Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Fluctuation du désir

Sexualités
#
Profil

Nonconform

le mardi 17 septembre 2019 à 22h55

Salut.
Je ne veux pas parler de toute mon histoire avec ma compagne qui voit quelqu un d autre ( j en parle sur autre post), seulement du désir parce que ca m intrigue énormément et je dois pas être le seul.
Ca fait deux ans que mon amie a une baisse du desir sexuel envers moi.
Entre temps ca fait un an qu' elle voit une fois par mois un.autre monsieur.
On a parlé de ca y a pas longtemps parce que si j'accepte son autre amour j ai du mal avec lz fait qu elle desir sexuellement plus l autre.
En discutant je me suis rendu compte que j etais vachement en attente de sa part et que je la sollicitais beaucoup par rapport a ca. Que j étais vachement demandeur.
Notamment parce que j ai des relans de jalousie envers l autre avec qui ca se passe bien. Comme si j avais besoin d être sur que moi aussi je pouvais lui donne du plaisir.
Ducoup ça lui met la pression aussi parcequ' elle a peur que je me sépare d elle a cause de ca. Ce qui n est pas du tout le cas car je veux justement qu' on explore notre sexualité et nos désirs (sexuel ou paw) Tout ca pour dire qu on est entre dans un cercle vicieux. En gros elle a la pression de peur de me perdre et moi j ai la pression de perdre ma sexualité avec elle. ( en plus ca me rend un peu jaloux de l imagine entreprenante avec l autre mais c est mon pb)
Bref j ai l impreSsion qu' on est en train de débloquer un truc autour de ca. Mais c est pas gagné encore.
Un autre truc est qu on fait l amour sans contraceptif et ducoup ça met aussi une autre forme de pression parce qu' il faut faire gaffe aux enfants. On a décidé de remettre des capotes. Si on refait l amour d ici la.
Des fois j ai peur de ne plus pouvoir faire l amour avec elle et ça me met mal.

Est ce que parmi vous quelqu un a des expériences sur les fluctuations du désir?
Des choses qui ont permis d avancer sur la compréhension du désir?
Des trucs qui réveillent le désir parce que pour l instant j ai l impression qu' il est endormie pour moi chez elle.

Bon c est pt être un peu flou.
Mais je peux completer ma pensée si vous me demandez

#
Profil

Mark

le mercredi 18 septembre 2019 à 03h28

Nonconform
"...j etais vachement en attente de sa part // je la sollicitais beaucoup // j étais vachement demandeur. // j ai des relans de jalousie // Comme si j avais besoin d être sur // elle a peur de me perdre // je veux justement qu' on explore notre sexualité et nos désirs // j ai la pression de perdre ma sexualité avec elle // ca me rend un peu jaloux de l imagine entreprenante avec l autre mais c est mon pb //

J'ai juste repris tes propres mots. Tu vois le tableau qui se dessine?
Ben oui, ce sont tes problèmes. mais tu les a juste reporté intégralement sur ta conjointe.
Si tu ne connais pas cette vidéo, voilà une perspective différente sur le sujet:
https://youtu.be/oQbei5JGiT8

Nonconform
j ai peur de ne plus pouvoir faire l amour avec elle et ça me met mal.

Avec ton état d'esprit, ça me parait tout à fait plausible.

La note positive? Tu es en train d'en prendre conscience donc tu peux agir, sur toi.

edit: j'ajoute ces deux ted. Le contenu est intéressant à prendre en considération dans la réflexion

https://www.ted.com/talks/esther_perel_rethinking_...

et celui ci traite spécifiquement du désir dans un couple sur la durée
https://www.ted.com/talks/esther_perel_the_secret_...

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

Sophie72

le mercredi 18 septembre 2019 à 10h29

Bonjour.
En 32 ans de relation amoureuse avec mon cher et tendre , nous avons forcément connu des périodes de fluctuation du désir, l'un comme l'autre: périodes de nos vie où nous étions fatigués, un peu déprimés, trop "occupés", etc...Cela fait partie de la vie de couple.
Est-ce que ta compagne est dans une période où elle se sent moins bien, moins attirante ? Moi depuis environ deux ans, le fait de me sentir plus "moche" a une répercussion importante non pas sur ma libido mais sur le fait que je ne vais pas initier les relations sexuelles. Est-ce qu'elle t'a clairement dit qu'elle avait moins de désir ?
Tu évoques aussi la question de la contraception. Moi c'est un truc qui a un impact non négligeable sur mon désir! Une fois dans le "feu de l'action", je ne suis pas toujours "raisonnable" et je peux ne pas prendre le temps pour utiliser un moyen de contraception (on utilise les préservatifs et les ovules) et mon cher et tendre m'a rarement rappeler les "dures réalités terrestres" :-D De ce fait, comme je ne souhaite plus d'enfant, je suis un peu "réticente" à certaine période de mon cycle. On en a parlé et de ce fait , mon mari s'implique plus dans la contraception. Mettre les choses à plat sur ce sujet est aussi une piste.

#
Profil

laurent59

le mercredi 18 septembre 2019 à 11h40

Bonjour,
En rapport avec ce sujet je vous partage cette vidéo qui est un Ted d'Isabelle Constant-Excoffier, psychothérapeute, sur ce sujet :
https://www.youtube.com/watch?v=HJ1zVPf9uWs
Peut être que ça peut éclairer. Moi ça m'a parlé (je précise que ça ne signifie pas que je cautionne pour autant son contenu, chacun son vécu perso).

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

Nonconform

le mercredi 18 septembre 2019 à 13h39

Merci de me rappeler radicalement à mes problématiques. Pas d ironie ca fait du bien une confirmation de ce qu on a identifié avec ma compagne.
Sans vouloir me défendre mark c est pas toujours évident quand on sort d une période de changement avec l arrivée d une troisième personne. J étais encore confronté aux démons de sa focalisation amoureuse sur l autre. Ca trouble beaucoup et rend difficile Le recul sur certaines choses.
Le fait de l écrire à vous me permet vraiment de mettre en mots et ça va me/nous permettre d avancer. (J espere)
Je vais regarder ces liens avec attention

Sophie72 elle ne m a pas dit qu il n y avait plus de désir. Seulement une baisse a ce niveau pour les raisons évoquées dans mon poste. Elle ne se sent pas néanmoins moins belle moins attirante en ce moment.

Je vais travailler sur moi encore et manquerait pas de vous tenir au courant.
Merci.

#
Profil

Mark

le mercredi 18 septembre 2019 à 14h18

Nonconform
Sans vouloir me défendre mark c est pas toujours évident quand on sort d une période de changement avec l arrivée d une troisième personne. J étais encore confronté aux démons de sa focalisation amoureuse sur l autre. Ca trouble beaucoup et rend difficile Le recul sur certaines choses.
Le fait de l écrire à vous me permet vraiment de mettre en mots et ça va me/nous permettre d avancer. (J espere)

Tu n'as pas à te défendre, je synthétisais simplement tes mots. ;-)
Il est évident que des périodes comme celles que vous traversez sont des moments de pertes de repères, remises en questions et questionnements. Normal que ça tangue!

L'avantage de l'écrit est qu'il permet de verbaliser, synthétiser, évacuer mais aussi de confronter. Si les différentes piste de réflexion que tu trouves et reçois ici vous permettent d'avancer, j'en serai ravi pour vous. C'est le but de ce forum, l'entraide. ;-)

#
Profil

Sophie72

le mercredi 18 septembre 2019 à 16h37

Je vais poser une question qui peut paraître idiote mais elle m'est venue en regardant le début de la vidéo postée par Mark. Il était question de "refus". Est-ce que ce que Nonconform associe à une baisse de désir de sa compagne s'exprime par un refus ? Je pose cette question parce que moi et mon homme, quand on a l'un ou/et l'autre avons une baisse de libido, ça ne s'est jamais vraiment exprimé par un refus, mais simplement par moins de "propositions", plus de temps pour s'éveiller au désir. Et la manière de "proposer" est importante dans ces cas-là...

#
Profil

PointG

le mercredi 18 septembre 2019 à 17h27

@Nonconform

Comme je comprends tout ce que tu traverses !
En effet je suis passé par là et j'ai eu un soutien des plus important (mille fois merci @Mark) qui m'a permis de voir plus clair sur tout ça.

Au fil des échanges, du temps qui passe on se rend compte, que les choses ne changent pas entre les partenaires de la relation principale, dans les projets de couple, dans la tendresse, ... (enfin normalement)

Mais oui parfois le désir s'amenuise. Et là cela devient un sujet complexe !
Au début, tu doutes de toi, de tes capacités, l'égo en prends un coup et c'est douloureux
Et un jour, à force de réflexion, tu mets le doigt sur le problème de fond. Avec mon épouse, ce problème vient seulement d'être détecté : sa vision de la sexualité a changé ! Enfin on sait sur quoi travailler ! Et alors là la pression descend d'un coup. Parce que la vision change mais en fait c'est génial : montre moi, apprends moi, guide moi dans ta nouvelle sexualité.

Au final faites de l'investigation. Chercher ensemble, dans de la communication non violente, le pourquoi, du comment. Car il y a forcément un avant et un après ! et surtout dites vous bien que si vous faites le choix de rester ensemble, ce qui se passe actuellement est la fin d'un cycle mais que rien ne vous empêche de bâtir ensemble quelque chose de nouveau.

Je vous souhaite d'arriver à trouver votre voie. Ca n'est pas un cheminement facile. Mais une fois que l'on est en mesure de passer outre la souffrance de l'égo, alors tout devient possible et les questionnements empreints d'une grande lucidité/clairvoyance.

#
Profil

bidibidibidi

le mercredi 18 septembre 2019 à 17h51

J'ai du mal à imaginer le désir se maintenir à un niveau satisfaisant sur le long terme. Pour moi, tous les couples éprouvent une baisse de désir. S'il se stabilise à un niveau "sympa", c'est déjà vachement bien, et il n'y a pas de quoi se plaindre. Je me souviens plus où j'avais trouvé ça, mais j'avais vu une étude indiquant que la périodicité médiane des rapports sexuels dans les couples établis est d'une fois tous les 10 jours. Bon, ça reste un chiffre à prendre avec des pincettes (quasiment toutes les études sur le sexe portent sur des questionnaires, on peut difficilement espionner les gens dans ce domaine), mais j'ai tendance à trouver ça assez vrai.
Et ce qui m'amuse c'est l'importance que le désir et la vie sexuelle prend dans le couple. Tu vis avec quelqu'un, tu as des enfants avec, ta vie de tous les jours se passe sans aucun soucis, mais sous prétexte que tu t'envoies pas en l'air suffisamment souvent et bien, tu finis chez un quelconque psy...

#
Profil

PointG

le mercredi 18 septembre 2019 à 18h01

@bidibidibidi

Quand il n'y a pas de tierce personne souvent ce genre de problème peut facilement se résorber et au final on arrive à se concentrer sur le reste.

Mais là c'est une situation différente que vis @Nonconform
Pour l'avoir vécu et le vivre encore, c'est très dur de voir sa partenaire de vie se réveiller avec un autre que toi.
Mais c'est la toute que la communication devient importante et peut prendre un sens particulier
On peut soit être totalement réfractaire au changement pour diverses raisons (cela ne correspond pas à nos valeurs, par incapacité à se remettre en cause, ...) soit on arrive à outrepasser la douleur de l'égo et on accepte le changement mais on se demandant ce qui a induit ce changement. Et lorsque l'on arrive à trouver ensemble le pourquoi du comment alors il ne reste plus qu'à se réinventer ensemble.

Le changement peut être merveilleux pour peu que chacun y mette du sien et que l'on se soutienne et se guide dans cette nouvelle voie !

#

intermittent (invité)

le jeudi 19 septembre 2019 à 08h03

@Nonconform
"Un autre truc est qu on fait l amour sans contraceptif et ducoup ça met aussi une autre forme de pression parce qu' il faut faire gaffe aux enfants. On a décidé de remettre des capotes."

Elle a des relations sexuelles avec quelqu'un d'autre. Lui as-tu demandé quelles précautions sanitaires étaient utilisées avec son amant ?

C'est quand même une question importante ....

#

Intermittent (invité)

le jeudi 19 septembre 2019 à 08h32

@Sophie72
"Est-ce que ce que Nonconform associe à une baisse de désir de sa compagne s'exprime par un refus ? Je pose cette question parce que moi et mon homme, quand on a l'un ou/et l'autre avons une baisse de libido, ça ne s'est jamais vraiment exprimé par un refus, mais simplement par moins de "propositions", plus de temps pour s'éveiller au désir. Et la manière de "proposer" est importante dans ces cas-là..."

La divergence de libido est une des causes principale de séparation.

IL est inévitable que la baisse de désir intervienne dans les couples en relation depuis longtemps, et 32 ans de couple, ca commence à faire un bail assez long .....
Et dans ce cas, bien souvent, la baisse de désir vient majoritairement des femmes.

J'avais lu il y a quelque temps un livre d'une sexologue qui parlait de sexualité de réponse pour les femmes dans les couples au long terme.

Ca ne veut pas dire qu'elles ne prennent pas de plaisir à la sexualité conjugale mais qu'elle ne seront pas à l'initiative de celle-ci.
IL y a un article de Libération la-dessus.

La solution dans un couple dans cette situation est que le moins désiré ne prenne pas mal un refus et ne le traduise pas comme un désintérêt envers sa personne.
Et c'est là qu'il ne faut pas tomber dans la culpabilisation du moins désirant, car on entre dans une spirale très négative .....

Cela dit, dans certains cas, cette baisse du désir peut être aussi un symptôme de désamour qui n'est pas reconnu.

D'où, l'intérêt de mettre les choses sur la table de la manière la plus soft et la plus intelligente possible.

#
Profil

Sophie72

le jeudi 19 septembre 2019 à 10h36

@Intermittent , je suppose que ces pistes sont pour le couple de @Nonconforme parce que personnellement, je n'ai pas besoin d'info sur ce sujet et si c'était le cas, j'ouvrirais un topic .:-/ Mais ce que tu dis est intéressant et je suis d'accord que le dialogue est la clé de tout et qu'il n'y a pas nécessairement problème dans le couple mais un passage particulier . N'oublions pas que chez les femmes il y a aussi les variations hormonales et j'ai lu aussi un article qui disait que si les femmes de plus de 50 ans avaient une activité sexuelle plus faible c'était aussi lié à la santé du conjoint...

#
Profil

Mark

le jeudi 19 septembre 2019 à 11h46

@intermittent: "La solution dans un couple dans cette situation est que le moins désiré ne prenne pas mal un refus et ne le traduise pas comme un désintérêt envers sa personne. "

J'ai l'impression que le cas de figure les plus souvent évoqué ici est ceux des hommes dont la partenaire a à la fois une baisse de désir pour lui et un regain pour sa nouvelle relation. NRE, lassitude, évolution des envies, désamour, les raisons peuvent être multiples.

De fait, l'égo est mis à l'épreuve sur deux fronts et rude pour celui/celle qui en fait l'expérience.
J'ai aussi l'impression de lire bien plus rarement une femme exprimer la problèmatique sous cet angle là. Perception différente?

Je n'ai pas rebondi sur le coté contraceptif tellement ça me semblait évident que ça pouvait aussi être une source de tensions et blocages. Cette épée de Damocles m'a conduit à la vasectomie, également par volonté de prendre mes responsabilité à ce sujet.

@Sophie72 : Entièrement de ton avis sur la manière de proposer. Quand il y a une injonction exprimée, inconsciente ou pas, et surtout, récurrente, je sais que ça me bloque assez facilement.

Je n'ai pas fait de recherches comparatif sur le degré d'incidence ménopause Vs. andropause sur la libido, mais ce que tu évoques sur la santé du conjoint, je l'ai déjà lu effectivement.

@bidibidibidi: "Tu vis avec quelqu'un, tu as des enfants avec, ta vie de tous les jours se passe sans aucun soucis, mais sous prétexte que tu t'envoies pas en l'air suffisamment souvent et bien, tu finis chez un quelconque psy..."

Je pense au contraire que le quotidien influe pas mal sur la libido: Le manque de temps accordé à l'intimité du couple.

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

bonheur

le jeudi 19 septembre 2019 à 12h25

@Sophie72 : comment puis-je trouver cet article ? Ca m'intéresserait de le lire

#

Intermittent (invité)

le jeudi 19 septembre 2019 à 12h42

@Mark

Je te renvoie vers le site Les fesses de la crémière où ce que j'ai lu me semble la plus aboutie des réflexions sur le sujet :

https://lesfessesdelacremiere.wordpress.com/2016/0...

Bien que plus alimenté depuis quelques temps, les posts de l'auteur toujours argumentés et sourcés, sont une mine d'information sur ce sujet.

En plus, ce n'est pas de l'étude hors sol, puis qu'il est passé par ces phases, y compris le polyamour, mais ça n'a pas empêché la séparation (en très bons termes).

#
Profil

Mark

le jeudi 19 septembre 2019 à 12h52

@intermittent : Merci ;-)

Le blog d'Audren a été mon livre de chevet pendant ma période de transition et m'a beaucoup aidé ; tant pour son coup de plume et réflexions que les commentaires du lectorat. Très enrichissant, je recommande sans retenue!

edit: et merci pour le lien vers l'article de libé. Encore de belles années en perspective ;-)

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#

Intermittent (invité)

le jeudi 19 septembre 2019 à 12h57

@Mark

J'avais oublié le lien vers un article de Libération :

https://next.liberation.fr/vous/2012/01/06/plus-fe...

#
Profil

bonheur

le jeudi 19 septembre 2019 à 13h05

J'ai trouvé quelques réponses à mes questionnements et à mon évolution. Il y a ce qui sommeil en nous et ce que l'on regarde en face :-/ . Je vais pouvoir approfondir ma vision de mon avenir ! Merci :-)

#

Gsync (invité)

le jeudi 19 septembre 2019 à 13h42

Du coup c'est quoi la solution pour le mari qui voit ça ferme avoir de la libido pour son amant et pas pour lui ? Mettre son ego au placard et ne rien dire pour ne pas gêner ou culpabilisé Madame ? Ne pas mettre la pression pour ne pas empirer les choses et rester sagement à la maison pendant que Mme va voir son amant tout en cachant sa douleur ?

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion