Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Compagne d'un polyamoureux et jalousie

#
Profil

lets

le lundi 22 mars 2010 à 20h38

ROSALIE ! merci infiniment pour ton message. Pas trop le moral ce soir...
Pour nos garçons, c'est un père formidable, sincèrement , et mes garçons l'adorent tout comme je sais qu'il les adore.
Merci ne me dire que c'est possible. Là je nous sens tellement loin l'un de l'autre.
Quant à dire que "je sais qu'il m'aime" je ne sais plus. Je sais qu'il ne m'aime plus comme au début (ce que je peux comprendre). En même temps, il m'a dit pendant cette année qu'en 1995 (nous sommes ensemble depuis 1992) il était tombé amoureux d'une autre mais que celle ci avait refusé une relation parce qu'elle me connaissait. Il m'a dit qu'il s'était senti disponible pour cette histoire parce que ses sentiments pour moi avaient changé, évolué (disparu?). Moi j'ai eu l'impression qu'il est resté avec moi faute de mieux alors qu'il me certifie le contraire (et il n'est pas du genre à me mentir). C'est bizarre à expliquer.
Moi aussi, je n'ai plus envie du tout d'en parler. Tout le monde me prendrait pour une dingue de savoir que j'envisage cette possibilité de rester avec lui tout en acceptant (tant bien que mal, c'est encore fragile)qu'il aime ailleurs.
La difficulté que j'ai c'est de lui faire comprendre cette évolution (révolution? en moi.

Certains propos d'Eric m'ont un peu secoués : le fait que je le voyais, l'acceptais comme j'avais envie/besoin qu'il soit et non comme il est vraiment.

J'ai commencé à sortir, modestement , de mon côté : piscine (j'ai pris un abonnement) , course à pied, sortie avec des amies.

Je reviens plus tard

#
Profil

Siestacorta

le lundi 22 mars 2010 à 20h52

lets

La difficulté que j'ai c'est de lui faire comprendre cette évolution (révolution ? en moi.

Certains propos d'Eric m'ont un peu secoués : le fait que je le voyais, l'acceptais comme j'avais envie/besoin qu'il soit et non comme il est vraiment.

Oui, mais ton évolution commence par ton regard sur toi. sur tes peurs, complexes, attentes... Ce que tu veux. Ce qu'il fait lui, ce que peut-être il ressent, il ressent pas, tu n'as pas de pouvoir direct dessus.
Ton travail sur toi engendrera de l'action, qui engendrera peut-être de nouveaux rapports meilleurs entre vous. Mais tant que t'as pas commencé par ton bout, tu ne seras qu'en attente. Tu ne seras donc pas en train d'essayer d'améliorer les choses...

Message modifié par son auteur il y a 12 ans.

#
Profil

lets

le lundi 22 mars 2010 à 21h01

ROSALIE : etes vous passé par une phase de séparation ou d'éventualité de séparation? Toi? Lui?

#
Profil

Romy

le lundi 22 mars 2010 à 21h25

Cette sensation de se sentir parfois loin l'un de l'autre m'arrive encore aujourd'hui, même après 8 ans de polyamour! Ce sont des périodes qui varient selon les circonstances, selon mon humeur, selon ma façon de voir les choses, selon ma disponibilité à gérer ma jalousie, selon l'estime que j'ai de moi-même en ce moment précis. Mais je dirais surtout, quand je me sens comme ça, que c'est dans ma tête que ça se passe. J'interprète ce qu'il dit à ma façon. S'il me dit:" non, je ne peux pas te garantir à 100% que nous serons toujours ensemble", je l'entends comme:" avant j'étais sûr de t'aimer pour la vie, mais maintenant je ne t'aime plus autant". Alors qu'il veut simplement me dire que rien n'est jamais acquis (pas qu'il m'aime moins), ce avec quoi je suis entièrement d'accord!

Tout récemment, j'en ai parlé sur un autre fil, mon mari a passé un long w-e avec sa copine. À son retour, j'ai senti une distance entre nous. Ce que je réalise une semaine plus tard, c'est que cette grande froideur que j'ai ressentie dans les premiers jours, au point ou j'avais l'impression qu'on pourrait se quitter (!), bien elle s'est dissipée en quelques jours... Une semaine après, je me dis: quelle comédie! Il y a trois jours je croyais que c'était la fin, et nous voilà bras dessus bras dessous. C'est toujours comme ça, mais je retombe toujours dans le panneau. Puis aussi, que cette froideur j'y contribuais par mon obstination à croire au fond de moi qu'il devait sûrement l'avoir trouvé plus jolie que moi et plus ci et plus ça. Alors que lui, dans sa tête, ne pensais pas du tout à ça. Il était juste sur son buzz de son voyage, pensait au boulot etc.

Ce que je veux dire, c'est qu'on peut percevoir les réactions de l'autre ou l'absence de réactions comme de l'indifférence ou comme un signe d'éloignement, alors que les états d'âmes de l'autre, on n'y est pour rien. Il faut faire très attention quand on interprète ce que dit l'autre, parce que souvent, on a tendance à vouloir entendre et comprendre le pire, c'est-à-dire à interpréter d'une manière qui nous fait mal. Je pense que plusieurs hommes ont de la difficulté à dire des mots juste pour faire plaisir et rassurer. Le mien en tout cas est très intransigeant à cet effet. Il dit ce qu'il pense, et à moi de comprendre ce qu'il me dit et de ne pas l'interpréter à ma manière. Et quand il dit "je t'aime", ben on ouvre une bouteille de champagne!!!

S'il t'a dit que ses sentiments pour toi ont changé (primo, est-ce vraiment ce qu'il a dit ou ce que tu as entendu?), ça ne veut pas dire qu'il ne t'aime plus. Sinon il t'aurait dit, comme dans la chanson "je crois que je ne t'aime plus". Les sentiments changent, fluctuent, c'est normal et sain. Beaucoup de couples ont de la difficulté à l'admettre.

Bon, j'en ai trop à dire. C'est chouette la piscine!

#
Profil

Romy

le lundi 22 mars 2010 à 21h32

LETS: "ROSALIE : etes vous passé par une phase de séparation ou d'éventualité de séparation ? Toi ? Lui ? "

Je n'avais pas lu ça avant de te répondre... mais j'y ai répondu sans le savoir :-)
En fait, oui et non. Dans le sens ou parfois je me disais: c'est pas possible, c'est trop dur...est-ce qu'on va se séparer? Mais je ne pouvais pas m'imaginer, et je réalisais bien que ce n'était pas ce qu'on voulait, qu'on voulait être ensemble. Donc envisager sérieusement, non. Envisager pour provoquer une réaction de l'autre, oui.

Je crois personnellement qu'il faut résister à la tentation de se séparer juste pour voir. J'ai peur que quelque chose se brise à ce moment là. Mais je ne sais pas parce que je ne l'ai jamais fait. Je n'ai jamais ressenti le besoin profond de le faire. Je suis plutôt du genre à ne pas faire perdurer une situation conflictuelle. La séparation m'apparaît comme un signe que le conflit n'a pas pu être réglé.

#
Profil

Romy

le lundi 22 mars 2010 à 23h09

Tu vois, quand tu écris: "En même temps lui me dit que au maximum 20 nuits avec elle en 16 mois, ce n'est rien par rapport à toutes les nuits où il est là. Mais que valent les nuits ici s'il n'est que dans l'attente de l'autre ?"

et bien c'est toi qui interprète qu'il est dans l'attente de l'autre... Est-ce qu'il t'a dit qu'il était là, mais qu'il préfèrerait être avec l'autre? Il ne faut pas leur faire dire ce qu'ils n'ont pas dit :-)

Je peux te parler aussi de ce qu'il peut ressentir, car j'ai eu aussi des amants par la suite. Personnellement, lorsque je suis amoureuse et pleine de désir pour l'un, ça se répercute aussi sur l'autre. Et le contraire est parfois aussi vrai: c'est quand je n'ai pas d'amant que je suis plus taciturne et renfermée. Donc si mon mari me sent absente, il ne doit pas s'inquiéter du fait que j'ai peut-être un amant... c'est justement parce que je n'en ai pas que je suis ainsi! :-)

#

Solal (invité)

le mardi 23 mars 2010 à 00h13

en lisant l'histoire de Lets, je me demandais ceci : n'-as-tu jamais été attirée par un autre homme ? je veux dire de façon singulière, spéciale, un élan, où tu as été séduite ? cela sans que cette attirance n'affecte en rien ton amour pour ton homme ? Pourquoi associer, relier, mettre en concurrence les histoires, petites ou grandes, les penser en termes de plus ou moins, ou "il pense à elle", en termes de vases communiquants ? Il me semble que nous pouvons vivre plusieurs histoires parralèles en même temps, dans des espaces temps differenciés,sur des planètes éloignées, avec des personnes uniques, qui nous émeuvent à leur manière et pas une autre, et sans que cela affecte notre amour fort pour une personne.
En tout cas, je peus le dire, je vis ainsi, même si c'est compliqué en ce moment.
Mais ce n'est pas compliqué pour des raisons de rivalité disons plutôt que la vie est trop petite, trop courte, trop stressée, trop étroite pour pouvoir aimer comme il faudrait chacune, et je ne parle pas de ses amis et ses bons copains. Ledrame est de choisir, de devoir élire non ?

#
Profil

lets

le mardi 23 mars 2010 à 07h42

Nous avons parlé hier soir, calmement et pas que de "cette histoire". Que ça fait du bien...
SIESTA : quand je lui parle de mon cheminement intèrieur, il m'a dit qu'il fallait que je fasse ça pour moi, pour me comprendre moi et pas par rapport/pour lui. Que je ne dois pas prendre cette évolution comme un chemin de repentance par rapport à lui. Qu'il veut bien être à mes côtés pour m'écouter si je le souhaite mais c'est tout. QUe ça me regarde moi.

Autre question : quand vous aimez, notamment au début de votre relation, etes vous à 100% dans cette relation? QUe c'est elle, à ce moment là, qui vous fais vibrer, vous fais sortir de vous (je le cite très maladroitement)?

Je pars déjeuner ( j'ai besoin de force pour être avec mes 27 loustics de 5 ans!)

#
Profil

lets

le mardi 23 mars 2010 à 07h43

SOLAL , pseudo inspiré de Belle du seigneur?

#
Profil

Siestacorta

le mardi 23 mars 2010 à 10h21

lets

SIESTA : quand je lui parle de mon cheminement intèrieur, il m'a dit qu'il fallait que je fasse ça pour moi, pour me comprendre moi et pas par rapport/pour lui. Que je ne dois pas prendre cette évolution comme un chemin de repentance par rapport à lui.

C'est difficile de dire que tu ne fais pas ça pour lui, ou par amour. C'est le cas, vous n'y pouvez rien...

Idéalement, oui, tu pourrais te découvrir poly, indépendante de la relation et capable d'être heureuse de façon très différente.
Grand coup de baguette magique, comme si ton toi ancien et votre couple ne faisaient rien à l'affaire !

Abracadabra ne marche pas.

Tout le côte "je suis capable de changer pour ne pas qu'il me quitte"... dans ton histoire, c'est pas un avantage mais un problème, parce que c'est moins l'amour que la peur qu'il te quitte. Avec la peur, tu fais rien de bien.
La peur est un ressenti complètement compréhensible.. Mais c'est ton comment te sentir bien avec lui qui peut rendre votre relation solide, pas comment faire que ça se passe pas mal. C'est très différent.

Il peut t'aider, en reconnaissant que c'est normal que tu puisses souffrir, qu'il a un rôle à jouer dans sa façon d'être un polyamoureux responsable. Aimer ailleurs en faisant sa part pour ne pas que tu le prennes mal.

Mais pour que ça ne soit pas faussé par le phénomène de l'enfant qui sait faire quand quelqu'un lui montre mais qui ne sait plus faire toute seul, tu dois commencer par un travail entre toi et toi, par cerner tes peurs, comprendre où elles prennent source en toi.
Sans ça, t'avancera pas.

Je me permet d'être alarmiste parce que tu ne réponds pas du tout à mes remarques là dessus, donc que je sens de plus en plus que tu ne les entends pas. Tu dis "lui dit que", "je veux avec lui, "et si vous étiez lui, vous feriez quoi"... Ca a une importance, mais ne voir que celle-là, c'est fuir le reste, fuir la vraie source de tes souffrance : tes peurs.

#
Profil

Drya

le mardi 23 mars 2010 à 10h33

Oui Siesta, mais quand on sent que sa vie peut tourner à la catastrophe si on ne réagit pas comme il faut au bon moment, c'est très difficile, on marche sur des oeufs, on a un immense besoin d'être rassuré pour trouver la force d'avancer.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 23 mars 2010 à 10h36

Je sais bien... Pour un tas d'autres raison j'ai aussi ce paradoxe, être dans un problème où mon besoin d'être rassuré prend le pas sur mon besoin de régler la question. Et d'oublier trop souvent que si le premier est réglé, pas le second.

#
Profil

Romy

le mardi 23 mars 2010 à 15h54

Lets: "quand je lui parle de mon cheminement intèrieur, il m'a dit qu'il fallait que je fasse ça pour moi, pour me comprendre moi et pas par rapport/pour lui. Que je ne dois pas prendre cette évolution comme un chemin de repentance par rapport à lui. Qu'il veut bien être à mes côtés pour m'écouter si je le souhaite mais c'est tout. QUe ça me regarde moi. " Je comprends qu'il ne veut pas sentir le poids, la responsabilité de ta démarche. Il ne veut pas que tu lui reproches par la suite d'avoir fait ça pour lui. Il veut que ça vienne de toi. C'est bien je trouve, car ça démontre qu'il tient à toi et pas simplement à l'amour que tu as pour lui. Autrement dit, il ne veut pas que tu fasses ça "pour lui" mais bien pour toi. Ceci dit, c'est clair que si tu décides de réfléchir à la situation, c'est parce que tu l'aimes et que tu tiens à lui. Mais je crois aussi que c'est parce que tu tiens à toi, à ton évolution, à ton épanouissement. C'est important de le reconnaître comme le dit Siesta.

Tu demandes: "quand vous aimez, notamment au début de votre relation, etes vous à 100% dans cette relation ? QUe c'est elle, à ce moment là, qui vous fais vibrer, vous fais sortir de vous " Je dirais que ça dépend de la personnalité de chacun. Moi, je suis complètement dedans. Je ne pense qu'à ça. J'écris son nom dans un carnet. Je prends son nom comme mot de passe... Bon, la passion pour moi, c'est comme ça que je la vis parce que c'est comme ça que j'aime la vivre. Mais mon mari n'est pas comme ça. Il ne se laisse pas emporter par la passion amoureuse. Par contre, il est très présent quand il est avec ses amoureuses et quand il est avec moi.

#
Profil

Romy

le mardi 23 mars 2010 à 16h11

Solal, tu négliges un aspect important: plusieurs femmes qui ont de jeunes enfants vivent sur leur propre planète. J'étais comme ça jusqu'à ce que la vie polyamoureuse de mon mari m'ouvre les yeux. Lorsque la "switch" désir n'est pas allumée, on ne voit rien, on ne remarque rien. En ce sens Lets, même si tu te dis monogame et pas polyamoureuse, la possibilité d'avoir des amants est bien là. Ça, c'est un grand cadeau que la vie nous fait.

Même si pendant 5 ans mon mari avait des copines et que moi j'étais monogame, mon attitude avait changé. Je remarquais plus les hommes et je remarquais plus les femmes qui voulaient être remarquées par les hommes... J'abordais plus facilement les gens, car tout devenait possible. Je me permettais de faire des compliments à des hommes, car je ne craignais pas les "conséquences". Je suis devenue de meilleure humeur, j'ai commencé à relativiser certaines de mes préoccupations, je me sentais libérée de ma possessivité, fière de savoir maîtriser ma jalousie. Pouvoir oser certaines choses qui auparavant étaient non envisageables. Avoir le droit d'agir comme j'agis dans mes rêves. Provoquer, m'amuser et eventuellement, tomber en amour si par bonheur je le croise. Je me sens actuellement très privilégiée de pouvoir vivre ainsi. C'est le sentiment de jeu que j'ai retrouvé. Polypratiquante ou pas.

#
Profil

thibsib

le mardi 23 mars 2010 à 16h11

Hmm, difficile d'écrire quelque chose d'important après tout ce qui vient d'être dit.
Je vis aussi ce genre de situation actuellement, Lets (sauf que je ne suis pas encore certain d'être vraiment monogame).
Alors je me cherche( PA? ou juste papa), j'interprète (pas toujours à bon escient ...), je galère.
C'est comme pour beaucoup, non pas la jalousie qui fait haïr le "concurrent" mais la peur énorme que le conjoint ne nous aime plus.
Et tout ça même si l'on trouve que le poly-amour est parfaitement logique.
Il en faut de la confiance en soi pour aller plus loin ...

#
Profil

Romy

le mardi 23 mars 2010 à 16h42

Je relis tes posts Lets, et, au risque de me répéter, je me revois vraiment au début de ma vie polyamoureuse. Pardonne-moi d'être aussi envahissante sur ce fil... Ça me touche beaucoup ce que tu écris.

À ta question : vous vous REJOUISSEZ pour votre compagnon qui éprouve un sentiment amoureux même si ce n'est pas pour vous, ou vous ACCEPTEZ simplement ? Je dirais en toute honnêteté que j'accepte mais ne m'en réjouis pas... Par contre, étrangement, lorsqu'il m'a dit un jour qu'on arrêtait tout, parce que c'était trop compliqué, je n'ai pas voulu. Parceque j'en étais venue à aimer la dynamique que ça créait dans le couple. Je nous sentais privilégiés et différents des autres. Donc je ne me réjouis pas du fait que mon mari soit amoureux d'une autre, mais je me réjouis du fait que nous sommes capables de vivre ainsi. Par contre, je me réjouis clairement de MES amours :-)

Puis pour te rassurer, mon mari aussi m'a dit à un moment, au début de nos explorations: "moi je dois vivre ça, je dois vivre cette relation. Si tu me demandes d'arrêter, je vais devoir faire de sérieures remises en question..."(ce qui sous-entendait qu'il était prêt à ce qu'on se quitte pour pouvoir vivre cette relation). J'ai bien sûr trouvé ça très dur. Mais j'ai compris qu'il ne me disait pas qu'il voulait me quitter pour l'autre, mais bien qu'il voulait vivre les deux relations. Puis j'ai aussi compris qu'il n'agissait pas par caprice (on ne quitte pas quelqu'un par caprice) mais parce que c'était vraiment important pour lui. J'ai donc été plus sensibilisée à la souffrance que je pourrais lui occasionner à cause de mon refus de travailler ma jalousie. J'avais l'impression que c'était moi qui faisait des caprices. Puis je ne voulais pas être dans la position de celle qui a gagné parce que l'autre a perdu ou a concédé la victoire. Je pense que j'aurais été déçue de le voir abdiquer. C'est très beau quelqu'un qui s'assume, qui a le courage de vivre selon ses convictions, même si ça implique de grandes concessions.

Message modifié par son auteur il y a 12 ans.

#
Profil

Drya

le mardi 23 mars 2010 à 16h47

*prend des notes*

#
Profil

Romy

le mardi 23 mars 2010 à 16h57

qu'est-ce que tu veux dire Drya?

#
Profil

Drya

le mardi 23 mars 2010 à 16h59

seulement que vos remarques m'aident un peu à réfléchir :)

#
Profil

Romy

le mardi 23 mars 2010 à 17h00

(+) super

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion