qu'il veuille le mettre tout de même quelque part.

#

(compte clôturé)

le vendredi 21 mai 2010 à 22h22

Charbonnier est maître chez lui, mais il ne faut pas confondre sa propre maison et celle de quartier. Pierre a au contraire porté un conflit personnel dans le salon de causette des voisins, puisque je lui barrais la route du mien et que le sien ne m'intéresse pas. Il n'a pas suivi ma délimitation, pas du tout.Tu aimerais que tes voisins qui ne se kiffent pas viennent squatter ton appart' pour s'engueuler?

Un lien vers son blog aurait suffi, et les foufounes étaient bien gardées.

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 21 mai 2010 à 23h39

Ben clem, pour le coup... suis encore désolé d'avoir linké, je pensais pas à mal. Je ne me doutais pas que la poilitude pouvait raser aussi longtemps. Et je trouve ça presque aussi lassant que toi que régulièrement, ce soit sur ton discours qu'il y a morpionnage (pas que de la part de Pierre, on aura compris).
Peut-être qu'en ne le lissant pas tu offres plus de prise. :-)

Par contre, le côté squatt d'appart' n'est pas tout à fait juste ici. Le forum est pas tout à fait un espace privé. Si quelqu'un est saoulant, dans un forum, tu ne peux que ne pas lui répondre... Il est pas assez insultant ou floodant pour qu'on puisse faire autre chose.
C'est l'envers du droit qu'on peut prendre à rentrer dans le lard des intervenants qui nous égnervent. Cette liberté de se colleter un peu avec certains intervenant, on la paie par quelques moments où ce sont nos propres oreilles qu'on encombre.

#

(compte clôturé)

le samedi 22 mai 2010 à 09h51

Siestacorta
Ben clem, pour le coup... suis encore désolé d'avoir linké, je pensais pas à mal.

Moi j'ai vu immédiatement le truc arriver gros comme une maison, mais je m'en fous, en fait.

Je ne me doutais pas que la poilitude pouvait raser aussi longtemps.

Ouais, là on en est au feu du rasoir...

Et je trouve ça presque aussi lassant que toi que régulièrement, ce soit sur ton discours qu'il y a morpionnage (pas que de la part de Pierre, on aura compris).

Ca je m'en tape aussi, et tu le sais très bien, pas besoin de sauveteur... les quelques rares qui captent ce que mon discours veut réellement dire me repaient largement des monceaux de tartufferies brodées alentour sur mes supposées intentions et mon propos (dont on me demande rarement de m'expliquer, dommage, ne serait-ce que pour s'assurer qu'on a bien capté, bordel de Bordeaux, au contraire de se croire le nombril du monde en prenant mal et personnellement ce que je tente de dire; c'en est presque de l'orgueil...)

Peut-être qu'en ne le lissant pas tu offres plus de prise. :-)

Oh dis, on me donne une leçon là? :-D Tu sais très bien à quoi ça correspond, ne me laisse pas croire que tu veux ménager quelqu'un ici? Ta bienveillance habituelle me suffit, hein! <3


Par contre, le côté squatt d'appart' n'est pas tout à fait juste ici. Le forum est pas tout à fait un espace privé.

C'est précisément ce que je dis: ce forum est public, il est maison de quartier, et à ce titre, les gens qui le fréquentent régulent en manifestant leur inconfort. Un conflit privé se passe en privé, mais si les gens concernés se tiennent hors d'atteinte en ne s'inscrivant pas, ils induisent de fait une situation où le prétexte est trouvé pour mobiliser la place. Une question à examiner pour les admins, ça, encore.

Si quelqu'un est saoulant, dans un forum, tu ne peux que ne pas lui répondre... Il est pas assez insultant ou floodant pour qu'on puisse faire autre chose.

Les conseils habituels, quoi... mais bons pour qui débarque, comme l'impétrant, justement. Allez, du neuf, de l'air, de l'humour!

C'est l'envers du droit qu'on peut prendre à rentrer dans le lard des intervenants qui nous égnervent. Cette liberté de se colleter un peu avec certains intervenant, on la paie par quelques moments où ce sont nos propres oreilles qu'on encombre.

C'est pas le problème, ça... dis, c'est vraiment à moi que tu causes, ou c'est pour la galerie, tout ça? Tu crois vraiment que j'ai une telle mémoire de poisson rouge?

Je t'aime bien, Siesta, vraiment... mais va falloir faire avec ton malaise d'avoir linké... ce qui m'a fait rigoler et me donne à penser que rien n'arrive par hasard, y'a toujours quelque chose à tirer d'une situation merdique. Chacun sa méthode, j'assume la mienne.

J'arrive pas à me sentir emmerdée par tout ça, je suis juste impatientée par le squattage du fil par quelqu'un qui a un problème égotique de reconnaissance éléphantesque, et vient promener son animal de compagnie au jardin public, point-barre.

C'est pas une nursery, ici, ou alors je vous rends mon tablier.

#

(compte clôturé)

le samedi 22 mai 2010 à 10h18

Reste parmi nous Robespierre...
on a besoin de toi,
tu nous illumine sur ce fil
et tu nous chatie en MP,
tu coupe la comunication dès que ça ne rentre pas dans tes cases
et tu dénonce ensuite comme les pires sbires
c'est à gerber
oui part Clémentine
rend ton tablier
ça fera de l'air sur ce site
effectivement regarde toi sur un miroir
et inflige toi le traitement que tu nous inflige
et tiens bon ma très chère !
Ca coute si cher de phantasmer deux minutes sur Jules et Jim
ou sur les poils pubiens... dès qu'on s'éloigne du la ligne du parti
enfin bon !
c'est comique Staline !!!!!
ou bien
fait ton autocritique
nous saurons être indulgents

#

(compte clôturé)

le samedi 22 mai 2010 à 10h34

En privé, les engueulades privées.. en privé... :-D :-D :-D

#

(compte clôturé)

le samedi 22 mai 2010 à 10h41

Pas en privé,
car tu fais des signalements aux modérateurs lorsque celà ne te plait plus, alors que ça part de tout ce qu'on discute ici...
quelle garantie de tenir une discussion jusqu'au bout ?
le privé c'est politique, surtout lorqu'on parle épilation
et rendu de tablier !

#
Profil

amorgen

le samedi 22 mai 2010 à 10h43

ouais ben désolé, mais les 3 posts de deux kilomètres d'affilée sur un sujet dont on lui dit qu'on ne veut plus parler ça saoule.
C'est quoi cette obsession à donner son avis contre vents et marées ? En quoi il était obligé de répondre au blog de Clem ici même ? il n'avait qu'à répondre sur son site à lui, où est le souci ?

Et en ce qui te concerne 786, juste ....pffff, déjà lu.

Siesta gagne encore des points de karma, keep going motherfucker ! :-D

#

(compte clôturé)

le samedi 22 mai 2010 à 10h51

amorgen

En privé, les engueulades privées.. en privé...

#
Profil

Clown_Triste

le samedi 22 mai 2010 à 10h57

C.T. vraiment très intéressant... :-D

#

(compte clôturé)

le samedi 22 mai 2010 à 11h02

c'est ça l'épilation, c'est un sujet passionant...

#
Profil

LuLutine

le samedi 22 mai 2010 à 11h19

amorgen
un sujet dont on lui dit qu'on ne veut plus parler

Il faudrait préciser le "on".
Personnellement ses messages m'ont intéressée et je les ai lus en entier.
Le fait qu'il les poste en réponse à quelqu'un est secondaire pour moi, c'est son point de vue qui m'intéresse même si je n'en partage pas la totalité.

#

(compte clôturé)

le samedi 22 mai 2010 à 11h27

Son point de vue reste intéressant pour ceux que ça intéresse, où qu'il soit sur le net, ce qui reste possible avec un lien... sans contaminer un forum avec des règlements de compte perso.

Ca m'étonne que tu dises ça, LuLutine, étant admin donc quelque part garante de la paix des lieux. Si je m'ingénie à rappeler l'utilité des mp, c'est parce que Bohwaz m'a indirectement renvoyée à ce support, lors de conflit précédent avec quelqu'un d'autre. Et que pour rester une place d'échanges constructive, les inévitables accrochages devraient rester privés. On sent bien quand ça dérape...

Accordez vos violons: il me semble que sur l'option "que met-on dans le corbillon", z'êtes pas trop raccord.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion